Mes astuces pour voyager confortablement en avion

Sans être une voyageuse de compétition, je suis assez habituée aux vols long courrier, notamment grâce à mes différents séjours aux Etats-Unis (ma famille paternelle est américaine). Il m’est aussi arrivé de faire des trajets à rallonge, avec escales de plusieurs heures, et globalement, je sais à quel point ce type de déplacement peut être fatigant.

Les sièges de la classe économique sont raides et étroits, il n’y a presque pas de place pour les jambes, le bruit est assourdissant, les repas sont insipides, bref: on arrive à l’aéroport de destination complètement lessivé(e) – vaguement nauséeux/se même, avec une tête de déterré(e), les membres engourdis, et parfois un début de rhume pour compléter le tout.

Avec le temps et l’expérience, heureusement, j’ai adopté des petites habitudes qui me permettent de rendre le vol plus confortable, et je vois vraiment la différence: je suis beaucoup moins fatiguée, je me sens un peu moins groggy, et je ne tombe plus malade.

Même si les vacances sont sans doute déjà finies pour la plupart d’entre vous, j’ai pensé qu’il serait peut-être intéressant de vous partager mes astuces. Il n’y a là rien de très révolutionnaire, mais certains points sont toujours bon à rappeler, et j’espère que les voyageurs débutants y trouveront des informations qui leur seront utiles !astuces-voyage-avion

VÊTEMENTS

♥ Brassière sans armatures. Mieux vaut éviter de couper la circulation autour du buste, surtout pour un vol long courrier où l’on ne bouge pas beaucoup: c’est assez désagréable, et pas très sain. Une brassière de yoga, par exemple, fait parfaitement l’affaire pour conserver un maximum de confort tout en soutenant un peu la poitrine ! Bien sûr, pour les adeptes du no bra, il est encore mieux de ne rien porter du tout.

♥ Leggings et t-shirt confortable. Là aussi, l’idée est d’éviter de couper la circulation, déjà mise à mal par la position assise prolongée, et de se sentir aussi libre de ses mouvements que possible – comme dans un pyjama – pour compenser les sièges peu confortables de l’avion. Le combo leggings et t-shirt tout mou est toujours mon option préférée. Choisissez un leggings en coton, pas trop serré, pour pouvoir glisser des bas ou chaussettes de contention par dessous !

♥ Sweatshirt. Surtout en été, sur certaines compagnies, l’air climatisé va bon train et a tôt fait de me rendre malade. Je prends donc toujours un gros sweat molletonné avec moi: c’est aussi le summum du confort !

♥ Grosse écharpe ou châle. La plupart des compagnies fournissent une couverture sur les vols long courrier, mais il s’agit souvent d’un bout de tissu fin et trop petit pour couvrir tout le corps: j’ai donc toujours dans mon sac mon grand châle tartan Outlander, en laine, que j’enroule autour de mon cou ou pose sur mes épaules si besoin.

♥ Grosses chaussettes moelleuses en pilou. C’est la première chose que je fais en arrivant dans un avion: retirer mes chaussures, là aussi pour le confort et la circulation, et mettre des chaussettes moelleuses comme celles que je porte à la maison. Cela m’évite d’avoir froid aux pieds, bien sûr, mais cela m’apporte aussi un côté réconfortant pour me sentir comme chez moi !

▼▼▼

ACCESSOIRES

♥ Coussin repose nuque. Pour les vols de nuit en particulier, mais aussi pour des siestes plus confortables, avoir un très bon coussin de cou est vraiment utile. Oubliez les versions toutes molles et basses, qui ne soutiennent pas assez. On en trouve désormais avec mémoire de forme, plus hauts pour que la tête puisse reposer dessus sans trop se pencher, et qui s’attachent sur le devant pour ne pas glisser: ça change tout ! Je vous conseille aussi de veiller à ce que la partie située derrière le cou ne soit pas trop volumineuse, sans quoi on perd en confort: ce modèle que j’ai acheté lors de mon voyage au Canada a l’avantage d’être assez plat au dos, ce qui permet de se placer bien contre l’appui-tête.

♥ Masque de nuit et boules quiès. Certaines compagnies en distribuent en début de vol, mais dans le doute, mieux vaut en apporter avec soi si l’on a besoin d’obscurité (il y a toujours des passagers qui lisent ou regardent des films en pleine nuit) et de calme pour dormir.

♥ Petits cosmétiques et produits bien-être. Rendez-vous dans cet article pour (re)voir les produits que j’amène toujours avec moi en voyage: baumes, huile essentielle de lavande, gel hydroalcoolique, pharmacie de poche…

▼▼▼

ACTIVITÉS

♥ S’étirer et marcher de temps en temps. Il n’est pas très bon de rester pendant des heures en position assise, et les muscles finissent par s’endolorir un peu. N’hésitez pas à vous lever de temps en temps pour marcher dans le couloir (comme les mamies !) ou aller aux toilettes, et bien sûr à vous étirer régulièrement le dos, le cou, les jambes, etc…

♥ Éviter les écrans. Je sais, c’est frustrant, surtout lorsqu’il y a plein de titres récents au programme. Mais je parle d’expérience: je ne suis jamais aussi peu fatiguée après un long vol que lorsque j’évite de regarder des films, sans doute parce que la lumière bleue est agressive pour les yeux. J’éteins l’écran durant la majorité du temps, si ce n’est pour vérifier parfois la position de l’avion sur la carte (passion géographie !). En remplacement, je m’occupe avec des activités calmes: je lis sur ma Kindle, j’écoute de la musique, des podcasts, j’écris, et surtout je me repose au maximum avec des petites siestes régulières, même pour une dizaine de minutes. La différence est magique !

♥ Boire beaucoup d’eau. L’air climatisé de l’avion est très sec: on s’y déshydrate assez rapidement, avec tous les petits désagréments que cela peut causer (peau qui tiraille, gorge sèche, voire maux de tête et sensation de lourdeur). Je veille donc toujours à entrer dans la cabine avec une grande bouteille d’eau (achetée en porte d’embarquement) ou une gourde remplie aux toilettes, et je la bois tout au long du vol en plus des collations servies par l’équipage. L’idéal est de prendre un siège côté couloir pour se rendre régulièrement au petit coin ! Pour la même raison, j’évite les sodas sucrés et les boissons alcoolisées, bien sûr.

♥ Ne pas se forcer à manger. Entre les changements de pression, le décalage horaire, et la qualité douteuse des plats servis en vol, il est courant de se retrouver avec des maux de ventre et autres désagréments digestifs. Pour limiter la casse, je veille à ne pas me laisser tenter inutilement par ce qui m’est servi: si je sens que je n’ai pas vraiment faim, je préfère m’abstenir, et plus généralement, je ne mange jamais plus que de raison. Notez qu’il peut être intéressant de demander un repas spécial avec votre réservation si vous avez des intolérances alimentaires (par exemple sans gluten ou sans lactose).

***

Et vous, quelles sont vos astuces pour les vols en avion ?

Cet article contient des liens affiliés. Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

29 commentaires

  1. Bonjour Victoria ♡
    La première fois que j’ai pris l’avion, j’avais… 23 jours !
    Ma jeune vie d’expatriés avec mes parents m’a amenée à prendre l’avion TRÈS souvent (ainsi que le train, les longs trajets en voiture, etc.) : nous profitions de notre vie dans des pays lointains pour visiter les villes / pays voisins, donc jusqu’à mes 15 ans, je voyageais très souvent (tous les 2 / 3 mois, même si c’était parfois que pour 2-3 jours).
    J’ignore si c’est cela ou autre chose, mais en tout cas, je suis toujours hyper à l’aise maintenant : je peux m’endormir dans le train, l’avion, la voiture même, sans souci (sans masque de nuit, boule quiès ou repose-tête). Mon sommeil n’est pas aussi réparateur que dans un vrai lit, mais je peux me reposer tout de même.
    Globalement, une fois adulte, j’ai repris des habitudes très similaires aux tiennes.
    Pour la nourriture : soit je me prépare quelque chose à l’avance, soit je prends quelque chose le jour même ou la veille d’un endroit (resto / cantine) que j’affectionne beaucoup à Paris pour l’amener avec moi :) Il m’ait aussi arrivé parfois de n’avoir pas le temps (faire ou aller chercher), et dans ce cas, je mange le plateau de l’avion (ce qui me fait envie dessus), sans me formaliser outre-mesure.
    Autant que possible, j’essaie de me démaquiller dans l’avion aussi (si je voyage de nuit) : avec l’air ambiant, cela me fait un bien fou (je me démaquille à l’huile de coco – je me souviens que cela ne te convient pas) : ma peau est nourrit, protégée, et « toute neuve ».
    Je veille toujours à prendre mon Kindle (où j’aurai glissé des livres à lire, et parfois des petits extraits pour essayer de découvrir si je souhaite lire un livre repéré).
    Merci pour ces astuces / conseils ✩

  2. Coucou,
    Franchement, c’est assez drôle que tu publies cet article ce matin, parce que là, je suis debout depuis 5h30 : je suis encore en vacances mais impossible de me rendormir après un cauchemar affreux pendant lequel mon voyage prévu en avion en Octobre (pourtant court) était une catastrophe. Je me suis réveillée alors que j’étais en train de m’étouffer et de faire une phlébite, le combo infernal, le réveil en panique. Il faut dire que meme si je n’ai pas peur en avion, je déteste le prendre : toute la sécurité des aéroports m’angoisse, et puis à chaque fois, je suis malade comme un chien ou pendant ou après…

    Je note soigneusement certains de tes conseils. J’ai tendance à oublier de boire, par exemple. Mon repose nuque est moisi, franchement dernier voyage j’avais des nausées tellement j’étais mal posée, donc je vais acheter celui que tu conseilles (en suivant ton lien bien entendu hihi) d’ici octobre. Pour le reste, je suis déjà ces habitudes en avion. Mais je crois que définitivement c’est vraiment pas mon truc, même mon subconscient m’avertit ;)

    Passe une bonne journée !

    • C’est trop gentil de passer par mon lien, merci tout plein ! Tu me diras des nouvelles de ce repose-nuque, nous on a été plusieurs à l’acheter et on l’a trouvé super, ça change tout.

  3. Coucou Victoria,

    Grande adepte des voyages, je suis toujours à droite à gauche pour le plaisir ou le travail. L’un des gros soucis que je rencontrais après un vol, c’était le nez et les yeux asséchés par la clim. Alors maintenant, j’emmène toujours avec moi une ou deux petites dosettes de sérum physiologique. J’en mets dans les yeux et le nez à plusieurs reprises pendant le vol, et dans la journée qui suit l’atterrissage. Magique également :)

    Un des gros avantages de la brassière ou du no-bra? Pas de risque de sonner à cause des armatures lors du passage en sécu (oui oui, ça arrive parfois^^)

    Bises!

      • Je confirme, le sérum phy est un de mes indispensables pour l’avion, découvert il y a 2 ans et qui a changé mes voyages…
        Merci Victoria pour cet article récap’, je pense que j’applique déjà tout ou presque mais je vais m’empresser de me racheter un legging bien confortable par contre, ça je n’ai plus. Merci !

  4. Merci pour cet article qui tombe a point. Car pour moi les vacances commencent dans quelques jours. Je pars pour un looooong voyage en avion direction l’Australie (soit environ 17h de vol), alors ces astuces me seront bien utiles.
    Bonne journée à toi !

  5. J’ajouterais  » bas de contention » à la liste pour éviter la fatigue veineuse, l’effet jambes lourdes et la thrombose (ce qui m’est arrivée …). L’homéopathie pour se détendre en douceur peut aussi contribuer au confort pendant le vol ! ;-)

    • Oui tout à fait, les personnes qui ont une mauvaise circulation doivent vraiment en porter ! Il m’arrive de mettre des chaussettes de contention, d’où ma suggestion d’un leggings en coton pas trop serré pour pouvoir les porter par dessous. Quand on a un très long vol prévu, le mieux est d’ailleurs d’aller voir son médecin avant pour lui en parler et éventuellement s’en faire prescrire.

  6. Merci pour tous ces conseils, ils sont vraiment parfaits et de ceux que j’utilise surtout sur de longs vols. J’ajouterais à ça de petites lingettes désinfectantes pour essuyer la tablette et écran/télécommande. Oui, ce n’est pas très glamour mais avec l’expérience d’avoir attrapé un mauvais virus sur un long vol, je le fais instantanément.
    Je m’adapte dès le départ à l’heure d’arrivée. Par exemple, sur un vol vers l’Australie récemment, j’ai fait une sieste quand je savais qu’il faisait encore nuit là-bas, puis je suis restée éveillée tout le reste du vol en évitant de manger quand ce n’est pas l’heure sur place, en buvant beaucoup d’eau etc. Ça a été vraiment efficace (et nous avons pu être bien en forme pour le mariage où nous allions!).

  7. Merci pour tes précieux conseils plein de bons sens Victoria ! :) malheureusement pour moi, grande angoissée que je suis, le stress d’être enfermée sans possibilité de sortir prendre l’air à tout moment reste de mise, et malgré tous les bons conseils, cela m’empêche encore pour le moment de profiter d’un vol…

  8. Hello, je vois que nous avons les mêmes habitudes de voyages.

    D’ailleurs un de mes chouchous de voyages (et qui d’ailleurs m’accompagne tout le temps dans la vie de tout les jours maintenant) c’est le legging noir imitation jean de chez Uniqlo :

    https://www.uniqlo.com/fr/fr/product/pantalon-legging-femme-192453.html

    Il est juste génial. Le confort du legging avec la beauté du jean noir qui va avec tout et peux même faire habiller avec le petit chemisier.

    A chaque fois que prends des longs courriers et vois des femmes sur leur 31, je me dis toujours la même chose : donc ma cocotte dans 2 heures de vol tu as les coutures marquées à vie sur ta peau, tes parties intimes étouffant au maximum et ton maquillage devenant tout moite avec une peau étouffée ! Pourquoi s’infliger ça ?!

    Rien ne vaut le confort !!

    • Mon pantalon préféré haha, je l’aime tellement que je l’ai adopté au quotidien ! Avec un joli haut et une veste, la tenue fait habillée sans que j’ai l’impression d’être déguisée et 100% confort :)

  9. Alalala.. le vol m’est de plus en plus angoissant ! Même si j’adore voyager et que j’ai quasiment les mêmes habitudes que toi, l’idée toute bête de ne pas pouvoir aller aux toilettes (pas de WC handicapés dans les avions) me stress énormément (et vice-versa évidemment) !
    Mais bon, je peux voyager et lire cet article pour prendre quelques notes pour mes futures escapades :)

  10. Cet article tombe à pic car je m’envole pour la Californie mardi matin et j’étais justement en train de me demander comment être plus à l’aise lors du voyage :) Merci pour ces petites pistes !

  11. Étant phobique de l’avion sans meme l’avoir pris, ton post tombe assez bien car ça fait un petit moment que je l’attendais :D

    Je suppose que tu n’as pas peur de prendre l’avion, mais aurais-tu des conseils pour ceux qui paniquent sans meme l’avoir pris :’) ?

    En tout cas, article toujours aussi intéressant, Merci :)

  12. Bonjour Victoria !

    Merci pour cet article, qui tombe à pique ! Je pars dans deux semaines aux Etats-Unis, avec escales … Et j’avoue que ca m’angoisse un peu d’avance !
    Merci pour le lien du repose tête, j’en cherchais un justement, depuis que celui de l’année passée s’est littéralement vidé de toute ses petites billes pendant le vol ! C’était très pratique !
    Je note bien tout tes conseils, surtout en ce qui concerne l’eau, chose que je ne pense jamais ! :D

  13. Article très intéressant comme toujours, je prends note de tous tes conseils pour mon prochain voyage ;)
    J’aimerais beaucoup lire pendant le transport mais ça me donne la nausée :( alors je me cantonne à la musique et aux films… devant lesquels je finis par m’endormir!

  14. Coucou,
    Un article très intéressant ! J’aime beaucoup cette idée de détailler les activités autant que les accessoires et les vêtements. Comme toujours c’est un agréable plaisir de te lire ! ^^
    Bisous ^^
    Marina

  15. Coucou! Je suis d’accord avec tous tes conseils. Je rajouterai juste une petite crème hydratante. J’ai remarqué que la climatisation asséchait beaucoup la peau dans l’avion! Alors même s’il faut bien évidemment, s’hydrater en buvant de l’eau, la petite crème est un + que j’apprécie maintenant beaucoup!

    Gros bisous,

  16. Un Lexomil pour voyager totalement stone 😁 j’aime bien m’endormir au décollage et n’émerger qu’une fois l’avion atterri !
    De l’eau
    Un vêtement chaud
    Et la prochaine fois je rajoute un leggings je me suis trop caillé les jambes samedi dernier au retour d’Amsterdam. Ils annonçaient 39° à Bordeaux donc je suis partie en jupe courte. Grosse erreur j’ai cru mourir de froid.

  17. AH c’est marrant, j’ai acheté exactement le même coussin de cou à l’aéroport de Los Angeles il y a quelques jours : je confirme, il est parfait :) (il est moins cher sur Amazon, donc prenez le en ligne effectivement)

    Merci pour tous ces tips Victoria, y en a certains que je ne faisais pas et que j’appliquerai au prochain voyage !

    Pour moi un autre indispensable, c’est d’aller chez votre médecin vous faire prescrire des collants de contention (et non des bas qui tombent, ou des chaussettes qui ne servent pas à grand chose pour un long courrier).
    Si vous vivez en Ile de France, je vous conseille avec votre ordonnance d’acheter vos collants chez Merynignac : le choix est incroyable, les employées compétentes et efficaces. Et surtout : vous pouvez les essayer !
    Fuyez les pharmacies qui ne proposent que 1 ou 2 modèles, où vous ne pouvez pas essayer. Demandez aussi un modèle qui ne serre pas le ventre.
    Et regardez bien avant ce que rembourse la sécurité sociale et votre mutuelle. J’ai choisi de rajouter de ma poche mais je n’ai pas regretté : les collants sont d’une qualité dingue, et je me sentais prête à danser le lac des cygnes après 12 heures de vol tellement les jambes sont légères ;)
    J’ai pris un collant noir et un autre marine, je pourrais les réutiliser dès cet automne pour la vie de tous les jours.

    Plutôt qu’un legging je préfère mes pantalons d’intérieur/yoga, qui ne serrent pas du tout le ventre, achetés chez Petit Bateau (noir ou gris), que je rachète régulièrement tellement je suis bien dedans.

    Je vous conseille aussi des chaussures que vous puissiez enlever très facilement, pour les contrôles de sécurité et dans l’avion : des baskets à scratchs, je vous assure c’est top :) (les miennes sont de la marque française Sko).

    Et plus que le sweat, je recommande le sweat à capuche, qui tient encore pous chaud à la tête, forcemment ;) (je le mettais par dessus mon coussin de cou, j’avais un sacré look).

    Bon futurs vols à toutes et à tous !

  18. Hello Victoria ! Merci pour cet article ! Je vais bientôt partir à New York et j’appréhende un peu le long voyage. Je prends l’avion régulièrement mais sur des courts courriers (1H30 en général) donc je mets juste les vêtements et mes baskets les plus confortables et je lis ou regarde des séries. Je garde ton article sous le coude pour mon prochain voyage :)

  19. Un autre petit conseil pour les bigleux, comme moi : ne pas porter ses lentilles de contact et préférer les lunettes.
    @ Emilie: c’est sûr que quand on est phobique de l’avion, un petit anxiolytique est bien tentant. Mais rester tout anesthésié pendant le vol ( surtout pendant les très longs courriers comme pour venir chez nous) est assez déconseillé. L’immobilité et le manque d’hydratation favorisent les phlébites (les veines des jambes qui se bouchent et après on passe toutes ses vacances à l’hôpital!)
    Bon voyage.

  20. Pour ma part, cela ne m’est pas trop utile car.. je suis une phobique de l’avion.. j’ai réellement peur qu’en le prenant il arrive quelque chose… Depuis les attendants en 2001 j’ai fais une fixette là dessus.. je ne sais pas du tout comment surpasser ça mais ça m’angoisse reelement car je le bloque à partir en vacances… mais sinon, chouette article!

Répondre

Naviguer