Oversized

J’ai toujours trouvé assez perturbante la sensation de n’appartenir vraiment à aucun pays, aucune région en particulier, d’être un peu étrangère partout. J’ai grandi en France de parents ayant chacun une origine différente (et mon père étant lui-même fils d’immigrés dans son propre pays), comme un fruit particulièrement inventif du hasard. Mon emménagement à Barcelone il y a quelques années n’a fait que compliquer la donne, si bien que décrire mon histoire tient parfois du récit romanesque.

Mais il y a surtout cette nostalgie constante, résultat inéluctable de mon incapacité à être partout à la fois. J’aime d’amour ma ville d’accueil, pourtant un morceau de moi est toujours à Paris, dans les rues que j’arpentais avec mes grands yeux de petite fille, puis mon sentiment naissant de liberté de jeune adulte.

Et puis il y a la Belgique, que je vois si peu et qui me manque tellement. Je vous en ai rarement parlé, mais j’ai passé d’innombrables séjours à Bruxelles pendant toute mon enfance, et je suis très fière d’y avoir une partie de mes racines. J’ai mangé des couques au goûter et des cougnous à Noël (surtout pour le petit Jésus en sucre), du pain à la grecque de chez Dandoy, du massepain, de la tarte au riz, des speculoos, des chicons, du stoemp et du waterzooi. J’ai cru à Saint-Nicolas, vu tous les sapins de la Grand-Place, et passé la plupart de mes étés sur la côte d’Oostende ou de Saint-Idesbald au volant d’un cuistax.

Aujourd’hui, mes passages par le plat pays sont encore plus rares et courts que mes virées à Paris, si bien que n’importe quelle petite lueur de souvenir fait battre mon coeur. Vous n’imaginez pas mon bonheur, par exemple, en découvrant que les pralines Neuhaus étaient vendues au Corte Inglés (je n’en ai jamais acheté, mais bizarrement, j’aime l’idée de pouvoir le faire). Ou lorsque j’ai découvert La Maison Belge, une boutique de bières et quelques produits gastronomiques, qui a récemment ouvert une brasserie du même nom.

Mon dernier coup-de-coeur revient à mon nouveau manteau, commandé pour son esthétique bien sûr, mais aussi un peu parce qu’American Outfitters est une marque belge  – un petit lien de rien du tout, mais qui à moi me fait très plaisir.

manteau-gris-americanoutfittersmanteau-gris-americanoutfitters6manteau-gris-americanoutfitters3manteau-gris-americanoutfitters4manteau-gris-americanoutfitters5manteau-gris-americanoutfitters7

Ce manteau de luxe à la fois oversize et féminin vient remplacer mes vieilles vestes pas très quali accumulées depuis quelques années (elles commençaient vraiment à ne plus se tenir). Je tâcherai d’en prendre grand soin, et il devrait me durer pendant un bon moment!

J’ai essayé de vous débusquer quelques équivalents de budget moins conséquents, mais il n’est pas évident de trouver le même type de tissu et de coupe à prix vraiment réduits. Regardez tout-de-même du côté d’ASOS (ici un modèle bleu, blanc, camel ou framboise), La Redoute (celui-ci est assez ressemblant) ou 3 Suisses (version chevrons).

Manteau American Outfitters via Monshowroom (offert) – Tshirt American Vintage via Monshowroom (offert) –
Jean GAP – Sac Balenciaga – Bottines DuoBoots (offertes)

***

Y a-t-il d’autres Belges par ici? Ou d’autres Belgium-lovers? :)

55 commentaires

    • Bonjour, j’adore aussi ce manteau, pensez-vous qu’on puisse le trouver en 2017? Merci d’avance

  1. Bonjour Victoria,
    J’aime vraiment beaucoup la Belgique, j’habite pas très loin de Lille donc j’ai l’occasion d’y aller de temps en temps. J’ai encore un peu de famille qui y vit puis j’ai fait une partie de mes études à Mons pendant une année. Je me verrais bien y vivre :-)
    Bonne journée jolie Victoria
    Bises
    ps: très joli manteau!!

  2. hihi moi j’ai des racines belges et j’ai encore de la famille là-bas et un peu en Picardie, (fan du sirop de liège en prime)
    Mais je n’ai jamais été à Bruxelles par contre !

  3. Ce manteau est absolument canon et te va très, très bien ! Il correspond totalement à ton style épuré mais avec le détail qui change tout. Je ne vais pas checker le site d’American Outfitters assez régulièrement mais c’est vrai qu’on y trouve de très belles choses. Dommage que les prix soient un peu élevés, ça m’empêche notamment de craquer pour ton manteau :) Mais c’est un investissement raisonné, et j’ai déjà craqué pour un manteau beige clair il y a peu de temps (sans compter que ma collection de manteaux est presque plus grande que ma collection de sacs, donc ça devient limite ridicule). Mais j’adore, en tout cas ! Quant au sentiment de n’appartenir à aucun pays réellement, je ne connais pas du tout ça puisque toute ma vie s’est déroulée à Paris mais j’imagine que cela amène malgré tout des tas d’inspirations différentes, ainsi qu’un mélange bénéfique dans ta vie ? Passe une bonne journée Victoria :)

  4. J’adore également les lunettes de soleil !
    Merci d’égayer ma journée avec tes articles toujours très intéressants.
    A quand une nouvelle page sur le yoga ?

  5. Touchante ton histoire.. J’imagine ce que doit être ce sentiment partagé (être un peu de partout sans l’enracinement) pourtant je ne peux m’empêcher d’envier cette chance que tu as d’être une vraie citoyenne du monde :)

    Belge de cœur, mais à l’allure tellement parisienne avec ce look ! Magnifique <3

  6. Pour un peu plus de belgitude dans ta vie, saches que des lectrices belges (en tous cas une !) viennent sur ton blog tous les jours ;)

  7. Hello!
    Super look, comme d’habitude :) Le manteau est super beau!
    Je suis Lilloise, alors j’avoue que dès que j’ai un weekend de libre, je file vers la Belgique, surtout à Bruxelles ou Bruges (en faisant toujours un petit détour par Oostende pour sentir l’air de la mer). J’adore l’état d’esprit de ce pays (et leur accent :D)

  8. Mon petit pays me manque aussi :) Je viens de la province de Liège et après quelques années à Bruxelles, j’ai déménagé à Lyon puis à Londres (où je me sens moins étrangère qu’à Lyon). Mais la Belgique me manque toujours :) En Eurostar c’est pas trop loin alors ça va, on y retourne une fois tous les deux mois environ. Mais le chocolat, les gaufres de Liège, les cuberdons, mmmh <3 A moitié italienne, je suis plus frustrée de ce côté : je n'ai pas l'occasion de retourner en Italie souvent… Je compense avec du jambon de Parme, des piavettini (ou bibanesi) et des pizzas :p (d'ailleurs si tu passes à Londres et que tu veux une pizza parfaite et avec des ingrédients de bonne qualité, essaie les quelques pizzérias Franco Manca… C'est une tuerie!)

  9. Hey moi je suis Belge :) et je sais que ma sœur et plusieurs connaissances visitent ton blog quasiment tous les jours! En tout cas moi je le fais depuis des années.
    J’avais déjà lu dans un de tes articles que tu avais des racines belges d’ailleurs. J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner plus souvent.
    Ce qui est drôle c’est que, comme toi, même a l’intérieur de la Belgique j’ai la sensation de n’appartenir à aucune ville (bon évidemment ce n’est pas à la même échelle que toi ;) ). Mais en ayant vécu toute mon enfance et mon adolescence dans une ville, puis déménager à Bruxelles pour mes études, puis à nouveau déménager depuis l’année passée dans une autre ville, je m’y perds un peu aussi et commence à devenir un peu nostalgique de ma ville d’enfance. Je sais que ça doit paraître bête, tellement la Belgique est petite, mais c’est comme ça ;)
    Par contre je ne savais pas du tout qu’American Outfitters était une marque belge!

  10. Ce manteau est à tomber par terre ! Sa coupe est parfaite, je suis fan ! Et ces lunettes rondes sont vraiment sympa, ça te va bien cette forme.
    C’est vrai que ça doit avoir un côté perturbant d’être d’un peu partout, mais ça doit être aussi tellement enrichissant… Personnellement, j’ai toujours vécu au même endroit et il y a des chances pour que j’y vive toujours et mes parents viennent de là aussi, donc je dois dire que je t’envie un peu ;-)
    En tout cas, la Belgique me branche de plus en plus, j’ai bien envie d’aller découvrir ce pays.

  11. Ne te sens pas étrangère un peu partout, tu as au contraire cette force d’être une vraie citoyenne du monde (expression un peu galvaudée mais tellement vraie).
    Cette capacité d’adaptation est une chance, tout comme celle que tu as ou que tu as eu de pouvoir te frotter à différentes cultures.
    Ce sont les différences qui nous rendent plus fortes.

    Quant à ta tenue, c’est tout ce que j’aime, tellement chic et tellement simple à la fois. Le manteau est très beau mais je ne sais pas si je pourrais me le permettre du haut de mon 1m60 :)

  12. Hello Victoria,

    Pour moi , tu es une citoyenne du monde, ton ouverture d’esprit, tes différentes cultures, c’est très enrichissant.Et c’est ça le plus important.

    Ma meilleure amie est Belge,elle à vécue au canada et maintenant en France, quand je la vois, elle me sort des expressions belges avec un mélange de canadien, c’est extra.
    Et bien sur, j’ai gouté ses frites,et quand je suis avec elle je bois du café avec une pointe de lait !
    j’adore ton manteau et aussi ton sac.
    Grâce à toi, j’ai trouvé mes cadeaux à commander au père Noel ;-)
    Peux tu me dire si il ( le sac)est noir ou gris anthracite et quelles sont les dimensions exactes.
    Merci par avance

    amitiés
    Sissy

  13. Victoria,

    Voila ce que ma envoyé ma copine belge,assez drôle ;-)
    histoire de mieux comprendre les belges!
    a bientôt
    Sissy

    Bienvenue chez les Belch’s.

    Petit guide pour les voisins fran�ais
    Les 4 choses à savoir sur le ‘Belge’.

    1. Les indispensables septante et nonante.

    70 = septante
    90 = nonante
    C’est simple, clair et net…. et grammaticalement plus correct que les ersatz du type quatre-vingt-dix ou soixante quatorze…
    D’ailleurs, pour faire un parallélisme avec d’autres langues, en anglais, 70 se dit seventy et pas sixty-ten.
    M�me le néerlandais, qui se rapproche pourtant plus du Klingon (cfr. StarTrek), fonctionne de la même façon: 90 = negentig.

    2. L’accent

    L’accent, ou plutôt les accents … car en Belgique, il y a autant d’accents que de villages. Vous n’êtes pas obligé de prendre l’accent pour converser avec un Belge. Ce n’est pas un mongolien et vous pouvez être sûr qu’il comprendra votre français de Marseille, Strasbourg ou Laval.

    Quelques dialectes:

    * le liéééééégeois (Liège)
    * le namuuuurois (Namur), proche de l’accent suisse du Valais
    * le tournaisieeeennn (Tournai), proche du Picard
    * le brusselaire : l’accent bruxellois est le plus connu et le plus (mal) imité. Alllleï, dis, fieu!

    Pour parfaitement l’imiter, il faut se mettre dans la peau du personnage, c-à-d avoir une grande gueule et faire son malin avec sa Rolex / son autoradio / son ‘G’ (GSM = portable, portable = laptop) acheté à crédit qui a couté 3 mois de salaire.
    En bref, il faut être un gars de la capitale.

    D’ailleurs , n’oubliez pas le dicton: Parisien, tête de chien, Bruxellois, même combat.
    De plus, le vrai Bruxellois utilise 50% de mots français et 50% de mots ‘flamands’ ou flamandisés juste pour faire bien.

    Ex: Ah, fieu waar heb je de velo gelaisseerd? Ah, ja, in de camionnette!
    Traduction: Eh bien, mec, où as-tu laissé le vélo ? Ah, oui, dans la camionnette!

    3. Avoir une bonne prononciation

    Un bon conseil: bossez un sérieux coup là-dessus.

    – Bruxelles, se prononce Brusselle (et pas Brukselle)
    – Anvers, se prononce Anverssss (et pas En Vert, le ‘S’ est là, alors il faut l’utiliser)
    – Rembrandt se prononce Rembrandt (et pas Rang Bran)
    – Le célèbre ‘W’ : en France, on préfère le prononcer (souvent erronément!) comme un simple V. En Belgique, on préfèrera le prononcer ‘ouhé ‘
    Ex: wagon: ouhagon – huit: ouhit – BMW se dit Bé Em ouhé – idem pour un VW et les WC. (Qui me rappelle: ‘aller à la toilette’ et ‘non aux toilettes’ : une à la fois, s’il-te-plaît bien!)
    – Les noms flamands : à apprendre au cas par cas. Mais en tout cas oubliez la prononciation française!!!!
    Ex: Maastricht: le ch ne se prononce par ‘ch’, ni ‘k’, mais dans une espèce de râle comme si vous vouliez cracher.

    Quant au double aa cela allonge la prononciation Maaaaaaaaaaaastricht (et non pas Maistrick)

    4. Les spécialités régionales

    Vous ne trouverez jamais d’endives blanches et pointues en Belgique, mais des chicons.
    Vous ne mangez pas des sandwichs, mais des pistolets; pas de petits pains aux raisins, mais des couques aux raisins; pas de chaussons aux pommes, mais des gosettes.
    On déjeune le matin, on dine à midi et on soupe le soir.
    En Belgique, on ‘preste’ des heures de travail ou un service.
    Et on aime aller à la kermesse (fête du village) manger des caricoles (des espèces d’escargots de mer).
    On va s’acheter un cornet de frites à la friture.

    Et si vous croisez des friteries ce sont soit des français immigrés, soit des belges complexés qui ont changé leur enseigne parce qu’un crétin leur avait dit que friture n’était pas français !

    Eh! On est en Belgique !

    Et encore: En Belgique on tire son plan (se débrouiller), même quand on ne sait pas le chemin (a court d’idées). On boit des pils (bien prononcer le s) (bières) en demi (0.25 litres et non 0.5 litres).
    On s’essuie les mains avec des essuies (serviettes).
    On attend famille quand on est enceinte (enfin les femmes en tout cas; les hommes c’est plus grave), et les portes s’ouvrent avec des clinches.
    Et à ce propos, en Belgique, une porte a 3 états: ‘ouverte’, ‘fermée’ et ‘contre’.

    ‘A tantôt’ signifie à tout à l’heure (et ne fait pas référence à un moment passé, ni à l’après-midi !).
    On utilise les torchons (serpillères), voire les loques à r’l oqu’ter pour nettoyer par terre et non pour essuyer la vaisselle.
    Pour nous, un crayon est toujours en bois avec une mine en graphite (…et jamais un crayon à papier!). En effet, les ‘bics’ sont des stylos à billes et un stylo, un porte-plume.
    Nous aussi, on sait qu’on est les meilleurs. Mais nous, on préfère ‘faire semblant que non’ pour que personne ne s’en doute…

    Et ce ne sont pas des carabistouilles !!

  14. Salut,

    Je te comprends tout à fait, j’habite près de Lille donc pas très loin de la belgique, j’y vais très souvent que ce soit pour le shopping, les restaurants même pour des soins. Ils sont très sympa, font de belles choses et moins cher qu’en France…

    Mais tu as aussi de la chance de vivre à barcelone, j’y suis allée cet étè, j’adore cette ville!

    Biz
    Helene

    PS: j’organise un concours sur mon blog, une Glossybox à gagner
    http://fashionaddictbyhelene.over-blog.com/1-an-deja-premier-bloganniversaire

  15. Aaaaah je ne savais pas que tu étais allée si souvent en Belgique dans ton enfance :) Si ça se trouve, on s’est croisées à Ostende ou Saint-Idesbald, j’allais toujours là-bas aussi !

    J’espère que tu pourras bientôt revenir passer un séjour dans notre capitale et profiter de toutes les bonnes choses qu’elle a à offrir.

    Ce manteau est bien entendu canonissime :)

  16. Haaaaaaa la Belgique :D Comme toi j’y ai passé une très grande partie de mon enfance (toutes mes vacances d’été de la maternelle au collège environ).
    Même si maintenant je n’y ai plus de famille, mon coeur bat comme toi pour ce petit bout de terre si accueillant et chaleureux (malgré le temps hihi).
    Les chicons, les gauffres, les croquettes de crevettes et fromage, les tartes au sucre et aux cerises et j’en passe… Alala ! Nostalgie nostalgie ! J’étais tellement contente d’avoir pu y retourner il y a quelques mois ! Une bouffée de bonheur ! :)

    Je me retrouve vraiment beaucoup dans ce que tu dis :) Et je suis fière d’être officiellement une franco belge ! :)
    Bisous!

  17. Vive la Belgique! Moi aussi franco-belge!Et les biscuits Dandoy,les frites de la place Jourdan sont de vraies madeleines de Proust;-)

  18. Ce manteau est sublime et te va à ravir!

    Tu connais le terme TCK? Third Culture Kid, une approche très intéressante et beaucoup de documentation pour appréhender la vie entre plusieurs pays et cultures. Si jamais ça t’intéresse :)

  19. Chère Victoria,

    Comme je me suis reconnue dans ton article ! Moi aussi j’ai des racines belges via mes deux parents, moi aussi j’ai mangé des couques au sucre(que j’essaie de faire moi-même depuis que j’ai un kitchenaid), du waterzooi et ai passé mes vacances d’été à Saint Idesbald ! Ca m’a même fait drôle de voir que cette station balnéaire appartenait aussi aux souvenirs d’autres personnes… Comme si Le Saint Idesbald de mon enfance ne devait n’appartenir qu’à moi… ;)

    Comme toi, j’ai des racines belges, j’ai vécu dans le Nord de la France et je vis désormais dans l’est de la France… Bon, ce n’est pas Barcelone, certes, mais je sais que je dois à mes origines belges certains traits de caractères dont ce côté  » taiseux » et taciturne, et dont je suis fière.

    Bisous jolie Victoria !

  20. Ouah ce manteau! Il est juste… Ouah!
    J’aime beaucoup le début de ton article car je ressens tout à fait la même chose. Je ne sais jamais quoi répondre à la question « tu viens d’ou? », est ce qu’on me demande ou est ce que je suis nait, ou vive mes parents, ou j’étais juste avant d’arriver ici??? c’est 3 endroits différents, 3 endroits que j’aime mais auquel je n’appartiens pas mais auxquels je suis quand même attachée.
    Belle journée à toi Victoria!

  21. J’ai cru m’entendre! Je suis également une « sans-racine » ou plutôt racine multiple, citoyenne du monde :) je suis belge, de parents belge mais j’ai vécu la plus part de la vie en Afrique (11 ans entre le Rwanda et le Burkina) puis en France (montpellier et maintenant Paris!).
    La plus part de ma famille habite encore en belgique et je mange donc toujours a chaque noel des cougnous, des tartes au sucres, des frites place Flagey et je fais toujours un tour aux plaisirs d’hiver :) ton message sur la belgique m’a vraiment fais plaisir! Une bouffée d’oxygène! Vivement noel! :) (et très beau manteau!)

  22. Oh, ça fait plaisir de lire plein de belgicismes et de voir comme tu es une vraie de chez nous, avec les cuistax, les cougnous, les stoemps,…! Et grâce à toi je sais qu’A.O est une marque belge! Merci pour ce post!

  23. Oh mais Saint-Idesbald <3 J'y ai passé pas mal de vacances aussi ! Et puis St Nicolas et le Père Fouettard, hihi, il me faisait trop peur ;) Vive la Belgique !

  24. Super article ! Si tu passes par Bruxelles un de ces jours, n’hésite pas à le dire sur ton blog car il y a pas mal d’adresses qui pourraient te plaire ici !

    Une belge qui lit ton blog tous les jours ;)

  25. Hello, moi je suis Belge à 100% mais j’ai passé la moitié de ma vie en dehors du plat pays et cela fait onze ans que j’habite dans la région nantaise donc ton billet me parle beaucoup et les nombreux commentaires m’ont fait beaucoup rire! Ce qui me manque le plus, c’est l’époque de la Saint-Nicolas avec les cougnous, les massepains cuits ou crus, les spéculations et aussi les délicieux lacquements de la foire de Liège ainsi que les gaufres de Liège à la cannelle…
    Bon, j’arrête ici !
    Au fait, j’aime beaucoup ton blog que je suis très régulièrement. Merci pour tous ces articles.

  26. Le commentaire de Sissy est fantastique même si il y a quelques détails qui diffèrent de chez moi. Je suis belge aussi enfin à moitié avec une maman belge et un papa afro-américain, je m’y retrouve chez toi. Je dois dire qu’expliquer d’où je viens est toujours complexe surtout que j’ai des attaches partout mais je vis à Bruxelles depuis des années et cette année on va faire la première saint Nicolas de notre fils de deux ans (j’ai hâte mais je crois qu’il n’a pas encore saisi le concept, il m’a demandé que saint Nicolas lui amène des pâtes ce matin…) bref pas de gros imposteur chez nous :) belle journée !

  27. Je suis belge (et plutôt contente de l’être) ! Surtout d’habiter à Bruxelles. J’avais oublié que St Nicolas n’existait pas en France … C’est trop triste ! J’adore St Nicolas (oui, oui, même à 24 ans on peut :)

  28. Je te rejoins tellement sur ta reflexion, mes parents sont d’origines différentes, je suis née au Chili, j’ai vécu dans plein d’endroits, j’ai passé plus de temps dans des pays qui ne sont pas le mien, pour finir par ne même plus me sentir « à la maison » quand j rentre au Chili. Heureuse de retrouver mes racines, oui, mais pas chez moi. Quand on me demande d’où je viens, surtout maintenant que je suis expatriée à Montréal, je sais jamais quoi répondre, si bien que maintenant j’ai opté pour le « je viens du monde. » C’est niais, mais au moins, c’est clair !

  29. Louise Dupiereux Répondre

    Je suis Belge, et fière de l’être quand je lis des choses comme ça… J’adore cette tenue, décidément, tout te va!

Répondre

Naviguer