Conseils Blogs – Pour qui blogue-t-on ?

Je vous retrouve aujourd’hui avec un nouvel épisode consacré à ma vision du blogging, qui aborde cette fois une question plus théorique, presque philosophique, et en réalité profondément propre à chacun(e): pour qui blogue-t-on ?

Pour bien bloguer, doit-on plutôt bloguer pour soi, ou pour les autres ? Vaut-il mieux préserver son monde de toute influence extérieure, ou rester très à l’écoute de sa communauté ? L’engagement et les likes étant devenus si importants pour les influenceurs, n’est-il pas tentant, voire nécessaire, de privilégier avant tout les contenus qui seront les plus appréciés ?

Je trouve ces problématiques passionnantes, et à la fois très intimes, puisqu’elles touchent d’une certaine manière à notre relation aux autres et à leur regard, à nos désirs profonds comme celui d’être aimé, d’être reconnu, d’appartenir.

Il ne s’agit donc aucunement ici de juger qui que ce soit – chacun a sa manière et ses raisons de bloguer, qui sont toutes valides. Néanmoins, j’ai eu envie d’explorer le sujet en vous partageant mon avis sur la question, et comment je conçois la relation entre mon contenu et mes lecteurs/rices ou abonné(e)s.

Ma vision des choses n’est ni universelle ni un modèle à suivre, mais j’espère que vous trouverez la thématique intéressante, que vous soyez lectrice, blogueuse, ou comme moi, les deux !conseils-blogs-bloguer-pour-soi

NE PAS SE CENTRER SUR L’ADHÉSION DES AUTRES…

On croit souvent les blogueuses vaines et obsédées par les likes, et pourtant, je le dis sincèrement: il a toujours été important pour moi de ne pas laisser le désir d’approbation, de succès ou de popularité interférer dans mes choix éditoriaux.

Cette volonté de toujours bloguer sur ce que j’aime, sans me laisser décourager quand cela ne plaît pas autant que je le voudrais, est d’ailleurs l’un de mes chevaux de bataille, tout simplement parce que je suis comme ça dans la vie aussi. Mes proches vous le diront: je sais très bien ce que je veux, et quand je me sens sur le bon chemin, je ne laisse personne me dévier de ma route. C’est ainsi que tous les choix majeurs de ma vie ont été faits, et c’est ainsi que je blogue également !

Bien sûr, je suis humaine (et sensible de sucroît !), et peux parfois être un peu peinée de ne pas sentir mon intérêt partagé, ou mon investissement reconnu. Je préfère toujours quand mes contenus sont beaucoup vus, likés et commentés ! Ça me fait extrêmement plaisir, surtout quand il y a eu pas mal de travail en amont – j’ai l’impression d’être appréciée, récompensée. Au contraire, quand je vois qu’une publication suscite peu d’intérêt, je suis évidemment déçue, un peu plombée: qui ne le serait pas ?

Néanmoins, l’importance pour moi de rester fidèle à mes propres envies, mêmes les moins populaires, reste plus forte que tout – je ne sais trop m’expliquer comment ni pourquoi. Il y a peut-être beaucoup d’orgueil mal placé, là-dedans (j’ai parfois la tête un peu trop dure et le coeur un peu trop fier), ou une conséquence de mon caractère très indépendant. Mais, à la réflexion, je crois aussi que c’est une conclusion logique de ce que j’ai observé ces dernières années:

  • Si je me laisse influencer par l’approbation des autres, je perds ce qui me rend unique. Je sais par exemple, grâce à vos retours ces dernières années, que les posts du club de lecture, mes looks ou mes comptes-rendus de voyage vous intéressent globalement moins. Malgré tout, je n’hésite jamais à poster ce type d’articles ou à persévérer lorsque je tente une nouvelle thématique, tout simplement parce que ce sont des choses qui m’importent à moi, qu’elles font donc partie de mon identité et de ce que je veux proposer sur le blog. C’est un peu égoïste dans le fond, mais si je devais me conformer aux préférences des autres, Mango & Salt ne serait plus ce qu’il est. Pire, si tout le monde le faisait, la blogosphère manquerait beaucoup de diversité !
  • Avec un peu de patience et de persévérance, même les sujets ou types d’articles moins populaires trouvent leur public. Cela m’est arrivé avec plusieurs rubriques, par exemple celle sur la lingerie il y a quelques années, ou mes publications sur Outlander. Au départ, elles attiraient peu de visiteurs, et suscitaient peu de réactions – peut-être parce qu’il fallait un peu de temps pour que j’arrive à vous y intéresser, que je trouve mon ton – mais après quelques occurrences, j’ai commencé à avoir de plus en plus d’échanges, et j’ai vu que l’intérêt pour ces nouveaux thèmes grandissait. Il faut parfois être patient et garder le cap en attendant que notre passion déteigne sur les autres !
  • Les chiffres ne font pas tout. On dirait un cliché bien-pensant, mais je trouve que c’est vrai, et je me le répète à chaque fois qu’un de mes articles ne rencontre pas le succès escompté. Le nombre de visites reçues le jour de la publication n’est pas la seule chose qui compte. Certains articles attirent naturellement moins de monde en raison de leur sujet plus segmentaire (l’écriture, par exemple, que tout le monde ne pratique pas), mais peut-être que les quelques personnes qu’elle intéresse y seront particulièrement sensibles. Certaines thématiques, aussi, ne touchent pas forcément tout de suite tout leur public (par ex: un city guide) mais peut-être qu’au fil des mois, l’article sera utile aux personnes qui se retrouveront dans le cas de figure correspondant. Quant aux commentaires, on sait qu’il y en a de moins en moins sur les blogs: il ne faut pas le prendre personnellement.

▼▼▼

…TOUT EN CONSERVANT UN ESPRIT DE PARTAGE

Publier ce que l’on aime et ce qui nous intéresse sans forcément chercher à faire le buzz, d’accord. Est-ce que cela veut dire pour autant qu’il ne faut pas tenir compte de ses lecteurs/rices et abonné(e)s ?

À mon sens, non, bien sûr: même si je préserve à tout prix ma voix et mes envies, l’intérêt de mes lectrices (lecteurs ?) reste au coeur de ma vision du blogging. En fait, je ne trouve pas que ces deux aspects s’excluent l’un l’autre !

Je vous en parlais un peu dans mon premier article de conseils blogs: cela passe principalement pour moi par la qualité du contenu que je publie. Celle-ci est fondamentale, dans le sens où j’essaie réellement de rendre mes publications utiles aux personnes qui les lisent; c’est très important à mes yeux. Je poste certes ce dont j’ai envie, mais je poste malgré tout pour le bénéfice de mes potentiel(le)s lecteurs/rices, pas le mien – et cela influe sur toute ma pratique.

Évidemment, les articles de ce blog sont loin d’être indispensables à la civilisation, surtout que je touche souvent à des sujets assez légers, voire futiles – mais quand je les conçois, j’essaie de me mettre à la place d’une lectrice pour qu’elle y trouve son compte. Je tente d’être aussi complète, synthétique, et claire que possible, de bien inclure les informations les plus importantes, de structurer mon article et de soigner mon style pour offrir un texte accessible et agréable (dans la limite de mes possibilités !).

De même, quand j’ai envie de partager une pensée plus personnelle qui me tient à coeur, l’idée n’est pas de me placer personnellement sous les feux des projecteurs, mais de partir d’un ressenti, d’une remarque, pour évoquer des thématiques qui me semblent importantes et peuvent résonner chez les autres.

Enfin, le second point important est que même si je suis très déterminée sur certains sujets, l’interaction quotidienne avec ma communauté reste l’une de mes meilleures sources d’inspiration. Le feedback que je reçois participe directement à ma ligne éditoriale dans un sens positif: vos retours enthousiastes sur certains types d’articles me motivent à en préparer plus régulièrement, par exemple, et vos témoignages et questions me donnent souvent de nouvelles idées de thèmes à traiter.

Je blogue réellement avec, pour et grâce à mon lectorat, dans un esprit de partage et d’échange. Ainsi, les dialogues que j’essaie de favoriser entre mes lectrices et moi, et entre mes lectrices elles-mêmes, font partie intégrante de mon univers et de mes contenus – ils les complètent, leur donnent sens. Je conçois mes textes comme des pistes lancées pour le début d’une discussion, des introductions à poursuivre en commentaires, ou sur les réseaux: c’est d’ailleurs pour cela que j’en appelle toujours à votre ressenti en fin d’article.

Peu importe les sujets que j’aborde, finalement; ces potentiels échanges, les réactions, les rencontres, sont ce qui me motive à écrire, et à cliquer sur le bouton « Publier » à chaque fois.

▼▼▼

Alors, doit-on bloguer uniquement pour soi, ou principalement pour les autres ?

Encore une fois, il n’y a pas une seule bonne réponse à cette fausse question – mais la mienne, qui n’engage que moi, se situerait (comme souvent !) dans une sorte d’entre deux: garder son indépendance et rester fidèle à ses envies, tout en étant généreux, attentif aux besoins de son lectorat, et ouvert à sa participation.

***

Et vous, bloguez-vous plutôt pour vous-mêmes ou pour les autres ?

Retrouvez mes autres réflexions et conseils sur le blogging par ici !

73 commentaires

  1. Je dois être la seule mais moi je lis ton blog uniquement pour tes articles lecture. C’est si rare de trouver une blogueuse qui propose régulièrement des livres nouveaux (pouah les livres sur le Hygge qu’on voit partout), intéressants et qui en plus partage un avis intelligent, c’est banco la caravane !

  2. Je partage ton point de vue, autant en tant que lectrice que blogueuse.
    J’aime ton blog parce qu’il est très « personnel », on y voit un certain style et j’aime justement que tu proposes des articles très variés.
    Quand je blogue, je pense forcément à mes lecteurs car je sais que certains articles auront plus de succès que d’autres, mais avant tout je fais ce que je veux faire : j’ai une ligne éditoriale assez définie – définitivement moins variée que la tienne ! – mais c’est seulement parce que c’est ce dont j’ai envie

  3. Pingback: C’est le 1er, on balance tout #5 juillet 2017 – Dans ta page !

  4. Je te lis également et surtout pour tes articles littéraires, car c’est grâce à ça que je t’ai connu. Je cherchais un club de lecture virtuel et j’ai découvert la communauté autour du #clublecturems, une communauté passionnée et passionnante.
    Merci d’avoir mis en place ce club d’ailleurs qui a fait explosé mon PEL que je pourrais redéfinir en Plan Epargne Livre ;)
    J’aime beaucoup ces articles sur le blogging également, c’est intéressant d’avoir ton point de vue, ton recul sur ce que tu fais, on y ressens toute ta sagesse !
    et ça donne tellement envie de se lancer dans l’aventure :)

  5. Moi je crois bien que ce sont justement tes articles lecture et voyage que je préfère… Bien que j’aime aussi beaucoup le reste des tes contenus (et j’aime bien les looks, tes textes y sont toujours agréables à lire d’ailleurs, contrairement à d’autres blogs) ! Merci pour le soin que tu apportes à ton blog, je te suis depuis quelques années maintenant et j’aime toujours autant parcourir tes articles !

Répondre

Naviguer