7 accessoires que j’adore pour réduire mes déchets

Comme toute personne sensible à la cause environnementale, j’ai à coeur de limiter mes déchets et ma consommation de plastique. L’ère du tout jetable est définitivement révolue, et il est temps d’agir !

Si la tâche s’avère parfois ardue, il existe néanmoins beaucoup de domaines où les alternatives « écolo » sont si simples, pratiques et performantes qu’il serait bien dommage de ne pas s’y essayer.

Je suis loin encore de les avoir toutes testées, simplement parce qu’il faut souvent du temps pour évoluer – à moins d’avoir un compte en banque et un espace mental illimités ! Je me fournis petit à petit selon ce que j’apprends, mon budget, mes besoins (je préfère utiliser ce que j’ai déjà jusqu’au bout avant d’acheter quelque chose de neuf), et surtout, en me donnant le temps d’adopter solidement de nouvelles habitudes.

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous présenter sept accessoires réducteurs de déchets qui ont été des réussites dans mon quotidien – des alternatives performantes, que j’adore désormais utiliser, sans aucun retour en arrière possible !

Même si j’ai évité l’exemple le plus évident (le sac réutilisable et les sachets à vrac en remplacement des sacs plastique, je crois que tout le monde a compris !), la plupart de ces ustensiles sembleront tout à fait basiques aux adeptes féru.es du zéro déchet – mais certain.es d’entre vous pourront peut-être y piocher quelques références intéressantes.

J’espère en tous cas que ces exemples positifs vous inspireront à effectuer vous aussi des changements salutaires dans vos habitudes, et que mes recommandations vous aideront sur ce chemin !

NB: J’ai renseigné dans cet article des liens pour tous les produits cités. Ce sont des exemples de fournisseurs que j’ai pu trouver lors de mes recherches, mais ce ne sont pas forcément les seuls. Si vous avez des boutiques écolos ou bios à proximité de chez vous et la possibilité de vous y rendre, je vous invite à d’abord vérifier chez eux !accessoires-zerodechet-ecolo-maisonaccessoires-zerodechet-ecolo-maison6

♡ BEE WRAPS

Les bee wraps sont des morceaux de tissu recouverts d’une couche de cire: celle-ci les imperméabilise, et surtout, elle leur confère un aspect malléable, leur permettant d’adhérer aux récipients ou aux ingrédients pour remplacer le film alimentaire.

J’ai beaucoup tardé à les adopter pour des raisons pratiques: ceux que je trouvais en magasin me semblaient extrêmement chers, et les fabriquer moi-même me supposait toutes sortes d’achats car je n’avais rien du matériel nécessaire. En attendant, il était plus simple de couvrir mes plats avec une assiette !

J’ai toutefois finalement trouvé mon bonheur grâce à la boutique Etsy française Les Lubees de Sylvie, qui propose des bee wraps à prix tout à fait raisonnables: comptez 8€ pour un lot de trois petits (comme sur la photo, de quoi couvrir un bol) ou un petit et un très grand (à la taille d’un saladier par exemple).

Pour ne rien gâcher, les tissus sont tous recyclés ou labellisés Oeko-Tex, et la couche imperméabilisante (cire d’abeille locale, résine d’arbre, huile de coco bio et huile de jojoba) est aussi naturelle que bien pensée pour un rendu souple et durable. Enfin, cerise sur le gâteau: j’adore leur légère senteur balsamique !

Je ne pourrais plus m’en passer désormais. Leur entretien est un jeu d’enfant (il suffit de les savonner à l’eau froide) et ils fonctionnent vraiment bien pour protéger ou conserver les aliments, en les isolant efficacement de l’air: je ne vois aucune raison de retourner au film jetable. J’ai d’ailleurs récemment complété ma collection avec des modèles plus grands, afin de parer à toute éventualité !accessoires-zerodechet-ecolo-maison3

♡ BOÎTES ET BOCAUX EN VERRE

Ils sont une alternative idéale pour la conservation des aliments à la maison, en remplacement des contenants en plastique type Tupperware®.

Pour stocker des aliments secs ou faire des conserves, j’utilise des bocaux – principalement ceux qui ont un joint en caoutchouc (indispensables pour la lacto-fermentation) mais aussi ceux qui ont un couvercle à vis classique. La marque m’est indifférente: j’ai des Mason Jars américains, des Ikea, Quatro Staggioni, Le Parfait, Weck…

Pour conserver des restes de plats cuisinés et autres aliments périssables au réfrigérateur, j’utilise plutôt une boîte rectangulaire à couvercle, plus pratique à ranger. Les miennes sont des Keep’n Box Luminarc (dont le prix est infiniment moins cher aux Pays-Bas, gloups !); je les aime beaucoup parce qu’elles sont très solides.

Bien qu’il me reste encore deux contenants en plastique que je veux utiliser jusqu’au bout, je préfère déjà largement mes boîtes en verre à ceux-ci. Elles sont plus jolies, je les sais beaucoup plus saines (avec le verre, pas de migration de substances toxiques dans les aliments) et surtout, elles me donnent l’impression d’une meilleure hygiène au fil des utilisations (contrairement au plastique, le verre n’est pas poreux et ne tache pas).accessoires-zerodechet-ecolo-maison7

♡ POCHETTE ALIMENTAIRE EN SILICONE

Cet accessoire souple, fin et léger permet de remplacer les sacs de congélation jetables de type Ziploc – autant pour conserver des aliments au grand froid donc, que pour transporter des snacks dans un sac (ce qui dans certains cas me semble beaucoup plus pratique que d’emporter une boîte). En plus, il peut être utilisé pour la cuisson vapeur, micro-ondes, four, sous vide… Un vrai couteau suisse !

Il doit sa résistance thermique à sa composition 100% silicone platine – un matériau fabriqué à partir de sable, donc dépourvu de plastique, et bien sûr de qualité alimentaire. Cela le rend par la même occasion beaucoup plus sain qu’un sac congélation classique, et réutilisable à l’infini.

Le mien vient de la marque Stasher Bags. J’aime tout particulièrement sa solidité au niveau de la fermeture, avec un système de pression intégré (comme dans les Ziploc) extrêmement étanche: je n’ai pas peur qu’il s’ouvre tout seul dans mon tote bag.

Toutefois, ce modèle est assez onéreux; si vous avez besoin de plusieurs unités avec un budget serré, on trouve des versions beaucoup plus abordables en lots sur Amazon. Ils fonctionnent via un système de joint de fermeture en plastique, ce qui est bien sûr un peu moins satisfaisant, mais déjà tellement mieux que du jetable !

accessoires-zerodechet-ecolo-maison4

♡ GOURDE 24BOTTLES

J’ai longtemps cherché la gourde idéale pour moi: écolo, pas trop lourde, pas trop grande, incassable, avec un goulot ni trop large ni trop petit, rapide à ouvrir, hygiénique, sans arrière goût… L’air de rien, il est assez difficile de réunir tous ces critères à la fois !

Je me débrouillais jusqu’ici avec les 2-3 modèles que j’avais (une Gobi, une en verre et une gourde de sport classique), pas parfaits mais largement suffisants pour emporter en voyage ou en pique-nique par exemple – toutefois je ne les utilisais jamais en ville pour mes sorties faute d’en être entièrement convaincue.

Finalement, j’ai découvert les gourdes en acier inoxydable de 24Bottles grâce à ma copine Coralie, et je m’en suis pris une, qui s’est avérée être le Graal que j’attendais. Je sens que je vais pouvoir mieux m’hydrater cet été !

J’adore principalement sa légèreté absolue, qu’elle doit à ses parois ultra fines: 100g à peu près, soit globalement moitié moins que mes autres spécimens. Elle a aussi une ouverture ultra facile, en un tour de main, et son goulot est parfait pour boire sans s’en mettre partout (mais assez large pour y glisser un sachet de thé ou un glaçon !). Enfin, j’apprécie que l’entreprise 24Bottles compense toutes ses émissions carbone en plantant des arbres dans différentes régions du monde.

Notez qu’ils ont aussi un modèle qui fait thermos, mais il est plus lourd !accessoires-zerodechet-ecolo-maison5

♡ SAC DE LAVAGE GUPPYFRIEND

Je l’évoquais par exemple dans cet article: outre leur procédé de fabrication très polluant, de nombreuses fibres synthétiques couramment utilisées pour les vêtements (comme le polyester) posent un énorme problème de contamination aquatique en raison des microplastiques qu’elles relarguent durant les lavages. Une étude récente a d’ailleurs déterminé que chaque individu ingère en moyenne 5 grammes de plastique par semaine, soit l’équivalent d’une carte de crédit, en raison de ces minuscules particules que l’on retrouve dans l’eau, les animaux marins, le sel de mer etc…

À notre échelle, il est possible de limiter drastiquement notre impact sur ce point en optant d’une part pour des textiles en fibres naturelles, et d’autre part en utilisant un filtre spécial pour nos vêtements synthétiques, qui empêche les microplastiques de partir dans l’eau lorsque nous les lavons.

En attendant que les lave-linges soient équipés d’une telle technologie, le sac Guppyfriend, développé par l’ONG Stop! Micro Waste, est à ma connaissance la première solution pratique pour bloquer ces fibres, de façon scientifiquement prouvée – et tous les profits de sa vente alimentent les actions de l’association.

Il s’agit d’un sac en polyamide dont la structure a été soigneusement pensée pour retenir les microplastiques en son sein, tout en permettant à l’eau et à la lessive de passer pour laver les vêtements. On ne les voit pas forcément tout de suite (la quantité dépend de la qualité de vos textiles, la température de lavage etc…), mais après quelques utilisations, les particules s’accumulent dans les coins du sac, et on peut les retirer à la main pour les jeter à la poubelle.

En prime, l’utilisation du Guppyfriend protège les vêtements, permettant globalement de réduire la rupture des fibres et donc la production de microplastiques – tout en les faisant durer plus longtemps.

Je n’ai que très peu de pièces en fibres synthétiques puisque j’évite celles-ci au maximum – mais pour les collants, la lingerie, les maillots de bain et les affaires de sport, par exemple, ou même les lingettes ci-dessous, c’est parfait !accessoires-zerodechet-ecolo-maison1

♡ LINGETTES EN MICROFIBRE

Pour remplacer les cotons et les lingettes humides, ou encore à la place du sopalin, ces textiles absorbants sont devenus de vrais indispensables chez moi ! J’aime leur aspect hygiénique (il ne s’agit pas de matière organique, donc les bactéries n’y prolifèrent pas), leur facilité de nettoyage, leur rapidité à sécher, et leur durabilité: j’ai beau les laver souvent, ils restent efficaces et ne s’abiment pratiquement pas.

J’en possède en petit format comme sur cette photo, mais aussi en plus grande taille.

Mes petits carrés sont de la marque Cheeky Wipes; ils sont très doux, spécifiquement conçus pour la peau, et servent donc principalement pour l’hygiène et les soins: retirer un baume démaquillant ou un masque, passer une lotion sur le visage, se rafraîchir entre deux douches, nettoyer les yeux du chien…

Les versions plus grandes en revanche nous servent pour le ménage, notamment tous les nettoyages de surface avec un peu d’eau ou mon spray maison (table, plan de travail, salle de bains, vitres…) et le dépoussiérage à sec. Pour cela, je vous conseille particulièrement les chiffons microfibres multi-usages de Capt’Hygiène: ils sont très solides, et peuvent être pris en charge par la marque en fin de vie pour les recycler en isolants.accessoires-zerodechet-ecolo-maison2

♡ BROSSE POUR LE CORPS

Je n’achetais déjà plus de gommages corps depuis belle lurette – mais maintenant que j’ai cette brosse, même les versions DIY me sont inutiles: elle me suffit parfaitement ! Cela tombe bien, puisqu’il est beaucoup plus pratique d’attraper une brosse accrochée à la douche que de préparer une mixture avant, et devoir nettoyer les résidus d’huile après. Le dos est aussi bien plus simple à atteindre de cette façon !

Mon modèle est de la marque Eco Bath London, mais il en existe chez plein d’enseignes (Mademoiselle Bio, Greenweez, parapharmacies…) dans des qualités différentes. J’aime le fait qu’elle soit en bois labellisé FSC et en fibres végétales naturelles, pour un impact environnemental très limité, sans plastique. On peut même huiler le bois régulièrement pour mieux le protéger de l’eau !

Si je craignais initialement qu’une exfoliation de ce genre soit trop agressive pour ma peau très réactive, force est de constater qu’une utilisation régulière mais peu intensive (3-4 fois par mois environ) lui convient très bien. L’épiderme est certes rougi pendant quelques minutes après avoir frotté, mais cela disparaît rapidement, et l’efficacité est là: circulation activée, peaux mortes éliminées, et douceur absolue.

Notez qu’en raison de ma sensibilité, j’utilise toujours ma brosse mouillée, sans appuyer fort, et plutôt en fin de douche quand ma peau s’est déjà un peu attendrie sous l’effet de l’eau chaude. Les peaux plus coriaces peuvent préférer les brossages à sec, en commençant très doucement, et toujours des extrémités vers le coeur !

***

Maintenant que ces excellentes options durables ont trouvé leur place dans mon quotidien, je compte dédier mes prochaines expérimentations aux accessoires de vaisselle (j’aimerais adopter des morceaux de loofa, une éponge naturelle et une brosse en bois). Affaire à suivre !

Utilisez-vous certains de ces accessoires ?
Quels sont vos ustensiles zéro déchet préférés ?

Cet article contient des liens affiliés Etsy et Amazon (faute de mieux !).
Un immense merci pour votre soutien précieux à mon travail ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

37 commentaires

  1. La plupart de ces produits sont aussi des indispensables pour moi !
    Je ne connaissais juste pas les pochettes en silicones… mais pourquoi pas, cela peut être pratique dans certaines occasions et toujours mieux que les papiers alu et compagnie !

    Et puis surtout cela prouve que de petits objets peuvent considérablement réduire notre impact sur l’environnement. Il suffit de petits gestes simples pour que tout change !

    J’espère que ton article fera changer les mentalités (un minimum au moins ;) )

    Bisous,
    Pêche

  2. Merci pour ces articles de « trucs et astuces », qui sont toujours très intéressants et qui permettent à tout le monde de mettre en place facilement de « petites choses ». Pour ma part, je rajouterais les lingettes démaquillantes ré-utilisables !
    Très belle journée, Elodie

  3. Super je cherchais une alternative aux sacs congélation ! Je ne connaissais pas la pochette en silicone…! Merci 😊

  4. J’adore ce genre de post :) et je connais déjà toutes ces astuces !
    Tu avais déjà fait un article à ce sujet je crois, en présentant la cup, les serviettes hygiéniques réutilisables, lingettes démaquillantes. D’ailleurs, es-tu toujours satisfaite de ces produits ?

    • Hello Annie !

      Merci beaucoup pour ton petit mot. Les produits que tu cites sont en effet d’autres favoris dont j’ai parlé ces dernières années dans des articles beauté/hygiène, je vais les lister ci-dessous pour que toi ou toute autre personne passant par ici puisse les consulter :)

      En ce qui concerne les protections menstruelles lavables (serviettes + culottes) et la cup, j’en ai été satisfaite jusqu’au bout, oui ! Depuis que je suis traitée pour mon endométriose je n’ai plus de règles donc je n’en ai plus besoin pour le moment, mais si mon cycle revenait un jour au naturel, je n’hésiterais pas à me tourner à nouveau vers ce genre de solutions !

      Pour les lingettes démaquillantes de Lamazuna, qui fonctionnent juste avec de l’eau, je continue à les utiliser souvent quand je pars en vacances: c’est vraiment beaucoup plus simple et pratique que de devoir emmener mon flacon d’huile (ça coule partout) ou un démaquillant. Je les aime même beaucoup mieux maintenant qu’elles se sont assouplies avec les lavages. Toutefois, au quotidien, je reste plutôt adepte du démaquillage à l’huile ou au baume huileux (rincé dans ce cas avec un carré microfibre) !

      – Mon article sur les protections hygiéniques écolos: https://www.mangoandsalt.com/2017/01/11/astuces-protections-hygieniques-lavables/
      – Mon article sur la culotte menstruelle: https://www.mangoandsalt.com/2017/09/05/revue-culottes-menstruelles-thinx/
      – Mon article sur les lingettes démaquillantes Lamazuna: https://www.mangoandsalt.com/2015/07/16/revue-lingettes-demaquillantes-lamazuna/

  5. Merci pour cet article ! Je cherche moi aussi ma gourde idéale et celle de 24Bottles à l’air d’une bonne candidate. Est-elle facile à nettoyer à la main ou faut-il un goupillon ?

    • Coucou Elfie !

      Personnellement je n’ai pas prévu de goupillon pour la nettoyer parce que je n’y transporte pas de boissons sucrées, ni rien qui ne se lave facilement avec un bon passage d’eau chaude savonneuse, mais en tous cas on ne peut pas vraiment y entrer une éponge ni une brosse, donc cela peut être nécessaire si un vrai bon nettoyage est à l’ordre du jour !

      • Pour les personnes intéressées par les gourdes 24bottles elles sont aussi distribuées par Altermundi :) Il y a par exemple un très grand choix de modèles à la boutique de République à Paris !

  6. Oulala je découvre les pochettes en silicone qui ont l’air pas mal du tout! J’essaye de nettoyer et réutiliser autant que possible mes zip locks mais ce n’est pas l’idéal… merci pour le tuyau!!
    Pour la vaisselle j’utilise une brosse à manche en bois que l’on trouve un peu partout en magasins bio et je trouve ça génial: fini les éponges jaunes humides qui trainent au bord de l’ évier 😂 j’ai également des éponges lavables pour la cuisine/vaisselle et la salle de bain et vraiment je ne reviendrai en arrière pour rien au monde! Certaines alternatives écolos peuvent sembler parfois contraignantes mais souvent je les trouve finalement bien plus pratiques que ce que j’utilisais avant que ce soit pour leur utilisation mais aussi sur l’aspect réutilisable: on n’est plus jamais à court d’éponge ou d’essuie-tout ou encore de coton ou de protection hygiénique et ça c’est vraiment confortable!

    • Je suis complètement d’accord avec toi Émilie ! Au final, je trouve certaines alternatives écolos beaucoup plus pratiques et « reposantes » d’une certaine façon. Elles nous apportent une certaine indépendance vis à vis de la consommation qui est, comme tu le dis, aussi confortable que satisfaisante !

  7. Hello ! Merci pour cet article, il m’a permis de découvrir les pochettes alimentaire en silicone et le site Alter Mundi, ainsi que les sacs de lavage ;)

  8. Merci pour ce super article. Comme beaucoup je découvre les pochettes en silicone qui me semblent une super alternative. Tu indiques qu’elles sont faites à partir de sable. Sur un point environnemental, ce n’est pas problématique ? C’est bête mais j’ai toujours l’impression que le silicone ce n’est pas top-top. Tu en penses quoi ?

    • Bonjour
      Merci pour toutes ces astuces. Mais attention le silicone est nocif pour notre santé et surtout notre planète. Comme les plastiques le silicone met des milliers d’années à disparaître. Il pollue nos eaux, sols, flores et faunes. Il est préférable d’utiliser des boîtes en verre ou en inox.

      • Bonjour Sophie (et coucou Élodie) !

        Bien que le verre et l’inox soient en effet les meilleures options, je ne suis pas tout à fait d’accord avec tes affirmations. Toutes les études concernant le silicone platine alimentaire indiquent son absence de toxicité lorsqu’il est utilisé dans les conditions recommandées (donc jusqu’à 200ºC environ). Concernant l’environnement, il n’est en effet pas biodégradable et peu d’entreprises se chargent à l’heure actuelle de son recyclage, donc il ne faut pas en abuser – mais il est tellement durable et solide qu’il est parfois garanti à vie, et peut de fait s’utiliser durant des dizaines d’années. En outre, contrairement au plastique, le silicone n’est pas toxique pour les cours d’eau ou la faune.

        Cela reste donc infiniment plus sain et écologique que les sacs plastique jetables, tout en ayant les mêmes caractéristiques physiques (souplesse, finesse, légèreté, facilité de stockage…), la solidité en plus. En cela, c’est une option qui personnellement me semble tout à fait intéressante pour la vie courante. Le quotidien demande parfois quelques compromis !

        Je réitère qu’il faut utiliser des boîtes autant qu’on le peut, mais il n’y a rien de mal à avoir 2-3 pochettes en silicone si l’on en a l’utilité au quotidien, par exemple pour la cuisson sous vide ou pour transporter des aliments beaucoup plus aisément. En tous cas c’est mon avis !

  9. Je découvre les pochettes en silicone. C’est une bonne alternative pour les petits snacks plutôt qu’une boite qui prend plein de place.
    J’aimerais passer au Bee Wraps depuis un moment mais le prix est également rebutant pour moi. Mais là le lien que tu as mis est vraiment intéressant. Je pense me laisser tenter pour essayer :).

    Pour la vaisselle, je suis passée à la brosse en bois et aux éponges lavables et c’est super !

  10. Je n’avais pas pensé à la brosse exfoliante ! Pour ma part, je n’utilise pas de bee-wrap, je n’en vois pas vraiment l’utilité au quotidien…

  11. Je suis gâtée. :-)

    Un article zéro déchet sur le blog de ma blogueuse préférée!

    Mon accessoire zéro déchet préféré est ma gourde en inox Qwetch que j’emporte avec moi tous les jours, au travail, au sport, en voyage . Elle me suit absolument partout et me permet d’éviter d’acheter plusieurs bouteilles d’eau par semaine.

    Il y en a plein d’autres comme mes cotons réutilisables ou encore mes serviettes hygiéniques lavables. J’en parle plus en détail dans mon article http://greenauquotidien.fr/2019/02/01/10-objets-indispensables-pour-se-mettre-au-zero-dechet

    Belle semaine à toi Victoria!

  12. bonjour Victoria!

    Super la liste, on avance depuis un moment sur le zéro déchet mais je ne connaissais pas le sac de laveage guppyfriend.

    Merci pour l’information

    belle soirée
    anaïs

  13. Bonjour Victoria,

    merci beaucoup pour toutes ces astuces qui nous permettent d’améliorer notre consommation ! Je ne connaissais pas la plupart de ces produits, notamment les pochettes en silicone; penses-tu qu’elles conviennent pour mettre une viennoiserie à l’intérieur? Je passe souvent à la boulangerie avant d’aller au travail le matin et je cherche un étui adéquat pour éviter d’utiliser un emballage en papier à chaque fois.
    Parmi les accessoires qui réduisent les déchets, j’utilise une brosse à dents à tête interchangeable entièrement recyclable. J’en suis très satisfaite et trouve l’invention révolutionnaire (quand on pense à toutes les brosses à dents que l’on utilise…).

    Voici le lien si le produit t’intéresse:
    https://www.greenweez.com/bioseptyl-brosse-a-dents-edith-a-tete-interchangeable-souple-st-jacques-p101555?esl-k=sem-google|ng|c295404659171|m|kpla312132958733|p|t|dc|a59407579899|g1554932133&gclid=EAIaIQobChMI7LuA-Lvx4gIVhPdRCh3sAQoqEAQYASABEgI_v_D_BwE

    Merci encore pour tes précieux conseils en tout cas :-)

    Laureline

  14. Bonjour
    Merci pour cet article plein de bons conseils. Moi j’ai opté pour des My Bee Wrap très contente de mon achat dispo sur leur site mybeewrap.com

  15. C’est la nouvelle vague et elle me réjouit, j’adore découvrir de nouveau produits, et limiter ses déchets devient un véritable jeu. Tout dernièrement pour remplacer mes éponges qui s’usent à la vitesse de la lumière, j’ai acheté une petite brosse et des tissus éponges lavables.
    J’ai encore plein de choses à remplacer, mais c’est en bon chemin (très belles photos ^^)

  16. Trop sympa ce petit article ! Moi aussi j’essaie de finir ce que j’ai pour acheter en mieux !! J’ai presque tout de ta liste sauf les bees wrap.. Tu les laves juste en passant un coup d’eau ? (mon copain a du mal a passer le cap et trouve ça pas très propre..)

    • Coucou Mathilde !

      Non, je lave mes bee wraps à l’eau et au savon avec une éponge ! Pour le coup ça n’a vraiment rien de « pas propre »: ce n’est pas le tissu qui est en contact avec les aliments mais bien la couche imperméable qui le recouvre – c’est comme du tissu plastifié, il n’y a aucun problème d’hygiène (et encore, ça c’est quand les aliments touchent le bee wraps – ce n’est pas toujours le cas, par exemple quand on recouvre juste des restes dans un bol).

  17. Hello Victoria!

    Super article à propos d’un sujet qui m’intéresse de plus en plus!

    J’ai déjà fait un certain nombre de pas en direction du zéro déchet mais j’en suis encore assez loin! Les cotons démaquillants lavables et les boites en verre sont déjà adoptés! J’ai également les lingettes microfibre et les éponges lavables! Je maximise également mon utilisation de produits de toilette en version solide (savon, shampooing, déo et dentifrice)

    Mes prochains achats seront des bee wraps! J’en ai déjà repéré pas mal sur Etsy!
    Je regarder également pour une gourde et une brosse pour la vaisselle!

  18. Bonjour Victoria!
    Merci pour ton article et la découverte du sac Guppyfriend. Je n’en avais jamais entendu parler. J’avais déjà été sensibilisée au problème mais je suis ravie d’apprendre qu’il existe une solution, même si elle n’est que partielle, l’idéal étant de ne pas avoir de fibres synthétiques… Donc merci, je vais passer à l’action et en parler!
    Bonne soirée!

  19. Bonjour Victoria,
    Merci pour cet article. Je note sur mon carnet la brosse pour le corps, les pochettes alimentaires et les bee wraps. De mon côté je continue d’avancer tout doucement vers le zéro déchet. Mes accessoires préférés pour le quotidien sont: la bouteille isotherme, le mug isotherme (indispensable au travail), le sachet de thé réutilisable, les lingettes (celles que tu utilises ont vraiment l’air pas mal), un tote bag en coton et un tup en verre :)
    Passe une bonne journée
    Delphine

  20. Bonjour, je ne connaissais pas les bee wraps et les pochettes alimentaires en silicone. Merci pour ces belles découvertes green!

  21. J’utilise les tissus microfibre et les bocaux en verre. Je ne connaissais pas les bee wraps et je suis d’accord avec toi, trouver une bouteille c’est compliqué d’ailleurs je n’ai pas trouvé

  22. Merci pour cet article concis et court, Victoria c’était hyper intéressant !
    Hyper intéressée par le Guppyfriend que je ne connaissais pas du tout…
    Bon et puis après la lecture de ton article, je me suis sentie motivée à commander cette fichue gourde. Un pas de plus en avant !

  23. Merci pour cet article.
    Attention toutefois, l’éponge naturelle est un animal qui se pêche dans des conditions douteuses. Beaucoup croient qu’il s’agit d’un produit végétal mais il n’en est rien.

  24. Bonjour, gourde reçue et validée merci encore pour le partage … depuis le temps que j en. Cherchais une avec presque les mêmes critères , merci !

  25. Super intéressant cet article et beaucoup plus complet que les classiques totes bag/cottns démaquillants j’adore l’idée des boites en verre mais surtout le sac zip réutilisable!

  26. Bonjour Victoria,

    merci beaucoup pour cet article, parfait pour commencer à réduire ses déchets. Moi-même, je suis entrée dans cette démarche depuis que j’ai pu retrouver mon indépendance. Et petit à petit, à chaque fois que je finis un produit ou qu’il arrive en fin de vie, j’essaie de le remplacer par une alternative plus écologique et responsable. L’objectif étant pour le moment de faire mieux et de réduire progressivement la taille de mes poubelles… Les petits sachets en silicone m’ont l’air juste parfaits, pour moi qui ait l’habitude d’emporter très régulièrement une collation dans mon sac !

  27. Je suis totalement d’accord avec toi. Il faut faire les changements petit à petit, en fonction de ce qui nous inspire, de ce que l’on souhaite changer pour le moment et surtout, dans le même esprit, ne pas faire de gaspillage. Actuellement, j’ai plein de produits ménagers, et de salle de bain (savons, shampoing, Javel, etc…). J’ai envie de faire moi-même toutes ces choses, j’ai trouvé des recettes etc, mais je ne me vois pas non plus jeter encore mi-plein les produits que j’ai déjà. Ca tombe bien, je déménage et la semaine prochaine c’est grand ménage !
    Je vois tellement ce que tu veux dire concernant les contenants en plastiques, moi aussi je les trouve de moins en moins propres, pourtant je les lave bien après chaque utilisation mais j’ai toujours l’impression qu’il reste quelque chose.
    Je m’interesse de plus en plus aux matières nobles comme le lin, la soie, la laine, je crois que la cashmeere en fait aussi partie.

    Je n’utilise aucun accessoires que tu as mentionné. Pour le zéro déchet, niveau ustensile j’ai des cotons lavables, et j’utilise des éponges lavables aussi. Elles finissent pas devoir se jeter mais j’ai gardé les miennes 4 ans (1 par an grosso modo) au lieu de quelques mois. Pour ce qui est des emballages, j’ai malheureusement encore tout en plastique, à la cuisine je suis centrée sur les aliments surtout et je n’ai pas envie de jeter le plastique donc je continue de l’utiliser (même si je suis loin d’être satisfaite). Je pourrai arrêter le Sopalin mais nous nous en servons surtout pour les choses grasses et j’avoue que j’ai un peu du mal à imaginer comment le gras pourra s’enlever des essuie-tout réutilisable… La prochaine étape, ce sont les produits ménagers comme je te le disais, les savons, etc, et de changer nos brosses à dents plastique pour des recyclables ! A la cuisine, dès que les miens seront terminés, j’achèterai aussi des films en cire comme tu as, car j’en peux plus du film plastique et de l’alu (j’en ai mais je ne m’en sers quasi jamais).
    Outre les créateurs, les magasins bio, il y a aussi le site Greenweez qui fourni « en gros » mais malheureusement pas en vrac, et plein de choses pour passer au « zero waste ».

Répondre

Naviguer