Adieu gels douche, bonjour savons !

Il y a un an, j’entamais un grand changement dans ma salle de bain: remplacer mes gels douche habituels par des savons solides saponifiés à froid.

Je n’achetais déjà plus que des gels douche bios depuis quelques temps, mais le nombre de déchets plastiques générés par ma consommation commençait à me déranger… Si je m’intéressais déjà aux shampoings solides, aux lingettes et protections lavables, pourquoi ne pas éviter un maximum de déchets dans ce domaine également ?

La perspective des pains solides n’était pourtant pas entièrement évidente dès le départ. J’étais à peu près sûre, influencée par les mentions « sans savon » des gels du commerce, qu’ils allaient assécher ma peau atopique, déjà en mauvais état chaque hiver. Je craignais aussi, en grande amatrice de senteurs, de perdre une grande partie du plaisir sensoriel que je trouvais dans mes flacons aux parfums gourmands.

Je me suis finalement lancée en octobre dernier, à l’occasion d’un test des produits Clémence & Vivien. Grand bien m’en a fait, puisque je n’ai plus racheté AUCUN gel douche depuis !

Je viens aujourd’hui vous expliquer les cinq raisons principales qui m’ont convaincue et convertie aux savons à froid. J’espère qu’elles sauront vous éclairer sur le sujet, voire qu’elles vous donneront envie de tenter l’aventure à votre tour !savons-a-froid

COMPOSITION

Si l’on connaît un peu les travers des gels douche du commerce (sulfates agressifs, colorants artificiels nocifs, parfums et conservateurs allergisants même dans les versions pour peaux sensibles, etc…), on sait moins que les savons industriels et « fantaisie » ne sont pas en reste. Ils contiennent parfois autant de sulfates, colorants et fragrances synthétiques que les versions liquides; ils peuvent également être fabriqués à partir d’ingrédients douteux comme la très courante graisse de boeuf (sodium tallowate), qui remplace les huiles végétales traditionnelles pour bien moins cher.

Exemple de la composition d’un savon industriel (Nivea Creme Soft):

Sodium tallowate, sodium cocoate, Sodium Palm Kernelate, Aqua, Glycerin,Parfum, Octyldodecanol, Sodium Chloride, Sodium Thiosulfate, Prunus Dulcis, TetraSodium Etidronate (EDTA), Lanolin Alcohol, Disteardimonium Hectorite, Methyl Benzoate, Cl 77891

–> De la graisse de boeuf, un dérivé d’huile de palme, du parfum synthétique, un libérateur de formaldéhyde potentiellement cancérigène, un conservateur… Pour le naturel et l’éthique, on repassera !

Les savons saponifiés à froid, au contraire, ont une composition naturelle à base d’huiles et de beurres végétaux, dont les propriétés sont préservées grâce à la fabrication sans chaleur, qui ne « cuit » pas les ingrédients. Il en est de même pour les éventuelles huiles essentielles présentes dans la formule. Les savons traditionnels comme l’authentique savon de Marseille et le savon d’Alep sont également très riches en huiles végétales et très purs dans leur formulation, bien que le procédé de saponification se fasse à chaud. Enfin, parce qu’ils sont très stables, les pains solides n’ont besoin d’aucun conservateur ajouté, contrairement aux gels liquides !

Exemple de la composition d’un savon saponifié à froid (Le Suisse de Clémence & Vivien):

Sodium shea butterate*, Sodium olivate*, Sodium cocoate*, Aqua, Glycerin, Sodium sunflowerseedate*, Ricinus communis* (castor oil)

–> Du beurre de karité, de l’huile d’olive, de l’huile de coco, de l’huile de tournesol, de l’huile de ricin et de la glycérine naturellement produite par la saponification. C’est tout. Les ingrédients suivis d’une astérisque sont bios.

▼▼▼

RESPECT DE LA PEAU

Parce qu’ils sont entièrement composés d’huiles et beurres végétaux purs, les savons à froid sont très doux (contrairement à certains savons classiques, fantaisie ou industriels). Sans sulfates, colorants, conservateurs ni parfums artificiels, les risques d’irritations sont minimes, même sur les peaux ultra sensibles ! Les versions sans huiles essentielles, que la grande majorité des savonniers proposent, permettent même une utilisation sur les personnes à risque ou les bébés.

Mieux encore, ces pains artisanaux sont très riches en glycérine, qui hydrate, adoucit et protège la peau. Celle-ci est naturellement produite lors du procédé de saponification, mais généralement retirée des savons industriels pour être revendue à l’industrie cosmétique… De même, les savons à froid sont généralement formulés pour être « surgras », c’est-à-dire qu’au lieu d’être entièrement saponifiés, une partie de leurs huiles reste contenue à l’état naturel, apportant une action nourrissante à chaque douche.

Le résultat est assez bluffant sur ma peau atopique. J’ai passé tout l’hiver dernier dans un état dermatologique impeccable, même sur mes jambes, alors que j’oubliais (comme d’habitude) 2 fois sur 3 de mettre de la crème. Je n’avais obtenu ce résultat auparavant qu’avec des huiles de douche de parapharmacie dédiées aux peaux atopiques, dont le prix est tout autre ! Au quotidien, toute l’année, la différence est très nette pour moi: ma peau est toute douce et souple, elle ne gratte plus jamais – un vrai bonheur.

▼▼▼

ÉCOLOGIE ET ÉTHIQUE

L’impact écologique d’un savon 100% végétal, fabriqué à partir d’ingrédients non transformés, de façon artisanale en France, n’est évidemment pas le même qu’un gel douche, dont la liste d’ingrédients est plus complexe, ou qu’un savon industriel (surtout s’il contient de la graisse de boeuf ou des dérivés pétrochimiques polluants !).

L’aspect des déchets est également essentiel. Selon ses habitudes, une personne doit racheter un flacon de 250mL de gel douche toutes les 2 à 6 semaines, disons tous les mois en moyenne. Cela fait beaucoup de bouteilles plastiques par an (sachant que moins de 50% seraient recyclées à l’heure actuelle). Au contraire, tous les savons à froid que je connais sont vendus dans des petits cartons ou sachets recyclables, voire recyclés.

Enfin, le poids et la taille des savons réduit aussi leur impact dans les transports par rapport aux bouteilles liquides. On déplace bien plus de pains solides dans un seul trajet de camion, par exemple.

Du côté éthique, les savons artisanaux saponifiés à froid ont aussi tout bon: ils sont généralement vegan et cruelty-free, fabriqués près de chez vous par des petites entreprises engagées qui valorisent un savoir-faire traditionnel.

▼▼▼

ASPECT PRATIQUE

De toute évidence, le pain de savon constitue un incroyable gain de place par rapport aux bouteilles de produits douche habituels. Pour moi qui aime varier entre différentes senteurs selon mon humeur, c’est vraiment idéal, surtout que ma salle de bain est minuscule ! Il me suffit d’un petit panier accroché à la paroi de la douche pour y glisser le ou les savons en cours d’utilisation.

Pour les voyages et déplacements de toutes sortes, la praticité du savon est encore plus appréciable: les cosmétiques solides permettent de gagner de la place et du poids dans les bagages, puisqu’un petit pain de 100g peut durer des semaines ! Nous avons par exemple amené un simple morceau (comme celui de la photo) pour deux lors de notre road trip en Écosse, et cela nous a parfaitement suffi. Je veille juste à prendre un petit filet en coton accroché à mon sac pour pouvoir y laisser sécher le savon si besoin pendant un trajet.

Et que dire des trajets en avion ? Plus besoin d’acheter des miniatures (souvent très chères pour la quantité), puisque le savon solide est admis même dans les bagages cabines !

▼▼▼

PLAISIR D’UTILISATION

Moi qui craignais de perdre un peu du plaisir de la douche, j’ai finalement très vite apprécié les caractéristiques des savons solides.

Oubliez l’idée de la savonnette vieillotte: il existe parmi les marques françaises ou européennes une vraie variété de parfums et de textures ! Certains savons sont plus ou moins fondants, ont une mousse plus ou moins crémeuse…

J’ai trouvé des senteurs très agréables pour combler mes différentes humeurs (fraîches et citronnées, fleuries, plus épicées…). Celles-ci ont en outre l’avantage d’être présentes mais suffisamment discrètes pour ne pas écoeurer ou lasser mon odorat sensible.

Je suis désormais adepte, aussi, de la sensation de peau bien propre que seuls les vrais savons nous offrent – ce côté légèrement crissant et délicieusement désuet.

Ajoutons enfin à cette liste la satisfaction profonde qu’apporte le minimalisme, le retour à l’essentiel, la sensation d’une efficacité simple et intemporelle qui fait du bien à tout ce qui nous entoure.savons-saponifies-froid2

Quelques nuances

Si je suis, vous l’aurez compris, parfaitement satisfaite et convaincue par les savons solides sous la douche, je trouve toutefois intéressant de nuancer mon enthousiasme en vous exposant ce qui, à mon sens, constitue les quelques éventuels points faibles de ce système.

Il faut savoir, d’une part, que certaines marques artisanales proposent des prix qui peuvent paraître assez élevés pour un savon (de 7 à 9€ pour 100g, par exemple). Je trouve toutefois que ces prix sont parfois justifiés par la nature des ingrédients, ou par les caractéristiques du produit (certains savons fondent très lentement, par exemple, comme ceux de Pachamamaï). Globalement, l’échelle de prix est quand même adaptée à tous, puisque l’on trouve des savons à froid bios pour moins de 4€, par exemple chez Clémence & Vivien. Cela reste très raisonnable, voire moins cher qu’un flacon de gel douche.

D’autre part, comme pour la plupart des domaines, l’achat de savons demande de bien lire les étiquettes et d’être vigilant pour être sûr d’acquérir un produit correspondant à nos attentes. Certaines marques utilisent de l’huile de palme, par exemple, très utile pour ses propriétés durcissantes, mais peut-être pas idéale sur le long terme ou à haute dose – faites donc attention si c’est important pour vous. Les savons naturels, en outre, ne sont pas nécessairement saponifiés à froid: cette caractéristique particulière est généralement mentionnée en toutes lettres sur l’emballage, ou signalée par un logo S.A.F. Dans celles que j’ai testées, toutes européennes, je vous conseille par exemple les marques Clémence & Vivien, Gaiia, Belle Bulle, Tea Natura ou Ricaricando.

Enfin, à titre personnel, les savons solides ne remplacent pas absolument tous mes produits d’hygiène, puisqu’ils ne conviennent pas à mon visage. Même surgras, ils tiraillent toujours ma peau (qui pourtant est plutôt mixte à cet endroit-là, c’est à n’y rien comprendre); je leur préfère donc le confort d’un gel nettoyant tout doux et bio, comme le Basis Sensitiv de Lavera.

EDIT 2018: Je les ai finalement adoptés pour le visage aussi !

Je leur serai en revanche fidèle à 99% pour le corps: je suis susceptible de racheter une fois par an le savon noir liquide de Théophile Berthon, que j’aime d’amour, mais c’est tout ! Il faudra aussi compter sur les éventuels envois presse pour le blog: je reçois de temps en temps des gels douche bios, non sollicités, que je teste à l’occasion (les personnes qui ne se sentent pas encore prêtes pour les savons ont aussi besoin d’alternatives green !), mais je ne les achèterai pas de mon propre chef.

***

Utilisez-vous des savons solides ?
Sinon, pourriez-vous tenter l’expérience ?

À lire pour en savoir plus: les excellents articles du savonnier de Gaiia !

149 commentaires

  1. Bonjour victoria,

    J’ai également une peau atopique depuis l’enfance et j’ai eu une très mauvaise expérience avec l’utilisation de savon de Marseille pendant un mois en voyage (nous n’avions pas bp d’eau c’est ce qui se rincait le plus facilement, bien meux à priori qu’un gel douche). A la réflexion, peut être qu’il n’était en fait pas suffisamment rincé et comme le savon à un ph alcalin, les résidus de savon ont peut être abîmé ma peau à force à cause du rinçage insuffisant?
    Du coup avec ton témoignage je retenterai peut être dans des conditions moins extrêmes…
    Je suis déjà passée au shampoing et dentifrice faits maison, aux huiles végétales pour le visage, ne reste que le gel douche à remplacer!

    Merci pour ces articles ecolos – slow cosmétique, j’adore!

    • C’est vrai qu’il faudrait retenter dans des conditions normales ! Après, si tu as la peau sèche il se peut qu’un savon traditionnel de ce type t’assèche. Personnellement le savon d’Alep ne me convient pas du tout par exemple, il me déshydrate complètement la peau. Mais c n’est pas le cas des savons à froid ! :)

  2. J’avais dans l’idée de m’acheter des savons Clémence et Vivien, tu as fini de me convaincre de le faire au plus vite ! Depuis 6 mois maintenant, j’essaie de réduire mes déchets, et j’ai donc voulu opter pour des savons à la place des gels douches. J’en ai pris un chez The Body Shop, malheureusement, la composition est vraiment craignos, et il m’assèche énormément la peau..
    Il me tarde donc de tester ceux de chez C&V, surtout que je trouve leur prix vraiment abordables :)
    Merci pour cette revue très complète !

  3. Bonjour Victoria,

    J’ai découvert un savon naturel dans une box et j’aime beaucoup, je n’achète plus de gels douches de grandes surfaces depuis un moment…par contre je ne sais jamais où le stocker ce n’est pas très pratique. Mais j’ai très envie d’en tester d’autres merci pour tes recommandations.

    Bisous j’aime beaucoup ton blog.

    Stephanie (Mirabelle et rouge à lèvres)

  4. Bonjour, pour votre visage, peut-être pourriez-vous tester le pain spécial visage sans savon de chez sativa ? C’est une marque dont j’ai entendu parler récemment, qui me semble plutôt bien pour ce qui est des compositions.
    Les prix, semblent également corrects.

    • Coucou Sophie ! Les savons Dr Bronner ne sont pas saponifiés à froid à ma connaissance, ce sont plutôt des savons traditionnels, même si je les aime beaucoup aussi – d’où leur absence dans cet article. Je ne les conseillerais pas en priorité pour quelqu’un qui a la peau sèche et atopique parce que des options bien plus nourrissantes existent. Je ne les utilise sur le corps qu’occasionnellement en voyage quand je n’ai rien d’autre sous la main et ils ne m’apportent pas du tout le même confort que mes savons à froid… Je les préfère pour les mains !

  5. Les arguments environnement sont indiscutables et donnent envie de se lancer, mais j’aurais beaucoup de mal à mes passer des gels douche… Choisir mon produit juste avant de sauter dans la douche est un petit rituel, selon ce dont j’ai envie et mon humeur sur le moment. Rose, fleur d’oranger, amande… Les odeurs me manqueraient trop…

  6. Bonjour Victoria,
    C’est un article des plus intéressant. J’ai abandonné les gels douche depuis 3 ans et ma peau me dit merci.
    Étant globe-trotteuse et minimaliste, je devais trouver la technique pour transporter de quoi me laver tout en gardant mon sac en cabine (donc pas de liquide de + 100 ml) . J’en ai testé plusieurs, celui de docteur Bronners est super pratiques mais, il avait tendance à m’assécher la peau. Aujourd’hui, c’est savon d’Alep, je n’ai rien trouvé de meilleur.
    Connais tu la marques Lush ? leurs shampoings solides sont super,
    J’en parle dans un des articles de mon blog, je te mets le lien, si tu veux le lire http://positivessence.fr/voyagez-fute-voyagez-leger/

    Au plaisir de te lire,
    Lucile

  7. Merci pour ton article, ces’t toujours très intéressant à lire.
    Moi je serais curieuse de savoir comment tu ranges ces savons car je ne trouve pas ça super pratique à l’usage, enfin plutôt pendant qu’on ne s’en sert pas. Aurais tu une photo de tes rangements? Et sinon pour ce petit filet en coton que tu utilises en voyage, où as-tu trouvé ça?
    Pour ma part j’ai testé en premier les savons Clémence et Vivien et je n’ai pas du tout accroché car ils me laissent la peau sèche. Par contre je teste depuis quelques jours un savon de chez Sativa et là c’est beaucoup beaucoup mieux!!!

      • J’ai découvert ton blog il n’y a pas vraiment longtemps , et j’enchaîne la lecture des articles. Je notais juste que c’est pas la première fois que tu parlais de Nivéa ;-)

        ==> « Impossible pour moi de travailler pour Nivea alors que je ne leur connais aucun engagement « vert »  »

        En tout cas, j’adore ton blog.

  8. Très sympa ce billet. J’aime beaucoup utiliser des savons comme ça. Ma peau ne s’en porte que mieux !

    Passes une belle journée, à bientôt.

    Bises, Manon.

  9. Cela fait environ un an que j’ai moi aussi remplacé mes gels douches Sanex 0% pour des savons. J’utilise ceux de Clémence & Vivien ou du Dr Bronner principalement, de temps en temps un savon de marseille si je n’ai pas le temps de passer une commande par internet. Ma peau se porte très bien et c’est beaucoup plus facile à transporter !

  10. Coucou Victoria, j’ai aussi adopté les savons à froid depuis environ 3 ans, et ils me durent des mois !
    C’est vrai que ceux du commerce coûtent assez chers, je me demande d’ailleurs pourquoi puisque les ingrédients sont tout ce qu’il y a de plus simples… Du coup un jour j’ai pris mon courage à deux mains, et me suis attelée à leur confection ! Je précise que j’avais participé à un atelier juste avant de me lancer, mais c’est super simple à faire. Et très gratifiant ! Je m’amuse à varier les HE, poudres (cannelle, curcuma, argile, lavande…). D’ailleurs j’en parle de temps en temps sur mon blog ;)

  11. Coucou Victoria,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Moi aussi je suis repassée au savon solide depuis presque un an, après quelques années d’alternance gel douche / savon. Je ne trouvais pas ce qui me convenait mais depuis que j’ai trouvé mon graal, je ne pourrai plus faire demi-tour !
    Moi aussi la question du déchet me causait souci, je recycle mes déchets depuis trèèèèèèès longtemps mais quand je vois la rapidité avec laquelle mon panier à tri se remplit, ça force à changer son mode consommation.
    Tout ça pour dire que j’utilise du savon Rampal Latour, non bio, mais fait dans une savonnerie traditionnelle marseillaise à Salon de Provence.
    Ils ont un super site internet.
    C’est le savon qui me convient : il sent bon, je change le parfum à chaque fois que j’en finis un, le procédé de fabrication est traditionnel, les ingrédients pas trop dégueu, ma peau à tendance eczématique l’adore et en plus, il est produit à environ 40 km de chez moi donc il ne traverse pas la moitié de la planète pour arriver dans ma salle de bains !!
    Et en plus, il ne coûte pas cher du tout, moins de 10 € pour 3 savons de 150 g qui durent longtemps.

  12. Bonjour,
    J’ai repris aussi le savon depuis maintenant deux ans et j avoue que c est beaucoup mieux. Je me laisse encore un peu le plaisir d utiliser du gel douche ( vu tout ce qui me reste dans les placards lol) et aussi pour mon conjoint , qui est sûrement un incorrigible utilisateur.
    J avoue que depuis que j’ai repris le savon ça me gratte beaucoup moins la peau.moins d irritation sur certaines zones. En fait , on utilise beaucoup trop de gel douche ce qui fait que la peau n aime pas. On a tous fait un  » la lala , je me tartine joyeusement du super gel douche qui sent trotrobon !  » et pan! On le paye par la suite!
    Tiens , j’ai une petite adresse à te partager si ça t intéresse. C’est une petite boîte qui fait des savons Saf . J ai eu la chance d en gagner un cet été ( d ailleurs il y a un petit concours pour en gagner un en ce moment ) et je l’ai trouvé fantastique. C est amourette et coquelicot. Il y a une page fb intitulée du même nom et voici leur site.
    http://www.amourette-et-coquelicot.fr

  13. Tes articles sont toujours agréables à lire et très intéressants! Je trouve l’idée très sympa, par contre je me pose une question, au niveau de l’hygiène. Est-ce que le fait qu’on soit plusieurs à mettre nos mains sur le savon, est-ce que cela n’engendre pas des bactéries sur le savon même? Je ne sais pas du tout quoi en penser, peut être que tu pourras m’éclairer sur ce point?

    • Merci tout plein ! Je comprends ta question, plusieurs personnes me l’ont posée !

      En fait les savons sont de nature plutôt plus hygiéniques que les gels. Leur formule est très stable parce qu’elle est à base d’huiles et de beurres saponifiés: ces matières grasses se conservent très longtemps dans le temps parce qu’elles ne s’oxydent pas facilement, et que les bactéries ne les aiment pas trop. (Au contraire, les matières aqueuses qui ont absolument besoin de conservateurs ajoutés sous peine de pourrir.) Et s’il y a des huiles essentielles, c’est encore plus safe, puisque la plupart ont des propriétés antibactériennes !

      Il y a aussi un détail tout simple: la matière du savon nettoie, et elle a un pH spécifique, donc quand on frotte ses mains dessus, les bactéries n’apprécient pas franchement. Ce n’est pas un milieu accueillant pour elles, elles n’y « restent » pas.

      En revanche, la condition c’est qu’ils doivent pouvoir sécher tranquillement entre chaque utilisation, sinon ils sont pleins d’eau, et l’eau attire les développements bactériens. Il faut du coup simplement prévoir un porte-savon sur le lavabo, ou des petits paniers sur les parois de la douche pour que le savon ne baigne pas dans l’eau, et voilà :)

      • Génial merci pour ta réponse. Ça me paraît plus clair. Je vais un peu me renseigner si je peux en trouver par chez moi ou au pire me les procurer en ligne. Je garde ton article dans mes favoris pour être sûr de choisir un bon produit et pas n’importe quel savon.

  14. Bonjour Victoria,
    Je suis passée aux savons SAF depuis 1 an. Je n’ai pas acheté un produit en grande surface depuis donc 1 an et je ne m’en porte que mieux !! J’ai conservé l’habitude d’appliquer de la crème chaque matin après la douche donc je ne me rendais pas forcément compte de la différence (avec ou sans gel douche). Mais j’en ai pris conscience lorsque je suis allée dernièrement me faire épiler chez une nouvelle esthéticienne qui m’a dit « je ne sais pas ce que vous faites mais votre peau est super hydratée, très souple » !
    Je suis persuadée que cette hydratation est le résultat de mon utilisation de savons SAF !
    Merci pour ton blog et la qualité de tes articles
    Bonne journée

  15. Merci pour cette découverte ! Cela fait un moment que l’idée de passer aux savons me titille et ton article était pile ce qui me manquait pour passer le cap. Je viens de passer commande pour tester, et j’en ai pris un également pour mon petit garçon de 15 mois car j’avoue que je ne suis pas 100% satisfaite de l’huile de douche Avène pour peaux atopiques pour sa peau très sensible et sujette à l’eczéma, surtout en hiver. Il me tarde de tester ces nouveaux produits!

    Belle journée

    Fanny

  16. Sujet intéressant pour lequel je me pose des questions ces temps-ci.

    Je suis passée au savon solide pour le visage. C’est le savon Medicine Soap, que je te recommande, il ne laisse pas la peau sèche après utilisation, je pourrais même sauter la case hydratation à l’huile de jojoba après, mais j’aime bien cette étape donc je la garde dans mon rituel pour le moment.

    En revanche, je n’ai jamais réussi à me mettre aux savons durs pour le corps. Après m’être rincé, j’ai toujours cette sensation de peau qui crisse, pas de douceur comme celle qu’on trouve après un lavage au gel douche.

    Est-ce que c’est le cas pour tous les savons durs ? Ou penses-tu qu’il s’agisse d’une question de marque ? J’ai pourtant le sentiment d’en avoir essayé plusieurs (mais peut-être uniquement des marques de supermarché, je l’avoue)

    • Les savons à froid surgras n’ont vraiment rien à voir avec les savons de supermarché donc je pense effectivement que ça pourrait tout changer ! La peau crisse sous l’eau après le passage du savon mais une fois sèche, elle est d’une douceur incroyable et bien hydratée !

  17. Moi aussi ça fait quelques temps que je n’utilise que du savon et plus de gel douche, comme toi au départ pour réduire mes déchets, et depuis, je ne peux plus m’en passer! J’avais la peau à tendance sèche sur le corps (et carrément un effet crocodile et parfois des plaques de sécheresse sur les jambes en hiver) et depuis ça va beaucoup mieux! J’ai commencé par des Lush mais la compo est vraiment pas top, je les ai abandonnés depuis.

    Je ne crois pas qu’ils soient saponifiés à froid mais j’aime beaucoup ceux de la Highland Soap Company, j’en ai acheté plusieurs en Ecosse, ils sont faits avec des produits locaux, naturels et bio et j’adore leur odeur! J’aime bien la marque Durance aussi mais j’avoue ne pas trop savoir ce que ça donne pour la compo , il faut que je regarde :)

    Tu me donnes bien envie de tester les Clémence et Vivien! :)

  18. Merci pour ton retour sur les savons SAF.
    Pour ma part, j’ai commencé à utiliser des savons SAF de chez Cléménce et Vivien ( le Vahiné et l’Emir) il y a un mois : j’étais très habituée aux gels douche et cela a été un peu compliqué au début mais la satisfaction d’avoir un produit clean, un produit qui n’agresse pas ma peau et qui est presque zéro déchet me ravit ! Fin des gels douche pour moi. Prochaine étape, remplacer mon shampooing cracra par un shampooing solide, sûrement celui de Pachamamai !
    Belle journée,

    Kathy

  19. Tu m’as convaincu !! Ma fille de 18 mois a quelques points d’eczéma .. je finis nos gels douches indus et on commande sur Gaiia !!

  20. Bonjour, super article ! Je suis presque convaincue, après sous la douche un savon reste un savon c’est-à-dire qu’il est difficile à manipuler.
    Comment procéder alors ? En frottant le savons sur un gant ? En utilisant le savon directement sur la peau ?

    Merci,

    Marion

    • Coucou Marion, et merci ! Tu peux frotter le savon directement sur la peau effectivement, il m’arrive souvent de le faire, mais si tu veux quelque chose de plus pratique et plus économique (parce que frotter le savon sur tout le corps le fait fondre plus vite), tu peux d’abord le passer sur une fleur de douche, qui l’aidera à mousser !

  21. Article très complet et très agréable à lire, comme d’habitude !
    Pour ma part je suis passée aux savons solides depuis 1 an et demi environ, pour limiter les déchets dans ma salle de bain et privilégier des compositions plus propres. Par contre je n’ai pas pu en tester plusieurs car le gros savon d’Alep que j’ai acheté pour commencer m’a duré plus d’un an !! Je me note les marques que tu cites pour la suite.
    Mon challenge maintenant est de convaincre mon cher et tendre de changer ses habitudes, mais il résiste… :)

  22. Comme toi j’ai tenté de passer au tout savon, mais …comme toi en famille ce n’est pas si simple ! Donc pour le moment on a un savon ET du gel douche en format 1 Litre et dont on réutilise au maximum le flacon.

  23. Je suis choquée d’apprendre que le gel douche « conventionnel » contient de la graisse de bœuf. Tu m’en apprends une belle sur ce coup-là ! Bref, j’ai passé le cap de mon premier achat en matière de savon la semaine dernière, je n’en suis pas peu fière. Malheureusement, habitant en Angleterre, il m’est parfois difficile de trouver mon bonheur (comment dit-on « saponifié à froid » en anglais ? x) ). Enfin bref, merci pour cet article super complet ! xx

  24. Comme toi, ça fait plus d’un an qu’on a troqué les gels douches pour les savons. Aujourd’hui j’en suis complètement fan et je trouve ça très sympa de pouvoir découvrir de nouvelles marques. Pour le moment, je suis fidèle à ceux de Clémence & Vivien, qui me conviennent parfaitement. Mais j’ai de plus en plus envie d’en réaliser moi-même :)

  25. Hello.
    J’ai enfin teste les savons SAF trouve dans mon magasin bio et honnêtement que ce soit visage ou corps j’ai été ultra surprise de ne plus avoir la peau qui tire et limite plus besoin de mettre du lait pour le corps.
    J’ai achete la marque Regagnas (fabrique en provence à la main ) environ 5€
    Le spécial l’eau sèche pour le visage (et pourtant j ai la peau mixte) et le menthe/ortie ah la la quelle odeur à tomber dans ma salle de bain je suis conquise et j’en ai offert un à ma maman au passage.
    Peux être point négatif je trouve que pour une utilisation à 2 qu’il ne dure pas ultra longtemps mais on peux l’utiliser quasiment jusqu’au bout tellement il mousseu bien.

    Merci pour ton blog je me régale à chaque fois en tout cas

  26. Bonjour Victoria, Bravo pour ton blog dont je suis une fidèle lectrice et admiratrice. Il est bien écrit joli pas racoleur,cde bon goût, avec un twist très agréable.
    Moi j ai une question à propos des savons: est ce qu »ils laissent des traces, dépôts dans la baignoire/ douche? Parce que je suis très attirée par les savons solides mais je déteste ces dépôts qui encrassent la baignoire.

    • Mille mercis Magali ! Malheureusement je te confirme que les savons surgras tendent à salir la baignoire un peu plus vite que des gels douche classiques en effet, à cause de leur teneur en huile…

  27. Bonjour Victoria,

    Merci pour cet article très instructif mais concrètement, comment utiliser le savon lorsqu’on se lave ? Laquelle des 2 solutions ci-après est la meilleure ?
    1 – Frotter le savon sur un gant de toilette et ensuite utiliser le gant sur soi
    2 – Frotter le savon directement sur la peau

    Ou est-ce simplement une question de préférence ?

    D’avance merci et excellente fin de semaine.

    Amanda

    • Bonjour Amanda ! Pour plus d’économies, l’idéal est de frotter le savon sur une fleur de douche: cela permet de le faire mousser plus facilement et de ne pas utiliser autant de matière ! Ceci dit, il m’arrive aussi de frotter directement les savons sur ma peau et ça marche bien aussi même si ça fond plus vite.

  28. Je n’ai pas de problème de peau, donc je choisis mes savons un peu à tout hasard. La marque que j’utilise le plus souvent est Soap Works qui offre une grande variété de savons naturels. Le meilleur dans tout ça : ils sont en vente sans emballage et à une modique somme (2$ canadien environs)!

  29. Hello Victoria !
    Article super intéressant merci beaucoup ton blog m’a beaucoup fait changer ma façon de consommer et je t’en remercie :)

    Mon chéri a la peau atopique (et se tartine de crème nivea après une huile de douche spécifique) je pense donc que le savon solide pourrait être bien pour nous deux ! Est ce que tu aurais des conseils pour une crème de corps « propre » pour remplacer la Nivea ?

    Merci beaucoup !

  30. Peau atopique également et qui tiraille et sèche énormément en hiver et après plusieurs essais de savons solides, je n’ai pas encore trouvé mon bonheur…
    Je vais donc tester cette marque là en regardant un peu où je peux me les procurer.

    Merci Victoria pour cette article bien tombé ?!

    Myriam

  31. Encore un super article. Merci beaucoup Victoria pour tout ce travail de décryptage, de test, et pour ton avis.
    Cela fait bien longtemps que je suis passé sur des pains de savon bio pour me laver le corps. Un peu sceptique au début j’ai vite adoré, je trouve finalement selon plus plaisant. Cette petite mousse, toute fine et toute crémeuse <3
    Par contre je ne m'étais jamais intéressé au savon saponifié à froid et tu attises ma curiosité. Je vais me renseigner un peu plus sur le sujet !

  32. Bonjour Victoria,

    Ton article est très intéressant, j’avais arrêté les savons solides après une longue période au savon d’Alep mais tu me donnes envie de m’y remettre ! Et petite question subsidiaire, as-tu un savon solide à conseiller pour le visage ? Merci d’avance de ta réponse !

  33. Merci pour les infos que j’ignorais jusqu’à présent.
    En effet, j’ai choisi moi aussi d’oublier la fameuse bouteille de gel douche, d’autant plus que j’était contente de découvrir en supermarché la marque Nature et Moi pour ne pas la citer et j’ai vite compris qu’elle non plus n’avait malheureusement rien de naturel … :/ (oui je vie au pays des Bisounours)
    Après avoir testé les savons solides, je ne reviendrai pour rien au monde à du gel douche (il ne reste plus qu’à convaincre Mr et mini-moi) j’y ai été obligé n’ayant rien d’autre sous la main et la sensation que laisse le gel douche sur la peau donne vraiment une impression de « mal rincé » je n’en finissais plus de me frotter ahah. Merci encore, je vais de ce pas découvrir les savons de Clémence et Vivien ^^

  34. Coucou :)

    D’accord avec ton article ! Moins de déchets et plus d’efficacité !
    Les savons Clémence et Vivien sont tops <3
    Leurs deos ne sont pas mal non plus.
    Bientôt j'attaque mes savons weleda…les odeurs sont géniales en tout cas.

    Bises

  35. J’ai vidé mes placards la semaine dernière de tous les produits « cra cra » suite aux conseils d’une amie sur les savons Clémence et vivien ! Ils sont vraiment top ! JE vous conseille aussi les déodorants solides qui sont super, aucune odeur à la fin de la journée et le pot dur longtemps (3mois) la texture est très agréable ! JE recommande à 100%

  36. Un merveilleux article qui englobe bien les bénéfices des SAF .
    J’adore ça je ne peux plus m’en passer , mon corps n’est plus le même surtout l’hiver.

    J’ai un coup de coeur pour pachamamai , clemence et vivien , gaiia , la savonnerie aubergine et adduna en ce moment . Puis qu’est ce que c’est plaisant de finir un savon et de jeter aucun plastiques :)

    Bisous

  37. Bonjour Victoria,
    Je lis chacun de tes articles mais ces dernières semaines je n’ai pas pris le temps de les commenter. Je suis passée au savon pour le corps et le visage depuis plus d’un an je pense, pour le shampoing j’avoue alterner entre bouteille et solide, j’ai encore beaucoup de progrès à faire mais il y a du mieux :)
    Bonne journée
    Delphine

  38. Hello !
    Merci pour cet article très instructif. Je suis au gel douche bio aussi mais je souhaitais passer au savon. J’étais rebutée par la mention « sans savon » que l’on voit souvent sur les gels douche comme tu le faisais remarquer. Je ne comprenais plus rien…et puis c’est vrai que je me suis déjà lavée avec des savons qui agressaient quand même pas mal la peau.
    Bref, je suis ravie que tu m’aies mâché le travail de recherche. Je suis tellement fainéante que je vais me diriger vers les marques indiquées car je ne sais pas lire les compos xD ! A bientôt :))

  39. Je me souviens que tu avais déjà fait un très bon article sur le sujet il y a quelques temps. Contente d’avoir ton avis après une expérience d’utilisation prolongée.
    Je suis aussi une adepte du savon noir liquide Théophile Berton (à la fleur d’oranger) qui dure très longtemps et s’avère être économique par rapport aux autres variantes bio (avant, j’utilisais les gels douche weleda, marque que j’affectionne particulièrement, mais ils se sont révélés peu économiques sans réduction, trop liquides et l’odeur devenait entêtante à la longue…)

    Tu pourrais nous dire quel est le nom de l’élément libérateur de formaldéhyde dans la compo ?
    Merci

  40. Merci pour cet article très complet :) Je suis en train lire tous tes derniers posts car j’ai manqué de temps ces dernières semaines et je trouve vraiment ton blog super, de plus en plus intéressant ! J’ai fini entièrement mon savon Clémence & Vivien ce matin et quel sentiment agréable de ne pas avoir un flacon plastique vide à jeter ! Super satisfaite également l’effet SAF sur ma peau, qui est pourtant très fragile.

  41. Angelika/ Koalatagada Répondre

    Coucou j’ai découvert aujourdhui au salon du made in france les savons d’honoré ça peut t’intéresser ??

  42. Salut Victoria,
    Article très intéressant! Je suis passée au Savon solide depuis quelques mois maintenant et j’adore , j’ai même commandé les Clémence et Vivien. J’utilise mon savon solide avec une fleur de douche, j’ai l’impression que mes savons se termine plus rapidement. Est ce que tu penses que c’est possible ? Est-il mieux d’utiliser les savons solide directement sur la peau ?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse.
    Bonne journée.

  43. Déçue, je suis car tu avais réussi à me convaincre ! J’ai d’abord testé un premier savon solide chez Aroma Zone qui n’était pas terrible. Cependant, cet été j’ai trouvé des savons naturels dans une boutique artisanale. La compo est parfaite (pas d’huile de palme notamment) pour 3,90 € !! Mais, ma peau a du mal avec le surgras, ça me fait des boutons sur le dos et la poitrine -_- Je reviens donc à une base lavante douce :(

  44. Bonjour Victoria,
    Finalement depuis plusieurs mois que j’utilise des savons Clémence & Vivien, je commence à avoir de petits doutes… Je les utilise sur le corps et le visage, et comme avec tous les savons j’hydrate bien mon visage après la douche, pour peu que ma peau me tiraille assez fort. J’en étais très satisfaite, après avoir utilisé le Gecko et le Saint Bernard sans aucun souci. Et puis là j’ai utilisé le Gandhi pendant plusieurs semaines et je commence à le soupçonner d’être responsable de ma peau qui gratte sur tout le corps, et des petites plaques rouges qui commencent à se former sur mon visage. Je suis passée au Pagnol pour voir si ça changeait quelque chose, et pour le moment c’est pareil… Est-ce que le charbon présent dans la composition du Gandhi peut être responsable de ces effets indésirables ? Je crois qu’il va me falloir retourner au savon d’Alep, le seul savon qui ne m’ait jamais causé le moindre problème… :/

  45. Merci pour ce blog très instructif, je pense que j’essaierai prochainement ces savons de chez Clémence et Vivien.
    Pour ce qui est du savon d’Alep, dont pas mal de personnes se servent, c’est aussi ce que j’utilise le plus souvent, (avec une éponge de douche parce que sinon il ne mousse pas beaucoup). J’en fait d’ailleurs des gels douche maison, en faisant fondre le savon d’Alep dans un litre d’eau que je cuis à feu doux un petit quart d’heure. J’ajoute parfois un peu d’huile essentielle (bien que je trouve qu’il sente déjà très bon) et parfois une cuillère à soupe de glycérine. Je stocke ce gel dans une ancienne bouteille de gel douche que je réutilise…

  46. Pingback: Beauty Discoveries #15 - Mango and Salt

  47. Bonjour Victoria, je m’intéresse aux savons solide dans un premier temps par soucis de débarrasser ma maison de déchets inutile (et pour la planète bien sûr) mais aussi pour ma peau mais maintenant je me confronte à une petite incompréhension lors ma recherche d’un savon doux pour ma peau sèche : pain sans savon soit disant plus doux pour la peau (car il n’enlèveraient pas la couche protectrice de notre peau …. source : https://www.lepetitmarseillais.com/article/savon-sans-savon-kesako) mais qu’est ce que tous ces tensio-actifs ?? Dérivés du pétroles?? Heurk! Du coup les savons saponifiés à froid enlèvent-ils la couche protectrice naturelle de la peau? J’aimerai ton avis sur la question… Merci :)

Répondre

Naviguer