Un Pique-Nique Écolo

Il y a quelques jours, alors que nous profitions d’un splendide week-end à Amsterdam, je me suis amusée à préparer un pique-nique (presque) 100% green.

À vrai dire, la plupart des points que je vais évoquer sont des habitudes générales, et il n’y a rien d’incroyablement innovant; mais je trouvais sympathique de lister quelques idées pour réduire son impact environnemental même pour les repas en plein air – après tout, ils génèrent souvent pas mal de déchets !

Comme d’habitude, ne voyez aucune parole d’Évangile ni aucun jugement dans cette liste; il ne s’agit que de suggestions adaptables, en espérant qu’elles puissent inspirer quelques personnes parmi vous. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager en commentaire !look-robe-bonobo-piquenique

Choisir des textiles plus écologiques

Plutôt que des serviettes en papier, je préfère opter pour des torchons en tissu.

Pour la nappe ou la couverture, évitez le papier jetable, bien sûr, mais aussi la toile cirée si possible (c’est du plastique pas très propre !). Il est intéressant d’investir plutôt dans un plaid ou un textile de qualité, en fibres naturelles (coton bio, lin…), qui vous durera longtemps, ou de mettre à profit un tissu que vous n’utilisez plus (c’est ce que nous faisons).

Et pour pousser le bouchon encore plus loin, on peut bien sûr aller jusqu’à porter des habits éco-conçus ! J’ai étrenné pour ma part cette superbe robe dos-nu que j’ai reçue en tant qu’ambassadrice Bonobo; elle fait partie de la gamme Instinct, puisqu’elle est composée à 100% de tencel, une fibre légère issue du bois dont la production est particulièrement écologique, en circuit fermé. Elle s’intégrait parfaitement dans le thème de mon pique-nique ! ^__^

Emporter sa propre vaisselle

Mon dernier achat de vaisselle jetable date de l’année dernière. Depuis, je refuse d’y avoir recours tant il existe d’alternatives tout aussi pratiques !

Pour un repas chic, et si vous avez de quoi le transporter, vous pouvez bien sûr opter pour un panier à pique-nique façon rétro, rempli de pièces en porcelaine.

De mon côté, j’utilise de jolies boîtes style tupperware pour contenir les plats, et des bols en plastique coloré hyper légers pour servir. J’ai par exemple deux bols « géométriques » comme celui de la photo, mais aussi des petits bols Ikea de ce style, que je n’utilise presque que pour cela.

En ce qui concerne les couverts, j’emporte tout simplement les miens.

S’il vous reste des préparations à emballer, comme des sandwichs, pensez aux tissus ou aux pochettes réutilisables quand c’est possible !

Choisir un lieu proche de chez soi, et un mode de transport green

Nul besoin de partir à des kilomètres pour trouver des endroits sympas ! Privilégier l’exploration locale, organiser son pique-nique dans un lieu proche, c’est réduire son empreinte carbone à coup sûr. On peut alors s’y rendre à pieds, à vélo, ou en bus.

J’aime beaucoup pique-niquer autour du canal en bas de chez moi, par exemple, c’est tellement pratique ! Sinon, nous nous rendons dans les parcs des alentours en pédalant; il est assez aisé de transporter les affaires dans des sacs à dos et/ou les paniers intégrés aux bicyclettes.

Si vous avez prévu une journée dans des contrées plus lointaines, l’idéal est de prendre les transports en commun si possible, ou au moins de mettre un maximum de monde dans une même voiture.

Cuisiner soi-même le repas, végéta*ien de préférence !

Le fait maison est souvent plus économique que d’acheter du tout fait, et génère moins de déchets. Cela permet aussi de mieux contrôler la qualité des ingrédients utilisés: une bonne occasion d’intégrer des alternatives à la viande, par exemple, ou des produits bios, locaux, de saison.

Je prépare généralement des taboulés, des sandwiches ou des wraps, avec plein de légumes. Le bol du jour, 100% vegan, incluait par exemple un taboulé fait de semoule d’épeautre complet bio, de crudités, de raisins secs et de menthe de mon balcon, avec une vinaigrette maison et des falafels. J’aurais pu aussi ajouter un peu de feta ! Retrouvez d’autres idées végétariennes à emporter en pique-nique ici.

Si vous avez malgré tout des déchets (film plastique ou aluminium par exemple), ramenez-les avec vous pour les jeter dans la poubelle de tri appropriée.

Préparer soi-même les boissons

Dans le même esprit, préparer soi-même ses boissons permet de faire des économies, de contrôler les doses de sucre, et de minimiser ses déchets.

Je prévois toujours une tisane infusée à froid la veille dans mon réfrigérateur. Il suffit de la transvaser dans des bocaux à emporter ou une bouteille en verre qui se ferme bien. Il m’arrive aussi de préparer un jus ou un smoothie, que je transporte de la même façon. Et bien sûr, de simples gourdes réutilisables remplies d’eau fraîche font aussi très bien l’affaire ! look-robe-bonobo-piquenique2 look-robe-bonobo-piquenique7look-robe-bonobo-piquenique8look-robe-bonobo-piquenique6 look-robe-bonobo-piquenique9

P.S.: Désolée pour ma robe un peu froissée, les 20 minutes de vélo n’ont pas aidé à la maintenir bien lisse !

Robe éco-conçue en tencel Bonobo (partenariat rémunéré)
Sandales Birkenstock – modèle similaire en nubuck ici (partenariat)
Vélo Biciclasica
Bol Present Time

Mason jar Ball

Alors, prêt(e)s pour des pique-niques plus green ?

25 commentaires

  1. C’est bien de penser écologie dans tous les domaines de la vie, y compris à l’extérieur delà maison. Disons que c’est plus cohérent.

  2. Bonjour Victoria,
    Je suis ARCHI prête pour des pique-niques plus green, j’attends juste que la pluie cesse … C’est complètement fou, ça fait des jours et des jours qu’on a l’impression d’être en Novembre par chez moi …
    Merci pour cet article. Gros coup de coeur pour la robe ;-)
    Passe une belle journée :-)
    Delphine

  3. Super prête!!!
    Manque plus que le soleil pour ça! Il fait encore tout gris ce matin à Paris, ça va peut-être se lever?
    Pour ma part, je suis fan fan de la vaisselle en mélaminé de chez Rice.
    Belle journée, bises

    Julie, Petite and So What?

  4. Oh je vais suivre tes quelques conseils… dès que le soleil sera revenu en Région Parisienne (j’habite à 2 pas de la forêt de Montmorency et je prévois depuis cet hiver d’y faire un joli pique-nique… mais pour l’instant, c’est pas trop possible, tant qu’il pleut et/ou que les sols sont mouillés).

  5. J’aime bien ton article, même si je suis loin d’être parfaite question écologie… aie
    Mais il est vrai que l’idée de ne pas faire des centaines de km vas faire partie de mes bonnes résolutions ! Et aussi bannir les assiettes en papiers… C’est un bon début non ?
    Du coup dès que le soleil revient à Bordeaux aussi il pleut :( direction les vignes pour un pique nique fait maison !

  6. Oh trop drôle!J’ai acheté cette robe hier, en bleu et mint ^^ c’est vrai qu’elle a l’air de froisser assez facilement :(

    • Oui, elle fait facilement des petits plis ! Mais l’avantage c’est qu’elle se repasse en 2 minutes chrono aussi !

  7. Cette robe te va vraiment à merveille Victoria! Tes photos ensoleillées font du bien en cette matinée toute grise! =) Bonne journée <3

  8. Hello Victoria,
    je te recommande la vaisselle EKOBO / BIOBU en bambou coloré.
    Un régal pour les yeux, facile à nettoyer et légère, je l’emporte en pic nic et elle me sert aussi à la maison. Comme ça je n’ai qu’un seul jeu de vaisselle. attention ça ne passe pas au micro onde et il ne faut pas la laver sur un programme trop chaud au lave vaisselle.
    Par contre c’est top pour s’amuser avec les couleurs, les contenances.
    http://www.ekobohome.com/bols-saladiers.htm

    Et quand je pic nic vraiment loin de la maison ou que je ne fais à manger que pour moi j’emporte un bento. J’adore quand les aliments sont compartimentés ! (petit toc, que je n’ai pas l’intention de corriger).
    https://www.bentoandco.com/collections/sans-plastique/products/gel-cool-single-bois?variant=17489190913

    • Merci pour ces conseils ! J’aime beaucoup la vaisselle en bambou également. Je n’en ai pas besoin pour le moment parce qu’il n’y a plus de place dans les placards de ma cuisine, mais elle m’intéresse beaucoup pour une prochaine fois. Et je suis également adepte des bentos, je m’en faisais tous les jours lorsque j’étais à l’école :)

  9. Tu es tellement jolie Victoria ! En ce moment je craque pour tous les vêtements que tu me montres. J’ai envie de m’acheter quelques petites choses mais j’attends les soldes en croisant les doigts.. En tout cas je passerai à Bonobo ! Biz à vous deux !

  10. Jolie robe, elle te va à ravir :)
    Pour les piques niques écolo et le camping j’ai acheté de la vaisselle en bambou. On la garde bien en haut sur une étagère, prête pour nos prochaines aventures :)
    Ne reste plus qu’à retrouver le soleil ici aussi :/
    Mais ou a disparu l’été?

  11. Si cela t’intéresse, un grand pique nique 0 déchets est organisé à Paris le 2 juillet :

    SAVE THE DATE, invitez vos proches à partager ce pique-nique avec vous, ramenez vos tupperware, vos bentos, vos gourdes, vos bols et vos thermos ! Laissez tomber le plastique pas chic, les gobelets arriérés et l’alu disconvenu. Soyez inventifs pour créer des recettes stylées, sans emballage et sans déchet.
    D’ici au 2 juillet, vous pourrez piocher une multitudes d’idées et d’outils dans la discussion sous cette description (accessible uniquement si vous créez un compte Fullmobs)

    *** LE DEFI ***
    Si plus de 150 personnes s’engagent à participer au pique nique, alors les organisateurs du Festival Zero Waste s’engagent à passer en mode “portes ouvertes – prix libre” à partir de 16h le samedi après-midi.
    (et même dès 14h30 spécialement pour les participants au pique-nique !)

    Alors venez manger, danser, et partager cet instant guilleret pour fêter l’été zéro déchet!

    Quand ?
    Le samedi 2 juillet à 12h30

    Où ?
    Dans le Parc de la Villette, inscrivez vous à la campagne pour avoir l’ensemble des détails, faites exploser le compteur pour ouvrir à tous les portes du Festival !

  12. Bonjour Victoria,
    Tout d’abord un grand bravo pour ton blog que je visite très régulièrement, très intéressant et inspirant quelque soit le thème abordé. Et un grand merci de m’avoir fait connaitre la ligne Instinct de Bonobo !! J’avais justement envie d’arrêter le shopping « sans réfléchir » et me tourner vers des marques plus « éthiques » pour ce qui est des achats neufs. Leurs prix sont abordables et le gros avantage c’est qu’on peut essayer les vêtements en vrai dans leurs magasins.
    J’avoue avoir profité des soldes pour craquer et m’offrir la jolie petite robe que tu portes (et qui te va super bien) en bleu ;)
    Je conclurai par « vive les pique nique !!! » c’est tellement agréable de savourer de bons petit plats tout en profitant de la nature et du soleil – quand il y en a – et tout à fait compatible avec une sortie « zéro déchet » comme tu l’as si bien montré.
    À bientôt !

    • Avec grand plaisir Sabrina, merci à toi ! Bonobo était une découverte pour moi aussi cette année et je suis vraiment contente de pouvoir partager cette alternative chouette et accessible.

  13. Aaaah, tu nous fais rêver ! Ton idée de pique-nique est à adopter de toute urgence… Si seulement mon homme n’était pas aussi dépendant à la viande, je ferais des merveilles ! En tous cas ces petits conseils mis bout-à-bout semblent évidents, mais pas pour tout le monde encore malheureusement ; ceci étant plus nous en parlons, plus nous tendons à les transmettre indirectement. Alors tu as bien fait ! :)

    P.S : Chouette cette petite robe !

  14. J’oubliais : Avec mon homme nous avons investi dans une gamme de vaisselle éco en bambou (et des assiettes et planches à découper en bois que nous avons réalisées nous-mêmes un dimanche – le top !) ; pour en revenir au bambou je ne citerai pas de marques car beaucoup font ça maintenant, mais si tu peux y jeter un œil généralement les collections sont colorées ou au contraire très épurées et un brin d’inspiration japonaise… Un régal pour les yeux avertis !

Répondre

Naviguer