Moins de Déchets Dans La Salle de Bain

« The greatest threat to our planet is the belief that someone else will care for it »

Ces derniers mois, j’ai décidé de tenter l’expérience de réduire les déchets de ma salle de bain. Mes objectifs? Connaître différents formats de produits d’hygiène plus écologiques, et surtout voir si une routine plus minimaliste me convenait en termes de résultat, de praticité, mais aussi de plaisir d’utilisation (qui est très important pour moi). On pourrait en effet penser, face aux promesses marketing des grandes marques, que les produits écologiques sont moins efficaces, moins agréables à utiliser, plus rébarbatifs… Je voulais savoir ce qu’il en était, et pouvoir partager mes conclusions honnêtes avec vous. Je vous le dis d’avance: le bilan est plutôt positif!

Je ne vais pas prétendre que je suis un modèle d’écologie; c’est malheureusement loin d’être le cas, même si j’essaye de faire quelques gestes à ma façon (alimentation bio et naturelle, cosmétiques naturels, végétarisme, déplacements à vélo ou en transports publics…). En revanche, le partage de cette expérience me tient vraiment à coeur, puisque j’ai découvert en réalisant ces tests qu’il était souvent facile d’améliorer un peu son empreinte écologique sans forcément se compliquer la vie, et mieux encore, en faisant parfois des économies. Mieux vaut faire peu que rien du tout! Les recherches que j’ai faites pour illustrer cet article m’ont aussi convaincues qu’il était vraiment urgent et nécessaire de diffuser ces modes de consommation alternatifs au public, et j’espère y participer à ma toute petite échelle.

Pour cette expérience, j’ai testé deux grands types de produits: des cosmétiques solides ou « sans emballage » (à part le petit carton recyclable dans lequel ils sont souvent vendus) comme alternative aux packagings en plastique, et des accessoires réutilisables comme alternative aux accessoires jetables.

J’espère que les options présentées vous intéresseront, et que cet article vous sera utile. N’hésitez pas à partager ces idées autour de vous, nous pouvons tous faire un petit quelque chose pour améliorer la situation.

salledebain-sans-dechet

Adieu… Shampoing en bouteille
Bonjour… Shampoing solide !

Pourquoi c’est mieux: Le plastique, c’est fantastique, mais pas pour l’environnement, et pas franchement pour la santé non plus! En France, seuls 19,2% des déchets plastique sont recyclés (chiffres 2012), ce qui nous place très en bas du classement européen; tout le reste des emballages plastiques finit donc à la poubelle, polluant la planète pour des centaines d’années. N’oublions pas non plus que le plastique est fabriqué à partir de pétrole, une matière première que nous avons déjà pratiquement épuisée (pénurie totale prévue pour 2050). Côté santé, on sait désormais que les contenants en plastique voient certaines de leurs substances chimiques se dissoudre ou migrer dans le produit qu’ils contiennent; c’est grave pour les aliments, bien sûr, mais cela n’est pas moins préoccupant pour les produits que nous appliquons chaque jour sur notre peau.

Lorsque l’on passe aux shampoings solides, selon le poids et la composition, on remplace avec un seul galet l’équivalent de 2 ou 3 bouteilles de shampoing classiques. C’est toujours ça de moins à produire puis à recycler!

Mon expérience: J’ai toujours eu de très bonnes expériences avec le format solide pour les shampoings, même si bien sûr selon les marques certains correspondaient davantage à mes attentes que d’autres, comme avec les bouteilles. L’utilisation est simple comme bonjour (on frotte juste le galet sur la tête pour faire de la mousse) et c’est très pratique pour voyager! Je conseille particulièrement celui de Lamazuna, que nous avons définitivement adopté ces derniers mois à la maison (mon copain ne veut plus utiliser que lui), pour sa compo parfaite et le fait qu’il me permette de tenir 4 jours comme d’habitude. Ceux de Lush, en comparaison, me font tenir seulement 3 jours, sans doute à cause du SLS en masse qui irrite mon cuir chevelu et l’amène à produire plus de sébum, mais c’est là quelque chose de très personnel – je suis sûre qu’ils fonctionnent bien sur d’autres personnes. Bref, je recommande à 100%!

Adieu… Gel douche en bouteille
Bonjour… Pains de savon !

Pourquoi c’est mieux: Idem que pour les shampoings solides! Je rajouterais aussi qu’en toute logique, rendre un produit nettoyant liquide suppose une grande consommation d’eau au moment de la production. Avec un vrai bon savon solide, on n’utilise que des huiles, ce qui donne aussi l’avantage de ne pas devoir ajouter de conservateurs, les bactéries se développant plutôt dans les milieux aqueux. Dernier avantage: un savon végétal naturel se décompose très facilement dans l’environnement, et ne fait pas trop de mal aux poissons, contrairement aux détergents synthétiques.

Mon expérience: C’est bien simple, je me verrais presque ne plus acheter de gel douche en bouteille de toute ma vie (ou alors juste les savons naturels de Téophile Berthon). J’avais quelques a priori sur les savons solides, notamment l’idée qu’ils asséchaient la peau, qu’ils ne sentaient pas très bon… et en fait, pas du tout! Il suffit évidemment de trouver un produit adapté à sa nature de peau et ses envies. Pour des parfums gourmands et funky, ceux de Lush par exemple sont plutôt sympas, bien que leur compo ne soit pas top. Pour les peaux sensibles qui ont besoin de délicatesse et de nutrition, les savons surgras saponifiés à froid font des merveilles: depuis que j’utilise le Saint-Bernard de Clémence & Vivien, ma peau est d’une douceur incroyable! Ajoutons à cela sa senteur proche de la fleur d’oranger, et la sensation de propreté après rinçage: je suis conquise à 100%.

Adieu… Déodorant en spray ou en contenant plastique
Bonjour… Déodorant en pot de verre ou solide !

Pourquoi c’est mieux: On a déjà vu plus haut les problèmes que posent les plastiques. Pour les déodorants en spray, s’ajoute le problème des gaz polluants et des composés volatiles libérés dans l’air de votre maison. Choisir un format de déodorant contenu dans du verre, c’est non seulement éviter cette pollution aérienne, mais aussi privilégier une matière qui est recyclable à l’infini: au moins 80% du verre peut être refondu et réutilisé sans qu’il perde ses propriétés, contrairement aux plastiques qui ne souffrent en général pas plus de 2 ou 3 recyclages. Cependant, notons que le recyclage du verre reste assez gourmand en énergie.

Mon expérience: Qu’on en achète des tout-faits (comme celui de Schmidt’s, de Clémence & Vivien…) ou qu’on le fasse soi-même, le déodorant en pot de verre est à mon sens une amélioration très simple à mettre en place, et qui évite au moins de contribuer à la pile de déchets plastiques produits chaque année. La version solide de Lamazuna réduit encore davantage le packaging, ce qui est encore plus chouette! Les formules disponibles actuellement dans ce type de format sont naturelles mais très efficaces (en tous cas sur moi). En revanche elles demandent un temps d’application un peu plus long (il faut prélever un peu de produit, le chauffer entre ses doigts, puis le tapoter sur la peau, puis se laver les mains), ce que je ne trouve pas toujours très pratique, et peuvent irriter les peaux sensibles, immédiatement ou à la longue, à cause du bicarbonate de soude. Ces déodorants sont donc une excellente alternative, mais sous condition qu’ils conviennent à votre mode de vie et à votre peau.

Adieu… Dentifrice en tube
Bonjour… Dentifrice solide !

Pourquoi c’est mieux: Chaque année, 3000 tonnes de tubes de dentifrice en plastique sont jetés dans le monde, sachant que leur composition mélangée les exclut de la chaîne du recyclage: ils partent donc directement à la déchetterie, et polluent la planète pendant des centaines d’années. Ajoutons aussi que le dentifrice est un produit souvent vendu suremballé: tube + carton. Le dentifrice solide offre une alternative beaucoup moins polluante!

Mon expérience: Pour l’instant, je ne suis pas complètement convaincue par le système du dentifrice solide, qui à mon sens a encore besoin de quelques améliorations. Celui que j’ai testé, de la marque Lamazuna, outre une compo irréprochable, mousse bien et fait correctement son travail. Mais il a d’une part une texture trop fragile (il colle à tout ce qu’il touche, il s’effrite…), ce qui le rend peu pratique, et d’autre part, son goût n’est pas très agréable: pas du tout assez mentholé (il faut prévoir un bain de bouche par la suite pour un effet vraiment frais) et pas assez sucré pour moi (il faudrait plus de xylitol!) – trop « brut », finalement. Je sais bien que les produits naturels demandent des concessions mais je suis certaine qu’il est encore possible d’arriver à un résultat légèrement plus proche des attentes actuelles du public. Je ne connais pas en revanche celui de Lush, qu’il faudra que je teste un jour.

Adieu… Disques de coton jetables
Bonjour… Lingettes démaquillantes réutilisables !

Pourquoi c’est mieux: Une femme utilise en moyenne plus de 2000 cotons jetables par an. En plus de s’ajouter aux tonnes de déchets produits chaque année, la production de ces cotons est extrêmement consommatrice d’eau (il faut 5263 litres d’eau pour obtenir un seul kilo de coton, sachant qu’environ 25 millions de tonnes de coton sont produites chaque année sur la Terre…). En comparaison, l’utilisation de lingettes réutilisables permet de remplacer l’équivalent de plus de 6500 cotons jetables, sur plusieurs années. Celles qui fonctionnent simplement avec de l’eau permettent en outre de consommer moins de produits démaquillants, souvent conditionnés dans du plastique.

Mon expérience: Les lingettes démaquillantes que j’ai testées, les Lamazuna, sont à mon sens un indispensable de la salle de bain pour toutes les jeunes femmes. Avec seulement un peu d’eau, elles permettent de démaquiller sans peine un maquillage léger à normal, ce qui les rend particulièrement pratiques à emmener en voyage ou en weekend. Le seul hic, pour moi, est qu’elles ne sont pas forcément hyper adaptées à l’application de lotions, qu’elles ont tendance à trop absorber – quoi qu’avec le temps et les lavages, je trouve que cela devient un peu plus simple. Pour un avis détaillé, retrouvez l’article que j’ai dédié à ces lingettes.

Adieu… Protections hygiéniques jetables
Bonjour… Coupe menstruelle !

Pourquoi c’est mieux: Syndrôme du choc toxique, pesticides, déséquilibre de la flore vaginale… Les protections hygiéniques jetables sont heureusement de plus en plus dénoncées dans les médias pour tous les problèmes sanitaires qu’elles engendrent. Vis à vis de l’environnement, elles sont un véritable désastre, l’une des industries les plus polluantes du monde: une femme utilise en moyenne dans sa vie au moins 10.000 protections, qui finissent toutes à la poubelle. Multipliez ce chiffre par les centaines de millions d’utilisatrices potentielles, et vous voyez à peu près le résultat… Enfin, je ne mentionne même pas le prix des packs de tampons, par exemple (tout à fait d’actualité): une vraie ruine!

En comparaison, la coupe menstruelle en silicone médical est inerte pour le corps (elle ne perturbe pas le fonctionnement naturel du vagin et ne provoque pas de macération), hypoallergénique, et coûte généralement moins de 20€ (sachant qu’il en faut environ 3-4 pour toute une vie).

Mon expérience: Je ne vais pas vous jurer que la coupe menstruelle est facile à maîtriser, et surtout pas dès le départ. Il m’a fallu au moins 2-3 cycles pour être à l’aise avec l’étape de pliage et d’insertion, ainsi que pour trouver l’orientation parfaite qui me permette de ne pas avoir de fuites – aujourd’hui encore, j’utilise toujours des protège-slips pendant mes règles parce que je n’ai pas tout à fait confiance. Il y a aussi le côté un peu spécial du vidage dans les toilettes, qui peut être plus ou moins pratique et ragoûtant selon l’endroit où l’on se trouve. Mais malgré tout cela, je ne peux que vous encourager à 1000% à vous convertir à la cup, tant ses avantages sont énormes autant pour l’environnement que pour votre santé et votre bien-être gynécologique. Une fois que l’on s’habitue petit à petit à son utilisation, quitte à changer de regard sur son corps (non, notre sang n’est pas sale), elle offre une grande liberté et surtout d’incroyables économies. Pour info, j’ai acheté la mienne il y a quelques années sur Fleurcup.

***

Utilisez-vous certaines de ces alternatives plus écologiques?
Seriez-vous prêtes à en essayer d’autres?

126 commentaires

  1. Coucou! Merci de présenter toutes ces améliorations parce qu’il est vrai qu’on est parfois tenté de fermer les yeux, d’aller vers ce qu’on connait parce que c’est plus facile. Depuis maintenant un an, j’ai déménager en Arabie Saoudite, un pays où l’écologie n’a aucune véritable part: pays du pétrole, bien évidemment, mais au delà de ça, il n’y a aucune conscience de l’impact humain sur la nature: les supermarchés bio n’existent pas, on te donne un sac plastique par article, le recyclage est totalement absent… Il n’y a aucun moyen de circuler autrement qu’en voiture tant les distances sont immenses (et une femme n’ayant déjà pas le droit de conduire, j’imagine la réaction si on me voyait sur un vélo). Tout cela m’a fait beaucoup réfléchir et j’en conclue que, tristement, l’écologie et les moyens pour agir sont parfois un luxe. Amsterdam me parait être un endroit propre à tous les sens du termes et je t’envie cette liberté! J’essaie de mon côté de jeter le moins de plastique/carton possible car je sais que, ici, cela fini dans la nature mais j’avoue que je me retrouve bien encombré dans mes placards!!!

  2. Merci pour toutes tes astuces. J’avoue que tout ce que tu proposes est écolo et en plus, super pratique. Ca prend moins de place, on voyage plus léger etc!
    J’ai plein de choses à tester!!!
    Belle journée

    Petite and So What

  3. Je suis très sensible à cette problématique et dans ta liste j’ai déjà adopté les cotons réutilisables, les pains de savon et le deo, et j’ai l’intention de continuer sur ma lancée.
    Parfois c’est décourageant de voir à quel point certaines choses sont faciles à faire et non appliquées : dans mon nouveau job, on a des bouteilles d’eau de source à volonté. AUCUNE ne va au recyclage parce qu’il n’y a pas de poubelle dédiée dans l’entreprise … c’est pourtant pas compliqué. En France comme ailleurs, il y a une énorme marge de progrès.

  4. Coucou, voilà un article très intéressant. D’autant que moi aussi en ce moment, j’essaie de réduire les déchets et notamment dans la salle de bain. J’utilise depuis plusieurs mois une cup et je ne reviendrai pas aux tampons et serviettes, je suis définitivement convaincue. Je n’utilise plus de cotons, uniquement une huile que j’applique avec les doigts. Il me reste maintenant à tester le shampoing solide! Mais c’est parfois difficile de trouver ce type de produits chez moi, en Nouvelle-Calédonie ou même de trouver des sites qui livrent ici!
    J’ai découvert avec plaisir ton blog il y a quelques semaines.

  5. Hello,
    De mon côté, je utilise des savons solides ainsi que la cup depuis plusieurs mois. Par contre, j’ai essayé de fabriquer mes propres dentifrice et déodorant et ce fut un bel echec, je les achète donc dans leuau faitr version classique (Lamuzuna me tente mais il faut que je me fasse à l’idée de mettre 10 euros pour un dentifrice ou un déo)
    Ce que j’essaye de faire c’est d’opter pour des emballages en verre quand je peux principalement pour les HV et les hydrolats :-) aussi, je fabrique mon shampooing sec spéciale brunette avec de la fécule, du bicarbonate et du cacao : c’est super économique et fini les flacons en alu! Bises

  6. Merci pour cet article très intéressant ! Je ne connaissais pas le dentifrice solide. Même s’il ne t’a pas convaincue plus que ça, ça donne envie d’essayer ! (j’ai déjà essayé du dentifrice en poudre et l’expérience était pas mal du tout… dommage qu’il soit commercialisé dans une boîte en plastique).
    Pour ma part, à cause de ma peau très sensible, j’ai dû laisser tomber les gels douche avant même que ma conscience écologique ne s’éveille. Mon chouchou est un savon au lait d’ânesse aux agrumes (du coup, je suis très curieuse de tester celui de Clémence & Vivien à la fleur d’oranger !)
    Pour ce qui est de la cup, par contre, il ne faut pas oublier que ce n’est pas forcément la seule alternative. Pour celles qui sont un peu réticentes, il existe aussi des serviettes hygiéniques lavables.

    • Oui c’est très vrai! Je ne les ai pas mentionnées parce qu’à mes yeux elles n’offrent pas autant de discrétion dans la vie quotidienne mais je m’y pencherais volontiers à l’occasion, pour certaines situations cela peut être suffisant et intéressant!

    • Les serviettes lavables (et protèges slips) sont top. Avant de partir en voyage, j’ai contacté plusieurs marques pour tester leurs produits. Plim a répondu positivement et m’a envoyé deux échantillons. J’ai testé leurs serviettes pendant mes règles et sérieux, aucun soucis, ni de fuites, ni d’odeurs. Le lavage est simple : rinçage à froid pour enlever le max de sang et lavage si possible à froid sinon pas trop chaud.
      Je n’ai jamais été une adepte des serviettes, du coup, je reste sur ma cup. Mais j’utilise une serviette en fin de cycle comme protège slip et c’est top. A l’occas, je me commanderai des protèges slips car plus petits et mieux adaptés à mes besoins. Mais les filles, foncez sur les serviettes lavables. Je n’en ai pas testé d’autres, mais les Plim sont top.
      Vous pouvez lire mon avis dans le détail ici si ça vous intéresse : http://vadrouille-et-tambouille.com/lunacopine-plim-partenaire-voyage-feminin/

    • J’ai une cup mais il me fallait un moyen complementaire egalement et je voulais me commander des serviettes hygieniques lavables… Au final une amie m’a parle d’une marque americaine qui fabrique des culottes lavables. J’etais un peu sceptique au debut car je pensais que ca serait comme des couches. J’en ai commande une et franchement j’adore! J’en ai besoin que pour une journee par cycle, en fin de journee il faut la rincer a l’eau froide pour enlever le sang et puis ensuite machine a 30 ou a froid, comme les serviettes lavables.

      Apres niveau prix c’est un investissement (de memoire j’ai paye 40 euros fdp inclus pour une culotte) mais ca peut etre aussi une alternative pour certaines. Je suis passee par le site shethinx.com mais il y a peut etre d’autres fournisseurs de produits similaires en Europe.

  7. j’utilise déjà les shampoings solides, je suis convaincue! ainsi que les savons pour le corps, mais pas tout le temps malheureusmement. Lingettes, Déo, dentifrice et cup, pas encore testés, mais je vais y venir doucement!
    Merci pour cet article encore une fois intéressant!
    belle journée
    flo

  8. J’aime beaucoup ce genre d’article, qui a le don de nous re-motiver dans nos efforts au quotidien !

    De mon côté, j’ai déjà adopté depuis longtemps les lingettes réutilisables, le déo solide et j’attend toujours d’avoir terminé un produit pour en racheter un.

    Ton article m’a convaincu d’essayer le shampoing solide et je vais me mettre un coup de pied aux fesses pour le savon aussi (en fait, j’aime tellement l’odeur et la texture des gels douches que je n’arrive pas à passer le cap ! Quelle vilaine !!).

    Bisous tout plein
    Laura
    http://www.carnetdefie.fr

    • Oh tu sais, tu parles à une ancienne fanatique de gels douche (j’en avais toujours au moins 5-6 à la fois dans ma salle de bain pour pouvoir choisir entre différentes textures et senteurs…) donc je comprends parfaitement. Mais quand on décide d’envisager les choses de façon positive, au lieu de regretter ce qu’on connaît, on se réjouit des avantages du changement (peau plus douce, crissante après rinçage…) et du coup ça passe très bien ^__^

  9. Salut!
    Merci pour cet article, ça me donne envie de me lancer. Plusieurs petites questions :
    – la cup, tu fais comment pour la laver? Tu dois la désinfecter? Si oui avec quoi?
    – les shampooings et gel douche solides sont-ils pratiques pour le voyage? Sachant que je vais partir sac au dos et pour plusieurs mois, j’ai bien envie de tenter cette option, mais sont-ils vendus dans des contenants pour les transporter?
    Merci encore belle journée

    • Alors pour la cup, rien de bien compliqué: lavage au savon et à l’eau tiède chaque jour, et ensuite à la fin du cycle, quelques minutes dans de l’eau bouillante et c’est bon.
      Pour les shampoings et savons, c’est même bien plus pratique que tout le reste en voyage, puisque c’est bien plus léger pour une durée d’utilisation plus longue! Quand j’emporte mon shampoing solide avec moi en vacances, il a généralement le temps de sécher avant que je le remette dans ma valise, mais sinon, je l’enveloppe dans un torchon ou je le mets dans une petite boîte (genre mini pot de confiture, ou boîte métal vendue chez Lush).

  10. Je trouve super que tu abordes et rendes abordable le sujet de la coupe menstruelle assez méconnue. C’est une formule révolutionnaire, à condition de se sentir à l’aise avec son corps ce qui n’est pas évident pour tout le monde, je parle en connaissance de cause! ;-)

  11. Encore une fois un super article très détaillé vraiment merci beaucoup j’adore tout ce que tu nous as présenté et je ais moi aussi sauté le pas sur pas mal de choses je pense !

  12. Déjà adopté le shampoing solide ! Pour le reste tu as raison je vais me mettre aux pains de savon surgras (ce qu’on trouve dans le commerce ne m’ont jamais convaincue d’où le fait que j’utilise encore aujourd’hui du gel douche).
    Le déodorant j’utilisais de la pierre d’alun il y a quelques annéées en j’en étais satisfaite, il faudrait que ke retente car même l’application est simple !
    Quant à la cup, j’ai été malheureusement obligée de l’abandonner à mon passage au stérilet mais je ne désespère pas de pouvoir un jour y revenir !

  13. Bonjour Victoria,

    Merci pour ton avis.
    Tes 1er articles sur les shampoings solides m’ont convaincu depuis longtemps.
    J’ai testé ceux de Lush qui me convenaient parfaitement tant que j’étais en Bretagne avec 4 jours sans shampoing c’était magique. Depuis que je suis en IF impossible de les utiliser… Je suis donc passer chez Lamazuna. Leur shampoing est bien mais au bout de quelques utilisations mes cheveux regraissaient un peu trop vite. J’en ai donc commandé un autre de la marque Pure je crois. Il sent super bon, mes cheveux sont tout doux et au bout de 2 utilisations j’en perd déjà quasi plus. Donc à voir sur du long terme si mes cheveux ne regraissent pas trop vite.

    Je pense alterner avec le Lamazuna pour que mes cheveux ne s’habituent pas trop.

    J’ai voulu tester les deo en dur. J’ai donc pris chez Lush (obligé de prendre 100g…). Je ne sais pas si je l’utilise mal mais à part me décaper mes aisselles… Il est super dur, j’en ai plus sur les mains que sur les aisselles et l’odeur part en cours de journée…
    Test non réussi pour le moment, je pense retenter les week end pour essayer de mieux l’appréhender.

    Pour la douche, j’ai encore du mal à passer aux savons… Je ne prend que des gel douche de chez The Body Shop et j’avoue que c’est plus facile d’utiliser un produit douche liquide.

    Le dentifrice solide, j’ai testé celui de Lush aussi. La sensation est étrange au départ, ça mousse bcp. Je trouve ça super pratique pour les vacances par contre.

    La cup, là je ne peux pas. Pour le moment psychologiquement c’est pas possible… Je n’utilise que des serviettes, j’arrive déjà pas à utiliser de tampons et pourtant les serviettes c’est pas si pratique…

    Et pour les lingettes, c’est un achat que je veux faire depuis longtemps. J’ai juste peur de ne pas avoir le temps de les laver et du coup d’être à cours. Mais c’est dans ma liste :)

    En tout cas c’est un article très intéressant.

    Je te fais plein de bisous.

    Bonne journée!

  14. Je trouve que certaines de ces pratiques sont bien, par contre l coupe menstruelle ne me dit rien eu tout. Déjà je ne vois pas trop comment on peut garder un tel truc sur nous et ça ne me semble pas ragoutant mais pour le reste je pourri faire des efforts.

    Laura

    • Toutes mes copines et moi-même portons la cup une fois par mois depuis longtemps donc je t’assure qu’on peut garder « un tel truc » sur nous sans souci ;)

    • C’est une question d’habitude. Mais avant tout, il faut passer le frein psychologique et le fait que nous avons grandi en pensant que les règles c’est dégueux. Ce n’est que du sang. J’ai mis quelques années à m’y mettre, et maintenant, je ne reviendrai plus en arrière tellement je la trouve confortable et pratique. Je l’ai même testé en trek de plusieurs semaines au Népal et au hammam ! Aucun soucis !

      • Je suis tout à fait d’accord! Moi le sang me faisait presque tomber dans les pommes, c’est pour dire si ce n’était pas facile au début. Mais je me suis mise un coup de pied aux fesses et j’ai décidé d’envisager les choses avec curiosité et optimisme, contre tous les préjugés que la société nous a inculqué (le corps féminin c’est sale, le sang c’est sale, les deux ensemble c’est le diable…) et hop! Petit à petit j’ai pu m’y habituer :)

    • Comme vous, je n’aime pas trop la vue susang, même le mien !
      Ma solution c’est de la vider sous la douche le soir (ou matin), hop ni vu ni connu, on rince vite et en en plus l’eau chaude dilate les tissus, je la replace donc en 2secondes ;)

      • Hihi je fais comme toi Allison! Bon, j’ai quand même besoin de la vider dans la journée aussi mais le matin je profite de la douche pour ça, et c’est vrai que c’est bien moins stressant!

    • Personnellement, ma cup et moi c’est pour la vie. En la portant, j’ai couru, nagé, grimpé, et sauté à l’élastique pour mes 27 ans! Je ne reviendrai jamais aux systèmes classiques, rien que l’idée m’écœure, avec la cup pas de « macération » (ne me remerciez pas pour le côté glamour, ça me fait plaisir) comme avec un tampon par exemple. J’ai dit adieu à mes mycoses grâce à elle!

  15. Je suis toujours tellement convaincue par la cup après toutes ces années!
    je suis contente que tu en reparles car c’est essentiel de sensibiliser là-dessus (aussi peu glamour cela peut être)
    Je viens moi aussi d’investir dans des disques réutilisables :)
    Bon pour le reste des produits je suis encore loin >_<

  16. Bonjour !
    Premier commentaire ici ^^ et je suis tout à fait d’accord avec toi : faire un petit peu, c’est mieux que rien !
    Alors depuis quelques années, j’utilise des cotons lavables, une cup (plus jamais les tampons et Cie, mon dieu jamais jamais jamais plus !), des produits (bio quand je peux) sous différentes formes (shampoing, dentifrice) et un déo home-made. Il y a encore du boulot mais déjà je te remercie pour les marques citées dont Lamazuna que je ne connaissais pas. Les lingettes et gel douche solide m’interpellent ;) wislist de Noël ?
    A bientôt. Bonne journée :)

  17. cool!!! j’aimerai essayer les lingettes démaquillantes et pour le savon et shampoing solide j’hésite car problème pour le ranger, mais je pense j’y vais prendre un petit pot confiture (comme tu as suggérée =P) et couper les savons en petit morceau
    je ne sais pas si tu connais mais les savons solides d Olivia Soaps sont naturelles et mega géniaux!!!! le mojito, heidi…et maintenant il y a un pour bébé aussi ^^
    bonne journée!!!

  18. Victoria,
    Je ne te connais pas, mais je te lis depuis plusieurs années. Et, plus je te lis, plus je te kiffe. J’ai l’impression de lire une bonne copine avec qui je pourrais discuter des heures cuisine, bouquins et cosmétiques !
    Je pense que c’est générationnel (on doit avoir à peu près le même âge je pense), mais beaucoup de personnes opèrent comment nous un virage « vert » tout en restant « normaux » (je n’aime pas ce terme, mais faute de mieux pour le moment, je l’utilise, par opposition aux personnes dont l’apparence laisse soupçonner très allègrement ce mode de consommation).
    En tout cas, merci de partager ce genre de découvertes. Même si je connais souvent ce que tu présentes, ça me plait de le lire sur ton blog et j’adore la façon dont tu présentes les choses : JAMAIS moralisatrice. Tu nous présentes ton cheminement.
    Enfin, j’aime ta transparence vis-à-vis des marques et des produits que tu reçois etc. Conserve ton authenticité, c’est de plus en plus rare sur les blogs féminins :)

  19. J’aime beaucoup lire ce genre d’article qui met en lumière des nouvelles possibilités de consommation. Merci !

    Adepte du savon en pain, des lingettes lavables (achetées chez Mademoiselle Bio), de la cup (en effet pas évidente les premières fois mais tellement pratique, pour rien au monde je ne reviendrai au tampons !), il y a également des protèges slips lavables que j’ai trouvé sur le site La Ferme des peupliers. J’en suis très contente et cela fait encore moins de déchets dans ma poubelle !
    Par contre je n’arrive pas à remplacer les cotons tiges…

    • On vient justement de me parler des protèges-slips jetables sur Twitter! Ça va changer ma vie, je vais m’en commander de ce pas :) merci pour l’astuce!

  20. Excellent ton article et j’adhère totalement à tes points de vue et tes orientations. Mon objectif n’était pas le zero déchet mais plutot une prise de conscience de l’inutilité de certains packagings et leur impact écologique .Franchement, un bon savon saf, mais quelle douceur et quel délice !Non, j’ai dis adieu au gel douche et je ne le regrette pas !
    Le déo Schmdits trône fièrement dans ma salle de bain et le déo Lamazuna vient de faire son entrée sauf que je sais pas trop l’utiliser .Ses shampoings sont tops . Le dentifrice, j’ai hesité à le prendre , ma salle de bain est utilisé par trois demoiselles furieuses, pas le genre de truc qui peut rester tranquille sur le bord du lavabo chez moi ….

  21. Pour ma part j’ai déjà adopté les lingettes démaquillantes, les pains de savon et la cup.

    Je suis très curieuse de tester le baume déodorant de Clémence et Vivien, combien de temps environ dure un pot de 50g ?

    Merci encore pour ce super article !
    Bises

  22. Une chose m’interpelle avec la coupe menstruelle – tout le monde dit que c’est plus « sain » car ça ne perturbe pas la flore vaginale comme le feraient les tampons, pourtant la coupe est en silicone, non?
    Ce n’est pas vraiment une matière naturelle – existe-t-il des coupes faites d’une matière plus naturelle?

    Merci par ailleurs pour cet article très complet et encourageant!

    • Il s’agit de silicone médical, donc un matériau neutre, biocompatible et hypoallergénique :) je ne vois pas du tout comment le matériau pourrait être plus naturel: le latex ne conviendrait pas aux allergiques, le bois ne serait pas hygiénique à moins de le traiter chimiquement, le verre serait hyper dangereux, la pierre serait trop lourde… Bref, c’est la meilleure option!

  23. Merci pour cet article! Avec la visibilité que tu as tu vas en influencer plus d’une! Je parlais à une connaissance elle se foutait de la gueule des marqies de cup et serviettes lavables « c’est degueu »… mais merde c’est fou comme ça peut être gravé dans la tête!
    Je ne sais pas s’il s’agit de salle de bain mais je me mouche avec des mouchoirs en tissu, dans les transports parisiens mes gens me regardent choqués ou dégoutés… je m’en fiche :)

  24. J’utilise à peu près tout sauf le dentifrice!

    J’avais lu quelque part que le dentifrice était inutile: ce qui importait vraiment c’était la qualité du brossage et surtout le temps passé à frotter!

    J’ai essayé, et c’est assez surprenant de ne rien avoir qui mousse ou qui sent bon la menthe, mais d’un autre côté ça permet de ne pas s’agresser avec une forte odeur de menthol juste après avoir mangé par exemple.

    J’emplois pas ça tout le temps, mais avec un ratio matin dentifrice – et soir brossage à l’eau. Essayez c’est surprenant ;)

  25. nathalietoutsimplement Répondre

    Ton article est vraiment très intéressant. Je commence moi aussi à m’y mettre (shampooing, déo…).Et tu as raison : »les petits ruisseaux font les grandes rivières »…

  26. Je suis un peu dans la même réflexion donc merci pour cet article très intéressant !

    De mon côté j’utilise aussi des cotons lavables et la cup mais j’ai du mal avec les shampoings solides… J’en ai essayé un de chez Lush et je n’ai pas aimé, la boîte fournie avec était un peu petite, le shampoing était compliqué à sortir, je trouvais qu’il « fondait » vite… Il faudrait que j’essaie d’autres marques.

    Concernant le déodorant Schmidt’s, je l’avais eu dans une box et j’avais adoré ! J’avais déjà essayé des déo naturels mais je n’avais pas été convaincue par leur efficacité alors que celui-là est super. Malheureusement quand j’avais voulu le commander il n’était plus en stock nulle part.

    Mais miracle, depuis ce weekend Beauté privée propose une vente avec toute la gamme à -50% donc j’en ai profité pour refaire du stock :D
    Cela peut intéressant d’autres lectrices car ils proposent aussi des éponges Konjac à -50% également !

  27. J’ai commandé une cup, j’ai hâte de tester, alors que j’ai mis du temps à me décider, justement parce que ça ne me semblait pas évident à utiliser. Mais en voyant tous les retours positifs, j’ai eu envie de m’y mettre ;)
    Pour le savon, moi j’adore (savon d’alep), mais juste je ne trouve pas ça hyper pratique, ça prend toujours l’eau, à la fin ça devient « mou », bref^^
    Les lingettes démaquillantes et les cotons c’est fini pour moi depuis des années, juste de l’huile et mes mains ;) (fini les irritations avec le coton Oo)
    Le shampoing je ne trouve pas de solution géniale pour mes cheveux qui regraissent vite. J’alterne entre shampoings classiques et à l’argile (mais je n’aime pas trop l’aspect de mes cheveux après) et shampoings secs, mais je vais bientôt tester le solide de « Douce nature ».

    Le déo j’ai adopté la pierre d’alun depuis quelques années et plus récemment je fais mon déo crème moi-même et je le trouve hyper efficace ! Par contre le dentifrice je n’ai pas encore trouvé de solution pratique (toujours).

    • Pour le savon personnellement j’achète des petits paniers en inox à ventouses que je colle contre les carreaux de ma salle de bain (j’en trouve chez Hema), et c’est là que je mets mes savons et shampoings solides. Comme ça ils sont constamment aérés, ils sèchent vite et ne deviennent pas tout mous :)

    • j’ai déjà eu un savon qui s’est « désagrégé » malgré les trous de mon porte savon (ikéa) :/ Mais ceux de chez Hema ont l’air plus petits c’est peut être mieux ;)

  28. Un article plein de sagesse encore une fois :) Moi, je suis passée il y a des années de ça à la pierre d’alun (potassium alun) pour le déo et aux savons solides (avec la composition la plus simple possible). Je me maquille peu et pas souvent, alors un peu d’huile de joboba appliquée avec les doigts suffit largement. Ma peau s’en porte vraiment bien et mon porte-monnaie a le sourire. Pour remplacer les coton-tiges, un cure-oreille fait vraiment bien le job, je te le conseille.
    J’avais aussi acheté une cup, mais au boulot c’est vraiment une galère à vider et rincer, impossible d’être discrète… du coup, je ne l’utilise quasi jamais et c’est bien dommage. Et concernant les proteges-slips lavables, la logistique ne me semble pas simple : comment les stocker une fois sales quand on est toute la journée au boulot?? sachant que je peux pas les rincer au boulot… et puis je fais pas tourner la machine à laver tous les jours ! Bref, si certaines ont des conseils/astuces, je suis preneuse.
    Je suis par contre bien tentée par le shampoing solide Lamazuna, je pense que ce sera mon prochain achat.

    • Oui je peux comprendre que selon la situation au bureau ce ne soit pas toujours très simple! Pour les cures-oreilles, personnellement il m’est impossible d’en utiliser à cause d’un conduit auditif ultra sensible (je fais très facilement de l’eczema et des otites donc je dois oublier les cotons tiges ou tout autre objet venant frotter à l’intérieur, j’utilise une autre méthode de nettoyage) mais c’est une bonne option quand on a des oreilles tout terrain en effet ^__^

    • J’ai la chance d’avoir des toilettes avec un lavabo au travail, ce qui ne me pose pas de soucis pour nettoyer ma cup. Mais chez mon precedent employeur, j’allais aux toilettes pour les personnes a mobilite reduite pour avoir acces au lavabo. Sinon tu peux aussi prendre une petite bouteille avec toi mais parfois c’est pas tres discret niveau « acoustique » ca peut etre suspect :D

  29. Ton article ne pouvait pas mieux tomber pour moi qui vient de débuter la lecture de « Zéro déchet » de Béa Johnson. Une vraie claque ! Mon prochain défi est bel et bien la réduction des déchets donc merci pour ces précieux conseils :)

  30. Bonjour Victoria
    Ahhh merci de faire cet article! <3
    Tout ce petit monde fait déjà partie de ma vie et je trouve ça tellement pratique!
    La coupe menstruelle je l'utilise depuis plus de 10 ans et j'en suis super satisfaite!! Mais dès que j'en parle autour de moi c'est "beurk dégeu" alors que concrètement on se rapproche de l'idée d'un tampon…
    Petit truc pour toi (tu pourrais peut-être le rajouter à ton article pour compléter le sujet des fuites: les protèges slip ou même serviettes lavables) Celles de chez Plim sont top pratiques et jolies! (je n'ai pas d'actions chez eux et je ne travaille pas pour eux non plus, je suis juste une consommatrice contente! ^.^)

    http://www.plim.fr/fr/86-pour-les-femmes

    ça peut être un complément de la cup! (même après des années d'utilisation elle arrive qu'elle se place mal!) :p
    Je t'embrasse et te souhaite une belle journée (toi tu rends la notre, enfin la mienne, plus belle tous les jours! )Merci pour ça!
    Sophie

  31. Hello et merci pour cet article ! Je suis passé à la cup et au savon solide pour le corps depuis quelques mois (ALEP) et shampooing solide de la marque Savons de Provence qui est pas mal pour les cheveux gras mais qui a un film plastique non recyclable. J’ai beaucoup plus de places maintenant dans ma salle de bain, et je me suis attaqué aux autres pièces de la maison comme la buanderie (en fait mon placard de produits pour le linge, faut pas rêver, je n’ai pas de buanderie) ainsi que la cuisine (en tant que blogueuse food, c’est un peu la base quand même). J’adore relevé ces peits challenge car je suis toujours en recherche et j’adore ca ! Plus de produits chimiques à la maison (sauf le détachant car je ne veux pas le jeter, j’attends qu’il se termine afin de ne pas gaspiller). Mon porte monnaie me remercie et surtout mes allergies se sont beaucoup calmées ! Monsieur est un peu réticent au shampooing solide, il n’aime pas trop mais j’y travaille ;)

    Par contre, ma grosse galère concerne les savons corporels où j’ai du mal à trouver du abordable sans huile de palme hormis chez Alepia, et du non agressif pour la peau car j’ai l’eau très calcaire. J’ai passé commande de pain au lait de chèvre, argan etc j’espère que je serais enfin tranquille de ce côté là !

  32. Chouette article. En plus de limiter les dechets on fait un aussi un gain d place dans la salle de bain ou trousse de toilette. J’ai testé ces alternatives lorsque je suis parti pour trois mois sur un bateau avec une traversée de l’atlantique. On avait des douches mais on doit faire attention à l’eau et je n’avais qu’un coffre de 100L pour ranger mes affaires (trois mois a tenir en partant avec des gros pulls et pour arriver en short) donc la place pour les affaires de toilettes était bien limité et je me suis tournée vers ces alternatives en toute confiance. Un savon d’Alep et et un shampoing solide (ou moins je savais que j’en avais pour un bon moment), coton lavable/ reutilisable (aussi dans l’idée de limiter les déchets , sur un bateau c’est très important on a qu’un petit local en cale donc il faut bien trier et limiter au max nos poubelles). Et pour hydrater moi corps : une boite de beurre de karaté et de l’huile de coco qui m’ont aussi servit pour des masques pour mes cheveux, massage des pieds etc. Bref j’ai pris une petite trousse de toilette avec ces produits et je n’ai manqué de rien et je continu a utiliser ces produits encore aujourd’hui redevenue terrienne avec une vraie salle de bain et des placards ! J’ai même converti quelques personnes d’utiliser ce genre de produits ;)

  33. Très intéressant ton article. J’ai toujours été intrigué par les produits solides, notamment les shampoings, je ne comprenais pas trop comment ça s’utilisait mais finalement c’est comme un savon tout bête. Je pense en tester un prochainement du coup et pourquoi pas me remettre au savon également (mes gels douches ont tendance à me dessécher la peau à la longue..)
    Pour ce qui est de la cup, je l’ai définitivement adopté, même si comme toi, j’assure avec une protection supplémentaire en plus, je ne désespère pas de maitriser la technique bientôt !
    Merci pour toutes tes astuces et conseil :)

  34. Fleurcup et shampoings de lush ont trouvé leur place depuis longtemps chez moi!
    Je vais aller voir ce sit dont tu cites plusieurs produits!

  35. Un seul mot : MERCI

    Je suis dans une démarche de réduction progressive des déchets depuis quelques mois ; rien qu’au supermarché où il n’est en fait pas nécessaire d’utiliser des sacs plastiques pour les fruits et légumes, par exemple.

    Je suis au no poo et me lave le corps uniquement au savon solide depuis déjà quelques mois et c’est extrêmement agréable. Je suis passée aux huiles végétales pour les soins du visage et du corps.

    Pour moi, tous ces changements ont été faciles à mettre en place car je suis vraiment motivée pour réduire l’impact que j’ai sur la planète. Par contre, pour mes proches, c’est un peu moins simple. Si mon copain et mon père ont rapidement cessé d’utiliser du shampoing (et que du bonus ! mon père qui se plaignait de pellicules et était adepte de H&S depuis des années se découvre une tête en bonne santé avec juste de l’eau ! Comme quoi !), c’est plus compliqué pour ma mère et ma soeur. Grâce à tes liens, je pense pouvoir leur proposer des alternatives plus proches de ce à quoi elles sont habituées.

    Grâce à toi, j’avais déjà proposé à ma maman d’acheter les lingettes Lamazuna, et elle avait passé un peu de temps à parcourir le site (notamment intriguée par l’oriculi, tout comme moi), et j’ai maintenant encore plus de choses à leur proposer.

    Bref, merci beaucoup pour tous ces liens et conseils !

    Au plaisir de te lire,

    Sophie

  36. Super article ! Merci beaucoup !!!

    J’avoue avoir beaucoup de doutes sur certains de ces produits dont on entend de plus en plus parler. Je n’aime pas les savons solides. Quand j’en vois dans une salle de bain pour me laver les mains, je me crispe parce que j’ai la sensation -sans doute à tort- que ce n’est pas hygiénique. Comme si en frottant mes mains au savon, les bactéries vont rester dessus. Toutefois, j’ai de plus en plus envie de tester le shampoing pour commencer !

    Je voulais tester les lingettes démaquillantes mais ton article de l’époque m’en avait dissuadée. J’utilise désormais mes mains pour appliquer de l’huile et je rince ensuite à l’eau. J’aime appliquer ensuite de l’hydrolat mais, si ces lingettes absorbent le liquide c’est moyen.

    Quant à la coupe menstruelle, autant je suis très inquiète à cause des récentes polémiques sur les serviettes et tampons, autant c’est juste impossible pour moi. A mettre, à garder, à enlever, tout me semble cauchemardesque !

    • Effectivement, l’application de l’hydrolat reste toujours problématique pour moi aussi, j’ai besoin de mon coton! (Je précise si d’autres personnes lisent ceci que je sais qu’on peut simplement l’appliquer par pulvérisation sur le visage, seulement moi je l’utilise comme une lotion pour retirer le calcaire de ma peau après le nettoyage à l’eau, donc cette technique ne me convient pas, cela n’enlèverait rien du tout).

      En ce qui concerne le savon, c’est bien sûr une idée fausse. D’abord les bactéries ne se développent pas naturellement sur le savon solide puisqu’il ne contient pas d’eau (contrairement aux flacons de gel douche qui seraient de vrais nids à bactéries s’ils n’ajoutaient pas des conservateurs très douteux pour la santé), et d’autre part si des bactéries sont restées en surface malgré tout, elles partent au moment où l’on fait mousser le produit. Il faut juste le maintenir à peu près sec.

      Et pour la cup, je ne sais que dire face à toutes les jeunes femmes qui ont un rapport aussi problématique avec leur propre corps et son fonctionnement naturel… Je trouve ça super triste, même si je comprends bien sûr l’aversion que les règles peuvent provoquer (moi j’ai peur du sang par exemple, même si je me suis forcée à passer outre). J’espère que petit à petit le regard de la société changera et que toutes les femmes pourront être à l’aise avec ce qu’elles sont.

    • Merci pour l’explication des savons ! Ca fait beaucoup plus sens maintenant !
      Quant aux cups, ce n’est pas qu’une question de sang, même si ça joue beaucoup étant paralysée à sa vue également. Plus qu’une question de mentalité, il faut réellement être à l’aise avec son corps. Sans trop rentrer dans les détails concernant mon cas, disons que ça mettra sans doute du temps.
      En tout cas merci de m’avoir répondu !

      • Oui bien sûr, c’est à ça aussi que je pensais! Je trouve triste que dans notre société on soit si mal à l’aise avec son corps, si déconnecté, et quand on est une femme c’est encore pire pour plein de raisons possibles. Bon cheminement à toi <3

  37. Merci infiniment de nous faire partager tes découvertes! Je vais me ruer sur le shampoing solide et j’ai quand même bien envie d’essayer le dentifrice mais je me demandais s’il fallait le laisser à l’air libre et si, du coup, ça ne devenait pas anti-hygiénique…

    • Tu trouveras des astuces pour le protéger de la poussière sur le site de Lamazuna! Je crois qu’ils évoquaient aussi genre un pot de confiture etc… Et apparemment ils sont en train de concevoir un packaging écologique pour qu’il soit plus facile à transporter etc :)

  38. Coucou!

    J’ai beaucoup aimé ton article et je m’y retrouve parfaitement! On est tous responsables dans la diminution des déchets et ce genre d’initiative de tout plein de marques respectueuses est top!
    Je suis passée depuis plus d’un an a la cup, et le pain de savon est vraiment devenue une habitude.
    Pour réduire la consommation de coton personnellement j’utilise l’éponge konjac que j’imbibe d’eau micellaire pour me démaquiller le visage. 100% naturelle, tu la gardes 3 mois et je trouve ça super rentable!

    Bonne journée :)

  39. Super article ! Même si je me retrouve beaucoup dans tes produits, j’ai fait quelques découvertes. :) Et il faut vraaaiment que j’achète des cotons/lingettes réutilisables ! :p
    En ce qui concerne la cup, je dois vraiment avoir une expérience à part car j’ai tout de suite été super à l’aise avec, malgré un flux très important. Comme toi je porte souvent des protège-slips « au cas où » mais je les trouve de plus en plus irritants et, comme je suis sujette aux cystites, c’est un calvaire à chaque fois… J’ai découvert ces culottes il y a quelques jours et je suis vraiment tentée, même principe que les serviettes lavables : http://www.shethinx.com/ A voir… ;)
    Et le dentifrice solide Lush… Je n’ai jamais eu des dents aussi propres et blanches mais j’ai tellement de mal avec le goût… :(
    Encore merci pour tes chouettes articles ! C’est un plaisir de voir que les mentalités changent vraiment en ce moment ! :)

  40. Bonjour! Super article dans lequel je me reconnais!
    J’ai une question peut- être un peu personnelle, et tu m’excuseras si tu en as déjà parlé sur le blog, mais je suis très tentée par la cup depuis un moment, le problème étant que j’ai un stérilet en cuivre et que ma gynéco m’a dit que ce n’était pas compatible. Mais bon je ne lui fais pas confiance à 100% et j’ai lu ailleurs que c’était tout à fait faisable, qu’il fallait simplement faire attention à la pose et à « l’enlèvement » pour ne pas créer d’effet ventouse et déplacer le stérilet. Je ne sais pas si tu peux m’éclairer sur cette question? Merci! :)

    • Ah oui, j’ai lu pas mal de choses contradictoires à ce sujet également! Apparemment le stérilet pourrait s’expulser tout seul mais on n’est pas sûr qu’il y ait une relation de cause à effet avec la cup, parce que plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu. Je ne pourrais rien te confirmer puisque je n’ai jamais eu de stérilet, mais j’imagine que le plus prudent est de suivre les recommandations des médecins!

    • Bonjour Laura,

      Je me suis fait poser un DIU cuivre il y a un an et demi, et j’utilise la cup depuis deux ans. J’en ai parle a ma gyne lors de mon souhait de me faire poser un DIU. Je n’ai jamais eu de problemes par rapport a ca. Certains te diront qu’il faudra couper les fils du DIU plus courts, certains te diront que la cup fera expulser le DIU… Mais certaines personnes expulsent le DIU sans pour autant utiliser de cup.

      Probleme non resolu mais j’espere que ta reponse pourra t’aider.

      Bonne continuation a toi

    • Bonjour je ne sais pas si ma réponse sera vue des personnes concernées car j’arrive un peu après la bataille, mais en ce qui me concerne, je porte un stérilet depuis plusieurs années et me suis mise par la suite à la Cup sans avoir connaissance de ce danger potentiel … et vu le nombre de fois où j’ai dû ‘tirer’ comme une folle sur ma cup aux débuts pour la retirer j’peux vous assurer que ça ne fait pas ‘sortir’ le stérilet ;o) en tout cas le mien est tjrs bien en place malgré quelques cessions d’enlevage bien compliquées lors des premiers cycles ;o) voilà voilà ;o)))

  41. Je vais poser une question peut-être bizarre, mais je ne porte pas de cup, car jusque maintenant je trouvais ça « sale », mais à voir ton avis Victoria, et vos retours, les lectrices, je suis tentée.
    Mais j’ai un flux très léger, je pense donc pouvoir me contenter de vider une fois par jour la cup. Est-ce que c’est gênant comme c’est le cas pour les tampons ? Ou ça n’est pas dangereux ?
    Merci !

    • C’est une très bonne question au contraire! J’ai moi-même un petit flux (sauf le deuxième jour) et effectivement, certains jours je n’aurais pas besoin de vider la cup avant de rentrer à la maison. Si je peux le faire, je le fais quand même une fois dans la journée pour me sentir plus à l’aise psychologiquement, mais occasionnellement il m’est arrivé de ne pas la vider avant le soir et tout s’est toujours bien passé. Techniquement, le sang ne macère pas contre la muqueuse, il n’y a donc pas de risque d’infections, et la cup ne provoque pas de syndrome du choc toxique comme les tampons.

  42. Ton article me fait un bien fou, déjà parce qu’il propose des solutions intéressantes, concrètes mais surtout applicables au quotidien, mais également (et surtout devrais-je dire) parce que questions cosmétique, c’est généralement le paradis du déchet, et que je NE PEUX PLUS voir un seul article sur « les produits vides de ma salle de bain ». Je ne suis pas écolo à l’extrême, mais ce genre d’étalage de déchets m’horripile, surtout en voyant la tonne utilisée en un petit mois!

    Amy

  43. C’est inspirant, tu fais de gros efforts ! Je n’en suis pas là, il faut que je me décide pour la cup : cela fait tellement longtemps que j’y pense ! Ça au moins je suis sure de l’utiliser bientôt. Concernant les cotons lavables, j’ai des doutes quant à ma capacité à être intraitable sur leur lavage et puis j’utilise de l’eau micellaire, c’est ce qui me convient le mieux, j’alterne avec un double nettoyage huile/savon selon le ressenti. C’est là-dessus que je « bloque » le plus. Les savons solides pour mon usage perso c’est fait ! Concernant ma famille, mes enfants trouvent encore bizarre les savons solides et les produits qui conviennent bien à la chevelure frisée de ma fille sont dans des conditionnements classiques, en dehors de l’HV de coco. Pour le savon, ils sont encore au bidons d’1 litre avec pompe : sinon sans pompe ils ont du mal à ouvrir/doser etc. Je regrette que Douce Nature ne proposent pas au moins des recharges pour au moins réduire le poids de l’emballage, car pour les formules elles sont très bien : pas de SLS, moins de peaux de croco à soigner ! J’ai essayé les solides mais beaucoup ont fondu avant d’être utilisés correctement :-( On ré-essaiera !
    Il faut vraiment que je me renseigne plus sur Lamazuma !

  44. Hello Victoria!

    Merci pour ton partage d’astuces écologique. C’est une question qui m’intéresse beaucoup.

    Tout comme toi, je me suis mise au shampooing solide et j’aime bien sauf pour le côté parfois long à sécher quand on est en vacances car on se déplace tous les jours.

    Pour les gels douche, j’utilise des bouteilles et des savons liquides mais je me dis que je devrais laisser tomber les bouteilles…

    Le déo, j’utilise actuellement ceux de Lavanila qui ont une bonne compo mais avec un packaging en plastique. J’avais testé un temps de mettre seulement du bicarbonate de sodium et c’était pas trop mal.

    Les disques de cotons, j’ai réduit ma consommation car j’essaye d’appliquer le plus possible avec mes doigts ou avec des lingettes lavables. Par contre j’en utilise encore pour retirer le vernis à ongle avec du dissolvant mais je mets de moins en moins souvent du vernis (sauf l’été sur les pieds).

    Finalement c’est le dentifrice que je n’ai jamais testé car je n’ai pas lu des avis très positifs sur ça.
    Concernant la coupe menstruelle, j’aimerais vraiment tester mais j’ai des appréhensions. J’ai parfois mal lorsque je mets un tampon alors une coupe… Pourtant j’ai lu que c’était plus facile à mettre car en la mouillant le caoutchouc glisse facilement. J’essaye actuellement de tomber enceinte alors peut-être que je m’y mettrai après et que je prendrai directement une coupe grande taille.

  45. Super article! Une démarche actuelle et inspirante bravo! Je m’y mets moi aussi, doucement mais sûrement! Pour les déos je recommande la marque Weleda, ils sont conditionnés dans des bouteilles en verre et la compo est naturelle, il y a plusieurs parfums (sauge, citrus, rose) et ils sont économiques (je tiens 6 mois avec un flacon). Que demander de plus?

  46. Très intéressant ton article ! J’utilise déjà du shampooing solide de chez Lush ou Douce nature, j’ai très envie de tester Lamazuna maintenant ! Le déodorant solide c’est pareil, je ne suis pas prête de changer, comme la cup ! Par contre j’ai encore du mal avec les pains de savon qui sont trop irritants, je penserai à celui que tu cites à l’occasion. Le dentifrice solide m’attire peu mais je testerai peut-être.

  47. Chouette article, j’utilise déjà pas mal de choses solides mais j’ai beaucoup de mal avec les shampooings, j’ai pas encore trouvé mon bonheur, il faudrait que j’essaye celui de Lamazuna il me parait pas mal du tout

  48. Bonjour Victoria,

    Tres interessant cet article. J’utilise egalement les lingettes demaquillantes Lamazuna, je ne peux plus m’en passer! J’ai le meme probleme que toi avec la cup, j’ai des regles tres abondantes (juste pendant une journee) et pour eviter d’acheter des protege-slips je me suis orientee vers les culottes Thinx. Une culotte que j’utilise une fois par cycle lors de ma journee d’enfer ^^ http://www.shethinx.com/

    Je suis d’accord avec toi pour les dentifrices. Je suis certaine que la recherche arrivera a nous concocter des produits bien plus agreables d’utilisation pour nos petites quenottes!

    Bonne continuation a toi :)

Répondre

Naviguer