Revue // Lingettes démaquillantes Lamazuna

Et si l’on essayait de réduire sa consommation de cotons jetables dans la salle de bains?

C’est un petit geste que j’ai commencé à faire il y a quelques années en optant pour l’utilisation d’huile démaquillante, qui s’applique directement et se rince à l’eau, au lieu de substances liquides à appliquer par l’intermédiaire d’un morceau d’ouate. Mais lorsque la jeune marque française Lamazuna, pionnière dans l’élaboration de solutions écologiques et innovantes pour l’hygiène, m’a proposé de tester quelques-uns de ses produits, j’y ai vu une occasion de m’efforcer encore davantage pour réduire petit à petit mes déchets.

Leurs lingettes démaquillantes écologiques, lavables et réutilisables, fabriquées en Espagne et en France, m’intriguaient tout particulièrement, c’est pourquoi j’ai décidé de commencer mon test par celles-ci. Conditionnées par des travailleurs handicapés dans un joli coffret en bois de peuplier, elles se présentent par 10 ou par 20, et sont accompagnées d’un filet de lavage en coton bio. Elles n’ont besoin que d’un peu d’eau pour fonctionner. Leur face rose permet de démaquiller plutôt les yeux ou les couleurs plus foncées, tandis que la face blanche est plus adaptée au teint, offrant plus de visibilité quant aux résidus encore présents sur la peau, et aux couleurs plus claires.

Je les ai utilisées pour me démaquiller pendant plusieurs semaines, et force est de constater que le concept m’a beaucoup plu; il s’est avéré encore plus commode que ce à quoi je m’attendais. Aujourd’hui, je viens vous faire une revue de mes impressions concernant ce système sous forme d’une liste de points positifs et des petites limites que je lui ai trouvé. J’espère que la découverte vous intéressera autant que moi!

lingettes-demaquillantes-lamazuna lingettes-demaquillantes-lamazuna2

Bons points

Elles sont efficaces

Je n’ajoute jamais de lotion démaquillante ou micellaire lorsque j’utilise mes lingettes, et pourtant, leur efficacité est redoutable. Pour mon maquillage quotidien léger (surtout sur les yeux, mais jamais waterproof, en plus d’un peu de blush ou de bronzer), un disque me suffit à retirer toute trace de produit en moins de deux minutes.

☞ Elles sont économiques

Les lingettes Lamazuna sont a priori réutilisables 300 fois, ce qui amortit leur coût sur la durée. Mais surtout, elles permettent de faire de sacrées économies en termes de produits démaquillants, puisqu’elles fonctionnent avec seulement un peu d’eau. Mieux vaut avoir quand même une petite bouteille de démaquillant waterproof pour les make-ups ultra chargés, mais elle vous durera beaucoup plus longtemps que d’habitude.

☞ Elles sont étonnamment douces

Comme je vous l’expliquais dans mes derniers favoris beauté, le tissage très particulier et la matière en microfibre donnent l’impression « d’accrocher » véritablement le maquillage sur ces lingettes. Lorsque l’on frotte, au lieu de glisser sur la peau comme avec un coton, on sent donc que la lingette s’agrippe légèrement. Même s’il est clair que le procédé est très doux grâce à la douceur des fibres, j’avais peur au début que ma peau très réactive s’en retrouve irritée, particulièrement sur les paupières. Après plusieurs semaines d’utilisation, je n’ai néanmoins aucune sensibilisation à signaler, et je confirme donc que ces lingettes respectent même les peaux plus délicates. Notez en outre que si vous êtes allergiques au calcaire, vous pouvez très bien utiliser de l’eau de source, ou tout simplement une lotion, au lieu de l’eau du robinet.

Elles sont pratiques et nomades

On pourrait difficilement réduire davantage sa routine démaquillage en termes de poids et d’espace de rangement qu’en utilisant uniquement des lingettes et son robinet! Lorsque l’on est en déplacement ou en voyage et qu’on ne veut pas amener toute sa salle de bains avec soi, c’est le meilleur plan que j’aie jamais trouvé. Valise plus légère garantie!

☞ Elles sont faciles à nettoyer

Le plus rapide est de mettre le petit filet de lavage contenant les lingettes sales dans le lave-linge lorsque vous y lavez vos vêtements, elles ressortiront toutes propres. Mais il n’est pas du tout indispensable d’avoir une machine à laver sous le coude: en déposant quelques gouttes de savon liquide ou avec un peu de savon de Marseille, il suffit de les frotter à la main pour retrouver leur couleur originelle.

☞ Elles sèchent vite

Lorsque j’utilise ma dernière lingette propre le soir et que j’ai besoin de la ranger rapidement le lendemain à cause d’un départ ou autre, je lave mes lingettes sales et les laisse sécher dans ma salle de bains. Au matin, elles sont parfaitement sèches et prêtes pour rentrer dans leur boîte! Dans la vie courante, tomber en panne de lingette propre n’est absolument pas problématique: il suffit de la laver sur place avec un peu de savon puis de s’en servir telle quelle, puisqu’elle doit de toute façon être mouillée avant utilisation.

☞ Elles gagnent en souplesse avec le temps

La première fois que j’ai essayé l’une de ces lingettes, je l’ai trouvée un chouïa trop rigide, et un peu imperméable. Heureusement, après quelques utilisations, elles deviennent plus souples et s’imbibent plus facilement d’eau. Si elles deviennent trop souples et plus assez efficaces, en revanche, la marque conseille de les mettre à bouillir pendant quelques minutes pour revigorer les fibres – c’est bon à savoir!

lingettes-demaquillantes-lamazuna3 lingettes-demaquillantes-lamazuna4

Limites

 Elles s’abîment un peu avec le temps

Rien d’extraordinaire là-dedans, mais je vous signale quand même qu’il faut en prendre un peu soin pour les faire durer plus longtemps. Pour ma part, je les lavais au début de manière assez énergique, à la main dans mon lavabo, jusqu’à ce que je me rende compte que des petites fibres commençaient à se désolidariser sur les côtés, à s’effilocher (cf photo ci-dessous). Cela n’entrave pas du tout leur utilisation, mais je fais désormais plus attention pour éviter qu’elles ne s’abîment trop vite.

☞ Elles ne remplacent pas entièrement les cotons dans la salle de bain

Lorsque j’ai reçu ma boîte de lingettes, je venais de terminer mon dernier paquet de cotons jetables et je n’en ai pas racheté, pensant que les lingettes signaient leur arrêt de mort dans ma salle de bain. Mais je me suis rendue compte avec le temps que je reste malgré tout dépendante des cotons pour quelques gestes quotidiens, notamment pour l’application de mon hydrolat (j’ai déjà essayé avec une lingette, le liquide ne s’absorbait pas assez ou il s’absorbait trop), et quelques gestes plus ponctuels comme par exemple pour appliquer un antiseptique sur une plaie.

lingettes-demaquillantes-lamazuna5

Bilan

Mon impression générale sur ce système de lingettes est très positive.

Je crois qu’il pourrait marquer une véritable différence en termes de consommation de cotons et surtout de quantité de déchets chez toutes les femmes qui utilisent des cotons jetables au quotidien pour se démaquiller (avec une lotion ou un lait). Chez celles qui sont plutôt adeptes de l’huile, et qui donc utilisent déjà peu de cotons, je trouve qu’il s’agit d’une excellente astuce en cas de déplacement ou de voyage, pour ne pas avoir à transporter son flacon – étant moi-même souvent dans des avions, je suis ravie de pouvoir laisser mes bouteilles en verre derrière moi!

Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement de tenter l’expérience si l’idée vous tente, et d’en parler à vos amies, en espérant que ces méthodes alternatives finissent à terme par avoir un véritable impact réducteur sur les déchets que nous produisons chaque année.

Que pensez-vous des disques démaquillants écologiques?
En avez-vous déjà testé? Est-ce que cela vous tente?

60 commentaires

  1. J’ai déjà adopté les cotons lavables (de la marque « les tendances d’Emma ») mais sur les miens il faut quand même appliquer du démaquillant, du coup les tiens sont encore plus intéressants … dans les deux cas ca permet de ne presque plus utiliser de cotons jetables et c’est très bien :)

  2. J’ai justement envoyer le lien à ma mère hier pour faire une commande groupée ! Ton article tombe à pic. Est ce que tu as essayé leur shampoing solide ? J’ai en ce moment le lavera à la rose et mes cheveux sont secs et moches !

  3. J’alterne entre lingettes lavables (celles de naturalia) et lingettes jetables. Celles de naturalia prennent un peu plus de temps à sécher et on doit les utiliser avec une lotion.
    Je vais peut etre me laisser tenter par les tiennes ;)
    Bises
    http://happy-pillz.com

  4. Ce n’est pas la première fois que j’entend parler de ce concept, et j’hésite de plus en plus à changer mes habitudes avec ces lingettes. En tout cas ton articles est très convaincant :)

  5. J’ai également acheté des lingettes lavables de chez Lamazuna mais elles diffèrent un peu des tiennes : une seule couleur. Je les trouve un peu rêches mais elles font super bien le boulot.

    Je les utilise avec un peu d’eau, le soir, pour me démaquiller et avec de l’eau de rose, le matin pour tonifier ma peau.

    Mon seul regret ? Avoir fait ma radine et ne pas avoir acheté le pack contenant la petite boite de rangement et le filet. A chaque lavage en machine, j’ai peur que l’une ou l’autre aille se perdre à l’arrière du tambour -_-‘

    Par contre, c’est vrai qu’elles ne remplacent pas totalement les cotons jetables : pour ôter mon vernis, par exemple, j’ai dû m’en racheter également.

  6. Hello victoria,
    Ces lingettes me tentent terriblement, mais j’ai toujours été freinée par l’aspect pas forcément hygiénique de la réutilisation. En revanche avec un lavage en machine possible ça me semble tout résolu !
    Merci pour cette revue bien complète je vais avoir envie de me laisser tenter… Du coup tu n’utilises plus de produit avec ces lingettes ? L’eau seule suffit à démaquiller ?
    Bonne journée !

  7. Sympa cet article !! Ca donne très envie d’essayer ces lingettes en tout cas :)
    Pour l’hydrolat, si tu veux te passer de coton, tu peux faire cette astuce : tu ajoute un pschit à ton flacon, comme ça tu peux le répartir uniformément sur le visage sans coton, et si tu tamponne avec les main ça pénètre bien, si tu tamponne avec une petite serviette, ça élimine le surplus ;)

    • Ah oui, mon hydrolat a un spray et ça c’est ce que je fais quand je veux juste l’action de l’hydrolat effectivement! Mais en fait normalement je l’utilise pour nettoyer mon visage le matin, et le soir pour retirer les traces de calcaire après avoir lavé mon visage à l’eau. Du coup dans les deux cas j’ai besoin de passer sur la peau avec quelque chose, sinon ça ne nettoie/enlève rien du tout. J’ai essayé d’utiliser juste une serviette mais à moins de la laver très souvent je ne trouve pas ça super hygiénique (j’ai de l’acné) et surtout c’est un peu trop fort pour ma peau très réactive, je préfère la douceur d’un coton.

    • Effectivement je comprends !!
      Au moins ça limite a un coton par jour max, ce qui est vraiment pas mal déjà !!
      Moi j’utilise des mini serviettes que je change tous les deux jours, et je tamponne sur le visage sans frotter. Mais ça ne fait pas le même effet qu’un côté, y’a aucun doute ! Et ça rajoute des lessives.
      Bon, on finira par trouver la solution idéale =D

  8. Hello,

    Je me suis laissée tenter par des lingettes démaquillantes trouvée chez Nature et Découvertes.
    Cela fait un mois que je les utilise à la place des traditionnels coton démaquillants et je suis plutôt conquise.
    La sensation au démaquillage est plus agréable que le coton. Elles se lavent très facilement (A la machine, dans un filet)
    J’utilise toujours des mouchoirs et coton tige (en papier) pour nettoyer mes pinceaux et retoucher le mascara sur les paupières. J’aimerai arriver à m’en passer à l’avenir!

    C’est un petit geste écologique mais j’aime à penser qu’il est utile.

    Mystinguett.

  9. Bien d’accord avec toi, j’utilise les cotons lavables de cette marque depuis quelques mois et c’est super les economies de cotons jetables qu’on fait! Un beau geste pour la planete :)

  10. Bonjour Victoria,
    Tu me donnes envie de tester et pourtant j’adore l’odeur de certains démaquillants ;) Le petit filet est-il compris ?
    Je vais de ce pas sur leur site.
    Merci et bonne journée.
    Edith.

  11. Clairement, je crois qu’on ne peut pas se passer entièrement des disques de coton lorsqu’on a eu l’habitude d’en utiliser toute sa vie. Comme tu le dis, le besoin revient pour certains gestes et ça me paraît normal. Mais lorsqu’on parle de réduction des déchets, on parle simplement de faire au mieux :) Et je trouve que cette solution est parfaite pour limiter l’usage des cotons démaquillants, même si l’on continue à s’en servir ponctuellement. Merci pour cette petite découverte et bonne journée à toi, Victoria !

  12. Hello Victoria !
    Ca a l’air pas mal du tout, tout ça !

    Pour ma part je suis passée au gant démaquillant en microfibre là aussi (de chez Lapiglove : http://www.lapiglove.com/gants-demaquillants/lapiglove.html ), qui fonctionne un peu sur le même principe : il faut juste imbiber d’eau le gant et passer au démaquillage.
    Pour le coup, pas besoin de produit démaquillant non plus, j’utilise juste un peu d’eau et un peu d’huile de jojoba avant d’utiliser le gant pour dissoudre mon mascara / mon eye liner quand j’en mets, mais c’est vraiment plus pour être certaine de ne pas avoir à frotter et éviter ainsi d’irriter mes paupières.
    C’est un tout petit peu plus difficile quand j’utilise du maquillage waterproof mais ça l’était également quand j’utilisais du coton, même avec un démaquillant spécifique alors bon…
    Bref, ça marche hyper bien, je suis conquise ! je lave le gant avec du savon à chaque utilisation et le lendemain il est parfaitement propre et sec, et je le lave régulièrement à 60 avec mes draps pour un nettoyage en profondeur. Ça fait presque un an que je n’utilise plus que ça !
    Et évidemment c’est ultra facile à transporter en voyage (le bonheur de ne pas avoir à amener avec moi un démaquillant yeux, un démaquillant crème et un tonique… )
    Pour moi c’est vraiment parfait !

    Merci pour cette revue Victoria et bonne installation à Amsterdam ! :)

    • Ooooh, j’ai beaucoup aimé cet article !
      En voyant la description et les points positifs je venais aussi commenter pour parler de Lapiglove mais je vois que ça a déjà été fait ;)
      J’ai mon Lapiglove depuis quelques mois et je m’interroge sur sa durée de vie. Kim, ça fait un an que tu l’utilises? En ne le nettoyant que de temps en temps en machine? je suis impressionnée ! je me demandais s’il était possible de les garder plus de six mois… tant mieux !
      Bisous :)

    • hysteriia :
      En fait, je le lave tous les jours au savon d’Alep : ça marche beaucoup mieux qu’un savon classique ! je trouve qu’un savon en pain marche beaucoup mieux qu’un savon liquide, aussi. J’ai vraiment vu une différence entre le savon classique et le savon d’Alep. Mais bon, je me maquille peu (jamais de fond de teint, rarement de rouge à lèvres, parfois un peu de crayon ou d’eye liner, mais toujours du mascara !), ce qui joue surement aussi. :)
      Ca fera un an en septembre, mais j’en recommanderai peut être d’ici six mois pour repartir sur un gant hyper clean (les deux gants que j’ai sont un peu plus gris qu’à l’achat mais après les avoir utilisé un an tous les jours ça me paraît très raisonnable :) ). Et puis ça ne coûte pas cher : j’en ai eu pour un peu plus de 17,5 euros livraison comprise, ce qui me revient à moins de 1,5€ par mois (!!) sur un an (sans compter que je n’achète plus de démaquillant !). :)
      Un très bon achat en résumé! J’espère que tu en es contente aussi !

  13. Mince j’avais très envie d’acheter des cotons lavables mais pour me démaquiller avec mon hydrolat. Certaines marques précisent qu’il faut les utiliser avec un corps gras. J’avais peur qu’ils absorbent trop le liquide comme tu t’en es rendue compte. Bon, beh je vais continuer avec mes cotons jetables.

  14. J’ai les anciennes versions, les carrés tout roses claires et les carrés pareil à tes rondes (bicolore blanc et rose fushia).
    Et mon avis est un plus mitigé car la 1er version était vraiment douces et parfaites à mon gout. Puis arrivé la nouvelle version bicolor, elle ne sont pas aussi maniable, ni agréable sur le peau (j’ai la peau sensible on sent bien la différence) et les bords sont soudés ce qui blessent la peau au contact. Bref très déçue du changement.
    Après pour leur efficacité je dirais que c’est à 80% – c’est déjà très bien cela dit.

    Je vois que les tiennent s’abîment, ils ont dû remarquer que leur soudure gênait, mais bon si c’est pour qu’elle ne tiennent plus le coup ce n’est pas terrible au final.

    Désolé pour eux car c’est une bonne marque, mais avec le recul, pour ce type de lingette je conseillerai de trouver ailleurs.

    • Zut! Si tu n’as pas testé cette nouvelle version on peut espérer qu’elle soit meilleure que les précédentes mais comme je ne les ai pas testées moi-même je ne pourrais pas te le dire!

      En tous cas moi j’en suis ravie: je ne sens pas de soudure (ils doivent l’avoir retirée effectivement) et comme expliqué dans l’article je ne les trouve pas du tout irritantes malgré la sensation « d’accroche » des fibres sur la peau (pourtant Dieu sait que ma peau s’enflamme au moindre frottement). Mais il est normal que nous n’ayons pas toutes les mêmes sensations selon la nature de notre peau!

  15. Bonjour Victoria et merci pour cet article très intéressant! J’avais un peu regardé du côté des lingettes démaquillantes il y a quelques temps.
    Mais je dois avouer que je suis vraiment ravie de mon éponge konjac pour mon démaquillage à l’huile de coco. La konjac enlève bien l’huile sans irriter ma peau (pas besoin de frotter comme une malade) et en la laissant toute douce. Comme toi, j’ai toujours un paquet de cotons toutefois pour mon eau de rose, mais là pas besoin de frotter non plus donc c’est beaucoup moins irritant.
    Et pour le vernis à ongles, j’utilise le petit pot Bourjois avec son éponge imbibée: c’est un peu cher mais ça dure longtemps. Et pour les moins flemmardes que moi, il y a un DIY très simple: un petit pot, une éponge imbibée de dissolvant et hop, c’est fait en 2 minutes!
    Bonne journée!

  16. Merci pour cet article ! Ca fait un moment que je me tâtais à acheter ces petits cotons, je crois que je vais me lancer maintenant, les points positifs sont nettement plus fournis que les négatifs !

  17. C’est bien de découvrir ce genre de chose. J’ai essayé l’éponge konjac dont tout le monde dit le plus grand bien mais j’avoue ne pas être très convaincue. Du coup, je pense tester ces lingettes.

    • Pour le coup les éponges konjac sont très différentes (je les adore mais pas du tout pour démaquiller, elles sont beaucoup trop absorbantes: plutôt pour nettoyer en effectuant un léger gommage) donc peut-être que le système des disques lavables te plairait davantage!

  18. Je les utilise depuis plus de 2 ans, je les trouve très pratiques (j’ai la version précédente : rose clair sur les 2 faces et en format carré). J’ai aussi des lingettes plus épaisses (celles là https://www.etsy.com/listing/67153616/facial-rounds-in-organic-cotton-10) que j’utilise avec un démaquillant.
    C’est un tel plaisir de ne plus avoir à jeter et à racheter sans cesse des cotons! je crois que j’avais atteint mes limites, je suis sure de ne jamais repasser aux cotons quotidiens…

  19. Je n’avais jamais entendu parlé de ce concept. De mon côté j’utilise une éponge naturelle pour me démaquiller avec des huiles. Mais c’est une option intéressante!

  20. Hello

    Après un de tes récents articles, j’ai passé une commande sur le site de lamazuna pour des lingettes démaquillantes, une éponges konjac et un savoir noir à la rose et au litchi.
    J’ai hâte de pouvoir tout tester !!
    Pour l’hydrolat, moi perso je l’utilise en brume dans un vapo du coup, je laisse poser 30 sec et ensuite je tapote l’excédent avec une serviette pour mon visage.
    Et hop, un coton en moins !
    Bonne journée

    • Super, j’espère que tout ça te plaira! C’est ce que je fais aussi avec mon hydrolat quand je veux juste profiter de ses bienfaits, mais comme j’ai expliqué en réponse d’un commentaire un peu plus haut, je l’utilise personnellement pour nettoyer mon visage ou rincer le calcaire, donc là le coton est quasiment indispensable malheureusement.

  21. merci pour la découverte. Je suis passée récemment aux cartes de coton bio de la marque Les tendances d’Emma pour lesquels je suis vraiment satisfaites et j’utilise aussi une éponge de konjac mais toujours un peu de produit démaquillant à utiliser avec mais point de vue déchets y a pas photo par rapport au jetable.
    Je ne connaissais pas ces lingettes démaquillantes et je pense me les offrir tres vite.
    Bonne journée Victoria

  22. J’avais opté pour les disques lavables Les Tendances D’Emma en coton bio ou en eucalyptus, mais cette alternative sans démaquillant me semble encore plus prometteuse ! Merci pour ton avis :)

  23. J’utilise des disques lavables de chez les tendances d’emma en coton depuis noël et j’en suis plus que ravie. Je n’utilise plus que ça à part quelques fois des cotons pour enlever le vernis à ongle bien évidemment. Et quel plaisir de voir ses déchets diminués!

  24. Je les utilise aussi, j’ai beaucoup diminué ma consommation de cotons jetables :-) Effectivement, ils restent indispensables dans certaines situations. Pour le dissolvant par exemple…
    Mais c’est déjà un geste pour la planète!

  25. Moi aussi je suis passée au Lapiglove, en plus j’ai la petite version pour les voyages. J’utilise des cotons uniquement pour le dissolvant car là pas d’autres solutions… Pour mon hydrolat, je le mets dans une bouteille sray et voilà, pas de coton non plus !

  26. J’ai des lingettes réutilisables depuis un an et je les adore!
    Je ne savais pas qu’on pouvait se démaquiller avec juste un peu d’eau sur une lingette et pourtant, ça marche vraiment impec, que d’économies!
    Mes lingettes ont réalisées par une créatrice, au lavage, la lingette ne redevient pas toute blanche mais il reste quelques traces de maquillage… J’essaierais de les nettoyer à la main pour voir si ça partira mieux.

  27. Depuis que j’ai découvert ce système je suis totalement pour sa diffusion auprès de tous!
    Quand on voit la quantité de coton qui sont jetés chaque jour, en sachant la quantité d’eau qui est utilisée pour la production de ce même coton…

    Je n’ai pourtant jamais acheté de lingettes réutilisables, je les ai faites moi même et ça marche très bien aussi. Seulement je dois utiliser du produit démaquillant donc ton option semble très intéressante, merci !

  28. Coucou Victoria,
    Je n’ai jamais essayé mais l’idée me tente bien! Depuis plusieurs mois maintenant, je me démaquille avec de l’huile de coco, un gant de toilette et de l’eau à peine chaude, ça me convient très bien :)
    Bonne journée !
    Delphine

  29. J’avais testé les carrés lavables de la marque Les tendances d’Emma, mais au final je reste mitigée. J’ai besoin d’eau micellaire (il n’y a que ça que je supporte sur mes yeux) et l’eau coulait sans rester sur les cotons lavables.
    Là l’alternative sans démaquillant me tente énormément.
    Je pense faire commande avec le déodorant solide, car le déo solide Schmidt’s me donne des irritations (même avec la technique du tapotement).

    Bref, pour démaquiller et nettoyer, j’utilise l’huile de coco et un gant humide pour rincer. pour les yeux, ce serait le combo parfait avec mon huile de coco.
    Merci pour ta revue !

  30. Je crois que je vais me laisser tenter ! J’étais déjà séduite par l’idée mais ta revue confirme mon choix d’essayer ! :)

  31. Sympa ce concept !

    Pour l’hydrolat, as-tu essayé tout simplement d’en mettre un peu dans tes mains et de tapoter ton visage ? Ça permet d’éviter le coton ! Après tout dépend si tu l’utilises plutôt pour parfaire le nettoyage ou en tonique/coup de frais.

  32. Je suis déjà passée aux lingettes démaquillantes réutilisables que j’ai faites moi-même.
    C’est bien mais, comme toi pour certaines utilisations je préfère le coton « normal »
    Bon samedi
    Chloé

  33. J’ai profité du code promo Happy Léon de ce week end pour justement commander les lingettes, je dirige des colos l’été et en camping je pense que les lingettes pourront alléger mon vanity et simplifier mon nettoyage de peau !

  34. Bonjour
    J utilise ces Lingettes depuis 2 mois (suite à un article sur le blog d Antigone), je les trouve formidables, je les utilise comme toi pour me démaquiller, uniquement avec de l’eau et ça fonctionne très bien. Mes filles l ont adoptées aussi pour se nettoyer le visage le matin, du coup on a du passer commande de dix autres Lingettes. Moins de produits dans la salle de bain et dans les valises ;-)
    Je me suis laissée tenter par le dentifrice de la même marque, j attend de le recevoir, j espère être aussi bien surprise

  35. Je n’ai encore jamais essayé les lingettes écologiques mais ma tendance à vouloir consommer mieux et non plus aveuglémment me donne furieusement envie de m’y mettre. J’utilise par contre du make up waterproof pour les yeux, donc je ne sais si l’utilisation sera aussi convaincante que pour toi, mais je vais me laisser séduire, tant je pense que cele dépasse le simple contexte de la satisfaction maquillage.
    Merci :)

  36. Hello !

    En parlant de réduction des déchets, as-tu eu l’occasion de lire le livre «Zéro déchet» de Bea Johnson ?
    Pour moi, il a été une révolution dans mon quotidien… :)

    Des bisous.

  37. Hello Victoria,

    Merci pour la découverte ! J’en avais entendu parlé, maintenant c’est commandé ! À suivre…

  38. Dans l’avion, je lisais la revue passe-partout produit par la compagnie aérienne et c’est un petit encadré sur ces lingettes qui a enfin piqué ma curiosité. Les alternatives plus écologiques grignotent des parts de marché, je suis ravie.
    Je vais fouiner sur leur site.

  39. Ah j’avais pas vu ton article ! Je cherche toujours une alternative au coton pour me démaquiller. Çà serait parfait :) Je me demande juste combien ça coûte, mais je vais aller voir ça.

  40. Mon frère m’a trouvé ces lingettes dans une boutique végéta*ienne à Lille, j’ai hâte de les tester (et de me rendre dans la boutique lors de ma prochaine virée lilloise !). J’espère les apprécier autant que toi :-)

  41. Hey. Merci pour ces avis, c’est toujours intéressant de voir les produits en action quand on hésite! J’ai atterri ici parce qu’oOlution a partagé ton article sur le shampoing solide Lamazuna ;)

    J’aurais une question sur ces lingettes démaquillantes. J’aimerais beaucoup remplacer mes cotons par quelque chose de plus écolo, mais je me demandais: si ça démaquille juste à l’eau, sans besoin de rajouter de produit, est-ce que ça marche aussi pour nettoyer le visage? Jusqu’à présent j’utilise de l’eau micellaire pour les deux (nettoyage du visage + démaquillage) et je me disais que je pouvais peut être tout remplacer par des cotons démaquillants comme ceux là. Qu’est-ce que tu en penses?

    • Coucou Mahaut (j’adore ton prénom!)

      Il y a plusieurs théories sur les histoires de nettoyage/démaquillage, et tout dépend aussi des besoins de ta peau, mais personnellement je trouve que le démaquillage et le nettoyage sont bien deux étapes séparées. Par exemple après avoir enlevé mon maquillage avec les lingettes, je me lave le visage avec un gel doux. Je pense en effet que les particules qui partent de manière mécanique ne sont pas forcément les mêmes que celles qui partent avec l’action d’un produit, et avec la pollution de la vie en ville, je préfère maintenir ces deux gestes afin d’éviter à ma peau capricieuse de s’encrasser.

      Ceci dit, si tu as une peau très normale et sans problèmes, les lingettes suffiront peut-être… Sur moi par exemple le fait de ne nettoyer/démaquiller qu’à l’eau micellaire comme toi ne me convenait pas, au bout de quelques mois j’avais le teint tout terne et les pores pas très nets, donc c’est peut-être que je dois tout particulièrement en prendre soin et que ce n’est pas le cas de tout le monde… Le mieux si possible est bien sûr de faire des essais pour voir ce qui convient ou non à ta nature de peau :)

    • Merci pour cette réponse très détaillée !
      Je me laisserai sûrement tenter par ces lingettes et puis je testerai tout ça.
      PS : J’aurais bien aimé que ce soit mon prénom, mais c’est seulement mon pseudo ;)

  42. Oh génial ! Je suis allée sur le site m’en acheter aussitôt l’article terminé, car j’avais pour but de my mettre mais la flemme de tout comparer… Je voulais en profiter pour passer à la cup (tant qu’à faire !) mais je me demande si cette dernière est vegan (vu qu’ils disent que le silicone est testé dermatologiquement…) si jamais t’as l’info n’hésite pas ! Je leur ai envoyé un mail, et je reviendrai vers ton lien pour passer commande quand j’aurai leur réponse ! Et l’éponge de Konjac tu connais ? T’en penses quoi ?

  43. Pingback: Ma Routine Soins Visage - Été 2017 - Mango and Salt

  44. Pingback: Mes plus gros #FAILS d'apprentie écolo - La Carotte Masquée

Répondre

Naviguer