Mes Dernières Lectures #29 – Spéciale Mangas

Il y a tellement de choses que j’aimais vraiment, depuis petite, et que j’ai totalement abandonnées avec l’âge. Dessiner, chanter, faire de la guitare, fabriquer des choses de mes mains, écrire des histoires, dévorer celles des autres… Est-ce parce que, petit à petit, je me suis laissée envahir par le travail, une injonction à être productive à tout moment, des stimuli constants ? Est-ce simplement parce qu’en grandissant et en m’éduquant, je suis devenue trop sérieuse ?

Dans tous les cas, ce constat m’ayant frappé depuis quelques temps, j’ai décidé d’y remédier en renouant avec certaines des passions de ma jeunesse. Je me suis par exemple fait le cadeau de redonner une grande place à la lecture dans ma vie il y a un an et demi; depuis quelques semaines, je me suis aussi remise à écrire de la fiction (comme je vous l’expliquais sur Instagram), pour mon plus grand bonheur.

Les mangas font partie de ces plaisirs légers qui ont marqués mon adolescence. Je collectionnais plusieurs séries: Naruto, Nana, Fruits Basket, Kimi Wa Pet… Puis, avec l’arrivée du bac, et d’autant plus, des études supérieures, je me suis concentrée sur des lectures plus sérieuses, plus classiques, et ces petites bandes dessinées japonaises sont sorties de ma vie.

Il m’aura fallu une vidéo très inspirante de Lemon June (même si je n’ai pas encore mis la main sur les titres qu’elle évoque) puis ma réception du manga français Alchimia, que j’attendais avec impatience, pour enfin remettre le pied à l’étrier. Je me suis offert récemment trois autres débuts de séries dont j’avais entendu parler ces dernières années, afin de découvrir de nouveaux univers et voir si l’un d’eux me plairait.

Ce sont donc quatre mangas complètement différents dont je viens vous parler aujourd’hui, par ordre de préférence: j’espère que ces revues vous donneront de bonnes idées !avis-lecture-mangas

Alchimia T.1, de Samantha Bailly et Miya, éditions Pika
(envoi presse)

Résumé: Ce manga 100% français nous embarque dans l’univers d’Alchimia. Saë, jeune alchimiste des mots, vogue sur un bateau avec plusieurs compagnons pour mettre ses dons au service de la mémoire de son peuple. Leur situation prend un tournant dramatique lorsque le royaume voisin d’Ifen déclare la guerre et part en croisade contre tous ceux qui pratiquent l’alchimie…

Mon avis: Alchimia est définitivement mon coup de coeur du lot – ce qui ne m’étonne finalement pas trop avec une scénariste comme Samantha Bailly (souvenez-vous, j’ai adoré Nos Âmes Jumelles et Nos Âmes Rebelles) !

La qualité de ce manga tient à beaucoup de choses à la fois. Il y a l’ambiance de cet univers, la magie, le fil de l’eau, qui transportent le lecteur bien loin de son quotidien; les magnifiques dessins, fins et sensibles, de Miya, qui transmettent parfaitement les émotions et le rythme de l’intrigue (ce sont mes préférés de cette sélection); le mélange parfaitement dosé de fantasy et d’une fibre plus « shojo », sentimentale; les thématiques très importantes et actuelles qui sont abordées (la différence, la haine de l’Autre et de ce qu’on ne connaît pas…); la galerie diversifiée de personnages, avec des contrastes intéressants – mention spéciale pour Saë bien sûr, le beau Éthiel, ou encore l’impressionnante Rubis; le style des textes, léger mais soigné, parfois poétique, et jamais gratuitement vulgaire…

J’ai vraiment passé un bon moment en suivant les aventures de Saë. Elles m’ont à la fois apaisée, évadée et intriguée; je me sens déjà attachée à son univers. Le seul défaut de ce premier tome est d’être trop court ! Vivement le deuxième opus !

Ma note: 4/5manga-alchimia-miya-samanthabailly

Orange T.1, d’Ichigo Takano, éditions Akata

Résumé: Naho est une lycéenne réservée et serviable. Un matin, elle reçoit une lettre très particulière: c’est elle-même qui l’a écrit, depuis le futur ! Âgée de dix ans de plus, la jeune femme qu’elle deviendra veut l’aider à ne pas commettre les erreurs qui bientôt donneront lieu à de terribles remords. Pour cela, elle lui décrit le déroulement des heures et jours à venir, indiquant ce que Naho doit faire ou éviter. Ce même jour, un nouvel élève arrive dans sa classe…

Mon avis: Si j’ai mis un peu de temps à m’attacher aux personnages de ce manga, peut-être parce qu’ils sont un peu jeunes, ou parce que je ne me suis pas reconnue dans leur personnalité, mon bilan final est très positif: Orange est mon autre chouchou de cette sélection.

On dépasse largement ici le genre sentimental classique et léger. En intégrant la possibilité, dans cet univers autrement tout à fait banal, de changer le futur pour éviter un drame, Ichigo Takano apporte une toute autre dimension aux enjeux de l’intrigue – une sorte de gravité qui approfondit notre attachement au destin de ces personnages, et notre envie d’en connaître l’issue.

Les thématiques liées au temps et à son caractère irrémédiable sont également très intéressantes: on parle de regrets, de remords, d’opportunités perdues. En donnant une deuxième chance à Naho, l’auteure nous rappelle à nous, lecteurs, que nous n’en avons qu’une, et ce constat ne peut que nous toucher. Il devient impossible de ne pas compatir aux émotions de la jeune fille: sa difficulté à se dévoiler, à trouver le courage de dire ce qu’elle pense et faire ce qu’elle veut, même quand elle désire sincèrement bien agir, la rendent humaine et attachante.

Pour ne rien gâcher, j’ai aussi apprécié les dessins de ce manga, à la fois réalistes et légèrement enfantins, qui créent un univers doux et mélancolique.

Une jolie lecture, plus riche qu’elle n’y paraît ! Je lirai avec grand plaisir le tome 2 prochainement.

Ma note: 4/5manga-orange-t1

Secret T.1, de Yoshiki Tonogai, éditions Ki-oon

Résumé: Dans ce lycée, un tragique accident a ôté la vie à quelques dizaines d’élèves de la 1ère D. Seuls 6 jeunes ont survécu, tous marqués physiquement et moralement. Quelques semaines après leur retour à l’école, le psychologue qui s’occupe de la cellule de crise leur annonce que trois assassins se cachent parmi eux: ils ont une semaine pour se dénoncer et se repentir, sans quoi il les livrera aux autorités…

Mon avis: C’était la première fois que je découvrais un thriller au format manga (et même au format graphique tout court), et j’en ai été assez convaincue !

L’intrigue qui s’installe dans ce tome 1 est mystérieuse et riche, puisque l’on fait face à trois niveaux d’inconnues: quelles tensions ont eu lieu avant l’accident, qui a tué qui, et jusqu’où iront les coupables pour essayer de s’en sortir ? La confrontation des personnages à cette tragédie soulève aussi des sujets intéressants comme la culpabilité, le traumatisme, l’apparence, la médiatisation…

J’ai trouvé le format graphique particulièrement idéal pour entretenir le suspense: l’ambiance est sombre, le rythme des vignettes et les changements de point de vue sont efficaces pour créer une tension en dents de scie.

Deux aspects m’ont toutefois un peu moins plu: d’une part, les dessins, dont je reconnais l’adéquation au style de l’intrigue, mais que j’ai trouvés moyennement attirants en soi, et d’autre part, la répartition de l’intrigue. J’ai trouvé celle-ci mal équilibrée: j’ai eu l’impression de rester dans une introduction mystérieuse pendant les deux premiers tiers du livre, puis d’avoir d’un coup, en quelques pages seulement, un grand retournement de situation et la révélation du premier tueur.

Dans l’ensemble, cette forme originale de thriller m’a néanmoins bien plue, et je compte lire bientôt les deux autres tomes de la trilogie !

Ma note: 3,75/5manga-secret-t1

Le Maître des Livres, d’Umiharu Shinohara, éditions Komikku

Résumé: Mikoshiba est bibliothécaire à la bibliothèque pour enfants « La Rose Trémière ». Son caractère vaguement odieux cache une relation profonde avec les livres, qu’il sait conseiller mieux que personne. On croise dans ce manga différentes personnes, petits et grands, qui vont découvrir grâce à lui des livres qui leur parlent particulièrement.

Mon avis: J’attendais beaucoup de ce titre: un manga qui parle de l’amour des livres et de leurs bienfaits sur notre vie, que demander de plus ?

Malheureusement, j’ai été assez déçue par l’intrigue, qui n’a pas réussi à m’emporter, et par les personnages, assez stéréotypés, auxquels je ne me suis pas attachée.

Ma lecture n’a pas été désagréable: le ton est plutôt humoristique, et j’ai aimé le bel hommage que ce manga fait aux métiers du livre, le « message » de fond que l’auteur nous transmet; toutefois je n’ai rien trouvé de très palpitant non plus. Il n’y a pas vraiment d’enjeux dans cette histoire, ou alors des petits problèmes anecdotiques qui sont résolus en quelques pages. En tous cas, je n’ai pas réussi à m’y intéresser.

Je m’arrête donc là pour cette série, tant pis ! Sachez toutefois qu’elle est souvent très appréciée des amoureux des livres, donc peut-être qu’elle vous plaira davantage qu’à moi.

Ma note: 2,5/5manga-maitredeslivres-t1

Globalement, ces lectures manga ont été très positives, et je suis ravie d’avoir pu découvrir de nouveaux genres et nouveaux univers. Sur ma liste de séries à découvrir, j’ai également noté Les Gouttes de Dieu, un manga sur le vin que ma famille a apprécié, et Aqua (ou Aria), qu’on ne trouve plus qu’en occasion.

Je ne déplore finalement qu’une seule chose: très peu de titres sont disponibles en format numérique. C’est très dommage: l’option ebook serait vraiment idéale pour des lectures aussi courtes, surtout quand on ne peut pas les emprunter.

Si vous avez des coups de coeur à me conseiller (sachant que je suis moins attirée par tout ce qui est aventure / combat), je suis toute ouïe !

Lisez-vous ou avez-vous déjà lu des mangas ?
Connaissiez-vous ces séries ?

22 commentaires

  1. J’ai Alchimia, Orange et le Maître des livres dans ma liste de mangas à lire. J’adore les petits mangas !
    En ce moment je découvre Sailor Moon et Bakuman (sur l’écriture de mangas, intéressant, on voit la pression et la drôle de vie des mangakas).

    J’aime beaucoup aussi Save me Pythie, très humoristique, sur la mythologie antique, et l’excellent Thermae Romae (coup de coeur).
    Bride stories est très intéressant aussi, sous des dehors légers !

  2. Je ne lis pas trop de mangas. J’en lisais plus jeune, mais j’ai arrêté!
    A part les Gouttes de Dieu que je continue encore aujourd’hui. C’est sur le vin, on apprend plein de choses, c’est super intéressant!
    Bisous, belle journée

    Julie, Petite and So What?

  3. Si tu aimes les thématiques temporelles, je te conseille Erased. Le manga raconte l’histoire de Satoru, un jeune homme qui a un pouvoir un peu spécial (d’autant plus qu’il ne le contrôle absolument pas) : lorsqu’un accident s’est déroulé ou est sur le point de se passer, il peut revenir quelques minutes dans le passé, et ce jusqu’à ce que l’incident ait été évité. Un jour, en compagnie de sa mère, il empêche l’enlèvement d’une enfant grâce à son pouvoir. Sa mère se souvient alors d’une affaire survenue dans l’enfance de Satoru, dont elle avait tenté de protéger son fils : plusieurs élèves de son école avaient été enlevés et assassinés. Le soir même, elle est à son tour assassinée par ce mystérieux kidnappeur aperçu sur le parking, et son fils est accusé du crime. C’est alors que le pouvoir de Satoru le ramène en arrière, non pas de quelques minutes mais bien de plusieurs années. Il a maintenant huit ans, et peut empêcher les enlèvements de ses camarades, et peut-être l’assassinat de sa mère dans le futur…

    C’est franchement un manga passionnant, le suspense et le rythme sont très bien gérés. Je pense que comme il s’agit d’un seinen, la qualité de l’intrigue est vraiment travaillée car le public visé n’est pas le même que pour les mangas plus « jeunes » (même si je n’ai rien contre les shojo et shonen hein!). On est plus proche de ce qui se fait en bande d’adultes chez nous, loin des codes du manga auxquels j’étais habituée. Le seul inconvénient de cette série, c’est l’attente d’un tome à l’autre ;)

  4. En tant qu’amoureuse des livres, les mangas n’échappent pas à la règle et il y a quelques séries dont je suis une grande fan.
    « Orange » a été aussi l’un de mes plus gros coups de cœur récents, je t’encourage grandement à la poursuivre.
    Et s’il y a des mangas incontournables – pour essayer de faire court ^^ – je citerais « Death Note », « Paradise Kiss », « Nonnonbâ », « Gen d’Hiroshima », « Bride stories », « Please save my earth », et si tu aimes l’humour absurde, l’intemporel « Ranma1/2 ».

    En tout cas, je ne connais pas « Alchimia », et ça donne envie d’essayer :)
    Belle journée !

  5. Haha, moi aussi je lisais beaucoup de mangas plus jeunes, arrêté après le lycée et repris il y a peu ! Je ne connaissais que Orange parmi ta sélection, mais le Samantha Bailly m’intrigue bien.
    J’en profite pour te faire part de mes coups de cœur :

    – Solanin d’Inio Asano (2 tomes) : L’histoire de deux jeunes arrivés à Tokyo après leurs études… Et c’est tout. C’est un manga emprunt de la mélancolie tranquille que l’on peut avoir à un âge où on réalise que notre vie n’est pas tout à fait ce qu’elle aurait pu être. Les états d’âmes et réflexions sur le couple des deux héros sont très fins, et il y a une scène dans le deuxième tome d’une force que j’ai rarement trouvé dans une BD. Le dessin est un peu particulier mais sert très bien l’histoire, et vraiment, je ne peux que te le conseiller mille fois !

    – Quartier Lointain de Jiro Taniguchi (2 tomes, mais il est sorti en version intégrale aussi) : Lui pour le coup est largement plus connu que le premier et peut-être l’a tu déjà lu, mais si ce n’est pas le cas il y a de très fortes chances que cela te plaise. C’est l’histoire d’un homme d’une quarantaine d’année dont le père a abandonné sa famille alors qu’il était adolescent. En voyage d’affaires, il se retrouve dans sa ville d’enfance et en profite pour se recueillir sur la tombe de sa mère… Mais fait un voyage temporel et se retrouve à avoir 14 ans à nouveau. Pareil que Solanin, ce n’est pas un manga d’aventures et de rebondissement mais c’est très doux. Je l’ai lu pour la première fois lors de mes 14 ans, et je me souviens de certains passages où je n’avais pas du tout compris l’attitude de certains personnages. Cette année, 10 ans après, je l’ai relu, et j’ai réalisé que ça y est, je comprenais. C’était une sensation… particulière ! Bref, tu peux y courir les yeux fermés :)

    – Mushishi de Yuki Urushiba (10 tomes) : bon, là ce n’est plus de tout de la tranche de vie, c’est dans un Japon un peu hors du temps, et l’on suit un homme expert en mushis, des organismes invisibles à l’œil nu qui provoquent des choses diverses et variées chez les humains. Le héro cherche donc des solutions pour respecter humains comme mushi. Ça a l’air un peu bizarre dit comme ça, mais au final c’est un manga vraiment très poétique et contemplatif, qui se lit par petites touches et pas d’une traite. Attention, le premier tome peut paraître un peu confus, mais ça s’améliore largement pas la suite. (A noter qu’il y a eu une adaptation animée très, très bien faite. Je l’ai vu un hiver, dans un plaid à boire un thé, et c’est les conditions parfaites pour cette oeuvre).

    – Yokohama Kaidashi Kikō de Hitoshi Ashinano (14 tomes) : le seul non disponible en France (mais trouvable dans de bonnes traductions françaises chez la team Iscariote, de la traduction amateur respectueuse des auteurs et maisons d’éditions). C’est du contemplatif pur et c’est très, très doux. Je ne sais même plus s’il y a une histoire ! Pour moi, c’est un peu comme une grande bulle d’air à picorer de temps en temps.

    – L’histoire des 3 Adolf d’Osamu Tezuka, pour terminer avec totalement autre chose ! Une histoire qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale, c’est un classique du manga mais pour le coup le dessin a pris un bon coup de vieux. Par contre l’efficacité de la narration est toujours d’actualité.

    Voilà, j’espère que tu trouveras quelque chose t’intéressant dans le lot ;)
    Je te souhaite une excellente journée !

    • Vraiment mille mercis Pauline pour ces recommandations détaillées ! Je sens que plusieurs de ces titres pourraient effectivement me plaire, me toucher. J’irai y jeter un coup d’oeil avec plaisir !

  6. SI tu as aimé Secret, je te conseilles aussi Assassination Classroom.
    On s’attache vite aux personnages et à l’intrigue qui prend des tournures assez drôles, touchantes et humaines surtout.

  7. Je n’ai jamais lu de manga, mais c’est un genre qui m’interpelle et que j’aimerais découvrir. J’ai entendu récemment parler d’Alchimia, et d’après ta critique je me dis que ça pourrait être une très bonne porte d’entrée pour moi!

  8. Oh je ne savais pas que tu lisais des manga (je te lis depuis quelques mois seulement donc je ne connais pas « tout »)!
    J’en collectionnais beaucoup quand j’étais plus jeune mais j’ai cessé de commencer de nouvelles séries depuis quelques années, c’est dommage. Merci pour ces découvertes et tes avis, je suis très tentée par « Orange ». ;)
    Tu le sais peut-être déjà mais Ai Yazawa va reprendre Nana! Je n’y croyais plus, je suis très heureuse, c’est un de mes manga favori.
    Bises!

    • Oh, une reprise de Nana est annoncée ?! Je dis OUIIIII, merci de l’information !

      Et je ne savait pas que tu lisais des mangas, j’ai le même souci, j’ai arrêté après le lycée, car trop dans les études… Mais tu me donnes envie de reprendre, surtout avec le titre Orange !
      Pour ma part, j’avais adoré Full Metal Alchemist, ou encore Fruit Basket pour la douceur de son personnage principal <3

  9. Sympa de trouver des revues manga sur ton site :)
    Tout comme toi, lorsque j’étais plus jeune, j’adorais lire des mangas et j’ai après arrêté. Il faut dire que certaines séries sont supers longues (une trentaine de tomes) donc ça devient vite long et encombrant).

    Il y a trois séries coups de cœur que j’ai aimé et lu en entier :
    – Sakura Card Captor, ça c’est pour mon côté enfantin. J’adoré les dessins et le côté mignon quand ils ont leur yeux en forme de cœur ;-)
    – Death Note, un manga un peu science fiction qui raconte l’histoire d’un garçon qui trouve un livre et qui se rend compte que quand il écrit un nom dedans, cette personne perd la vie.
    – Love Hina, l’histoire d’un jeune homme qui se rend dans la maison de sa grand-mère et découvre qu’elle en a fait un pensionnat de filles. Il va se retrouver propulser au milieux de toutes ses filles et c’est très drôle.

    J’avais commencé aussi le mangas Team Medical dragon, une histoire sur des médecin dans un hôpital et c’était franchement pas mal.

    J’ai aussi eu des bons échos du manga Les Gouttes de Dieu mais je ne l’ai jamais lu.

  10. Je n’ai jamais lu de mangas mais je vais tester suite à tes avis! J’aime bien sortir aussi de mes habitudes :)
    Et je trouve bien de revenir à ces passions d’enfants, comme tu le dis, il n’y avait pas de notions de productivité/utilité à cette époque! Je me suis faite la même réflexion il y a quelques temps, j’avais délaissé des activités et j’y reviens petit à petit :)

  11. Quel plaisir de trouver un article sur les mangas !
    J’en ai beaucoup lu lorsque j’étais adolescente, mais pour des raisons similaires, j’ai arrêté pour passer à des choses « plus sérieuses ».

    Je reste malgré tout une très grande fan de la mangaka Kaori Yuki, qui a réalisé notamment :
    _ « Angel Sanctuary » : une série d’une vingtaine de volumes sur la thématique des anges et du Paradis (la chute de Lucifer, etc.).
    _ « God Child » : l’histoire d’un jeune comte dans l’Angleterre victorienne, en proie à ses propres démons, qui tente de démanteler une secte dirigée par son père. Ambiance Tea time et Alice aux pays des merveilles !
    Pour cet auteur, c’est un univers très gothique et parfois assez glauque, on adore ou on déteste !

    Sinon, pour changer des classiques « Fruit Basket », « Nana » ou « Paradise Kiss » :
    _ Library Wars : Love and war : Dans un futur alternatif, le gouvernement japonais a instauré une loi pour limiter la liberté d’expression. Une lutte féroce s’est engagée entre le gouvernement et un corps militaire indépendant. Bon bien sûr, il y a aussi une histoire d’amour un peu gnangnan mais mignonne. ^^
    _ 20th Century Boys : De nouveau dans un futur alternatif, la population japonaise est sous l’emprise d’un gourou qui se fait appeler « Ami ». Il se trouve que ce gourou a fait autrefois partie de la bande d’enfants du protagoniste désormais adulte, mais celui-ci ne parvient plus à se souvenir de qui il s’agissait. C’est touchant, effrayant, bref assez sympa :)

  12. Angelika/ Koalatagada Répondre

    Je me reconnais bien dans les premiers mots de ton article…
    Appart sailor moon j’avoue n’avoir jamais regardé autre chose …

  13. Pour les manga avec des histoires touchantes et un traits d’humour mon mari te conseille  » Barakamon  » et  » Père et Fils  » qu’il a adoré !

  14. Ah c’est rigolo, j’avais lu/adoré/commencé pas mal de mangas dans mon adolescence et POUF, une fois fini le lycée, je n’en ai plus ouvert un seul. Du coup tu m’a donné envie de m’y remettre! Merci pour les recommendations, c’est noté ;)

  15. Pingback: Mes Dernières Lectures #32 - Les Gouttes de Dieu - Mango and Salt

Répondre

Naviguer