Mes meilleures trouvailles en friperies #4

Quelques mois après la dernière édition, il était temps de vous présenter les nouvelles pépites vintage qui ont rejoint mon dressing dernièrement !

Par amour du partage et de la seconde main, j’ai bravé la poussière de mon appartement en travaux pour photographier les pièces en question sur un mur à moitié cassé, puis exercé mes meilleurs talents de detouring sur Photoshop pour vous les proposer sur un fond blanc. Quel sens du sacrifice ! ;)

Le résultat est un peu impersonnel, mais je n’ai d’autre choix que de m’adapter aux circonstances du moment – et j’espère que ces images vous permettront au moins de visualiser clairement mes trouvailles.

Au programme cette fois-ci, des vestes et du tricot (mes grandes passions), mais aussi de jolis accessoires et pas mal d’inspirations 90’s pour l’arrivée du printemps. Notez que je n’ai pas inclus ici mes achats Vinted classiques – seulement ceux qui étaient vintage – ni mes trouvailles dans le domaine des sacs, puisqu’une vidéo spécifique sur ce sujet est en préparation.

Puissent ces exemples vous montrer la qualité et la diversité auxquelles on accède en donnant une seconde vie à la mode !

trouvailles-vintage-friperies-blazercuir

BLAZER EN CUIR

Prix neuf estimé: 120
Offert – mais valeur d’environ 50

Je suis très attirée par les blazers en cuir depuis plusieurs mois, sans doute parce qu’ils représentent pile poil deux décennies qui m’inspirent particulièrement: les versions ceinturées dans des coloris camel ou cognac me font penser aux 70’s, et les modèles noirs plus minimalistes m’évoquent les 90’s.

Ilana de Rococo Vintage m’a fait l’immense plaisir de m’en offrir récemment un exemplaire. Je l’ai tout de suite adoré pour la souplesse de son cuir, la simplicité de sa coupe et son état impeccable, mais aussi son esthétique très années 90 qui me donne l’impression d’être Rachel Green ! Vous pouvez le voir porté sur ma photo Instagram.

Il fait encore un peu froid pour le porter dehors en ce moment, et je sais de toute façon qu’il s’accordera encore mieux à ma garde robe de printemps-été (par exemple avec un débardeur et des bijoux dorés): voilà donc une raison supplémentaire, s’il en faut, d’avoir hâte que les beaux jours reviennent !

trouvailles-vintage-friperies-doudouneleopardtrouvailles-vintage-friperies-doudouneleopard2

MANTEAU DOUDOUNE À IMPRIMÉ TACHETÉ

Prix neuf estimé: 90
Trouvé pour 49

Je dois l’avouer, cette doudoune 80’s dénichée chez La Fripe Française a été un achat impulsif (cela m’arrive encore parfois, dans mes moments de faiblesse !). Je n’en avais certainement pas besoin puisque je possède déjà plusieurs manteaux d’hiver, mais les vestes sont mon péché mignon – c’est à peu près la seule chose que l’on voit d’une tenue en extérieur pendant la saison froide, donc j’aime avoir différentes options de style pour ne pas tomber dans une monotonie ennuyeuse. La seconde main me le permet sans trop de culpabilité !

J’ai craqué pour le côté unique de cette pièce made in France, en particulier sa couleur chaleureuse qui s’inscrit tout à fait dans mon camaïeu de prédilection, avec un fini presque irisé et un motif discret ton sur ton qui évoque le léopard. Son look ultra 80’s n’est certes pas dans mes habitudes, mais sa coupe oeuf volumineuse, très cocooning et confortable, me plaît beaucoup pour le quotidien – surtout qu’il est aussi possible de la porter ceinturée comme montré dans une story.

Je ne regrette pas du tout de l’avoir prise, et je la porte beaucoup en cette fin d’hiver, quand il fait plus doux !

trouvailles-vintage-friperies-gilettorsades trouvailles-vintage-friperies-gilettorsades2

GILET CHINÉ À TORSADES

Prix neuf estimé: 50
Trouvé pour 25

En découvrant ce superbe gilet made in France sur la page Vinted de La Brick & Brackerie, j’ai tout de suite craqué sur sa couleur marron-roux chaleureuse, que je ne possédais pas encore dans ma collection de tricots. Surtout, j’ai reconnu en lui une esthétique de petit cardigan parisien très tendance actuellement, dans l’esprit « vintage revival » qui inspire les collections de marques trendy comme Sézane, Rouje, Balzac Paris ou Dôen – le prix haut de gamme en moins !

Je l’ai porté sans relâche depuis, comme vous avez pu le constater via mes partages Instagram ainsi que dans cet article, et je le considère sans hésiter comme l’un de mes meilleurs achats vintage de ces dernières années.

J’aime ses détails, ses textures, sa légèreté (il n’est pas étouffant de chaleur, donc il conviendra aussi à la mi-saison !), et sa capacité à relever le style d’un look simple avec un jean et une ceinture. Une vraie pépite !trouvailles-vintage-friperies-vestematelassee

VESTE MATELASSÉE CLASSIQUE

Prix neuf estimé: 60
Trouvée pour 10

Cette veste est une trouvaille qui date de septembre (je l’ai dénichée un peu avant la Barbour montrée ici), mais j’ai réalisé que je ne vous l’avais pas encore présentée ! Intéressée par le côté matelassé so 90’s sans être sûre que cela conviendrait à mon style, j’ai profité de ce spécimen peu cher pour m’y essayer.

Finalement, même si sa couleur beige pâle n’est pas la plus flatteuse sur mon teint, j’aime beaucoup le mélange de confort cocooning et d’esthétique très classique que propose cette veste légère – un vrai bonheur à porter !

Pour la rendre plus pointue, moins « mémère », je trouve particulièrement chouette de l’arborer ceinturée sur un jean droit (voir photo ici). De cette façon, elle sera vraiment parfaite pour le printemps, ou même les plus fraîches soirées de l’été néerlandais !
trouvailles-vintage-friperies-robe90s

ROBE 90’S À BRETELLES SPAGHETTI

Prix neuf estimé: 30
Trouvée pour 22

Cette trouvaille n’aura pas été un achat d’ordre économique, mais plutôt axée sur une recherche d’authenticité.

Inspirée par les sitcoms 90’s-00’s (Friends, Sex and the City…), je n’arrivais pas à trouver une robe de type slip dress à mon goût sur les sites de seconde main – tout était ou bien trop actuel, sans ce petit esprit « Y2K » si reconnaissable, ou bien carrément trop désuet. Finalement, nulle meilleure option que de choisir un modèle réellement issu de cette époque auprès d’une vendeuse vintage sur Depop – ce qui me plaisait de toute façon encore plus !

Le modèle sur lequel j’ai craqué est une robe fluide à bretelles spaghetti de longueur midi, assez près du corps sans être moulante, avec un bas légèrement volanté. De la forme à la matière en passant par les détails, tout dans cette pièce crie l’esthétique de son époque: on l’imagine bien portée avec un petit sac baguette sous le bras et du maquillage pastel – mais grâce à sa simplicité et sa couleur noire, elle reste polyvalente et donc pertinente aujourd’hui.

J’adore en tous cas le rendu sur moi, féminin sans être trop sexy, et je trépigne d’impatience de pouvoir la porter quand les beaux jours reviendront !
trouvailles-vintage-friperies-ceinturemanoukian

CEINTURE ALAIN MANOUKIAN

Prix neuf estimé: 90
Trouvée pour 10

Ces derniers mois, mon intérêt accru pour le style vintage m’a appris une leçon de mode importante: même quand on n’en a techniquement pas besoin, les ceintures peuvent avoir un rôle essentiel dans une tenue – la touche qui finit l’ensemble, le structure et le rend plus chic. Depuis, je suis toujours à l’affut de pépites lorsque je vais en friperie !

Après le joli exemplaire façon croco trouvé en septembre dernier, c’est cette fois-ci un modèle plus classique qui a retenu mon attention, autant pour sa jolie couleur acajou que pour sa boucle métallique dorée (accompagnée d’un petit cadenas décoratif), qui lui apporte une présence visuelle forte.

En plus d’être en état impeccable et pile poil à ma taille, j’ai remarqué qu’elle provenait de la marque chic Alain Manoukian, aujourd’hui disparue, et qu’elle était made in France. Pour 10€, c’était une véritable aubaine, et je la porte très régulièrement depuis !
trouvailles-vintage-friperies-bottines90s

BOTTINES NOIRES REMONTANTES

Prix neuf estimé: 90
Trouvées pour 40

Je possédais jusqu’il y a peu une seule paire de bottines noires simples et plates: un modèle de chez Minuit sur Terre, qui a la particularité d’être un peu large et bas sur la cheville.

Pour mieux correspondre à mes mom jeans légèrement courts, et parce que cela « coupe » moins la jambe visuellement, j’ai pensé qu’il me faudrait plutôt une paire plus remontante, toujours dans une forme simple et fine. L’idée d’un style 90’s avec un bout légèrement carré m’inspirait pas mal, c’est pourquoi j’ai particulièrement cherché dans les friperies et sur les sites de vintage en ligne, avant de finalement tomber sur cette paire plus classique chez Crush On.

Malgré leur première vie, j’ai reçu ces bottines en très bon état (portées mais peu marquées), signe de la qualité de leur cuir et de leur semelle bien solide. J’aime leur forme intemporelle, qui remonte bien sur la cheville, couplée à un petit talon qui apporte un peu d’élégance – surtout qu’il fait un joli bruit quand je marche sur certaines surfaces. Enfin, ce sont des chaussures ultra confortables grâce à leur souplesse inégalable.

Elles sont toutes simples, mais je les adore et les porte dès que l’occasion s’y prête !

***

Que pensez-vous de mes petites trouvailles ?
Avez-vous déniché des pièces vintage dernièrement ?

À (re)découvrir également:
Mes meilleures trouvailles en friperies #1
Mes meilleures trouvailles en friperies #2
Mes meilleures trouvailles en friperies #3
Mes conseils pour acheter des vêtements vintage en ligne
Ma sélection de peaux lainées vintage + conseils d’entretien
Mes boutiques vintage préférées sur Vinted
Mes friperies préférées à Amsterdam

21 commentaires

  1. Bonjour Victoria !

    J’adore les bottines noires. C’est vraiment une paire facile à mettre ! J’adore les bottines avec des lacets. J’en achète environ tous les 3 ans, j’en porte très souvent.

    En ce moment je change un peu de style, je porte des baskets blanches. Mes bottines se reposent un peu, je les userai moins vite.

    Bonne journée,
    Manon

  2. Hello Victoria ! Encore de superbes trouvailles en friperies, j’aime particulièrement la ceinture, c’est également une pièce que je cherche souvent en friperie mais je peine à en trouver de jolies ou a ma taille… J’aime également beaucoup le gilet !
    De passage a Londres le weekend dernier j’ai trouvé un magnifique pull irlandais marron en laine d’Aran pour seulement £30, j’étais ravie :D

    • Effectivement, on trouve toujours des trésors dans les friperies. Je regrette d’ailleurs que dans ma petite commune de 5 000 habitants il n’y en ait pas et qu’il faille aller à Lyon pour trouver son bonheur.

  3. Hello Victoria,

    Super article comme d’hab’, les pièces que tu as trouvé sont géniales et intemporelles ! ☺️
    J’ai acheté un Trench Burberry sur CrushON, c’est un super site avec des vêtements canons et pas trop chers, c’est souvent l’opportunité de trouver de vraies petites pépites !! J’en suis amoureuse et il était en parfait état ? C’est cool d’avoir une plateforme où tu peux chiner depuis ton canap’ quand tu décides d’arrêter de consommer de la Fast-Fashion !

    Belle journée à toi et encore merci pour cet article !!
    May

  4. Bonjour Victoria,
    J’adore le gilet, la couleur est superbe et tu le portes très bien.
    Bon pour le reste ce n’est pas mon style, mais si tu t’y retrouves c’est bien évidemment là le principal ;-)
    J’ai une remarque qui sonnera peut-être comme une critique mais qui est plutôt un questionnement, en fait. Cela fait peut-être aussi de l’univers mode du blog. J’ai en fait l’impression que de prendre en seconde main donne l’autorisation, en quelque sorte, de surconsommer.
    De mon côté ça fait un moment que je n’ai pas acheté de vêtements, je dirais à l’été dernier (?), ma mère me donne parfois quelques habits mais je n’en garde que très peu (2-3 pièces en général). C’est peut-être aussi de lire sur le minimalisme (j’ai commencé le livre de Josée-Anne SC et j’ai lu « Les Vertus du Tri ») mais j’ai vraiment l’impression de trop de vêtements.
    Alors bien sûr des achats en seconde main c’est mieux que des achats de vêtements neufs, on est bien d’accord, et peut-être que tu tries et/ou donnes régulièrement des habits pour faire de la place (ou pas d’ailleurs, c’est tout-à-fait ton droit aussi!), mais je connais ta démarche écologique, notamment au niveau des produits de beauté ou des voyages en avion, et je trouve donc cela quelque peu en « contradiction ».
    J’aimerais bien connaître ton avis sur ma réflexion, et me réjouis d’ailleurs d’avance de te lire, si tu prends le temps de me répondre :-)
    Bon WE à toi, et bons travaux!!

    • Coucou Anne-France !

      C’est un sujet hyper intéressant au contraire, et tellement personnel pour chacun/e que je comprends que tu t’en interroges ! Je pourrais développer pendant des heures, mais pour dire les choses aussi clairement que possible, disons qu’il y a deux éléments de réponse à ce que tu soulèves ici:

      – D’une part, je ne sais pas si tu t’en souviens ou si tu avais vu passer cela à l’époque, mais l’idée de re-remplir mon armoire m’est arrivée suite à un constat fait en automne dernier: après des années de tris drastiques et d’achats très rares (justement par volonté de minimalisme et d’éthique), mon dressing d’automne-hiver avait fini complètement décharné, et dénué de tout plaisir pour moi. J’avais des vêtements basiques, classiques et intemporels, certes, mais la plupart étaient avant tout fonctionnels, ils ne me donnaient pas l’impression d’être jolie ou stylée. Je portais tout le temps la même chose, je me sentais moche, j’avais l’impression de n’avoir aucun style, c’était très décourageant. Mes habits ne correspondaient plus non plus au camaïeu qu’entre temps (tout récemment, fin 2018) j’avais identifié comme seyant le mieux à mon teint autant qu’à mes goûts. Depuis cet automne, donc, mon but a été de retrouver plein de jolies pièces qui manquaient cruellement à mon placard pour pouvoir enfin m’habiller d’une façon qui reflète réellement mes goûts et me mette en valeur. Je peux affirmer en cette fin d’hiver que c’est une mission réussie, et tu n’imagines pas à quel point cela m’a aidée à retrouver mon estime de moi – et beaucoup de joie au quotidien, ce plaisir de concocter mes tenues que j’avais perdu depuis belle lurette !

      C’était une nécessité; maintenant cela va mieux, donc bien sûr je n’aurai pas besoin de racheter autant de choses l’année prochaine, pas de panique !

      – D’autre part, et c’est un constat directement issu de l’expérience décrite plus haut, je comprends désormais (et j’accepte) que je ne suis tout simplement pas minimaliste. Je ne suis pas du tout accumulatrice non plus (à part pour 2-3 passions dévorantes, je déteste acheter sans raison, je ne supporte pas d’être encombrée et je fais des tris très réguliers), mais vivre avec trois pulls, deux robes et deux jeans me rend vraiment malheureuse. J’ai besoin d’un juste milieu. J’achète toujours de façon consciente et raisonnée (est-ce que cela va avec le reste de mes habits, avec ma morphologie, est-ce que je vais vraiment l’utiliser, est-ce que je vais m’en lasser…), mais la mode est pour moi une manière de m’exprimer, de me créer un environnement inspirant, et d’embellir ma vie – et je me sens infiniment mieux lorsque j’ai de quoi faire tout cela. Le vintage et la seconde main apportent un aspect unique et une véritable âme à mon dressing, et cela a tout changé: chaque matin, j’ai le double bonheur de non seulement porter des choses qui me plaisent et que je ne vois pas partout, mais aussi celui de savoir que je leur donne une deuxième vie. La joie que cela me procure est inestimable, et pour moi, c’est là le point clé: peu importe le nombre exact de pièces que j’ai dans mon placard, si toutes m’apportent cette joie, c’est que chacune d’entre elles y a une place pleinement justifiée. C’est un peu le système « does it spark joy » de Marie Kondo, finalement, et pour moi cela a infiniment plus de sens que de rechercher le minimalisme par simple principe, tout simplement parce que chaque personne a des besoins et sensibilités différents.

      En revanche, comme il est inconcevable pour moi que mon bonheur se fasse au détriment d’une éthique environnementale et sociale, je consomme principalement en seconde main en effet (en un an je crois qu’il y a juste eu trois jeans neufs dans mes achats, c’est tout) afin de réduire mon impact au minimum, et j’oeuvre au quotidien pour mettre en valeur ce type de consommation auprès de mon lectorat. Rien ni personne n’est parfait, et je suis bien consciente de ne pas l’être, mais cet équilibre me convient à moi: je ne puise pas dans de nouvelles ressources ni n’exploite aucun travailleur du tiers monde, tout en réussissant à m’habiller comme je le souhaite, donc le bilan général reste à mon sens positif :)

      • Anne-France

        Bonjour Victoria,

        merci pour ton retour et toutes ces précisions.
        J’avais omis le fait que ton armoire n’était pas à ton goût (1ère partie de ton « argumentaire ») et je comprends tout à fait le fait de se renarcissiser en quelque sorte par l’intermédiaire de vêtements à notre goût / morphologie etc.
        Le terme de minimalisme était peut-être mal à propos dans le contexte, car j’ai bien compris que telle n’était pas ta démarche. Ce terme m’est juste apparu « pertinent » suite à mes lectures récentes. Moi-même, je ne me considère pas comme minimaliste non plus, d’ailleurs! C’est plus le fait de tendre vers des objets/activités/personnes qui nous font du bien qui m’attire et de laisser tomber ce qui ne nous convient pas. Ce qui a bien l’air d’être ton cas, comme tu le décris dans la fin de ton commentaire.
        Comme dit précédemment, mon propos n’était pas de juger mais de comprendre, et tes explications m’ont permis cela, je t’en remercie donc grandement!
        Je te souhaite une belle semaine, et de bons travaux ;-)
        Et au plaisir de continuer à te lire et d’interagir avec toi!!

  5. Bonjour Victoria !
    Quelle jolie sélection dans cet article (et les photos sont tout à fait convenable malgré les circonstances je te rassure !)

    Je t’avais laissé un petit commentaire sur instagram récemment pour te dire que je commençais à m’intéresser de prêt au seconde main, en grande partie grâce à tous tes Post sur le sujet.

    J’ai encore fait une jolie trouvaille sur Vinted (un joli sac à dos fleuri pour m’accompagner dans mes futures balades printanières et estivales) (je n’avais aucun sac à dos et ne souhaitais ni débourser une somme importante, ni acheter neuf pour une utilisation qui restera somme toute assez ponctuelle, et je ne trouvais de toute façon absolument rien en neuf qui me satisfaisait esthétiquement !).
    Pour la modique somme de 8€ j’ai donc trouvé mon bonheur, en plus de la satisfaction inouïe que procure le fait de dénicher une pépite en seconde main.

    C’est pour moi une démarche qui s’apparente à une chasse au trésor, demandant de la patiente et un brin de chance, et non « compulvise » (qui pourrait être justifiée par l’attrait des bonnes affaires).

    Merci pour tes partages qui sont toujours très inspirants !

  6. Encore de superbes trouvailles et de sites à mettre dans mes favoris!
    Je suis toute particulièrement fan du site années 80/90 et même début 2000 étant donné que les cycles de modes ont vraiment raccourci et la robe fluide à bretelles spaghetti fait vraiment Kate Moss dans ses jeunes années.
    Quand au look Rachel Green, j’adore.

  7. Bonjour Victoria et merci du partage !

    J’ai un immense coup de cœur pour le manteau doudoune tacheté. Belle trouvaille ! La matière est étonnante, on dirait de la peau de licorne ^^

    Je vais essayer de me trouver un exemplaire car il n’y a plus rien en stock sur La Fripe Française

  8. Bonjour Victoria,

    Que de belles trouvailles! Tu dois maintenant avoir beaucoup de plaisir à porter tous ces beaux vêtements que tu as dénichés, ils sont vraiment très stylés.
    Je trouve aussi que la ceinture apporte quelque chose en plus à une tenue et celle-ci est magnifique. Tu pourras peut-être d’ailleurs ceinturer le doudoune comme elle était présentée sur la photo du site. Je trouve le rendu canon!

  9. Bonjour Victoria,

    Bon déjà je ne te félicite pas : je ne connaissais pas CrushOn, j’ai suis allée « pour voir » et j’ai trouvé une superbe chemise en coton de style victorien que je cherchais depuis longtemps, à un prix très raisonnable… Comment vais-je pouvoir maintenant justifier ces quelques moments passés sur des sites de seconde main maintenant que je n’ai besoin de rien ?! ;)
    Très belle sélection, encore merci pour les découvertes. Depuis plusieurs années, les pièces de mon dressing proviennent quasiment que de seconde main et je ne les trouve sur personne d’autre (et accessoirement je trouve les vêtements mieux coupés, plus résistants que les collections actuelles). Par contre, point négatif, depuis l’engouement du « seconde main » fait que les prix ont vraiment augmenté par rapport à avant. Il est encore possible de trouver des pépites mais je trouve que c’est globalement plus cher par rapport à avant. Est-ce que tu as cette impression aussi ?

    Belle journée,
    Camille.

    • Coucou Camille !

      Hahah, oups… :)

      Concernant les prix du vintage, je crois que tu as tout à fait raison. On pourrait blâmer les revendeurs qui profitent de la tendance pour augmenter leurs prix (c’est sans doute le cas pour une partie d’entre eux), mais j’ai récemment écouté un podcast qui interviewait les fondateurs d’un magasin vintage très réputé à Brooklyn, installé là-bas depuis plus de 20 ans, et ils expliquaient qu’aujourd’hui le marché est tellement saturé qu’il devient de plus en plus difficile pour eux de sourcer des pièces anciennes de bonne qualité. Je suppose qu’il y a plus d’intérêt et de demande, donc plus de gens qui se lancent dans ce business, alors que les pièces ne sont pas disponibles en quantité infinie, donc ça doit aussi jouer sur le coût… D’un côté c’est une bonne nouvelle, mais de l’autre c’est très ennuyeux pour les consommateurs/rices puisque cela efface l’un des avantages principaux de la seconde main, qui est de convenir à tous les budgets.

      Heureusement il reste les canaux de vente entre particuliers (par exemple via Vinted ou en vide-grenier) qui sont, eux, toujours très accessibles mais il est vrai que la recherche y est plus aléatoire !

  10. Bonjour Victoria,
    Bravo pour ces belles trouvailles, notamment et surtout la ceinture qui en plus d’être magnifique (classe mais apporte une touche de couleur à une tenue) est un très joli coup.

    A très bientôt !

  11. Hello,
    Que des belles trouvailles ! Notamment la robe 90’s à bretelles spaghetti qui m’a tapé dans l’oeuil.
    Au plaisir de te lire tes nouveaux articles, en attendant je lis les anciens

  12. Pingback: Whish list mode éthique - automne/hiver 2020 – La Petite Noune

Répondre Annuler réponse

Naviguer