Québec // Val Jalbert, entre Histoire et nature

Après notre immersion dans la culture des bleuets, je vous emmène aujourd’hui découvrir l’une des principales attractions de la région Saguenay-Lac Saint-Jean au Québec, qui constitue aussi mon coup de coeur de ce séjour: Val Jalbert, un village historique au coeur des forêts. Il y a tant à y voir que l’on peut facilement y passer toute une après-midi !

Véritable plongée dans une époque révolue, le parc vaut aussi le coup d’oeil pour ses splendides paysages de chutes, de pins et de rivières, avec vue sur le lac. Le tout offre une atmosphère vraiment particulière, surtout à la tombée du jour, quand les animations touristiques cessent, et que la bourgade renoue avec son passé de village fantôme…valjalbert-quebec1

L’HISTOIRE DU VILLAGE

La localité de Val Jalbert, qui s’appelait initialement Ouiatchouan comme la rivière qui la longe, a été fondée en 1901 avec la construction d’une usine de pâte de papier – un « moulin à pâte » – par M. Jalbert. C’était un village de compagnie, c’est à dire que l’ensemble des bâtiments et du terrain appartenait à l’entreprise, qui y hébergeait ses employés et leurs familles.

Après des débuts difficiles, il s’est particulièrement développé durant l’âge d’or économique du moulin, dans les années 1910 et le début des années 1920, accueillant jusqu’à 950 habitants en 1926. Les ouvriers étaient en effet attirés par les conditions de travail, qui comptaient parmi les meilleures de la région, mais aussi par le confort moderne de l’habitat (eau courante, électricité, égout et téléphone dans chaque maison !). Val Jalbert avait alors sa paroisse, son couvent-école, ses commerces…

Malheureusement, les déboires financiers de l’usine ont conduit à sa fermeture en 1927, et à l’exil conséquent de toute la population. En quelques années, les maisons ont été abandonnées, et la localité est devenue un véritable « village fantôme ».

Ce n’est que dans les années 1960 que la bourgade sera redécouverte et que l’État québecois, entre temps redevenu propriétaire de l’ensemble du site, entreprendra des travaux de rénovation pour y accueillir les visiteurs, avec un dernier grand investissement de revitalisation en 2009.

Cet article, ainsi que les explications du site internet de Val Jalbert, sont passionnants si vous souhaitez en savoir plus !valjalbert-quebec2valjalbert-quebec9valjalbert-quebec19valjalbert-quebec20

ENTRE MISE EN SCÈNE ET AUTHENTICITÉ HISTORIQUE

La visite de Val Jalbert m’a paru assez étonnante de prime abord: on a l’impression de pénétrer dans un parc d’attraction, ou une sorte de Disneyland historique, car tous les bâtiments principaux sont animés par des acteurs en costume d’époque qui jouent différents rôles (l’employée de poste, les religieuses du couvent, etc…).

Il y a aussi l’excellent spectacle immersif (sons, lumières, vidéo…) donné dans le moulin, et le tour en trolleybus commenté par une guide pleine d’humour, que j’ai trouvé très ludiques et parfaits pour mieux comprendre l’histoire du lieu, mais qui entretiennent le même effet.

Toute cette mise en scène façon parc à thème, alliée aux rénovations et aux services touristiques (café, boutique de souvenirs, studio photo pour portraits en costume…) est très divertissante pour les familles, mais d’un autre côté, elle peut nuire à l’authenticité du lieu et de son ambiance.

Heureusement, cet aspect est à mon sens compensé par quelques points très intéressants, comme par exemple les intérieurs de maison préservés que l’on peut visiter, les témoignages vidéo, mais aussi les quelques exemples de bâtisses laissées en l’état, c’est à dire en ruine complète, qui donnent à voir le réel passage du temps.

Surtout, j’ai adoré l’atmosphère du parc en fin de journée, lorsque les boutiques sont fermées et que les acteurs (ainsi que la majorité des visiteurs) sont partis. D’un coup, le village retrouve son calme, son silence. On se rend ainsi mieux compte du poids de l’Histoire dans les constructions qui nous entourent, et qui jusque là pouvaient s’apparenter à un décor en carton pâte.

Lorsque la nuit tombe, les ruelles désertes, peuplées de maisons vides et entourées de forêts, s’avèrent même légèrement inquiétantes: on se croirait réellement dans un village fantôme. Si c’est une expérience que vous souhaitez faire, n’hésitez donc pas à vous rendre à Val Jalbert plutôt en milieu-fin d’après-midi. Il est également possible de réserver une chambre dans l’une des maisons hôtels qui ont été spécialement aménagées !valjalbert-quebec15valjalbert-quebec10valjalbert-quebec17

DE SUPERBES SENTIERS DE PROMENADE

Outre sa valeur de témoignage historique, Val Jalbert est aussi une visite particulièrement agréable pour son aspect « nature », ses possibilités de promenade et ses panoramas.

Pour prendre de la hauteur, il suffit d’emprunter le téléphérique, qui offre une très belle vue sur l’immense lac Saint-Jean. On arrive alors au sommet de la chute Ouiatchouan, celle-ci dépassant de 20 mètres la hauteur des chutes du Niagara ! Ensuite, quelques marches et un sentier de planches de bois nous emmènent au coeur de la forêt jusqu’au point d’observation de la chute Maligne, qui surmonte les collines et permet de voir la rivière sinuer entre les pins.

Par une journée ensoleillée, à l’heure dorée de la fin d’après-midi, le paysage est à couper le souffle. J’aurais pu rester des heures à observer les alentours !

On redescend ensuite au village en empruntant les escaliers de bois, dont la vue s’ouvre sur le lac et les petites maisons en contrebas.valjalbert-quebec3 valjalbert-quebec13valjalbert-quebec4 valjalbert-quebec5 valjalbert-quebec6 valjalbert-quebec7 valjalbert-quebec11valjalbert-quebec14 valjalbert-quebec16

LE RESTAURANT FAÇON « TABLE D’HÔTE »

La cerise sur le gâteau de cette visite aura été notre dîner au restaurant du Moulin, situé dans l’ancienne usine, juste à côté de la chute. Si clairement ses tarifs ne correspondent pas au budget que je m’accorde habituellement en voyage, je ne peux que vous le recommander si vous recherchez une expérience gastronomique de qualité, par exemple pour fêter un anniversaire ou une occasion spéciale dans le parc.

L’ambiance est rustique chic, avec un concept façon table d’hôte: le chef Carl Murray vous propose un menu découverte qu’il a concocté ce jour-là à base de délicieux produits locaux et spécialités du terroir (dont des bleuets, bien sûr !). En ayant prévenu à l’avance du régime végétarien de plusieurs d’entre nous, un repas adapté nous a été proposé, et quelle merveilleuse surprise ! La créativité, la finesse et la gourmandise étaient largement au rendez-vous: on sentait que le chef, loin d’être désarmé, maîtrisait brillamment les possibilités de la cuisine sans viande. J’en rêve encore !

Après le repas, le restaurant offre aussi un accès aux points d’observation de la chute, qui est illuminée la nuit. Le bruit et la force de l’eau sont vraiment impressionnants.

J’ai malheureusement perdu toutes les photos que j’avais prises de notre dîner (une entrée, une soupe, un plat principal et un dessert), donc je ne peux pas tellement lui faire honneur – j’ai juste retrouvé la photo ci-dessous prise avec mon téléphone, qui vous donnera au moins une idée du style des assiettes.valjalbert-quebec21

***

Avez-vous déjà entendu parler de Val Jalbert, ou l’avez-vous visité ?
Qu’en avez-vous pensé ?

20 commentaires

  1. Vu l´ambiance dont tu en parles, on dirait le village caché dans la foret dans « big fish », puis abandonné par la suite… J´avais presque l´impression que McGreggor cherchait ses chaussures encore…

  2. J’y étais allée lors de notre tout premier échange de maison, à Montréal. Je garde un souvenir très fort de cet endroit, qui offre un véritable voyage dans le temps.

    J’ai revécu ce genre d’expérience depuis en Nouvelle-Zélande, où des villages similaires ont aussi été abandonnés après la ruée vers l’or. C’est fou d’imaginer la vie de ces gens partis tenter leur chance à l’autre bout du monde sans aucun espoir de revoir un jour leur famille.

  3. Merci pour ce petit voyage dans le temps ! :) les paysages ont vraiment l’air magnifique et l’ambiance… parfaite pour le mois d’octobre !

  4. Je ne connaissais pas du tout mais c’est magnifique (tout en ayant l’air quand même un peu effrayant) et tu donnes, entre ta description et tes photos, vraiment envie de visiter cet endroit.

    Pour ma part, ça me fait penser aux village des Autres dans Lost (celui du passé)

  5. Mais c’est tellement joli… Par contre, la troutrouille qui sommeille en moi s’imagine bien se retourner mille fois au moindre bruit, dans cette ambiance. Je serais déjà en train de m’imaginer des tas d’histoires… C’est vraiment charmant en tout cas, ça donne vraiment envie de visiter. Moi qui suis une amoureuse de l’histoire, je crois que je m’y plairais bien. Je note, je note.

    • Je ne peux que comprendre: tu n’imagines pas le déferlement d’imagination une fois la nuit tombée quand on devait retourner à pieds vers l’entrée ! On avait tellement peur haha ! Le clou du spectacle aura été quand on marchait dans une rue un peu surélevée et que d’un coup les lumières d’un bus sont apparues dans le noir, on a HURLÉ, c’était my-thique 👌🏼😂

  6. J’ai découvert Val Jalbert à travers la saga «L’Orpheline des neiges» de Marie-Bernadette Dupuy que je recommande vivement!!

  7. Certaines photos m’ont rappelé le village de Spectre dans le film Big Fish de Tim Burton haha. Et on dirait que certaines façades des maisons sont en tavaillons, si je ne me trompe pas ? Ca me rappelle les maisons du Jura, je ne savais pas que cette technique se retrouvait au Canada !

  8. Nous y sommes allés il y a 5 ans lors de notre petit road trip au Québec. Il y a tellement de choses à voir que nous avons été frustrés par un passage un peu trop rapide, devant rejoindre notre hôtel du soir qui n’était pas à coté. Passer une journée entière là bas ne serait même pas de trop, et si nous avons la chance de retourner au Québec, il est sur que Val Jalbert fera parti du voyage !

  9. Je ne connaissais pas non plus cet endroit! Tes photos donnent très envie de le visiter, ca à l’air d’être magnifique ! Et la petite description que tu as faite de la tombée de la nuit, ambiance Daphné Du Maurier lui donne encore plus de charme <3👌🏼

  10. J’ai eu l’occasion de le visiter, par hasard il y a deux ans, a l’occasion de mon sejour au Quebec et j’abais beaucoup apprecie. Merci pour cet article et ses jolies photos qui m’ont rappelé de bons souvenirs :)

  11. Le village me rappelle celui de « Spectre » dans Big Fish ! Très belles photos en tout cas, ça donne envie de découvrir la région et le Canada en général :)

Répondre

Naviguer