My Unpopular Opinions – Mes goûts bizarres

Nous sommes tou/tes uniques, avec une sensibilité propre liée à notre vécu, notre personnalité et notre éducation. Pourtant, comme beaucoup d’entre vous sans doute, j’ai parfois l’impression d’être complètement à l’opposé de ce que la majorité des gens (en tous cas dans mon entourage, ma communauté, les personnes que je suis…) semblent aimer, au point de me sentir un peu seule !

Il y a quelques semaines, j’ai commencé une petite liste de mes goûts les moins communs pour y déverser un peu de ma frustration, et de fil en aiguille, j’ai eu l’idée de vous en partager quelques-uns ici, sur toutes sortes de sujets. Rien de bien polémique, je vous rassure !

C’est une occasion de me dévoiler un peu plus à vous, ce qui est toujours sympathique. Mais surtout, j’aime montrer qu’il n’y a pas de mal à affirmer ses goûts, même s’ils nous paraissent peu partagés (c’est souvent une fausse impression !). J’irais jusqu’à dire que les opinions qui changent un peu, tant que l’on reste respectueux d’autrui, sont très salutaires, enrichissantes et rafraîchissantes ! Il y a de la place pour tout le monde :)unpopular-opinions

  • Je déteste la plupart des nuances de bleu, surtout le bleu vif ou roi: une vraie torture visuelle pour moi. Je ne me l’explique pas ! Il s’agit pourtant de la couleur préférée universellement chez l’être humain, dans tous les pays du monde.
  • Je ne comprends pas l’amour que l’humanité entière semble vouer aux fruits secs (cacahuètes, noisettes, amandes, etc…). Un peu, parfois, ça va, mais c’est tout: je n’en suis pas très friande et surtout, je les digère extrêmement mal, au point de me sentir directement barbouillée si je dépasse la toute petite dose tolérée par mon organisme. Grignoter des cacahuètes ou tartiner mon pain de purée d’amande ne me fait absolument pas rêver: je trouve ça pâteux, gras, lourd… Bref, à part pour faire du nutella maison, je m’en passe volontiers !
  • J’ai une propension assez dingue à adorer des livres que la majorité des personnes détestent, ou qui les ennuient. Je pense par exemple aux romans de Julien Gracq, dont je n’ai eu aucun retour positif pour l’instant (hahah), à Constellation d’Adrien Bosc (que tout le monde trouvait pompeux, moi il m’a habitée pendant des jours), Le Cercle Celtique (idem, son ambiance m’a envoûtée), Le Nom de la Rose (reconnu comme un chef d’oeuvre, mais qui décourage beaucoup de gens), L’Île Mystérieuse (beaucoup sont lassé/es par les descriptions techniques), La Princesse de Clèves
  • Je pourrais aussi faire une longue liste des séries et films qui semblent passionner les gens que je suis sur les réseaux, et qui moi ne m’ont pas spécialement accrochée: dernièrement Les Animaux Fantastiques (je n’aime ni Eddie Redmayne, ni la période des années 20 aux Etats-Unis), Black Mirror (trop anxiogène), Game of Thrones (pas déplaisant, mais abandonné faute de grand enthousiasme), Riverdale (trop cliché pour moi), Mindhunter (ennui complet)…
  • Le luxe et le glamour ne m’attirent sincèrement pas. Je suis pourtant très rêveuse, mais pas du tout de ce côté-là: rien ne me ferait moins palpiter qu’une invitation chez Dior, dans un palace londonien, ou chez le Duc de Machinchose — je m’en fiche comme de l’an 40. Je n’aime tout simplement pas me sentir comme une princesse; ce n’est pas ce qui me fait vibrer, et je n’envie pas les personnes qui sont dans ce type de situation.
  • Alors que toutes mes copines ou presque fondent devant les bébés, rêvent d’être mamans ou le sont déjà, la maternité ne m’intéresse, moi, pas du tout: je me sens trop angoissée et pas assez patiente ni énergique pour avoir ce genre de responsabilité, surtout dans le monde d’aujourd’hui. Quant aux épreuves de la grossesse, de l’accouchement et du post-partum, n’en parlons même pas: je suis sans doute trop bien informée pour en rêver ! Du coup, même si ça changera peut-être avec le temps, pour l’instant le désir d’enfant m’est complètement étranger et les bébés ne m’intéressent pas franchement.
  • Je n’aime ni les romans ni les films d’action. Quand tout est ponctué de batailles, de courses poursuites et d’aventures rocambolesques, je suis incapable de m’investir dans le récit, sans doute parce que je suis très attachée à l’ambiance, au mystère, et à une certaine profondeur dans les histoires que je découvre.
  • Je me suis rendue compte récemment qu’un nombre incroyable de personnes n’aime pas l’odeur de la lavande. Elle est souvent perçue, comme la rose, trop forte et trop désuète. Pour moi, c’est juste le parfum le plus propre, nostalgique et réconfortant qui soit !
  • Je ne suis pas attirée par les régions méditerranéennes et tropicales, où il faut chaud et beau tout le temps. D’ailleurs, je n’aime pas ce type de climat, à part une fois de temps en temps en vacances ! Tout le monde m’a plaint de quitter la météo de Barcelone pour celle d’Amsterdam il y a quelques années, mais comme je supporte très mal la chaleur, pour moi le changement fut plutôt positif.
  • L’idée de me marier, ou du moins de fêter mon mariage, ne me fait pas rêver: si je me marie un jour, ce sera bien sûr un moment fort à titre personnel, mais je n’ai pas du tout envie d’en faire toute une célébration — mon truc, ce serait plutôt un tout petit comité, aller boire des coups avec mes proches, et basta (enfin, je prends quand même la lune de miel !). Je crois que c’est parce que je suis très pudique de mes sentiments (je n’aime pas trop les démonstrations d’amour en public), et que je déteste être au centre de l’attention — ce serait plutôt une source d’angoisse qu’un rêve pour moi.
  • Les livres « feel good » très à la mode en ce moment (pleins de bons sentiments, d’humour et de tendresse, avec des personnages blessés qui retrouvent le goût de la vie et l’amour), me sortent un peu par les trous de nez. Je comprends sincèrement qu’ils puissent faire du bien à leurs lecteurs/rices et je m’en réjouis ! Simplement, ils ne correspondent pas à mon goût: je trouve la plupart de ces histoires trop faciles et attendues, peu originales, et surtout trop gentillettes pour mon cœur de pierre.
  • Les gourmandises épicées de Noël, avec de la cannelle partout, m’écœurent complètement. Je sais que 90% des gens en raffolent, que c’est leur grand plaisir de saison, mais… je leur laisse volontiers au profit de saveurs nature, florales, citronnées ou chocolatées.
  • J’ai l’impression de ne pas avoir les mêmes goûts que tout le monde en termes de podcasts. On me recommande sans cesse des émissions comme Transfert ou La Poudre — or les histoires vraies du quotidien, les témoignages, le développement personnel et les réflexions féministes ne correspondent absolument pas à ce que je recherche quand je lance une écoute. J’aime les analyses d’oeuvres littéraires, les critiques culture (littérature, ciné, séries), les fictions radiophoniques, les thématiques cocooning (slow life, lecture…), les mystères (paranormal, histoires vraies…), bref, tout ce qui peut m’évader au contraire des problématiques de notre société.
  • Je ne suis pas très fleur bleue ni romantique: dans les livres, je trouve souvent les romances trop cucul la praline, trop rapides, pas réalistes — si bien qu’elles ne me touchent pas. Cela ne veut pas dire en revanche que je ne sois pas sensible aux belles histoires d’amour, passionnées ou tragiques, du moment qu’on ne tombe pas dans quelque chose d’excessivement cliché, sentimental et poétique.
  • L’alimentation végétalienne, qui est de plus en plus promue dans le milieu green (à juste titre), ne convient pas à mon organisme (entre les oléagineux et les légumineuses que je ne digère pas du tout, les fibres de la moitié des légumes qui me font mal au ventre, le soja dont je ne peux pas abuser… on n’est pas sorti de l’auberge !) et en conséquence, elle ne m’attire pas — mon corps n’en a pas envie, parce que ce n’est pas ce dont il a besoin, tout simplement. Je reste au végétarisme !
  • Je ne suis pas du tout sensible aux méthodes pour augmenter la productivité, comme le Miracle Morning. Pire, elles ne m’intéressent aucunement: je produis déjà suffisamment comme ça ! Ma philosophie est toute autre: écouter mon corps, suivre mon propre rythme (et DORMIR le matin, autant que possible, parce que c’est essentiel à ma santé).
  • Je ne comprends pas le concept des burgers veggie ou vegan « healthy », à base de légumes et lentilles ou haricots, que l’on voit partout et dont tout le monde semble raffoler. J’aime manger sainement au quotidien, mais quand je veux un burger, c’est que j’ai envie de quelque chose de bien charnu, grassouillet, fondant, plein de fromage — gourmand, quoi ! C’est pour ça que les burgers au portobello restent mon option préférée absolue.
  • Je ne partage pas l’engouement incroyable qui existe autour d’Orgueil et Préjugés: j’ai l’impression d’être passée à côté de quelque chose, d’avoir manqué cette étincelle que tout le monde semble y voir. Pour moi, c’est une histoire légère façon chick lit, certes savoureusement écrite, mais qui manque cruellement de gravité, de profondeur, pour pouvoir me toucher. J’explique tout cela plus précisément par ici, pour info !
  • J’ai presque honte de ma fermeture d’esprit sur ce point-ci, mais je dois l’avouer en toute honnêteté: la majorité des pays du monde ne m’attire pas du tout. En fait, mon intérêt fonctionne par obsession — c’est tout ou rien. Les voyages qui me font rêver sont toujours très spécifiques et précis (en ce moment le Royaume-Uni dans son ensemble, l’Allemagne, les Ardennes belges, les pays scandinaves, la Mongolie, les caraïbes colombiennes, la côte ouest d’Amérique du Nord…), et le reste ne me fait ni chaud ni froid. Heureusement, ces passions viennent par phases, nourries par mes découvertes au hasard de la vie, donc elles changent avec le temps !
  • Je suis la seule personne que je connaisse à ne pas trop aimer les aliments croquants. De temps en temps, ça va très bien, mais en réalité j’ai toujours préféré le moelleux, le fondant, voire les textures légèrement élastiques et gélatineuses comme celle du nougat chinois, du tapioca ou des boules de coco ! Par exemple, je préfère la mie du pain plutôt que la croûte, les pêches plutôt que les pommes, le fromage à pâte molle au fromage à pâte dure… Au moins, je n’aurai pas de frustration si je deviens un vieux pruneau sans dents dans mon grand âge ! ;)

Et vous, avez-vous des goûts bizarres, ou contraires à l’opinion populaire ?
Partagez-vous certaines de mes opinions ci-dessus ?

***

Si le concept de cet article vous a plu, n’hésitez pas à le reprendre sur votre blog ou chaîne youtube en partageant à votre tour vos « unpopular opinions », je serais ravie de les découvrir ! De mon côté, a l’occasion, je pourrai éventuellement vous en partager d’autres dans un 2ème épisode :)

212 commentaires

  1. J’aime beaucoup ce billet aussi, merci Victoria (tu as vu comme vous êtes nombreuses à ne pas aimer la cannelle)
    de mon côté,
    – je n’ai jamais vu aucun Star Wars et aucun Seigneur des Anneaux non plus, pour ce dernier j’ai essayé mais je n’ai pas accroché du tout.
    – autant je suis à cheval sur la tolérance zéro pour les comportements sexistes, racistes et homophobes , autant du point de vue du vocabulaire, je trouve ridicule le fait de vouloir féminiser tous les noms (de métiers) et je pense que c’est mettre de l’eau sur le feu que des faire des scandales pour des mots (dans certains contexte « people » notamment). Il y a une dimension « politiquement correcte » qui m’irrite dans les discours quand je vois ce qu’on tolère au niveau des images.
    – je suis incapable de suivre une série sur plusieurs saisons. Voilà sans doute pourquoi j’ai aimé Thirteen (5 épisodes) et Broadchurch (mais uniquement la saison 1 car je pensais qu’il n’y en aurait pas d’autres !)
    – et comme toi, les romans Feel Good commencent à me hérisser le poil, tous ses personnages qui trouvent le bonheur en changeant de vie comme par magie …grrr !

  2. « un nombre incroyable de personnes n’aime pas l’odeur de la lavande »
    Ah bon? Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’autre qui n’aime pas l’odeur de la lavande. Je suis la seule. C’est d’ailleurs parfois compliqué parce que je suis de nature anxieuse et tous les trucs qui « calment » sentent la lavande. Je passe toujours pour une extra-terrestre quand j’explique que je n’aime pas du tout cette odeur.

    Quelqu’un d’autre qui n’aime pas le bleu! OUAIS! C’est tellement rare.

  3. On devrait finalement créer des « Groupes » de goûts bizarres alors, beaucoup d’entres nous se retrouvent ! (Mais en même temps, si nous lisons tous ton blog, c’est que nous avons certainement pas mal de points communs… :D)
    Pour n’en citer que quelques uns :
    > je n’aime pas les fruits secs non plus, ni les pâtes de fruits, berk !
    > je déteste les chocolats fourrés (orange, cerise, je fais une grimace pas possible quand je tombe dessus ou bien j’étudie les étiquettes sous toutes les coutures ^^)
    > je n’ai jamais été gaga devant les bébés et était bien lointaine de ces idées de maternité et puis… POUF. Aujourd’hui je n’aime toujours pas les enfants des autres mais alors le mien… héhé ;)
    > je suis casanière et préfère une soirée au chaud, avec le bruit de la pluie et une série ou un bon bouquin à une soirée dans un bar bruyant… (ça vaut aussi pour le Jour de l’An, certains sont scandalisés quand on ne prévoit rien !)
    > le mariage ne m’a jamais fait fantasmer… Si je me marie un jour, ce sera en toute simplicité, je suis trop pudique et n’ai pas besoin d’exposer mes sentiments en public ou dans la rue
    > j’adore avoir les pieds froids pour dormir…
    > mais j’adore avoir une salle de bains surchauffée !
    > je suis mono-obsession aussi pour les voyages, et les pays scandinaves ont ma bénédiction
    > j’aime que les choses soient à leur place
    > je trouve pénible l’obsession de la féminisation des mots et les français.es, cher.e.s etc… je me sens tout aussi concernée quand on parle des Hommes avec un grand H
    > je pense avoir un petit côté garçon manqué en aimant les films de science-fiction…
    > je n’aime pas l’alcool et passe pour une grand-mère ou une fille chiante quand je demande juste de l’eau ou un jus.
    > je n’aime pas le luxe et les restaurants où on glisse la chaise sous les fesses. Des assiettes très bien présentées avec 3 trucs dedans ne m’épatent pas du tout, je préfère une grosse marmite conviviale !
    > je n’aime pas trop les pâtisseries et les glaces…

    BREF, il y en a tellement que je trouve un peu bizarres :)…

  4. Hello Victoria,
    Là à la fin de ton article, je me redis encore « mais on a vraiment BCP de gouts communs  »
    Je te l avais déjà dit il y a quelques temps:)
    Et pour environ 80 % de tes items , je suis pareille (les mêmes J aime/j aime pas)
    C est fou ! Autour de moi , on dit que je suis une originale (je ne rentre pas dans le moule!). Mais tant mieux! Tu vois, tu n es pas seule.

  5. Pingback: Mes goûts incompris – Nanouss Life

  6. Ton article m’a beaucoup fait rire, je me retrouve dans certaines de tes descriptions, par contre je DETESTE les trucs mous du genre gélatine je ne comprends pas que les gens puissent aimer ça ^^
    Et Orgueil et préjugés reste un de mes livres préférés ! Mais heureusement on a pas tous le même avis ce serait d’un ennui sinon!
    Pour ce qui est de mes bizarreries, je déteste les oeufs (personne ne me comprend sur ce point je pense) et je suis la seule personne que je connaisse à détester le film Titanic ^^

  7. J’adore ton post avec tes goûts bizarres!
    Je te donne les miens pour rigoler!

    > moi, j’adore le bleu mais j’ai du mal avec le rose par période, la couleur m’énerve desfois (oui, c’est possible)!
    > j’ai du mal à regarder des séries…je suis trop à fond dans la vie des personnages! Qu’ils leur arrivent certains malheurs m’angoisse ou me rend trop triste (c’est pas la vraie vie mais j’ai du mal à me le dire…)
    > je ne supporte pas qu’on se lamente à cause du mauvais temps, surtout quand c’est la première journée de pluie depuis longtemps. J’ai desfois l’impression que ça régit l’humeur générale! Après la pluie, vient le soleil! Pis la pluie, c’est de l’eau! L’eau, c’est la vie! Vive la pluie!
    > J’ai du mal avec les gens qui sont trop expansifs! Les « C’est Eeexcellent » quand tu les emmènes au Mac Do ou les « C’est Hoooorible » quand il tombe trois gouttes, ça m’énerve direct!
    > Pour ma part, j’adore les bébés. Mais certains sont très moches et ne me donnent pas envie d’aller les cajoler…du coup, c’est compliqué quand tu es connu pour ton amour des bébés sauf celui de ta belle-famille qui attend ton enthousiasme!

    On est tous un peu bizarre sur les bords! Ca me rassure! Pis c’est assez libérateur! lol!

  8. Oh j’adore l’idée de l’article ! Je trouve ça très chouette de prendre le temps d’affirmer nos goûts hors du commun au lieu d’en avoir légèrement honte, ou de se sentir seuls comme tu le dis.
    Personnellement, ça fait des années que je suis à l’aise avec mes opinions à moi, et je trouve ça très libérateur :).

  9. Bonjour Victoria,
    Je suis ton blog depuis plusieurs mois et je ne laisse jamais de commentaires mais là je me lance.
    J’adore ton article comme tous les autres d’ailleurs. Et même si au final nous sommes sûrement nombreuses à partager tes goûts bizarres c’est courageux de l’avoir écrit. Pour ma part je me suis toujours sentie en décalage par rapport aux gens de mon âge (ou aux gens tout court). Je n’aime rien de ce que les gens « normaux » aiment :)
    Je déteste les blockbusters, les romans à l’eau de rose, les bonbons, les boissons sucrées, l’alcool fort, les livres ou films violents, la vulgarité, les gâteaux à la pâte à sucre et autre cake design, la fast fashion, la déco moderne, les marques de luxe, les marques tout court, les plats sans lactose, sans gluten, sans œufs, sans rien…(même si j’essaie de limiter ma consommation et de varier les plaisirs mais parfois je trouve ça poussé à l’extrême et il y a au final peu de gens qui sont réellement intolérants ou réellement sensibles à la cause animale), je n’aime pas non plus toutes les injonctions à être heureux constamment, les livres de développement personnel et autres coach spirituels sortis de nul part avec des citations à gogo. Bref, je pourrai écrire un blog sur tout ça :)

    En tout cas bravo et pour ma part je continuerai à lire ton blog avec toujours autant de plaisir.

  10. Hé bien je me sens moins seule à la lecture de ta première affirmation : je déteste le bleu. je n’ai rien de bleu que ce soit en vêtements (seule exception : les jeans), décoration, linge, accessoire etc. C’est totalement rédhibitoire pour moi. dans la maison la seule touche de bleu et dans le chambre de mon fils aîné qui a chois du bleu en peinture murale, mais tout ce qui est dans ma « zone de contrôle » est exempt de cette couleur. Mon mari a à l’inverse beaucoup de vêtements bleus, et ça lui va très bien, mais moi j’y suis comme allergique.
    C’est drôle car il y a 2 mois nous étions à un mariage et il était à l’exception de sa cravate entièrement vêtu de bleu : moi pas du tout « assortie ». Et uniquement avec des vêtements de ma penderie associés exceptionnellement tous ensemble pour paraître « habillée », ça a fonctionné et heureusement car les robes de princesse me désintéressent totalement. De même nous ne sommes pas mariés, et l’idée d’un grand mariage n’y est pas pour rien, pour moi ça ne pourrait qu’être très petit et très simple ! D’ailleurs, et c’est un avis très personnel, je trouve ce type d’événement bien trop narcissique/égocentrique. Je garde cet avis pour moi pour ne blesser personne, et ça ne m’empêche pas de passer un agréable moment à ceux des autres, mais ce n’est pas du tout pour moi.
    Côté livres, nous avons des points communs : les livres feel good m’indiffèrent, les romances mièvres m’insupportent tant je ne les trouve pas crédibles et… j’ai adoré la Princesse de Clèves !
    Allez, je m’arrête là :-)

  11. Pingback: Mes goûts bizarres | Merci pour le chocolat !

  12. Sur tes 20 habitudes « bizarres » j’en partage 12! Récemment Céline du blog les mots ailés a posté sur son blog deux vidéos de présentation de livre. Qui les as écrits, l’histoire, pourquoi elle aime, comment ça fait écho à son vécu… très beau et très doux. Je pense que tu pourrais aimer. Bonne journée

Répondre Annuler réponse

Naviguer