Vintage Blazer

Si vous avez suivi mes trouvailles en friperies, le superbe blazer 80’s à carreaux que je présente aujourd’hui vous est certainement déjà familier. C’est le genre de pièce tellement dans l’air du temps et si ressemblante aux collections récentes des magasins (épaulettes, doubles boutons…) qu’il serait dommage de payer presque deux fois plus cher pour un modèle en polyester chez Zara !

Économies obligent, c’est la seule pièce de ma wishlist raisonnée qui ait rejoint mon dressing jusqu’à présent (outre ce pull fin, auquel j’ai pensé plus tard, offert par mon cher et tendre).

Toutefois, cela ne me frustre pas – d’abord parce que ces pièces ne sont heureusement pas une première nécessité pour moi (elles ne visent qu’à rendre mon dressing plus adapté à mon style), mais aussi parce que cette recherche patiente de chaque vêtement comme d’une perle, le processus en lui-même, m’apporte une intense satisfaction que je ne connaissais pas il y a encore quelques années.

J’ai longtemps été une consommatrice classique, habitée des réflexes consuméristes que la société encourage. Lorsque j’avais envie de quelque chose, je me rendais dans les magasins habituels pour trouver une option convaincante, et si possible, l’acheter. C’était une consommation spontanée, facile, sans questionnements.

Puis, petit à petit, mon rapport aux objets a changé. J’en ai voulu moins, et j’ai souhaité qu’ils aient plus de sens. J’avais la chance, la plupart du temps, d’avoir le choix de me fournir différemment, alors pourquoi accumuler des produits industriels de masse sans conscience ?

Lors de mon déménagement, plutôt que de faire une razzia chez Ikea, j’ai pris le temps, pour les pièces les moins urgentes (tabourets, chaises supplémentaires, table, buffet…), de trouver des options vintage qui correspondaient mieux à ma philosophie et mes goûts. En mode, j’ai appris à ne plus me laisser tenter aussi facilement, à raisonner et à attendre (d’être sûre de moi, de trouver une version en seconde main ou un modèle éthique, de pouvoir me le payer…). J’ai aussi remis en question d’autres domaines, comme les livres, que je choisis dans certains cas en occasion, les plantes vertes, que j’aime trouver sous forme de boutures… et ce n’est que le début du chemin !

Bien sûr, il m’arrive encore de devoir recourir à des options rapides via les canaux habituels, parce que la vie est ainsi faite, mais j’en ai complètement perdu l’automatisme – et c’est cela que je trouve essentiel.

Quand on se détache de ce réflexe d’achat « facile », chaque nouvel objet acquiert une valeur particulière. Au lieu d’être vite éclipsé par d’autres nouveautés, la conscience et le soin qui ont été mis à le trouver lui confèrent une capacité de satisfaction qui dure tellement plus longtemps !

Dénicher cette veste a été un vrai plaisir, et son histoire lui donne une âme. Je n’avais pas de blazer dans mon armoire pour apporter une touche un peu plus habillée à mes tenues ultra casual – c’est désormais chose faite, et j’espère que nous ferons un bon bout de chemin ensemble.

Dans le reste de ma tenue, rien de très nouveau: j’utilise au maximum ce que je possède déjà, et c’est très bien comme ça !look-blazer-carreaux-vintage look-blazer-carreaux-vintage2 look-blazer-carreaux-vintage3bislook-blazer-carreaux-vintage4 look-blazer-carreaux-vintage5look-blazer-carreaux-vintage9 look-blazer-carreaux-vintage6 look-blazer-carreaux-vintage7look-blazer-carreaux-vintage8

Blazer à carreaux vintage – seconde main
Top Ekyog* (old) – 100% coton bio, fabrication éthique
Jean Ekyog* (old) – coton bio, fabrication éthique
Bottines Bourgeois Boheme* (old) – vegan, fabriquées au Portugal
Sac vintage – seconde main
Boucles d’oreilles KukeeUK sur Etsy

*produits reçus gratuitementselection-blazers-vintage

Voici une petite sélection de blazers vintage du même style trouvés sur Etsy et ASOS Marketplace, entre 20 et 59€ – la majorité se situant entre 25 et 35€ – pour vous montrer que le choix ne manque pas ! Malheureusement ces prix n’incluent pas les frais de port; dans certaines boutiques ceux-ci sont diminués à partir de deux articles achetés.

Vous pouvez aussi en trouver auprès des associations de type Emmaüs à des prix souvent plus doux, dans des brocantes, ou sur Vinted bien sûr (cf mes vendeuses préférées citées dans cet article).

1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13

***

Ressentez-vous cet effet bonheur des objets longtemps cherchés,
ou trouvés de façon inattendue ?

Même si ce n’est pas possible tout le temps,
appréciez-vous le processus d’une consommation plus consciente ?

Cet article contient des liens affiliés Etsy et ASOS.
Un immense merci pour votre soutien précieux à mon travail ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

19 commentaires

  1. olàlà j’adore! je cherche justement un blazer de ce style et je n’ai pas pensé à regarder etsy! Merci beaucoup pour cette sélection, ça me donne une idée d’où chercher ;)

  2. Il est magnifique ce blazer!
    Mon plus gros souci avec les achats raisonnés c’est le risque d’erreurs de casting: je suis capable de réfléchir longtemps avant d’acheter une pièce que je juge parfaite, et puis finalement je ne l’utilise pas beaucoup ou pas du tout – parce que c’est un peu trop serré finalement, ou difficile à boutonner, ou juste que je ne me sens pas aussi bien que prévu dedans… C’est bête mais j’ai du mal à surmonter cet obstacle.
    Mais je progresse gentiment… Cette année j’ai trouvé des bottines géniales et un sac à dos en cuir, qui ne m’ont pas quitté tout l’hiver!

    • Je ne comprends que trop bien ce que tu veux dire ! Je fais moi aussi encore des erreurs d’achat (j’en parlais justement dans le look avant celui-ci à propos de mon manteau en peau lainée) et c’est frustrant, surtout quand on a pris le temps de trouver la pièce idéale ! Mais je suis persuadée qu’on apprend petit à petit et que ce sera de plus en plus rare :)

  3. J’adore tout le look, tu rayonnes ! En particulier ce combo blazer à carreaux + sac vintage sublime, mama mia ! J’ai quasiment le même blazer que toi, même carreaux, coupe boyfriend, sauf que je l’ai acheté chez Pimkie l’année dernière, mais je reconnais que le tien a largement plus de style ! Il m’arrive encore de céder aux sirènes de la fast fashion, mais c de + en + rare… le chemin est long et semé d’embuches !! En tout cas merci pour tes articles si inspirant !

  4. Ton blazer est trop joli. J’aime ces couleurs qui changent du classique noir et blanc. L’ensemble de ta tenue est jolie et me donne envie de revoir légèrement voire complètement ma garde robe. Et je tiendrai compte de tout le côté éthique de plus en plus important dans mon esprit

  5. Ce blazer est vraiment une jolie trouvaille et il te va à ravir !
    Ces derniers temps, j’ai vraiment évolué dans ma vision de ma consommation, grâce à tes posts de consommation éthique, ma conscience croissante des enjeux environnementaux et mon expatriation pour un an en Australie. Je suis complètement imperméable aux « injonctions » de consommer ici en Australie car le style australien est à des années lumières du mien.
    Du coup j’ai assez hâte de rentrer en France pour expérimenter ce processus de recherche et ce petit bonheur quand on a enfin trouvé la pièce de nos rêves !

  6. Je suis en amour, la coupe est ultra jolies et il te va à ravir ! Merci pour ce petit lien vers la boutique Etsy Vintage Store, je ne connaissais pas !

  7. J’adore ce look ! Et ce blazer te va à merveille :)
    Lorsque je suis à la recherche d’un vêtement je me tourne maintenant aussi beaucoup vers le site Vinted et, avec de la patience, je trouve souvent ce que j’ai envie !

  8. Coucou Victoria. Très joli look comme toujours. Cette veste est canon. Je cherchais justement une remplaçante à ma veste boyfriend de la marque Vero Moda (une grise , il me semble que tu la portais également). Elle est maintenant toute boulochée au niveau des poches. Celles que tu proposes dans ta sélection sont également très chouettes. J’ai réussi à en trouver une vintage en laine sur vinted pour 17e.
    Bonne fin de journée.
    Bises
    Delphine

  9. Je préfère essayer pour acheter des vêtements, petit gabarit oblige. Je privilégie les brocantes et Emmaüs. Mais les ventes sont prises d’assaut maintenant. Mes plus beaux vêtements viennent de brocante (une jupe Sonia Rykiel DONNEE par la vendeuse, un anorak de ski hors de prix à 15 euros. Et c’est vrai qu’ils ont une histoire.
    Les boucles d’oreille sont magnifiques

  10. Très très joli ce blazer. Comme toi depuis quelques mois je me limite beaucoup niveau vêtements, en ayant déjà tellement, et achetant uniquement ce dont j’ai besoin, une chemise fluide blanche, un petit pull noir, mais j’ai quand même fait quelques craquages de pièces qui me faisaient envie. Pas très chères, issues des géants de la consommation donc pour l’aspect éthique on repassera, mais je suis plutôt fière de ma limitation, ce qui me permet d’économiser pas mal.
    J’ai une veste qui ressemble beaucoup à la tienne mais issue de Bershka. Je la mets avec tout et je l’adore. Et surtout payée 35€…

    Laura

  11. Personnellement qd j’ai un moment en vacances ailleurs que dans ma ville je cherche sur le plan de mon téléphone les boutiques de depot vente les plus proches de là où je suis. A Paris où je vais une fois par an cela vaut le coup !! Même là il faut réfléchir à deux fois. Quand j’achète j’essaie de voir ce que je ne mets plus dans mon dressing pour le donner à ma famille si cela plait ou le vendre ou le donner au secours populaire près de chez moi. Tri régulier… Comme toi avoir moins mais mieux et surtout vintage. Sans m’interdire du neuf, mais il faut une vraie raison. Un vrai coup de coeur. Et une vraie affaire peut-être ou alors du neuf éthique commemes baskets VEJA.
    Et dans ma ville j’ai deux ou trois boutiques de depot vente qui me plaisent… Je n’y vais que de temps en temps avec des idées bien precises en tête. Avec le temps j’arrive à trouver ce que je cherche…

  12. Très élégant et sympa ce look ! Depuis deux ans environ je suis devenue beaucoup plus difficile en terme de style. Ça permet de faire des économies et surtout de faire plus attention d’où les pièces viennent. Je crois que c’est le documentaire « the true cost » ainsi que tes articles qui m’ont vraiment changée. Alors merci !

Répondre

Naviguer