L’Éco-Hôtel La Grée des Landes

Slow life, détente et nature: voilà ce que promet l’Éco-Hôtel Spa Yves Rocher, La Grée des Landes, situé dans le charmant village breton de La Gacilly. Tout ce que j’aime !

J’ai eu l’immense chance d’y passer deux journées la semaine dernière, accompagnée de ma Maman, dans le cadre du programme « Belle et Engagée »: une série d’expériences visant à montrer à quelques blogueuses / youtubeuses les engagements environnementaux et sociaux de la marque (on en parlait dans cet article).

Sous un soleil splendide, nous avons pu essayer les différents services que propose le site, mais aussi nous voir expliquer toute l’histoire et le fonctionnement du lieu en termes d’impact environnemental: en effet, La Grée des Landes est un logement touristique résolument écologique.

Aujourd’hui, je viens avec un grand plaisir vous présenter globalement le lieu, ses engagements et ses caractéristiques, et bien sûr vous donner notre avis global sur cette expérience – ma Maman a également participé en me partageant son ressenti !

L’éco-tourisme étant un thème qui m’intéresse beaucoup et que je souhaiterais développer davantage sur le blog, j’espère que ce compte-rendu vous sera utile et pourra vous inspirer !lagreedeslandes

L’ÉCO-CONCEPTION

La Grée des Landes est un projet dérivé d’une idée originale d’Yves Rocher lui-même, qui souhaitait proposer une « ferme de beauté » alliant bien-être et nature à la façon des pays nordiques dans son village d’origine, La Gacilly, où sont encore implantés de nombreux sites de l’entreprise. Finalement, cette ferme imaginée dans les années 80 n’aura pas pu se réaliser; c’est son fils, Jacques Rocher, qui la mettra en place après sa mort. L’éco-hôtel ouvrira finalement ses portes en 2009.

Le complexe de La Grée des Landes est certifié HQE (haute qualité environnementale) et Éco-label européen. Il est de fait le fruit d’une conception écologique très poussée: de l’emplacement aux matériaux en passant par la gestion des sources d’énergie, tout a été pensé pour réduire au maximum l’impact environnemental de ses activités.

La construction a été effectuée entièrement à partir de matériaux naturels et non toxiques (par exemple, sans aucun COV, donc avec des peintures et des revêtements très spécifiques, sans solvants), provenant autant que possible de sources locales. Elle a en outre été réalisée par des entreprises de la région.

L’électricité provient de panneaux solaires. Les chambres, dites « passives », sont principalement chauffées grâce à l’ensoleillement naturel, même en hiver: leur orientation a été soigneusement calculée de façon à pouvoir réduire au strict minimum l’utilisation du chauffage, et la présence de toits végétalisés d’environ 1m d’épaisseur permet de les isoler sous tous les climats.

Les eaux usées sont filtrées et recyclées sur place grâce à un bassin de phyto-épuration, système qui utilise de simples roseaux et du sable pour nettoyer l’eau en plusieurs étapes. Les piscines ne contiennent presque pas de chlore, qui est remplacé par un traitement UV: la qualité de l’air est ainsi préservée, et l’eau peut être entièrement réutilisée (pour les sanitaires, en l’occurrence) sans dommages pour l’environnement.

Enfin, La Grée des Landes est un lieu d’encouragement de la biodiversité. Certifiée refuge LPO (Ligue de la Protection des Oiseaux), la propriété de 10 hectares doit suivre des règles précises dans son entretien pour permettre aux oiseaux de se loger et se nourrir correctement. Par exemple, la tonte des pelouses n’est possible que très tardivement en été, lorsque les plantes ont libéré leurs graines, et que les volatiles ont eu le temps de les récupérer pour survivre à l’hiver. Ces mesures ont permis d’augmenter le nombre d’espèces d’oiseaux (+9 en 5 ans), mais aussi de papillons et de chauves-souris dans le parc ! Le site possède également 5 ruches, soit plus de 50 000 abeilles.

Enfin, chaque nuit passée à La Grée des Landes finance la plantation d’un arbre par la Fondation Yves Rocher.lagreedeslandes10

LE CADRE DE L’HÔTEL

La Grée des Landes est un lieu magnifique, calme, emprunt d’une beauté apaisante qui nous a immédiatement charmées. Situé sur une colline, juste au dessus du village de La Gacilly, et orienté Sud-Ouest, le site bénéficie d’une luminosité incroyable et d’une magnifique vue sur la lande et les forêts alentours – un sacré spectacle lorsqu’arrive le coucher de soleil !

J’ai particulièrement apprécié l’architecture et la décoration des bâtiments, minimalistes et sereins: des constructions basses, des lignes simples, de grandes fenêtres, de belles matières naturelles…

La région qui entoure l’hôtel a l’air tout aussi superbe, riche de patrimoine et de nature. En été, le village de La Gacilly est notamment animé par un festival photo gratuit, qui sensibilise aux thématiques environnementales.lagreedeslandes2lagreedeslandes4 lagreedeslandes3lagreedeslandes6

LE RESTAURANT

Très en phase avec l’éco-conception du lieu, le restaurant de l’hôtel, Les Jardins Sauvages, offre une cuisine à la fois gastronomique, saisonnière et « nature »: tous les produits utilisés sont non seulement bios, mais aussi locaux, puisqu’ils proviennent en moyenne d’un rayon de 35km (50 au maximum). Le chef, Gilles Le Gallès, possède même un potager et un verger sur la propriété, que l’on voit depuis la fenêtre du restaurant, et dans lesquels il cultive des variétés parfois assez étonnantes.

Nous avons découvert ses superbes plats avec grand plaisir – l’esthétique était vraiment magnifique, et j’ai encore un souvenir ému des délicieux légumes qu’il a concocté pour mes assiettes végétariennes: courge pattidoux, courge délicata, radis red meat, carottes, poireaux, potimarron, mouron des oiseaux, herbes fraîches… Ma maman m’a également fait part de l’incroyable fraîcheur des poissons.

Attention toutefois: les portions sont un peu petites par rapport au prix du menu: ne vous attendez pas à repartir avec un ventre plein à craquer. Il s’agit plutôt d’une expérience gastronomique raffinée, pour une belle découverte de saveurs, à s’offrir ponctuellement.lagreedeslandes7

LE SPA ET LES ACTIVITÉS BIEN-ÊTRE

L’hôtel propose un espace « wellness » où l’on peut se détendre (piscines, hammam), recevoir des soins corps et visage, mais aussi faire un peu de sport, ou participer à des activités bien-être (yoga, pilates, sophrologie, aquagym…).

Moi qui ne suis pourtant pas très sensible à l’univers du spa et des soins en institut d’habitude, j’ai beaucoup apprécié les quelques heures passées dans celui de La Grée des Landes. Outre le cadre absolument sublime et naturellement relaxant des deux piscines avec vue, le soin que j’ai reçu m’a vraiment plu. J’ai choisi le rituel aux graines chaudes d’entada, un massage réalisé à l’huile de jojoba, qui m’a presque endormie tant il était relaxant ! Suivi d’un passage dans la piscine et au hammam, c’était un parfait moment de détente. Ma maman en a été absolument ravie aussi !

Nous avons également testé deux activités, le Happy Yoga et le Pilates, réalisés au matin pour bien commencer la journée. Les professeurs étaient adorables et nous ont fait travailler en douceur, avec conscience. Je n’aurais sans doute jamais testé ce type de cours particuliers de moi-même, mais maintenant que c’est fait, je trouve que c’est une excellente idée lorsque l’on effectue un petit séjour entre copines ou en couple, pour prendre soin de soi de façon complète !lagreedeslandes8 lagreedeslandes9

LA CABANE

Nous avons eu l’immense chance d’être logées dans la Cabane, une suite particulière située dans les arbres, à quelques centaines de mètres du reste de l’hôtel et des chambres. Quel bonheur !

L’idée de dormir dans une cabane perchée parle non seulement aux rêves d’enfant que nous conservons tous en nous, mais l’expérience nous a aussi offert le maximum possible de déconnexion et de sérénité: un endroit tranquille, isolé, pour être tout à fait au calme.

La lumière qui filtrait entre les branches sur la terrasse était d’une beauté absolue… Un vrai coup de coeur autant pour ma Maman que pour moi !

Je vous conseille à 1000% cette option si vous pouvez un jour (vous) faire ce beau cadeau, par exemple pour une occasion particulière.lagreedeslandes11 lagreedeslandes13lagreedeslandes12 lagreedeslandes14 lagreedeslandes15 lagreedeslandes16

CONCLUSION

Vous l’aurez compris: mon séjour à La Grée des Landes aura été une superbe découverte – un vrai coup de coeur, même, pour l’amatrice de slow life que je suis. J’en garde des souvenirs lumineux et heureux. Le cadre et les services proposés étaient déjà enchanteurs en soi – surtout avec l’expérience de la cabane, mais l’omniprésence de la nature et d’engagements environnementaux forts ont complètement fini de nous séduire en parlant à nos valeurs profondes.

Le peu que j’ai aperçu de La Gacilly et de tout ce que la localité peut offrir en été (village charmant, champs de fleurs, festival photo engagé…) me donne clairement envie de revenir pour la voir dans son plus bel attirail. Je le ferai volontiers dans les prochaines années, par exemple pour fêter une occasion particulière en amoureux ! Ma visite hors saison, toutefois, m’a aussi beaucoup plu, justement pour son calme et la beauté nostalgique des paysages en automne.

J’ai aussi confirmé avec cette expérience mon appréciation de l’engagement très fort de la marque en termes de biodiversité et de protection de la nature. Leurs actions sont réelles quoi qu’on en dise, et importantes – elles ont même été assez innovantes à leur époque, et de nombreuses grandes entreprises pourraient en prendre de la graine !

Il faut toutefois reconnaître que cet incroyable engagement à La Gacilly contraste étrangement avec la composition de leurs produits cosmétiques, qui comprend encore un certain nombre d’éléments justement assez peu écologiques (silicone, dérivés pétrochimiques…), malgré des efforts notables ces dernières années. J’espère vraiment qu’ils ne tarderont pas à évoluer vers une cohérence complète de leur message, qui pour l’instant reste malheureusement confus.

En attendant, faute de pouvoir vraiment vous recommander de manière globale leurs produits (heureusement, certains sortent du lot en termes de composition, je vous les présenterai bientôt !), je ne peux que vous conseiller de tout coeur de découvrir le superbe site de La Grée des Landes: cet éco-hôtel prouve avec brio qu’on peut allier tourisme et bien-être tout en préservant la planète, et que demander de mieux !lagreedeslandes17

Connaissiez-vous La Grée des Landes ?
Est-ce que l’éco-tourisme vous intéresse ?

27 commentaires

  1. Ça me rappelle de superbes souvenirs.
    J’ai été en stage chez Yves-Rocher il y a maintenant 6 ans et lors de mes déplacements professionnels en Bretagne, j’avais la chance d’y séjourner :) !
    C’est un véritable havre de paix où tout est calme. Cet hôtel est tellement détendant!
    J’adorerais y retourner! Peut-être en 2017 (je suis Bretonne, du coup c’est pas trop loin de chez mes parents).
    Bises, belle journée

    Julie

    Julie

    • J’aimerais y faire un saut après mon accouchement, je pense que ça me ferait un bien fou ! :)

  2. Merci pour ce partage!
    Ça me donne vraiment envie de me laisser tenter la prochaine fois que j’aurai la chance d’aller en Bretagne. Je partage tout à fait ton avis sur la marque, dont certains produits m’accompagnent depuis plusieurs années. On ne peut que les encourager à développer encore plus leurs efforts.

  3. C’est superbe d’avoir ton avis car comme tu conclus, la marque a encore énormément de produits avec une pas si jolie composition, j’ai donc hâte de voir ton prochain article. Néanmoins, tes photos me donnent très envie de découvrir ce lieu qui a l’air plus que superbe ! Tes photographies sont très belles Victoria.

  4. Quel plaisir de revoir des images de ce lieu si paisible !
    J’ai eu la chance d’y passer un weekend l’été dernier avec ma maman ; c’était mon cadeau pour mes 25 ans. Cela rejoint aussi ton article « idées cadeau Green » et c’est une excellente idée ! :) Je préfère mille fois un cadeau qui se partage, qui créé des souvenirs, qu’un cadeau matériel qui ne dure pas toujours :)

    Belle journée!

  5. Coucou Victoria!
    Tes photos sont superbes.
    Ton article est très intéressant et c’est effectivement un bel « engagement » environnemental que tu nous montres là. L’hôtel est sublime et il est visiblement très bien pensé, c’est super que le tourisme éco-friendly se développe, cela donne envie de tester.
    Cependant, j’ai énormément de mal à « croire » en ces supposées valeurs que Yves Rocher veut présenter par le biais de cet eco-lodge. Comment être crédible? Comment construire un site hôtelier qui a pour valeur principale l’harmonie avec et la sauvegarde de l’environnement quand à côté, leurs produits sont aussi dégueulasses (désolée, je ne trouve pas d’autre mot assez fort!) Ils sont bourrés de produits chimiques, qui non seulement font du mal à la peau mais qui sont extrêmement nocifs pour la planète. Je pense qu’avant de se faire l’avocat de l’environnement par le biais d’un hôtel (aussi sublime soit-il), ils devraient peut-être revoir leur composition (et c’est toute leur charte éthique qui est à revoir…)
    J’ai vraiment du mal à croire en ce projet eco-touristique, de la part d’une entreprise qui fait autant appel au greenwashing et au chimique dans ses produits – ce qui montre une volonté de privilégier business à la planète (ce qui est pas vraiment preuve de souci environnemental…)

    Après, il faut voir le verre à moitié plein et se féliciter d’un premier pas et de cette belle réalisation, en espérant que les gens se tourneront plus vers l’éco-tourisme peut-être ? Mais j’ai tout de même du mal à y croire.

    Merci de nous avoir permis cette découverte en tout cas, avec toujours autant de neutralité, c’est ce que j’apprécie le plus dans ton article ! Belle journée :)

    • Merci pour tes gentils mots ! Je comprends vraiment ton ressenti, qui est, je crois, celui de toutes les personnes qui s’intéressent aux marques « green ».

      Je ne parlerais pas de greenwashing parce que, pour les avoir justement découvertes une à une, je peux t’assurer que les actions environnementales du groupe sont impressionnantes, notamment sur la sauvegarde de la biodiversité, et ce depuis vraiment très longtemps, bien qu’ils communiquent peu dessus. Je ne les ai pas toutes citées sur ce blog mais c’est vraiment chouette. Cet éco-hôtel, de fait, est pratiquement irréprochable, et quoi qu’il se passe avec les produits Yves Rocher, cela n’enlèvera jamais rien à la réussite et à la qualité de ce projet en soi, ni à tous leurs autres engagements concrets.

      En revanche il y a clairement un gros problème au niveau de la composition des produits, qui ne correspondent pas à ces valeurs: comme tu le dis, certains composants sont vraiment polluants et mauvais pour l’environnement, ce qui ne fait pas du tout sens ! Pire encore, même si leurs actions envers l’écologie sont fortes et réelles à côté, celles-ci sont éclipsées par ce manque de cohérence, ce qui est vraiment dommage pour eux.

      On en a beaucoup parlé avec Justine, la représentante de la marque qui nous accompagne sur ce programme, et j’espère vraiment que nos retours participeront petit à petit à faire changer les choses. Sans cela, Yves Rocher risque de rester dans un entre-deux confus qui ne fait pas du bien à la marque – du moins plus maintenant, avec la prise de conscience environnementale de plus en plus large des consommateurs. Le directeur de la recherche nous a dit que des évolutions sont en cours pour une formulation plus clean, mais cela prendra sans doute un certain temps.

      • Sarah Lee

        Exactement ! C’est dommage car cet éco-hôtel entre clairement dans une vraie problématique de sauvegarde de l’environnement, et ce n’est pas leur seul engagement en ce sens d’après ce que tu dis (et j’ai complètement confiance en ton jugement pour cela!)
        Mais voilà, même si je suis d’avis de toujours applaudir les premiers pas vers un engagement plus sain (il faut toujours se réjouir qu’une marque fasse une action pour l’environnement, c’est toujours mieux que rien et cela présage peut-être une remise en question complète de leur charte éthique!), j’ai quand même du mal avec Yves Rocher donc je n’arrive pas à y croire complètement. Comme tu dis, changer une formulation d’ingrédients est simple, plus simple que créer un éco-hôtel.
        Bon, je caricature forcément, mais pour moi, c’est un peu comme les grandes entreprises internationales comme H&M, qui vont soutirer 99% de leur chiffre d’affaires de pratiques polluantes (sans parler de l’exploitation des enfants etc) mais qui va faire tout un pataquès en donnant X millions à une fondation pour l’environnement ou l’enfance! La grosse blague! Pour moi, ces pratiques n’ont rien d’honnête car elles visent à se dédouaner de leurs pratiques douteuses. C’est comme si Nike allait te financer une école au Pakistan en t’expliquant que la protection de l’enfance c’est important…
        Je grossis évidemment le trait, mais pour moi, créer un éco-hôtel tout en utilisant du paraben et du phénoxyéthanol à tout va, il y a comme un hic !

        Bonne journée à toi :)

  6. Hello
    Merci pour cet article ! C’est un bel exemple de ce qui peut se faire en éco tourisme, je ne connais pas bien le sujet alors je suis ravie d’en apprendre un peu plus !
    En revanche, je suis un peu les avis précédents, si je salue pleinement l’initiative, j’aurais du mal à donner de l’argent à un groupe comme YR: certes cette initiative est très belle, mais il manque beaucoup de cohérence et je préférerais m’intéresser à de plus petites structures.
    Sinon la petite cabane dans les arbres me fait absolument rêver, je sais qu’il existe plusieurs endroits pour dormir perché »dans les arbres », je pense me l’offrir un jour avec mon amoureux ! ;)

  7. Entièrement d’accord avec Sarah Lee, aussi sublime soit cet hôtel et j’ai vraiment envie d’y aller, on ne peut que rester sur la réserve concernant leurs produits.

    Et c’est là qu’est tout le paradoxe, yves rocher est une marque liée à la nature et quand on voit leur composition, on a envie de leur dire « hey les gars, c’est par là qu »il faut commencer et vraiment de fond en comble ».

    Je pense également que ça ne doit pas être facile de revoir entièrement la gamme des produits , il faut trouver un équilibre entre un changement total qui doit se faire petit à petit mais surtout penser au financier. Car qui dit changement dit aussi changement de politique de prix.
    Or, YR s’est toujours positionné comme une marque accessible aux plus grands nombres. Et même si les mentalités commencent à changer, tout le monde n’est pas prêt à payer plus cher. Je parle ici globalement des clientes lambda.

    A voir sur le long terme et surtout avec de vraie composition naturelle.

    • Voilà, c’est tout à fait le problème !

      Yves Rocher, ce sont (si je ne me trompe pas) 450 millions de produits vendus chaque année dans 90 pays. Changer toutes les formulations va demander un investissement financier et scientifique très important, et c’est aussi une prise de risque pour l’entreprise, puisque les composants naturels sont souvent plus chers: que faire au niveau des prix, et comment les consommateurs lambda de la marque accueilleraient-ils ce changement ?

      Ce n’est clairement pas simple… Mais je pense que c’est à terme la seule solution, parce que présentement cela manque beaucoup trop de cohérence. Peut-être devraient-ils commencer par lancer une gamme dérivée vraiment naturelle pour voir comment elle est perçue – je suis sûre que cela pourrait toucher tout un public sensibilisé aux thématiques green.

      • chou-Dounya

        Oui c’est ça, commencer par une gamme complète de vraie produit naturelle. J’estime qu’elle trouvera écho car la nouvelle génération est plus sensible à cela.
        Et il y a un véritable ras le bol de produits chimiques qui se fait entendre de plus en plus.

        J’y suis devenue sensible depuis quelques temps et en tant que future mère, j’essaie de faire plus attention même si évidemment, j’en suis encore loin et que dans ma salle de bain, il y a moins de produits qu’avant ;)

  8. Bonjour Victoria ! Merci pour ce bel article tout en douceur. J’ai toujours voulu aller dans cet endroit, spécialement avec ma Maman. Je rêve d’y aller hors saison également – à vrai dire, je visite très peu de choses pendant les périodes touristiques…je suis souvent plus fatiguée par la foule qu’émerveillée par les endroits visités. Cet article respire réellement la douceur et la sérénité (ces jeux de lumière ma-gni-fiques dans la cabane ! Tes photos sont d’une beauté…).
    Je suis également du côté des (très) sceptiques à propos des produits YR et de leurs prestations en institut…mais ceci dit, tu es une des seules blogueuses en qui je crois réellement quand à la sincérité des articles et partenariats. J’attends donc avec impatience ton autre article concernant certains de leurs produits (ceux qui sortent du lot donc), en espérant mieux comprendre pourquoi leurs lignes directives divergent autant.
    Dans tous les cas, encore merci pour ce bel article, et passe une belle journée.

    • Un grand merci pour ta confiance, Ludmila, ça me touche énormément – je fais tout mon possible pour la mériter…

      Je comprends tout à fait ton scepticisme. J’espère qu’en générant ce type d’échanges et en partageant mon avis autant avec vous qu’avec la marque, des petites graines seront semées, et que les responsables feront évoluer Yves Rocher dans le bon sens. Le fait que leurs produits aient des meilleures compositions aurait un impact environnemental fou, vu le volume de leurs ventes ! Ce serait génial, et certainement bien meilleur pour leur image à l’heure où la société prend conscience de ces problématiques.

      Et oui, je vous ferai cette petite sélection avec plaisir, au cas où certaines personnes souhaiteraient découvrir « le meilleur d’Yves Rocher » en termes de composition – leurs prix sont très intéressants donc ça peut toujours servir.

  9. C’est magnifique Victoria, cela fait rêver.
    Pour ma part je n’ai jamais considéré Yves Rocher comme une marque green mais plutôt comme une marque cheap pour étudiants fauchés :-) Ce qui me frappe ici c’est donc aussi le décalage de gamme entre ce que propose la marques en boutique et le luxe de ce lieu. Néanmoins, je pense que toutes les initiatives green sont à saluer et celle-ci semble magnifique! J’espère que tu nous dénicheras aussi des destinations plus accessibles!

    • Je suis d’accord avec toi Aurélie, c’est un autre contraste que je n’avais pas pensé à souligner, et qui peut surprendre: le petit prix des produits Yves Rocher VS le luxe de cet éco-hôtel, qui ne sont probablement pas destinés au même type de public.

      En tous cas oui, je vais chercher des alternatives éco-touristiques pour différents budgets, et surtout pour les budgets « normaux », ce qui risque d’être un peu compliqué mais pas impossible. Je pense notamment au label de La Clef Verte qui certifie certains engagements environnementaux: http://www.laclefverte.org/

      J’espère avoir l’occasion de tester ce type de logement pour vous en faire un retour, ou à défaut, au moins pouvoir vous présenter ce type d’idées !

  10. Ils n’ont pas trop le choix, il va falloir qu’ils s’alignent avec les tendances actuelles (produits plus naturels). Je suis étonnée qu’ils n’aient pas travaillé sur ce sujet plus tôt, c’est un grand groupe quand même, avec des moyens,…donc l’hôtel éco-friendly c’est bien, mais les commentaires le montrent bien : nous ne sommes pas des écervelées, l’essentiel reste à faire sur les produits.
    Toute mon adolescence je me suis tartinée le visage avec les produits de la gamme. Ils savaient que leurs produits étaient plein de m*, ils en ont fait un business monstre donc même si aujourd’hui ils essaient de prendre un autre virage, c’est trop tard « le mal est fait ». Qu’ils se mettent « au Vert » c’est très bien, mais ils le font plus par stratégie que pour de vraies préoccupations environnementales ou santé.
    J’adhère pas, mais l’article a pour intérêt d’être informatif donc merci Victoria pour cela.

    • Evidemment que nous sommes dans une période de prise de conscience de la part des consommateurs sur les produits que l’on nous vend ( cosmetiques, vetements, nourritures….) et que les entreprises surfent sur la tendance et veulent leurs part du gateau.
      C’est le business.
      Ne pas oublier non plus que même les sociétés plus naturelles, en adéquation avec leurs principes ont vu leurs notoriétés augmentés depuis ces dernières années et cela grâce a ce  » nouveau business » et qu’elles en tirent profit comme n’importe quelle société.

      De ce fait, je ne suis pas convaincu que si YR fait de réels efforts en direction de produits plus sain, il faille vraiment les boycotter.

      Tout ce qui est positif est bon à prendre mais toujours en faisant attention et ne pas être naifs.

      Ps : désolée pour les fautes, je suis sur le tél.

      • Bonjour Dounya, je les boycotterai, je préfère donner mon argent aux petits producteurs par exemple. C’est positif ce que YR fait je suis completement ok, seulement ca ne prend pas avec moi…
        Bon wkend

  11. Coucou Victoria super article constructif et ‘juste’ comme tu sais bien le faire!
    Tes photos sont magnifiques ca donne envie de passer le week end avec sa Maman!.. <3
    Du coup il n'y a eut aucun souci pour manger VG? Tu avais prévenu avant?
    Il y a un arrêt tgv a proximité c'est juste?
    Merci pour tes réponses bon week end :)

  12. Cet endroit a l’air tellement apaisant surtout en cette saison avec cette lumière si douce.
    Ce n’est pas très loin de chez moi ! Je l’avais déjà repéré mais j’avoue que les tarifs me freinent. J’ai vu en commentaire que tu pensais proposer en article à venir des idées éco-tourisme pour tous les budgets, ça m’intéresse beaucoup !
    Quant au manque de cohérence dans la stratégie de marque … il faut effectivement en prendre conscience rapidement et rectifier le tire autant que faire se peut. Il est difficile de faire confiance à une marque qui tient ses engagements d’un côté, mais pas de l’autre alors que tout son image de marque est basée sur le green & le naturel …

  13. Hello,
    je suis déjà allé à la gacilly pour voir l’exposition de photos et je peux te dire que c’était super ! Nous n’avons pas pu toutes les voir car il y en a vraiment énormément mais celle qu’on a vu était très belles !
    Bisou

  14. J’ai pensé à toi lorsque tu y séjournais, le temps était magnifique ! Autant nous allons chaque été au festival de photo, autant je ne suis jamais allée à l’éco-hotel, trop prêt de chez moi peut-être :pour le côté découverte et évasion, c’est un peu loupé ! Même si le lieu a l’air chaleureux.

  15. L’espace « wellness » et la cabane donnent vraiment envie !
    L’endroit a l’air vraiment apaisant ! Un bel appel à la sérénité.
    Je te fais de gros bisous et je te souhaite une belle journée.
    Axelle de Chronique Bordelaise

Répondre

Naviguer