Ma wishlist luxe vintage & seconde main

À part mon rêve de gamine d’avoir un jour un sac Chanel (réalisé l’année dernière !), j’ai longtemps eu une absence totale d’attirance envers l’univers du luxe – le glamour, les signes ostentatoires de richesse, ce n’était pas mon truc, et ça ne correspondait pas à ma réalité. 

Néanmoins, ces dernières années, ma passion pour le vintage m’a amenée à apprécier les objets de belle facture, qui durent dans le temps, témoignent de leur époque, et dont on ne retrouve que peu d’équivalents aujourd’hui. J’ai découvert l’existence sur le marché de la seconde main de nombreux anciens modèles de grandes maisons grâce auxquels on peut accéder à leur chic, à leur qualité, pour des prix souvent bien inférieurs à ceux du neuf – et je suis tombée sous le charme !

À l’heure actuelle, c’est principalement ce genre de pépites qui me font rêver, en plus de quelques marques haut de gamme plus confidentielles dont j’admire la nette supériorité des matériaux et de la confection. Sans les rechercher exclusivement, j’ouvre toujours l’oeil sur les sites de revente au cas où une opportunité intéressante se présente !

En guise de petite bulle de légèreté, j’ai eu envie aujourd’hui de partager avec vous quelques uns des accessoires de maisons de luxe (ou haut de gamme) que j’aimerais potentiellement m’offrir dans les mois ou années à venir. 

1. UN SAC BOURGOGNE DELVAUX

La maison de maroquinerie Delvaux est la plus ancienne du monde (fondée en 1829) et d’une qualité équivalente à Hermès – mais très peu de personnes la connaissent hors de Belgique, tant leur production reste confidentielle et leur communication discrète. Face au marketing intensif des maisons classiques (Chanel, Dior, Prada…) qui sortent de nouveaux it bags à tout bout de champ, leur simplicité et leur intemporalité ressemble davantage à ce à quoi j’aspire. 

Outre plusieurs de leurs modèles actuels qui me font de l’oeil, mon grand coup de coeur de la marque est l’un de leurs sacs vintage, le Bourgogne, qui n’est plus commercialisé depuis belle lurette mais que l’on retrouve de temps en temps en seconde main (exemple ici ou ). Pour moi, c’est l’équivalent du Classic de chez Celine, notamment dans ses versions anciennes (exemple ici), qui m’intéressent depuis longtemps: un sac à porter épaule ou bandoulière, généreux avec plusieurs compartiments en accordéon, dans une forme simple qui ne se démode jamais. 

Si je le trouve un jour dans un coloris qui me plaît et en bon état, c’est certain, je me l’offrirai !

2. UNE MONTRE OMEGA EN OR VINTAGE

À une époque où mon téléphone peut me donner l’heure précise en une petite tape sur l’écran, je vois les montres comme un accessoire décoratif au même titre que les bijoux. J’ai d’ailleurs tendance à ne porter celle que j’ai (qui appartenait à ma mamie) que pour une touche d’élégance supplémentaire ou un petit côté preppy, plutôt qu’au quotidien !

Pour cette raison, j’ai envie d’un jour faire un bel investissement dans un modèle suisse de qualité, qui ne va pas (trop) s’abimer et qu’il est possible de réparer indéfiniment ou presque, afin de la garder toute ma vie. Je rêve notamment de jolis spécimens vintage de la marque Omega comme dans ce style, en particulier celles qui étaient fabriquées dans les années 60 et 70, avec un cadran en or véritable (14k ou 18k) qui ne se ternira pas et conservera sa valeur. J’aime aussi beaucoup l’idée que ce soit une montre d’homme, parce que ce sont en général celles que je préfère !

3. UN CARRÉ HERMÈS COLORÉ

Je ne suis pas une femme à foulards: je n’en ai jamais porté, et je n’aime pas du tout ça en général – peut-être parce que j’y associe un style trop « dame », trop versaillais.

Pourtant, inexplicablement, j’adorerais trouver un carré Hermès pas trop classique (motif étonnant, couleurs gaies et modernes…) si je tombe un jour sur un coup de coeur dans mon budget. Je crois que ce serait de l’ordre d’un morceau d’Histoire pour moi, un objet de collection, un icône de la mode, plutôt qu’un accessoire véritablement quotidien. Cela a-t-il du sens ? Pas tellement en soi – mais si je tombe sur une pépite qui me parle et m’apporte de la joie, alors pourquoi pas. Et qui sait, peut-être que cela me convertira !

Ceux que j’ai sélectionnés ici proviennent de la sélection Farfetch !

4. DES BALLERINES GLOVE MARTINIANO

Voilà des années que je n’ai pas porté de ballerines, leur préférant en général des souliers de type mocassins ou sandales selon les températures. Peut-être parce que les expériences des confinements m’ont redonné la priorité du confort, néanmoins, j’ai envie depuis quelques temps de trouver une paire toute souple, comme des chaussons, afin d’avoir une option « neutre » pour la mi-saison, facile à associer avec tous les styles, mais aussi très douce pour mes petons.

Ce modèle phare de Martiniano, fait main en Argentine et disponible dans de nombreuses couleurs (dont ce brun que j’adore !), me fait rêver pour sa qualité réputée excellente. Elles sont tout en cuir – même les semelles, que l’on peut donc faire resemeller au fil du temps pour les faire durer plus longtemps. Dommage qu’on les trouve peu sur le marché de la seconde main en Europe, mais cela arrive tout de même de temps en temps: je reste à l’affût !

5. UNE CEINTURE PRADA

Les ceintures font partie inhérente de mon style: j’adore la touche élégante d’une belle boucle et d’un beau cuir sur un jean, ainsi que la façon dont elles structurent une silhouette. Si j’en possède un exemplaire marron parfait, trouvé en friperie, j’adorerais investir dans un beau spécimen noir de qualité supérieure issu d’une grande maison de maroquinerie, afin qu’il puisse me suivre toute la vie ou presque.

Hermès est bien sûr réputé pour les siennes, mais elles restent très onéreuses en seconde main et je trouve leur coloris marron plus typique; je préfèrerais donc cette option si j’investis un jour. Pour le moment, je cherche plutôt une version classique de chez Prada (sans logo, avec une simple boucle dorée) car j’ai entendu de bons échos de leur durabilité. Avec un peu de patience, on peut en trouver sur les sites de revente pour 100-200 euros !

***

Êtes-vous sensibles aux sacs et accessoires de luxe (vintage) ?
Quels sont les modèles qui vous font rêver ?

3 commentaires

  1. Je suis aussi de plus en plus dans l’optique d’acheter des affaires qui durent. Et j’aime m’entourer d’objets qui vont m’accompagner pendant longtemps. Je pense que les objets luxueux ont aussi la formidable faculté de pimenter le quotidien. Par exemple j’ai trouvé il y a quelques années une montre bijou de chez Hermès que je chérie. Quel plaisir de la porter, de l’admirer et d’en prendre grand soin, en plus de me donner l’heure ;) . J’avais besoin d’un parapluie, j’ai donc voulu investir dans un parapluie de Cherbourg qui est réparable à vie en plus d’être un petit bijou ultra résistant ! Même chose, je me réjouis de le ressortir quand il pleut ! Mon dernier investissement en date qui était aussi un rêve est un piano gastronome de chez Lacanche. Chaque fois que j’utilise le four ou le gaz, c’est un bonheur !
    J’ai donc remarqué que lorsqu’on s’offre ces si beaux objets, utiles ( une belle bouilloire Alessi par rapport à une simple bouilloire Tefal par exemple ! ) ou futiles (un sac Chanel ;) ) c’est plein de petites joies dispersées au quotidien qui rendent la vie plus colorée, et pour longtemps ! Et au final, c’est à terme de l’argent bien placé et économisé.
    Le prochain achat catégorisé luxe que j’aimerais m’offrir est une paire d’escarpins indémodables et confortables à sortir à toute belle occasion, Noël, anniversaire, ballet ou soirée entre copines !

  2. Je ne suis absolument pas attirée par le luxe…sans doute car j’ai toujours eu conscience que c’était hors de ma portée financièrement ;) pour moi c’est un autre monde que le mien.

  3. La montre Omega vintage est vraiment magnifique ! En tous cas elle rend très bien en photo. Jolie selection en tous cas. Moi je rajouterais surement un jolie néon moderne en plus dans la liste à afficher dans mon salon comme déco

Répondre

Naviguer