Mon organisation simple et efficace

Assez désordonnée de nature, je n’ai jamais été très passionnée de rangement ou d’organisation, que je perçois comme une perte de temps barbante. Plus jeune, j’ai toujours mieux dessiné sur des feuilles de brouillon que dans un cahier d’art, mieux retrouvé mes affaires dans mon bazar qu’après un gros tri, mieux travaillé dans l’urgence et le chaos, et je n’ai quasiment jamais utilisé mes agendas. Si j’ai appris en grandissant à faire beaucoup d’efforts de ce côté pour m’adapter au système scolaire et social, il n’empêche que chez moi, l’hémisphère droit du cerveau sera toujours légèrement prédominant !

En ce sens, je ne suis absolument pas sensible aux méthodes en général, du moins lorsqu’il s’agit de sujets aussi terre-à-terre: je peine à concevoir que l’on aime tout planifier scrupuleusement, tenir un bullet journal avec toutes sortes de codes graphiques bien pensés, avoir un système de rangement précis pour ses livres ou ses vêtements, décider de tous ses repas une semaine à l’avance… Cela ne me correspond tout simplement pas – je n’apprécie suffisamment ni l’exécution, ni le résultat.

Le fait d’organiser clairement mon quotidien est donc venu très tard, seulement lorsque je n’ai plus pu faire autrement. En me lançant à mon compte avec ce blog, j’ai accumulé les responsabilités et les tâches à effectuer: c’est ainsi qu’il y a 2-3 ans, je m’y suis mise un peu plus sérieusement, notamment via des to-do lists régulières. Mais c’est surtout l’aggravation de mon stress chronique qui m’a poussée à changer de technique: constamment angoissée par des montagnes de choses à faire, je ne pouvais plus fonctionner uniquement à l’instinct ni encombrer autant mon esprit.

Grâce aux précieux conseils de ma copine Coralie (la super-pro de l’organisation), qui m’a tout appris, et après quelques essais ces derniers mois, je peux affirmer aujourd’hui avoir trouvé un système qui me convient autant pour son efficacité que pour sa simplicité. Avec un carnet et quelques applications bien choisies, je suis désormais beaucoup plus efficace et plus apaisée ! Je visualise mieux ce que j’ai à faire, comment y instaurer des priorités, et comment répartir ces tâches au fil de la journée; j’ai aussi l’esprit plus léger, j’oublie moins de choses tout en retenant mieux mes différentes idées, et je finis mes journées plus satisfaite, grâce à une vision nette de mon avancement. Du tout bénef’ !

Le mieux dans tout ça ? Je n’y dédie généralement pas plus de 5 minutes par jour, et ces 5 minutes sont devenues un rituel très agréable pour moi.

Bien sûr, les astuces d’organisation sont liées aux modes de vie et de pensée de chacun/e; rien ne garantit que ce qui fonctionne pour moi sera une réussite pour d’autres. Malgré tout, j’ai eu envie de partager mes habitudes, aussi basiques soient-elles: si quelques personnes parmi vous se reconnaissent dans mon profil « bordélique » envahi par trop de pensées, peut-être qu’elles constitueront de bonnes pistes à explorer !Mes astuces d'organisation simples et efficaces – Mango & Salt

MON SYSTÈME DE PENSE-BÊTES

► MON CARNET DE LISTES

Jusque récemment, j’écrivais toujours mes pense-bêtes sur n’importe quel papier qui me tombait sous la main. C’était une habitude de facilité et d’étourderie: je ne pensais jamais à garder un même carnet près de moi.

Depuis quelques semaines, pourtant, j’ai réussi à me centrer sur un livret Leuchtturm1917, qui m’a convaincue grâce à ses pages pointillées complètement libres (je déteste les agendas, par exemple, parce que les cases déjà faites me restreignent), mais surtout numérotées, avec la possibilité de créer un index en début d’ouvrage. Ce système très pratique m’a incitée à y noter non seulement mes to-do lists quotidiennes, mais aussi des listes plus générales, plus pérennes, qui me servent durant des mois puisque je peux les retrouver facilement – d’où mon assiduité nouvelle !

▸ Au quotidien, j’inscris donc dans les pages courantes de mon carnet mes to-do lists du moment. Elles ne sont pas toujours datées: généralement préparées la veille ou le matin pour la journée qui s’annonce, leur validité peut en réalité aller jusqu’à 2-3 jours puisque j’arrive rarement à tout faire.

Je n’ai aucun code graphique pour ces pense-bêtes. Lorsque j’ai réalisé une tâche, je rature la ligne correspondante, et lorsqu’une problématique fraîche se présente, j’en ajoute une autre. Si la liste commence à être trop brouillon, j’en commence tout simplement une nouvelle à la suite, en y reportant les tâches encore en attente si besoin. Rien de bien sorcier !

▸ J’ai aussi, en parallèle, des to-do lists qui concernent le moyen terme: il peut s’agir de tâches moins urgentes, sans échéance précise ou plus lointaines, que je veux garder dans un coin de ma tête – par exemple la date limite d’un projet à rendre, un achat à faire pour la maison, ou un courrier à envoyer quand je le pourrai. Ces listes rassemblent tous ces points sur des pages dédiées, que j’intitule « To-do list générale #1 », #2… J’ai noté leur numéro de page dans l’index pour les retrouver aisément, et je surveille régulièrement la liste en cours pour voir si je dois, ou peux, ajouter l’une de ces tâches à ma to-do list du jour.

▸ C’est la même chose pour mes listes d’idées (articles de blog, posts instagram, projets, wishlist, envies lecture…): chacune a une page ou une double-page dédiée dans mon carnet. Je n’en ai pas besoin tous les jours, mais elles me sont utiles durant des semaines, voire des mois; je note donc leur emplacement dans l’index et les consulte ou les complète de temps en temps selon mes besoins.

▸ Enfin, j’utilise aussi une double-page dédiée aux points importants de l’année: pour chaque mois, j’y fais une case où je note mes déplacements prévus, mes rendez-vous, les visites de mes proches et autres dates que je voudrais retenir (cela peut aussi être la sortie d’un livre ou d’un film). Cela me fait office d’agenda simplifié !

► MES NOTES SUR ÉCRAN

Mon programme de publications pour le blog étant toujours sujet à modifications (j’ai mes idées d’une semaine à l’autre, mais je dois parfois ajuster ou réorganiser mes prévisions selon ma disponibilité, la météo, etc…), je préfère le gérer en numérique pour pouvoir le réécrire à ma guise.

Afin de l’avoir toujours sous les yeux, j’utilise simplement l’application post-it de mon ordinateur, et laisse cette note affichée en bas à gauche de l’écran. Y sont inscrits les articles de la semaine passée, ceux que j’ai prévus pour la semaine en cours, et mes premières idées pour la semaine suivante, qui seront petit à petit complétées – cela me permet d’avoir une vue d’ensemble pour varier au mieux les thématiques, et m’organiser en conséquence. Au fur et à mesure que les jours passent, j’efface les dates trop anciennes.

► MES LISTES ÉPHÉMÈRES SUR WUNDERLIST

Pour les tâches « pratiques » simples et très éphémères, qui ne justifient de toute façon pas d’être gravées dans le marbre – par exemple, la liste des courses, ou la checklist de ce que je veux emporter dans ma valise – je n’utilise pas non plus mon carnet.

J’opte plutôt pour l’application Wunderlist, qui est simple et très bien faite: on peut créer une liste, y ajouter des points, les organiser, et les cocher au fur et à mesure pour les faire disparaître en un clin d’oeil. Je n’ai encore rien trouvé de plus pratique ni de plus efficace visuellement: une fois tous les points cochés, le champ est vide, et on peut être sûr/e de ne rien avoir oublié !

L’autre avantage de ce service est la possibilité de partager les listes créées. Par exemple, je peux noter ce qu’il y a à acheter au supermarché, et envoyer le tout à mon copain: la liste se synchronisera si nous éliminons chacun une partie des éléments de notre côté.

▼▼▼

LA PLANIFICATION DE MES JOURNÉES

En périodes chargées, je me sens vite angoissée par l’ampleur de ma to-do list, avec une impression de ne pas avoir suffisamment de temps pour tout faire. Dans ces cas-là, j’ai l’habitude de planifier au matin, (ou la veille au soir si je suis vraiment stressée) mon emploi du temps de la journée: cela me détend et me rassure, puisque je n’ai ensuite plus qu’à exécuter le programme prévu pour m’en sortir.

C’est aussi une manière pour moi de poser des limites pour que mon activité soit rentable, par exemple en déterminant le temps maximum que je peux dédier à tel ou tel client.

Mes tâches urgentes sous les yeux, j’évalue ainsi le nombre d’heures que je peux ou dois prévoir pour chacune d’entre elles, et je les répartis selon l’ordre qui me semble le plus approprié – en variant les activités toutes les quelques heures maximum, pour éviter la fatigue mentale, et en incluant une pause d’1 heure pour préparer et consommer mon déjeuner.

J’inscris ces plages horaires avec différentes couleurs selon leur nature sur Google Calendar, ou sur l’application mobile TinyCalendar (également dispo sur Google Play), qui est très pratique car synchronisable avec le calendrier iOS de mon iPhone et de mon Macbook – comme ça, tout est rassemblé et rien ne m’échappe !

Je préfère largement cette version digitale à un emploi du temps sur papier, tout simplement parce qu’elle est très facilement modulable à tout moment: si une tâche m’a pris moins, ou plus de temps que prévu, il me suffit de toucher la plage horaire concernée pour la modifier, et de faire glisser les plages horaires suivantes pour les replacer en conséquence. Je peux aussi programmer une même tâche pour tous les jours à la même heure en un clic.

Comme j’ai toujours mon téléphone avec moi ou un ordinateur à disposition, il y a aussi bien sûr l’avantage d’avoir ces informations sous la main dans toutes les situations – contrairement au carnet qui reste souvent à la maison !

***

Êtes-vous très méthodiques de nature, ou plus désordonné/es comme moi ?
Avez-vous un système d’organisation efficace pour vos tâches quotidiennes ?

Cet article contient un lien affilié. Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

38 commentaires

  1. Je suis à la base quelqu’un de tres désorganisée, et comme toi, c’est couplé à un problème de gestion du stress assez important. C’est bête, parce que quand je décide de m’organiser, tout roule comme du papier à musique… en fait l’organisation n’est pas un réflexe chez moi : meme quand je fais quelque chose, je m’étale. À l’inverse mon compagnon est très méthodique, du coup ça donne des scènes assez drôles.

    J’ai aussi un carnet to do list, même modèle que toi. Je me discipline pour penser à y marquer les choses car j’ai tendance encore à laisser les choses en bazar dans ma tête. Avec le stress qui va avec.

    Je ne connaissais pas l’application Wunderlist, je note.

    Il faut vraiment que je continue sur cette voie, parce que le manque d’organisation m’envahit vraiment au quotidien et quand il s’agit de stresser, je suis la première dans la file de la panique… je me suis longtemps dit que ne pas m’organiser c’était respecter ma nature, mais vu mon côté angoissé, je n’en suis plus si sûre.

  2. Très bonne idee tous ces conseils…pour la lart’ je pense me lancer dans un billet journal simplifié, à ma sauce, avec beaucoup de listes et d’autres choses… 😊

  3. Coucou Victoria ! Comme toi, mon organisation est venue s’étoffer avec les impératifs nouveaux de ma vie adulte. Aujourd’hui je m’organise majoritairement autour de 3 habitudes : un carnet posé sur mon bureau où je note les tâches à faire dans la semaine (que je complète/rature au fur et à mesure), l’agenda google pour les évènements et rendez-vous, et le rassemblement des tâches ménagères (courses, ménage, préparation des repas, lessives) le week-end pour ne plus avoir à m’en soucier la semaine. Cela me convient plutôt bien et cela m’évite de trop stresser comme d’y consacrer trop de temps. Simple, efficace et apaisant !
    Belle journée à toi et à très vite !

  4. Je ne connaissais pas Wunderlist mais le partage de liste à l’air très pratique, je vais tester ça !

    De mon côté, je suis une adepte du bullet journal. Je l’ai personnalisé pour qu’il s’adapte à mes besoins, je préfère avoir tout réuni à un seul endroit! Je m’en sers surtout pour le boulot bien que mes rendez-vous plus personnels apparaissent aussi dedans.
    Ça me prend quelques minutes tout les jours, mais j’aborde ça comme une activité détente et je me sens plus sereine une fois qu’il est bien rempli !

    Belle journée,
    Lucie

  5. Exactement le même fonctionnement que toi par ici, mais je me considère comme étant plutôt quelqu’un d’organisé, du coup :D
    Par contre, merci, je me suis rendue compte grace à cet article, alors que j’étais sur le point de racheter un agenda 2018, que je n’en aurai pas besoin. Je ne me sers jamais des pages des jours… Un carnet de prise de notes (et de listes) avec un simple calendrier au début (par mois, ça suffit pour noter les déplacements et événements) fera tout à fait l’affaire!
    Et je connaissais l’appli Wanderlist mais je ne l’avais jamais testé! Je télécharge!
    Bises et merci!

  6. Je n’ai jamais accroché avec le bullet journal non plus, que je trouve souvent prétexte à trop de fioritures inutiles, mais je reconnais que chacun peut y puiser ce qui lui correspond et l’adapter à sa propre manière de fonctionner. C’est ce que j’ai fait en intégrant un code graphique aux to do lists quotidiennes que je réalisais déjà : un tiret devant une tâche (elle est à accomplir), un cercle autour du tiret (la tâche est à accomplir), le tiret transformé en flèche (la tâche est reportée). C’est très basique, mais ça me suffit. Et puis, je tiens à ne pas multiplier les supports, alors je choisis toujours un agenda organisé avec une page semaine et une page libre à côté. C’est le compromis qu’il me faut pour ne pas me sentir enfermée dans le cadre de l’agenda.
    Mon organisation actuelle me satisfait à peu près, mais j’aimerais tout de même beaucoup tester ce type de carnet dont tu parles, c’est d’ailleurs celui qui est le plus souvent cité pour le bullet journal.

  7. Tes articles sont toujours très inspirants !
    Je suis plutôt dans la team hyper organisée, j’en ai d’ailleurs fait mon métier…J’utilise l’agenda Apple, fusionné entre mes ordis et mon portable, avec ce même système de couleurs, hyper pratique !
    Pour les to-do-list, je préfère aussi le papier, une feuille blanche que je remplie en début de semaine au bureau, avec le plaisir immense de rayer les tâches une fois qu’elles sont faites.
    Et un petit carnet, un peu comme toi, toujours dans mon sac, pour noter mes idées, envies, choses à faire plus perso.

    Mais pour la planification des repas, non merci, ça gâche tout le plaisir d’écouter ses envies/sa faim !

  8. Merci beaucoup pour cet article dans lequel je me reconnais beaucoup.
    (J’aime beaucoup ce genre d’articles lifestyle en général de ta part, d’ailleurs.)

    Après avoir lu le commentaire de Sixte notamment je me demande si la désorganisation », ou en tout cas le problème d’organisation, n’est pas inhérent aux introverti(e)s :-)
    J’ai moi aussi beaucoup de mal avec le Bullet Journal alors que je suis admirative de toutes les belles images que je vois à ce sujet sur Internet. Mais impossible pour moi d’en tenir un.

    Pour ma part, j’ai opté pour un agenda Leuchtturm 1917 qui me sert de carnet « tout-en-un »: j’y note mes RV et les choses prévues, j’y note ou colle des choses (articles/photos découpés dans les magazines) qui m’inspirent ou m’interpellent, j’y inscris mes listes to-do et autres, les dates importantes etc.
    Je pense que c’est la meilleure chose à faire pour moi afin de m’y tenir, ça m’apporte aussi un certain apaisement et le sentiment du travail (bien) fait!

    J’ai téléchargé l’application Wunderlust que je ne connaissais pas du tout, on va voir à l’usage si j’en ai l’utilité.

    Pour le reste, je suis beaucoup plus papier qu’ordinateur.
    Il faut dire que le mien date de quelques années et n’est pas très pratique / transportable => je pense d’ailleurs avoir trouvé une idée de cadeau de Noël, d’autant plus qu’il ne fonctionne plus si la batterie n’est pas branchée sur le secteur, alors qu’elle ne charge plus du tout :'(
    Mais je trouve le contact du papier plus ancré dans la vie réelle, ce que j’apprécie d’autant plus que mon travail ne se fait presqu’exclusivement que par ordinateur.
    Je garde donc tes conseils à ce sujet dans un coin de ma tête, pour au cas où je changerais d’avis à ce sujet ;-)

  9. Personnellement je suis plutôt désordonnées, du genre à faire des listes partout et à ce que 10 idées jaillissent en même temps de mon petit cerveaux. Alors comme toi je suis un minimum organisée : je me sers du bloc note de mon iphone pour ranger mes idées et j’ai des blocs de To do list. j’ai également un planer pour mes posts de blog : je visualise mon mois en un coup d’œil, c’est super pratique!

  10. Coucou Victoria,
    A une semaine près on publie a peu près le même article je vois que je ne suis pas si seule avec mon carnet de listes et que pour d’autres personnes que moi le bullet journal n’a rien d’apaisant 😉, le livre La magie de listes de Paula Rizzo ma bien aidé dans ma non organisation quotidienne 😂 je ne connaissais pas du tout wunderlust je vais allez voir ça.

  11. Je suis assez éparpillée également et ai tendance à être bordélique ! Je fais liste mes tâches quotidiennes, pas spécialement pour être plus productive, mais surtout pour me sentir plus sereine. Tout comme toi, le fait de me sentir débordée et l’impression de ne pas avoir assez de temps pour tout faire me stresse énormément, voir me mine le moral.
    J’ai trouvé un carnet très sympa et bien fait, où je peux noter à la fois mes rdv perso, mes idées d’articles, mes envies…. Ce que j’essaie surtout, c’est de toujours noter ce qui me passe par la tête avant de l’oublier !

    En tout cas merci de partager mes astuces Victoria, je note l’application Wunderlist :)
    Une belle journée à toi

    Nastasia

  12. Salut Victoria,

    ma question est la suivante : quand et comment lis-tu ? J’ai toujours passé pas mal de temps sur mon ordinateur en dehors du travail et j’ai du mal à tout éteindre pour lire, bien que j’en aie l’envie. La tentation d’ouvrir mon pc et de « traîner » sur Internet ou de regarder une série est souvent trop grande. Par ailleurs, si l’appartement est complètement silencieux, cela me déconcentre également…
    Comment trouves-tu les moments opportuns pour ouvrir un livre et écoutes-tu par exemple de la musique en même temps?

    Merci de ton aide!

    PS: merci, car grâce à toi j’ai découvert les livres audio!

    Anne-Claire

  13. Hello Victoria,
    J’aime toujours voir comment les autres s’organisent pour y piocher des bonnes idées :) J’ai essayé le Bullet Journal pendant un moment mais au final ça ne m’allait pas du tout, ça me prenait trop de temps de faire la mise en page. Je suis donc revenue au Filofax avec la semaine sur une page pour noter mes rendez-vous. En face de cette page, j’ai une feuille de notes avec juste des lignes sur laquelle je mets mes taches à faire pour la semaine.

    Je suis rédactrice freelance, je travaille donc toujours sur plusieurs projets en même temps et j’ai aussi besoin de faire des listes d’idées de sujets et des plannings. Avant j’avais un gros cahier mais c’était un peu trop brouillon. Depuis peu j’essaye donc d’avoir un petit carnet par projet. Ça me permet de tout garder au même endroit et d’avoir un bon aperçu de ce qui a été fait et d’où je vais. Et en plus j’en ai trouvé des très chouettes avec couvertures colorées chez Hema qui me donnent envie de travailler :)

  14. Coucou Victoria!
    Je pense te piquer quelques idées!
    J’ai toujours été une grande maniaque de l’organisation, avec des listes à n’en plus finir, quitte à vouloir en faire trop! Pour l’instant je reste sur un système similaire au tiens avec un carnet, mais avec une liste hebdomadaire. Je n’ai jamais vraiment pensé aux applis!
    https://maevasmapamundi.wordpress.com/

  15. J’ai fondé ma petite école de français l’année dernière, et je me suis vite rendue compte que toutes mes taches n’allaient pas tenir dans ma petite tête ! Je suis donc une grande fan de l’application Wunderlist aussi, que je préfère au carnet car j’ai toujours mon téléphone sur moi, et que je peux donc ajouter / barrer des choses à tout moment, tout en ayant la synchronisation sur mon MacBook! J’ai créé une liste perso, une liste école et une liste mariage (qui aura lieu l’été prochain !). En cas de grosse journée je crée aussi une to do liste juste pour la journée pour ne rien oublier.
    Depuis que j’ai cette app je suis beaucoup plus zen !! Merci à toi pour ces astuces :)

  16. J’ai dû apprendre l’organisation quand j’ai eu mon premier boulot en tant qu’assistante du président du boîte de prod. C’était une question de survie ! Je trimballais avoir moi un grand cahier A4 dans lequel je notais mes to-do tous les jours. A chaque jour une double page : à droite la to-do (j’écris très espacé) et à gauche une page libre pour griffonner tout ce dont j’ai besoin dans la journée (numéro de téléphone, message, etc.). J’adorais pouvoir feuilleter en arrière et retrouver une info d’il y a quelques semaines. Et je mettais tout, absolument tout, dans le calendrier partagé (s’il allait dans un hôtel, sur une heure arbitraire je mettais le nom, l’adresse de l’hôtel, le numéro de réservation, le mail de la personne etc.)
    Il s’avère qu’aujourd’hui j’ai un poste plus important et que je n’ai à m’occuper que de moi-même, ma to-do pro n’a quasiment plus lieu d’être… Mais en faisant ça, j’ai ressenti une nouvelle forme d’anxiété quant à mes responsabilités personnelles « d’adulte ». J’ai donc pris l’habitude de tenir une sorte de journal intime, dans lequel j’écris de temps ce qui m’arrive, et dans lequel je note aussi mes listes, ce qui me détend considérablement. En revanche, jusqu’à la déferlante bujo je ne numérotais pas mes pages… C’est la seule nouvelle habitude que j’ai prise ! Mais c’est vrai qu’un carnet aux pages numérotées facilite la tâche. Pour l’instant j’utilise (enfin) tous les carnets achetés au fil des ans (beaucoup des carnets de musée…) !

  17. Merci Victoria pour cet article qui m’a encore donné plein de bonnes idées !
    Je suis plutôt organisée de nature, j’ai toujours tendance à tout noter et à me faire des tas de listes pour ne rien oublier (y compris comme toi pour les articles de blog, ou même mes livres à lire). Mon problème : mes listes s’accumulent d’un peu partout (sur certains carnets à la maison, dans mon agenda, sur d’autres carnets et sur mon ordinateur au travail…), ce qui fait que ce n’est pas si pratique que ça !

  18. Bonjour Victoria, moi non plus je n’ai jamais trop accroché avec un bullet journal mais je me sert quand même d’un agenda Mr Wonderful que j’adore. Il est chou et ludique. Dernièrement, mon emploi du temps se complexifie avec des horaires de travail épars et il va falloir que je trouve de nouvelles solutions pour ne rien oublier.
    On m’a parlé de l’application Cozy qui est agenda familial. Cela permet de partager et synchroniser son agenda avec plusieurs personnes et de partager d’autres info comme la liste de course. Je lis aussi beaucoup de choses positives à propos de Trello mais je n’ai pas encore essayé.

  19. Moi je dis ouiiiiiii aux To-Do listes!!!! Je commence par contre à me faire peur en achetant des carnets à chaque fois que je me retrouve chez Tiger ou Hema…. Deso pas deso. Et j’avoue qu’une nouvelle lubie a commencé quand il a fallu que j’écrive mon mémoire, c’est Trello ! J’ai pu hyper bien m’organiser et me retrouver au final avec une note de dingue !

    (Sinon je viens de découvrir ton blog et j’a-dooooooore)

  20. J’essaie de me structurer de plus en plus, et je me suis même acheté un bullet journal pour l’occasion mais je pense qu’il ne va pas faire long feu. En revanche, je suis une adepte des listes depuis quelques temps déjà. Ca m’aide beaaaaucoup !

  21. Coucou Victoria!

    Je ne suis pas non plus ordonnée, j’ai eu beau essayer, je me sens toujours contrainte par l’organisation .. Sauf dans mon travail professionnel! Je suis une accro aux to do lists, ça me permet de m’organiser et de voir les choses venir. J’ai beau avoir une bonne mémoire, tout garder en tête finit par me stresser (je suis moi aussi de la team « stressée de la vie » et dès que les choses s’accumulent j’ai vite le sentiment de perdre pied).
    Du coup j’ai essayé le bullet journal, mais je l’ai adapté de beaucoup. Je saute des semaines quand je n’ai rien d’important de prévu, et je recherche un planner en ligne pour des événements plus avancés dans le temps, parce que ça me gonfle de faire mes entrées manuellement sur papier (j’aime pas faire des lignes, mon stylo bave, ça me prend 3 heures).
    Je pense que l’organisation ne veut pas forcément dire être control freak, en fonction de la personne et des responsabilités, il faut savoir s’adapter pour ne pas s’étoufer.
    En tout cas, jamais je n’arrive à avancer quand je bloque trop de choses et ne me laisse aucune liberté. La contrainte est le pire des moteurs pour moi!
    J’imagine que tu as des paquets de choses à faire et que le fait d’être totalement indépendante oblige tout de même à une certaine rigueur que je n’ai pas quand je suis chez moi. J’admire donc beaucoup ta capacité à t’auto réguler ;)
    Pour le coup j’aime beaucoup le carnet de chez Leuchtturm, je trouve que c’est un bon outil, et que le papier est d’une bonne qualité. Même sans bullet c’est un très bon investissement quand on a tendance à écrire des listes volantes partout!

    Vive les bordéliques organisés.

    Bonne journée Victoria!

  22. J’ai tenté il y a peu de me mettre à utiliser un carnet, mais spontanément je l’ai petit à petit laissé tomber pour recommencer à utiliser des feuilles volantes. En lisant cet article je pense identifier ce qui n’a pas été avec ce carnet : toutes les catégories y étaient mélangées puisque j’écrivais dedans tout ce que je voulais mémoriser ou avoir sous la main dans l’ordre dans lequel cela me venait : calendriers jusqu’à une échéance spécifique, listes d’achats, pile à lire, brainstorming pour un projet, to-do list, et même quelques poèmes libres à l’occasion de mes promenades. J’étais heureuse d’avoir un carnet que je pouvais ne pas hésiter à utiliser en raison de son caractère multifonctionnel : jusqu’ici j’essayais d’attribuer une fonction précise à mes carnets et je finissais par les abandonner. Mais au bout d’un certain temps, il était difficile de retrouver aisément les pages susceptibles de m’être utiles au jour le jour, notamment les to-do lists et les calendriers. Je pense donc qu’organiser un même carnet selon plusieurs catégories peut être un compromis efficace, j’ai bien envie d’essayer – que ce soit avec un sommaire et une pagination ou surtout avec un système d’intercalaires, idée qui me vient à l’instant et qui je pense me correspondra parfaitement en raison de son caractère visuel et pratique. Rien de plus rapide pour retrouver d’un geste une catégorie précise au sein d’un même cahier!
    Pour ce qui est des listes d’achat, piles à lire, films ou séries à voir, c’est drôle parce que j’ai justement adopté il y a peu le système des listes à cocher sur mon téléphone. Je cherchais l’application la plus simple du monde et ça n’a pas été simple à trouver. Je suis finalement tombée sur Color Checklist qui permet de créer différentes listes, de leur attribuer un nom et c’est tout ! Soit exactement ce que je cherchais, parce que j’ai tendance à très vite laisser tomber les systèmes permettant d’autres fonctionnalités, que je maîtrise assez mal et qui ne me sont pas plus utiles que cela finalement.
    En tout cas ton article et tous ces chouettes commentaires me motivent à retenter de m’organiser avec un carnet et des listes. Je me décourage facilement et par conséquent il y a plein de projets personnels d’ampleurs différentes que je finis aussi par laisser tomber complètement… Se tenir à son programme est une autre chose, mais malgré tout sans doute lié à la capacité d’adapter son programme à ses propres petites faiblesses… de manière à ne pas baisser les bras en se disant qu’on n’en est pas capable et qu’on se sentira mieux en abandonnant certaines idées au profit d’un certain confort. Ce qui est totalement faux puisqu’on est toujours rattrapé par les regrets et le sentiment assez négatif de soi que le manque de courage, de persévérance et de patience nous renvoie finalement, et auquel une organisation réaliste prenant justement en compte ce penchant naturel vers le découragement et, quelque part, le manque de confiance en soi et en ses projets, peut remédier!

    • Cela dit je viens quand même de tester l’application Wunderlist et je reconnais qu’elle est vraiment bien. Il est très facile de ne s’en servir que pour créer des listes en oubliant les autres fonctionnalités et il est possible de faire des dossiers de listes, ce qui est vraiment pratique.

  23. Je crois que je vais encore dire un truc du genre « en fait on a exactement le même profil toutes les deux », parce que, de nature TRÈS bordélique, je me retrouve, maintenant que je suis free-lance + à la tête d’une entreprise (enfin, d’un bébé entreprise, mais bon) + une formation à suivre en même temps, je me retrouve avec la tête remplie de million de choses à me rappeler, et sans outils pour m’aider et un petit minimum d’organisation, c’est infaisable. Cela fait 6 mois que je suis free-lance, je tatonne encore beaucoup sur mon système, mais je ne desespère pas d’y arriver un jour.
    En ce moment, j’utilise l’appli Ike – qui reproduit la matrice d’Eisenhower, que je trouve très interessante à utiliser, même si je ne suis pas encore très au point pour évaluer mes priorités (mais c’est un autre problème, ça !), que j’utilise en parallèle avec Evernote et Google Calendar (dont je trouve l’interface terriblement laide, mais enfin, tant pis, c’est efficace comme ça). En plus, je prends 15 minutes tous les lundis matin pour établir un semblant de planning de ma semaine et je fais chaque jour le point sur les tâches urgentes/projets à rendre.
    Rien qu’en écrivant ça, je suis épuisée, mais enfin, merci pour tes petits trucs aussi, les to do à moyen terme rassemblées quelque part « ensemble », c’est bien ça qu’il me manque !

    Et c’et fou parce que, alors que je suis dingue de papeterie et que la partie « maquette – mise en page » est ce que je préfère faire dans mes mandats de graphiste, je suis INCAPABLE de m’intéresser au Bullet Journal et à tous ses ornements !

  24. Hello :)
    Pour ma part, j’ai démarré un bullet journal en juin et c’est juste niquel pour m’organiser. J’adore aussi le décorer. C’est top !
    Des bisous

  25. L’organisation est pour moi un grand chantier depuis longtemps. Ca va de mieux en mieux. Mais je souffre d’un grand mal : des todo list irréalistes, bien trop ambitieuses. Je ne sais pas pourquoi chaque fois que les dresse, je me crois superwoman! Du coup je me stresse encore plus. j’essaie de me soigner en prenant les tâches une par une par et en m’y consacrant… Merci pour cet article inspirant.

  26. C’est très drôle parce que je me vis comme quelqu’un de très organisé et mon système est… pratiquement identique au tien ! 😂

  27. Encore une fois, je le retrouve pleinement dans la brillante description que tu brosses de ton modus operandi passé ! ;)
    Durant ma vie scolaire et étudiante, j’ai toujours compté sur mon excellente mémoire pour m’organiser et ça fonction.ait bien. Mais avec ma vie de professeure, j’ai été obligée de forcer ma nature et force est de constater qu’auprès de mes collègues et de mes élèves, je passe pour organisée ! XD
    J’utilise un agenda semainier Moleskine grand format souple. J’ai un code couleur : au crayon à papier ce qui a été fait ou rendu et en bleu ce qui doit être fait ou corrigé. Enfin, en rouge les dates importantes : contrôles bilan, conseils de classe, réunion parents-professeurs.
    Cela me convient bien depuis une dizaine d’année. En revanche, même si je rechigne à multiplier les supports, je vais être obligée d’avoir un second carnet pour prendre en notes les diverses réunions auxquelles le métier nous contraint. Il n’y a pas assez de pages libres dans mon Moleskine. Mais avec un carnet de notes pour plusieurs années, ce devrait être valable.
    Pour ma vie personnelle, de jeune maman notamment, je fonctionne beaucoup encore avec ma mémoire. Ça m’ennuie d’écrire encore et encore des listes ou des rdv. Finalement, c’est comme un jeu qui exerce ma mémoire et c’est assez agréable ;)
    Pour les petites choses qui me viennent à l’esprit parfois, j’utilise l’application gratuite de mon Android et c’est suffisant.

    Voilà !

    Merci encore pour cet article ô combien inspirant !

  28. *Maudit correcteur automatique*
    * Je ME retrouve
    * Ça fonctionnait
    * carnet de prise de notes

  29. Bonjour Victoria, merci pour cet article, j’adore decouvrir de nouvelles methodes d’organisation :) je suis quelqu’un de très organisee et je n’ai generalement pas besoin de faire de liste – par contre ca m’angoisse et je stresse beaucoup a cause de tout ce qui reste dans ma tete. J’ai commence a utiliser le concept du bullet journal il y a un peu plus d’un an (sur EXACTEMENT le meme Leuchturm que tu as, j’adore l’orange!) mais je n’utilise que le cote calendrier annuel et mensuel pour tracker mes depenses, ce que j’ai mange afin de correler certaines indigestions avec certains ingredients, et faire des listes, plein de listes! Les rdv se font sur Google Calendar, partage avec mon cher et tendre. Listes de courses reste souvent gravees dans ma tete, mais tout le reste me permet de dedramatiser et me relaxer un peu plus :) bonne continuation!

  30. Merci beaucoup pour tes astuces d’organisation !

    J’ai appris à être méthodique, un peu comme toi, pour être plus efficace et éviter tout stress superflu / supplémentaire dans des journées plutôt chargées. Du coup, je suis une adepte des to-do list pour m’y retrouver dans mes deadlines et projets pro, mais je le fais sur des feuilles volantes ! Avec les quelques désagréments que cela peut avoir… ☺️
    Et puis, le bullet journal comme on le voit un peu partout sur les réseaux sociaux a plus tendance à me stresser qu’autre chose. Trop de calligraphie, de détails graphiques, … J’ai besoin d’une liste simple et efficace, sans embellissements ou temps passé à la rendre plus jolie, et ta méthode me parait beaucoup plus proche de ce que j’ai en tête. Il va falloir que je teste pour voir si ça fonctionne pour moi !

  31. Hello Victoria! Pour ma part j’ai adopté le bullet journal en septembre, et jusqu’ici je suis conquise. Étant plutôt du genre perfectionniste, j’avais peur d’y passer trop de temps, mais au final ça fonctionne très bien (je ne fais pas dans l’artistique, vu que l’objectif est de gagner du temps, ou au moins de bien l’organiser :)). Je m’inspire énormément du blog minimal-plan (que je recommande absolument!), et ai un peu adapté le tout selon mon mode de fonctionnement. En général je prépare le mois en entier, et laisse les pages après le mois pour les fameuses « collections » (liste de livres à lire, séries en cours, plan spécifique pour un voyage prévu ce mois-là..). Je fais un monthly log puis tous les weekly logs du mois en question juste après. Les deux choses qui m’aident vraiment à garder une certaine souplesse dans mon programme (comme toi, je prévois toujours trop de choses!) sont des to-do lists « générales » (une pour le mois, à côté de la vue calendrier de mon monthly log, et une par semaine, pour laquelle je laisse toujours de l’espace dans mes weekly logs) et une petite liste « to do next week », aussi sur la même page que mes weekly logs. Ça me permet vraiment de garder mes objectifs en ligne de mire, sans leur attribuer directement des journées précises. En général je rédige ma to-do list liée à un jour spécifique la veille ou le jour même, en me référant à la liste de la semaine :)

    Sinon pour la version numérique j’utilise Trello. J’ai un « tableau » personnel, et j’en partage deux autres avec les doctorantes de mon labo qui bossent sur le même projet de recherche que moi. C’est un outil prévu surtout pour la gestion de tâches en équipe, mais même pour soi tout seul je trouve ça top! Tu devrais y jeter un oeil si tu ne connais pas encore ;)

    Encore merci pour ce bel article, et à tout bientôt !
    Bises,

    Eve

  32. J’ai moi aussi acheté un carnet à pointillés Leuchtturm1917 cette année et il me permet de me canaliser (surtout que j’ai tendance à écrire des listes partout et je me retrouve avec plein de post-its et autres papiers que j’ai du mal à gérer)!

  33. Ce sont de supers conseils, notamment celui du carnet que j’applique déjà (je crois après un passage sur ton blog d’ailleurs). Un petit carnet que j’ai tjr sur moi et dans lequel j’écris tout, de la liste de course bien pragmatique à la moindre idée farfelue que j’utiliserai plus tard… Et j’ai l’impression d’être beaucoup plus créative depuis !
    Il y a également le site « trello », je ne sais pas si tu connais, c’est un site gratuit qui permet de faire des listes de tâches, de mettre des commentaires, d’organiser ses idées et de le partager avec d’autres personnes. J’ai fait des tables pour chaque grandes choses à organiser (travail, vie quotidienne, projet de voyage, etc) et j’en partage certaines avec mon copain pour organiser des choses ensembles :)

  34. Mon organisation est assez semblable avec un petit mix bon vieux carnet et nouvelles technologies. En tant que grand anxieuse les listes m’aident beaucoup aussi, parfois mettre par écrit tout ce qu’on a à faire permet d’avoir l’impression que la montagne est moins haute

  35. Bonsoir Victoria,
    Moi je suis plutôt de nature organisée, mais avec des enfants et pas mal de choses à gérer entre la maison et le travail, j’ai opté pour un petit carnet à spirale tout simple où je note tout ce que je dois faire dans le mois, les RdV, les sorties, les échéances type inscription cantine ou garderie, les choses à payer. Quand c’est fait je raye la ligne si c’est pas fait je reporte le mois suivant. Puis à la fin du carnet j’ai noté les tâches ménagères pour être plus régulière, mais aussi mes idées coutures, voyages, produit cosmétique à essayer… Pour ma pile à lire j’utilise Babelio, d’ailleurs c’est grâce à toi que j’ai repris sérieusement la lecture et seriesbox pour les séries et film. Enfin je fais un menu par semaine mais il est plutôt souple, c’est juste que la question éternelle « qu’est ce qu’on mange » m’épuisait et les courses prennent beaucoup moins de temps. Le bullet ne m’intéresse pas plus que ça, j’ai plutôt fait à ma sauce mais ça me permet tout de même de me libérer l’esprit. Bonne soirée

  36. Hello, j’ai adoré cet article, qui me fais beaucoup moins me sentir seule, car je vois que je ne suis pas la seule à ne pas tenir tous mes objectifs! Je ne suis pas du genre à tout planifier, mais je suis assez disciplinée de nature et je fais en sorte de m’organiser assez souvent pour pouvoir tout faire, mais en période de rush, il faut juste apprendre à lever le pied :)

  37. Je vois que plusieurs personnes t’ont parlé de Trello, je l’utilise au bureau (avec plus ou moins d’assiduité).
    En gros au boulot j’ai adopté un cahier dans lequel je note les tâches de la semaine (que je reporte normalement sur Trello) et ensuite sur chaque jour je peux à la fois noter les tâches à réaliser, et noter le temps passé (pour du reporting).
    J’avais testé (et plutôt bien suivi) une application Pomello qui combine les tâches Trello et un pomodoro, ça m’avait motivé pendant un temps et là j’avoue c’est retombé !
    Pour le côté perso, j’ai un agenda ‘My agenda 2017’ que je n’utilise pas du tout à la hauteur de ses possibilités, car j’ai aussi du mal avec les cases. Je me suis pourtant racheté un agenda pour 2018 mais moins cher car je me dis que ça ne vaut pas le coup. Chez Sostrene Greene, ce que j’aime c’est qu’il n’y a pas les jours d’indiqués, donc dans l’absolu je peux aussi m’en servir plus longtemps si je ne mets pas les jours où je ne prévois rien ! Actuellement j’ai peu de motivation pour mon blog, un peu d’organisation en ferait pas de mal pour stimuler tout ça. En tout cas chapeau, ça a l’air de rouler pour toi (et j’ai vu dernièrement sur Twitter que tu disais avoir du retard sur tes tâches + une série de malchance qui t’a retardé, prends soin de toi, priorise entre plaisir et rentrée d’argent, mais ne te prends pas trop la tête si certaines choses doivent être reportées ;) )

Répondre

Naviguer