Mes 10 petites habitudes de mamie

Je vous en parlais il y a quelques années dans mon article sur l’introversion: après avoir longtemps lutté contre mon goût naturel pour un quotidien plutôt cosy, j’assume aujourd’hui parfaitement la petite mamie qui est en moi. C’est encore plus vrai à mesure que le temps passe, et je le vois aussi chez mes amies: l’approche de la trentaine participe certainement à nous assagir.

Dernièrement, la tendance du hygge a également rendu ce trait de caractère plus trendy, plus acceptable peut-être aux yeux de la société, ce dont je me réjouis !

Même s’il ne correspond pas tout à fait à l’image stéréotypée d’un/e jeune dynamique, je ne vois aucune raison de ne pas se laisser aller à un rythme de vie pas très rock’n’roll si cela nous fait du bien. Après tout, c’est loin d’être la seule chose qui nous définit: un quotidien peu trépidant n’empêche personne d’avoir la tête pleine d’idées, de passions, et la vie pleine de projets; au contraire, souvent, ce calme nourrit l’énergie et la créativité.

Pour faire un clin d’oeil à tou/tes celles et ceux parmi vous qui ont aussi l’impression, parfois, d’avoir 70 ans dans leur tête, j’ai trouvé amusant de lister certaines de mes petites habitudes un peu décalées, en comparaison de ce que l’on imagine généralement d’un/e jeune adulte.

Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans certaines d’entre elles !mes-habitudes-de-mamie

♡ J’ai besoin de beaucoup de repos et temps calmes. Introversion oblige, mais aussi peut-être parce que je me fatigue plus vite que la moyenne (j’ai besoin d’au moins 9 heures de sommeil par nuit, mais c’est compliqué !), les activités calmes et cosy sont indispensables en grande quantité dans mon quotidien. Impossible pour moi de sortir prendre un verre plusieurs soirs par semaine, ou de recevoir des invités tous les week-ends. Pour fonctionner normalement, j’ai réellement besoin de quelques heures de temps calmes par jour, à la maison, là où je peux être tranquille; je les utilise pour lire, regarder des séries, faire des gateaux, tricoter, jardiner, écrire — bref, tout ce qui peut me ressourcer, m’évader et me détendre. Sans cela, je deviens rapidement très irritable et émotionnellement épuisée, comme une mamie grincheuse !

♡ Les tisanes sont mes boissons favorites. Je ne parle même pas du thé, mais bien des douces infusions de plantes, encore associées dans les mentalités à un côté un peu désuet. Les miennes sont généralement plus fun, moins « fonctionnelles » et plus gourmandes (comme celles de Yogi Tea, Pukka, Chic des Plantes, Clipper, etc…) que la fameuse petite camomille de nos grands-mères, même si j’aime aussi ce genre de tisanes plus basiques. J’en bois au moins 2-3 grandes tasses de 500 mL par jour à la maison, et j’amène mes sachets avec moi en voyage tant je suis incapable de m’en passer: elles m’aident à mieux digérer et à me détendre.

♡ Je suis toujours emmitouflée. Il faut l’avouer, ma frilosité naturelle me lie à tout un attirail qui n’est pas forcément des plus modernes ni des plus sexy. Vous me savez déjà amoureuse des gros gilets et pulls loose. En hiver, je ne peux pas dormir sans un haut à manches longues rentré dans un pantalon de pyjama long, lui-même rentré dans de grosses chaussettes pilou, et avec une bouillotte chaude contre moi. Cette même bouillotte m’accompagne aussi dans la journée quand je travaille, ou le soir dans le canapé. Quand je sors, c’est encore mon confort avant tout: duffle coat trop grand, écharpes géantes enroulées en plusieurs tours, bottines fourrées… Il ne faudrait pas que Mémé Victoria se retrouve dans les courants d’air !

♡ J’adore jardiner. Vous le savez, j’ai un petit côté crazy plant lady — une variation de la vieille dame à chats, mais avec les végétaux ! Cette passion réveillée en moi à l’âge adulte me vient d’ailleurs directement de ma grand-mère: ses balcons étaient envahis de jolis specimens, elle collectionnait les cactus, et m’apprenait à m’en occuper avec amour, en leur parlant gentiment. Aujourd’hui, je suis à mon tour la reine des boutures, et je cultive avec grand plaisir ma petite jungle. Rien ne me détend davantage que d’aller prendre soin de tous mes pots, tailler mes plantes d’extérieur, observer la pousse, rempoter… et faire régulièrement de nouvelles acquisitions !

♡ Je préfère les activités physiques douces. Très peu d’athlétisme, de fitness ou de boxe pour moi: je déteste faire souffrir mon corps, épuiser mes réserves d’énergie ou défier mes limites, tout simplement parce que la vie m’apporte déjà largement sa dose au quotiden. Au contraire, pour moi, l’exercice physique équivaut à prendre du temps pour me faire du bien dans le moment présent, tout autant que sur le long terme. Je suis comme un gros chat: j’aime m’étirer pour assouplir mes membres et relâcher les tensions que je porte en permanence, et entraîner mes muscles profonds tout en douceur, sans en avoir l’air, simplement pour apporter un soutien sain et durable à mes os (ce qui évite nombre de douleurs chroniques !). En yoga, par exemple, il n’y a rien que je préfère au hatha, au yin, et au restorative yoga — les cours de mamie, sans surprise — et je préfère largement la marche au running.

♡ Je suis adepte des remèdes de grand-mère. Pour les petits soucis de santé, pour la beauté, pour le ménage, ou encore le jardinage, j’adore la simplicité des astuces de grand-mère, souvent plus saines et plus économiques que d’investir à chaque fois dans des solutions spécifiques. Je soigne tous les petits bobos et rhumes avec des produits naturels (huiles essentielles, onguents, tisanes…), je suis adepte du bicarbonate de soude, du savon noir et du vinaigre blanc pour toute la maison, j’aime faire des petits gommages ou masques maison, et je chouchoute mes plantes en évitant les produits toxiques grâce à des conseils traditionnels (coquilles d’oeuf, savon noir…).

♡ Je n’aime pas rentrer trop tard, ni me lever trop tard. Je profite toujours mieux d’une soirée lorsque je sais pouvoir rentrer à un horaire décent, car je redoute le mal-être lié à une nuit trop courte. Pour une petite soirée sans enjeux particuliers, par exemple, je préfère vraiment rentrer pour minuit ou 1h grand maximum; ces dernières années, il est d’ailleurs très rare que je rentre plus tard, sauf en cas de grandes occasions (mariages, anniversaires…). De même, je ne suis pas adepte des grasses matinées trop longues. Le week-end, je mets généralement mon réveil à 09h30 pour être sûre de ne pas trop empiéter sur la matinée: c’est un bon compromis entre mon besoin immense de sommeil et l’envie de profiter de ma journée.

♡ Je ne recherche absolument pas l’adrénaline. Il paraît que les jeunes aiment tester leurs limites et recherchent les montées d’adrénaline pour se sentir plus « vivants ». Je ne dois plus être jeune depuis longtemps, alors (si tant est que je l’aie jamais été), parce que ça ne m’intéresse pas du tout: au contraire, mon monde intérieur et mes émotions sont déjà de tels raz de marées que j’évite autant que possible toute source supplémentaire de stress, de peur et d’inconfort ! Les activités illégales, les sports extrêmes et les défis angoissants ne passeront jamais par moi; je suis ouverte aux aventures à mon niveau, mais je sais que pour bien les vivre, je dois pouvoir me sentir en confiance.

♡ Je préfère les cafés aux bars. L’ambiance cosy d’un chouette café ou d’un salon de thé, avec une playlist relaxante de jazz/blues, des petits gâteaux et des conversations intimes, me correspond parfaitement. Installez mamie Victoria dans un fauteuil avec une bonne boisson chaude, et je serai ravie ! Au contraire, je me sens souvent agressée par l’atmosphère des bars, avec leurs éclats de voix, les odeurs de transpiration et la musique forte. Il faut dire qu’en outre je ne suis pas très friande ni d’alcool, ni de boissons sucrées, ce qui limite les plaisirs gustatifs dans ce genre d’endroits !

♡ Je suis un peu à côté de la plaque dans la culture « jeune ». Je ne suis plus entièrement dans le coup en termes d’actualité musicale, TV et people — hors des sujets qui me passionnent. L’expatriation ne m’a sûrement pas aidée à rester informée, mais il faut aussi dire que mes goûts en ces matières sont peut-être un peu vieux jeu. En ce qui concerne la télévision, outre quelques séries sur Netflix & la BBC (souvent classiques des 90’s-00’s, policières, ou adaptées de livres), je ne regarde pas grand chose d’autre que des émissions sur l’Histoire, le jardinage, ou les animaux; au cinéma, je vois peu de grands films américains de type blockbusters, par exemple toutes les licences de super-héros, parce que ce n’est pas trop mon truc; quant à la musique, j’écoute des playlists de jazz, blues et folk sur Spotify sans trop savoir de qui il s’agit, ou des chansons des années 60 à 80 que je connais par coeur, sans suivre activement des groupes actuels (sauf Lana del Rey ♥︎). Par conséquent, je vois constamment sur les réseaux sociaux des posts concernant des célébrités et artistes apparemment très connus dont je n’avais jamais entendu parler… Oups !

***

Et vous, avez-vous l’impression d’avoir un peu 70 ans dans l’âme ?
Quelles sont vos petites habitudes de mamie ?
Il y en a sûrement que j’ai oubliées, alors je suis curieuse de vous lire !

85 commentaires

  1. Coucou Victoria!
    Je me reconnais dans une grande partie de ta description. Je suis quelqu’un de très vif au quotidien (on dit souvent de moi que je suis « « excitée », terme qui me heurte parfois un peu) mais j’ai pourtant besoin de temps calmes prolongés au quotidien. C’est parfois difficile à trouver! Il en est de même pour le sommeil, si je remplis trop mes journées, je dors mal alors que j’en ai tellement besoin. Tout ça vient de mon hypersensibilité que l’on partage visiblement ☺️
    Rien de pire que les odeurs ou le bruit quand je commence à fatiguer!
    Bref, team mamie oui!
    Je suis en arrêt de travail depuis septembre à cause d’angoisses récurrentes et je sais que la qualité de vie (nourriture, effort physique, méditation) et l’organisation de mes journées doivent être au centre de mes priorités pour me « stabiliser » et vivre mieux. Du coup, je dois privilégier et chouchouter mon petit côté mémère et c’est plutôt chouette de pouvoir le laisser prendre plus de place. Je finis par m’y faire et apprécier.
    Je voulais aussi te dire que je viens de commander un nouveau livre de Danièle Festy – Mes 1000 ordonnances huiles essentielles. Apparemment il est chouette et pratique d’utilisation, plus complet encore que sa bible, j’ai pensé à toi.
    Je t’embrasse!

    • Salut Mary Sloane,
      Tout comme toi, je me suis retrouvée dans le billet de Victoria…mais aussi dans ton commentaire !
      En arrêt depuis octobre pour burn-out / trouble d’anxiété généralisé, je laisse enfin mon côté mamie vivre comme il l’entend. Et j’ai comme toi déniché le bouquin de Danièle Festy ! Nous ne sommes pas seules, merci pour vos témoignages, ça fait du bien de vous lire :)

  2. J’ai beaucoup aimé ton article, dans lequel je me retrouve énormément !
    Ton point de vue est super enrichissant, car jusqu’ici j’avais toujours jugé mes propres habitudes un peu honteuses, face notamment à mes amies/collègues qui me racontent leurs week-end de sorties à chaque début de semaine… Désormais je revendiquerai haut et fort mon granny lifestyle !
    Je pense qu’être en couple depuis plusieurs années favorise aussi ce « cocon intérieur » qu’on fait de notre chez-soi.
    Personnellement, à 28 ans, je ne me suis jamais sentie aussi épanouie que ces derniers temps, en justement privilégiant ce mode de vie qui me correspond le mieux. Grosse dormeuse aussi, je me couche souvent à 22h30 et me lève à 7h même le week-end, des horaires assez fous pour l’ancienne adeptes des grasses matinées que j’étais. Eh bien, je ne me suis jamais sentie aussi en forme – et quel bonheur de pouvoir vraiment profiter de son week-end avant 12h -, vive les habitudes de mamie ;)

  3. Bonjour Victoria !

    Merci pour cet article jubilatoire, c’était vraiment une bonne idée de nous partager tes habitudes de mamie.

    En te lisant, j’ai réalisé que j’avais un comportement plutôt bipolaire à ce niveau.

    J’alterne entre les périodes riches en fête et en sport à sensations comme le parapente et le canyoning et les périodes d’hibernation où je peux passer une bonne partie de la journée à lire, cuisiner et boire du thé.

    Passer d’un extrême à l’autre me permet d’apprécier les contrastes de ces situations.

    Mes habitudes de mamie ?

    Aller boire une tisane dans un café au bord de la mer. La tête du serveur quand je demande « una menta poleo » au lieu des cocktails mis en avant est assez drôle.

    Faire la sieste. J’adooooore faire la sieste, au soleil après le repas. 20 minutes me suffisent pour recharger les batteries et poursuivre la journée à fond.

    Belle journée et bon lancement de collection

  4. Merci Victoria, du fond du cœur pour cette article qui me fait me sentir mieux du haut de mes 26 ans ! J’ai l’impression que tu as écris cet article pour moi tant je suis pareille… Mais quel bonheur de voir que d’autres partagent ces envies d’être seules, au calme.
    Je me sens souvent « rabaissée » quand les autres racontent leurs vies de folie et que moi j’ai passé mon weed end à jouer avec ma chienne, me balader en foret avec l’amoureux et à siroter mon thé en compagnie d’un bon livre. Mais au final c’est moi… je suis ainsi et il me faut que je m’enlève du crane que je suis « moins bien » que les autres pour ce trait de caractère qui n’est pas considéré comme commun dans cette société pour une jeune personne.
    Merci Victoria et félicitations pour ta collection qui est absolument sublime.
    Belle journée

  5. Merci pour cet article !
    Je me sens, moi aussi, comme une « petite mamie », mais souvent en décalage également avec les gens de mon âge que je connais.
    Ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas :).

  6. Coucou Victoria :)

    Trop sympa ton article, je me reconnais dans beaucoup de points que tu décris et c’est agréable de voir que je ne suis pas la seule ;)

    Je trouve que d’être au calme, ne pas se coucher trop tard, lire, etc permet de bien se ressourcer et de ne pas toujours être une boule de nerfs :)

    Bisous & bonne journée !

  7. Bonjour Victoria :)

    Merci pour cet article !! Je m’y reconnais tellement…
    J’ai un besoin très prégnant de temps calmes, seule, et je ne trouve pas ça évident de m’organiser au quotidien pour jongler entre travail, vie de couple/de famille, vie sociale, temps pour moi… des conseils ?

    Belle journée à toi !!!

  8. J’adore écouter la musique qui est souvent du rock ou de la pop des années 90 ou avant. J’aime beaucoup le tricot et depuis quelques mois je commence à coudre.
    Je fais beaucoup de yoga car c’est doux et c’est de ma relaxation.
    J’ai toujours un plaid à côté de moi.
    Je bois du thé tous les jours et je commence les tisanes car je stresse beaucoup et depuis que l’on m’a découvert des soucis de santé à cause du stress ces activités de mamie me font du bien. Et puis ça redevient à la mode tout ça !

  9. Merci infiniment pour cet article, Victoria !

    Je me suis toujours sentie « vieille » dans ma tête, en décalage avec les autres, un peu « bizarre ». J’ai beau avoir finalement accepté que c’était ma personnalité et arrêté de me tracasser pour ça (à 32 ans il était temps !) ça fait un bien fou de savoir que je ne suis pas seule !
    Gros câlin virtuel à tous les introvertis/timides/asociaux qui passent par ici ;)
    <3

  10. J’ai adoré cet article et je me suis reconnue dans beaucoup de choses…c’est les 34 ans, tu crois ?
    ça fait peur ! :-p
    En tout cas ça m’a donnée envie de faire un article du même type histoire de déculpabiliser tout le monde pour s’assumer à 100% !

  11. Coucou Victoria!

    Cet article m’a fait rire, j’imagine sans peine « Mamie Victoria » installée des heures durant dans son fauteuil avec un sourire béat et une tasse fumante à la main.

    Je me retrouve dans plein de tes habitudes, j’aime la tranquillité, les loisirs doux (marcher, lire, écrire et la broderie au point de croix à ue époque), le thé, les films/séries en costume (productions de la BBC/ITV principalement) et en matière de vie sociale, je voterai toujours pour une petite soirée à bavarder avec un petit groupe proches qu’une méga fête jusqu’au bout de la nuit.

    Quand j’étais ado (voire enfant car déjà à l’époque j’avais ce penchant pour le calme) je complexais d’être différente des filles de mon âge, je me sentais un peu anormale et je me demandais même si cette absence de « dynamisme » ne cachait pas un problème de santé! Aujourd’hui en revanche je l’assume et je le vis très bien, je suis comme ça un point c’est tout! :)

    Bisous

  12. Coucou Victoria! Merci pour cet article dans lequel je me retrouve parfaitement (à part le jardinage: je n’ai pas la main verte et n’aime pas trop m’occuper des plantes)! J’aime beaucoup ton exemple avec le gros pyjama et la bouillotte chaude la nuit je ne suis donc pas la seule! :-D Je rajouterais aussi que je conduis un peu comme une mamie tatillonne, bien à mon aise ;-), que je n’ai jamais compris ce que les jeunes aiment dans le fait de sortir tard et de boire jusqu’à s’en rendre malades et aussi que j’adore me lever tôt y compris les samedis pour vaquer à mes petites occupations bien tranquillement! J’ai longtemps été complexée par cette introversion à l’adolescence mais aujourd’hui, à 28 ans, je l’assume déjà mieux! Ton article et tous ces commentaires me font vraiment du bien pour m’aider à progresser et à revendiquer ce côté un peu mamie qui quand on creuse, a quand même beaucoup de charme je trouve :-D Donc merci beaucoup pour ça!

  13. Bonjour Victoria,
    Quel bonheur cet article, je m’y retrouve énormément ! Un hymne a la mamie attitude dont je raffole tant ! La bouillotte été comme hiver, chéri ou pas chéri… le jardinage, les infusions et les gâteaux..mes soirées préférées sont celles passées devant outlander avec les chaussettes piloupilou, le plaid, la bouillotte, la tisane et le chat qui ronronne sur les genoux ! En ce qui me concerne, ces petits plaisirs de mamie balancent avec ma vie a 200 à l’heure, on en a besoin pour se sentir bien et y renoncer parce que c’est pas normal de pas sortir tous les we est trop dommage ! Vive le nesting !

  14. Hello Victoria !
    Je me retrouve à 100% dans ton introversion et la totalité de tes propositions (ah non, peut-être pas celle concernant le sport et le dépassement de ces limites ?), à 30 ans… et je n’ai JAMAIS dû être jeune non plus, car c’était la même chose à 15 et 25 ans ! Cela dit, j’ai besoin d’avoir ces moments de mamie pour me poser, réfléchir, faire des activités manuelles, me reposer, trouver de nouvelles idées pour tout un tas de choses… Je n’ai jamais eu honte de mes activités et de mes envies de mamie, et mes copain.e.s ont toujours été soit comme moi, soit largement compréhensifs de mon besoin de calme. Et comme tu as raison : la tendance hygge, puis Lykke a largement popularisé la mamie-attitude… et tant mieux ! Vive les mamies ! ;)

  15. Oh la la, je me retrouve totalement dans la plupart de tes habitudes, c’est terrible ! Ça fait du bien de savoir que nous ne sommes pas seuls dans ce cas :)

  16. Qu’il est bon de te lire victoria… j’adore ton blog et at façon douce de voir les choses, je me languis à chaque fois de lire tes nouveaux billets ! Je me retrouve exactement dans cet article et c’est super décomplexant moi qui pensait être une personne un peu bizarre et en marge. Je suis moi aussi une vraie petite mamie, et pour prouver a mon cher et tendre que je ne suis pas la seule trentenaire à aimer les trucs oldfashion, je vais lui faire lire ton message d’acceptation de soi des qu’il rentre! merciiiiiiiii….

    Mise a part le jazz et le blues que je déteste intensément on est assez similaires dans nos caractères et nos gouts en général. Etrangement par rapport a mon attitudes très calme j’adore le rock que j’aime écouter à fond mais sur une très brève période

    J’ai des petites manies de mémés comme par exemple:
    – je ne me mouche jamais dans un mouchoir en papier au grand désespoir de mes proches, j’ai une collections folles de mouchoirs en tissus à fleurs que j’affectionne de tout mon coeur et j’en ai toujours un sur moi !
    – je boit du thé et des tisanes uniquement dans des vraies tasses à thé, hors de question de boire dans un mug…
    -Quand je suis malade je préfère me faire des infusions de thym au citron et au miel ou n’importe quel remède à base de plantes ou d’épices plutôt que d’aller chez le docteur
    -je suis aussi une enoooorme frileuse et je ne saurais pas partir quelque part sans avoir un châle tricoté ou un plaid écossais en laine à mettre sur mes épaules ou mes genoux. Et même l’été j’en ai toujours un dans mon sac ou que j’aille même au maroc!
    – je sais lire des heures durant
    – j’adore tricoter
    – j’aime beaucoup prendre le temps de faire de la pâtisserie pour me détendre, et bien souvent je ne la mange même pas!
    – je deteste les endroits trop fréquentés ou trop bruyant
    -je ne sort ni en boite ni dans les bars, que je déteste vu que je ne fume pas ni ne boit pas d’alcool
    -j’ai une passion pour les plantes et les fleurs que j’adore regarder pousser et chouchouter, j’aime d’ailleurs beaucoup faire sécher mes préférés entre les pages de mes livres
    – Et j’ai cette propension a utiliser des mots très désuets comme « nom d’un pipe en sucre » « saperlipopette » …

    Il y a surement encore pleins de choses que je fais et qui sont surement pour beaucoup de trucs de mamies mais pour moi c’est naturel…

    Merci pour ton billet sur les petits pains au fromage SANS GLUTEN, je les ai adoré!

    Belle soirée , bises

    Léonie

  17. Je me reconnais énormément dans ton post et tout comme toi, je vis très bien mon côté « mamie » hihi
    En tout cas, ce type d’articles est très agréable à lire et permet d’ouvrir les esprits à une autre façon de vivre, plus slow, plus détente…

  18. Merci mais tellement merci pour ce billet Victoria!
    C’est tellement rafraichissant de voir que tu assumes d’être toi et en même temps moi ça me déculpabilise et me fait du bien de voir que je ne suis pas seule. J’ai un syndrome d’Asperger (une forme d’autisme) et tout ce que tu dis sur les habitudes presque rituelles, l’énergie, le corps et le besoin de calme pour se ressourcer sont typiques donc je comprends parfaitement, j’aurais pu écrire ces mots. Ça me fait du bien de savoir qu’on a pas besoin d’être autiste pour être comme cela! Entre ce que la société veut nous faire croire que nous sommes ou ce que devrions être et la vraie nature des gens, il y a un monde…

  19. Bonjour Victoria,

    Et merci pour cet article ! Je m’y retrouve beaucoup, même si, comme l’a signalé une autre internaute plus haut, j’ai un comportement assez bipolaire. D’un côté, je suis assez sportive et aime beaucoup repousser mes limites dans ce domaine : je me sens réellement « vivre » dans l’effort. Fervente pratiquante de trail, mes longues sorties running en extérieur, en forêt ou en montagne, me permettent de me ressourcer. D’un l’autre côté, j’adore prendre du temps pour moi, lire un bon bouquin, pâtisser, rêvasser, siroter des tisanes ou autres thés glacés faits maison, dormir.

    Bref, mais tout ça, c’était avant la naissance de mes jumelles il y a un peu plus d’un an ;-) Désormais, plus trop le temps de se poser même si je m’accorde des instants rien qu’à moi, c’est essentiel. Tout ira mieux…dans quelques années !! En attendant, le bonheur s’écrit en famille <3

    Bonne continuation, c'est toujours un plaisir de te lire.

    Cindy

  20. Je me reconnais beaucoup ! <3
    J'arrive enfin à assumer le fait que je n'aime pas sortir tous les soirs ou super tard et qu'1-2 soirées par semaine tranquille devant mes séries avec mon chat est essentiel pour mon bien-être. J'ai arrêter de culpabiliser de refuser les invitations de mes potes à sortir en club par peur de manquer car j'ai réalisé que ça ne m'apportait quasiment rien. Du coup je sors moins mais mieux :) Et je suis contente d'avoir un trouvé un chéri comme moi à ce niveau :D
    La difficulté est que j'aime être seule, mais j'ai aussi besoin de voir des gens pour être heureuse et parfois c'est difficile de se motiver à sortir de son cocon du coup un petit cercle vicieux s'installe. le juste équilibre est difficile à atteindre :)

Répondre

Naviguer