Bò Bún Végétarien à ma Façon

Quel plaisir d’enfin revenir avec une nouvelle recette digne de ce nom! Cela faisait assez longtemps que je n’avais pas pu prendre le temps de cuisiner pour vous, mais j’espère me rattraper aujourd’hui avec une recette végétarienne que j’adore, et que je reproduis souvent avec tout un tas de variations.

Le bò bún vietnamien est très probablement l’un de mes plats préférés au monde pour sa fraîcheur, son mélange idéal de saveurs aromatiques, de textures, mais aussi son côté à la fois très sain et très rassasiant, que l’on peut décupler en utilisant des vermicelles de riz brun au lieu du riz blanc. Cerise sur le gâteau: c’est un plat sans gluten (sauf si l’on y ajoute des oignons frits) donc accessible à la plupart des gourmands!

Si je l’ai d’abord découvert dans sa version carnée, je l’ai ensuite longtemps reproduit chez moi avec des crevettes, pour finalement passer à une version totalement végétale depuis quelques temps (cf mon article sur le végétarisme). Pour remplacer la viande autant sur le plan nutritionnel qu’en termes d’aspect et de texture, j’utilise des protéines de soja texturées.

Késako? Les PST sont des morceaux de plus ou moins grande taille fabriqués à partir de farine de soja dégraissée. Très riches en protéines (deux fois plus que le boeuf), elles offrent, une fois réhydratées, un résultat similaire aux produits carnés tout en étant beaucoup moins chères. La seule différence, c’est qu’elles n’ont pas de goût: ce sont l’assaisonnement et le mode de cuisson qui permettent d’obtenir le résultat souhaité.

Comme tout produit à base de soja, il ne faut pas en abuser pour ne pas perturber le système endocrinien (surtout si comme moi vous avez des dysfonctionnements hormonaux), mais une consommation raisonnée ne supposera a priori aucun souci. Choisissez-les bien en version bio pour éviter les OGM! Si vous ne pouvez/voulez pas manger de soja, pas de panique, vous pouvez quand même réaliser cette recette en utilisant par exemple du seitan ou des champignons à la place des PST, et un substitut de sauce soja (comme celui-ci sur iHerb).

La recette ci-dessous est, malgré les apparences, une merveille de simplicité. La liste des ingrédients est un peu longue mais elle ne contient aucun élément compliqué; vous trouverez sans problème la sauce et l’huile en magasin bio ou épicerie asiatique. Quant à la préparation, il ne faut quasiment rien faire, à part remuer quelques ingrédients dans une poêle et assembler différentes préparations. En 20 minutes, tout est prêt à déguster!

bobun-vegetarien bobun-vegetarien2

♡ Ingrédients (pour 1 part généreuse)

Pour la salade
100 g de vermicelles de riz
1/3 de concombre environ
1 carotte
1 poignée de pousses de soja
1 poignée de feuilles de sucrine
1 poignée de feuilles de coriandre
1 poignée de feuilles de menthe

Pour la « viande »
25 g de protéines de soja texturées
1 cube bouillon de légumes
1 gousse d’ail
1 petit morceau d’oignon
2 càs d’huile de sésame
2-3 càs de sauce soja ou tamari
1 càs de sirop d’agave ou de miel
1 goutte d’HE de citronnelle (facultatif)

Pour l’assaisonnement
Sauce soja ou tamari
1/2 citron
1 càs de sirop d’agave
Quelques pincées d’ail en poudre
Graines de sésame ou cacahuètes écrasées

bobun-vegetarien4

♡ Préparation

1. Réhydratez vos protéines de soja en les laissant reposer dans de l’eau fraîchement bouillie avec un cube bouillon dans un bol jusqu’à ce qu’elles deviennent moelleuses (le temps dépend des marques, mais cela prend au moins 10 minutes).

2. Faites de même avec les vermicelles de riz, en les plongeant dans une casserole d’eau fraîchement bouillie (mais avec le feu éteint) et en laissant reposer environ 2-3 minutes pour qu’elles deviennent souples et tendres. Alternativement, vous pouvez tout simplement cuire les vermicelles selon les instructions du paquet. Rincez ensuite à l’eau froide et réservez dans de l’eau froide jusqu’au moment du montage.

3. Préparez le reste de la salade quand vous avez un moment: coupez la carotte et le concombre, hachez légèrement les aromates et assemblez avec le reste des crudités.

4. Égouttez vos protéines de soja et versez-les dans une poêle anti-adhésive avec la gousse d’ail et l’oignon hachés, et l’huile de sésame. Faîtes frire à feu moyen pendant quelques minutes en remuant de temps en temps. Ajoutez ensuite la sauce soja et le sirop d’agave, et remuez bien constamment jusqu’à ce que les protéines de soja commencent à dorer et caraméliser légèrement. Coupez le feu, ajoutez éventuellement la goutte de citronnelle et remuez bien.

5. C’est le moment du montage. Dans un grand bol, versez les vermicelles bien égouttées, auxquelles vous ajouterez un bon trait de sauce soja, le jus du demi citron, un peu d’ail en poudre et le sirop d’agave. Mélangez bien pour imprégner le tout. Ajoutez ensuite le reste des ingrédients (crudités et protéines caramélisées avec l’ail et l’oignon hachés) et saupoudrez de graines de sésame ou de cacahuètes. C’est prêt!

bobun-vegetarien3

Alors, tentées par une préparation de bò bún homemade?

 

31 commentaires

  1. ça me donne déjà fin même à 9h du matin, oui oui ahah!
    Moi aussi le bo bun est un de mes plats préférés, je ne manquerai pas de faire cette recette!
    Gros bisous
    Lise

  2. Je suis très « wok » mais je n’ai jamais testé des bo bun maison. C’est très con parce qu’en plus j’adore ça !
    Ta recette a vraiment l’air appétissante. Je la note pour bientôt.

  3. Ca fait un moment que j’ai envie de me lancer dans la préparation d’un Bo bun maison, ta recette me tente bien car elle n’a, effectivement, pas l’air bien compliqué !

  4. Dire que je suis arrivée sur ce blog il y a quelques années par le biais des bougies parfumées, que je me régalais aussi des articles maquillage et bien-être. Et maintenant je suis complètement accro à toutes tes recettes, et celle-ci me tente tout particulièrement! Un grand merci Victoria de partager d’aussi riches idées culinaires que je m’empresse toujours de déguster!

  5. Merci pour cette recette, j’adore le bobun ! Cela me paraît plus simple à réaliser que je me l’imaginais ! J’ai de plus en plus de mal à en manger dans les restaurants à cause de la viande, ce serait l’occasion de tester à la maison… J’ai un peu peur de tester les PST car j’ai tendance à être un peu dégoutée quand je mange des aliments qui ressemblent à de la viande mais qui n’en sont pas. Il faudrait que j’essaie avec les PST quand même…

    • Ah oui le soja est allergisant malheureusement! Je ne sais pas si tu as vu le lien vers le substitut de sauce soja que j’ai mis dans l’article mais c’est une très bonne alternative :)

  6. Où trouves tu tes vermicelles de riz brun Victoria? à Paris je n’en ai jamais vu, dans les épiceries asiatiques…seulement de riz blanc!

  7. Cette recette tombe à pic, j’avais justement envie de bo bun et je compte bien tester cette alternative. Surtout que j’ai acheté des protéines de soja texturées la dernière fois que j’en ai vu après avoir lu dans un de tes articles que tu en utilisais en remplacement de la viande dans pas mal de recettes.

    Je voulais juste profiter de ce petit commentaire pour te remercier, je suis ton blog depuis plus d’un an maintenant sans jamais avoir commenté et pourtant je crois bien que j’ai testé toutes tes recettes (la purée patate douce/lentilles corail m’a suivie tout l’hiver :) et tu es aussi une source d’inspirations dans bien d’autres domaines, que ce soit le style ou tes réflexions que je trouve souvent très justes mais toujours respectueuses.

    En un mot, merci et j’espère pouvoir te suivre encore longtemps !

  8. J’ai pourtant déjà déjeuné mais ta recette me met l’eau à la bouche ! merci victoria pour cette jolie recette que je vais tester à la maison la semaine prochaine !!! miam miam !! Mathilde

  9. J’aime bien manger un bo bun de temps en temps quand je vais au restaurant. l’idée d’en faire un moi même me plaît bien, et tu rends les choses faciles avec ta recette.

  10. Bonne idée, il faudra que j’essaie ça.
    Il manque juste quelques petits nems (végétariens si on le souhaite!) pour que ce soit parfait. Et les vermicelles que tu utilises sont un peu fins, je les préfèrent plus épais !
    Mon copain est d’origine vietnamienne alors j’en ai testé des tonnes et des tonnes, je ne m’en lasse pas, ce mélange de chaud/tiède/frais, les différentes textures et toutes ces saveurs… C’est tellement parfait !
    En revanche, il parait qu’au Vietnam, ça ne se fait pas tellement, c’est plus un truc occidental.
    Voilà, j’arrête, je pourrais parler de la cuisine viet’ pendant des heures :)

  11. Coucou j adore le bo bun !!!je suspecte une intolérance au gluten après celle au lactose, et pour info j’ai découvert que dans ma sauce soja il y avait du blé !!! c’est compliqué cette histoire !! Merci pour tes chouettes recettes !

  12. Bonjour Victoria,
    merci pour la recette ! Tu dis que le soja peut perturber le système endocrinien. A quelle fréquence tu recommandes d’en consommer ?

  13. Bonjour Victoria,
    J’adore aussi ce plat mais je n’ai jamais tenté de le cuisiner. Merci pour cette recette.
    Je suis assez étonnée, tu dis si j’ai bien compris, que les oignons frits sont du gluten? c’est le fait que ce soit frit?

  14. Pingback: Links I Love #56Whatever Works

  15. un vrai bonheur de voir une recette asiatique, j’utilise beaucoup le vermicelle de Riz dans ma cuisine, pour moi un vrai régal ^^

  16. Testée ce midi un régal!! La portion est plus que généreuse car elle me fera deux repas!
    Merci Victoria pour m’avoir réconciliées avec les protéines de soja que je trouvais insipides, cuisinées ainsi c est un régal!!!!!

  17. Testée ce midi un régal, portion plus que généreuse car elle me fera deux repas!
    Merci Victoria pour m’avoir réconciliée avec les protéines de soja que je trouvais insipides mais cuisinées ainsi c est un délice!!!!

  18. Pingback: Bò Bún Végétarien &...

Répondre

Naviguer