Mes Dernières Lectures #40

C’est un grand chelem livresque que je vous propose aujourd’hui: les romans dont je vais parler m’ont tous trois fait passer d’excellents moments – je dirais même qu’ils comptent parmi mes meilleures lectures de 2017.

J’ai donc pris un plaisir tout particulier à vous détailler mon ressenti, et j’espère vivement pouvoir partager ces découvertes avec certain/es d’entre vous. Une chose est sûre: si vous aimez les mystères, les contextes historiques et les romans atmosphériques, elles ont de bonnes chances de vous plaire aussi !

P.S.: Comme d’habitude, mes avis sont garantis sans spoiler ♥lectures-sept-oct2017

Lady Audley’s Secret, de M. E. Braddon, éd. Penguin Classics
(VF: Le secret de Lady Audley)

Résumé: Tout juste rentré d’un long séjour en Australie, où il a réussi à faire fortune, George Talboys apprend que sa femme, qu’il se réjouissait de retrouver, est morte quelques jours auparavant. Effondré par cette nouvelle, il est soutenu et recueilli par son vieil ami Robert Audley. Alors que tous deux se rendent à Audley Court, la propriété de l’oncle de Robert, fraîchement remarié à une ancienne gouvernante dont il est tombé amoureux, le comportement de cette nouvelle épouse s’avère particulièrement étrange…

Mon avis: Je ne connaissais absolument pas ce roman ni son auteure avant qu’Aurélia me le recommande sur Instagram (en tombant tout à fait dans le mille, je dois le dire !). On est ici sur un classique du XIXème siècle, marqué à la fois par une influence gothique et un intérêt typiquement victorien pour les moeurs et la moralité – tout à fait ce que j’aime.

Malgré son épaisseur, une fois le récit commencé, j’ai eu du mal à le reposer à chaque fois tant il est empreint de mystère et de suspense !

Pourtant, l’énigme dont il est question ici, ce que cache Lady Audley, se suspecte dès le départ – du moins, on comprend vite ce dont il s’agit dans les grandes lignes, sans toutefois savoir comment l’action a été réalisée. La tension réside donc plutôt dans l’attente avide de détails, d’explications, mais surtout d’une confirmation définitive de nos soupçons. La jeune femme est-elle vraiment coupable et manipulatrice, ou faut-il lui laisser le bénéfice du doute ? Comment le prouver ? En ce sens, ce roman m’a beaucoup fait penser à La Dame en blanc de Wilkie Collins, que j’avais adoré (souvenez-vous).

Sans pitié, l’auteure nous perd dans nombre de rebondissements, aventures, trahisons et secrets imbriqués avant de nous offrir le dénouement, et même si c’est un chouïa long, c’est délicieusement addictif !

La particularité forte de Lady Audley’s Secret, toutefois, réside à mon sens dans ses personnages féminins, à travers lesquels M. E. Braddon dénonce, d’une certaine manière, la dépendance et le manque de choix vécus par les femmes de son époque. Chose plutôt originale pour cette période, elle dépasse aussi les stéréotypes (la vertueuse, ou au contraire la folle à lier) pour proposer l’idée d’une femme qui a le rôle d’un « méchant » – d’habitude toujours incarné par un homme. Eh oui, les femmes aussi sont capables de méfaits !

Une excellente découverte donc, que je conseille vivement à tou/tes celles et ceux qui apprécient la littérature victorienne, les mystères, et Wilkie Collins !

Ma note: 5/5

▼▼▼

Le château des Bois Noirs, de Robert Margerit, éd. Libretto

Résumé: Nous sommes dans les années 1950. Hélène, parisienne de 28 ans issue d’une très bonne famille, vient d’épouser Gustave, un héritier de la Haute-Auvergne qui possède fortune et château. Malheureusement, lorsque celui-ci l’emmène vivre aux Bois Noirs, sa propriété, la jeune femme déchante: le manoir est complètement délabré, une ambiance sinistre et morne règne en son sein, et son mari, à laquelle elle se sentait jusqu’ici unie par une harmonie sensuelle, semble retombé dans une rusticité brutale d’un autre temps. Seule Mme Dupin, sa belle-mère, lui met du baume au coeur – jusqu’à l’arrivée de Fabien, le cadet de la famille.

Mon avis: J’ai découvert ce roman dont je n’avais jamais entendu parler grâce à une vidéo de Lemon June, et j’ai tout de suite su qu’il pourrait me plaire. Cela n’a pas manqué, puisque j’ai été envoûtée dès les premières pages !

Le récit est lent, contemplatif, laissant toute sa place à une atmosphère vaguement glauque, où le malaise monte crescendo. Il ne se passe pas énormément de choses, si ce n’est l’arrivée d’un élément perturbateur qui mène irrémédiablement à la tragédie; l’intrigue en soi, d’ailleurs, est des plus classiques. Pourtant, le lecteur reste happé dans le récit grâce à cette tension d’abord subtile, puis de plus en plus forte, comme une nécrose inévitable, qui l’amène à vouloir connaître le fin mot de l’histoire.

Je crois en outre que ce roman est rendu passionnant par la particularité incroyable de ses personnages, dont nous profitons d’introspections très éclairantes, parfois bouleversantes. Je me suis beaucoup attachée à la protagoniste, bien sûr, pour sa fraîcheur et sa vitalité. Nous suivons tous ses ressentis, ses efforts et ses craintes, qui sont aussi compréhensibles que touchants, et surtout, nous souffrons avec elle de la voir petit à petit contaminée par le désespoir qui flotte dans la maison. Mais j’ai aussi été complètement fascinée par le personnage de Gustave, si lourd – je n’avais jamais rencontré un tel caractère auparavant dans mes lectures, aussi obscur et apathique à la fois. Il est tellement troublant, dégoûtant même – digne des Hauts de Hurlevent, avec une forme bien différente de violence néanmoins.

Enfin, je ne peux pas éviter de mentionner la plume de Robert Margerit, à la fois classique et très accessible, que j’ai trouvée d’une grande élégance. Un vrai bonheur pour les amateurs et amatrices de belles lettres ! Quelque chose dans ses splendides descriptions géographiques, peut-être, ou dans le vocabulaire soutenu, m’a évoqué le langage de Julien Gracq, mon auteur préféré – qui, justement, fit l’éloge de Margerit en son temps. Évidemment, je m’en suis délectée !

En bref, un coup de coeur littéraire qui ne plaira pas à tout le monde (si vous craignez le manque d’action et que vous n’aimez pas les descriptions, passez votre tour) mais qui me correspondait à 1000%. Il m’a donné envie de découvrir toute la bibliographie de Margerit, ce que je ferai avec grand plaisir dans les temps à venir !

Ma note: 5/5

▼▼▼

Marina, de Carlos Ruiz Zafón, éd. Planeta
(VF: Marina)

Résumé: Barcelone, 1980. Lors de l’une de ses escapades loin de son internat, le jeune Oscar découvre une maison aux airs mystérieux. Poussé par la curiosité, il finit par y entrer et rencontrer ses habitants – German, un vrai gentleman qui semble tout droit sorti d’une époque révolue, et sa fille Marina, au corps frêle et au visage pâle, dont il tombe amoureux. Alors que celle-ci l’emmène découvrir un cimetière secret, les deux adolescents se retrouvent mêlés à de sombres histoires qui prennent racine dans la Barcelone de l’après-guerre…

Mon avis: D’aucuns voient dans ce roman jeunesse une sorte d’ébauche de L’Ombre du Vent, que l’auteur écrira immédiatement après. On y retrouve en effet des thématiques communes: un garçon qui erre dans les rues de Barcelone, la fascination qu’une jeune fille exerce sur lui, une grande maison gothique dans le quartier de Sarrià, un homme de talent déchu, un mystère lié au passé, une touche de fantastique… – mais dans une intrigue un peu plus simpliste, plus « attendue » peut-être.

Pourtant, si je reconnais que Marina n’est pas l’oeuvre la plus aboutie de Zafón, je n’ai pas pu m’empêcher de l’adorer et de la dévorer aussi avidement que son opus le plus célèbre; cette histoire reste d’ailleurs l’une des chouchoutes de son inventeur, et je crois qu’elle comptera aussi parmi mes préférées de sa plume.

C’est simple: j’ai lu les premiers mots « juste pour voir », et en quelques secondes à peine, j’étais complètement envoûtée. L’écriture savoureuse, immersive, riche et vivante de l’auteur me fait l’effet d’un tour de magie – il n’y a pas d’autre mot.

Dans ce roman, j’ai particulièrement aimé les personnages fort attachants (mention spéciale pour Oscar, le protagoniste, et le père de Marina), l’atmosphère très gothique et mystérieuse, ainsi que les nombreuses références amusantes à Frankenstein, de Mary Shelley.

Certaines scènes étaient presque angoissantes, délicieusement effrayantes comme j’aime ! Notons aussi que la dimension fantastique prend beaucoup plus de place que dans L’Ombre du Vent – ici, on flirte avec la science fiction, et des créatures maléfiques rôdent…

S’agissant d’un livre plutôt dédié aux ados, les secrets de l’intrigue étaient relativement simples à élucider, certes; j’ai malgré tout trouvé que l’auteur ne prenait pas ses lecteurs pour des innocents idiots – les thèmes sont assez sombres, profonds, voire tristes (notamment la fin, qui m’a beaucoup émue)… À part peut-être l’affrontement final, tout m’a semblé assez subtil, à condition d’accepter l’univers non-réaliste qui est mis en place.

Une lecture simple mais addictive et envoûtante, parfaite en cette saison pour les amateurs/rices d’ambiances gothiques !

Ma note: 4/5

***

Avez-vous lu l’un de ces romans ?
Pourraient-ils vous intéresser, ou pas du tout ?

Cet article contient des liens affiliés de la librairie Decitre pour les livres en français, et d’Amazon pour les livres en anglais (souvent moins cher, avec pas mal d’offres d’occasion), ou lorsque le stock n’était pas satisfaisant sur Decitre. Si vous avez besoin ou envie de faire une commande, en passant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog (cf ma FAQ). Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre librairie locale, qui a tout autant besoin de vous ! Dans tous les cas, MERCI ♥︎

29 commentaires

  1. Marina est sur ma liste de lecture…
    Le château des Bois noirs, j’en ai aimé la lecture, mais pas adoré. Je trouve qu’un des personnages est présenté de façon un peu trop grossière, pas assez subtile et c’est dommage… ET pour l’intrigue, assez classique… donc un bon moment lecture mais pas de coup de coeur !

  2. Bonjour Victoria 💛

    Le secret de Lady Audley est le seul des trois qui m’attire et m’intrigue (je l’ai ajouté à ma wishlist) 📖
    N’appréciant pas un rythme (trop) lent, et les atmosphères glauques, ça limite un peu dans la sélection.
    Je me rends compte, aussi, que je choisis beaucoup les livres en fonction de l’endroit où ils peuvent se dérouler. Et, lorsqu’ils se déroulent dans certains pays (Espagne et d’autres du sud tel qu’Italie, Portugal, et plus loin avec des pays d’Asie), ils ne m’attirent pas. Cela peut paraître ridicule (d’ailleurs, j’en prends conscience à l’instant même, en écrivant mon commentaire), mais c’est ainsi 😊
    Peut-être que le temps passant, j’aurai envie de découvrir des romans s’y déroulant.

    Merci ✨

    • Coucou Mély 💛

      C’est fou, j’ai exactement le même ressenti que toi. Je n’en suis pas spécialement fière mais c’est la vérité. Je n’ai jamais été attirée que par certaines zones géographiques de manière générale, et en littérature c’est encore plus précis: je me cantonne généralement aux cultures anglo-saxonnes (et encore, les histoires ayant lieu en Australie ne me font pas envie), à la France / Belgique, et à la limite les pays scandinaves exceptionnellement (la Suède). C’est très étrange de réaliser ça d’ailleurs ! J’essaie d’ouvrir un peu mes horizons de temps en temps mais clairement, mes goûts naturels restent les mêmes…

      Barcelone est la seule exception: y ayant vécu, je connais les rues et les quartiers par coeur, donc les romans de Carlos Ruiz Zafón sont comme un billet retour pour moi !

  3. Bonjour bonjour !
    Les trois me tentent beaucoup, ce ne sont que des ambiances et des rythmes que j’aime et que je trouves idéales pour l’automne. En tout cas tu sais en parler et tu donnes redoutablement envie !

  4. Salut Victoria !
    Je suis ravie que Marina t’aie plu ! J’avais vraiment trouvé cette oeuvre fantastique. Je me souviens qu’au début de ma lecture j’avais été surprise justement par le côté un peu surnaturel de l’histoire, je ne m’y attendais pas, et puis finalement … On s’y fait très vite, et le roman devient saisissant !

    Bon weekend à toi =)

  5. Bonjour Victoria,

    C’est incroyable de constater le nombre de livres que tu lis.

    Est ce qu’enfant déjà tu étais sensible à la lecture ? Etais-tu entourée de livres, d’une grande bibliothèque ?

    J’admire beaucoup ton travail.
    Bonne journée à toi.

    • Bonjour Marlene !

      Je suis une grande férue de lecture depuis toute petite en effet ! J’avais pas mal de livres, j’en empruntais aussi, et je lisais beaucoup de manière générale. Il n’y avait pas internet à l’époque, ou très peu, et l’usage de la télévision était limité à la maison donc je suppose que ça aidait aussi ! J’ai ensuite fait un bac L, une prépa littéraire… Les livres et les histoires ont une place toute particulière dans mon coeur.

      • C’est très joli ton parcours !
        De mon coté j’avais plus accès aux activités manuelles, couture, tricot, bricolage, menuiserie …
        J’aimerai beaucoup réussir à transmettre cet amour de la lecture à mes enfants. Et puis surtout cette ouverture d’esprit. Enfin, on voudrait tellement bien faire pour donner le meilleur à ses enfants !

  6. Elle est jolie ton erreur qui me fait penser à un lapsus écrit dans la partie sur le livre « Marina »: contera au lieu de comptera :-)

    Sinon Marina en premier lieu et éventuellement le Secret de Lady Audley pourraient m’intéresser.

  7. Merci pour ces billets lecture et pour ton blog en général, qui me permettent de decouvrir des univers vers lesquels je n’irais pas forcément , ma PAL augmente car je n’ai pas ton rythme de lecture ! Je te lis régulièrement sans commenter.
    Bon week-end

  8. Bonjour Victoria,
    Le monde est petit, je te suis depuis deux années maintenant et quelle ne fut pas ma surprise de voir le livre de Margerit dans ta storie Instagram ! Pourquoi donc me diras-tu, tout simplement parce que je travaille dans l’association Robert Margerit près de Limoges (seule employée) et ce depuis 3 ans maintenant. Auteur de grande qualité mais méconnu du grand public, je suis heureuse qu’il te soit parvenu entre les mains. Tu aimeras peut-être aussi Mont-Dragon qui est justement le livre que Julien Gracq a particulièrement aimé, ou encore La Terre aux loups. Je ne sais pas si tu es également au courant, mais ça peut peut-être t’intéresser, il y a eu deux adaptations cinématographiques, des oeuvres de Margerit, Mont-Dragon avec Jacques Brel en 1970 et le Château des Bois Noirs sous le titre Les Bois noirs en 1989 avec Béatrice Dalle.
    Bonne journée à toi
    Marianne

    • Coucou Marianne !

      Incroyable, quelle coïncidence ! Je suis d’autant plus ravie de mettre cet auteur en lumière aujourd’hui qu’il est injustement méconnu.

      Les deux romans que tu cites sont en effet ceux qui me font très envie, je compte me les procurer à l’occasion. Et merci pour l’information concernant les adaptations cinématographiques, si je tombe dessus je serais assez curieuse de les découvrir !

  9. Je ne connaissais aucun de ces livres, mais ton enthousiasme me donne envie de les découvrir, alors merci à toi!

  10. MARINA <3 Je l'ai lu en 2 jours, je l'ai dévoré !Il s'agit de ma dernière lecture d'ailleurs ( j'ai commencé ce matin dans le métro ma cousine Rachel <3) Outre son côté effrayant il est sacrément touchant ( petite larme à la fin…) . On s'accroche vraiment aux personnages, à cette ambiance mystérieuse et l'intrigue est plus que surprenante ! on ne veut pas perdre une miette de l'histoire ! C'est le 2ème livre de Carlos Ruiz Zafon que je dévore ( "les lumières de septembre" est fantastique aussi je te le recommande si tu ne l'as pas déjà lu ! ) et j'e n'ai qu'une hate c'est de retourner dans ma petite librairie pour en commander d'autres !

  11. Le premier a l’air particulièrement génial, mais je n’en n’avais jamais entendu parler. Moi qui lis régulièrement en anglais, je pense que j’aurais quand même du mal à enchaîner plus de 500 pages; Pour l’édition anglophone est bien jolie que la francophone ahah. Quant à Marina, je l’avais lu lorsque j’étais au lycée et j’en garde un très bon souvenir.

    Laura

  12. Coucou et Merci pour cette sélection
    Je t’avouerai que j’ai tout de suite été attiré par le 1er livre que j’ai téléchargé sur ma liseuse . Merci pour cette belle découverte. Bisous

  13. Bonjour Victoria!
    Merci pour ces résumés. Je pense que ces trois livres sont susceptibles de me plaire.

    Sinon, je voulais juste te préciser un petite faute dans le 3ème paragraphe de ton avis sur « Le château des Bois Noirs », une forme bien différente et non différence. Comme tu le dis plus haut à une autre lectrice, c’est la fatigue alors j’espère que tu pourras te reposer ce weekend malgré ton séjour à Lyon.

    Bon weekend!!!

  14. Ah je note tes recommandations, je pense que ces livres me plairaient aussi… un jour! J’ai un peu mis en pause mes « nouvelles » lectures, vu que je relis Harry Potter (enfin, après de nombreuses années où je m’étais un peu détachée par la force des choses)…

  15. Bonjour Victoria,
    Je n’ai lu aucun des trois romans mais par contre, quand j’étais ado, j’ai vu une adaptation du  » chateau des bois noirs  » avec Béatrice Dalle, Stephane Freiss , de Claire Denis si mes souvenirs sont bons ( mais c’est vieux !) qui n’était pas trop mal , il me semble. En tous cas , tu m’as comme toujours donné envie de lire ces œuvres. Pour le moment, j’ai commandé la dame en blanc, nos étoiles deNoss head, la maison hantée de Shirley Jackson et le premier tome d’Outlander, ainsi que les oiseaux et deux autres nouvelles de Daphné du Maurier que je ne connais finalement qu’à travers Hitchcock. De quoi lire pour une petit moment ! Mais je garde ces recommandations en tête et me délecte de tes articles.
    Bonne soirée !

  16. Hello :) Merci pour cet article, j’adore suivre les points lectures des autres, étant moi même une amoureuse des livres ! Lady Audley’s Secret a l’air top, je pense que je vais el mettre sur ma liste de livres à lire.
    Au plaisir de te lire,
    Elena&Xena
    http://mismeow.fr

  17. Hello :) Merci pour cet article, j’adore suivre les points lectures des autres, étant moi même une amoureuse des livres ! Lady Audley’s Secret a l’air top, je pense que je vais el mettre sur ma liste de livres à lire.
    Au plaisir de te lire,
    Elena&Xena
    http://missmeow.fr

  18. Chère Victoria, comment te remercier pour toutes ces pistes de lecture qui ont vraiment changé mon rythme de lecture depuis quelques mois ?
    Après la publication sur IG d’une photo du Château des bois noirs, je suis allée a ma librairie constatant qu’elle n’avait aucun livre de Margerit.
    Demandant s’il était possible de commander un livre, la librairie tique sur ma demande « vous n’etes pas la première a me demander ce livre cette semaine, est-il au programme d’une étude particuliere? »
    « Non, je suis seulement des avis de lecture sur un blog »
    Une autre cliente lève la tête « je connais un blog génial pour ça, Mangoandsalt »

    Bref, sache que tu es bien connue et appréciée dans le 10e à Paris!!

    Revenons en au livre: merci merci merci! Je me couchée tard hier pour le finir et son ambiance ne me lache pas ce matin. la plume de Margerit est prenante et m’a emporté aux bois noirs aux côtés de Gustave, Hélène et Fabien.

  19. Eh bien, on a du lire le même livre plus ou moins en même temps, et toutes les deux à cause de Lemon June! Je parle bien sûr du Château des Bois-Noirs. Ce qui est amusant c’est que, même si je me suis moins bien exprimée que toi (je suis un peu rouillée de la chronique), j’ai noté les mêmes choses que toi dans ma chronique que je viens de publier. J’ai adoré.
    Et puisqu’on parle de gothique, je m’empresse de noter le titre du premier livre dont tu parles, que je ne connais pas du tout mais qui m’a l’air excellent aussi.
    Merci pour ces chroniques :)

  20. « Le château des Bois Noirs, de Robert Margerit », Tu as réussi à attirer mon attention et surtout ma curiosité ! Je note ce livre très précieusement ! Merci pour la découverte !

    As-tu lu la Saga Le goût du Bonheur de Marie Laberge ? :)

  21. J’aime ces articles sur tes découvertes lectures! Ils me permettent d’ajouter des titres sur ma liste de livres à lire. Ici, c’est le secret de Lady Audley qui me fait particulièrement envie. Merci pour ces nouvelles inspirations!

Répondre

Naviguer