Les indispensables de mon placard veggie-healthy

Vous êtes nombreuses à me demander ce que j’achète quand je fais mes courses, ou ce qu’il y a dans mes placards, afin d’avoir un petit aperçu des ingrédients indispensables de mon style de cuisine (simple, gourmande, très végétale, assez alcaline). J’ai trouvé l’idée intéressante, puisqu’il est vrai que toute évolution alimentaire suppose un changement dans les achats, qui peut s’avérer compliqué lorsque l’on manque de pratique ou d’inspiration: pourquoi pas, donc, partager mes habitudes avec vous, si cela peut être utile à certaines?

Les courses de nourriture étant un vaste sujet, j’ai décidé de séparer la partie placard, avec des ingrédients de longue conservation que je n’achète qu’une fois de temps en temps, de la partie réfrigérateur, avec les aliments frais que je restocke une à deux fois par semaine. Aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, c’est la première que nous explorerons à travers plusieurs catégories. J’ai sorti quelques produits de chacune d’entre elles pour les photographies qui illustrent cet article, mais ils sont souvent loin de la résumer à eux seuls!

indispensables-placard-healthy

☞ Les céréales et légumineuses

C’est la base de la base pour une alimentation végétarienne! J’ai toujours plusieurs options de (pseudo)céréales dans mon placard pour choisir selon mon humeur, et des légumineuses en conserve ou des protéines de soja pour pouvoir réaliser un repas équilibré en un rien de temps lorsque je n’ai rien de frais sous la main. Les flocons de céréales font aussi partie de mes indispensables puisque je suis une adepte du porridge le matin!

– Pois chiches, lentilles, haricots blancs et haricots azuki en conserve…
– Riz basmati, sarrasin, quinoa…
– Mélange Quinori
– Protéines de soja texturées
– Flocons d’avoine complets
– Flocons de sarrasin
– Pain des fleurs ou équivalent

☞ Les farines et fécules

Pour des raisons de sensibilité intestinale (et sur recommandation d’un gastro-entérologue, je le précise), je ne mange pas de blé et évite le gluten quand je le peux (le reste du temps, c’est que j’ai craqué sur de l’épeautre!), donc la plupart des gourmandises que je consomme sont faites maison. J’ai toujours un bel assortiment de farines dans mes placards à cet usage, ainsi que des fécules, qui me servent à donner plus d’élasticité aux préparations gluten-free. 

– Mix farine sans gluten tous usages
– Farine d’épeautre complète ou semi-complète
– Farine de pois chiches
– Farine de sarrasin
– Farine de maïs
– Farine de riz complet
– Farine de quinoa
– Maïzena
– Fécule de tapioca
– Cacao pur en poudre
– Poudre à lever sans phosphate
– Bicarbonate de soude

☞ Les pâtes

Comme tout le monde, j’adore les pâtes! Le fait de ne pas manger de blé ne m’empêche aucunement d’en profiter, puisqu’il existe de délicieuses alternatives à base de riz pour une version sans gluten (j’aime beaucoup moins celles au maïs), ou à l’épeautre.

– Nouilles de riz complet
– Nouilles soba 100% sarrasin
– Vermicelles de riz
– Pâtes d’épeautre complet

☞ Les produits sucrants

Je vous en ai déjà parlé l’année dernière: les sucres raffinés ou à indice glycémique délirant ne sont pas bienvenus chez moi. Pour mes petits plaisirs quotidiens, je leur préfère des alternatives naturelles à IG bas (agave, coco) voire proche de zéro (xylitol), ou des produits sucrants crus, dont les enzymes, vitamines et minéraux régulent légèrement mieux la glycémie et apportent un intérêt nutritionnel complémentaire.

– Sucre de fleur de coco
– Sirop d’agave
– Sirop de pomme cru
– Xylitol
– Miel cru

indispensables-placard-healthy2

☞ Les oléagineux et fruits secs

Les noix et graines me servent autant pour les grignotages de milieu de journée que pour agrémenter des salades ou pour la pâtisserie crue. Je les consomme également sous forme de « beurres » ou purées, pour donner de l’onctuosité à mes smoothies, mes porridges ou mes crêpes, créer des tartinades maison ou donner du goût à mes gâteaux. 

– Noix
– Amandes
– Noix de cajou
– Noix de macadamia
– Coco râpée
– Fruits secs (dattes, raisins, cranberries…)
– Graines de sésame
– Graines de lin
– Graines de chanvre décortiquées
– Graines de chia
– Purée de cajou
– Purée de noisette ou d’amande
– Tahini
– Beurre de coco
– Beurre et/ou pâte de cacao

☞ Les laits végétaux

Même si je les réalise souvent moi-même au Vitamix, j’ai toujours un ou deux tetra-bricks de lait végétal maison dans mes placards pour une solution rapide. Je les utilise principalement pour mes smoothies, mes porridges, et mes crêpes, quoi qu’il m’arrive de déguster les plus gourmands d’entre eux directement au verre! Le lait de coco, quant à lui, me sert pour créer des desserts de style pudding ou des currys.

– Lait riz épeautre noisette Bonneterre
– Lait de soja à la vanille
– Lait d’amande non sucré
– Lait de riz ou d’avoine
– Lait de coco à cuisiner

☞ Les sauces, huiles et condiments

Je ne consomme pas de beurre ou de crème, donc tous mes plats sont cuits et assaisonnés de manière végétale. Les acides gras des huiles étant très bénéfiques mais plus ou moins fragiles, j’achète celles-ci exclusivement en version vierge ou extra vierge et pressée à froid, ce qui garantit leur qualité. D’autre part, je privilégie à 90% les contenants en verre, qui sont neutres, puisque les huiles ont tendance à absorber les composants toxiques des plastiques. Pour la touche plus acide, je compte sur le vinaigre de cidre, un véritable allié santé, le balsamique en version crémeuse pour la gourmandise, et les umeboshi japonaises qui ont également de nombreuses propriétés et un goût sûr qui me plaît beaucoup. Enfin, côté condiments, je choisis toujours des sels non raffinés pour leur richesse en minéraux.

– Huile d’olive extra-vierge pressée à froid
– Huile mix omega 3 extra-vierge pressée à froid
– Huile de sésame toasté
– Huile de coco extra-vierge pressée à froid
– Vinaigre de cidre
– Crème de balsamique
– Sauce tamari (= sauce soja sans blé)
– Purée d’umeboshi
– Sel rose de l’Himalaya ou sel gris de Guérande
– Moulin de baies de poivre
– Cubes de bouillon de légumes
– Épices exotiques: cumin, curcuma, curry, cannelle…

indispensables-placard-healthy3

 Où trouver tous ces ingrédients?

Les supermarchés espagnols étant assez peu fournis en produits diététiques à moins d’aller dans de très grandes surfaces, j’achète beaucoup de ces ingrédients en magasin bio, ou en épicerie asiatique pour ceux qui sont plus exotiques. Il m’arrive également de commander certaines choses en ligne, par exemple sur iHerb, Keimling, Holland & Barrett ou la boutique espagnole de superaliments Mundo Arcoiris. Pour les ingrédients les plus basiques, en revanche, comme les noix, certaines céréales, les légumineuses, certains laits végétaux etc… je me fournis directement dans mon supermarché habituel.

 Ce n’est pas trop cher?

À mes yeux, l’alimentation est une passion, une source de découvertes et de créativité, mais aussi un investissement pour toute la vie, puisque ce que nous mangeons détermine en partie notre santé. C’est pourquoi elle a une place importante au sein de mon budget mensuel et cela ne me dérange pas du tout. Quelques produits de mon placard sont chers, en particulier les beurres d’oléagineux, les nouilles et certains laits végétaux, mais ce ne sont pas des aliments que je consomme tous les jours en quantité importante: je les utilise avec parcimonie.

Je ne pense pas en revanche qu’il soit nécessaire d’exploser son compte en banque pour se préparer des repas gourmands et équilibrés: les légumineuses, les céréales et les farines, par exemple, constituent déjà une excellente base pour une somme raisonnable. Manger de manière très végétale et « homemade » n’est pas spécialement cher si l’on considère l’économie importante réalisée sur les produits carnés et tous les produits industriels de type snacks etc… Même les laits végétaux, qui peuvent paraître excessivement chers en comparaison au lait de vache, peuvent se réaliser maison à moindre coût. En revanche, l’alimentation sans blé suppose plus de dépenses, on ne peut pas le nier, quoi que là encore, le fait de ne pas acheter de produits tout préparés aide à faire baisser le budget. Comme pour tout, chaque personne et chaque situation diffèrent, et la liste exposée aujourd’hui n’engage que moi!

***

Certains de ces produits sont-ils également indispensables pour vous?
Cet article vous a-t-il été utile?

Je vous donne rendez-vous d’ici quelques temps pour la partie des produits frais!

44 commentaires

  1. J’ai quasi le même placard que toi !!
    Quand les copines non vegs débarquent à la maison et ouvrent les placards, elles poussent de grands soupirs : « sinon, t’as pas des granolas ou des ptits écoliers ? » ah ah, ça me fait bien rire !!!

  2. Oh merci merci Victoria pour cet article! J’ai déjà pas mal de produits en commun, mais parfois je me sens dépassée quand je me balade dans les rayons de mon Naturalia. En tout cas bravo pour cet article!
    Des bisettes

    Allison

  3. Bonjour Victoria ♪

    Cet article me parle tant !
    Un petit aperçu de ta cuisine gourmande & saine, c’est un peu comme une mini-invitation express dans ton petit monde : tu nous invites un peu chez toi ♥
    Simple, précis & concis, je l’ai beaucoup aimé : parfait pour ceux qui débutent dans l’alimentation alternative / saine, et comme « rappel doux » pour ceux qui ont amorcé ce chemin merveilleux de découvertes ✩
    (Car oui, je le vois aussi comme toi : un chemin que l’on amorce en douceur, et que, de pas en pas que l’on fait, on s’émerveille de tant de possibilités qui s’offrent à nous ! Tant de richesses se cachent dans Dame Nature ✿).

    Ça me donne aussi des idées d’articles pour Le Chaudron Pastel ☁ ♡
    Oh, j’aurai tant à dire sur le sujet !
    Je suis une vraie bavarde quand on me lance sur ma passion ♥

    Si je peux me permettre une (minuscule) petite précision (pour toi, si tu l’ignores ou pour tes lecteurs) : l’épeautre & le petit épeautre sont trèèès souvent confondu.
    On entend souvent parler de la meilleure digestibilité du petit épeautre, et beaucoup de personnes tendent donc à le privilégier (plutôt que de prendre des produits à base de blé : farine ou pâte !).
    Cependant, le petit épeautre & l’épeautre sont bel & bien 2 céréales différentes.
    J’avais écrit un petit article à ce sujet pour apprendre à les différencier.
    On peut le retrouver ici : http://petitlien.fr/81ab

    Dans mes indispensables, on retrouve :
    ♦ des petites figues (pour mon petit déjeuner de fée),
    ♦ de l’huile de chanvre (pour toutes ces richesses),
    ♦ de la farine de petit épeautre (pour mes pains),
    ♦ des flocons d’avoine (pour mon petit déjeuner également),
    ♦ du cacao cru sous toutes ces formes (poudre, fèves, éclats, etc. pour toutes les richesses qu’il contient),
    ♦ la chlorella,
    ♦ les légumes (♥),
    ♦ les haricots azukis (mes préférés),
    ♦ les pois cassés jaunes (ils sont tellement plus jolis que les verts : on dirait des petits soleils !),
    ♦ des haricots blancs de Vendée (si doux en bouche !),
    ♦ des lentilles beluga (mes préférés également),
    ♦ des brisures de châtaignes pour mes purées « doudou » d’hiver (cela permet d’apporter une touche alcaline dans cette saison où notre corps est plus sensible… tout en cuisant plus rapidement que les châtaignes entières !)

    Je te souhaite une douce journée Victoria ♪

  4. Je rebondirais sur le dernier point de ton article au sujet de l’aspect économique de cette alimentation. En effet, bien souvent on me fait cette réflexion: « ça doit te coûter une fortune de te nourrir de cette façon! » Ce à quoi je réponds, qu’effectivement certains produits sont chers, mais je rappelle aussi que ne pas acheter ni de poisson ni de viande, constitue une véritable économie!
    Merci pour cet article et très belle journée!

  5. Super article ! Merci victoria :D. J’adore tous ces produits, mes étagère en sont remplies ! Tout à fait d’accord également sur l’aspect financier. Je préfère clairement économiser ma santé plutôt que mon budget alimentation :)

  6. Je suis complètement fan de cet article ! Depuis que je te lis et aussi d’autres blogs comme Deliciously Ella, j’ai changé ma manière de faire les courses. Je me retrouve assez dans ta liste de courses, et je découvre aussi d’autres produits que je vais ajouter à mes placards ! Merci Victoria de nous faire partager tout ça ! Mathilde

  7. Ce qui est très bien avec cet article c’est qu’on a là un condensé qui peut servir d’exemple à une alimentation végéta*ienne équilibrée. J’ai trop souvent vu des filles changer de régime sans forcément savoir par quel bout commencer et qui se retrouve avec des carences :/

    Pour la question de l’argent après, c’est vraiment relatif. Déjà comme tu le dis très bien, il suffit de faire pas mal de choses en homemade, et après tout ça me paraît normal de prendre du temps et de l’argent pour sa santé, et donc pour la nourriture… On ne parle pas de biens superflus ou dispensables, mais de choses dont on a bel et bien besoin au quotidien.

    Sinon sur les condiments que tu utilises j’ai vu la purée d’umeboshi, c’est quelque chose que je connais mais que je n’ai jamais goûté encore ! En revanche j’ai découvert récemment le miso blanc qui est pas mal aussi :)

    De ce que j’ai lu tu déménageras bientôt, et a priori aux Pays-Bas il y aura encore plus de choix pour toi :D

  8. merci pour ce bel article ! je me rends compte que mes placards de produits « secs » ressemblent beaucoup aux tiens ! hormis les protéines de sojas texturées (c’est bête mais j’appréhende de goûter ! et les nouilles de soba, il faut que je teste !).
    Au fur et à mesure, je me mets à diversifier les farines et c’est intéressant !!
    Belle journée !

  9. J’ai adoré cet article
    Moi je trouve ça chiant quand on me dit : mais tu achètes bio c’est trop cher
    Personnellement, je n’ai presque rien de trop cher dans mon placard, oui, certains aliments valent plus chers, que si j’achetais une marque pouce d’un supermarché, mais ce qu’il y a dedans par contre …….
    Mais je pense que les gens font attention à l’argent, car ça leur fait peur. Et la société dans laquelle on vit, ne nous rend pas sûrs de demain, et je les comprends, j’ai été à leur place, notamment quand j’étais au chômage et dans une situation incertaine, et ou le moindre centime semble avoir son importance …
    C’est pas facile facile mais je pense que si tout le monde pensait à l’impact de sa consommation alimentaire ou AUTRE d’ailleurs sur la planete, les choses changeraient surement. Mais trop peu l’imaginent et le concoivent, ils se disent que c’est impossible.
    Enfin c’est une bien longue question, qui en amène plusieurs
    Je reste toujours révoltée quand je vois des gens à 1 m d’une poubelle jeter leurs plastiques et autres déchets par terre. Ce n’est pas le même sujet je m’égare mais bon …. Tout est relié à mon sens
    En tout cas, tes articles green sont une source d’inspiration j’en voudrais tous les jours si c’était possible
    J’ai hâte de découvrir ton blog sous le jour d’Amsterdam je suis sûre que ta vie la bas m’inspirera encore plus que depuis que je te suis. En plus, c’est une ville que j’adore tellement <3

  10. Je suis une lectrice assidue de ton blog mais je commente très peu tes articles je l’avoue ! Cependant, je trouve que tes articles et ton blog s’affinent de plus en plus. Je suis très intéressée par ton mode d’alimentation qui j’en suis sûre est « on-ne-peut-plus » bénéfique pour le corps ET l’esprit !!

    Mon Papa est agriculteur et mon Copain aussi, je m’intéresse fortement à l’environnement, à la manière d’améliorer notre culture des céréales et de la viande. Je ne suis pas végétarienne, j’apprécie la bonne viande mais il en est de même pour les légumes et les fruits. J’aime savoir d’où ils viennent et dans quelles conditions ils sont produits. Je me lance dans un potager cette année. J’ai fait germer toutes mes graines (tomates, petits pois, carottes, potiron, haricots…) et il est temps de les repiquer.

    Manger sainement ne revient pas plus cher que de s’acheter des gâteaux ou encore des plats tout préparés. Si on a l’envie de se tourner vers des aliments de meilleure qualité et l’envie de se préparer de bons petits plats et bien l’habitude vient d’elle-même !

    Je te remercie pour cet article très bien mené et d’une grande richesse !
    Bonne journée 
    Hélène

  11. Ho j’ai justement découvert le lait épeautre/noisette/riz bonneterre il n’y a pas longtemps. Un délice.

  12. Vraiment sympa et utile ton article Victoria ! C’est très inspirant :)
    Envisages-tu de faire un article sur la façon dont tu fabriques tes laits végétaux ? je suis assez curieuse de voir combien de temps cela peut prendre et surtout pour la conservation aussi.
    J’espère que tu nous feras part également des étapes de ton déménagement, les problèmes qu’on peut rencontrer en s’installant à l’étranger, les nouvelles habitudes à prendre etc etc
    En tout cas BRAVO ton blog est top !

  13. Merci beaucoup Victoria de nous entrouvrir la porte de ton placard. Cela éclaire et donne énormément d’idées aux personnes qui, comme moi, veulent améliorer leur alimentation et découvrir de nouvelles saveurs !

  14. Depuis que j’ai appris à faire du lait de noix toute seule, je fuis comme la peste les laits dorigine animale en Grande surface. Le lait de soja est aussi une belle alternative, pour ceux qui n’en font pas d’allergie.
    Bises
    http://happy-pillz.com

  15. Hello Victoria! Merci pour cet article très riche! Oui il est utile et je te remercie encore une fois de l’avoir fait! Ce sont vraiment de bons indispensables pour une cuisine saine! :)

  16. Bonjour Victoria. Je trouve tes articles à ce sujet toujours très intéressants. J’aimerais me convertir à une alimentation plus saine car j’ai depuis longtemps (toujours ??) les intestins fragiles et des problèmes de peau (de l’acné rosacée, en l’occurrence). A cela s’ajoutent des maux de tête, des insomnies, etc. Je suis persuadée depuis plusieurs années que si je changeais mon alimentation (qui est riche en sucre raffiné et en graisse), mon état s’améliorerait considérablement. Mais j’avoue avoir un manque de motivation, d’autant que je n’ai aucun problème de poids.
    As-tu lu le livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders (une jeune allemande de 25 ans qui a fait de la gastroentérologie sa spécialité) ? Il est sorti en France ce mois-ci. Je me le suis procuré et j’espère qu’il m’éclairera un peu sur ma manière de m’alimenter !

  17. bravo pour cet article Victoria, j’aime beaucoup ton écriture et ton regard que je trouve complètement dénué de jugement (ce qui est rare je trouve lorsqu’on aborde ce genre de sujets) et ça, ça me plait vraiment!
    je suis aussi en train de changer mon alimentation depuis maintenant 6 mois et j’en suis ravie! j’ai perdu du poids sans en avoir l’impression du tout!
    moi qui adore cuisiner, chaque repas est un petit challenge et je m’éclate à tester pleins de trucs!
    je ne suis pas végétarienne, j’apprécie une bonne viande de temps en temps mais la viande de supermarchés me dégoûte donc j’en consomme de moins en moins et contrairement aux idées reçues j’ai constaté qu’il est très facile de se passer de viande tout en dégustant des plats savoureux et comme toi je suis fan de légumineuse donc c’est parfait!

    J’avais une question: qu’elle est la différence entre le beurre et l’huile de coco? (typiquement le produit cher que j’ai eu la flemme d’acheter mais finalement le pot dur tellement longtemps que ça revient même moins cher que de l’huile d’olive premier prix!)

    Pour finir ce long commentaire (sorry), je voulais te dire que ton blog m’a aidé et parfois guidé vers une meilleure alimentation donc merci :) j’ai l’impression qu’il faut avoir le déclic et je crois que je l’ai eu en partie grâce à toi! j’ai encore beaucoup de choses à apprendre car je reviens de loin (si je puis dire) et je trouve ça génial!

    Bises!

  18. Pingback: Revue de cuisine #1 | melon & pamplemousse

  19. Très chouette cet article ! Je suis végétarienne depuis quelques mois mais j’ai parfois l’impression de manquer de produits « indispensables » dans mes placards, ton article (mais aussi et surtout les recettes que tu partages sur ton blog !) va m’aider à le compléter.
    J’ai hâte de voir ce que renferme ton frigo ;-)
    Bises

  20. En Nouvelle-Zélande, on trouve des pâtes aux haricots rouges qui sont, donc, gluten-free et qui cuisent plus vite que des pâtes classiques !
    C’est vraiment pas mauvais, même si j’étais dubitative au début. Ca n’a pas vraiment de goût en fait. Et, moins de maux de ventre en prime !

  21. Bonjour et merci pour cet article vraiment enrichissant !
    Est-ce que tu aurais par hasard un livre à nous conseiller afin de s’y retrouver un peu dans toute cette diversité alimentaire qui nous est (malheureusement) étrangère ?
    Merci !

    • Coucou Julie! Oui, je t’invite à explorer la catégorie Lecture de ce blog, dans laquelle tu trouveras plein de présentations de livres de cuisine sains et gourmands :)

  22. Wow ! Impressionnant ! Et quand je vois les autres comcommentaires, je me dis que je suis vraiment à la ramasse…
    Il était que je m’y mette et j’approfondisse mais faibles connaissances en la matière.
    Merci pour ce partage très intéressant !

  23. Salut Victoria,

    Je suis une lectrice discrète de ton blog, mais une lectrice assidue! J’aime beaucoup l’ambiance que tu dégages sur ton site et certains de tes articles me plaisent beaucoup (notamment ceux touchant à ton hygiène de vie, c’est toujours intéressant de lire des témoignages!).
    Bref, je me permets de te laisser un commentaire sur cet article déjà « ancien » car je suis tombée sur un article concernant le SIROP D’AGAVE. Alors, tu me diras, oui, on peut tout trouver sur Internet et, souvent, il est dur de faire la part des choses mais, vu que cela concerne l’alimentation, je trouve intéressant de comparer justement plusieurs avis/articles.
    Voici le dit article: http://www.santenatureinnovation.com/ne-gaspillez-pas-votre-argent-avec-le-sirop-dagave-2/

    Voilà, j’imagine que tu as intégré cet aliment dans ton quotidien donc peut-être que cela ne changera pas ton avis sur le sirop d’agave mais je trouve quand même intéressant de connaitre toutes les facettes de ce que l’on mange.

    En espérant que cela te soit utile!

    Belle journée,

  24. Pingback: Les essentiels de ma cuisine végétalienne | Échos verts

  25. Coucou Victoria,
    J’espère que tu vas bien et que tu as passé un excellent week-end :)
    On a déjà eu l’occasion d’échanger quelques fois sur Twitter au sujet de mon envie d’améliorer mon alimentation.
    Comme je te l’avais expliqué, les changements que je réalise actuellement sont assez progressifs voire très lents mais comme tu me l’as si gentiment dit et sans le moindre jugement, le principal, c’est d’y aller à son rythme.
    Pour le moment, j’ai supprimé le sucre et les céréales raffinés, le beurre, les produits laitiers entiers… mais je veille aussi à consommer moins de viande rouge pour privilégier la volaille et les crevettes. J’ai également pas mal réduit tout ce qui est charcuterie et fromage. Dans l’idéal, je souhaite vraiment me diriger vers une alimentation végétarienne (dans un premier temps) mais je sens que la route sera très longue!
    Je trouve ton blog et ton instagram très inspirants lorsqu’on désire opter pour une alimentation plus saine. Merci pour cet article sur tes indispensables et pour toutes les recettes que tu nous partages :) Tu abordes la question du budget en fin d’article, ce que je trouve très intéressant. Dès lors, est-ce que ça te dérangerait de me communiquer une approximation de budget mensuel alimentation saine pour une personne histoire que je me fasse une idée et pouvoir comparer avec mon budget actuel?
    D’avance, je te remercie pour tes éclaircissements.
    Bonne fin de journée!

  26. Pingback: {Oise} Manger local dans le sud de l’Oise | A little piece of...

  27. Merci beaucoup pour cet article Victoria et pour tout ton blog en général ! :)
    Tu es vraiment très inspirante et ton mode de vie semble si serein.. J’aimerai y parvenir petit à petit
    A quand l’article sur les produits indispensables de ton frigo ?

  28. Ah ah , on dirait presque mon placard ! À la différence près qu’il y a un peu plus de simili-carnés chez moi depuis que Un monde végan s’est installé pas loin, hihi.

    Et je suis bien d’accord avec toi : l’alimentation c’est primordial, c’est notre première médecine (et c’est Hippocrate qui l’a dit, ce n’est pas n’importe qui non plus !)
    On m’a déjà dit : « Je n’achète pas bio car il faut bien mourir de quelque chose ». Ça me hérisse le poil rien que d’y repenser. Ok, on va mourir de quelque chose mais si ça peut être le plus loin possible et dans les meilleures conditions possibles. Et l’alimentation est bien là pour nous y aider (entre autres agents externes, dont le vélo ;) eh oui c’est prouvé que les cyclistes quotidiens meurent plus vieux et de façon plus rapide, sans passer la fin de sa vie à l’hôpital). Bref ça devient morbide ce que je raconte.

    Maintenant il y a plus qu’à trouver tous ces produits en vrac (bientôt, bientôt !) et tout sera parfait :)

Répondre

Naviguer