Mes Favoris Lifestyle – Mai 2022

Quel mois de mai, les ami.es ! Si la météo n’a pas toujours été à la hauteur de mes attentes (comme dans le Nord de la France, je crois, avec quelques jours de baisse soudaine des températures et de la pluie), la période en général s’est tout de même avérée enrichissante pour moi dans d’autres domaines: quelques jours de vacances, beaucoup de réflexions fructueuses d’ordre professionnel, des bons moments d’amitié, de chouettes rencontres, plein d’émotions et de projets, nombre d’heures passées en vadrouille à travers Amsterdam et sa région – bref, un sacré tourbillon !

Au milieu de toute cette activité, mes opportunités de découvertes (culturelles, lifestyle…) ont été un peu limitées, mais j’ai malgré tout quelques petits plaisirs et coups de coeur à partager avec vous aujourd’hui.

J’espère que vous pourrez y picorer un peu d’inspiration pour les prochaines semaines !

♡ TV – Somebody Feed Phil, Superstore et scandale américain

Je l’attendais avec impatience pour faire le plein de good vibes: la nouvelle saison de Somebody Feed Phil est sortie ce mois-ci sur Netflix, et comme toujours, j’ai pris grand plaisir à la dévorer.

Phil Rosenthal est un scénariste juif américain qui a notamment créé la série Everybody Loves Raymond dans les années 90, mais aussi un grand gourmand à la personnalité enthousiaste et à l’autodérision joyeuse. Chaque épisode de cette série documentaire réalisée avec son frère Richard (et la participation récurrente du reste de sa famille) nous amène avec lui dans une ville du monde pour découvrir le meilleur de la gastronomie locale, des stands de street food bon marché aux plus grands chefs créatifs. J’ai particulièrement apprécié cette fois-ci l’épisode sur Oaxaca au Mexique !

Du côté des sitcoms, le début du mois a marqué la fin de notre visionnage de la série Superstore. Mon avis à son sujet aura beaucoup évolué: d’abord enthousiasmée par l’épisode pilote, puis peu convaincue par les suivants, j’avais abandonné la saison initiale pendant quelques mois avant de la reprendre en avril dernier et d’enchaîner tout le reste des opus.

Les saisons 2, 3 et 4 m’ont paru très plaisantes, à la fois grâce à l’évolution des personnages (auxquels on s’attache irrémédiablement) et de leurs relations, mais aussi pour la critique sociale piquante qui transparaît dans la plupart des épisodes. Toutefois, les deux dernières saisons, et en particulier la 6ème, m’ont moins passionnée, sans doute à cause des grands changements de dynamiques qui y prennent place. Globalement, je vous conseille tout de même d’y jeter un oeil si vous recherchez une série divertissante et drôle (mais pas idiote) à regarder dans vos moments de détente !

Enfin, concernant les documentaires, c’est le glaçant Notre Père À Tous sur Netflix qui m’a le plus marquée ce mois-ci. On y découvre l’histoire traumatisante d’une dizaine d’adultes américains de la région d’Indianapolis qui se sont rendu compte, grâce aux tests ADN de généalogie, qu’ils étaient en réalité tous demis-frères et soeurs. Leur point commun ? Leurs mères ont toutes consulté le Dr Donald Cline, grand spécialiste de la fertilité et fervent religieux, qui les a inséminées avec son propre sperme à leur insu… Un scandale immense qui malheureusement n’a pas vraiment eu de conséquences judiciaires, faute de chefs d’accusation adaptés dans la loi américaine.

J’ai terminé ce visionnage avec beaucoup de dégoût et de rage – surtout en sachant que des affaires similaires ont eu lieu en France et dans nombre d’autres pays. À voir si ce genre d’affaires de société vous intéresse !

♡ HOME – Mes nouveaux draps en lin

Je rêvais de draps en lin depuis plusieurs années, attirée par la réputation confortable de cette matière autant que par son aspect « champêtre chic » et ses qualités écologiques. Une telle parure de lit aurait sans nulle doute été l’objet de ma liste au Père Noël cette année si je n’avais eu l’immense chance de m’en voir offrir une par Landmade – une boutique spécialisée dans les objets intemporels, artisanaux et durables made in France ou dans les pays avoisinants !

C’était le nec plus ultra de ce que je pouvais espérer: du pur fil de lin cultivé en France, à fibres longues donc sans bouloches, avec un grammage premium (190g/m2) qui n’a rien à voir avec les versions vendues à bas prix dans les enseignes de « fast déco ». Les draps sont fabriqués à la commande dans un atelier français, avec un délai de confection d’environ 15 jours. Un vrai luxe !

Dès la première nuit, nous avons pu constater à quel point on y dort bien: la sensation du lin tissé contre la peau est incomparable, douce (surtout après quelques lavages) mais « sèche », contrairement au coton qui a un côté plus absorbant et dense. On n’a pas du tout l’impression d’y transpirer – c’est aéré, agréable, au point que le corps semble y conserver une température équilibrée tout au long de la nuit.

En bref, me voilà tout à fait conquise. Je pousserai peut-être le vice jusqu’à en demander un deuxième set pour Noël, après tout…!

♡ LOISIRS – Dégustation de vins chez Benelux Wine Co

Les sorties, les moments entre amis et les balades ont pris une grande place dans mon quotidien ce mois-ci – ce qui ne fut pas pour me déplaire !

Je retiens en particulier notre expérience de dégustation de vins locaux chez Benelux Wine Co pour l’anniversaire de mon cher et tendre. Ce fut l’occasion de savourer plusieurs breuvages surprenants du Luxembourg, de Belgique et des Pays-Bas (car oui, on cultive de la vigne ici aussi !), mais également de délicieux fromages locaux sourcés chez Bourgondish Lifestyle (sans doute ma fromagerie préférée à Amsterdam), et plus globalement, de faire découvrir aux copains cette petite boutique que j’adore et fréquente depuis plus d’un an maintenant.

Je vous recommande mille fois de réserver l’une de ces dégustations si vous passez un jour à Amsterdam – c’est l’activité détente et enrichissante idéale, en groupe ou non ! AJ et Malory, les fondateurs, sont un jeune couple d’Américains absolument adorables et passionnés qui créent des liens directs avec les producteurs du Benelux et peuvent mieux que quiconque vous parler de comment tel ou tel vin est conçu.

J’adore aussi leur sélection de bières, kombuchas, cidres et chocolats !

Crédit photo: @manonlecor (merci ♥︎)

♡ YOUTUBE – Spéciale chiens

Outre les excellentes vidéos de Marine B sur des disparitions irrésolues, dont je vous parlais il y a quelques mois et que je suis toujours aussi religieusement, mes plus belles découvertes YouTube du mois concernent des sujets très canins !

  • En vue d’un jour, peut-être, offrir un petit frère ou une petite soeur à Lenka, j’ai visionné pas mal de contenus sur les galgos (lévriers d’Espagne maltraités et tués par milliers chaque année) ces dernières semaines. J’ai notamment beaucoup apprécié le documentaire de Célia Collas, « Pas de printemps pour les galgos« : celle-ci nous amène à la rencontre des associations françaises, des adoptants, mais aussi des refuges en Espagne, où l’on découvre leur réalité. Un reportage frappant qui mérite d’être partagé pour alerter l’opinion publique ! Mon autre coup de coeur sur le sujet revient à la vidéo émouvante d’Amy D Fil sur l’adoption de sa galga: on y suit la préparation, la rencontre puis les premiers moments de la chienne dans son nouvel environnement.
  • [ENG] Parce que c’est une préoccupation qui touche toutes les personnes qui aiment leur toutou, j’ai été intriguée par la vidéo de Huge if True « Anti-Aging for Dogs« , sur les découvertes scientifiques actuelles qui permettraient à terme de ralentir le vieillissement chez les chiens. On y apprend notamment des choses très intéressantes sur la façon dont nos poilus prennent de l’âge – pas de façon constante et graduelle, comme nous les humains.
  • Enfin, j’ai trouvé très touchant le documentaire en immersion de la journaliste Alexandra Alévêque, « 21 jours à la SPA« . Appréciant les animaux « de loin » sans pour autant être très investie dans la cause, elle va choisir d’aller participer à la vie d’un refuge SPA en France durant trois semaines, en tant que bénévole et observatrice. On y découvre les côtés ingrats de cette activité, mais aussi la passion des employés et la place que les bêtes prennent dans leur vie.

♡ JARDINAGE – Mise en place du potager, et premières fleurs.

La terrasse a enfin trouvé sa forme définitive de la saison ce mois-ci pour ma plus grande joie, grâce à la mise en place du coin potager !

Ayant prévu une absence assez longue pour notre séjour en Italie en tout début de mois, je n’avais pas fait de semis cette année: encore très jeunes, ils n’auraient pas supporté l’absence de soins durant une dizaine de jours. J’ai donc attendu mon retour pour filer fissa à ma jardinerie, et acheter de jeunes plants des diverses cultures que je souhaitais développer: tomate Rose de Berne (ma valeur sûre, délicieuse et adaptée aux climats plus frais), tomate Green Zebra (une variété ancienne qui reste verte), tomate poire jaune (une autre de mes chouchoutes, pour sa chair sucrée et sa facilité de maturation), aubergine naine (une première pour moi !) et deux pieds de courgette verte classique. Malgré un temps mitigé depuis leur plantation, ils ont déjà beaucoup poussé, et les premiers fruits se profilent !

Du côté des fleurs, tout s’est beaucoup développé également. Les bulbes de dahlias plantés le mois dernier ont tous germé et se sont transformés en jeunes plants bien solides et sains, tandis que mes semis de diverses espèces poussent vaillamment: j’espère que tout continuera pour le mieux et que j’obtiendrai une belle production !

J’ai aussi été enchantée de retrouver en mai mes premières roses parfumées (rosier ‘Louise Odier’ et ‘Mme Isaac Pereire’) et les impressionnantes fleurs violettes de ma clématite Olympia. Quant à mes calendulas, je n’ai pas eu besoin d’en replanter ou ressemer cette année puisque les pieds survivants de l’été 2021 sont repartis comme en 40, et fleurissent à tout va depuis plusieurs semaines. J’adore quand c’est comme ça: vive les vivaces !

***

Quels ont été vos petits plaisirs et meilleures découvertes de mai ?

7 commentaires

  1. Sympa petite sélection de favoris, merci!! Moi, ma découverte a été les hoyas (grâce à toi!)! J’en ai adopté deux dont un de la variété compacta :-)
    Autre petit bonheur, voir Edouard Baer sur scène….
    :-) :-)

  2. Bonjour,
    Cela fait aussi plusieurs années que je veux investir dans une literie en lin et je pense que je vais bientôt céder à la tentation ! Cela rend tout de suite la chambre plus chaleureuse je trouve. Merci pour cette sélection de favoris très inspirante :).

  3. Merci Victoria pour ce partage !
    J’ai été horrifiée comme toi par le documentaire Netflix « Our father » – je ne savais pas que de telles affaires existaient et je trouve fou que le droit ne permette pas d’y apporter une vraie réponse judiciaire.

    Connaissant ton intérêt pour les séries de true crime, je ne peux que te conseiller sur Netflix si tu ne l’as pas déjà vue la mini-série consacrée à l’affaire Sophie du Plantier, au beau milieu de la campagne irlandaise. Je pense que cela pourrait tout à fait te plaire !

Répondre

Naviguer