Cultiver un calamondin en pot – Oranger d’appartement

Cultiver des agrumes en appartement, c’est possible – même dans un petit espace !

Si la plupart des citrus peinent à supporter l’air sec et les températures constantes de nos intérieurs, il en est un qui s’en accommode plutôt bien: le calamondin (ou calamansi aux Philippines), un petit arbuste aux feuilles fines, aux fleurs divinement parfumées, et aux fruits ressemblant à des oranges miniatures.

Hybride naturel entre le kumquat et la mandarine, le calamondin peut fleurir et fructifier toute l’année; en outre, contrairement à beaucoup d’autres agrumes, il n’a pas besoin de repos végétatif en hiver. Cela lui permet de pousser aisément dans nos foyers: on l’appelle d’ailleurs « oranger d’appartement » !calamondin-oranger-appartement-entretien-recette

Lorsque j’ai découvert cette espèce il y a quelques mois dans un reportage de Gardeners World, elle a tout de suite retenu mon attention.

En immense amoureuse des orangers, qui me rappellent les jardins mauresques d’Algarve ou de Séville, je rêvais secrètement d’un jour en avoir un – pour les fruits, mais aussi et surtout pour les fleurs divinement parfumées. Vivant en appartement à Amsterdam, cette perspective était peu probable, mais le calamondin constituait une bonne alternative !

J’ai justement eu la chance de tomber il y a quelques mois sur un rayon de calamondins dans ma jardinerie habituelle, dont quelques-uns en version miniature – parfaits pour mon espace restreint. J’en ai adopté deux illico, et je m’en occupe depuis avec grand plaisir: j’aime leur aspect décoratif (un vrai rayon de soleil dans mon salon pour cet hiver !), leur floraison enchante mon odorat, et quelle joie de pouvoir découvrir leurs fruits, que je ne connaissais pas !

Suite à mes partages à leur sujet sur Instagram, je vous ai préparé aujourd’hui un petit guide de cet agrume encore peu connu: comment le choisir, comment l’entretenir, comment obtenir des fruits, et comment les utiliser en cuisine.

J’espère que ces explications (fondées sur mon expérience et mes recherches) vous seront utiles si vous possédez déjà un calamondin, ou qu’elles vous inspireront à vous lancer vous aussi dans l’aventure !
calamondin-oranger-appartement-entretien-recette6

CHOISIR SON CALAMONDIN

S’il n’existe qu’une seule variété de calamondin, tous les plants ne sont pas cultivés de la même façon et n’ont donc pas le même usage: c’est pourquoi il est essentiel de choisir attentivement votre arbuste !

Si vous souhaitez déguster ses fruits, lisez bien l’étiquette ou la description: beaucoup de calamondins sont vendus en tant que plantes ornementales, et traités avec des produits toxiques qui rendent leurs petits agrumes impropres à la consommation. Dans ce cas, l’information devrait être clairement indiquée. À défaut, les fruits sont probablement comestibles; je vous conseille néanmoins de vous en assurer auprès du pépiniériste, ou de rechercher des labels de confiance (agriculture biologique, MPS-Fruit and Vegetables…).

Si vous vivez dans une petite surface ou si vous avez peu d’espace disponible près de vos fenêtres, attention aussi à la taille de votre arbuste, qu’il faudra rentrer dans un coin lumineux en hiver: un calamondin classique de 70 ou 90cm risque d’être difficile à caser dans certains salons !

Il est préférable dans ce cas d’opter, comme moi, pour une version « miniature » qui tient sans problème sur un rebord de fenêtre ou au centre d’une table.

Je vous recommande chaudement ceux du producteur portugais Citrina Plants: j’ai trouvé les miens en jardinerie, mais ils ont aussi une boutique en ligne avec toutes sortes d’agrumes nains greffés, dont le calamondin (appelé Oriana). Leur culture est respectueuse de l’environnement et leurs fruits sont tout à fait comestibles, labellisés MPS. Surtout, leurs petits arbres sont incroyablement productifs: il y a une vingtaine de fruits en préparation sur chacun de mes deux spécimens alors qu’ils sont encore très jeunes, je suis vraiment ravie !

Enfin, notez que le jeune calamondin peut prendre au minimum deux ans avant de commencer à fleurir, et donc à fructifier. Si vous souhaitez que votre spécimen produise rapidement, choisissez un arbuste qui porte déjà des fleurs (au printemps) ou des fruits (en automne-hiver): c’est une garantie qu’il a atteint sa maturité.calamondin-oranger-appartement-entretien-recette2

LE REMPOTAGE

L’ennemi numéro un du calamondin en pot est l’eau stagnante: si les racines restent détrempées trop longtemps, c’est la pourriture assurée. Il faut donc particulièrement veiller au choix du pot et du substrat !

Le contenant dans lequel vous planterez ou rempoterez votre calamondin ne doit pas être trop grand par rapport à votre arbuste – sinon il risque de rester humide constamment. L’idéal est de choisir un pot légèrement plus ample que celui dans lequel la plante se trouve actuellement: autour de 2 cm de diamètre en plus, c’est suffisant !

La matière du pot n’a pas une importance fondamentale: je préfère personnellement la terracotta, qui laisse « respirer » davantage les racines quand il pleut des cordes sur ma terrasse. En revanche, il est absolument essentiel que le pot soit troué au fond pour que l’eau s’écoule librement; vous pouvez même y verser une couche de billes d’argile avant de le remplir de terreau pour faciliter le drainage.

Le terreau, justement, doit aussi être assez léger pour ne pas asphyxier la plante. Je vous conseille de choisir un terreau spécial agrumes ou plantes méditerranéennes, si possible de qualité bio. Si vous pouvez mélanger ce substrat avec une petite part de sable (moi j’ai utilisé de la perlite, ça marche aussi), c’est même encore plus sûr !

Notez qu’une fois rempoté, votre arbuste peut tenir jusqu’à 2 ou 3 ans dans le même contenant. Vous pourrez simplement rafraîchir son terreau en remplaçant tout ou partie chaque année au printemps.

calamondin-oranger-appartement-entretien-recette3ARROSAGE ET ENGRAIS

Le calamondin apprécie davantage les gros arrosages suffisamment espacés, que les petits arrosages trop fréquents (toujours cette histoire de racines sensibles à l’humidité !).

L’idéal est d’attendre que le terreau soit presque sec avant de l’abreuver abondamment: pour déterminer cela, il suffit de soupeser le pot à la main (si c’est tout léger, c’est qu’il faut arroser), ou simplement de plonger un doigt dans le pot pour tâter la terre. Avec le temps, on reconnaît aussi quand la plante a soif au simple coup d’oeil, puisque ses feuilles ont tendance à prendre un port tombant, ou à s’enrouler sur elles-mêmes.

Notez que la fréquence d’arrosage diffère selon la saison – jusqu’à 2 fois par semaine en été s’il fait très chaud, et plutôt 1 fois tous les 10-15 jours en hiver.

Parce que les agrumes sont des plantes très gourmandes, avec des besoins nutritionnels spécifiques, il faut enfin penser à ajouter un fertilisant liquide spécial agrumes à l’eau d’arrosage. De mars à septembre, prévoyez un apport chaque semaine au dosage recommandé sur votre flacon; il faut ensuite diminuer le rythme en octobre et passer à un apport par mois en hiver, avec un dosage moitié plus faible.calamondin-oranger-appartement-entretien-recette8

LES AUTRES SOINS DE BASE

  • Le calamondin a besoin de beaucoup de lumière. Il faut le placer tout près d’une fenêtre, de préférence orientée Ouest, Est ou Sud, avec un voilage si besoin pour filtrer les rayons brûlants du soleil. Alternativement, si vous avez une véranda, c’est idéal !
  • Entre mai et septembre, si possible, placez-le en extérieur dans votre jardin, sur votre balcon ou même sur un rebord de fenêtre: cela lui fera le plus grand bien. Il faudra néanmoins le rentrer dès que les températures rafraîchissent, puisqu’il souffre à moins de 10°C.
  • Lorsqu’il est en intérieur, le calamondin peut supporter l’air sec ambiant, mais il apprécie toujours un petit boost d’humidité: cela réduit notamment les chances qu’il soit attaqué par des araignées rouges. N’hésitez donc pas à le brumiser régulièrement, ou installez-le directement sur une soucoupe remplie de billes d’argile, où vous laisserez toujours un petit fond d’eau.
  • Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez tailler régulièrement votre arbuste – non seulement pour conserver son port compact, mais aussi pour stimuler la fructification. Lorsque de nouvelles jeunes tiges poussent, pincez le duo de feuilles situé au bout de la tige avec votre ongle pour le couper doucement: cela l’incitera à se ramifier, et donc à porter davantage de fruits. Si une branche plus vigoureuse et grande que les autres apparaît sur votre arbuste (comme sur la photo ci-dessus), n’hésitez pas non plus à la sectionner avec un sécateur propre: cela redirigera l’énergie de la plante vers la floraison et la maturation des fruits.

calamondin-oranger-appartement-entretien-recette7LA FRUCTIFICATION

Pour former des fruits, le calamondin doit d’abord fleurir, et ses fleurs doivent être pollinisées entre elles – c’est à dire que le pistil de chaque fleur (organe femelle) doit recevoir un peu de pollen (provenant des étamines, l’organe mâle).

Dans ce cas, le petit renflement vert qui se trouve à sa base commence à grossir et il prend progressivement l’apparence d’une orange miniature – d’abord vert foncé, puis orange lorsque le fruit arrive à maturité. Le processus dans son ensemble peut durer des mois, le développement de ces agrumes étant assez lent.calamondin-oranger-appartement-entretien-recette4

Parce que la pollinisation est une étape clé, il convient d’y faire particulièrement attention si vous souhaitez obtenir des fruits – surtout que votre aide sera parfois nécessaire !

Le calamondin fleurissant toute l’année, il n’est pas toujours possible de compter sur les insectes pollinisateurs pour qu’ils butinent votre arbuste. Même en été, si votre pot reste en intérieur, s’il y a peu d’abeilles par chez vous ou si elles ne s’intéressent pas au calamondin (c’est possible dans les régions plus nordiques, parce que ce n’est pas une plante proche de leur régime habituel), la pollinisation naturelle risque de ne pas bien fonctionner.

Dans ce cas, il vous suffit de polliniser les fleurs manuellement, à l’aide d’un pinceau, comme montré dans cette vidéo. C’est simplissime !

Le calamondin est actif toute l’année, mais en général, le plus gros de la floraison a lieu au printemps et en été – ce qui donne une récolte en automne-hiver. Pour déterminer qu’un fruit est mûr, il faut observer sa couleur (il est devenu orange) et le tâter: si la peau est devenue toute fine et souple, si le fruit est assez moelleux sous les doigts, vous pouvez le cueillir* ! Utilisez un sécateur propre pour ne pas abîmer la tige, et consommez vos calamondins rapidement, ou conservez-les au réfrigérateur.

Si vous ne comptez pas les utiliser tout de suite, mieux vaut laisser les fruits mûrs sur l’arbre en attendant d’en avoir besoin: ils peuvent y rester pendant des semaines sans aucun problème.

*Notez qu’aux Philippines, le calamondin est plutôt utilisé à son stade immature, lorsqu’il est encore vert. À vous de voir ce que vous préférez !
calamondin-oranger-appartement-entretien-recette5

UTILISER LE CALAMONDIN EN CUISINE

Le calamondin est un agrume à la pulpe acide, comme un citron ou un citron vert, mais sa saveur rappelle plutôt celle d’une orange ou d’une mandarine. Son écorce est très fine, souple, et légèrement sucrée comme celle d’un kumquat. La pulpe comme la peau sont comestibles, et peuvent parfumer toutes sortes de recettes ! Voici quelques idées en vrac:

  • Infusez des tranches dans de l’eau bouillante avec un peu de cannelle et de miel à la façon d’un citron chaud, ou utilisez-les dans vos cidres et vins chauds
  • Mélangez le jus avec de l’eau et du sirop d’agave pour faire une « citronnade » philippine
  • Râpez le zeste et parfumez-en vos gâteaux, biscuits, riz au lait…
  • Déshydratez l’écorce pour parfumer du sel ou du sucre
  • Utilisez le jus dans une vinaigrette ou pour faire une marinade (ceviches, etc…)
  • Faites des margaritas ou des mojitos au calamondin
  • Concoctez votre propre liqueur de calamondin
  • Préparez une marmelade de calamondin ou du « calamondin curd »…

calamondin-oranger-appartement-entretien-recette10

🍊 SURPRISE 🍊

La culture du calamondin vous tente ?

J’ai le plaisir de pouvoir offrir à deux personnes parmi vous un arbuste nain Oriana dans son cache-pot blanc en céramique, grâce à la générosité de Citrina Plants ! Merci à eux d’avoir accepté de vous gâter !

Processed with VSCO with a6 preset

Pour tenter votre chance, il vous suffit de:

  • Vous abonner au compte Instagram @citrinaplants ou à leur page Facebook
  • Avoir une adresse postale en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne ou au Portugal
  • Me laisser un commentaire sous cet article pour me dire que vous participez

Vous avez jusqu’au lundi 2 septembre à minuit heure française pour jouer, une fois par personne. Le tirage au sort sera effectué par la suite avec Random.org comme d’habitude, et annoncé ici-même ainsi que dans ma story Instagram. Bonne chance !

***

Connaissiez-vous le calamondin ?
Est-ce une plante qui pourrait vous intéresser ?calamondin-oranger-appartement-entretien-recette9

EDIT: Merci pour toutes vos participations, je suis ravie que le sujet vous ait plu et que le concours vous ait autant enthousiasmé.es !

Les deux gagnantes sont Sarah Prévier (#69) et Maeena (#108), que j’ai prévenues dans les commentaires. Bravo à vous deux, j’attends votre mail avec vos coordonnées pour pouvoir les transmettre à Citrina !

371 commentaires

  1. Tout en sachant que le concours est terminé depuis 2j hahah, donc oui je vais bien aller dans ma jardinerie ;-p

  2. Est-ce que j’ai raté l’annonce des résultats du concours ?? Je verifie quasiment tous les jours depuis le 2… ☹️

  3. Coucou Victoria,

    Dans quelle jardinerie a-tu acheté ton calamondin ? J’habite aussi a Amsterdam et j’en cherche :)
    Pour l’instant, je ne trouve que le citronnier chez De Balkonie.

    Merci !

    Pauline

    • Coucou Pauline !

      J’ai trouvé les miens chez Tuincentrum mais en effet ils n’en ont pas tout le temps, ça dépend un peu de la saison je pense… Il faudra surveiller cet automne, parce qu’ils auront des fruits donc ce sera sûrement le moment où ils seront mis en avant.

  4. Pingback: Mes Favoris Lifestyle – Septembre 2019 - Mango and Salt

  5. Je ne connaissais pas du tout, et ça me donne envie d’égayer un peu mon intérieur avec des plantes ! en effet, il n’y a pas grand chose (je suis en mode minimalisme « j’ai rien » lol) et on m’a déjà fait la remarque qu’on dirait que je viens d’emménager :D

Répondre Annuler réponse

Naviguer