Pandebonos – Petits pains au fromage sans gluten

Si vous avez suivi mon voyage en Colombie sur Instagram en février dernier, vous avez sans doute remarqué mon obsession absolue pour les pandebonos. Avec leur mie filante et leur saveur riche, ces petits pains à base de fécule de yucca (ou tapioca) et fromage frais ont été mon coup de coeur gourmand du séjour ! Je vous en parlais brièvement dans mes bonnes adresses à Carthagène des Indes.

Les Colombiens ont l’habitude d’en manger à tout moment de la journée avec du café, ou du kumis, une sorte de lait fermenté. Ils sont très peu connus dans nos contrées, mais peut-être avez-vous déjà goûté leurs cousins brésiliens, les pães de queijo, aux ingrédients très similaires, avec une texture un peu plus sèche.

Parce que ces petites douceurs nous manquaient depuis notre retour, j’ai décidé d’essayer d’en faire à la maison !

En fouillant sur le net, j’ai trouvé beaucoup de recettes dans lesquelles la mie intérieure semblait moins élastique et fondante que celle que j’avais connue là-bas. Heureusement, je suis finalement tombée sur celle du blog Los Antojos de Clara, qui correspondait parfaitement à mon souvenir.

C’est celle-là que j’ai traduite et un peu adaptée à mes propres ingrédients — notamment en substituant, sous les conseils de ma belle-mère colombienne, les fromages typiques des pays hispaniques pour de la simple feta, plus facile à trouver par ici.

Le résultat visuel est donc un peu différent, moins réussi sans doute (couleur moins foncée, pains qui gardent moins leur forme ronde) mais après trois fournées, je peux confirmer avec certitude que le goût et la texture restent délicieux !

Vous êtes nombreuses à avoir réagi à mes stories sur Instagram lorsque je vous parlais des pandebonos. J’espère donc que cette recette vous fera plaisir, et que vous apprécierez la découverte !pandebonos-recette pandebonos-recette2

♡ Ingrédients (pour une vingtaine de pandebonos)

250g de fécule de tapioca
100g de fécule de maïs
1 petite cuillère à café de sel
1 cuillère à café de bicarbonate de soude (ou levure)
400g de feta ou équivalent
50g de beurre pommade ou margarine
1 gros oeuf
90-110mL d’eau selon la consistance

♡ Préparation

Dans un grand saladier, versez les fécules, le sel et la levure, et mélangez le tout.

Émiettez la feta en tous petits morceaux, que vous ajouterez dans le saladier avec le beurre et l’oeuf.

Avec vos mains propres, commencez à malaxer tout le contenu du saladier. Vous aurez besoin d’ajouter un peu d’eau, mais il faut faire très attention car il est facile d’en mettre trop: allez-y petit à petit, en mélangeant bien entre chaque apport pour vérifier le résultat.

Progressivement, à force de pétrir le mélange en l’écrasant bien avec vos doigts, et avec la bonne dose d’eau, vous obtiendrez une pâte épaisse mais très souple et non collante, à la consistance proche de la pâte à modeler. Les morceaux de fromage ne devraient plus être discernables.

Préchauffez votre four à 190°C. Pendant ce temps, formez des boules de pâte d’environ 40g chaque, que vous répartirez sur une plaque couverte de papier cuisson.

Enfournez pour 20 minutes. Vos petits pains ont gonflé, l’extérieur s’est un peu durci sans devenir croustillant, le dessus commence légèrement à dorer, et l’intérieur est cuit mais encore très élastique. C’est prêt !pandebonos-recette3

♡ Notes

  • Je pense que l’on peut essayer d’autres types de fromage dans cette recette, en association avec la feta, ou en remplacement total — par exemple de la mozzarella râpée, ou un autre fromage à la saveur douce. Si vous avez envie d’expérimenter, ça se tente !
  • Il est important de déguster ces pandebonos tant qu’ils sont frais, voire encore tièdes, car ils durcissent avec le temps et perdent leur moelleux. Pour cela, deux solutions ! D’une part, vous pouvez utiliser seulement une partie de la pâte et conserver l’autre au réfrigérateur, bien emballée, pour refaire d’autres pandebonos dans les 2-3 jours suivants. D’autre part, vous pouvez cuire tous les pandebonos, et placer ceux que vous n’allez pas manger au congélateur dès qu’ils ont un peu refroidi: vous pourrez ainsi les conserver plusieurs semaines. Pour les réchauffer, il suffit de les sortir avec un peu d’avance, puis de les passer au four à 150°C durant une quinzaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils soient entièrement moelleux et chauds.

***

Et voici comme d’habitude un petit visuel à épingler si vous souhaitez conserver cette recette dans vos archives Pinterest !Pandebonos colombiens sans gluten - Mango & Salt

Connaissiez-vous cette spécialité colombienne ?
Sinon, avez-vous déjà testé quelque chose de similaire, comme le pão de queijo ?

32 commentaires

    • Mmh c’est quand même très différent en termes de texture, c’est beaucoup moins dense, beaucoup plus fondant et fromager — sûrement parce qu’il n’y a pas de farine, juste des fécules ! Donc je ne ferais pas spécialement cette comparaison, même si effectivement ça reste dans la même catégorie de préparation :)

  1. Ca a l’air délicieux, je pense que je les tenterai à l’occasion.
    Merci Victoria pour le partage de cette recette, et par avance je te souhaite un beau WE (qui devrait ensoleillé et relativement chaud par chez nous!)

  2. Ça a l’air vraiment délicieux, je vois bien ces petits pains devenir la star de nos pique-niques de cet été et de nos soirées tapas ! Merci pour cette chouette recette sans gluten, du côté de la boulange on n’en a jamais trop !
    Belle journée à toi :)

  3. Merci pour cette recette ! Il faidra que je la teste ce week-end, ça a l’air délicieux…
    Belle journée à tou :)

  4. J’ai gouté le même type de petit pain au fromage en Argentine et ça m’a rendu gaga de bonheur!!! Un pur délice! Je vais tester ta recette, et l’idée de les congeler est top!

  5. Bonjour Victoria!

    ça à l’air délicieux, je file trouver de la fecule de tapioca et je tente ça!
    En accompagnement d’une soupe ou d’une salade, sans gluten en plus, ça doit être top!
    merci pour le partage!

  6. Wouhou ! Je suis trop contente d’avoir ta recette de Pandebonos !

    Connaissant les pães de queijo (Brésil) , J’avais très envie de gouter les Pandebonos depuis ton article sur Carthagène.
    Le timing est parfait, juste avant le week-end !

    Belle journée Victoria

  7. Miam, j’avais fait des pao de queijo et là ta recette me donne très envie d’en refaire ou de tester celle-ci ! Je ne me rappelle pas d’en avoir mangé en Colombie, par contre ça m’évoque totalement les cuñapes boliviens, encore une autre recette très similaire !

  8. Je ne connais absolument pas mais ça a l’air délicieux !
    Je crois que je vais tenter pour mon prochain apéritif.

  9. Bonjour,

    Merci pour ta recette :-)
    Sachant que le beurre brûle à partir de 130°, penses-tu que le remplacer par 25g d’huile d’olive, ça pourrait être un bon compromis ?

    Merci et bonne journée :-)

  10. Marilyne Castillo Répondre

    Quelle différence entre la fécule de tapioca et le tapioca ? Je ne trouve pas de fécule de tapioca ou la trouve ton ? Merci beaucoup. Mille tendresses à toutes et tous

    • Bonjour Maryline ! Le tapioca est constitué de minuscules billes solides, tandis que la fécule ressemble à une farine ou à de la maïzena. Je pense qu’on peut la trouver assez facilement en magasin bio, ou en épiceries asiatiques / cuisine du monde !

      • Effectivement je les ai faits avec le tapioca trouvé en supermarché (pourtant marqué fécule de manioc) mais il s’agit de petits grains et c’est gênant dans la recette alors j’ai cherché dans mon magasin bio et la seule chose qui ressemble à de la farine c’est de l’amidon de manioc. Alors que choisir?

      • Amidon est un synonyme de fécule ! :) C’est donc tout à fait l’ingrédient nécessaire pour cette recette !

  11. Bonjour Victoria! Ta recette m’a tellement mis l’eau à la bouche qu’hier j’ai filé acheté les ingrédients manquants, et hop: en cuisine!
    Je ne connaissais pas du tout les pandebonos, alors je ne sais pas si le goût est fidèle aux vrais…
    En tous cas, y’a quelque chose (ou tout?) qui a foiré, ça c’est sûr, car je n’ai pas eu cette mie filante, les pains ont peu levé (mais peut-être lié à l’humidité de Bordeaux), je sentais les grains de tapioca dans la bouche, et le tout avait un goût assez gras… Autant dire que j’ai été trèèèès déçue (ok, j’avais peut-être idéalisé le truc!).
    Du coup, je réessayerai peut-être un jour avec de la mozarella, car je ne m’avoue pas facilement vaincue, surtout en cuisine ;)

    • Coucou Flore ! Je vois tout de suite le problème: tu as utilisé des perles de tapioca au lieu de la fécule de tapioca — qui est comme une farine. On en trouve par exemple en magasin bio ! :)

      • Ah pourtant sur le paquet c’était bien écrit « fécule » (ce qui m’a effectivement paru bizarre puisque sous forme de micro-billes). J’irai voir dans un autre magasin ce qu’ils proposent. En tous cas, refroidis, puis congelés et réchauffés, ils sont nettement meilleurs, car le goût « gras » ne ressort plus autant!

  12. Bonjour Victoria,
    Ta recette a l’air très appétissante… J’aimerais beaucoup l’essayer, seulement, je ne mange pas de féta. Penses-tu que je puisse l’essayer avec de l’emmental ?
    Merci de ce partage gourmand et j’attends ta réponse.
    Cordialement.
    Bonne soirée !

    • Coucou Violette ! Je pense que ça pourrait marcher, oui ! La seule chose, c’est que l’emmental n’est pas un fromage frais, et pour cette raison il est beaucoup moins humide. Je pense qu’il faudra un peu ajuster la quantité d’eau, et que la texture sera légèrement différente :)

  13. Ohlàlà !!! Il va absolument falloir que je teste cette recette qui me semble être juste extra et dont je n’avais jamais entendu parler. C’est aussi pour une de ces raisons que j’adore voyager : cela permet toujours de découvrir de nouvelles choses :)

  14. Pourquoi pensais-je à des naan lorsque je lis ta recette ;) ? Cela y ressemble-t-il ?
    Enfin depuis que je t’ai lue je suis très tentée… Merci !

  15. Salut Victoria !
    Je n’ai jamais commenté ton blog même si je le suis depuis longtemps et que je fais beaucoup de tes recettes. Là je ne peux pas résister…après 6 mois au Brésil les pães de queijo me manquent tellement que j’achète des préparations spéciales en épicerie portugaises, mais c’est toujours moins bon. Cette recette semble parfaite pour essayer en « tout fait maison » ! D’ailleurs je ne savais pas que ce délice avait un cousin colombien, un argument de plus pour aller en Colombie :)
    Merci pour tout ce que tu fais

Répondre

Naviguer