Another Year of Better Fashion

Voici déjà l’un des derniers looks de l’année, si ce n’est l’ultime, et aussi l’un des plus simples: n’ayant pas trop la tête à la coquetterie en ce moment, je tourne entre mes différentes tenues typiques sans trop innover. De toute façon, une fois habillée pour sortir dans mon grand duffle coat et mes énormes écharpes, je ne ressemble plus qu’à un maxi-esquimau ! (Et j’aime ça)

Puisque l’heure est aux bilans, je dois dire que cette tenue, surtout si l’on tient compte du manteau vintage porté au-dessus, représente bien ce que j’ai essayé d’accomplir cette année dans mes choix mode: plus de made in Europe (occidentale), plus de vigilance sur les matières, plus de seconde main, moins de grandes marques fast fashion, et aucun achat en cuir — bref, des options beaucoup plus conscientes, dans un esprit consomm’acteur !

Même si je suis encore tout à fait en cheminement, et loin d’avoir atteint la perfection, je me sens heureuse et fière de vous avoir proposé de plus en plus d’alternatives eco-friendly, responsables et/ou éthiques cette année, et je ne compte pas m’arrêter en si bonne voie. Mon caractère de personne « publique » me donne une certaine visibilité, que je veux continuer à exploiter pour faire changer les choses, et soutenir les projets qui se tournent vers demain — même si mon impact reste très modeste.

Encore tout récemment, la faillite de Made & More ou la fermeture de Hylla Penderie (location de vêtements) nous ont rappelé à quel point il est difficile pour les petites entreprises porteuses d’une mode plus responsable de survivre sur un marché aussi concurrentiel et opaque. Le modèle d’une consommation kleenex, instantanée et à bas prix est malheureusement encore très dominant, trop attractif (grâce à son accessibilité à tous points de vue) et surtout trop rentable pour être franchement remis en question.

Mais c’est en parlant, en mettant en lumière de bonnes alternatives, en donnant à voir un schéma différent que peut-être, l’industrie sera incitée à évoluer. Il y a encore plein d’espoir, autant du côté des petites marques « green » qui naissent et se battent toujours (vous en avez deux jolis exemples ci-dessous), que du côté des géants, qui, petit à petit, doivent s’adapter à une opinion publique de plus en plus sensibilisée — voyez par exemple tous les grands noms qui se sont engagés à utiliser exclusivement du coton durable, voire certifié bio, d’ici 2025. Ce n’est pas parfait, mais c’est un signe encourageant !

Voilà donc ma mission, renouvelée, pour 2018. J’espère de tout coeur que mes partages continueront à vous inspirer en ce sens, et vous aideront à y voir toujours un peu plus clair. Le plus important est de prendre conscience; ensuite, chaque petit pas vers le mieux est bon à prendre ♥︎look-pull-moutarde-sessunlook-pull-moutarde-sessun3look-pull-moutarde-sessun2look-pull-moutarde-sessun5look-pull-moutarde-sessun6look-pull-moutarde-sessun7look-pull-moutarde-sessun8look-pull-moutarde-sessun9

Pull Sessùn* – 56% laine et alpaga, made in Italy
Jean Ekyog* – coton bio, marque éthique
Sac Jean Louis Mahé* (dispo vers février-mars 2018) – vegan, made in Italy
Chaussettes La Ferme du Mohair – 78% mohair français, made in Europe
Bottines Minuit sur Terre* – vegan, made in Portugal

*reçu gratuitement via un partenariat

Avez-vous senti votre consommation mode évoluer cette année ?
Sinon, qu’aimeriez-vous changer en 2018 ?

🌟✨ Très bon week-end de Fêtes à vous ! ✨🌟

Cet article contient un lien affilié MSR. Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

71 commentaires

Répondre

Naviguer