Lire plusieurs livres en même temps: pourquoi pas ?

Finir son assiette sous peine d’être privé de dessert; terminer chaque chose avant d’en acheter une autre. Dans notre culture, cette idée de conclusion indispensable avant tout commencement est perçue comme un acte de politesse et de raison (souvent à juste titre !) – et le contraire, comme un caprice, un signe d’immaturité.

Peut-être est-ce pour cela, mais aussi par crainte de la confusion créée par l’éparpillement, que de nombreux lecteurs n’imaginent pas un seul instant lire plusieurs livres en même temps.

J’en faisais moi-même partie jusqu’il y a un an environ. Cela ne me serait sans doute jamais venu à l’idée spontanément, si je n’avais été intriguée par le témoignage de blogueurs ou booktubeurs affirmant avoir toujours plusieurs titres en cours de lecture. Pour moi, on lisait un livre, puis l’autre, et ainsi de suite, sans se poser de question !

En découvrant cette étrange habitude chez les autres, j’ai eu envie, pour mieux la comprendre, de tenter l’expérience. Grand bien m’en a fait, puisque ce sursaut de curiosité m’a offert une très belle découverte: je suis désormais adepte, moi aussi, de la lecture multiple quand mon humeur ou les circonstances s’y prêtent, et j’y trouve un certain nombre d’avantages.patrick-tomasso-71909

POURQUOI J’AIME LIRE PLUSIEURS LIVRES EN MÊME TEMPS

Le fait de lire plusieurs livres en même temps me permet bien sûr avant tout de varier les plaisirs selon mon humeur et de lire davantage (bien que plus lentement). Si je suis à la fois dans un roman plutôt sombre ET une histoire mignonne pour ados, par exemple, il m’est possible de choisir l’un ou l’autre selon le moment de la journée pour répondre à mes envies et mes besoins. Ainsi, si un soir je ne me sens pas d’humeur à plonger dans une atmosphère angoissante, je peux lire quand même le roman jeunesse divertissant, qui correspond mieux à ma situation, et inversement.

La lecture multiple m’amène également à oser plus facilement des titres qui m’auraient fait peur autrement. Je pense particulièrement aux oeuvres un peu exigeantes (classiques, textes très littéraires ou érudits…), aux très gros romans qui peuvent intimider ou paraître indigestes (par exemple, le tome 5 d’Outlander, que j’ai lu très petit à petit en parallèle de mes autres lectures), ou aux genres auxquels je ne suis pas habituée (fantasy, SF…). Je ne les dévore ainsi pas d’une traite, au contraire: je peux prendre mon temps sans pression en continuant d’autres lectures plus accessibles à côté.

Enfin, ce système me permet aussi, même si c’est un cas spécial, de lire dans un temps raisonnable les romans que je reçois en service de presse de la part des maisons d’édition, sans avoir l’impression pour cela de devoir freiner mes lectures personnelles (que je choisis uniquement selon mon humeur, sans timing). Je ressens ainsi beaucoup moins de pression ou de frustration: j’honore mes partenariats, mais cela ne m’empêche pas de laisser aussi place à des choix plus spontanés !

Pour nuancer mon propos, j’ajouterai toutefois que je ne fais pas de la lecture multiple un principe à suivre absolument: je crois que ma plus grande découverte, dans l’histoire, aura surtout été de me laisser la liberté d’écouter mes envies dans un sens ou dans un autre, d’adapter mes habitudes de lecture à mes diverses situations plutôt que de conserver à tout prix une rigidité qui ne fait pas toujours sens. Il m’arrive autant de dévorer un seul roman addictif, qui me passionne tellement que je ne pense qu’à lui (c’est si grisant !), que de jongler entre plusieurs titres qui se complètent l’un l’autre, et j’aime cette diversité !

◆◆◆

MES PETITES ASTUCES

Comment lire plusieurs livres en même temps tout en profitant pleinement de chacun, et sans tout oublier ou tout confondre ? Il existe certainement plusieurs cas de figures selon les capacités et les habitudes de chaque personne, mais voici les conseils que j’applique:

  • Varier les genres. Pour éviter la confusion entre deux ambiances ou deux intrigues similaires, le mieux est bien sûr de choisir deux romans de styles très différents en termes de sujet, de narration, de plume, de rythme, etc – voire des genres bien distincts: par exemple, une oeuvre de fiction, et un livre de développement personnel. Je trouve que c’est vraiment ce qui donne sens à la lecture multiple: pouvoir changer d’ambiance et de type de contenu dans une même période selon notre humeur.
  • Varier les formats. Souvent, mes lectures parallèles sont aussi de différents formats, par exemple un livre papier, un ebook sur ma liseuse, et un livre audio. C’est d’abord une question d’adaptation au quotidien: l’ebook quand je suis en déplacement ou la nuit avec le rétroéclairage, le livre papier à la maison, et le livre audio quand je n’ai pas les mains libres ou pour éviter les nausées en voiture. Néanmoins, cela me permet aussi de mieux distinguer les histoires dans mon esprit, puisque chacune est liée à un contexte et à une expérience différente.
  • Ne pas trop s’éparpiller. Le risque, quand on s’autorise à commencer plusieurs livres à la fois, est de trop papillonner. Je me limite généralement à 4 titres grand maximum (en comptant les livres audio). Cela dépendra sûrement de chacun, mais pour moi, c’est à peu près la limite pour ne pas oublier la trame de chaque intrigue ou surcharger mon cerveau. C’est aussi et surtout important, à mon sens, pour éviter de tomber dans une consommation « instantanée » et peu épanouissante des livres, où l’on finit par prendre des petits bouts par-ci par-là sans jamais bénéficier des bienfaits d’un texte long, que l’on suivrait dans tout son déroulement.
  • Ne pas en faire une excuse. Pour moi, la lecture multiple n’est pas une excuse pour me « défiler » sans prendre de vraie décision lorsque j’ai commencé un livre qui ne me plaît pas. Mon avis est ultra clair sur le sujet: la vie est trop courte et il y a bien trop d’ouvrages tentants pour se forcer à lire quelque chose qui nous ennuie profondément malgré nos efforts ! Dans ce cas, j’abandonne tout bêtement ma lecture – pour toujours si je sais que cela ne marchera jamais, ou pour quelques semaines / mois si je sens que ce n’était simplement pas le bon moment.

***

Et vous, avez-vous déjà lu plusieurs livres en même temps ?
Est-ce une habitude, ou juste un concours de circonstances ?
Au contraire, êtes-vous complètement contre la lecture multiple ?

Source photo: Unsplash

47 commentaires

  1. Personnellement, j’ai beaucoup de mal à lire plusieurs livres à la fois et c’est pas faute d’avoir essayé !
    J’ai tendance à m’éparpiller et mélanger les intrigues même si elles sont complètement à l’opposé.
    Puis j’ai remarqué une chose, lorsque j’en lis plusieurs, je les laisse plus facilement tomber. Je finis par me concentrer sur celui qui m’intéresse le plus et abandonne les autres, alors qu’individuellement, ça aurait pu être une bonne lecture ! C’est en quelque sorte la loi de la nature version bouquin ^^.
    Article très intéressant en tout cas !

  2. J’ai toujours eu un peu de mal de lire plusieurs livre à la fois, mais je pense que ça dépend vraiment des personnes! Je sais que ma soeur est comme toi, à lire plusieurs livres à la fois et elle adore ça :)
    Bise,
    Marine

  3. Bonjour Victoria,
    Je varie les lectures comme je zapperais entre 2 émissions TV :-) J’ai donc toujours 2-3 livres en cours (et pareil pour mon chéri) ! Comme toi, je varie les genres. Actuellement un Camilla Läckberg, un Matthieu Ricard et sur Kindle (merci pour tes conseils à ce propos, j ‘en suis ravie !), la jolie aventure de Bob le chat des rues.
    Belle journée ensoleillée à toi :-)

  4. J’ai toujours plusieurs livres en cours. En général, deux. Parfois trois ou quatre. Je partage mon cerveau entre un roman, un essai, un livre pratique ou un ouvrage de développement personnel, et un beau livre. Comme ça, je ne me mélange pas les pinceaux et je varie les plaisirs :)

  5. J’ai toujours 2 ou 3 lectures en cours, j’ai appris à lire comme cela en prépa, ou il fallait lire beaucoup de livres dans plusieurs matières, et cela m’est resté.

    Du coup ces lectures s’organisent selon le moment de la journée : j’ai le livre, plutôt le gros pavé ou pas forcément facile à lire, le soir, une fois la journée terminée ; le livre plus simple, une aventure, un policier, pour mes trajets en bus ; et j’alterne souvent tout cela avec un livre d’un de mes auteurs fétiches en italien ! (cela s’ajoute BD et manga, mais ce n’est pas la même façon de lire !)

  6. De même qu’Ithilia, j’étais en train de penser à la prépa, où il fallait faire des lectures dans toutes les matières à la fois – mais j’ai toujours eu un peu de mal à le faire, malgré tout !
    Comme Annaëlle ci-dessus, j’ai tendance à abandonner mes lectures plus facilement si je lis plusieurs livres à la fois. J’ai besoin de beaucoup de concentration et d’application quand je lis, et c’est pourquoi je m’en tiens généralement à un livre après l’autre. Mais je pense que, comme tu le dis Victoria, c’est surtout parce que j’ai parfois du mal à trouver la lecture qui me convient à un moment donné, que je veux quand même m’accrocher et commencer des titres que j’ai envie de lire, mais sur lesquels je ne parviens pas à me concentrer pour l’heure, et que désespérée de constater que je n’avance pas, j’en commence un autre… pour laisser tomber le précédent, et même le nouveau, etc.
    Ce qui fonctionne surtout, c’est quand je lis un roman – ou autre – et un livre de poésie en même temps. Puisque la poésie ne se lit pas d’une traite mais plutôt sur le mode d’une cueillette, à l’envie, et pas forcément dans l’ordre, tandis qu’un roman n’a qu’un sens de lecture et demande une progression linéaire, les deux genres imposent chacun un rythme de lecture singulier. Ils ne provoquent pas non plus les mêmes « stimulis » puisque la poésie évoque une certaine lenteur, méditative, très en lien avec le spirituel, la philosophie, mais aussi plus onirique, tandis que le roman a une chronologie et donc un aspect plus réaliste, un sens plus direct. Même si, bien sûr, les grands romans provoquent aussi de grandes émotions qui, d’après mon expérience, sont susceptibles de dépasser celles que suscite la poésie.
    Je suis en train de faire une dissertation haha, mais je pense que tu as raison et que la meilleure façon de lire plusieurs livres en même temps est de choisir chaque titre de façon lucide. Quand même, j’ai remarqué qu’avec un livre qui se lit « dans l’ordre », et un autre pas forcément (pour faire simple), comme un livre de poésie, ou un ouvrage scientifique de géographie, sociologie etc., ça fonctionnait mieux pour moi :)

  7. Personnellement, pour ma part je suis incapable de lire plusieurs livres en même temps. Cela n’a rien à voir avec un quelconque dictat culturel inconscient, mais résulte plutôt d’un choix bien conscient : en lecture je suis exclusive, j’ai besoin de me plonger totalement dans mon livre. J’ai déjà essayé plusieurs fois d’en lire plusieurs à la fois mais chez je n’ai absolument pas apprécié l’exercice. La lecture est vraiment quelque chose de personnel et pour ma part c’est un livre à la fois, chaque chose en son temps. J’ai déjà l’impression de faire 10 000 choses en même temps, ce monde va tellement vite que j’apprécie mon moment lecture pleinement et entièrement.
    Mais je comprends ton point de vue ;-)

    Bises et bon week-end ensoleillé (en France en tout cas!)

  8. Tu m’as donné envie d’essayer cette méthode ! Actuellement, je lis Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy qui me captive énormément, mais je te rejoins dans l’idée qu’une deuxième lecture permet de varier les plaisirs ou de « s’échapper » d’une lecture pesante ! Merci de partager ton expérience en tout cas :)

  9. J’ai toujours lu plusieurs livres en même temps. Enfant et ado, j’en empruntais de 4 à 6 chaque semaine ou chaque quinzaine, en variant les genres et les plaisirs, et je les alternais selon mes envies du moment. Pendant mes études, je lisais en parallèle les oeuvres imposées et les romans de mon choix. Et aujourd’hui, je continue cette habitude, en alternant classiques, livres légers, livres en anglais, en français, informatifs et romans. J’avoue que je frôle un peu la dispersion parfois… mais je finis toujours par retomber sur mes pattes! ;)

  10. Moi aussi, je suis une adepte de la lecture multiple. Notamment car je possède un Kindle, ce qui fait que généralement quand je suis en extérieur, je lis sur le Kindle et quand je suis chez moi j’aime beaucoup lire un livre papier. J’aime aussi lire plusieurs genres en même. Etant surtout tournée vers la romance, j’aime toujours en avoir un sous la main.
    Merci pour cet article :)

  11. C’est amusant mais j’ai en permanence plusieurs livres en cours (en ce moment j’en ai trois en cours je lis un roman de Pierre Loti, Hollow City qui est la suite des Peculiar Children que j’ai choisi de lire en anglais, et un ouvrage qui traite de la mort).
    Je fais ainsi depuis aussi loin que je souvienne, effectivement parce que selon mon mood du moment je n’aurai pas envie de lire tel genre mais plutot autre chose et je n’ai aucun complexe à laisser un livre entamé il y a plusieurs semaines sur le coin de ma table de nuit pendant que je me plonge dans d’autres univers. Je sais que j’y reviendrai. (j’ai par exemple mis des semaines et des semaines à lire Tristan et Iseult qui est pourtant un roman très court et dont j’ai adoré l’écriture, mais j’avais plus la tête à Pierre Rabhi à ce moment).
    Merci pour cet article, en réalité, je réalisais pas qu’on puisse ne pas avoir plusieurs livres en cours, ca me semblait très normal, mais peut etre est ce une question d’habitude ?
    Bonne journée :)

  12. J’ai aussi essayé de lire plusieurs livres à la fois (surtout dû au fait que j’étais bien trop impatiente de lire le nouveau livre que je m’étais achetée), mais j’avoue ne pas avoir vraiment aimé. J’abandonne forcément un des livres. Et j’aime aussi surtout finir un livre avant d’en commencer un autre, je suis moins éparpillée et je peux vraiment profiter d’une histoire à la fois. Mais bon, peut-être que ça changera ! :)

  13. C’est une habitude que j’ai pris en master, période pendant laquelle j’avais plein de bouquins ouverts en même temps. J’ai découvert que ça m’a permis d’aiguiser une certaine capacité de souplesse. Évidemment ça ne marche pas avec les écrans!
    J’ai toujours plusieurs trucs en cours, par exemple en ce moment: deux ouvrages de parentalité, un roman perso, et je relis aussi le roman que j’enseigne actuellement. J’essaie d’alterner les langues pour les romans, mais ce n’est pas toujours possible car je préfère lire quelque chose dans sa version originale. Je réserve les romans pour le soir, dans le lit, et en général je les lis sur liseuse (j’ai un Nook).
    Ma grande victoire c’est que, avec un bébé de 10 mois, un poste de prof à mi temps et le démarrage de ma boite de traduction, j’arrive encore à lire!

  14. Autant j’aurais du mal à lire plusieurs romans papiers en même temps, même de genre différent (et ce n’est pas quelque chose que j’ai envie d’essayer en fait car je sais que j’aurais tendance à privilégier un
    livre au détriment d’une autre), autant j’ai toujours plusieurs lectures différentes en cours. En général un roman (papier ou ebook), un essai ou autre livre qui ne sera pas de la fiction dont je lis quelques pages par jour, un livre audio et éventuellement une BD ou roman graphique.

    Avant je me limitais vraiment à un livre à la fois mais je me suis rendue compte que pour les essais, les livres scientifiques ou de développement personnel notamment ce n’est pas vraiment adapté car j’ai tendance à m’en lasser plus facilement si je lis tout d’un coup. J’apprécie plus ces lectures en les picorant un peu chaque jour. Et dans les transports en commun ou en voiture ce sera plus facilement le livre audio.

  15. Avant je ne lisais qu’un seul livre à la fois mais parce que je ne lisais que des romans. Mais depuis peu je lis des livres de développement personnel et comme certains sont plutôt compliqués je les lis vraiment petit à petit et je lis des romans en même temps pour me divertir :)

  16. Hello !
    Personnellement, j’ai pris l’habitude de lire toujours deux livres en même temps : d’un côté, un roman et, d’un autre côté, une biographie ou un essai politique/socio/économique/philo/etc. J’aime énormément lire des essais, mais cela me demande une certaine rigueur, de la concentration, et je n’ai simplement pas toujours la tête à ça. Comme j’aime tout autant lire des romains, c’est complémentaire pour bien répondre à mes besoins.

  17. Hello Victoria,
    Notre expérience est analogue j’étais réfractaire & complètement sceptique quant à la lecture multiple pour les mêmes raisons citées dans les commentaires : la peur de mélanger les histoires, ne pas m’y retrouver etc… Et c’est complètement par hasard que je suis m’y suis mise mais sur 2 supports différents. Je lis généralement sur un support papier & un livre à la fois mais il n’y a pas si longtemps j’ai eu un essai gratuit sur Audible pour écouter un livre audio. Et voila c’était parti :) J’ai beaucoup aimé l’expérience & ce que j’ai trouvé marrant c’est que j’ai pu très vite caler mes écoutes audio pendant la journée (en faisant mon jogging, une heure avant de dormir, pendant mes trajets en transport…). Je recommande vivement & surtout je peux « lire » tout au long de la journée.

  18. Me plonger dans un livre ou plutôt une fiction me demande tellement (dans le sens où je plonge à 100% dans l’histoire et elle a tendance à me suivre dans la journée) que j’ai vraiment dû mal avec la lecture multiple. Je me rappelle avoir essayer pendant mon adolescence et ce fut un cuisant échec ! Mais tes conseils sont très bons, c’est vrai que tout de suite je me vois plus le faire si j’ai d’un côté un roman et de l’autre une oeuvre de développement personnel. Alors je vais peut-être testé mais un peu plus tard, en ce moment mon défi c’est lire tous les jours une heure, ce qui n’ai déjà pas toujours évident pour moi, mais quel plaisir !! D’ailleurs, je tiens à te remercier car c’est en grande partie grâce à toi si j’ai décidé de me bouger à ce niveau, la lecture a toujours été une vraie passion pour moi mais ça a aussi été toujours ce que je coupais en premier dans mes passes temps quand je devais faire un choix, une grave erreur que je suis en train de réparer !

  19. Coucou Victoria !

    ça m’arrive, moi aussi, très souvent de lire plusieurs livres à la fois (en général 2-3 maximum). Comme toi, ça me permet de varier les genres suivant mes humeurs ou le moment de la journée (j’évite les thrillers le soir ahah alors que j’adore les lire l’après-midi ). Ça m’aide aussi à digérer les lectures qui me demandent plus d’attention comme les pavés en anglais :p

    Je suis également complètement d’accord avec toi sur le fait d’abandonner une lecture qui ne nous plait pas. Avant je me forçais à la finir pour être sûre de m’être fait mon avis dessus mais maintenant j’abandonne tout bonnement le livre en question. Comme tu le dis, il y a déjà bien assez de livres et de belles histoires à découvrir pour perdre du temps sur une lecture pour laquelle on n’accroche pas ;)

    Belle journée à toi ! :D

    Marion

  20. Merci pour cet article, il tombe à point car je me posais justement la question ces derniers jours !
    Au quotidien, j’attends toujours de terminer une tâche avant d’en commencer une autre, pareil pour les livres !
    Je vais parfois même jusqu’à attendre une ou deux journées avant d’en commencer un nouveau pour bien m’imprégner du livre que je viens de lire, de le « digérer » en quelque sorte. J’en profite pour écrire quelques lignes dans mon carnet pour donner mes impressions, et enfin je passe à un autre livre, autre univers, autres personnages.
    Cela m’évite également de confondre les histoires, ce qui m’arrive souvent (de même pour les films vus à la suite ou les séries)…
    Mais j’essaierai cet été de suivre tes conseils pour me lancer dans la lecture multiple qui a l’air de rendre la lecture plus souple et aussi de décupler le plaisir de lire ! :)

  21. Super article ! Il n’y a pas de lois en lecture, seulement des préférences.
    J’ai longtemps été du genre à suivre « des règles » dans ma façon de lire (un seul livre à la fois, à finir à tout prix…). Et puis, il y a eu Daniel Pennac et ses droits imprescriptibles du lecteur (dans Comme un roman).
    Du coup, maintenant, je lis plusieurs livres à la fois mais je peux aussi en commencer un, tomber sur un autre qui me fait davantage envie et abandonner le premier pour ne le reprendre que dans trois mois – ou trois ans, ou aussitôt après. Je peux lire trois livres entre le début et la fin d’un quatrième.
    Je fais vraiment selon mes envies, mes humeurs et ça marche très bien.
    Le tout, c’est de se faire plaisir !

  22. Bonjour,
    Et bien moi aussi, je fais partie de l’équipe qui lit plusieurs livres à la fois :
    un livre bien écrit, du style, du vocabulaire (de la littérature quoi) et qui soutient une histoire intéressante (là je prends surtout des classiques, Marguerite Duras, Joyce Carol Oates, Faulkner, Richard Ford, Jonathan Franzen, etc) souvent des pavés, que je lis à la maison,
    un livre de poche qui peut souffrir d’avoir des pages écornées car trimballé au fond d’un sac, pour lire à la terrasse d’un café, dans le bus ou dans une salle d’attente, un auteur contemporain le plus souvent, un livre que je vais choisir souvent en fonction de l’illustration de la couverture et que je ne vais pas hésiter à donner une fois lu,
    un essai qui répond à une question que je me suis posée suite à un documentaire ou un évènement d’actualité, que je vais lire crayon et papier en main et qui va m’offrir des connaissances ou des perspectives sur un sujet donné (le domaine d’exploration du moment, la ville, les politiques de l’urbanisme, comment l’éclairage des rues influe sur notre façon de nous déplacer par exemple, etc). Mais cela peut être un essai sociologique sur l’éducation, la transmission par exemple, ou un essai philosophique (avec les années je m’aperçois que ce que je trouvais difficile, voire impossible à lire, je peux maintenant le comprendre).
    En plus, s’ajoutent les découvertes que je suis amenée à faire des auteurs présentés lors du café littéraire de ma médiathèque : je me suis passionnée pour la littérature irlandaise par exemple et je lis depuis chaque auteur que je peux dénicher…
    Cela à l’air un peu confus présenté ainsi. Mais sur le long terme, comme je note toutes mes lectures depuis plus de 20 ans, j’y trouve une belle logique qui renvoie au parcours de ma vie, à mes préoccupations, mes bonheurs et mes espoirs.
    J’avoue que j’ai du mal à participer à un café littéraire où on m’impose de lire un livre par mois pour le commenter, je trouve que sous prétexte de consensus, on nivelle trop par le bas ! Et j’ai fait plusieurs expériences dans plusieurs villes où j’ai vécu. Je tiens certainement trop à ma liberté !
    Cathie

  23. Ton article tombe à pic ! J’ai eu le même déclic que toi, il y a quelques jours.
    Je suis actuellement en train de lire un roman dense et pas du tout dans mes styles de prédilection, mais que je n’ai pas envie d’abandonner pour autant. J’ai réalisé que c’était dommage de m’obliger à continuer à le lire juste par principe, et j’ai entamé un bouquin de vulgarisation scientifique constitué de plusieurs petites histoires (« L’Espace sans Gravité », de Florence Porcel). Comme ça, je peux picorer quelques pages quand j’ai envie de lire sans me forcer à me plonger dans mon gros roman.

    Ça m’a fait me souvenir que gamine, j’avais toujours au moins 3 ou 4 livres entamés en même temps (un dans ma chambre, un dans le salon et un que j’avais toujours avec moi !). Qu’est-ce qu’on se met comme barrières une fois adultes… :(

  24. C’est hyper intéressant, je ne me donnais pas toujours la possibilité de le faire justement par rigueur et politesse comme tu dis, mais tu m’as convaincu, je vais tenter.
    Parfois, on

  25. J’essaye justement cette méthode, mais en séparant bien les genres, et pas plus de deux à la fois! un roman et un livre de developpement personnel, qui peut se lire par petits bouts, à l’envie. Mais si je lis deux romans en même temps, j’aurais l’impression de passer à côté de l’univers propre à chaque.

  26. Je suis bien d’accord avec toi et je lis aussi plusieurs livres en même temps. Souvent c’est parce que l’histoire s’essouffle un peu et que j’ai envie de me lancer dans autre chose. Bon après, il faut avoir envie de s’y remettre! ;-)

  27. Ah, lire plusieurs livres à la fois… je n’ai jamais su faire autrement ! pour des raisons d’obligation (études de lettres et prof de français) mais surtout par goût. La question : à combien limiter le multiple ? car je peux aller loin dans le genre. Généralement, une quinzaine en même temps, avec des percées plus rapides sur certains titres et d’autres qui s’attardent. Mais tout est lu au bout du compte ! C’est un simple mécanisme à mettre en route. Je ne confonds jamais les histoires et switche instantanément de l’une à l’autre. Ce qui me rappelle un prof qui apprenait sa 13e langue vivante (oui oui…) : on lui demandait comment il faisait et il a répondu « Oh, au-delà de la 5e, c’est facile, c’est toujours pareil ! ». J’aurais tendance à dire la même chose.

  28. J’ai parfois deux romans en cours en même temps, mais le plus souvent, j’ai un roman et des magazines (Simple Things surtout) ou des livres pratiques (cuisine, mode de vie écologique, livre de photos…) ou de voyage en parallèle. Ainsi, ça varie les supports suivant le moment, si j’ai envie d’une bonne session de lecture, je me plonge dans mon roman, si je veux lire mais de façon plus légère pour faire des petites pauses au cours de ma journée, ou que je suis trop fatiguée le soir pour lire longtemps, j’opte pour les magazines et livres pratiques. Le tout est de lire ce qui nous fait plaisir sans pression suivant l’humeur :)

  29. Moi aussi, j’avais tendance à finir un livre avant de commencer un autre mais récemment, je me suis offert la liberté de lire plusieurs livres en même temps.
    En ce moment, je lis donc un ebook fantasy, un livre de développement personnel et un ebook de business!

  30. Je me suis mise à lire plusieurs livres à la fois par nécessité : comme je perdais ou oubliais mes livres partout, j’ai décidé de les laisser au même endroit. Un près de mon lit, un dans mon sac, puis un dans la voiture, un dans les toilettes… Quelquefois, je les échange pour favoriser un roman dont le suspense est insoutenable mais généralement, le livre est adapté à l’état d’esprit du lieu où il se trouve.

  31. Je ne me suis jamais lancée dans la lecture multiple de roman. alors que je lis facilement plusieurs livre de développement personnel ou de culture générale en même temps qu’un roman. Pour moi un roman c’est comme une pâtisserie : ça se déguste. Chaque roman a son univers, son style, son ambiance. j’ai trop peur que le mélange des saveurs finisse en une ratatouille fade. J’ai peur de ne plus me délecter autant de chacune des histoires. Pouvez-vous me dire si vous ressentez ça ou si vous réussissez à faire la part des choses et a revenir au cœur de chaque roman dès l’ouverture du livre? J’adorerai me lancer aussi!

  32. Article très intéressant, comme toujours !

    Pour l’instant, je ne l’applique pas à la lecture, par contre je l’applique depuis peu aux séries ! Il y a encore peu de temps je n’arrivais pas du tout à regarder plusieurs séries simultanément. Mais depuis Netflix notamment et son choix énorme, plus question que je me cantonne à une série à la fois ! 3-4 étant mon max aussi ! J’applique les conseils que tu as cité finalement en variant les thèmes et les ambiances selon mon humeur :)

    Bises
    Jenny

  33. Hello Victoria,
    Je ne lis pas plus d’un livre à la fois mais ton article m’a intéressé pour mon amour pour le trop-plein d’histoires. Si je ne lis pas plusieurs contes en même temps, j’oscille entre le cinéma, l’audiovisuel et la lecture pour avoir plusieurs histoires à la fois. Les petits conseils que tu apportes ici, notamment avec la liseuse, me font réfléchir et peut-être que dans quelques temps, je me lancerai moi aussi, au moins pour essayer et trouver ma liberté.
    Merci à toi pour ce bel article. Belle journée,
    Julie.

  34. Hello :)
    Pour moi c’était une mauvaise habitude, surtout pendant mes études, mais après-coup, c’est surtout que je n’accordais pas assez de temps à la lecture (ce qui fait passer de « lire lentement » à « ne pas lire). Maintenant, ça dépend vraiment des fois. Par exemple, je lis le livre du Hygge (que j’ai bientôt fini), mais j’ai aussi un thriller fantastique (que j’évite de lire avant de dormir, du coup), et un livre historique, donc à lire au calme (chez soi), mais assez « neutre » au niveau de l’humeur. Jusque là, ça fonctionne plutôt bien. Le tout finalement, c’est de trouver du temps pour lire ! (ou d’en dégager ;))
    Merci pour cet article, c’est un débat très intéressant je trouve :)
    Belle journée,
    Florianne.

  35. Pingback: Links I Love #140 - Whatever WorksWhatever Works

  36. Lire plusieurs livres à la fois c’est un vrai plaisir pour ma part…j’adore avoir l’embarras du choix de plusieurs univers avant d’aller se coucher ! c’est comme suivre plusieurs séries à la fois et au final on choisit en fonction de l’humeur du moment !

  37. Hello Victoria !
    Je comprends tout à fait cette habitude que je pratique également. Pour ma part j’ai à peu près 3 temps de lecture dans une journée : les transports en commun, pendant que le dîner cuit, le soir au moment de se coucher. A chaque moment son livre : roman/ thriller dans les transports, développement personnel / apprentissage chez moi, et lectures réconfortantes/ pensées positives au moment du coucher.
    Après il arrive aussi que je tombe sur un livre prenant que je dévore à tous moments ;-)
    Bonne journée et bonne lecture !

  38. Hello Victoria,

    4 intrigues en parallèle, ça ferait déjà beaucoup pour ma petite caboche !

    En général, j’ai deux lectures en parallèle : mon « livre du moment » dont le registre peut largement varier et un « livre du soir » que je lis à voix haute avec mon conjoint (j’adore lire à vois haute en « jouant » le texte et mon chéri aime la lecture tout en ayant du mal à lire…!) et dans ce cas il s’agit en général d’un polar ou d’un thriller.
    Lorsque je lis un livre un peu difficile (soit parce que l’intrigue est compliquée ou que ça éveille des choses désagréables en moi), j’ai parfois un troisième livre, plus léger et réconfortant pour les moments où je ne me sens pas « d’attaque ». Ca peut aussi être une revue ou des articles que j’ai mis de côté dans Pocket pour les lire plus tard.

    Bonne lecture à toi ! :-)

  39. Coucou !

    Certains diront que je suis capricieuse, mais je pratique la lecture multiple depuis plusieurs années. Depuis mon enfance à vrai dire.

    Lorsque j’étais gamine, cela avait surtout pour but de me fournir une excuse pour relire certains livres. Je pense notamment aux Harry Potter que je ne parvenais pas à lâcher.

    Avec l’âge, au-delà de tous les avantages que tu as pu citer, je pense que la lecture multiple permet également une gymnastique intellectuelle qui peut avoir un rôle à jouer sur les troubles cognitifs éventuels futurs (et là c’est l’infirmière qui parle).

    Bref, une lectrice multiple chevronnée !

    A bientôt

    Camille

  40. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! #4 – Histoires vermoulues

  41. Je pensais aussi ne pas être capable de le faire et en voyant des personnes le faire je me disais « mais comment font-ils pour ne pas se mélanger! » et en fait j’ai commencé à la faire et je trouve ça super ! Le matin dans les transports en communs je lis un roman papier, puis le midi à ma pause déjeuner je lis un livre style développement personnel, sur mon iPad :) c’est vrai que ça permet de varier et le midi je m’instruis et le matin je m’évade ! :)
    Chouette article en tout cas et j’ai trouvé ça cool que tu en parles!
    Bonne journée!

  42. Ça dépend des périodes mais parfois jai mon livre pour le métro et ma pause dej et celui du soir mais jamais plus :)

  43. Super cet article!
    Depuis quelques mois je lis plusieurs livre en même temps moi aussi, par soucis de flemme d’emmener ma liseuse ou mon livre partout avec moi.
    Je lis sur mon téléphone (je sais que ça n’est pas bien mais je baisse la luminosité au maximum….) pendant la pause déjeuner au travail ou en attente d’un rendez-vous, le soir je lis plutôt sur ma liseuse et le week end quand je ne suis pas chez moi j’opte pour un vrai livre version papier pour bouquiner au soleil ;)
    Donc comme toi j’alterne les supports pour ne pas m’embrouiller trop sur les histoires et aussi sur les genre!

  44. Merci pour cet article je me sens moins seule. J’en parlais avec une collègue récemment. Je lis jusqu’à 3 ouvrages en même temps depuis que je suis ado. En effet, ça permet vraiment d’adapter sa lecture en fonction de son humeur. Du coup, je trouve que c’est motivant et ça permet de garder une certaine régularité. Bien entendu, je ne me force jamais mais c’est plus facile si l’on a à portée de main un ouvrage adapté à l’humeur du jour. Idem, je ne me fixe pas de règles. Il m’arrive donc de lire un seul livre. Dans ce cas, il ne fait pas long feu ;). Quoi qu’il en soit, je ne me suis jamais mélangée les pinceaux, peut-être une question d’habitude aussi. Côté séries, c’est un peu la même chose chez nous. On en regarde plusieurs en même temps. Quand on a pas envie de regarder quelque chose de sombre, on peut opter pour quelque chose de plus détendu. Finalement c’est pareil :)

  45. Pingback: TAG // Les Classiques - Mango and Salt

Répondre

Naviguer