Lou Candeloun, Bougies Made in Marseille

Quand il s’agit de découvrir des bougies parfumées artisanales, made in France, et en cire naturelle, je réponds toujours présente — du moins, autant que mon petit nez le peut !

Cette fois-ci, j’ai le grand plaisir de vous présenter une marque originaire de Marseille, au doux nom de Lou Candeloun, « bougie » en provençal. N’ayant pas visité la région récemment, je n’avais encore jamais croisé leurs jolis bocaux, mais peut-être seront-ils déjà familiers aux plus mériodionaux/ales d’entre vous.

J’ai en tous cas été ravie de pouvoir tester trois de leurs références ces derniers jours, gentiment proposées par l’équipe pour que je puisse me faire un avis. Merci à eux !

Ce sont ces ressentis et observations que je viens partager aujourd’hui, en espérant qu’ils vous soient utiles, et vous permettent de faire à votre tour une belle découverte — que vous soyez du Sud, ou que vous aimiez vous y évader en pensée ! bougies-loucandeloun

LA MARQUE

Lou Candeloun est une marque créée en 2013 par Antoine, qui a eu l’idée de combiner des compétences liées à ses études (cuisine, puis graphisme) dans un projet qui reflète l’essence de sa région: les goûts, les ambiances et les odeurs de la Provence, que les gens du Sud ont gravés dans leur mémoire.

Ses bougies sont confectionnées artisanalement, à la main, dans son atelier à Marseille. La cire est 100% végétale, dont 85% de cire de soja produite en France, la mèche en pur coton, et les fragrances proviennent bien sûr de Grasse !bougies-loucandeloun2

LES PACKAGINGS

Les bougies que j’ai reçues sont issues de deux collections différentes, avec un style spécifique à chacune. Je les trouve tous deux très chouettes à leur façon !

La collection « Retour du marché » est conditionnée dans les fameux petits pots à conserve en verre de la marque Weck — clin d’oeil, sans doute, aux inspirations gourmandes de la gamme ! Une fois le couvercle à pinces retiré, je trouve le rendu très mignon, simple et casual; en outre, celui-ci permet de protéger la cire de la poussière. Mais surtout, je suis très sensible au fait que ce packaging soit complètement réutilisable: une fois la bougie terminée, il suffit de nettoyer le pot et hop, on obtient le récipient parfait pour des petites confitures ou yaourts maison !

La collection « Traversée« , quant à elle, se positionne sur un style plus chic et luxueux, avec un sublime pot en métal, surmonté d’un couvercle en bois foncé et rougi (comme de l’acajou). Je crois honnêtement n’avoir jamais possédé de bougie aussi belle, tant l’alliance des deux matières — l’une fraîche, l’autre chaude et vivante — et des petits détails gravés est parfaite. Lorsque la flamme est allumée, elle se réfléchit dans une lueur ultra chaleureuse sur les parois intérieures du contenant: une vraie merveille, un coup de coeur ! Là aussi, il est aisé de redonner une nouvelle vie à ce packaging après avoir épuisé la cire: comme pot à crayons, à cotons-tige, comme bonbonnière…bougies-loucandeloun4

QUALITÉ DE COMBUSTION

La combustion des bougies Lou Candeloun est très propre (pas de fumée noire à signaler tant que l’on coupe régulièrement la mèche), mais leur cire est un peu différente des autres bougies végétales que je possède. Cela m’a un peu étonnée au début, mais je m’y suis rapidement faite !

Leur principale caractéristique est la lenteur de fonte de la cire: même dans la collection « Retour du marché », il faut attendre longtemps pour que l’entièreté de la surface soit liquéfiée: environ 2 heures (pourtant, le diamètre est petit !). Pour le format de la collection « Traversée », cela prend jusqu’à 2 heures 30 ou 3 heures, contre environ 45-60 minutes pour les bougies La Belle Mèche, par exemple, qui ont un diamètre similaire.

Cela signifie qu’il est important de pouvoir les laisser allumées pendant un certain temps à chaque fois, idéalement plusieurs heures, avant de les éteindre — sans quoi elles risquent de « creuser », avec une partie de la cire qui reste perdue sur les parois.

J’ai en revanche remarqué un point un peu paradoxal: sur mes petites bougies « Retour du Marché », le niveau de cire a l’air de baisser plus vite que prévu: en 5-6 heures, ma bougie Calisson a par exemple fondu d’1,8 cm sur les 6 cm de hauteur initiale. À ce rythme, je pense que la durée de vie sera d’une vingtaine d’heures maximum plutôt que les 35 annoncées. Affaire à suivre !bougies-loucandeloun3

LES PARFUMS

FLEUR D’ORANGER

En grande amatrice de fleur d’oranger et néroli sous toutes leurs formes, je ne peux qu’adorer cette senteur !

Celle-ci est une version classique, sucrée, enivrante et fraîche, presque citronnée. Elle ne m’évoque pas du tout le domaine alimentaire, cela dit, mais plutôt une cologne pour bébés (ma grande passion), quelque chose d’à la fois tendre, réconfortant et dynamisant. Un vrai bonheur !

♡ CALISSON (nouvelle fragrance qui remplacera la Miel-Amande)

À froid, je suis assez emballée par la fragrance de cette bougie: j’y sens une amande amère sucrée mais lactée, toute douce et vanillée, qui correspond parfaitement au goût du calisson.

Le parfum à chaud, en revanche, me plaît un peu moins — je le trouve un peu plat, comme si la touche d’amande amère disparaissait au profit d’un fond doux poudré plus dilué. Il a toutefois le grand avantage de ne pas être trop puissant, et donc pas du tout entêtant !

BONNE MÈRE

Au contraire des senteurs assez littérales de la collection « Retour du marché », cette bougie est une création plus complexe, plus particulière et raffinée, donc plus difficile à décrire !

À froid, les premières impressions qui me titillent le nez sont, étonnamment, celles d’un placard de linge d’antan, poudré et désuet — mon amoureux a eu la même sensation.

Mais très vite, et encore plus à chaud, je reconnais des notes qui me transportent directement dans une cathédrale ancienne: c’est une odeur mystique, envoûtante et fraîche à la fois, d’encens religieux, de myrrhe, de bois ciré. Elle m’évoque les bancs qui craquent, le métal des tubes de l’orgue, la pierre froide — bref, on s’y croirait. Très atmosphérique, et tout à fait le genre olfactif que j’adore pour mon salon en hiver !bougies-loucandeloun5

DIFFUSION OLFACTIVE

Les petits formats « Retour de marché » n’ont pas à rougir de leur diffusion malgré leur taille modeste, mais celle-ci peut varier selon la référence choisie. Par exemple, la bougie Calisson, à la fragrance très douce, parfume sans souci une pièce petite à moyenne en 30 à 60 minutes, ce qui est déjà très satisfaisant. Toutefois, elle se perd un peu dans une grande salle à vivre — on ne la sent qu’à quelques mètres. Au contraire, la Fleur d’Oranger, très intense, embaume dans tout l’appartement, qui est pourtant en grande partie ouvert, sans portes !

La bougie Bonne Mère, sans doute parce que ses notes sont aussi assez douces et plus complexes, constitue une bougie « de fond », d’ambiance, qui parfume aisément un coin de salon ou une petite pièce (chambre, bureau), mais n’envahit pas tout un intérieur — par exemple, dans mon espace de vie ouvert, elle se sent bien à 2-3mètres à la ronde environ; plus loin, c’est très ténu.

Il y en a donc un peu pour tous les goûts, selon la sensibilité de votre odorat. Le plus simple, pour bien choisir, est sans doute d’aller sentir les bougies en magasins dans différentes villes de France, ou de demander conseil à l’équipe, par exemple sur Facebook ou Instagram !

***

Bougies Lou Candeloun – Collection Retour du marché 25€
Bougie Lou Candeloun – Collection Traversée 55€

Connaissiez-vous ces bougies parfumées marseillaises ?
Certaines senteurs vous tentent-elles parmi leur gamme ?

18 commentaires

  1. Bonjour Victoria 💙❄️

    Je ne connaissais pas cette marque, et appréciant et utilisant aussi beaucoup de bougies (surtout durant la saison froide), j’apprécie beaucoup que tu puisses recevoir des créations pour les tester et ensuite nous les faire partager : merci pour cet article si bien construit et détaillé, comme toujours 💕
    Ca serait très chouette que dans tes prochains favoris, tu puisses nous faire un retour sur la vitesse de combustion (comme elle pourrait porter à confusion) ✨

    Ici, depuis l’automne, je fais brûler mes bougies «Bout de Chandelle» (j’en avais parlé dans un article publié en septembre) : les mèches sont en bois (j’adore ce crépitement…), et les valeurs de la marque sont en complètes concordance avec les miennes (faites en France, à la main, cire de colza, sans paraffine…).
    La créatrice a sorti des nouvelles senteurs (j’en ai commandées deux – hâte de les recevoir !).

    Pour en revenir à Lou Candeloun : parmi leur gamme (j’ai été visité leur site), lavande/citron – melon/figue – calisson sont ceux qui m’attirent. Je glisse cette référence dans mon petit tableau Pinterest (caché), et en commanderai lorsque j’en aurai fini à la maison.
    Merci ✨

    Doux dimanche jolie Victoria 🌰⛄️

  2. Cela fait plusieurs fois que j’entends parler de cette marque. Les bougies « traversée » sont très chic, très belle. Je trouve un peu dommage que sur le site la description des odeurs ne soit pas un peu plus précise pour cette collection, pour avoir une idée plus nette du parfum des bougies.
    La collection retour du marché propose quelques parfums assez originaux : gingembre-verveine, abricot-romarin… je mettrais bien mon nez dans ces petits pots là !

  3. Je viens d’en acheter une lors d’une vente de Noël. Elles sentent super bon, difficile de choisir!!

  4. Bonjour Victoria,

    Merci pour tes articles toujours détaillés et agréables à lire. Une petite requête qui, peut-être, trouvera écho : je trouverais très intéressant d’avoir ton avis sur plus de produits Dr. Hauschka, finalement j’ai trouvé peu de références sur ton blog si ce n’est quelques produits de leur gamme qui, justement, ne m’intéressent pas non plus en raison de leur trop grande quantité d’alcool.

    Mercii et les flocons sont super cools !

    Ps : Connais-tu les produits lait onctueux capital et lotion lactée de Joëlle Ciocco? Si oui, quel est ton avis? J’avoue être une adepte du 100% bio en temps normal mais suis à deux doigts de craquer, notamment suite aux articles de Lili Barbery Coulon, elle qui a une si belle peau et un si beau teint !

  5. Oups, je ne voulais pas poster ce commentaire avec mon nom, pourrais-tu s’il te plaît le supprimer? Je repose mes questions ici :

    Bonjour Victoria,

    Merci pour tes articles toujours détaillés et agréables à lire. Une petite requête qui, peut-être, trouvera écho : je trouverais très intéressant d’avoir ton avis sur plus de produits Dr. Hauschka, finalement j’ai trouvé peu de références sur ton blog si ce n’est quelques produits de leur gamme qui, justement, ne m’intéressent pas non plus en raison de leur trop grande quantité d’alcool.

    Mercii et les flocons sont super cools !

    Ps : Connais-tu les produits lait onctueux capital et lotion lactée de Joëlle Ciocco? Si oui, quel est ton avis? J’avoue être une adepte du 100% bio en temps normal mais suis à deux doigts de craquer, notamment suite aux articles de Lili Barbery Coulon, elle qui a une si belle peau et un si beau teint !

  6. Ah!! Je suis bien contente de découvrir pour une fois des marques de chez moi! ♥
    Et ça tombe bien, dans 2 semaines je redescends à Marseille pour Noël. Je crois que je vais aller sentir ces bougies sur place.
    Merci pour la découverte :-)

  7. Quelle jolie découverte ! En grande amatrice de bougies parfumées naturelles (surtout celles à la fleur d’oranger, ma passion !), je pense que je vais me laisser tenter !
    En revanche, même si le packaging est magnifique et la contenance assez importante, la bonne mère est malheureusement hors budget pour moi.

  8. Je suis devenue une fan des bougies parfumées depuis que je lis votre blog. J’attends d’une finir une pour tester cette marque qui me donne très envie.
    Merci pour la découverte et les descriptions des odeurs. Elles sont top!

  9. La magie d’internet c’est qu’une blogueuse à Amsterdam me fasse découvrir des bougies fabriquées dans ma propre ville , j’adore !! Merci pour tes bons conseils je m’en vais découvrir celà

  10. Merci pour cette jolie et nouvelle découverte de bougies, objet que tu sembles apprécier particulièrement…
    En tant que fille du Sud, premièrement je suis folle du nom. Et, en plus, on dirait bien qu’il y a comme un de mes parfums préférés avec la Bonne Mère. J’ai à peu près testé toutes les odeurs type « encens d’église » donc une nouvelle bougie à tester ;-)

  11. Chère Victoria,

    Lectrice silencieuse mais fidèle de ton blog depuis des années, j’ai découvert grâce à toi (parmi tant d’autres choses) de très chouettes marques de bougies naturelles et végétales.
    Je te rends modestement la pareille, avec la découverte lors de la Vegan Summer Fest à Gand ce dimanche d’une toute petite et toute jeune marque basée à Amsterdam (ce qui m’a fait pensé à toi bien sûr), et dont j’ai beaucoup aimé les trois premières créations.
    La créatrice était adorable, ce qui ne gâche rien, j’ai été sage je n’en ai pris qu’une mais je crois qu’elles valent la peine d’y jeter un coup d’oeil :)
    Cire issue de l’huile de colza (végane et locale donc) et parfum 100% huiles essentielles…

    Merci pour la qualité indéfectible de tes contenus et la douceur de ton blog.

    Bien à toi,

    Aline

Répondre

Naviguer