Le charbon actif japonais ZERO pour une maison saine

Connaissez-vous les propriétés du charbon actif pour une maison saine et écologique ?

Grande adepte de ses bénéfices sur les digestions difficiles (il fait des merveilles notamment en cas de ballonnements grâce à sa haute capacité absorbante), je n’avais jamais pensé à l’utiliser dans la sphère domestique jusqu’à ce que la très chouette marque zéro déchet ZERO me propose de découvrir ses produits.

Si comme moi vous avez renoncé à l’eau en bouteille pour des raisons écologiques, mais l’idée d’utiliser des systèmes de filtration en plastique vous gêne, peut-être vous questionnez-vous aussi sur la qualité de l’eau du robinet – notamment son impact sur la santé à long terme, quand on sait qu’elle contient, certes en infime quantité, des micropolluants (traces de chlore, métaux lourds, pesticides…).

Comment s’assurer de consommer une eau plus saine et plus agréable tout en respectant une démarche de réduction de ses déchets ?

C’est notamment à cette problématique que le charbon actif peut répondre de façon 100% naturelle, sans plastique et sans produire aucun déchet – mais ce n’est pas la seule ! Aujourd’hui, en collaboration avec ZERO, je viens vous présenter l’intérêt de ce produit pour la vie quotidienne et vous expliquer comment on l’utilise concrètement pour profiter au mieux de ses bienfaits.

LE CHARBON ACTIF ZERO: ÉTHIQUE ET DURABLE

Le charbon végétal actif proposé par ZERO est du charbon takesumi traditionnel – un produit japonais ancestral qui aujourd’hui encore est réalisé par des artisans spécialisés (appelés maîtres brûleurs) au Sud-Est de l’île de Kyūshū, dont le savoir-faire est préservé de génération en génération.

Ce charbon ne participe aucunement à la déforestation: il est exclusivement issu de bambou Moso local, ressource naturelle de faible impact grâce à sa vitesse de pousse extrêmement rapide (1000 fois supérieure à celle du chêne, par exemple). En outre, la bambouseraie qui fournit ZERO n’utilise pas d’engrais chimiques ni de pesticides.

Enfin, s’agissant d’un produit purement organique et biodégradable, il ne produit aucun déchet. On peut le mettre au compost, ou encore mieux, lui donner une seconde vie comme fertilisant direct pour les plantes: il suffit de placer les morceaux dans le terreau après utilisation.

LES PROPRIÉTÉS DU CHARBON ACTIF TAKESUMI

Une fois brûlé à très haute température pour faire augmenter sa concentration en carbone pur, le charbon takesumi devient extrêmement poreux et absorbant – trois fois plus que du charbon actif classique.

Ces propriétés naturelles lui permettent d’absorber efficacement odeurs et saveurs désagréables, humidité, mais aussi de nombreux micropolluants comme les sous-produits du chlore, les traces de métaux lourds (mercure, plomb, cuivre…) et les traces de pesticides que l’on retrouve par exemple dans l’eau du robinet.

Le principe est d’ailleurs largement utilisé par les industriels: les filtres des fameuses carafes filtrantes du commerce sont à base de charbon actif, et le même système fonctionne à plus grande échelle dans les stations d’épuration pour le traitement des eaux usées. C’est également un outil bien connu en médecine et médecine vétérinaire, comme traitement d’urgence contre certains poisons: il absorbe les substances toxiques, qui sont ensuite évacuées naturellement, avant qu’elles soient intégrées par l’estomac.

Enfin, en raison de sa richesse en oligo-éléments, le charbon actif possède des vertus minéralisantes.

NB: Le charbon actif takesumi est assez fragile, et il arrive qu’il se casse. Cependant, cela n’affecte aucunement ses propriétés !

UTILISATIONS CONCRÈTES

ZERO propose différents formats de charbon takesumi, qui correspondent à différentes utilisations dans la maison. Suivez le guide !

☞ POUR PURIFIER ET DÉSODORISER L’EAU DU ROBINET

Il suffit de se munir de bouteilles en verre (gourdes, carafes… – ZERO en propose d’ailleurs des vintage sur le site !) et de bâtons de charbon takesumi adaptés à leur contenance pour obtenir une eau plus saine et plus douce.

Chaque pack correspond à un an d’utilisation pour la contenance prévue, avec deux bâtons pouvant durer jusqu’à 6 mois. Cela fait donc un budget de 15 à 22€ (selon la taille) par an pour un contenant, ce qui reste très économique sur la durée.

Après l’avoir fait bouillir pour la première utilisation, on place le stick ou la brindille de charbon dans la bouteille remplie d’eau, et l’on attend au minimum deux heures avant de consommer – l’idéal étant d’aller jusqu’à 6-8 heures. La façon dont je procède me semble la plus simple: le soir avant d’aller dormir, je remplis nos contenants, puis nous buvons l’eau purifiée à partir du lendemain matin et tout au long de la journée, avant de répéter le même rituel du soir.

Le seul entretien à prévoir (outre le fait de nettoyer vos contenants régulièrement bien sûr !) est de réactiver le stick de charbon après trois mois maximum en le faisant bouillir à nouveau durant quelques minutes. C’est tout !

☞ POUR ASSAINIR LE BAC À LÉGUMES

ZERO propose des blocs de charbon actif takesumi spécifiquement conçus pour les bacs à légumes: on y place le bloc, et celui-ci absorbe l’excès d’humidité à l’origine du pourrissement des végétaux. Par conséquent, ceux-ci mûrissent et se dégradent moins vite, ce qui limite le gaspillage. Je trouve le résultat particulièrement visible sur les légumes feuilles, les herbes tendres et les oignons jeunes, dont nous sommes très friands !

Ce charbon offre également une action désodorisante bienvenue dans le réfrigérateur.

Le pack contient deux blocs qui peuvent chacun durer jusqu’à 6 mois, ce qui revient à 18€ pour une durée totale d’un an d’utilisation. Là aussi, il faut simplement prévoir de mettre le bloc à bouillir après trois mois pour le réactiver.

☞ POUR ASSAINIR DES CHAUSSURES OU UN PETIT RANGEMENT

Les petites pochettes rechargeables anti-odeurs ZERO sont composées d’un tissu en coton bio rempli de charbon actif takesumi en granules. Elles permettent de désodoriser et d’absorber l’humidité responsable des bactéries malodorantes dans les chaussures, mais aussi les boîtes de rangement, voire les placards.

Je les utilise personnellement pour éviter les odeurs dans mes chaussons d’intérieur, qui sont plus sujets à ce genre de problèmes que mes chaussures puisque je les porte à longueur de journée, et qu’ils me tiennent chaud. J’alterne entre deux paires, et glisse les pochettes dans la paire que je n’utilise pas, avec de bons résultats !

Leur efficacité peut durer jusqu’à 6 semaines. Ensuite, il suffit de vider le contenu dans un pot de plantes ou au compost ! Il sera bientôt possible d’acheter des recharges de charbon pour pouvoir les réutiliser à l’infini. Le prix du kit de départ est de 20€.

***

Si le concept vous intéresse, vous trouverez bien sûr tous les produits ZERO sur leur site, ainsi que dans certains magasins bios !

Aviez-vous entendu parler de ces utilisations du charbon actif ?
En êtes-vous déjà adeptes ?

Article sponsorisé pour ZERO
(Merci à eux de rémunérer mon travail !)

11 commentaires

  1. Bonjour Victoria,
    Y a-t-il une différence de qualité entre ce charbon actif japonais et celui d’origine France ?
    Merci !

    • Bonjour Edwige !

      Je ne connais aucun producteur de charbon actif de ce style en France. C’est une technique japonaise, à partir d’une espèce de bambou local, donc je ne crois pas que la même chose soit reproduite ici ! Si cela existait, il s’agirait de toute façon probablement de charbon issu d’arbres et non de bambou, puisque c’est ce qui pousse par chez nous – et j’aime moins le concept, qui est moins durable puisque les arbres prennent de nombreuses années à pousser. Le charbon de bambou est également beaucoup plus absorbant que le charbon de chêne par exemple.

  2. Merci pour cette chouette découverte ! Je connaissais le principe du charbon en filtrant de l’eau (des études en génie des procédés, notamment environnementaux), mais n’en jamais vraiment eu le besoin (après 17 ans j’ai enfin fini par m’habituer au goût de l’eau de l’hypercentre toulousain, même si je sens de suite la différence avec celle de chez mon père, ou que parfois l’été elle redevient à nouveau trop chlorée en goût). Néanmoins, c’était aussi lié au fait que je ne connaissais que le charbon européen, donc provenant d’arbres… Et comme tu le soulignes déjà en commentaire, je suis moins fan du concept. Pour le coup, pour l’été, j’utilise plutôt des perles en céramique (par exemple ! )
    Là je suis absolument conquise par les utilités nouvelles (pour moi) : les chaussures (mon mari se débat depuis des années…) et le bac à légumes ! J’ai déjà tenté plusieurs produits (des tapis absorbants, des petits objets plastiques qui devaient réguler, etc), ça n’a jamais fonctionné et en plus c’était nettement moins écologique !
    Alors, merci beaucoup !

  3. Je ne savais pas qu’on peut aussi utiliser le charbon actif pour assainir les chaussures. Je crois que ma femme sera ravie si je lui propose d’acheter ce dernier, car l’odeur de mes pieds peut tuer des moustiques dès que j’enlève mes chaussures des fois.

  4. Ah, merci pour cet article ! J’ai au souci d’humidité dans la chambre à coucher et donc je laisse ma commode ouverte tout le temps pour limiter les soucis. C’est donc une solution sur laquelle je vais me pencher…

  5. Bonjour !
    Merci pour ce partage. J’ai acheté un charbon récemment, je ne savais pas qu’il fallait le faire bouillir la première fois.
    Lorsque je l’ai mis directement dans l’eau, j’ai observé le détachement de petites particules du charbon. Est ce que c’est gênant/normal? Peut on les boire ?

  6. Coucou Victoria,

    Absolument génial. Je vais essayer pour l’eau du robinet et les placards ;-)
    N’y aurait-il pas une utilisation de ce charbon pour le linge ?
    Bonne journée.
    Lilie

Répondre

Naviguer