Mes Dernières Lectures #47 – Bilan de fin d’été

Eh non, vous ne rêvez pas: les bilans lecture sont enfin de retour ! Après deux mois, je suis ravie de revenir parler de livres avec vous – et j’ai plein de choses à partager.

Cette petite pause s’est faite tout naturellement: durant un temps, je n’avais pas envie de parler des romans que je lisais (une simple mini-revue sur mon compte Goodreads me suffisait amplement) et je ne me suis pas forcée;  je tiens à publier chacun de mes articles avec passion, ou pas du tout ! Petit à petit, ça m’est un peu sorti de la tête, j’ai travaillé sur d’autres sujets, et voilà comment je me suis retrouvée avec un tel retard à rattraper !

Il aurait été dommage de faire passer toutes ces lectures de fin d’été à la trappe: elles furent bonnes, voire très bonnes – de vraies pépites, parfois, qui méritaient au moins quelques impressions.

Maintenant que l’envie m’est revenue, j’en profite donc pour vous mettre à jour, et évoquer avec vous tous ces livres lus depuis le mois d’août jusqu’à l’arrivée de l’automne !

Une fois n’est pas coutume, je change exceptionnellement le format de mes chroniques littéraires – normalement limitées à 3 titres, que je prends le temps de développer un peu – pour vous proposer cette fois-ci un bilan plus condensé des sept livres concernés.

J’espère que cela ne vous empêchera pas de faire le plein d’idées !bilan-lectures-aoutseptembre2018

➤ DON’T LOOK NOW & OTHER STORIES
Daphné du Maurier

VF: Pas après minuit (à trouver en occasion)

Daphné du Maurier compte parmi mes auteurs préférés absolus, et pourtant, j’ai tendance à n’aimer dans sa bibliographie que les récits mystérieux à suspense. Je croyais tristement en avoir fait le tour, mais je me trompais: ce recueil de nouvelles étranges, très peu connu en France, n’attendait que moi ! Je l’ai adoré: mis à part une histoire moins haletante à mon goût (celle de Jérusalem), j’ai été conquise par les autres intrigues qui flirtaient parfois avec l’inexplicable, le fantastique, dans des atmosphères inquiétantes. Coup de coeur tout particulier pour « Ne te retourne pas » et « Pas après minuit », qui m’auront réellement fait frissonner, et que j’ai déjà envie de relire !

➤ SHIRLEY
Charlotte Brontë

J’ai mis des mois à terminer ce classique moins connu de Charlotte Brontë, découvert grâce à l’avis enthousiaste de LucyTheReader à son sujet, et pourtant, j’en ai savouré chaque page avec délice. C’est simple: il fait partie des romans les plus brillants que j’aie lus – non pas pour son intrigue en soi, somme toute simple, mais pour sa modernité étonnante vis à vis du rôle des femmes dans la société victorienne, son extrême finesse psychologique (l’autrice dépeint notamment le sentiment amoureux d’une manière frappante de véracité) et la grande intelligence qui en émane du début à la fin. Shirley n’est peut-être pas le roman le plus palpitant de la fratrie Brontë – je ne peux nier qu’il offre un rythme assez lent – mais si vous aimez les belles lettres, les personnages uniques, attachants, et les histoires d’amour contrariées, alors je pense qu’il pourra vous plaire autant qu’à moi. J’y ai noté plusieurs dizaines de citations incroyablement justes qui m’ont beaucoup inspirées.

➤ LA SECONDE VIE DE RACHEL BAKER*
Lucie Brémeault

Lorsque Lucie m’a proposé de découvrir son roman auto-édité, je me suis laissée séduire par le synopsis de l’histoire, qui promettait une belle dose d’émotions brutes. Quant à la couverture américaine rétro, elle évoquait une imagerie typique à laquelle je suis assez sensible ! Dès les premières pages, j’ai été époustouflée par la plume de l’autrice, élégante, très expressive mais fluide, par l’ambiance, et par la puissance de sa protagoniste – quelle maturité dans l’écriture ! Rachel, sa souffrance, ses erreurs, m’ont beaucoup touchée; j’ai été émue par cette histoire de reconstruction, véritable concentré d’humanité dans toutes ses nuances. Deux aspects de l’intrigue, néanmoins, correspondaient moins à mes goûts personnels: le milieu carcéral, qui occupe toute la partie centrale du roman (un cadre violent que j’évite dans mes lectures comme dans mes séries ou films), et la touche de romance, à laquelle je n’ai pas entièrement adhéré (team coeur de pierre forever). J’ai tout de même dévoré le roman en deux jours, pour finalement le reposer la gorge serrée d’émotion. Lucie Brémeault est une autrice très talentueuse qui mérite d’être découverte !

➤ ELEANOR OLIPHANT IS COMPLETELY FINE
Gail Honeyman

VF: Eleanor Oliphant va très bien

Quelle merveille que ce roman, qui m’a fait pleurer au moins tout autant qu’il m’a fait rire ! On y suit Eleanor, une jeune femme qui, parce que le destin ne l’a pas franchement gâtée, n’a jamais connu une existence normale et les relations sociales qui vont avec. Son regard sur la vie est absolument unique, à la fois complètement décalé (au point d’être involontairement très drôle) et, par ce fait-même, frappant de lucidité sur beaucoup de choses que nous tenons pour acquises. J’ai été bouleversée par sa solitude et sa détresse, par sa grande dignité. À la fois, cette histoire, qui est pour Eleanor l’occasion de réapprendre à se lier à d’autres personnes, aimer, faire confiance, m’a réchauffé le coeur par l’hommage qu’il fait à la beauté et l’importance des rapports humains. Une vraie pépite, merveilleusement bien écrite, qui donne envie de s’ouvrir à l’autre.. Notez en outre que l’intrigue se déroule à Glasgow: raison de plus pour que je l’adore ! ;)

➤ LE MAÎTRE DES ILLUSIONS
Donna Tartt

Dense et sombre, ce premier opus de Donna Tartt, dont je ne savais rien si ce n’est sa bonne réputation, s’est avéré une lecture fascinante et immersive. Je ne suis pas sûre de l’avoir adoré avec le coeur, mais je l’ai trouvé objectivement assez magistral; par sa complexité, sa gravité, sa décadence, il me laisse encore aujourd’hui une impression marquante… Ce qui frappe avant tout ici, c’est l’ambiance de cette université prestigieuse dans le Vermont – foncièrement brumeuse; l’air y est lourd de secrets, de vapeurs d’alcool, des rancoeurs et de la noirceur morale d’un petit groupe d’étudiants d’élite formant le très fermé cursus de grec. J’ai adoré la plume de l’autrice, la complexité de ses personnages (parmi les plus originaux et travaillés que j’aie jamais rencontrés dans les pages d’un livre) et le suspense sous-jacent, parfois transformé en intense tension anxiogène. Un périple psychologique et émotionnel, une sorte de roman noir lent et intellectuel, idéal pour les amateurs/rices de mystères en cette saison !

➤ ALCHIMIA T.2*
Samantha Bailly et Miya

J’ai été à nouveau conquise par ce deuxième opus de la saga Alchimia, au point peut-être de l’avoir même préféré au premier ! C’est un peu normal: alors que le tome 1 nous introduisait à peine au monde imaginé par le duo, celui-ci nous plonge directement au coeur de forts enjeux politiques et personnels pour la jeune protagoniste, Saë, et ses compagnons. J’ai apprécié le rythme haletant, jalonné de révélations et de rebondissements, et les tensions amoureuses, qui rendaient le récit addictif. À un autre niveau, j’ai aussi beaucoup aimé les thèmes abordés dans ce nouvel opus, parce qu’ils parlent (malheureusement) à notre monde actuel: l’intolérance, la volonté d’annihilation de l’autre, l’humanité qui nous rapproche au-delà des convictions politiques, le dilemme entre loi et conscience… Enfin, mention spéciale aux dessins expressifs, détaillés et raffinés de Miya, qui m’ont émerveillée à chaque page.

➤ NOS ÂMES PLURIELLES*
Samantha Bailly

Sans surprise, j’ai adoré ce dernier tome de la trilogie Nos âmes jumelles, refermé avec un petit pincement au coeur. Quel plaisir de retrouver Sonia et Lou, et de les voir prendre leur envol ! Comme les précédents, cet opus a beaucoup résonné en moi, il sonnait très juste: la colocation à Paris, les doutes sur des études qui ne nous correspondent pas tout à fait, la gestion des amitiés, les amours… Il m’a replongé dans mon année à la Sorbonne (ainsi qu’un peu dans ma première année de design) avec une pointe de nostalgie pour cette période de la vie où l’on découvre la liberté, l’autonomie, où tout est encore vécu avec une certaine insouciance. J’ai apprécié comme d’habitude la plume simple et fluide de Samantha Bailly, qui se dévore, et l’ultra-réalisme de son monde (références pop culture, thèmes actuels, et même plusieurs clins d’oeil autobiographiques qui m’ont fait sourire). Cette trilogie, du début à la fin, m’aura à la fois serré la gorge et réchauffé le coeur; surtout, elle m’aura confortée dans mon envie de toujours poursuivre mes rêves. RDV ici et pour mon avis sur les tomes précédents !

***

Avez-vous lu l’un de ces titres ?
Sinon, l’un d’entre eux pourrait-il vous intéresser ?
Quels sont les livres qui vous font le plus envie en ce moment ?

*Les titres suivis d’une astérisque m’ont été envoyés en service de presse.

Cet article contient des liens affiliés Fnac ou, pour les titres en anglais et hors stock, Amazon (avec souvent d’excellentes offres d’occasion). En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog (cf ma FAQ). Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre librairie locale, qui a besoin de vous: regardez par exemple sur Place des Libraires ! Dans tous les cas, MERCI ♥︎

NB: Pour visualiser correctement tous les liens de cet article, il vous sera peut-être nécessaire de désactiver momentanément votre module AdBlock ou de classer Mango & Salt dans votre liste verte. Pas de panique, il n’y a aucune pub intempestive ou invasive sur le blog !

30 commentaires

  1. Merci pour ces petites découvertes dont certaines me font bien envie…
    Pour ma part je suis en plein dans Muchachas de Katherine Pancol mais je dois avouer que je ne suis pas fan. Tant au niveau du style que des histoires qui sont très dures, je ne suis pas certaine d’arriver au bout. C’est d’ailleurs toujours un dilemme pour moi : se forcer à finir un livre ou accepter de ne jamais connaitre le dénouement… Comment gères tu cela ?

    Des bisous,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    • Coucou Pêche !

      Je comprends complètement ton dilemme; pendant longtemps j’ai eu le même, parce qu’on m’avait toujours appris à finir ce que j’avais commencé. Mais il y a quelques années je me suis détachée de ce principe, dans la lecture comme ailleurs, sans excès ni caprices, mais en essayant de faire passer mon intuition et mon bonheur en priorité quand c’était possible. Et pour la lecture, clairement, je ne vois pas l’intérêt de me torturer alors que la vie est si courte et que j’ai tant de livres qui me font envie ! Je commence toujours par faire un effort pour laisser une chance au récit, mais quand vraiment un titre ne me passionne pas, je n’hésite pas à le mettre de côté ou même l’abandonner si je sens qu’il ne me parlera jamais (parfois c’est juste une question de timing, d’humeur, et alors j’attends d’être dans de meilleures conditions pour l’apprécier).

  2. J’adore les livres de Samantha Bailly. J’ai commencé la trilogie des Stagiaires et j’ai hâte de me plonger dans celle des Âmes jumelles.
    Tu m’as aussi donné envie de découvrir Daphné Du Maurier et surtout Shirley de Charlotte Brontë. Le côté féministe de l’ère victorienne m’a conquise ;)
    De mon côté, j’apprécie beaucoup ma lecture du moment : « Libérez votre créativité » de Julia Cameron (The Artist’s Way en VO). J’y trouve plein de conseils pour laisser ma créativité s’exprimer et lui dédier du temps.
    Merci pour tes partages !

    • Les livres de Samantha Bailly me plaisent toujours beaucoup aussi; ils se dévorent, ils sont a priori simples, et pourtant ils touchent toujours du doigt des choses importantes, réelles, qui résonnent fortement en moi. Je ne suis jamais déçue ! J’ai d’ailleurs hâte de découvrir son nouveau roman, La Marelle !

      Et je confirme pour Daphné du Maurier et Shirley, il faut s’y essayer ! 💗

  3. Je te rejoins complètement sur Shirley, ce roman est exceptionnel ! Et je suis ravie que tu aies aimé Ne vous retournez pas, il faut que tu voies le film (avec Donald Sutherland et Julie Christie) ! C’est l’un de mes préférés et il est tellement méconnu malheureusement…

  4. Merci pour ces idées lectures . J’adore Daphné du Maurier et Charlotte Bronté, mais je n’ai pas lu les livres cités ci-dessus. Au vu de tes commentaires je suis bien tentée de m’y plonger …

  5. Le Maître des illusions donne très grandement envie… merci pour la review du coup, ce n’est pas du tout le genre de récit que je vais chercher de moi-même, mais je pense qu’il correspondrait assez bien à ce que j’ai envie de lire en ce moment.
    De mon côté, j’ai quelques lectures d’été qui traînent encore et malheureusement la saison ne me motive plus autant à aller au bout. Je suis encore au début du Désert des Tartares – que je pense quand même terminer. Il a un petit côté sombre qui peut encore très bien se marier à l’automne. Par contre, je pense que Les Huit montagnes va patienter un peu :)

  6. Bonjour Victoria, j’ai lu il y a déjà quelques années Le maître des illusions de Donna Tartt, que l’on m’avait offert. Comme toi, j’en garde un souvenir sombre, brumeux tel que l’auteure décrit cette ville universitaire et les secrets qui entourent ce cercle d’amis. C’est une lecture qui marque et dont je garderais toujours une forte impression.

  7. Merci pour cette sélection. Je vais ajouter beaucoup de ces livres à ma liste. En premier, le recueil de Daphné du Maurier, que j’adore lire.

    Je suis en ce moment en train de relire la trilogie de Deborah Harkness (suite à ton article sur la série qui en est l’adaptation, sortie tout récemment). J’avais adoré la lire lorsque je vivais aux États-Unis. J’avais commencé le premier livre que j’avais trouvé dans une petite librairie et je l’ai littéralement dévoré (mais à l’epoque le tome 3 n’etait pas encore sorti et j’etais restée sur ma faim avec le tome 2 qui manquait de rythme je trouve).

    Merci pour cet article.
    Prends soin de toi.
    Charlotte

  8. Tes articles lecture m’avaient manqué !
    Je pense lire à l’occasion « Eleanor Oliphant is completely fine ». C’est visiblement un coup de cœur pour tout le monde. J’essaie juste de ne pas trop savoir de quoi il parle pour m’y lancer les yeux fermés !

  9. Je note le Du Maurier (je suis justement en train de lire Rebecca) et le Brontë, même si, là tout de suite, ma PAL et ma WL ont dépassé le stade de l’implosion :lol:
    Merci ;)

  10. Merci pour ce petit bilan !
    Je me rappelle d’un de tes anciens articles, où tu avais fait la revue du livre « lettres pour tous les garçons que j’ai aimé » (ou titre similaire je ne me rappelle plus très bien). Je ne l’avais pas lu, mais j’ai vu le film passer sur Netflix et je l’ai regardé ! :)
    C’était sympa mais les personnages pas super creusés, je pense qu’on aurait pu faire mieux ! maiiiiis c’était sympa et j’ai découverts de chouettes acteurs.
    bref, juste pour dire que même tes listes de lecture peuvent donner des idées des années plus tard ^^

  11. Hello Victoria,

    merci pour ce nouveau partage. :)
    Comme certainement beaucoup d’entre nous, j’ai beaucoup vu passer le livre Eleanor Oliphant et peut-être même trop parce que je ne m’y étais pas du tout intéressée. Mais la description que tu en fais ici me donne vraiment envie de le découvrir. ;-

    Sophie

  12. Camille / Confidences_Littéraires Répondre

    Merci pour ce joli partage !

    J’ai lu Le maître des illusions au printemps et j’avais été un peu déçue… Si les pages se tournent très vite (et heureusement, car c’est un beau petit pavé :p ), la chute ne m’avait pas convaincue. Je m’étais posée tout plein de questions qui étaient restées sans réponse, et sans savoir si les pistes sur lesquelles je m’étais engagée étaient voulues par l’auteure ou non…

    En revanche, je note Shirley ! J’ai redécouvert Jane Eyre avec grand plaisir cette année, je suis curieuse de lire un autre de ses romans :)
    Et j’ai Eleanor Oliphant dans ma liseuse depuis un an, j’attends le bon moment pour le lire, mais il me fait de plus en plus envie !

  13. De belles inspirations ! :)

    Je viens de finir le livre « la perle et la coquille » que tu avais présenté pour le groupe de lecture je crois et jai vraiment été transportée :)

    Maintenant je vais commencer « Rebecca » et j’ai hâte :)

  14. Merci pour cette sélection :)
    Je viens de terminer « Miniaturiste », de Jessie Burton, qui se passe à Amsterdam au XVIIe, et je le conseille à tou.te.s les fans d’histoires brumeuses avec une touche de fantastique ;)

  15. Il faut que tu lises la biographie de Daphné du Maurier écrite par Tatiana De Rosnay, on comprend beaucoup de chose sur l’auteur son parcours.

  16. Bonjour ! Chacun des livres de Donna Tartt a été pour moi un vrai régal. Je partage ton avis sur la finesse des personnages et la beauté de son style (et chapeau à la traduction du coup, je les ai lus en français). Merci pour ce partage.

  17. Bonjour Victoria.
    Merci pour tes conseils. J’avais adoré le maître des illusions. Je ne connais pas les autres mais tu m’as donné envie. J’avoue que je lis beaucoup de choses par obligation, professionnellement, et du coup j’ai du mal à lire pour le plaisir. Mais j’ai envie de recommencer. Merci en tout cas.

  18. Hello Victoria!! Cooooool que tu aies lu le livre de Lucie, ce bouquin a été un énorme coup de coeur!!!! J’avais même interviewé Lucie car je ne pouvais pas laisser cette lecture comme ça, je voulais en savoir plus! N’hésite pas à aller voir ma chronique si tu veux! J’ai lu chacune des soeurs Brontë mais je crois que pour le moment c’est Anne qui m’a transporté le plus, du coup je vais bientôt lire Agnès Brey je pense! Eleanor Oliphant me tente beaucoup depuis que tu en as parlé! :-) Passe un bon dimanche!

  19. J’adore tes articles sur tes lectures. Les livres de Samantha Bailly me font particulièrement envie: j’apprécie beaucoup la personnalité de l’auteur et ses livres ont l’air légers et réconfortants, et parfois, c’est juste ce dont on a besoin!

  20. J’aime toujours tes recommandations de lectures Victorienne. J’ai adoré La Dame du Manoir de Whildfell Hall, que j’ai passé à ma maman donc très envie de lire Shirley que je ne connais pas du tout. J’ai aussi noté Daphné du Maurier dont j’entends souvent parlé dernièrement, et comme j’aime beaucoup Rebecca de Hitchcock il serait tant de s’y intéresser.

    J’ai aussi lu pas mal de choses cet été, mais j’ai eu un immense coup de coeur pour Une odeur de gingembre de Oswald Wynd. Pas forcément attirée par le Japon ça m’a fait vraiment découvrir ce pays et l’héroine est Ecossaise, il est fait pour toi si tu ne l’a pas déjà lu.

    Des bisous

  21. Je me suis lancée dans la seconde vie de Rachel Baker suite à votre éloge, mais je n’adhère pas vraiment…Du mal à accrocher à cette histoire.

Répondre

Naviguer