Blogging // Vers un nouveau business model

Je ne suis pas une grande habituée des bonnes résolutions de rentrée, et pourtant: après un été à la fois chargé et ralenti, déconnecté d’internet et reconnecté à la trivialité du quotidien, j’ai entamé le mois de septembre avec un regard neuf sur mon activité professionnelle (ce blog, donc).

Moi qui ne me posais plus de questions, qui jouissais du bonheur de vivre de ma passion avec la tête dans les nuages, j’ai repris contact avec la terre ferme et réalisé que ma petite entreprise avait atteint, l’air de rien, un seuil essentiel, et qu’il était temps pour moi de faire de nouveaux choix.

Aujourd’hui, parce que l’évolution de ce blog vous concerne aussi, j’ai eu envie de vous exposer en toute simplicité et transparence ma situation, ainsi que mes projets pour les mois à venir – mon cheminement vers un business model plus risqué peut-être, mais aussi très enrichissant et plus conforme à mes valeurs. Loin d’être dépitée par mes constatations, j’ai au contraire déjà plein d’idées en tête pour profiter de ce renouveau !

Vous verrez en fin d’article que je vais aussi avoir directement besoin de vous, si vous avez quelques instants à me consacrer. Un tout grand merci d’avance pour vos lumières.

Enfin, pour en savoir plus sur le contexte de cette réflexion, n’hésitez pas à consulter les articles que j’ai déjà publiés autour de ma vision du blogging avant de vous plonger dans celui-ci !evolution-blog

MON CONSTAT: LES LIMITES DE MA SITUATION ACTUELLE

Vous connaissez mon engagement moral au sujet de la monétisation de ce blog: je la veux non invasive, sincère, et transparente. Ces critères (ainsi que mon exigence vis-à-vis des marques avec lesquelles je m’associe depuis que j’aspire à une consommation plus consciente), m’ont amenée à faire des choix assez drastiques en termes de partenariats, et à accepter finalement très peu de propositions.

Je vous le disais l’année dernière, et c’est d’autant plus le cas aujourd’hui: je suis extrêmement heureuse de l’équilibre que j’ai trouvé entre monétisation et éthique personnelle, fière de la liberté et de la teneur de mon contenu. J’ai construit quelque chose qui correspond exactement à mes valeurs, et je m’y sens terriblement bien. Je me réjouis de me lever chaque matin pour y travailler, je me sens en harmonie avec moi-même, et c’est une chance inouïe !

Seulement voilà: si mon travail est une grande source de satisfaction éthique et « intellectuelle », il faut avouer en termes plus triviaux que mes revenus sont, eux, encore assez médiocres – surtout par rapport au temps et à l’énergie que je dédie à mon activité et à la solidité des sept années de travail que j’y ai consacrées. Or, tout cela commence à ne plus suffire.

Entendons-nous: je n’ai aucune volonté de « m’en mettre plein les poches » (même si ce n’est pas, après tout, un mal en soi), et là n’est pas la question. Au contraire, j’ai toujours accepté l’inévitable budget serré qui est le lot de tout entrepreneur aux prémices de son projet.

Non, pour moi, le problème est plus large, et concerne plutôt le fait de mieux aligner ma situation financière avec mon évolution en tant que personne. À l’aube de la trentaine, je me sens mûrir, gagner en assurance: je vois également l’exemple de copines qui, sans doute portées par cette même sensation, vivent des étapes professionnelles importantes. Tout cela m’a fait réaliser que j’ai besoin, moi aussi, de voir que j’avance un peu dans la vie, que mon business évolue avec moi.

Il y a enfin quelque chose de l’ordre de la justice, de la reconnaissance: gagner parfois moins de 1000€ par mois alors que je dédie un temps et une énergie incroyables à cette activité depuis si longtemps, avec des horaires bien plus larges que dans un poste classique, ne me semble pas très « juste » ni très durable: je voudrais compléter cette somme pour avoir des revenus plus décents, parce que je crois (j’espère) mériter et pouvoir obtenir un peu mieux.

Avec cette prise de conscience, j’ai compris que mon business model ne correspondait plus suffisamment à ma situation, et que j’avais atteint sa limite: pourquoi continuer à dépendre uniquement des agences alors que je suis si exigeante sur les partenariats, que les petites marques avec qui j’aimerais travailler ne peuvent généralement pas payer les blogueurs, et que je n’ai aucune envie de promouvoir sans sincérité des produits ou services qui ne font pas réellement sens pour moi, juste parce qu’il faut que je gagne ma vie ?

▼▼▼

DES ALTERNATIVES QUI ME CORRESPONDENT

Faute de temps supplémentaire à y consacrer (au contraire, je cherche cette année à redonner une place plus importante à ma vie privée), et sans aucune envie d’augmenter la part commerciale de mon blog, que j’aime telle qu’elle est, je me suis donc vue obligée de réfléchir à d’autres solutions complémentaires qui me permettent de mieux gagner ma vie. Mon but ? Que ces autres sources soient liées à mon univers, pour qu’elles me passionnent tout autant, mais n’impactent pas directement le contenu du blog, son équilibre et son caractère très personnel.

J’avais déjà abordé cette possibilité avec vous dans mon article sur la monétisation, justement, sans me sentir aussi concernée qu’aujourd’hui, mais c’est désormais mon axe de choix: je souhaite étendre Mango & Salt dans d’autres formats, sous forme de produits et services « dérivés », autant pour ma communauté que pour d’éventuelles marques affines à mes intérêts.

Cette évolution a déjà quelque peu commencé pour moi depuis un an et demi, avec l’ajout de deux cordes très différentes à mon arc: la création et la publication de mon livre Green Life chez Larousse, d’une part, qui constitue un exemple parfait de l’extension du blog sous un autre format, mais aussi des missions de rédaction pour le blog de lavera, marque allemande de cosmétiques bio, chez qui je concocte deux articles par mois (beauté, mode, lifestyle).

Désormais, je souhaite forcer davantage cette évolution pour 2018, avec plusieurs idées ou projets concrets:

  • Écrire et publier d’autres livres pratiques à l’avenir, si j’en trouve le temps (c’est un travail de titan). Je ne souhaite pas faire de suite directe à Green Life pour le moment, mais j’ai un autre projet assez précis et tout aussi conséquent, dans le domaine de la consommation responsable.
  • Écrire et vendre des ebooks lifestyle. Je prépare actuellement une série sur les plantes vertes « pour les nuls » avec plein d’astuces faciles, mais j’ai aussi en tête de vous concocter de jolis ebooks de recettes thématiques ou saisonnières, à petits prix.
  • Concevoir une application mobile de type city guide regroupant tous mes spots « green » et « slow life » préférés à Amsterdam, régulièrement actualisée, afin que vous y ayez accès de manière pratique si vous venez visiter la ville.
  • Lancer un podcast de partages lifestyle et culturels (plantes, food, lecture, séries, films, découvertes green et éthiques…), un peu dans l’esprit de mes favoris du mois, qui pourrait à terme bénéficier de sponsors, ou profiter d’un financement participatif (par exemple un don d’1€ par mois – c’est ce que je fais moi-même pour plusieurs de mes podcasters favoris).
  • Continuer et développer la création de contenu pour des marques: je suis intéressée par la rédaction web, principalement, même si je reste ouverte à d’autres prestations, comme la création de recettes, le prêt de mon image pour des photos de lookbook (comme pour Or du Monde), les collaborations créatives pour créer un produit, etc…

Bien qu’ils me demandent pas mal de travail en amont (surtout pour toutes les parutions qu’il faut préparer à l’avance), j’aime énormément l’orientation de ces projets: ils correspondent bien à ma ligne de conduite existante, et me permettent de partager mes passions et mes astuces d’une autre manière.

De plus, ce sont des domaines dans lesquels je me sens légitime (syndrome de l’imposteur, bonjour) et/ou dans lesquels je peux conserver mon ton habituel: il sera donc plus facile et naturel pour moi de les « vendre » – je n’ai pas l’impression de m’auto-proclamer experte de quelque chose juste par intérêt financier, chose que je ne supporterais pas.

Prendre ce chemin, pour moi, c’est aussi plein de sens vis à vis de ma personnalité touche à tout, de mon besoin de conjuguer une multitude de casquettes différentes afin de ne pas m’ennuyer. En cela, outre la durabilité financière si tout fonctionne bien, c’est aussi un axe durable pour mon bonheur et mon bien-être, qui sont indispensables au fonctionnement de mon entreprise.

Il me reste tout de même quelques petites choses à déterminer et ajuster, notamment le nombre d’heures que je peux dédier chaque semaine à ces activités annexes, sachant que je souhaite maintenir un rythme de 16-18 publications par mois sur le blog: cela reste mon plaisir principal, impossible d’y renoncer davantage ! Je fais de mon mieux à ce sujet, en attendant de trouver un équilibre qui me convienne.

▼▼▼

J’AI BESOIN DE VOUS !

Si je vous expose toutes ces réflexions et perspectives d’avenir en pleine transparence, c’est parce que votre ressenti, votre opinion sont particulièrement précieux sur ce sujet: après tout, la monétisation est toujours basée sur la présence d’une audience, et en ce sens, même si bien sûr ces décisions m’appartiennent avant tout, elles vous concernent aussi directement – je ne pourrais rien faire sans votre soutien.

J’aimerais donc beaucoup savoir ce que vous pensez de l’évolution que je m’apprête à entamer: est-ce que l’idée de cette diversification vous plaît, vous semble opportune ? Est-ce que vous seriez prêt(e)s à me soutenir sur ce type de projets, par exemple acheter un ebook qui vous intéresse (à quel sujet ?), ou une application, si leur prix est raisonnable ? Financer un podcast à 1€ ?

Je sais que vous avez déjà été plusieurs milliers à me soutenir en achetant mon livre Green Life et je vous en suis infiniment reconnaissante, ainsi que pour tous vos gentils retours, si encourageants, et pour les revues positives que vous postez sur le net (l’une des meilleures manières de soutenir un auteur). MERCI du fond du coeur !

Au contraire, peut-être que vous préférez les publications entièrement gratuites, quitte à voir passer davantage de contenus « commerciaux » (en sachant que, bien évidemment, je maintiendrais des critères de qualité pour ceux-ci), et que vous ne vous sentez pas prêt(e)s à payer pour du contenu plus travaillé. Peut-être que vous en avez assez que les blogueurs demandent à leur communauté de sortir leur porte-monnaie, ce qui est plus que compréhensible.

Dans tous les cas, chaque avis est valide et utile, donc je serais ravie d’entendre le vôtre: vous pouvez me le partager en commentaire ci-dessous, sur les réseaux sociaux, ou, en version anonyme et plus rapide, en utilisant le mini-formulaire que j’ai préparé à cet effet (aucune question n’est obligatoire, si certaines ne vous inspirent pas !).evolution-blog3

Merci mille fois d’avance à toutes les personnes qui voudront bien prendre quelques minutes pour me donner leur opinion, ne serait-ce qu’en quelques mots !

Belle journée !

163 commentaires

  1. Chère Victoria,
    je soutiens ton besoin d’évolution et espère que tu y trouveras un chemin qui te satisfera.

    De mon côté j’adore passer à l’occasion sur ton blog et m’y ressourcer, tant dans l’atmosphère que dans les idées et inspirations. Merci!

    Cependant, à faire un choix honnête, je ne pense pas que je serai prête à payer pour avoir accès à du contenu. Pas par manque de solidarité. Pas par incompréhension. Mais par facilité.
    J’aimerais dire que je serai prête à sacrifier un peu de mon salaire pour soutenir tous les projets qui me tiennent à coeur, mais en réalité, j’aurais du mal à le faire. Encore. En plus de tous les petits sacrifices ou dépenses que nous sommes tous les jours amenés à faire.

    Sachant qu’en plus, cela favoriserait des inégalités entre nous: qui aura accès au contenu et qui non, j’ai plutôt tendance à être contre. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un absolu (exemple: Green Life)

    Payer crée une barrière que l’on n’est pas toujours prêt à franchir. Mais parce que je suis consciente de l’investissement personnel et professionnel qui permettent la maintenue de qualité de ton blog, je préfèrerais faire le compromis d’y voir des partenariats commerciaux.
    Suivant tes écrits depuis longtemps, je suis même persuadée que cette alternative serait à nouveau une source d’inspiration pour nous, et respecterait cette éthique qui nous ait si chère.
    Voilà pour mon témoignage sincère :)

    Merci de tout coeur, de nous faire rêver et croire en un monde meilleur.

  2. Bonjour victoria,

    Je suis de tout cœur avec toi dans tes nouveaux projets.
    Merci pour tes articles très bien rédigés et de qualité.
    J’aime beaucoup ton livre Green Life que j’ai acheté récemment, il est vraiment très agréable à feuilleter !
    J’aime beaucoup ton idée de ebook et notamment celui sur les plantes pour les nuls !
    En tout cas merci pour ce blog que je consulte quasi tout les jours !

  3. FONCE ! Je trouve ça génial que tu aies toutes ces idées. Elles te correspondent et je suis sur que tu produiras un travail de qualité qui mérite « salaire » !
    Je paye peu pour les contenus de blogs car je n’en vois pas forcément l’intérêt. Mais s’il y a bien une blogueuse dont j’admire et suis le travail depuis longtemps c’est bien toi et je serais prête à te soutenir dans tes nouveaux projets. J’ai foncé acheté ton livre quand il est sorti et et je n’ai pas été déçue ! L’ebook sur les plantes et un podcast m’intéressent déjà beaucoup.
    Bonne chance pour tous ces nouveaux projets, et j’ai hâte de feuilleter l’ebook :D

  4. Bonjour Victoria,

    Je suis étonnée de voir que peu serait prêts à payer pour une application mobile, 1 ou 2 euros c’est acceptable, les sujets que tu abordes ne sont peut être pas aussi rentables que ceux des autres bloggers qui financent leur application par de la pub, des partenariats à tout va. Je préfère de loin acheter de la qualité et apprécier l’investissement de l’auteur ou du créateur, c’est un choix de consommation que tu défends il me semble, acheter peu mais mieux, et là il s’agit de soutenir un projet que tu accomplirait avec enthousiasme. Je trouve l’idée de diversifier les supports très bonne, tu rendrais ton expertise sur de nombreux sujets très pratique, à portée de main, et tu gagnerais des lecteurs.

    Je me permet enfin, simplement avec honnêteté, de te dire que je n’ai pas trop apprécié la mise en page de « Green Life » je trouve qu’elle ne te ressemblait pas. Tu cultives un style, un mode de vie minimaliste (que j’adore moi aussi) et que l’on ne retrouve pas en feuilletant cet ouvrage. Je sais que tu n’as pas eu beaucoup de marge de manoeuvre avec l’éditeur, mais c’est dommage. Je te le dis d’autant plus que je suis sensible à cela, je suis graphiste, et je suis capable d’acheter des livres juste pour la mise en page, même si le sujet ne me passionne pas. Alors si le fond et la forme sont bien mis en valeur, c’est un coup de coeur. Je te souhaite de belles choses à venir, hâte d’en savoir plus !

    Bises et belle journée

  5. Bonjour Victoria,

    Je te remercie pour cet article sincère, qui m’a fait ouvrir les yeux sur plusieurs choses. Ayant découvert ton blog il y a peu, je n’avais pas épluché toutes tes archives et je n’avais pas lu tous tes articles sur le blogging. J’avais conscience que tu avais recours à la monétisation du blog, mais cela ne me dérangeait pas, parce que tu avais toujours une position claire et transparente à ce sujet, et sans trop être agressive dans sa mise en oeuvre. Mais je n’avais pas réalisé que ce n’était pas forcément évident pour toi d’en vivre (en plus, bêtement, je croyais qu’il suffisait de cliquer sur les liens affiliés pour que ça t’aide à avoir des retombées économiques. je n’avais pas compris qu’il fallait commander quelque chose… Hum, bécasse que je suis).
    Comme beaucoup, je suis très sensible à ta démarche et à l’atmosphère douce et généreuse qui se dégage de ton blog et de ton univers. Je suis largement prête à t’aider à vivre de ton « aventure » (ne crois pas que je déprécie le terme, j’ai vraiment le sentiment que tu nous mènes sur un chemin où tout est à découvrir car cela sort des cadres classiques et conventionnels) et de ton travail de blogueuse.
    Pour commencer, maintenant que j’ai un peu plus compris le principe de la monétisation par liens affiliés, j’essaierai de commander un peu plus en ligne lorsque tu publies des articles avec des liens (en essayant toujours de maintenir un équilibre avec ma position : c’est à dire par exemple que j’essaie de désencombrer un peu ma garde-robe pour l’instant, et que j’aime acheter les livres « physiquement », toucher leur couverture, entamer cette relation charnelle avec eux dès l’achat, ce que permet moins l’achat en ligne, mais c’est important de soutenir une personne qui fait un travail de qualité!). J’ai un peu commencé à le faire (ça m’a d’ailleurs permis de faire l’acquisition d’ouvrages que je ne trouvais pas en librairie et dont j’avais envie « tout de suite »), et je vais tâcher de m’y maintenir :) cependant, j’ai bien conscience que ce genre d’engagement de ton lectorat est bien trop aléatoire pour te permettre de baser un modèle économique autosuffisant là-dessus…
    Du coup, pour revenir à ta diversification d’activités, que je trouve extrêmement inspirante, je dis ouiiiiii. Oui, je suis prête à faire l’acquisition d’une application de découverte d’Amsterdam avec tes coins préférés pour quand je visiterai la ville. Oui, je suis intéressée par des ebooks, je suis curieuse et impatiente de découvrir celui que tu concoctes sur les plantes vertes pour les nuls :D . D’ailleurs, j’adore ton livre Green Life, que je trouve inspirant, agréable à lire, j’adore la mise en page qui me procure un effet réconfortant (j’en parle beaucoup autour de moi).
    Concernant les podcasts, cela correspond à un mode de communication auquel je suis beaucoup moins sensible, donc cela m’intéresse moins à vrai dire…
    Est-ce que tu as éventuellement songé au système de financement participatif de tipee ?
    Et j’aurais une autre question concernant la monétisation via affiliation : si je clique sur un lien affilié, mais qu’ensuite à partir de cette page j’ouvre plusieurs onglets pour mettre dans le panier divers articles, et que je paye la commande peu importe l’onglet, est-ce que la rétribution par affiliation marche ou il faut rester sur le premier lien ?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse, en te souhaitant un bon retour chez toi et de bien récupérer de Land Con qui a dû être magique :D

  6. J’ai pris le temps de répondre au formulaire et j’en profite pour te laisser un petit mot.
    Si je te soutiens car la je parle en mon nom mais je pense modestement au nom de beaucoup : bien évidemment que oui !!!
    On t’a soutenu pour Green Life il en sera de même pour le reste.
    Il me semble important quand une personne consacre un temps phénoménal à son métier le fait avec passion, envie et beaucoup de goût de la récompenser et de participer au bon fonctionnement de ces projets.

    De plus les supports dont une parlent sont tout à fait intéressant et au goût du jour alors oui avec plaisir !

    Emma L.

  7. Salut Victoria, tu fais un super travail sur ton blog et je suis d’accord que tu mérites un meilleur retour sur investissement. Tout ce que tu proposes est très bien (j’ai répondu à ton sondage déjà donc je ne vais pas y re-répondre ici) mais ça va te donner beaucoup de travail supplémentaire… Tu y as peut-être déjà pensé, mais au cas où je te soumets l’idée, je vois de plus en plus de « créateurs de contenu » étrangers (blog ou vidéo) avoir recours à des systèmes comme Patreon… Personnellement je serai tout à faite partante pour te soutenir via ce genre de système. Bien à toi et bon courage pour trouver le modèle économique qui te correspond :)

  8. Je ne commente pas très souvent ici pourtant je te suis depuis longtemps. J’aime toujours ce que tu propose (le club de lecture, le livre, tes recettes insta), je m’y retrouve totalement.
    Je te soutiens à 100% dans tes nouvelles idées.
    Je serais totalement prête à payer 1€ par mois pour avoir accès à un contenu de qualité. 1€ ce n’est pas grand chose quand on y pense.
    Pareil pour un ebook, dépenser 10-15€ pour avoir accès à un nouveau livre de recettes ou un guide sur les plantes vertes ne me paraît pas dingue.
    Donner un peu d’argent ne me dérange pas à partir du moment où on me propose un contenu de qualité. Tout travail mérite salaire et je comprends totalement qu’il faille payer pour certaines choses.
    En tout cas j’ai hâte de découvrir tout ça et je te soutiens totalement.

  9. Hello :)
    Super l’idée du podcast! Personnellement, je préfère 10x payer pour avoir du contenu d’une influenceuse que j’aime et dont je partage les valeurs, plutôt que de le voir être un panneau publicitaire pour qu’elle gagne sa croûte. Mais cet avis n’engage que moi.

Répondre

Naviguer