5 fleurs à cultiver en pot pour des bouquets maison

Et si j’essayais d’obtenir quelques bouquets maison cette année ? C’est le petit challenge jardinage que je me suis lancé pour 2021 – et même si vous disposez simplement d’un balcon ou d’un grand rebord de fenêtre, peut-être pourriez-vous vous y essayer aussi !

Je n’ai jamais été une grande consommatrice de bouquets frais: hors occasions spéciales, l’idée-même de couper des fleurs sans raison particulière, juste pour quelques jours de beauté, m’a toujours fait mal au coeur – comme si c’était une sorte de gâchis. Ces dernières années, mon engagement écologique m’a aussi rendue méfiante des conditions dans lesquelles celles-ci sont obtenues (pesticides, serres chauffées, etc…): je suis devenue plus sensible à l’idée de respecter au maximum les saisons et les conditions locales.

En même temps, je suis une amoureuse des fleurs: j’en cultive beaucoup chaque année sur ma terrasse (principalement des plantes vivaces ou annuelles destinées aux abeilles), et elles m’apportent une joie immense. Alors parmi toute cette ribambelle de couleurs, pourquoi ne pas dédier quelques pots à des variétés dédiées à l’ornement, que je pourrai cultiver naturellement et prélever sans culpabilité ?

La culture des fleurs coupées est tout à fait accessible aux jardiniers amateurs, et même aux débutants, à condition de bien choisir les espèces. Il n’est même pas nécessaire d’avoir un jardin puisque certains types de plantes se comportent très bien en pots ou jardinières !

Si l’aventure vous tente, je vous propose aujourd’hui une sélection toute simple et largement non exhaustive (mais il faut bien commencer quelque part !) de 5 variétés faciles à cultiver sur un balcon, pour obtenir de jolis bouquets maison cet été. Leur floraison est généreuse, et la plupart se renouvellent pendant des semaines, produisant de plus en plus à mesure qu’on les taille.

Vous aurez simplement besoin d’un coin ensoleillé (une exposition sud ou ouest est préférable) et d’un peu de patience !

DAHLIA

La diversité des dahlias est incroyable. Des fleurs simples aux pompons en passant par les formes « cactus », petites ou grandes, dans un large camaïeu de couleurs: vous trouverez forcément de quoi créer de magnifiques compositions ! La culture en pot leur convient très bien. Ce sont des plantes faciles d’entretien, même pour les débutants.

On l’achète… De préférence sous forme de bulbe pour le plus large choix et les meilleures variétés à couper (il faut qu’elles aient des tiges florales assez longues pour convenir à un vase). Il n’est pas trop tard pour les planter fin mai, début juin.

On le cultive… Au soleil, dans un pot assez profond (au moins 25-30 cm), rempli de terreau à la fois très drainant (mélangé avec une bonne quantité de sable ou de perlite par exemple) et bien riche (on peut y ajouter du compost, de l’engrais spécial plantes fleuries, ou des granulés de fumier). Au cours de la croissance, tuteurez la plante si besoin. Arrosez régulièrement s’il ne pleut pas pour conserver un terreau toujours légèrement frais, et apportez chaque semaine de l’engrais liquide pour plantes fleuries. Quand arrivent les premiers froids, vous pouvez déterrer vos bulbes pour les conserver hors du gel en vue d’une nouvelle plantation au printemps suivant.

❀ ❀ ❀

COSMOS

Avec leur feuillage finement dentelé et leurs larges pétales délicats, les cosmos apportent une touche de légèreté et un certain esprit champêtre dans nos bouquets. Ils sont très faciles de culture, et leur floraison reste abondante tout au long de l’été car elle se renouvelle sans cesse. 

On l’achète… En sachet de graines à semer directement en extérieur à partir d’avril-mai quand les risques de gelée sont passés, ou directement sous forme de jeune plant en godet en mai-juin pour une floraison plus rapide.

On le cultive… Dans tout type de pot, au soleil (pour plus de fleurs) ou à la mi-ombre, à raison d’un plant tous les 20-30 cm. Un terreau universel simple suffira parfaitement à condition qu’il soit bien drainé: mélangez-y un peu de perlite ou de sable de rivière afin de l’alléger. Arrosez de temps en temps si le temps est très sec et que la plante flétrit. Tout au long de la saison, il est important de couper régulièrement les fleurs (pour vos bouquets ou lorsqu’elles fanent) afin d’encourager la plante à en créer davantage.

❀ ❀ ❀

POIS DE SENTEUR

Sans doute la plante la plus facile de cette sélection, le pois de senteur a tout pour plaire: un port grimpant qui le rend très décoratif sur une rambarde de balcon, une floraison délicate mais abondante (d’autant plus qu’on la prélève régulièrement), des coloris variés et un parfum enchanteur.

On l’achète… En sachet de graines parce que c’est inratable, et beaucoup plus courant qu’en plant. Un semis en mai (ou en juin cette année de températures nocturnes si fraîches !) convient parfaitement.

On le cultive… Dans un pot assez profond, environ 30 ou 40 cm si possible, au pied d’une palissade ou d’une rambarde ensoleillée, ou avec des tuteurs sur lesquels il pourra grimper. Si vous semez plusieurs graines, il faut les espacer d’environ 20-30 cm entre elles. N’importe quel terreau universel classique conviendra, enrichi de compost, de granulés de fumier ou d’engrais longue durée pour plantes fleuries, et recouvert de paillage (écorces, coques de cacao…) pour que le pied des plants reste frais. Quand les jeunes plants ont atteint une quinzaine de centimètres, pincez le bout de leur tige pour les encourager à se ramifier. Arrosez régulièrement s’il ne pleut pas, et coupez régulièrement les tiges florales pour éviter la montée en graines: cela encouragera la plante à fleurir davantage.

❀ ❀ ❀

GYPSOPHILE

C’est la fleur vaporeuse et romantique par excellence, avec ses multitudes de toutes petites corolles blanches que l’on retrouve très couramment chez les fleuristes, et dans les bouquets des mariées. Peu exigeante, la gypsophile est facile à cultiver et ne craint pas la sécheresse.

On l’achète… Sous forme de rhizome (la partie racinaire) ou de graines à semer en extérieur à partir d’avril-mai, ou directement sous forme de jeune plant en godet.

On la cultive… Dans un pot assez profond pour qu’elle puisse y développer son rhizome, en plein soleil. Le drainage est clé pour cette plante de rocaille: on choisira un terreau pour plantes méditerranéennes, ou un terreau universel classique mélangé à une quantité généreuse de sable et/ou de perlite, éventuellement additionné d’une couche de gravier dans le fond du pot. Elle n’a pas besoin de beaucoup de nutrition, donc inutile d’ajouter de l’engrais si le terreau en contient déjà. Coupez les tiges au fur et à mesure de votre usage. Si vous comptez prélever de nombreuses tiges, mieux vaut prévoir plusieurs plants (espacés de 30 cm s’ils sont dans le même contenant) car ces tailles vont les dégarnir irrémédiablement.

❀ ❀ ❀

ZINNIA

Très colorés, les zinnias offrent une floraison généreuse jusqu’en automne, et se plaisent bien en pot. Leurs fleurs peuvent être simples (elles ressemblent alors à de grosses marguerites), doubles, ou sous forme de pompons bien fournis qui évoquent les dahlias. Pensez aussi aux versions naines qui sont adorables pour des mini bouquets !

On l’achète... En sachet de graines pour les plus beaux mélanges de coloris et les variétés spéciales. Le mois de juin est encore idéal pour les semer directement en extérieur, avec une floraison qui aura lieu environ après 60 jours.

On le cultive… Au soleil, chaque plant espacé de 20 cm, dans tout type de pot. Le terreau se doit d’être riche (ajoutez-y du compost, du fumier en granulés ou de l’engrais pour plantes fleuries), frais (il est intéressant de le pailler) mais aussi bien drainant: mélangez-le à de la perlite ou ajoutez une bonne couche de billes d’argile dans le fond du contenant. Arrosez régulièrement s’il ne pleut pas, avec un ajout d’engrais liquide chaque semaine, et prélevez régulièrement les fleurs pour stimuler une floraison encore plus abondante.

❀ ❀ ❀

Avez-vous déjà cultivé des fleurs à couper ?
Sinon, l’idée vous tente-t-elle ?

NB: Notez que toutes les fleurs citées ci-dessus sont très appréciées des abeilles et autres pollinisateurs. Afin de ne pas les mettre en danger, mieux vaut cultiver vos plantes de façon naturelle – et pourquoi pas, les partager un peu avec eux !

Sources photo: Pexels et Pixabay

3 commentaires

  1. J’ai très peu de fleurs coupées et comme j’ai la chance d’avoir une grande terrasse, je privilégie les fleurs en extérieur. Je suis ravie, j’avais récupéré un plant de pivoines l’an passé chez une voisine et là, il est en train de nous préparer de magnifiques fleurs pourpres!

  2. Oui, les fleurs fanent, les fleurs coûtent assez cher, mais finissent dans les poubelles. Mais c’est l’un des cadeaux idéaux pour la fête des Mères en ce moment. Car c’est une vraie preuve d’amour. Merci pour ce partage.

  3. Je ne suis pas tout à fait fan des fleurs, des bouquets et de tout ce qui va avec, j’aime les plantes, mais je n’aime pas la diversité de couleur des fleurs. J’ai l’impression d’avoir une vue un peu trop chargée en fait.

Répondre

Naviguer