Mes plantes // Les suspensions et plantes tombantes

Outre mon guide sur la medinilla magnifica, voilà bien longtemps que je n’avais plus exploré avec vous ma collection de plantes ! Une catégorie en particulier manquait largement à l’appel, alors que c’est l’une de mes préférées: les espèces au port tombant, à suspendre ou à placer sur une étagère en hauteur.

Je possède 8 ou 9 plantes de ce genre, entre mes différents achats et boutures, dans des styles et des formes très variées: j’espère donc que mes présentations vous apporteront un peu d’inspiration, mais aussi quelques conseils. Cela tombe bien, le printemps arrive: c’est le moment idéal pour verdir votre intérieur !

Notez que je n’ai pas inclus ici ma toute dernière acquisition, une tillandsia usneoides dont je vous parlais par ici, tout simplement parce que je n’ai pas assez de recul sur les soins nécessaires pour vous en parler en toute connaissance de cause. Elle aurait toutefois parfaitement sa place dans cette sélection, donc je vous la signale au cas où !mes-plantes-suspendues

NB: Les photos de cet article sont malheureusement très grisâtres, et ne rendent pas vraiment justice à la beauté de mes petits végétaux. Je vous prie de m’en excuser: je n’ai pu les prendre qu’hier, alors que la luminosité était plus que médiocre même en pleine journée.philodendron-pothos

PHILODENDRON ET POTHOS
Philodendron scandens & Scindapsus pictus

Peu exigeantes et faciles d’entretien, ces plantes aux feuilles en forme de coeur ont aussi l’avantage de pousser vite, créant de longues lianes du plus bel effet.

J’offre aux miennes des soins très basiques: à vrai dire, il m’est arrivé plusieurs fois de les oublier pendant quelques semaines, et tout rentre toujours dans l’ordre: au pire, je les retrouve flétries, mais après un bon bain, elles repartent comme en 40 !

En hiver, un petit arrosage toutes les deux semaines est suffisant, en veillant à ce que l’air ne soit pas trop sec. En été, je les protège du soleil direct, et je rapproche davantage les arrosages en observant la plante: dès que son pot est devenu tout léger, je lui redonne une bonne quantité d’eau. En plus, d’avril à début octobre, j’ajoute un peu d’engrais pour plantes vertes (j’utilise celui d’Ecostyle) dans l’arrosoir.

En termes d’esthétique, notez que des variations intéressantes existent: le philodendron scandens existe en version variegata, donc parsemé de taches blanches ou jaune clair. Quant au pothos, on le voit souvent en couleur verte, jaune, ou verte panachée de minuscules taches jaunes — mais ma version piquetée d’argent est, je trouve, la plus belle de toutes !

Avertissement: ces plantes sont très toxiques pour les chats et les chiens. Tenez-les hors de leur portée.chaine-coeurs-ceropegia

CHAÎNE DE COEURS
Ceropegia woodii

Autre vraie beauté de ma collection, cette plante est devenue tellement longue que je dois désormais enrouler ses grandes lianes fines et délicates sur elles-même, sous peine de les voir toucher le sol — je vais d’ailleurs profiter de l’arrivée du printemps pour en tailler ou marcotter un certain nombre ! J’adore ses feuilles vertes tachetées de gris au dos violine, qui ponctuent les longs fils de façon aérienne.

Cette délicate succulente est facile d’entretien et pousse assez vite: il faut juste la placer dans un endroit aussi lumineux que possible, et l’arroser de temps en temps, quand la terre est sèche (tous les 10-15 jours par exemple). Ses feuilles étant assez fines, je me contente toujours de petites quantités d’eau pour éviter de les laisser macérer dans l’humidité, ce qui provoquerait leur pourrissement; alternativement, je baigne le pot par le bas.

Si elle manque de lumière, ses tiges se dégarnissent et les feuilles restent assez petites — c’est le cas sur certains tronçons de la mienne. Ce n’est pas grave du tout, mais par souci esthétique, vous pouvez tout à fait couper la partie concernée, de préférence au printemps: ça repoussera !misere-tradescantia-zebrina

MISÈRE
Tradescantia zebrina

Les feuilles allongées de cette misère, zébrées de deux lignes argentées qui scintillent au soleil et colorées d’un joli violet par dessous, sont vraiment très décoratives ! J’aime aussi beaucoup la façon dont ses longues lianes tombent vers le sol après quelques années, un peu dégarnies.

Si cette plante est réputée pour sa facilité d’entretien et ses très faibles exigences, j’ai pour ma part mis pas mal de temps à comprendre ses besoins, notamment en termes d’arrosage et d’exposition (elle n’a pas du tout apprécié d’être dans le coin moins lumineux de mon salon). Aujourd’hui encore, elle reste un peu faiblarde et pâlichonne, même si cela va beaucoup mieux ! Au contraire, les boutures que j’ai replantées sont en pleine forme, comme vous avez pu le constater il y a quelques jours.

Du côté des soins, j’en suis arrivée à l’arroser environ 2-3 fois par mois pendant la période hivernale — de quoi laisser l’eau s’évaporer en grande partie, mais sans dessécher entièrement le terreau. Pendant la belle saison, mieux vaut prévoir des apports plus réguliers (1 fois tous les 7-10 jours, par exemple), car la misère aime avoir toujours un peu d’humidité pour se développer. Je lui donnerai aussi de l’engrais (toujours celui pour plantes vertes) à partir du mois prochain.

Avertissement: cette plante peut provoquer des irritations allergiques chez les chats et les chiens. chaine-perles-senecio3

COLLIER DE PERLES
Senecio rowleyanus

Dans le même style que la chaîne de coeurs, le senecio rowleyanus produit de longues et fines tiges, parsemées cette fois-ci de petites boules charnues comme un collier de perles.

Les soins à lui apporter sont plutôt simples, mais elle reste plus délicate, moins tolérante que d’autres succulentes: le manque de lumière, l’excès d’arrosage, ou pire, les deux combinés, peuvent vite signer son arrêt de mort, et il n’est pas rare d’essuyer un ou deux échecs avant de réussir à en faire survivre un specimen !

En hiver, mieux vaut la placer juste devant une fenêtre, et rester très modéré/e dans les apports d’eau: personnellement, je l’arrose environ une fois par mois, et vaporise la surface du terreau environ 3 fois par mois pour éviter qu’il ne se dessèche complètement entre temps. En été, je privilégierais plutôt des arrosages plus fréquents (tous les 7-10 jours selon la chaleur) mais en petite quantité, de quoi laisser sécher une partie du terreau entre deux sessions. Une plante saine aura des feuilles bien gonflées et fermes sous les doigts.

La croissance de cette plante est lente, alors, surtout s’il s’agit d’un bébé peu étoffé comme le mien, n’hésitez pas à ajouter de l’engrais à son eau environ 1 fois par mois à partir d’avril jusqu’à septembre pour booster tout ça !

Avertissement: cette plante est toxique pour les chats. Tenez-la hors de leur portée.sedum-burrito

SEDUM BURRITO

Cette plante grasse ultra graphique est l’une de mes favorites, avec le sedum sieboldii que je vous présentais ici (et que j’ai malheureusement perdu entre temps): j’adore sa couleur bleutée, ses grappes de feuilles dodues et bien serrées, son tombé pesant… En jardinerie, on le trouve la plupart du temps dans des pots suspendus.

Comme beaucoup de succulentes, c’est une plante qui demande peu de soins. Je l’ai accrochée dans mon salon, une pièce très lumineuse, où il reçoit le soleil du matin sans être directement derrière la fenêtre, car il ne supporte pas le soleil direct.

En termes d’arrosage, je ne fais presque rien en hiver (je pense l’avoir arrosé 2 ou 3 fois depuis le mois de novembre), et en été, je reste mesurée, avec une bonne quantité d’eau tous les 15-20 jours environ. Comme c’est une plante qui pousse très lentement en intérieur, je lui donnerai aussi un peu d’engrais durant la belle saison pour booster sa croissance !chlorophytum

PLANTE ARAIGNÉE
Chlorophytum comosum

Également disponible en version panachée de blanc, cette plante croît vite et crée de nombreux rejets que l’on peut bouturer à l’infini, ou laisser pousser en cascade sur la plante-mère: le résultat est vraiment très joli, comme sur cette image ! J’en possède deux pots, qui sont tous deux des rassemblements de boutures récupérées sur l’énorme chlorophytum de ma maman (lui-même hérité de ma grand-mère), enracinées dans l’eau puis plantées.

Je trouve la « phalangère », comme on l’appelle aussi parfois, très facile d’entretien et assez tolérante des petites erreurs de débutant. Elle aime être arrosée régulièrement en été pour avoir un terreau toujours frais (environ 1 fois par semaine chez moi), et devient moins exigeante en hiver — j’attends généralement que le terreau se soit bien desséché sur les premiers centimètres pour lui redonner de l’eau — mais il m’est arrivé maintes fois de la négliger, et elle a toujours survécu.

Avec beaucoup de lumière (sans soleil brûlant) et de l’engrais tous les 15 jours en période de croissance, elle se développe à vue d’oeil: on peut même lui faire passer la belle saison sur le balcon ou au jardin pour la rendre encore plus heureuse !

***

SHOPPING

Voici quelques jolies suspensions qui pourraient accompagner ce type de plantes. Alternativement, vous pouvez bien sûr en fabriquer vous-mêmes en macramé: on trouve plein de tutoriels sur internet !selection-suspensions-plantes

1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10

***

Avez-vous des plantes suspendues, ou retombantes, chez vous ?
Quelles sont vos espèces préférées pour cet usage ?

 Cet article contient des liens affiliés Etsy, UO et MSR.
Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

27 commentaires

  1. Oh Victoria si tu savais comme ces toutes ces petites bulles de vie me font rêver…
    Je n’ai absolument pas la main verte mais je suis déterminée à apprendre malgré toutes les pauvres petites plantes que j’ai déjà fait souffrir.
    En tout cas chacun de tes articles me redonne une bonne dose d’envie pour continuer à en apprendre plus sur toutes ces belles plantes qui peuvent vraiment tout changer dans un intérieur !

    Belle journée à toi,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

  2. Tu as une très belle collection de plantes suspendues, dis-moi!
    Je suis tout à fait fan. Pour ma part je n’en ai qu’une seule, et il s’agit d’une chaîne de cœurs.

    p.s.: si la luminosité de ton appartement n’est pas bonne sur ces photos, je n’ose imaginer la luminosité lors des beaux jours… (genre chez nous quand il fait beau c’est moitié moins lumineux que là)

    • Coucou Anne-France ! Je te rassure, la luminosité de toutes ces photos a été ameliorée avec les réglages de mon appareil puis en post-traitement ! J’ai fait de mon mieux pour les éclairer davantage, c’est pour ça que tu as l’impression d’une bonne lumière (mais on voit quand même que c’est assez gris, peu contrasté) :)

  3. Bonjour Victoria,
    Merci pour ce post.
    J’aurais une question à te poser, est-il possible d’acheter ces plantes via internet, si oui as-tu des liens.
    Car j’habite dans un village et la ville la plus proche ne propose pas ce genre de plantes.
    Merci belle journée ensoleillée.
    Grosses bises

  4. Bonjour Victoria et merci pour cet article que j’attendais avec impatience. Quel plaisir de lire tes conseils et ton expérience. Un pur bonheur ! Je ne sais pas si tu as déjà répondu à cette question mais quel type d’eau utilises-tu pour l’arrosage ? Eau du robinet ? Eau minérale type Evian ou Vittel ? Eau déminéralisée pour fers à repasser ? Help !

  5. Bonjour Victoria !
    Moi aussi j’étais curieuse de lire un nouvel article au sujet de tes plantes.
    Pour ma part, j’en suis au niveau « cactus » avec trois jolis spécimens qui se portent bien.

    J’ai eu une chaine de coeurs l’année dernière mais je n’ai pas réussi à la garder en vie bien longtemps :(.
    Ton article m’a donné envie d’adopter un Scindapsus pictus. Je trouve ça super joli et si tu dis que c’est facile à entretenir…

    Belle journée

  6. Bonjour Victoria, et encore merci pour tes articles !

    Je trouve celui-ci très intéressant et détaillé, et je pense qu’il me servira bien dans les mois qui suivent. Déménageant probablement au cours du printemps, je zieute déjà les possibilités de nouveaux achats de plantes haha !

    Une très belle journée à toi !

  7. Quelle jolie collection!

    Je rêve depuis un moment de posséder un Ceropegia woodii ainsi qu’un Senecio rowleyanus, mais faute d’endroits adaptés ou les suspendre je n’ai pas encore sauté le pas…

    En revanche cette article tombe à pic, car j’ai fait l’acquisition il y a 2 jours d’un sublime Sedum Burrito! J’étais partie pour en commander une bouture sur CactusPlaza il y a quelques jours mais la version jeune adulte charnue croisée en jardinerie à eu raison de ma volonté ;)
    Du coup j’en profite pour te poser la question, mon petit Burrito ayant été laissé par terre en Jardinerie (c’est malin, les feuilles sont tellement fragiles…) il se retrouve dégarni sur 2/3 branches, ce n’est pas super esthétique et je ne sais si je dois les couper ou non… les feuilles peuvent-elles repousser sur la base des anciennes?
    Je ne voudrais pas le mettre en état de choc en coupant des tiges à l’apparence saine qui plus est (si ce n’est qu’il manque les feuilles…)

    En espérant que tu puisse m’aider (hâte de voir ton ebook à venir sur les plantes d’ailleurs!)

  8. Ah, ça me rassure de lire que le Selecio n’est pas une mince affaire pour toi non plus. J’ai acheté le mien dans ta petite boutique de plante préférée à Amsterdam (eheh!) et s’il survit, il s’est quand même bien dégarni, et je le guette un peu chaque jour pour m’assurer qu’il ne perd pas plus de tiges. Je crois que je l’ai trop arrosé au début!

    J’adore ces petits rejets de Chlorophytum. J’en ai récupéré un chez ma maman également, et il est maintenant dans son petit pot… je crois que je lui laisserai ses rejets, à celui là, j’adore le rendu!

    Bises!

  9. Bonjour Victoria,
    grâce à tes articles et photos je me suis mise à acheter quelques plantes avec lesquelles je « bricole ». Cet article m’intéresse car je me suis récemment demandé si, au lieu de mettre dans le salon un lustre qu’on n’arrive pas à trouver, on ne pourrait pas continuer avec de l’éclairage indirect et une belle plante retombante au crochet prévu pour ce lustre. Quel serait ton avis ?
    Encore merci pour la pédagogie du jardinage… l’ebook est toujours à l’ordre du jour ?

  10. De très jolies plantes ! Ma préférée reste la Sedum burrito dans cette sélection. Et ces pots en forme de visage sont tellement jolis <3
    Merci d'avoir indiqué lesquelles sont potentiellement dangereuses pour les animaux de compagnie, ma minette a une devise "dans le doute, ça se mange" donc j'ai malheureusement vite fait une croix sur les plantes type philodendron…
    Bonne journée !

  11. Ta collection est juste sublime !
    Cela fait un moment que j’aimerais des plantes de ce type mais sans savoir laquelle choisir, ton article m’aide beaucoup du coup :D (quoi que j’ai envie de toutes les prendre maintenant haha)
    Gros coup de coeur pour la « collier de perles »

    Bisous,
    Marine

  12. Amélie PetalesdePomme Répondre

    Elles sont toutes belles! Mes préférées sont colliers de perles et chaînes de coeurs. Pour ma part, j’ai un amour incommensurable pour les fougères. Facile d’entretien, j’adooore leur tête touffue « je suis ébouriffée le matin » et les feuilles qui retombent. J’ai mis la mienne un peu en hauteur tant ses feuilles retombaient rapidement. L’éclat de leur vert, le dessin de leurs feuilles…Des fougères d’amour! J’aime aussi beaucoup les aloe vera. Merci pour cet article.

  13. Comment différencie-t-on une sedum burrito d’une orpin de mogan? Je croyais posséder la seconde, mais la ressemblance avec ton sedum burrito est tellement forte que j’ai un gros doute, du coup!
    En tout cas je suis rassurée de lire que ce type de plantes pousse lentement. Je croyais être particulièrement peu douée pour m’en occuper (et encore, elle ne perd plus trop trop de petites feuilles… mais là où elle en a perdues, elle reste dégarnie et ce n’est pas vraiment joli…).
    Merci par avance !

    • Coucou Julie !

      Le sedum morganianum est presque identique, mais il a des feuilles plus fines et allongées, plus pointues que le sedum burrito, chez qui elles sont plus compactes et rondes.

  14. Je trouve ces éléments déco vraiment originaux et pourtant une idée toute simple qui fait venir un peu de verdure dans son intérieur… J’aimerais vraiment me trouver une suspensions comme celle avec les chaines de coeurs…. Encore faudrait-il que j’ai un peu la main verte ^^

  15. cet article tombe à pique ! je cherche une plante à mettre dans un pot suspendu que j’ai acheté chez centrakor, me voilà avec une bonne sélection. Je crois que je me laisserais bien tenté par le sedum burrito si j’en trouve !

  16. Merci Victoria pour tes supers articles et spécialement ceux sur les plantes! Ils m’ont donné envie de commencer à agrandir ma collection de plantes et tes conseils me sont très utiles. C’est un plaisir de te lire.

  17. Bonjour Victoria ! J’adore tes articles sur les plantes, ça me fait rêver toute cette verdure. Mais voilà, je vis dans un appartement exposé Nord et mon chauffage est sous ma fenêtre, ce qui m’empêche de placer les plantes sur le rebord… Aurais tu de jolies plantes à me conseiller qui n’ont pas besoin de trop de lumière ? J’ai trouvé une sorte de fougère qui a mon grand regret est en train de mourir chez moi… Je ne sais plus quoi faire ahah. Belle journée

  18. Merci pour ce billet, je veux me racheter des plantes justement…… Alors ça va bien m’aider. bisous ma beauté

  19. Pingback: Links I Love #163 - Whatever WorksWhatever Works

  20. Bonjour !
    J’habite dans le sud-ouest de la France, je ne sais pas si c’est mon appartement qui est très sec mais j’ai l’impression de devoir arroser mes plantes beaucoup plus souvent que tout le monde !
    En 4 jours la terre est totalement sèche et ce pour presque toutes mes plantes.
    Ça t’ai déjà arrivé ?
    ps : tes plantes sont trop belles, je rêve d’avoir une Chlorophytum comosum énorme comme chez ma mère qui l’a aussi depuis des années !

Répondre

Naviguer