Jardinage: 5 choses à faire au balcon au mois de mars

En ces temps étranges et anxiogènes où l’isolement est de mise, beaucoup d’entre nous avons plus que jamais besoin d’activités saines pour l’esprit – de celles qui nous permettent de déconnecter du flux ininterrompu de nouvelles angoissantes, de nous concentrer sur l’instant présent et de nous apaiser.

D’une certaine façon, en tombant au printemps, la crise du coronavirus nous laisse au moins profiter de l’un des passe-temps les plus relaxants et bénéfiques qui soient: celui de prendre soin de nos plantes, en plein renouveau à cette période de l’année. C’est un petit réconfort potentiel, particulièrement pour toutes les personnes confinées en ville, sans coin de nature privatif dans lequel se défouler.

En intérieur, les possibilités, déjà, ne manquent heureusement pas, entre rempotages, arrosages, soins et bouturage.

En extérieur, c’est encore mieux, et pour cause: si vous avez la chance d’avoir un balcon, une terrasse ou même un rebord de fenêtre dans un climat tempéré, vous pouvez dès maintenant vous lancer dans votre saison de jardinage 2020 puisque nombre de choses doivent déjà se faire au mois de mars. Au programme: état des lieux et nettoyage, bien sûr, mais aussi quelques soins, et les premières plantations pour les mois à venir !

Depuis le début de mon confinement volontaire, j’ai moi-même profité de la météo printanière pour me dédier à ce genre d’activités en plein air sur ma terrasse, et cela m’a fait un bien fou.

J’espère de tout coeur que ces petits conseils et bribes d’informations vous inspireront vous aussi, et peut-être, vous apporteront un peu de douceur en ces temps difficiles !

NB: Ces conseils ne s’appliquent évidemment que si vous avez accès aux plantes, aux graines et/ou au matériel de jardinage dont vous avez besoin dans le respect des mesures de confinement – par exemple si vous en aviez déjà en stock, si les commandes en ligne restent possibles, ou si vous pouvez vous approvisionner lors de vos courses en grande surface. Soyons responsables !jardinage-balcon-marsbalcon-mars-nettoyer

NETTOYER ET DÉSHERBER

Si, comme moi, vous ne jardinez presque pas en hiver pour cause de climat défavorable, votre balcon arrive certainement au printemps avec une bonne dose de saleté et d’adventices (des plantes qui ont poussé dans vos pots sans que ce soit prévu).

La période actuelle est parfaite pour y remédier, et ainsi disposer d’un espace accueillant et agréable lorsque la pleine saison en extérieur débutera !

  • Vérifiez tous vos pots pour voir si chaque plante a survécu. En cas de doute, grattez légèrement une tige avec l’ongle: si l’intérieur est vert, la plante est encore vivante. Le cas échéant, disposez des spécimens qui sont morts. Si certaines de vos plantes sont malades (oïdium, rouille…), isolez-les dans un coin pour pouvoir les traiter sans contaminer les autres.
  • Retirez toutes les « mauvaises herbes » qui ont poussé dans vos pots. Attention à ne pas seulement couper, mais à bien arracher les pieds avec leurs racines. Si vous n’êtes pas sûr.es qu’il s’agisse de mauvaises herbes, mieux vaut attendre quelques jours ou semaines pour pouvoir reconnaître l’aspect des feuilles, bien sûr.
  • Retirez toutes les anciennes tiges sèches des plantes qui repoussent du pied – comme certains aromates tendres par exemple, les fraisiers, ou le sedum – pour laisser la place aux jeunes pousses de se développer.
  • Si de la mousse est apparue sur les parois de vos pots en terre cuite, vous pouvez l’éliminer en y frottant une brosse trempée dans un mélange d’eau et de bicarbonate de soude.
  • Balayez ou aspirez tout votre balcon, et si besoin, nettoyez les rambardes ainsi que les dalles au sol avec un mélange d’eau et de bicarbonate de soude pour y éliminer les petits champignons.

balcon-mars-taillerTAILLER LES ARBUSTES

La fin de l’hiver, alors que le monde végétal commence à s’éveiller, est la période idéale pour tailler la plupart des arbustes à fleurs. Cette taille bénéfique a plusieurs objectifs: aérer la structure de la plante pour éviter les maladies, inciter à une repousse plus vigoureuse, et obtenir une floraison plus abondante.

Au minimum, la taille de printemps consiste à couper les branches qui poussent vers l’intérieur, celles qui se croisent, ainsi que les tiges les plus fluettes pour que la plante concentre son énergie sur une structure simplifiée. On peut aussi aller plus loin selon l’espèce, avec un rabattage plus ou moins fort de toutes les branches.

C’est un geste impressionnant et un peu crève-coeur pour un/e jardinier/e en herbe, mais n’ayez pas peur: tout repousse au cours de la saison et le résultat en vaut la peine, je peux en témoigner !

  • Si certaines de vos plantes comportent des parties mortes (les tiges ou les branches paraissent sèches, elles n’ont pas de bourgeons ni autre signe de vie et la pulpe intérieure n’est plus verte), vous pouvez éliminer ces parties, peu importe l’espèce.
  • Les rosiers peuvent être taillés de manière très radicale, en laissant uniquement les branches les plus solides à 15-20 centimètres de hauteur au-dessus du sol. Coupez de préférence juste au-dessus d’un oeil (ou bourgeon) orienté vers l’extérieur à chaque fois. Notez que la taille n’est en revanche pas forcément nécessaire sur les rosiers grimpants: tout dépend de l’espace dont vous disposez, et de l’état de votre plante (un pied un peu chétif bénéficiera d’une taille sévère).
  • Les hortensias qui portent de grosses fleurs en boules (les classiques, ceux des jardins de nos grands-mères) fleurissent sur le bois de l’année précédente: vous pouvez donc les tailler légèrement, 10-20 cm, pour rafraîchir votre buisson et lui redonner forme, mais pas plus. Les hydrangea paniculata en revanche, qui ont des inflorescences de forme conique, fleurissent sur la pousse de l’année – vous pouvez donc rabattre plus nettement les branches, par exemple à la moitié de leur hauteur, pour les revigorer.
  • Tous les arbustes et lianes à floraison estivale en général (comme la glycine, le chèvrefeuille, le buddleia, le laurier rose…) peuvent être légèrement taillés sans crainte – retrait des tiges les plus faibles, petite coupe de remise en forme, etc…

balcon-mars-engrais

ENRICHIR LE SUBSTRAT

Après un long hiver, vos plantes vont avoir besoin d’un boost d’énergie pour reprendre leur croissance de façon vigoureuse, voire fleurir ou fructifier: il est donc temps de leur apporter de nouveaux nutriments.

Qu’importe la technique choisie, notez qu’il est toujours préférable d’opter pour des références purement organiques (compatibles avec l’agriculture biologique) plutôt que des produits synthétiques ou minéraux, dont le dosage est plus délicat et l’effet parfois un peu trop explosif.

  • Les plantes qui n’ont pas été rempotées depuis longtemps sont souvent à l’étroit dans leur pot (les racines tournent ou sortent par en-dessous) et/ou leur terreau a perdu en qualité: il est trop compact, sec… Dans ce cas, la meilleure solution est tout simplement de rempoter la plante dans un contenant un peu plus grand si possible, en remplaçant la totalité du substrat par du terreau tout frais.
  • Pour les plantes difficiles à rempoter, vous pouvez simplement « resurfacer » le pot, c’est à dire retirer la couche supérieure du substrat, environ 1/3 de la hauteur du contenant, et la remplacer par du terreau neuf.
  • Tous vos pots bénéficieront d’un apport d’engrais organique: je vous conseille d’ajouter une couche d’amendement à diffusion lente (compost, fumier en granulés, ou à défaut un autre engrais spécifique) sur le dessus du substrat pour nourrir vos plantations durant plusieurs semaines. Soyez particulièrement généreux pour les arbustes fruitiers, les aromates (sauf le thym) ou encore les vivaces comestibles comme les fraisiers, qui sont très gourmandes. Pour bien les incorporer au terreau, n’hésitez pas à gratter légèrement avec un petit râteau ou une fourchette.

balcon-mars-potager

PRÉPARER VOTRE POTAGER EN POTS

S’il est encore trop tôt pour lancer l’entièreté de votre potager en pots en raison des risques de coups de froid, il est tout à fait possible – et même recommandé – de commencer vos premières cultures dès maintenant. Ainsi, votre récolte débutera dès le mois de mai pour les variétés les plus précoces !

  • Vous pouvez déjà planter dans des grands bacs deux espèces résistantes qui ne craindront pas le froid: l’ail rose et la pomme de terre. Il est tout à fait possible d’utiliser des gousses d’ail et des pommes de terre de votre stock alimentaire à condition qu’ils soient bios et non traités, sans quoi ils risqueraient de mal germer.
  • Semez directement en pots et bacs vos graines de carottes, de radis, de navets, d’épinards, d’oignon blanc, de ciboulette et de persil. Il ne sera pas nécessaire de les repiquer, mais il faudra bien sûr éclaircir les pousses une fois sorties pour ne laisser que les plus vigoureuses.
  • Semez en intérieur vos graines de légumes du soleil (tomates, poivrons, aubergines, courges et courgettes…), que vous mettrez à germer de préférence dans une mini-serre, ou à l’abri des courants d’air. Placez vos semis dans un endroit chaud de votre intérieur, 20 degrés minimum, et très lumineux pour favoriser leur développement.
  • Si les insectes pollinisateurs se font encore rares sur votre balcon (c’est souvent le cas à cette période), essayez de polliniser à la main les fleurs des arbustes fruitiers auto-fertiles qui s’ouvrent en ce moment comme certains pêchers, pruniers ou cerisiers. Pour cela, il faut vous munir d’un petit pinceau ou coton-tige, que vous passerez dans chaque fleur pour mettre en contact le pollen des étamines avec le pistil.
  • Si vous souhaitez optimiser un petit espace pour un maximum de cultures, c’est le moment de préparer des jardinières verticales de récup en palette !

balcon-mars-fleurir

FLEURIR

Les fleurs embellissent l’espace, le parfument parfois, mais surtout le rendent plus accueillant et plus agréable pour les journées ensoleillées à venir: elles valent donc la peine d’y consacrer un peu de temps !

Si vous aviez planté des bulbes de printemps, votre balcon commence certainement déjà à se colorer (ici les crocus et les jonquilles sont en pleine floraison), mais si ce n’est pas le cas, d’autres options plus ou moins instantanées s’offrent à vous.

  • Si vous arrivez à mettre la main sur des plantes fleuries très rustiques comme les jacinthes (déjà germées), les pensées, les primevères ou encore les hellébores, vous pouvez les planter dès maintenant sur votre balcon – en solo, ou en jardinières composées comme celle que je vous ai proposée par ici. Il est aussi déjà possible de planter quelques pieds de géranium lierre, quitte à les protéger en cas de gelée (mais le mien a résisté tout l’hiver sans problème, preuve de sa résistance !).
  • Semez vos mélanges de graines pour prairies fleuries ou pour les abeilles en les répartissant à la volée sur le terreau d’une grande jardinière par exemple.
  • Vous pouvez également planter des espèces à floraison estivale qui ne craignent pas le froid si avez des jeunes plants à disposition, comme les roses trémières, les mauves, ou les fuchsias, afin de préparer les mois à venir.

***

Ces informations vous sont-elles utiles ?
Pensez-vous pouvoir jardiner un peu ces jours-ci ?

Bon courage et prenez soin de vous ♥︎

15 commentaires

  1. Un petit air de printemps qui fait du bien… ton article tombe à pic ! ♥
    Surtout que je viens d’emménager dans un appart avec un balcon, je vais donc voir ce que je trouve chez moi pour commencer ;)

    Par contre je suis orientée plein Nord, as-tu des conseils dans ce cas là ? :)

    Merci tout plein Victoria et prends soin de toi !
    Pêche

    • Coucou Pêche !

      Sur un balcon Nord tu auras du mal à faire pousser des légumes du soleil, c’est certain, mais n’hésite pas à te lancer dans la culture d’herbes aromatiques tendres comme la ciboulette, le persil, la menthe, ou dans des jardinières de légumes feuilles type laitues ou épinards :) En plus ce sont des cultures qui prennent peu de place donc c’est parfait !

  2. Parfait! Mes parents, coincés en Colombie ne rentrerons pas à temps finalement pour s’occuper du jardin et du potager. Et moi, confinée seule dans cette grande maison, je vais finalement avoir de quoi m’occuper…

  3. Merci pour toutes ces idées pratiques ! Dommage que mon balcon n’est pas assez grand pour y mettre d’autres légumes, car on ne sait jamais en ces temps de crise. En tout cas merci, au plaisir de vous lire !

  4. Merci pour ce bel article plein de bonnes idées! C’est toujours aussi apaisant de te lire.
    Prends bien soin de toi en tous cas.

  5. J’ai aussi profiter de ce temps de confinement pour semer des fleurs et réaliser les semis de tomates cerises. Ce que j’avais sous la main :)

  6. Pingback: Ma bucket list du printemps ~ IVYDEMMENT Humeurs

  7. Slt Victoria,
    J’adore les plantes, j’en ai quelques unes chez moi mais vraiment pas beaucoup. Je suis novice et j’aimerais apprendre à m’occuper des plantes et devenir en quelque sorte une peu plus « experte ». J’ai besoin de connaître les bases du jardinage. Surtout que j’envisage à moyen terme de fleurir l’espace vert qui m’entoure (et qui pour le moment) uniquement constitué de pelouse. Quels sont les livres que tu me conseille et qui sont accessibles ?

    • Coucou Angélique !

      Argh, malheureusement je ne connais pas beaucoup de livres sur le jardinage d’extérieur, en tous cas rien qui sur les jardins ornementaux et les plantes fleuries ! Je crois que j’ai personnellement appris « sur le tas », en cherchant sur internet les informations dont j’avais besoin au fur et à mesure, et avec des émissions de jardinage à la télévision / des chaînes youtube. Cela dit, je crois que parmi les ouvrages dédiés au jardin, les traités Rustica sont parmi les plus connus et recommandés, si tu veux y jeter un coup d’oeil !

  8. Merci beaucoup notamment pour tes conseils de pollinisation du pêcher nain. Je croise les doigts pour avoir ne serait-ce qu’un minuscule fruit :)

  9. Bonjour Victoria,

    Merci pour ce bel article qui fait du bien!
    J’ai une grande terrasse exposée Sud, sans aucune ombre l’été, je vis dans l’Ouest de la France où nous avons facilement plus de 30 degrés l’été. Est-ce que les fleurs que tu conseilles dans ton article seraient assez résistantes?

    • Bonjour Anaïs !

      Si tu te réfères aux plantes citées dans la partie « Fleurir » (j’espère ne pas me tromper !), le géranium lierre par exemple sera ravi dans une situation ensoleillée et chaude ! Les mauves ou les lavatères aussi, sans problème.

      Pour les fleurs de fin d’hiver début printemps (pensées, primevères, hellébores…) je pense que ça peut le faire si une fois la chaleur arrivée on veille à maintenir un terreau frais (il faut certainement pailler), arrosé régulièrement, et qu’on leur crée éventuellement un peu d’ombre en les plaçant stratégiquement (sous une jardinière, derrière un pot plus grand…) mais ce ne sont clairement pas des plantes de climats arides, c’est certain !

      • Bonjour Victoria,

        Oui c’était bien cela dont je parlais, merci beaucoup je prends bonne note de tes conseils!
        Je te souhaite une belle journée,

  10. Chouette article! J’en ai profité pour revisionner tes plants tour sur ta terrasse.
    Balcon orienté au sud oblige et climat compliqué (neige et gel l’hiver, caniculaire l’été), j’ai surtout des plantes grasses et des rustiques, mais tu me donnes bien envie de tenter dans un pécher nain et de ne pas manquer de planter des bulbes l’hiver prochain.

    Je m’en vais me motiver à nettoyer mes pots ;)

  11. Pingback: Mes Favoris Lifestyle – Mars 2020 - Mango and Salt

Répondre

Naviguer