Revue // Déodorant Schmidt’s

On a beaucoup entendu parler il y a quelques années des fortes suspicions portées sur les déodorants et anti-transpirants habituels du commerce, qui auraient des effets cancérigènes, notamment en raison de la pénétration des sels d’aluminium sous la barrière cutanée rendue particulièrement sensible par les irritations et micro-coupures de l’épilation. Ce scandale a marqué le début de mon aventure au pays des déodorants naturels, et de ma quête du produit parfait, qui allierait efficacité complète et qualité des ingrédients.

En quelques années et suite à de nombreux tests (au moins 8 marques différentes, si je calcule bien), deux grands noms se sont détachés du lot: le Soapwalla, d’abord, pour son efficacité incroyable et son label bio, et le Lavanila, marque découverte aux Etats-Unis, pour son alliance idéale entre plaisir d’utilisation et réelle protection. Malheureusement, chacun d’eux a aussi un gros défaut: le Soapwalla a fini par me provoquer des irritations systématiques, ce qui m’a obligé à y renoncer, et le Lavanila n’est pas disponible en Europe.

Parmi les candidats potentiels au meilleur déodorant naturel de ma vie, il me restait cependant une référence très réputée à tester: le Schmidt’s, une gamme en pot made in Oregon, USA. Je me suis enfin décidée à lui laisser une chance il y a environ un mois et demi, en choisissant d’abord la version sans parfum pour minimiser tout risque de réaction.

Je viens aujourd’hui vous proposer une revue détaillée de ce produit, qui avait semblé vous intriguer lors de mes dernières « beauty discoveries« , et partager avec vous mes impressions. Ai-je été conquise, moi aussi, par ce petit mignon?

deodorant-naturel-schmidts

Composition

Le déodorant Schmidt’s est 100% naturel, vegan (sans produits d’origine animale) et certifié cruelty-free, mais pas bio. Il ne contient aucun sel d’aluminium, aucun paraben. La version non parfumée se résume d’ailleurs à 6 ingrédients irréprochables: du beurre de karité, du bicarbonate de soude, de la poudre d’arrowroot, du beurre de cacao, de la vitamine E (conservateur naturel) et de l’extrait de houblon. Dans les versions parfumées, il faut compter également sur la présence d’huiles essentielles.

Bon point pour la conservation du produit: son contenant est en verre, qui est un matériau neutre. C’est toujours la meilleure option, spécialement pour les produits huileux ou aqueux, puisqu’ils absorbent particulièrement certaines toxines contenues dans les plastiques.

deodorant-naturel-schmidts2

Aspect et texture

En raison de son mélange de beurres cireux et de poudres, la texture de ce déodorant est très compacte, friable et solide à température ambiante. Une petite spatule en plastique fournie avec le pot permet de prélever la quantité adéquate de produit en râclant la matière jusqu’à obtenir l’équivalent d’un petit pois. La maniaque de l’hygiène que je suis apprécie!

Ce n’est qu’une fois exposée à la chaleur de la peau que la texture devient plus fondante et crémeuse – cela peut tarder un peu quand on est en plein hiver et qu’on a les mains froides, mais c’est très rapide quand il fait plus doux.

Outre son originalité, ce format particulier fait la longévité du pot: faute de devoir prélever grand chose à chaque fois, celui-ci dure facilement plusieurs mois (je dirais 3 mois ou plus, selon vos besoins).

deodorant-naturel-schmidts3

Application

Étant donné son format cireux, le déodorant Schmidt’s a la particularité de s’appliquer directement avec les doigts sous les aisselles, comme le Soapwalla! C’est un geste qui peut sembler étrange au début, mais auquel on s’habitue très rapidement.

Attention cependant: ce produit contenant du bicarbonate de soude, potentiellement irritant à l’usage sur les peaux sensibles, il est assez important de prendre le temps de l’appliquer correctement si vous êtes du genre à faire des réactions allergiques. La première fois que je l’ai utilisé, j’ai fait la bêtise de l’étaler à la va vite, sans l’avoir correctement chauffé, ce qui m’a provoqué des plaques rouges et des démangeaisons pendant plusieurs jours – pas très agréable, vous en conviendrez.

Ma technique d’application est donc très précise: je roule la matière entre mes doigts pour la réchauffer petit à petit, jusqu’à ce qu’elle devienne fondante. Je l’écrase alors et l’étale pendant quelques instants sur mes doigts, puis quand tout est bien réparti, je presse mes doigts zone par zone sur mes aisselles en faisant fondre le produit contre la peau sans l’étaler. C’est le frottement du bicarbonate contre l’épiderme qui le sensibilise, et qu’on doit donc éviter. De cette manière, et en alternant de temps en temps avec une mixture maison à l’HE de Palmarosa, je n’ai plus du tout eu de souci!

Après application, il faut absolument se laver les mains puisqu’il y reste de la matière. Je trouve d’ailleurs que contrairement au Soapwalla, il est assez difficile de retirer tous les résidus: il me reste généralement comme une couche cireuse que je finis d’éliminer dans une petite serviette. Heureusement, avec la version sans parfum cela ne pose aucun souci, mais c’est peut-être plus problématique avec les versions contenant des huiles essentielles (en tous cas il vaut mieux éviter de se toucher les yeux après!).

deodorant-naturel-schmidts4

Efficacité

Côté efficacité, le déodorant Schmidt’s n’a pas volé sa réputation: il protège particulièrement bien contre les mauvaises odeurs, et ce, tout au long de la journée. Sauf cas particulier, vous pouvez lui faire confiance. Même s’il n’est pas anti-transpirant (et tant mieux, bloquer un processus naturel de l’organisme n’est jamais très bon), je ne ressens pas pour ma part de problèmes d’humidité, sans doute grâce aux poudres absorbantes qui entrent dans sa composition.

***

BILAN

J’avais entendu énormément de bien de ce déodorant, ce que je comprends tout à fait au vu de sa composition irréprochable et de son efficacité confirmée.

En revanche, je ne peux pas personnellement le considérer comme un coup de coeur: ayant connu la simplicité du Soapwalla, qu’il suffisait de prélever et d’appliquer par tapotements, ou du Lavanila, dont la texture similaire est proposée en stick, ici je trouve le processus d’application très lent et un peu laborieux. Lorsque je ne suis pas pressée le matin, pourquoi pas, mais il m’arrive souvent de devoir me dépêcher et de pester contre la perte de temps (toute relative, on est d’accord!) qu’il me suppose.

Je continuerai néanmoins à l’utiliser pour les prochains mois puisque c’est la meilleure option qui soit à ma portée pour le moment, mais je ne rêve que d’une chose: retourner vite aux Etats-Unis pour me refaire un gros stock de déodorants Lavanila, définitivement mes grands chouchous. Quel dommage qu’on ne les trouve pas dans nos contrées!

Déodorants Schmidt’s, entre 9,99€ et 11€ chez Birchbox, Ecco Verde ou Bazar Bio.

Connaissez-vous ce déodorant? Êtes-vous d’accord avec mon avis?

 

55 commentaires

  1. Merci pour cette revue ! Je retiens notamment ton conseil pour l’application, je me suis fait un déo maison tout simple (huile de coco + bicarbonate de soude) qui marche trop trop bien mais qui me cause quelques irritations, j’étais donc repassée à un déo « normal » de chez Lavera, bio, qui sent bon, mais alors pas du tout efficace ^^, donc j’essaierai ta technique pour appliquer mon déo à moi :-)

  2. je ne prends plus que des déos sans sels d’alu, mais il est vrai que la texture de celui-ci me rebute un peu, pas sûr que je teste pour le moment, mais merci pour cette découverte!
    belle journé
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  3. As-tu testé le déo bio pureté de lin de sanflore ? je n’en ai pas encore eu l’occasion mais il parait qu’il est super !

  4. Un grand merci car je l’ai en version lemon et je l’appliquais directement sur les aisselles en frottant. D’ailleurs depuis j’ai l’apparition de taches brunes sous les aisselles. Penses-tu que cela soit du à ce déo ou à son mode d’application ?
    Ton blog est vraiment génial!!!! C’est la première page que je visites tous les matins en arrivant au bureau.

    • J’ai eu des tâches avec le SoapWalla (en plus des irritations) et ça m’a fait totalement flipper… Je n’ai pas d’avis médical pour appuyer cette idée mais ça ne me semble pas terrible quand même! Quand tu vois un changement sur ta peau, il vaut mieux éviter de poursuivre les applications.

    • Il se peut que ton déo contienne de l’HE de citron (ou autre agrume), et ces HE sont photosensibilisantes, ce qui expliquerait les tâches!

    • Victoria! Merci pour ton article qui date déjà, j’aurais dû le lire avant l’achat de ce produit.
      Celui que j’ai choisi me semblait parfait par sa composition et son odeur : Bergamote & Lime.
      Toutefois, je retrouve certains défauts que tu mentionnes: texture qui reste aux doigts mais surtout démangeaisons ( de moins en moins, je l’applique mieux je pense) et après deux semaines d’utilisation, les tâches brunes…
      En lisant les commentaires je ne suis donc pas la seule. Stéphanie, Laura, et tous(tes) les tâches ont-elles disparus naturellement après l’utilisation? Avez-vous des astuces naturelles pour enlever ces tâches?

      Sinon pour ce déodorant je pense qu’il ne convient pas à tout le monde ou bien que son utilisation devrait être espacée.

      Merci pour ton blog Victoria il est génial, et tu as l’air géniale!aussi. Bisous!!!!! :)

      • Hello,

        J’ai aussi eu des tâches brunes qui sont apparues sous mes aisselles à cause de ce type de déodorant.
        Vos tâches ont-elles disparus ?

        Merci :)

  5. C’est drôle cet article, je viens de m’acheter un déodorant Schmidt´s il y a une semaine alors que j’étais fidèle depuis un an au Soapwalla. Je suis d’accord avec toi pour l’application moins rapide/pratique, je trouve la texture trop friable c’est dommage !
    J’ai pris le parfum bergamote citron mais j’ai un peu peur avec l’arrivée des beaux jours, je crois que les huiles essentielles types citrus sont dangereuses au soleil…

    • Sauf si elles (les huiles essentielles d’agrumes ) sont sans furocoumarines (les molécule photosensibilisantes)

  6. Je l’ai depuis 2 semaines maintenant et je l’adore ! Il marche très bien. J’utilise depuis bientôt 1 an des déos en pâte et même si il faut l’avouer, ce n’est pas super pratique, c’est bien efficace et j’aime le fait que ce soit 100% naturel.
    Avant, j’utilisais le Soapwalla mais tt comme toi : irritations…
    Le Schmidt’s est une bonne alternative.

    x,
    Maïa
    http://wildandfolkheart.com

  7. Super article. J ai opté perso pour la version fait maison sans avoir testé ni schmidt ni soapwalla et je suis bluffée par l efficacité de la chose.
    La texture est peu dure du schmidt dûe à mon avis au beurre de cacao me gênerait un peu. la version maison huile de coco, karite , un peu de cire pour durcir, bicarbonate, arrow-root et huiles essentielles est très fondante.

    Belle journée

    • Coucou!

      Mon déo schmid’ts bergamote lime arrive à sa fin, j’en suis assez satisfaite mais vu le prix, j’aimerais tester une recette maison, j’ai presque tous les ingrédients mais niveau quantité, je me demandais combien de cire végétale mettre pour qu’il soit dur mais pas trop non plus pour qu’il reste facile à appliquer.. Merci !

      Bonne soirée =)

  8. J’ai déjà testé le Soapwalla et j’utilise actuellement le déodorant Schmidt’s bergamote & lime. Même s’il est très efficace, je partage ton avis sur la facilité d’utilisation du Soapwalla, je préfère sa texture !

  9. De mon coté j’ai été super déçue par ce produit, sur moi il n’a aucun efficacité, c’en était embarrassant… Par contre j’ai adopté le Soapwella, qui lui est absolument nickel. Ultra-efficace, et aucune irritation pour l’instant.

  10. Il a remplacé mon vieux deo avec sel d’alu depuis quelques mois. J’en suis tout à fait satisfaite mais après 1 mois d’utilisation j’ai eu des irritations et ganglions. Depuis j’applique d’abord une noix d’huile de coco et tout est nickel. Il tient toute la journée et n’a craqué qu’une fois sous une aisselle (non pas les 2) après une journée qui a fini en course de luges. Je suis fan du fait de ne plus avoir d’odeur!!

    • ça a réglé tous mes problèmes d’irritations, surtout que j’ai la peau hyper sensible et que les aisselles sont une partie du corps qui est rarement chouchoutée!

  11. Merci pour cette revue très complète ! J’avoue que le problème d’application compliquée me freine vraiment, de mon côté. Je suis beaucoup plus emballée par le Soapwalla qui a une texture crème, apparemment. Néanmoins, je sais que c’est mal mais je suis vraiment en recherche d’un effet anti-transpirant lorsque je porte un déodorant. Sais-tu le Soapwalla agit comme cela ou pas du tout ? Merci pour ta réponse et très bonne journée à toi :)

  12. Merci beaucoup pour cette revue très complète :)

    Personnellement j’adore ce déodorant ! Contrairement au Sopawalla qui m’avait terriblement déçu par rapport à son efficacité, je trouve que le Schmidt’s est très efficace ; pour moi il a même un effet anti-transpirant (même sous mes gros pulls en cachemire). Avec le Soapwalla, je ne me sentais pas du tout sûre de moi à ce niveau-là.
    Aux vues des commentaires, j’ai vraiment l’impression que ça dépend des personnes cette problématique d’efficacité :)

    En ce qui concerne l’application, je fais un peu différemment de toi : je prélève l’équivalent d’un petit pois (le bout de la spatule en fait), je le mets sur mon index et je le pose délicatement sous mon aisselle. Comme à cet endroit la peau est plus chaude que celle des mains, le produit fond assez rapidement et je l’applique en quelques secondes.

    Pour moi au contraire, la texture du Schmidt’s est plus facile à maîtriser que celle du Soapwalla, dont la partie huileuse remontait à la surface et rendait le produit parfois trop liquide.
    Et pour info, j’ai acheté le mieux (Bergamote et citron) au mois de décembre et il me reste encore pas mal de produit ; je pense donc qu’il peut durer plus de 4 mois (avec l’équivalent d’un « gros pois » tous les jours).

    Je n’y avais pas pensé mais à la vue d’un commentaire précédent, j’ai un peu peur du mélange huiles essentielles citron + soleil. Je me rachèterai peut-être un autre parfum de la gamme ou bien celui que tu as testé :)

  13. Le SoapWalla je ne l’ai pas du tout supporté… J’ai eu des irritations énormes au bout de deux trois jours d’utilisation et elle sont restées longtemps… Ca m’a vaccinée!
    Je suis revenue aux déos classiques parce-que je suis vraiment agacée par tous ces produits qui coûtent un bras et qu’on finit par bazarder (je ne l’avais pas jeté, je l’avais donné mais c’est pas évident avec ce type de produits « personnels », tu peux pas le refiler comme un masque ou une crème).
    Bref, pour ma part j’attends le produit miracle, testé par d’autres. Là, peut-être que je me laisserai convaincre à nouveau!

  14. Pour moi c’est la version maison simplissime huile de coco + bicarbonate de soude + huile essentielle de tea tree (j’ai pris la recette de Coline), conservée dans un pot en verre. C’est mon premier pot et même si c’est un tout petit peu plus long à appliquer qu’un stick, ça m’a vraiment changé la vie parce que ça marche nickel ! Je suis totalement convertie et c’est ultra économique. Par contre la prochaine fois j’essaie avec de la lavande à la place du tea tree parce que c’est pas mon odeur préférée ^^
    Merci pour tous tes articles, bonne journée :)

    • L’HE de palmarosa c’est bien aussi, l’odeur est discrète et agréable et apparemment ça permet au produit de mieux se conserver. J’utilise cette recette depuis 2 ans et je ne suis pas prête de racheter des déos dans le commerce c’est super économique et tellement plus efficace!

  15. Bonjour Victoria ♪

    Je ne connaissais pas ce déodorant, mais suis ravie de le découvrir grâce à ton billet ✩
    Je trouve ça très bien que des marques se mettent à proposer & inventer plein de produits avec une composition plus en adéquation avec notre physiologie & la Nature ♡
    On a plus le choix qu’il y a 5 ou 10 ans, et si la majorité des marques françaises n’en proposent pas, elles commencent, et les autres marques (étrangères / internationales) proposent facilement de livrer à l’international… ce qui, en fin de compte, incite les françaises à s’adapter ♥

    J’utilise depuis près de 10 ans Aromaco de Lush : je l’apprécie énormément.
    Il n’empêche pas de transpirer (processus physiologique normal & nécessaire pour évacuer notamment des substances acides & ainsi précieux pour notre équilibre acido-basique), mais sa composition permet que notre transpiration ne sente pas mauvais (résultat de bactéries pathogènes, car la transpiration en elle-même n’a que notre odeur propre – celle de notre « corps »).
    Il est pratique à transporter (je le transporte dans un petit sachet alimentaire ou une boite), se conserve longtemps, n’a pas d’alcool, et ne fait pas de tâches blanches en-dessous de nos aisselles.

    Douce fin de semaine Jolie Victoria ♪

  16. Je ne sais pas si tu connais l’huile essentielle de palmarosa c’est un super déodorant naturel aussi. L’odeur est forte au début mais 3h après on ne la sens plus et il est vraiment efficace contre les mauvaises odeurs.

  17. Je n’ai pas encore acheté le Soapwalla mais lorsque je l’ai testé sur la main chez Vegan Maniahttps://www.vegan-mania.com/fr/, je le trouvais en effet plus creamy et plus facile à appliquer que celui que j’ai le Schmidts.

  18. J’ai utilisé le soapwalla, que j’aime beaucoup et je suis passé dernièrement au Schmidt’s, celui à l’ylang-ylang et au calendula. Je l’aime beaucoup aussi même si il est plus difficile à appliquer que le soapwalla.

    Prochain test, le déo solide de chez Lamazuna que je viens de commander et que je pense alterner avec le schmidt’s.

  19. J’ai testé aussi ce déodorant il y a un an environ. J’ai trouvé effectivement qu’il était plus difficile d’application que le Soapwalla et surtout un peu moins efficace en ce qui me concerne (et je n’ai aucune explication rationnelle). Par conséquent, je n’ai pas réitéré et le Soapwalla me retente bien mais je le trouve un peu cher… En attendant, j’utilise un Nuxe qui n’est pas aussi irréprochable en terme de composition (il ne contient néanmoins aucun sel d’aluminium ni alcool, ce qui est déjà bien pour le grand commerce) mais qui fait le job correctement !

    A bientôt et merci pour ces petites revues qui sont toujours un plaisir à lire :)

  20. Non je ne connaissais pas ce déodorant, ni les deux autres que tu mentionnes. La manière de l’appliquer avec les doigts m’intrigue un peu, mais j’imagine que son efficacité compense ce désagrément. Je réfléchirai donc à l’essayer, merci!

  21. Hello !
    J’en ai acheté un pot (à la bergamote) il y a quelques semaines (je cherchais un déo efficace mais sans aluminium ni paraben) et je suis assez d’accord avec toi : il est vraiment efficace mais peu pratique à appliquer. La première fois, j’en ai mis trop et mal donc j’ai eu des petites démangeaisons.
    Résultat je l’utilise peu (trop pressée le matin pour l’appliquer bien et se laver les mains à fond ensuite). Mais si on est un peu patiente je trouve qu’il est bien côté parfum, composition et efficacité !

  22. J’ai celui à la bergamote, et je trouve qu’il a une efficacité de dingue
    Par contre je ne peux pas l’utiliser trop de jours d’affilés car sinon ma peau devient très irritée et rouge (pourtant je l’applique comme il faut sans en mettre trop). Du coup c’est le seul défaut que je peux lui trouver aha
    Bisous, Axelle

  23. Oh je ne connaissais pas du tout le Lavanila! Quel dommage qu’on ne puisse pas se le procurer en France, j’aurais vraiment aimer le tester!

  24. Je comptais tester le Soapwalla jusqu’à ce que j’en sois dissuadée par toutes les revues qui condamnent le dit produit à cause de ses huiles essentielles … Celui-ci par contre a l’air cool !

  25. J’ai acheté ce déo mais la première fois que je l’ai mis j’ai eu des rougeurs. Je me suis dit que je devais être allergique aux HE mais vu que je l’avais mis à la va vite sans prendre le temps de bien le faire fondre, c’est peut être juste ça qui n’allait pas. Je vais retenter l’expérience. Merci pour tes conseils !

  26. Merci Victoria pour cette revue! Je constate que nous sommes nombreuses en quête du déo parfait; présentant à la fois une compo clean, une facilité d’application et un bon rapport qualité-prix. Vraiment pas simple! J’ai personnellement fait mon propre déo à base de bicarbonte, huile de coco, fécule de maïs et HE de lavande (recette d’Antigone XXI) mais j’ai également eu des irritations. Je note donc ta technique d’application. Je note aussi l’idée de Mélissandre d’appliquer une noix d’huile de coco, uniquement.

  27. Très contente de lire un article sur les déodorant. Ça doit faire 3-4 ans que je n’utilise plus de déo avec sel d’aluminium. Heureusement on en trouve de plus en plus sur le marché. J’avais testé une marque bio mais je n’avais pas aimé. J’utilise les déo de Yves Rocher mais j’aimerais trouver quelque chose d’un eu plus safe.
    Je pars bientôt aux USA et je suis donc intéressée à trouver ton coup de coeur Lavanila. Dans quels magasins trouve-t-on cette marque?

  28. Je partage ton avis à 100%, et suis assez déçue de sa difficulté d’application par rapport au Soapwalla, alors qu’il est parfait par ailleurs (j’ai pris celui au calendula pour calmer les petites irritations que le Soapwalla m’a laissé)

    Bref, peut être que je vais tenter de maîtriser son application.. Mais je suis curieuse d’essayer le Lavanila dont tu parles, et vais explorer les e-shops que tes lectrices ont cité :)
    x

  29. Pingback: Page non trouvée « Mango and Salt

  30. J’ai testé cette recette et je te la conseille vivement : http://unesemaineaparisforet.blogspot.fr/2015/03/ralentir-slow-cosmetique-6-comment.html parole de fille très maniaque du déo ;-)
    L’avantage c’est que tu peux te fabriquer une version stick grâce à la cire d’abeille (c’est plus pratique) et personnaliser ton déo en choisissant les HE en fonction de tes besoins et/ou de leur parfum ou tu peux également très bien ne pas en mettre, c’est ce que j’ai fait et cela n’enlève rien à son efficacité.

  31. Bonjour je découvre ton blog avec bonheur. J’utilise le déodorant Lavanila à la vanille et je le commande directement sur Amazon… Mais étant donné la date de ton post, je suppose que tu le sais déjà. Bonne journée

  32. Démangeaisons aisselles gonflées et boutons un enfer au bout de 2 jours et 2 applications très légère. Bergamote lime pour moi et je ne suis absolument pas allergique aux huiles essentielles, j’en utilise depuis 17 ans la bergamote lime le citron et toutes les autres et jamais de rection. Idem pour le bicarbonate je l’utilise beaucoup au quotidien et j’ai les mains dedans sans problème. Zéro allergie depuis ma naissance à 52 ans. Suite à un cancer du sein hormonaux dépendant à 37 ans je suis devenue très méfiante et je n’utilise pas n’importe quel produit. J’attends encore 24h et si la réaction qui est déclenchée ne rentre pas dans l’ordre j’irai consulter un dermatologue. Chez mademoiselle bio j’ai suivi le conseil de la vendeuse et accepté de changer de déodorant délaisser mon hauschka sauge menthe pour un schimdt’s je le regrette !!!

Répondre

Naviguer