I Need Vitamin Sea

Quel étrange été… J’ai du mal à trouver ma place entre tous ces contrastes. D’un côté, l’horreur des actualités, la lassitude, la peine, la peur, ajoutées en ce qui me concerne à la fatigue et un cruel manque de temps pour profiter de la saison. De l’autre, le retour des beaux jours, le soleil et la chaleur qui invitent à l’insouciance. Je suis tantôt joyeuse, tantôt triste, partagée entre un immense besoin d’évasion et le poids étouffant de la réalité.

Alors, comme souvent quand les choses sont difficiles, je me raccroche aux petits plaisirs qui seront, je l’espère, toujours là.

La douceur de mon t-shirt chouchou. La douce brise sur mon balcon. Un bon bouquin qui me transporte. Les oiseaux qui s’ébrouent dans l’eau. La couleur et le parfum des fleurs. La fierté du travail accompli. Les bons souvenirs que je garde comme un trésor. Une boisson fraîche qui désaltère. La joie de vivre d’un petit chien au parc. Les mains et les corps serrés, qui parlent plus que des mots. Les rires innocents des enfants. L’air pur de la mer. Les fruits juteux et colorés. La beauté pénétrante d’un air de musique. La chaleur du soleil sur ma peau. Les étoiles d’un ciel d’été. La magnificence des paysages du monde. La nature qui s’endort puis s’éveille, toujours.

C’est dans tous ces petits riens que je me ressource, et c’est en eux que réside mon espoir.look-short-dentelle look-short-dentelle2 look-short-dentelle3 look-short-dentelle7look-short-dentelle4look-short-dentelle5

Pouvoir de nouveau passer mes journées en short et t-shirt à Amsterdam après des semaines en pantalon, aussi futile que cela paraisse, est pour moi l’un de ces petits bonheurs qui allègent le coeur. J’ai tellement épuré mon dressing l’année dernière que ma garde-robe estivale est assez sommaire, et je n’ai pas le temps de faire du shopping; j’ai néanmoins trouvé un joli top dentelle et un short en jean parfait lors de ma dernière commande Monshowroom, ainsi qu’une robe toute légère que je me réjouis de vous montrer la prochaine fois.

Tshirt dentelle Vila (partenariat Monshowroom)
Short en jean Cheap Monday (partenariat Monshowroom)
Sac vegan Street Level (partenariat Monshowroom)
Sandales Arizona Birkenstock
Bracelets Mya Bay #1 et #2 (partenariat Monshowroom)

***

Et vous, comment gérez-vous cette ambiance étrange ?
Les petits plaisirs sont-ils aussi importants pour vous ?

27 commentaires

  1. Coucou! Ton top est très joli!
    Cette ambiance est pesante, très bizarre comme tu le dis.
    Mais il est important de continuer à vivre, de continuer à sourire, pour ceux qui ne sont plus là pour. Je pense qu’il ne fait pas s’arrêter de vivre par peur (j’ai des collègues qui ne vont plus dans les centre commerciaux par peur qu’il se passe quelque chose).
    Gros bisous, belle journée

    Julie, Petite and So What?

    • Chère Victoria,

      Merci pour tes mots, ils font partie de mes petits plaisirs réconfortants.
      Alors pour cela, et dans ce contexte un peu particulier, que tu décris si bien, je souhaite te lire encore longtemps.
      Merci aussi de partager avec nous ton mode de vie, qui personnellement, m’inspire, et me conforte dans mes choix.
      Je n’ai jamais posté quoique ce soit, mais je pense que tu mérites qu’on te dise le bien que l’on, que je pense de toi.
      Et ça me fait aussi du bien de te l’écrire.
      A bientôt!
      Porte-toi bien.
      Marine

  2. Bonjour Victoria,

    j’ai le même sentiment d’étrangeté, rien n’est fluide entre mélancolie et apaisement. Comme toi, je prends des forces dans les petits bonheurs du quotidien et j’essaye de me connecter au moment présent en observant autour de moi tout le positif. En ce moment je parcours beaucoup ton blog en quête de recettes saines et de chouettes idées de lectures. Merci pour tes articles qui invite à l’authenticité et à la simplicité.

    Je te souhaite une belle journée.

  3. Pour ma part, je gère cette période bizarre en me centrant sur le positif de ma vie. Nous n’avons pas la télé, donc ça aide, nous avons évité les dizaines d’heures de reportages racoleurs sur l’attentat de Nice.
    Je me centre sur mes filles pleines de vie, notre jardin, un bon repas entre amis, des projets personnels et de couple…bref tout ce qui réconcilie avec la vie !

    Sinon c’est juste trop dur…

    A bientôt ;)

  4. Chère Victoria,
    La fraicheur des villes du Nord, les événements dramatiques de l’actualité, la tête remplie d’autres soucis… C’est vrai que ça donne envie de prendre le large.
    Personnellement, ce qui me permet de garder le sourire ce sont, non pas forcément les petits plaisirs, mais plutôt les petites attentions quotidiennes qui me font dire que l’espérance est bien là. Par exemple : bavarder avec une dame – dont la nationalité est peu appréciée en ce moment… – sur un banc ; parler avec quelqu’un rapidement, se rendre compte qu’on est sur la même longueur d’onde, échanger nos numéros et aller boire un verre pour continuer la discussion ; discuter avec un enfant et écouter ses inquiétudes et ses rêves ; lire un article de journal engagé et plein de solutions d’avenir et de vivre-ensemble ; participer de loin ou en vrai quand c’est possible aux actions de l’association « Coexister » ; … Bref, voir et expérimenter des solutions et des manières de vivre mieux avec les autres et avec soi. S’éloigner des réseaux sociaux en fin de journée pour passer des soirées plus zen et déconnectées ! Cuisiner quelque chose des aubergines grillées à la sauce yahourt / menthe… Ah oui et évidemment : bien dormir la nuit ! :)
    Bon courage Victoria pour ces longues journées soucieuses.

    • Ces petites attentions font aussi partie de mes sources d’espoir, je voulais d’ailleurs les inclure dans ma liste mais sans savoir vraiment comment les nommer. Discuter plaisamment avec des gens d’autres cultures par exemple, me fait toujours extrêmement chaud au coeur – voir que l’on peut s’entendre, se comprendre, parler et sourire ensemble, que nous avons une humanité en commun, en somme, c’est hyper important.

  5. Je comprends ton sentiment… C’est un été étrange, qui a été si tardif.
    L’hiver a mis du temps à céder sa place aux beaux jours. Et quand la légèreté du temps est enfin arrivée, l’horreur nous est tombée dessus. Les évènements ont montré que l’enfer n’est pas « ailleurs », il est sur terre parmi nous. Encore et encore. Ce sentiment d’habitude terrible, ce goût de déjà vu… Difficile de se sentir léger. Je pense qu’on se sent tous un peu … chiffonné.

    Je n’ai qu’une envie : m’isoler, entourée de nature et d’eau. Je rêverais d’un chalet près d’un lac et d’une forêt. Des bouquins, mon amour, des repas sains, des baignades, des balades entre les arbres avec un chien. Loin de tout, loin du bruit et de la ville, loin du journal télévisé, loin de la crasse.

    Ouais, c’est un drôle d’été…
    Bises et courage à toi ♥

    • Hello D’encre et de sel! Et bien si tu n’es pas loin de Chamonix, je t’invite à venir passer me voir dans mon petit chalet au camping des Bossons, avec la rivière qui coule à côté et le paysage magnifique de la montagne, des forêts et des glaciers face à moi chaque matin… J’y étais déjà le 14 juillet et ma façon de me détacher de ces événements tragiques sont la coupure avec l’information intrusive et malsaine qu’on nous propose, la lecture de romans positifs (créez le job de vos rêves et la vie qui va avec), me balader et prendre soin de mon Golden retriever, écouter des playlist Spotify qui aspirent à la détente et l’évasion. Prendre soin de mes proches qui en ont besoin, envoyer des cartes postales, des photos de mes rando, bref partager pour transmettre ce que je vis à un maximum de personnes. Et surtout contempler cette beauté sauvage et majestueuse qu’est la montagne, avec ses lacs bleus aux eaux transparentes, la faune et la flore, les torrents, les rivières… Tout a l’air d’être en harmonie ici. L’homme devrait d’ailleurs s’inspirer de cette nature si fragile mais qui a tant à nous enseigner. Voilà donc tu es la bienvenue ;) Cécile

      • Bonjour Cécile,
        Tu me donnes l’eau à la bouche avec ton joli chalet et ton programme ♥
        Ça me plairait tellement… Je garde l’idée dans un coin de ma tête :-)
        Merci pour cette jolie parenthèse – et pour l’invitation!

  6. Bonjour Victoria,
    C’est la première fois que je te laisse un message mais je te suis depuis un moment maintenant. Je me retrouve beaucoup dans tes réflexions , ton style et ta façon d’appréhender le monde. Et je trouve que tu écris très bien!
    J’aimerais aussi réussir à profiter de chaque petite chose de la vie et surtout de ma fille qui n’a pas encore deux ans mais je suis dans une phase où j’ai vraiment du mal, je suis tétanisée, pour elle surtout… Je ne veux pas changer mon mode de vie, je veux le défendre pour que nos enfants connaissent cette liberté pour laquelle tant de personnes sont déjà mortes… Mais comment vivre « comme avant » tout en étant vigilant comme le préconisent les politiques, les psys? C’est dur… Nous avons supprimé la télé de notre vie depuis quelques jours avant le 13 novembre… Effectivement, ça aide… Faut-il essayer d’en savoir le moins possible pour réussir à vivre normalement? Question difficile… Moi mon espoir réside dans la nature… Je me dis qu’elle est bien faite et qu’elle nous permettra de dépasser cette tristesse, cette peur et qu’on réussira à s’adapter et à continuer à vivre. En attendant, il faut que la période du choc passe… Bon courage à tous et merci Victoria pour ta fraîcheur et ton authenticité mais aussi pour ce témoignage en particulier qui aide à se situer dans tout ça et apaise…
    Marie.

    • Merci pour tes gentils mots Marie. Je crois aussi qu’observer le cycle éternel de la nature, essayer de voir les choses à une autre échelle, permet de garder foi en la vie.

  7. Hello Victoria, tes mots résonnent en moi car cette année je me sens un peu perdu et pas à ma place dans cet été pourtant tant attendu. Entre l’actualité, de gros chamboulement dans ma vie pro et perso qui vont bientôt arriver et beaucoup de déplacements pro je n’arrive pas ) profiter comme j’en ai l’habitude de cette douceur et plénitude estivale… Heureusement j’ai deux semaines qui m’attendent au mois d’août qui je l’espère me permettront de souffler.
    Bon courage à toi, je te souhaite un été rempli de petits plaisirs :)

  8. Effectivement, les coups de blues sont présents en ce moment… Mais heureusement ton blog est là. Très jolie tenue :)
    J’aimerais beaucoup un article sur ta garde robe et où tu en es de ta « purge »

  9. C’est marrant car pour moi c’est très différent. L’ambiance ici n’a pas changé, je suis très loin de la France et du coup même si les gens ont été touchés, la vie reprend droit tout de suite. Mais moi, si peu entourée d’autre français, et bien je m’inquiète quand même. J’ai « mal à ma France » et je pense à ma famille et amis.
    Ca n‘aide pas que je sois super occupée au plan pro et que le temps estival se fasse attendre. Bref, vivement les vacances dans notre coin perdu dans la montagne que je puisse en profiter. En attendant je profite de mon homme et de notre chien dont le génie comique ne s’épuise jamais ;)
    En ce moment plus que jamais j’ai besoin de douceur et de « cute »

  10. C’est toujours un plaisir de te lire. Et de plus, cela fait longtemps que je n’ai pas lu quelqu’un qui écrit très bien en français. Je te visite depuis deux semaines et suis tombée amoureuse de ce petit « mood-board » qui est le tien et tenais à te faire savoir que je le dévore le matin avec un petit café au troquet du coin, toujours sous le même nid d’hirondelles, à chaque fois !

    Pour parler de ton article, il est vrai que cet été est une saison chamboulée et qui tourmente beaucoup de gens. Je pense que ce que tu vis est le quotidien de beaucoup. Comme je te comprends, en définitive ! Tu as raison, focalisons-nous sur les oiseaux et les amoureux. Il y tant à voir si l’on promène notre regard.

    Bonne journée à toi et bon courage pour le travail ! ;)

  11. Bonjour, j’ai découvert ton blog il y a quelques jours en faisant une recherche sur l’Ecosse où je suis actuellement en vacances. Depuis, j’en lis un bout à chaque nouvelle connexion internet!
    Nous luttons contre les sentiments d’horreur et de peur en profitant à fond de chaque jour qui passe. Je pense à la chance et au bonheur que nous avons d’être ensemble, de savourer des moments simples et inoubliables et en plus de découvrir ce merveilleux pays! ( Mais tu vois bien de quoi je veux parler!!!?)
    Bonne soirée

  12. Malheureusement moi je me sens étouffer dans ce monde et pas du tout en accord
    Je comprend pas toute cette violence qui nous entoure et j’en viens à quasiment à plus voir les jolies choses de la vie …je fini par agir comme un robot et ne même plus avoir d’envies…

  13. Je me demande parfois si le monde tourne encore rond, les gens deviennent fous, ce n’est pas possible autrement. Je rêve souvent d’un chalais au milieu de la montagne, pour m’éloigner de cette folie, et puis il faut parfois affronter, mais ce n’est pas évident. Je me demande de quoi demain sera fait..

  14. Il est vrai que ces derniers, tous les évènements influent forcément sur notre psychique.. Ce sentiment d’insécurité, toutes ces horreurs… Mais pour autant, il faut garder la tête haute et avoir la positive attitude (enfin essayer). Je sais que c’est bien facile à dire et plus compliquer d’appliquer, mais bon c’est ce qu’il nous faut.

Répondre

Naviguer