Un avion sans elle, etc…

Une fille férue de polars qui se retrouve quelques jours au calme en Normandie, ça donne un festin de lecture digne de ce nom! J’ai eu le plaisir de dévorer des centaines de pages pendant mon séjour (notamment grâce à vos précieuses recommandations sur Instagram, encore merci, ma wishlist est remplie pour des années au moins!), ce qui m’a donné envie de partager mes impressions avec vous! Peut-être que certain(e)s aoûtien(ne)s en panne d’idées pour bouquiner au bord de l’eau pourront s’en inspirer.

Aujourd’hui, je voulais vous parler tout particulièrement d’un trio de romans à suspense écrits par Michel Bussi, professeur de géographie à l’université de Rouen et désormais auteur à succès avec une vingtaine de prix littéraires et environ 480.000 exemplaires vendus en 2013. J’ai récemment vu ces livres encensés dans toute la presse, alors, avec leurs jolies couvertures graphiques illustrées en papier, je ne pouvais qu’avoir envie de m’y pencher! Je me suis acheté les trois titres disponibles en version rééditée chez Pocket, et voici ce que j’en ai pensé.

polars-michel-bussi

Un avion sans elle

Résumé 
23 décembre 1980. Un avion en provenance de Turquie s’écrase sur le Mont Terrible, dans le Jura. La seule rescapée est une petite fille de 3 mois aux yeux bleus qui voyageait avec ses parents. Mais il y a un problème: ce jour-là, elles étaient deux dans l’avion! S’agit-il de la fille des Vitral, une famille modeste et anonyme, ou de la riche héritière de la famille Carville? Puisqu’il faut bien placer l’enfant, et sans preuves évidentes sur lesquelles se fonder, la justice tranche. Cette décision n’efface toutefois pas le doute dans le coeur des deux clans, donnant lieu à une enquête qui durera dix-huit ans…

Mon avis 
J’ai été séduite par cette intrigue dès les premières pages, pour son originalité et la façon dont elle est développée par l’auteur. Celle-ci s’expose en effet à travers un contraste entre temps présent et retour au passé, laissant au lecteur le plaisir de voir grandir ses doutes et se confondre toutes les pistes au fur et à mesure de l’avancement. Et puis pour une fois qu’un polar ne parle pas d’un meurtre, ça change, tout en restant très accrocheur! J’ai dévoré ce livre en un clin d’oeil, passionnée par le mystère épais planant autour de l’identité de cette enfant, jusqu’au dénouement assez inattendu (même si finalement, on comprend que c’était la seule issue possible). Seul léger bémol: le côté presque mièvre apporté par le personnage principal tout au long du livre, et dans le chapitre épilogue, un peu gentillet. Je vous conseille néanmoins chaleureusement cette lecture, qui vous fera à coup sûr passer un bon moment!

*

Nymphéas noirs

Résumé 
Dans le petit village de Giverny, au milieu des champs et des nénuphars de Monet, le médecin Jérôme Morval est retrouvé assassiné, une carte d’anniversaire pour enfant dans sa poche. Alors que les deux enquêteurs saisis de l’affaire pataugent dans un marécage de pistes décousues, trois femmes se détachent de la toile. Il y a Stéphanie, la belle institutrice qui trouve dans le lieutenant Sérénac un remède à son envie d’évasion; Fanette, l’écolière qui ne vit que pour la peinture; et puis il y a la vieille dame au chien, la Sorcière, si invisible qu’elle voit tout, sait tout, sans jamais se faire remarquer…

Mon avis 
Voilà mon préféré des trois opus, à lire absolument! Si l’intrigue pourrait sembler plutôt basique (il ne s’agit après tout que de retrouver un assassin, comme c’est souvent le cas dans les polars), elle est en réalité rendue très complexe par la variété de points-de-vue exposés, surtout les pensées de la vieille dame qui égraine le suspense à petit feu. Michel Bussi est un excellent manipulateur… Et puis cette fin, mes amis, CETTE FIN! Complètement imprévue et surprenante, un vrai jeu de maître. Les personnages sont attachants, avec une mention spéciale pour le duo contrasté des deux enquêteurs, mais c’est aussi le cadre que j’ai tout particulièrement apprécié: les descriptions de Giverny, de la maison de Monet, les anecdotes sur la vie du peintre à l’époque où il était au coeur de la vie du village… Un petit voyage littéraire qui m’a beaucoup donné envie de retourner visiter la région!

polars-michel-bussi2

Ne lâche pas ma main

Résumé 
En vacances familales sur l’île de la Réunion, le destin de Martial Beillon chavire lorsque Liane, son épouse, disparaît de leur chambre d’hôtel avec ses bagages sans laisser de trace. Les taches de sang dans la chambre, le couteau manquant, puis sa fuite avec leur fillette de 6 ans, tout accuse notre homme. Aja Purvi, la capitaine qui se charge de l’enquête, une métisse indienne déterminée, et son sous-lieutenant Christos Konstantinov, un Zoreille amateur de rhum et de dolce vita, sont persuadés qu’il s’agit d’un criminel dangereux. Et pourtant…

Mon avis 
Si j’ai lu ce livre assez rapidement, je dois avouer qu’il n’a pas spécialement réveillé en moi la sensation d’urgence qui me pousse à tourner absolument les pages lorsque je suis prise dans une intrigue. Est-ce parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages? J’ai trouvé Martial Beillon assez antipathique, Christos Konstantinov trop mou et détaché, et Aja Purvi trop froide. Comme dans les deux autres opus, l’auteur manipule parfaitement le lecteur, multipliant les points-de-vue, distillant au compte-goutte des informations parfois confondantes sur le mystère qui nous occupe, mais il manque un petit quelque chose pour que j’y plonge complètement. Dommage!

***

Bilan plutôt positif donc pour ces trois romans dévorés en 5 jours! Malgré la petite déception finale, j’ai adoré le style de Michel Bussi, l’originalité de ses intrigues, son grand talent de manipulation et sa maîtrise des dénouements inattendus. Je vous recommande très chaudement de découvrir ses livres si ce n’est pas encore fait, surtout Nymphéas noirs et Un avion sans elle. Ce dernier va d’ailleurs faire l’objet d’une adaptation au cinéma! De mon côté, j’ai hâte de me plonger lors d’une prochaine occasion dans N’oublier jamais, son dernier opus, paru chez Presses de la cité.

Avez-vous lu des romans de Michel Bussi? Êtes-vous d’accord avec mon avis?

35 commentaires

  1. Je ne connaissais absolument pas cet auteur mais cette sélection à l’air bien sympathique, surtout « Un avion sans elle » que j’ai vu défilé sur les photos Instagram. Ça donne envie !
    Des bisous !

  2. Bonjour.
    Conquise également par les « nymphéas noirs », je m’apprête à commencer « n’oublier jamais ».
    Tout à fait d’accord avec toi !!!
    Bon dimanche

  3. J’ai dévoré « un avion sans elle » (lu en 3 jours!) auquel j’émets les mêmes réserves que toi : personnalités un peu « guimauve » des personnages, et quelques longueurs… Mais l’intrigue est excellente. Grâce à ton article, je meurs d’envie de me procurer Nymphéas noirs, il est arrivé direct sur ma wishlist ! Bises :)

  4. J’ai beaucoup aimé Un avion sans elle mais je n’ai pas encore lu les autres. Contente d’apprendre que ses autres romans valent le détour, je vais certainement me pencher dessus dans les prochains mois, quand ma crise de lecture sera passée ! :)

  5. Coucou Victoria,
    Pour ma part, j’ai lu le 1er et le troisième et je suis globalement d’accord avec toi. J’ai qd même bien aimé Ne lâche pas ma main car tout comme pour Nymphéas noirs pour toi, j’ai apprécié de voyager à travers cette intrigue qui se passe sur l’Ile de La Réunion. En tout cas tu m’as convaincu d’acheter Nymphéas noirs merci!

  6. Je suis très polar et j’ai lu l’année dernière un Avion sans elle que j’ai absolument adoré ! Cette intrigue et cette écriture, qui nous donne envie d’enchainer les pages pour y connaitre la fin !
    J’ai déjà une bonne pile de lecture en attente, mais je pense que je vais tenter de lire les deux autres ouvrages :)
    En ce moment je lis « Nos étoiles contraires » et c’est aussi un très bon livre dans un tout autre genre !

  7. Pour ma part, j’ai lu un Avion sans elle, et j’ai pas trop accroché… J’ai vraiment pas aimé le dénouement. Toutefois, il a accompagné mes après-midi au bord de la piscine il y a un an, et c’est déjà bien ;)

  8. Je ne connais pas cet auteur
    Alors merci pour la grosse découverte, je vais m’en aller vite acheter ces merveilles qui me tentent vraiment beaucoup <3

  9. Je n’ai lu aucun Bussi encore, mais je louche dessus depuis quelques temps et je crains que ton article ne m’en donne encore plus envie ! :)

  10. J’ai moi aussi lu les 3 et globalement, je rejoins ton avis. « Les Nymphéas noirs » ont ma préférence, notamment pour l’ambiance et le décor de l’intrigue !

  11. Génial ! J’adore Michel Bussi.
    J’ai lu « un avion sans elle » l’année dernière et je n’ai pas pu m’arrêter, à en oublier de descendre du train à ma station tellement j’étais dedans.

    Cet été j’ai lu « Ne lâche pas ma main », j’ai été moins dedans mais quand même super emballée.

    Et justement j’étais sur le point d’acheter « nympheas noirs » mais le résumé derrière le bouquin ne m’avait pas trop trop convaincue. Si tu dis que c’est ton préféré, je vais le tenter alors !

    Merci en tous les cas.

    Julia
    http://www.juliaetmax.com

  12. coucou,
    j’ai dévoré tous les romans en poche de MICHEL BUSSI cet été et je partage tes avis sur chacun des livres!Mon préféré est NYMPHEAS NOIRS(même si des 3 titres c’est celui qui au départ m’attirait le moi!)
    Pour le dernier roman,j’attends encore quelques semaines puisqu’il va paraitre en poche d’ici peu!!
    belle journée

  13. J’ai lu un avion sans elle tellement j’en entendais parler, résultat très décevant, j’ai fini par lire le dernier chapitre pour connaître l’intrigue et pouvoir arrêter de le lire. j’ai vraiment trouvé ça mou, le personnage est mièvre (comme tu le dis si bien), bref, grosse déception pour moi!

  14. Je suis assez séduite par ta première recommandation.
    Je jetterai surement un coup d’oeil!
    Cheers!
    preppyandfunny.wordpress.com

  15. ou Victoria,

    J’ai lu « Un avion sans elle » il y a deux petits mois au cours d’un long voyage en bus de 6 heures m’amenant dans le centre du Vietnam.
    Si l’intrigue m’a complètement séduite, tout comme le dénouement auquel je ne m’attendais en aucun cas, le côté fleur bleue, voir mièvre, de Nicolas m’a franchement irritée. Du moins jusqu’à son départ vers le Jura !

    J’adore lire et je peux dévorer livres sur livres si j’ai de quoi sous la main. Mais mon problème est que je n’ai aucun, mais vraiment aucun, talent pour choisir de bons livres en librairies.
    Le choix d’Un avion sans elle s’est fait grâce au blog Critique-moi que je te conseille. J’ai pu lire cet été de vrais trésors dénichés ici (D’acier, L’île des oubliés, L’invisible, Derrière la haine, Zona frigida…) : http://www.critique-moi.fr

    Bonne journée !

  16. J’ai lu Un avion sans elle très récemment. J’ai aimé. Une jolie lecture pour l’été avec une intrigue qui se tient. Ça ne révolutionne pas le monde du polar, mais ça se lit bien !
    Je lirai certainement les deux autres de l’auteur un de ces jours.

  17. C’est marrant je suis passée devant à la Fnac et le titre m’a interpellé (Un avion sans elle), je n’ai pas eu le temps de lire, mais merci pour ce résumé !

  18. Coucou, j’ai découvert ton blog grâce à Biba. Il est super. J’adore lire ( d’où le titre de mon blog ) et les 3 livres que tu présentes m’ont l’air sympa comme tout. Et la couverture donne envie.

    A bientôt

  19. J’ai justement lu « un avion sans elle » cet été, sur les conseils d’une cliente à la fnac qui m’a vu lire le résumé ! Je suis assez d’accord avec ton avis du livre :) Et je vais sûrement me laisser tenter par Nymphéas noirs !

  20. J’ai moi même connu cet auteur récemment, j’ai commencé par un avion sans elle. Je l’ai beaucoup apprécié ce qui m’a fait acheter Nymphéas Noirs, je ne l’ai toujours pas lu ayant entamé Peur noir d’Harlan Coben. En tout cas ton avis me donne envie de le lire très vite !

  21. Je suis tout à fait de ton avis.. Jolie découverte qui change des Musso et autres Levy… Que nous propose-tu d’autre maintenant ? ;)

  22. Aurore Kesseler-Bauer Répondre

    Merci pour cette idée declecture, je suis tout de suite allée acheter Nymphéas Noirs et j’ai maintenant hâte de me poser pour le dévorer.

  23. Pingback: Mes coups de coeur du web #5 | Lauralou

  24. J’ai acheté « Ne lâche pas ma main » avant l’été et il m’avait l’air pas mal. Je verrai bien ce que ça donne, mais merci pour les autres idées de lectures. Je pense me prendre les « Nymphéas noirs » étant donné ce que tu en dis.

    Laura

  25. As-tu lu « La vérité sur l’affaire Harry Québert » de Joel Dicker ? Je suis plongée dedans et c’est un roman policier palpitant!

  26. Pingback: Coups de coeur littéraires du moment – Spécial Michel Bussi | Lauralou

  27. J’ai lu et adoré « Nymphéas noirs » après en avoir découvert la critique sur ton blog… Merci pour cette excellente recommandation de lecture!
    Si tu es amatrice de polars, je te recommande ceux de Dominique Sylvain, de petits bijoux! « Passage du Désir » pour commencer…

  28. Il m’en reste un à compléter : Nymphéas noirs, ton préféré !
    c’est marrant moi j’ai adoré « ne lâche pas ma mains » et un peu moins « un avion sans elle » même si je l’avais pas vu venir !
    Merci pour ce partage !

  29. Je pense avoir lu tous les Bussi en commençant par le dernier il me semble : Maman à tort et en finissant avec le premier Gravé dans le sable.
    Mes préférés ont sans aucun doute été Nymphéas noirs et Maman a tort avec une grosse préférence pour Nymphéas Noirs…
    J’ai moins aimé mais aimé quand même hein ))un avion sans elle et ne lâche pas ma main.
    J’aime beaucoup le style de l’auteur, la façon qu’il a de manipuler le lecteur.
    Comme toi je les ai lu tous à la suite en quelques jours seulement tellement je voulais connaître le dénouement.
    Les autres m’ont bien plu aussi.
    Dans Gravé dans le sable on voit que c’est son premier livre, le style est moins peaufiné, il débutait…mais belle histoire quand même assez triste au demeurant.
    Voilà je suis heureuse d’avoir découvert ton blog j’espère y découvrir de nouvelles lectures)))

Répondre

Naviguer