Revue // Les Veilleuses Parfumées Kerzon

Dans leurs vases longs et fumés qui évoquent les cierges d’églises, parfumées de senteurs riches et élégantes, la nouvelle collection de veilleuses Kerzon a une aura mystique, presque magique, qui se prête très bien aux fêtes de fin d’année.

Roi de Cuir, Tour d’Argile, Dame de Myrrhe et Fou d’Encens: leurs noms associés aux pièces d’échecs évoquent un Orient à la fois sobre et luxueux, des matières nobles, poudrées, chaleureuses et naturelles, qui correspondent parfaitement à ce que j’aime diffuser dans mon appartement en hiver (du moins lorsqu’il n’y a pas 3 kg de patchouli et de cannelle, argh).

Pierre-Alexis, l’un des co-fondateurs de la marque, m’a gentiment proposé de tester quelques références de cette gamme. Étant justement très triste de ne plus retrouver ma bougie Kerzon chouchoute parmi leur catalogue, Caramel & Bois, dont je vous parlais ici, le concept m’a tout de suite emballée et j’ai accepté avec grand plaisir !

Je viens aujourd’hui vous partager mon avis sur leur qualité en général et sur les trois parfums que j’ai reçus. J’espère que ces explications vous seront utiles, même si mes descriptions correspondent bien sûr à des impressions personnelles – vivement qu’internet puisse transmettre les senteurs !veilleuses-parfumees-kerzon

FABRICATION

Toutes les bougies Kerzon sont fabriquées à partir de cire 100% naturelle et de parfums de Grasse naturels et synthétiques de grande qualité. La mèche est en 100% coton. Elles sont conçues à Paris, et fabriquées à la main en France.

▼▼▼

COMBUSTION ET DIFFUSION

Ces veilleuses sont vraiment d’une grande qualité à tous niveaux.

Leur durée de combustion est plus longue que le format classique chez Kerzon, avec 65 heures environ. Le niveau de cire descend en effet extrêmement lentement, ce qui est un vrai point positif à ce prix (35€). Pour comparaison dans des tarifs similaires, les bougies La Belle Mèche (30€) durent 50 heures, par exemple.

Comme d’habitude chez la marque, la cire fond de manière tout à fait homogène: elle ne « creuse » pas, à condition bien sûr de l’allumer suffisamment longtemps pour que toute la surface de cire se soit liquéfiée. De même, tant que la mèche est régulièrement coupée pour la débarrasser de sa pointe calcinée, la combustion est très propre: je n’ai remarqué aucune fumée.

Enfin, le point qui m’a le plus impressionnée est l’excellente diffusion du parfum, que j’ai retrouvée dans les trois cas: malgré une surface de cire assez restreinte vu le format, la fragrance emplit n’importe laquelle de mes pièces en 10-20 minutes selon leur taille – alors qu’aucune n’a de porte sauf la chambre et la salle de bains !

Pour autant, ce n’est pas une diffusion envahissante ou écoeurante: les senteurs étant bien équilibrées, elles créent une présence enveloppante mais pas excessivement intense.veilleuses-parfumees-kerzon2

▼▼▼

PARFUMS

Dame de Myrrhe

Celui-ci est sans doute mon parfum préféré – une création légèrement sucrée, moelleuse, réconfortante par excellence lorsqu’il pleut dehors.

L’impression générale est très douce, chaleureuse et claire. J’y sens comme un lait au miel relevé d’une mandarine tendre et discrète, avec un fond épicé « oriental » suave, poudré, et peut-être une très fine pointe fumée, qui apportent tout leur raffinement à l’ensemble. Ces notes se mêlent intrinsèquement sans que l’une ressorte davantage que les autres – c’est une senteur très équilibrée, veloutée.

Une valeur sûre, qui peut plaire à la majorité ! Je la trouve assez tamisée pour une chambre, un boudoir, mais elle est aussi très cocooning dans un salon.

Roi de Cuir

Roi de Cuir, que j’aime beaucoup, est une réédition de l’ancien parfum Cuir & Cigare; celui-ci se trouvait dans la même collection que ma chouchoute Caramel & Bois et je me souviens l’avoir déjà remarqué à l’époque !

C’est la plus intense des trois, et son nom d’origine la décrit parfaitement: on est sur une senteur masculine élégante et chaleureuse, avec un fond ambré chaud, peut-être un peu de patchouli, sur lequel se distinguent des notes de cuir – boisées, tirant vers le baume et le goudron, presque animales – et de fumée, qui apporte un côté plus sec, plus sombre.

C’est un parfum classique, chic et indémodable, qui évoque les bibliothèques anciennes, les salons aux meubles de bois foncé et aux fauteuils de peau, les verres de cognac, les coussins en velours, les tapis persans sur un parquet ciré, le feu dans la cheminée… Si vous aimez ce genre d’univers dits « masculins », vous l’apprécierez certainement !

Fou d’Encens

Cette dernière senteur m’a beaucoup surprise par son originalité: moi qui imaginais un encens assez littéral, quelque chose de boisé et fumé, le rendu est finalement très frais !

J’y distingue surtout l’odeur caractéristique du camphre, que vous connaissez sûrement si vous avez déjà senti du Baume du tigre – c’est une note proche de la térébenthine, qui me fait aussi penser à la gaulthérie ou « thé des bois » au Québec – mêlée à la fraîcheur mentholée et botanique d’un eucalyptus tamisé, sur un fond de musc blanc et d’épices (y aurait-il du clou de girofle ?), très vaguement fumé.

En fait, ce parfum m’évoque l’hiver, la neige ! Ce n’est pas ce que j’ai l’habitude d’acheter, et j’ai eu un peu plus de mal à me l’approprier parce qu’elle n’est pas « cosy » comme mes autres bougies de la saison, mais c’est sans conteste une création raffinée, vivifiante, que j’imagine tout à fait à Noël.

***

L’une de ces senteurs pourrait-elle correspondre à vos goûts ?
Connaissiez-vous les bougies Kerzon ?

15 commentaires

  1. Je n’ai jamais testé ces bougies, mais elles ont l’air vraiment chouettes. Le design change un peu des bougies que j’achète habituellement. Roi de cuir me tente tout particulièrement (beaucoup), j’aime beaucoup ce type de parfum. La description que tu fais de Dame de Myrrhe me donne très envie aussi.

  2. Les trois pourraient m’intéresser, mais peut-être moins « Roi de Cuir » car, étant donné la description que tu en fais, il me fait penser à une bougie que j’ai déjà et qui ne plaît pas vraiment à mon copain (ça l’écœure). Le packaging est super joli en tout cas, ça change.

    Merci en tout cas pour ces nouvelles découvertes, Victoria!

  3. Ça y est… elles me font TOUTES envie maintenant!! !😀 merci pour cette description, très precise: c’est toujours difficile de décrire un parfum, mais ici, on les ressent très bien! Bravo pour le tour de force!

  4. Je connaissais les sachets parfumés pour le linge (qui sont vraiment efficaces et délicieusement parfumés), mais je ne savais pas que la marque faisait aussi des bougies! Une bonne surprise, d’autant que Noël approche…

  5. Ce format est très original et les parfums semblent très agréables ! Je n’ai jamais testé Kerzon, mais j’avoue que ces veilleuses sont séduisantes !

  6. Moi c est la dernière que tu présentes Qui m’interpelle… merci Victoria pour cette belle description

  7. Tu disais il y a quelques jours sur twitter que tu aimais décrire les odeurs : j’adore en lire tes descriptions, j’ai l’impression d’être plongée dans un monde totalement inconnu !
    Et pour en revenir aux bougies : la première me parait absolument parfaite (tu m’as eue au « lait au miel » !).

  8. Je trouve incroyable que tu décrives des odeurs avec une telle précision… C’est bluffant. Je suis très attirée par les bougies parfumées depuis que je te lis, mais le prix m’a freinée jusqu’ici. Je compte bien en demander quelques unes pour noël cette année et tes revues m’aident beaucoup à choisir lesquelles ;)
    En attendant j’ai acheté une petite bougie parfumée chez Muji et je serais bien en peine de décrire cette senteur avec autant de précision ! A froid, elle sent effectivement le feu de bois mais je serais incapable de décomposer l’odeur comme tu le fais. A chaud, je trouve qu’elle ne diffuse que très peu de parfum – ou alors c’est moi qui ne sens rien ?
    En tout cas c’est toujours un plaisir de lire tes retours sur les bougies ! :)

    • Oh merci Julie ! Je vois très bien de quelle bougie tu parles, c’est l’une des premières que je m’étais achetée il y a quelques années, avant d’avoir le blog ! En effet, les bougies de Muji, en tous cas celle-ci, ne sentent presque rien une fois allumées. C’est souvent le cas des bougies bon marché malheureusement, mais pas toujours — par exemple les Bougies de Charroux diffusent beaucoup mieux pour un prix encore très raisonnable (mais dans ce cas, comme chez Muji, les senteurs restent très « basiques » et il n’y a souvent rien de spécial à décrire, c’est peut-être pour ça que tu ne trouves pas l’inspiration hehe ^__^ !).

  9. Moi qui suis une amoureuse du Made in France, je ne peux q’adorer ces superbes bougies !
    Juste en voyant le packaging, je ne peux qu’imaginer l’odeur magique qu’elles ont !
    Parfait pour une hiver tout doux :)

    Belle journée, ensoleillée je l’espère,
    Marion, du blog http://www.marionprima.com

  10. Moi qui suis une fan de bougies, celles-ci avec les heures de combustion me tentent beaucoup! Surtout la dame de Myrrhe :)
    Merci pour cette présentation !

Répondre

Naviguer