Mes Favoris Lifestyle – Janvier 2022

Janvier est le mois que j’aime le moins dans l’année. Celui-ci n’a pas manqué à la tradition, avec un peu de fatigue et une certaine baisse de moral – mais je dois dire qu’il a aussi été marqué par de très grandes joies: l’arrivée de Lenka dans la famille bien sûr (une adorable chienne senior dont je vous parlais dans ces stories), de beaux moments entre amis, des découvertes passionnantes, de nouvelles acquisitions qui m’enchantent, une activité physique légèrement accrue qui me fait du bien… Un bilan positif, en somme, malgré tout !

J’aime d’ailleurs particulièrement la sélection de favoris ce mois-ci, remplie de références culturelles qui m’ont vraiment intéressée, et de jolies choses. J’espère de tout coeur que ces plaisirs partagés vous inspireront, et peut-être, qu’ils illumineront un peu votre mois de février !

♡ AUDIO – Classique anglais, violences sexuelles et Anne Frank

En début de mois, j’ai eu le plaisir de découvrir que le Feuilleton de France Culture, spécialiste des adaptations radio de romans, proposait une interprétation inédite des Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë en dix parties d’une trentaine de minutes. Moi qui avais adoré notamment leur version de Jane Eyre ou encore celle de La Vérité sur l’affaire Harry Québert, j’ai bien sûr sauté sur l’occasion pour me replonger dans cette histoire qui m’avait vraiment habitée il y a quelques années !

Si je ne me suis finalement pas sentie aussi investie pendant mon écoute que je ne le pensais (j’ai l’impression de ne pas m’être beaucoup attachée aux personnages, mais c’est aussi leur caractère qui veut cela !), il m’a tout de même semblé que ce format retranscrivait à merveille l’atmosphère sombre et la violence inhérente à l’histoire. Je crois que toute personne sensible à la littérature victorienne pourra y trouver un intérêt, notamment pour redécouvrir le récit en cas de première lecture qui date un peu !

Du côté de mes écoutes habituelles, l’épisode de Distorsion consacré au côté sombre de la pornographie en ligne m’a particulièrement marquée ce mois-ci: il regroupe à mon sens des informations d’utilité publique sur le lourd problème de la diffusion de vidéos non consentie, sur les terribles violences sexuelles et psychologiques que subissent certaines femmes dans ce milieu, et sur pourquoi les grandes plateformes spécialisées méritent un vrai boycott tant qu’elles n’agiront pas davantage pour modérer correctement leurs contenus.

Enfin, en lecture audio, j’ai dévoré ce mois-ci un ouvrage d’enquête qui a fait grand bruit depuis sa sortie: The Betrayal of Anne Frank. Fondé sur le travail d’une équipe de recherche façon « cold case », qui a travaillé à Amsterdam sur la résolution de ce grand mystère de l’Histoire (Qui a dénoncé la famille d’Anne Frank aux autorités nazies en 1944 ?), le livre analyse la situation de la capitale néerlandaise à l’époque pour essayer de comprendre qui aurait pu commettre cette trahison – un événement malheureusement loin d’être isolé dans une société où livrer des Juifs était tantôt une source de revenus, tantôt une possibilité de sauver sa peau.

Si la conclusion de l’enquête a été largement décriée par nombre de spécialistes (un résumé de l’affaire ici), les descriptions de la vie à cette époque pour les Juifs et leurs alliés à Amsterdam n’en restent pas moins passionnantes à mon sens. J’ai appris nombre de choses intéressantes sur le volet néerlandais de l’occupation. Surtout, cette lecture n’a fait que renforcer mon horreur quant au fascisme, la facilité dont il peut s’introduire au pouvoir et ses conséquences terribles sur la société. Une vraie claque !

♡ CINÉ – Licorice Pizza

C’est LE film que j’attendais depuis plusieurs semaines, la bande annonce m’ayant charmée dès les premières secondes: une ambiance 70’s californienne, la beauté unique d’Alana Haim, la bande-son parfaite, un réalisateur légendaire… Je ne pouvais pas le manquer !

J’ai finalement eu l’occasion de le découvrir lors de mon passage express à Paris le week-end dernier (malheureusement pas en pellicule 70mm !), et si je l’ai trouvé peut-être un poil trop long sur la fin, il m’a tout de même offert la plongée fraîche et nostalgique que j’espérais. C’est un film léger, drôle, beau, romantique, une ode à la jeunesse et à l’Amérique d’antan, qui ne manque pourtant pas de piques acerbes (sur le capitalisme, le monde hollywoodien, la politique…).

J’ai été absolument envoûtée par le jeu des deux acteurs principaux, pourtant tous deux débutants dans le cinéma, et leur alchimie à l’écran. Mention spéciale aussi aux apparitions de grands acteurs comme Sean Penn ou Bradley Cooper, qui sont incroyables dans leurs scènes d’une intensité folle ! J’ai aussi apprécié la manière unique qu’a Paul Thomas Anderson de raconter une histoire – en nous montrant des scènes, des bribes qui donnent à voir plus qu’elles ne disent.

Seule m’a laissé une impression étrange la romance, finalement un peu dérangeante en raison de la différence d’âge qui n’est jamais vraiment remise en question – et parce qu’elle constitue d’une certaine façon un retour en arrière pour Alana en termes de maturité émotionnelle. Si vous avez vu le film, je serais curieuse de savoir ce que vous avez pensé de cet aspect !

♡ PLANTES – Nouveaux phalaenopsis et philodendron gloriosum

De très beaux specimens ont rejoint ma collection végétale ce mois-ci – à tel point que certains d’entre eux se hissent directement dans le top de mes plantes préférées du moment !

C’est une douce consolation face à quelques pertes qui m’ont beaucoup peinée ce mois-ci: notamment celle des mes jolies violettes africaines miniatures aux feuilles panachées, décimées par un parasite et que je n’ai pas réussi à sauver malgré des soins intensifs sur plusieurs semaines. Elles provenaient d’un pépiniériste anglais, auquel je n’ai plus accès désormais à cause du Brexit, donc je ne pourrai malheureusement pas les remplacer, et c’est vraiment dommage…

Pour revenir au positif néanmoins, j’ai craqué en janvier pour deux orchidées « spéciales » de ma wishlist, arborant toutes deux un feuillage à la superbe couleur vert amande.

La première est un phalaenopsis gigantea, qui comme son nom l’indique peut devenir très volumineux (c’est d’ailleurs l’espèce la plus grande de cette famille végétale). J’adore ses grandes feuilles qui brillent comme si elles étaient vernies, et j’espère réussir à en faire émerger d’autres, ce gigantea étant réputé difficile !

La seconde est un jeune phalaenopsis ‘Bronze Maiden’, superbe hybride aux feuilles tachetées et aux fleurs d’un vieux rose absolument parfait. J’adore la forme fine et oblongue de ses pétales, très raffinée et délicate à mon sens. Je la préfère d’ailleurs à la forme classique des fleurs d’orchidées que l’on voit d’habitude !

Enfin, à l’occasion de mes concours de l’Avent en story Instagram en décembre, j’ai eu l’immense chance de recevoir de la part de What The Flower un précieux philodendron gloriosum – LE philodendron que j’admirais depuis plusieurs années pour son feuillage sombre et velouté aux nervures claires. C’est en effet une vraie merveille, et j’adore la forme un peu biscornue de mon specimen. J’espère arriver à le voir grandir sainement sous mes soins: je l’ai placé à côté de mon grand monstera pour qu’il bénéficie de son humidité.

♡ TV – Return to Hogwarts

Si les livres Harry Potter ont investi ma vie dès leur sortie en France, on ne peut pas dire que l’adaptation cinématographique de la saga ait été un coup de coeur immédiat pour moi. Jusqu’il y a quelques années, je n’avais d’ailleurs vu que les trois ou quatre premiers films, déçue par la qualité de ce format (trop simplifié, trop orienté « divertissement ») par rapport à l’incroyable richesse des romans.

Je les ai néanmoins redécouverts (et terminés) avec plaisir à l’âge adulte, toujours consciente de leurs défauts mais heureuse de pouvoir grâce à eux me replonger dans cet univers si cher à mon coeur. Depuis 3-4 ans, je revois d’ailleurs toute la saga chaque automne-hiver, juste pour l’ambiance !

C’est donc avec joie que j’ai visionné le documentaire HBO « Return to Hogwarts », rétrospective ponctuée d’interviews des membres du cast et de l’équipe technique, pour célébrer les 20 ans du premier film Harry Potter – et j’ai passé un excellent moment !

J’ai particulièrement apprécié la quantité d’anecdotes et confessions à propos des différents tournages, et les interventions d’acteurs qu’il m’a fait chaud au coeur de revoir. J’ai également aimé pouvoir observer la relation unique qui persiste entre les trois acteurs principaux, et comprendre à quel point le fait de grandir ensemble les a marqués. C’était très beau à voir, et très émouvant !

Enfin, les interviews d’Emma Watson m’ont confirmé à quel point cette jeune femme est extraordinaire – brillante, talentueuse, et manifestement dotée d’une belle âme. Je l’adore !

♡ DÉCO – Le Néon Normand

C’est sans aucun doute l’une de mes acquisitions déco les plus stylées de ces dernières années: Le Néon Normand m’a offert le néon LED de mes rêves, fabriqué main en Normandie, et je suis absolument ravie de son rendu sur le mur en OSB qui s’ouvre sur le salon. Avec sa couleur rose Barbie et sa police de caractère rétro, il crée une ambiance très 80’s californienne (ou Miami), surtout que mon palmier kentia est situé juste à côté !

Au-delà des possibilités de personnalisation du message et de la typographie (j’ai pour ma part choisi une phrase inspirée de cette scène dans Mean Girls, nostalgie années 2000 !), j’adore le système simple d’installation, et les différentes options de contrôle grâce à la télécommande: on peut allumer ou éteindre le néon d’une touche, le faire clignoter, choisir l’intensité de la lumière… C’est assez pratique, et, j’imagine, particulièrement utile dans un magasin ou un restaurant, par exemple.

Enfin, j’adore l’idée de pouvoir faire construire ce genre de structure lumineuse par un fabricant français. Je vous recommande volontiers leur service si vous avez un jour besoin ou envie d’un néon !

NB: Le code MANGO10 vous donne 10% de réduction sur votre commande jusqu’au 6 février.

♡ LIVRES – Quelques chouettes découvertes récentes

La période de fin et de début d’année, par un heureux hasard, a été particulièrement riche en belles découvertes dans le domaine des livres pratiques. J’ai accumulé quelques coups de coeur, que je voulais absolument partager avec vous:

  • Écosse: Avoine, Haggis et Cranachan. Cette merveille est sans doute aucun mon grand coup de coeur récent en termes de littérature culinaire ! Riche de nombreuses recettes traditionnelles écossaises superbement illustrées, l’ouvrage est également truffé d’informations passionnantes autour de l’Écosse, son terroir, ses produits et sa culture gastronomique. Un must absolu pour tou/tes les amateurs/rices du pays des cornemuses !
  • Le vin c’est pas sorcier. Un concentré de savoir parfaitement vulgarisé, accessible, ludique et aucunement snob, le tout à prix doux: c’est ce que nous offre cette véritable bible d’oenologie, parfaite pour les personnes qui s’intéressent au vin sans trop s’y connaître. Terroirs, cépages, styles de vinification, dégustation, accords mets-vins… On y apprend tout ce qu’il faut pour devenir un/e amateur/rice éclairé/e, et c’est fascinant !
  • Ménage & Vous. Que d’inspiration et de bonne humeur dans cet ouvrage consacré aux tâches ménagères et à l’organisation de la maison – un sujet avec lequel je ne suis pourtant pas naturellement très copine ! Bruno Ginesty y partage des astuces simples et très pratiques pour toutes les situations du quotidien, ainsi que des conseils utiles pour ne pas se laisser déborder, et planifier l’entretien de la façon la plus efficace (donc la moins énergivore) possible. À mettre entre les mains des jeunes qui s’installent, mais aussi des moins jeunes qui ont besoin d’un coup de pouce !
  • Nothing much happens. Ce petit livre magique m’a été offert par ma copine Noémie, et j’adore son concept: il s’agit d’un recueil de nouvelles relaxantes à lire le soir avant de dormir. Grâce à leur ambiance cosy et calme, à leur sensorialité, à leur attention aux petits détails, elles fonctionnent à merveille pour apaiser l’esprit et « l’ancrer » dans l’instant présent. J’aime aussi leur classement par saisons, et les magnifiques illustrations de Léa Le Pivert qui ponctuent l’édition britannique.
  • La Bible du vintage. Je rêvais de découvrir cette publication de The Good Goods depuis qu’elle avait été annoncée; j’ai donc été très touchée quand mes copains Ewen et Manon me l’ont offerte ! On y retrouve de façon synthétique toutes les informations de base à connaître pour consommer la mode vintage (caractéristiques de chaque décennie, conseils d’achat et d’entretien, bonnes adresses…) mais aussi des articles très intéressants sur l’économie de la seconde main et son impact environnemental. Une parfaite référence de base, particulièrement pour débuter !

***

Quels ont été vos petits plaisirs favoris et meilleures découvertes de janvier ?

7 commentaires

  1. Bonjour Victoria !
    J’ai beaucoup apprécié la lecture de cet article, merci pour ce travail 😊

    J’ai moi aussi eu un vrai coup de coeur pour Licorice Pizza !
    Je voulais rebondir sur ton dernier commentaire, quand tu mentionnes que tu as trouvé un peu dérangeante la différence d’âge entre les 2 personnages, et qu’elle n’est pas remise en question dans le film.
    C’est justement un élément qui m’a plu car il sort des schémas narratifs classiques ou cette différence d’âge est généralement dans l’autre sens, et complètement banalisée dans bien des fictions.
    Du coup, je trouve que le fait qu’on puisse être gênée par une différence d’âge dans un schéma femme plus âgée-homme plus jeune pose vraiment question sur les normes que la société a réussi à inculquer en nous et malgré nous (attention, je ne juge pas du tout ton avis sur la question) 😊

    Je m’étais faite cette réflexion également à la vue de la B.A du film « Les jeunes amants » qui vient de sortir, et qui raconte une romance entre un homme plus jeune et une femme plus âgée.
    A ce que j’ai pu lire, le message du film tourne autour de cette différence d’âge qui « passe mal » avec leurs proches, et je m’étais dit que le fait qu’on en fasse un sujet de film montre bien qu’il y a un gros déséquilibre de perception de la société sur le sujet…
    Les romances sur des femmes plus jeunes et des hommes plus âgés sont elles complètement rentrées dans la norme …

    En tout cas, dans Licorice Pizza, j’ai trouvé belle l’attirance d’Alana pour ce garcon plus jeune, fantaisiste et téméraire, sans doute un peu immature sur certains aspects mais aussi beaucoup moins ennuyeux que les hommes plus âgés qu’elle côtoie tout au long du film 😊

    Sinon, ta bible du vintage me fait de l’œil !
    J’ai cru qu’elle avait êtes écrite par la créatrice de la chaîne youtube the Golden Grounds, que j’ai découverte récemment et et qui explore différentes thématiques du monde la mode, ses vidéos sont vraiment creusées, c’est passionnant, je te la conseille si tu ne la connais pas 😊

    Belle journée Victoria !

    Anouk

  2. Coucou! Merci pour ce post lifestyle qui comme toujours crée de la place pour ‘le beau’ et l’inspiration au quotidien.

    J’ai aussi adoré le film Licorice Pizza, et trouvais justement rafraichissant la différence d’age dans l’autre sens, comme le disait Anouk. Celle-ci était d’ailleurs montrée comme problématiques du point de vue de la société, et intériorisé par certains personnages: Gary dit à un moment ‘you are old’ à Alana, ce qui passe pour l’insulte suprême. On aurait beaucoup de mal à s’imaginer la situation inverse…

    Quand au manque de maturité de Gary, il y avait des moments où Alana y réfléchissait, c’est ce qui semblait la faire douter de la relation. Par exemple lorsque Gary et les garçons encore plus jeunes font leurs blagues débiles après l’épisode du camion sans essence sur la colline, ou quand Alana prend de la distance avec la politique et son intérêt pour les choses sérieuses (et pas les pinball machines!). Mais elle revient vers lui quand même… L’amour, avec tous ses doutes, le cœur et sa raison, est ainsi bien montré dans le film.

    Finalement, dernière chose… la déco néons gaspi d’énergie, je trouve ça bofpour un intérieur et un blog green… Non? Ça me fait un peu tiquer.

    Bon week-end!
    Isabelle

  3. Merci pour ton article, très agréable à lire comme toujours ! Le documentaire sur Poudlard et le livre de cuisine écossais me tentent bien. Et désolée pour ta baisse de moral, j’espère que tu te sens mieux maintenant que janvier est passé.

  4. Je n’ai pas encore vu l’émission sur Harry Potter mais je vais le regarder prochainement car j’adore Harry Potter !

  5. Je profite de cet article (les favoris sont ma catégorie préférée) pour te remercier de continuer à alimenter régulièrement ton blog. À l’heure d’instagram, Tik tok et des contenus courts, je suis ravie de voir l’une de mes créatrices préférée continuer sur des formats plus longs (j’apprécie aussi beaucoup ton contenu sur Instagram mais je trouve que les articles ont un charme particulier).
    C’est toujours un grand plaisir de te lire et, même lorsque le sujet ne me passionne pas (je n’ai par exemple pas d’intérêt particulier pour l’Écosse ou le true crime), je me régale toujours de ton écriture si agréable. Et je finis même par lire/écouter/voir des choses qui au premier abord ne m’intéressaient pas vraiment !

    Alors un grand merci !

  6. Je suis bien tentée par Licorice pizza et je n’ai pas encore vu les retrouvailles de Poudlard mais en grande fan que je suis il faut absolument que je regarde cette émission spéciale nostalgie!

  7. Merci pour ton article, il me fait penser qu’il est grand temps que je regarde les retrouvailles à Poudlard, en plus d’être très intéressant. Peut être je me laisserai tenter par Licorice pizza vu comment tu l’as décrit !

Répondre

Naviguer