Mes compléments alimentaires

À l’heure de la tendance du tout naturel, les compléments alimentaires n’ont pas toujours bonne presse parmi les fermes adeptes d’une vie « saine »: certain/es les considèrent comme un recours artificiel, à éviter, au contraire d’une simple alimentation healthy qui devrait suffire à combler nos besoins.

Si je comprends cet idéal, je suis néanmoins trop consciente de la diversité des situations pour y voir un modèle universel.

Je dirais même que parfois, cet engouement pour une nourriture-médicament me met mal à l’aise, du moins quand elle est promue au détriment d’autres solutions qui sont parfois plus efficaces, voire indispensables à la santé…

Mon regard sur le sujet est beaucoup plus pragmatique. Nous avons tou/tes des organismes différents: il existe par exemple des personnes qui absorbent mal certains nutriments, ou n’arrivent pas à synthétiser telle ou telle vitamine. Certains régimes alimentaires demandent aussi des précautions particulières. Prendre soin de soi, parfois, suppose d’accepter ses spécificités et ses imperfections au-delà des idéaux.

Pour toutes ces raisons, les compléments alimentaires de qualité, bien choisis en fonction de notre situation et de notre état de santé réel, sont nos amis. Ils ne menacent pas notre aspiration à une vie saine, au contraire, ils sont un coup de pouce bienvenu ! Dans mon cas, sans chercher spécialement à les collectionner, je n’hésite pas à en prendre lorsque j’en ressens le besoin: ils m’aident à être plus en forme en hiver, à contrer les mécanismes de stress et d’inflammation dans mon organisme, réparer les dommages d’un virus, ou encore à équilibrer mon végétarisme. Que du positif !

Je viens aujourd’hui vous présenter les différents compléments alimentaires qui m’accompagnent dans la vie courante. Bien sûr, ceux-ci répondent à mes besoins, qui ne sont pas nécessairement ceux de tout le monde, mais j’espère que certaines de ces informations vous seront utiles !mes-complements-alimentaires

TOUTE L’ANNÉE

☞ VITAMINE B12

La vitamine B12 est indispensable à l’espèce humaine: elle participe notamment à la formation des globules rouges dans le sang, et à la protection du cerveau et du système nerveux. Dans la nature, cette vitamine est produite par des bactéries présentes notamment dans le sol; les herbivores les consomment en se nourrissant, approvisionnant ensuite tout le reste de la chaîne alimentaire. Aucun animal ou homme n’est en revanche capable de la synthétiser tout seul, et elle n’est pas non plus présente dans les aliments d’origine végétale.

Ainsi, moins on mange de produits animaux, plus l’on risque une carence en B12, et ce, dès la première année de ce régime — c’est pourquoi les personnes ayant adopté un régime végétalien ou approchant doivent absolument se supplémenter. Il n’y a aucun surdosage possible, donc aucun risque à le faire en cas de doute, tandis que les conséquences d’une carence peuvent être graves voire irréversibles dans les pires cas (anémie généralisée, fatigue intense et chronique, atteintes au système nerveux…).

La supplémentation peut aussi concerner les végétariens, les « flexitariens » et les personnes qui consomment peu de viande en général: il est intéressant de se renseigner, voire de demander des analyses approfondies à son médecin pour connaître sa situation.

Pour ma part, mes bilans annuels sont tout à fait normaux. Toutefois, l’évolution de mon régime alimentaire, toujours végétarien (avec quelques fruits de mer dans l’année) mais moins riche en produits laitiers et en oeufs qu’avant, m’a poussée récemment à commencer une supplémentation régulière basique, par simple précaution. Comme ça, je n’ai pas à m’en soucier !

Il existe des sites informatifs très bien faits pour vous aider à choisir votre vitamine B12 et son dosage, comme ViveLaB12 ou cette page de l’AVF. En ce qui me concerne, je préfère prendre mes comprimés une seule fois par semaine, à raison de 2000 mcg par prise: j’ai en ce moment une boîte de chez Now Foods, mais j’utiliserai ensuite celle que l’on trouve chez Holland & Barrett ici à Amsterdam.

☞ CURCUMA

Le curcuma est largement utilisé depuis des siècles en Inde, notamment, pour ses puissantes vertus anti-inflammatoires, aujourd’hui largement étudiées par la communauté scientifique. Son pouvoir anti-cancer est également pris très au sérieux par la recherche, et les premières études sont tout à fait encourageantes en ce sens, notamment pour le cancer du pancréas et le cancer du colon. Il serait également efficace pour soulager l’arthrite, très antioxydant donc protecteur contre les radicaux libres, et semble capable d’apaiser les symptômes du syndrome de l’intestin irritable, entre autres. Bref, un vrai trésor potentiel pour notre santé !

Parce que je suis moi-même touchée par différents phénomènes inflammatoires chroniques (SII, endométriose, psoriasis…) et très sujette au stress, qui entretient et empire l’inflammation, j’ai décidé de me supplémenter autant que possible en curcuma. Il n’y a aucun danger à le faire, et plein de bénéfices potentiels sur le long terme !

J’utilise actuellement l’extrait de curcuma d’Erbalab*. C’est un produit naturel, qui offre une haute biodisponibilité (c’est à dire qu’il est très bien absorbé par le corps): le fluide se laisse poser sous la langue, et passe donc directement dans le sang. Le système est assez pratique, avec un flacon pompe qu’on peut emporter partout avec soi — je regrette juste le petit goût de mangue sucrée qui me lasse après plusieurs semaines !

J’ai pris une dose par jour pendant quelques semaines, mais je vais à présent tenter une deuxième cure de 2 ou 3 doses par jour pour voir si je sens des effets plus marqués. Si cela vous intéresse, je reviendrai sur le sujet plus en détails.

▼▼▼

EN HIVER

☞ VITAMINE D

Au moins un Français sur deux présenterait un déficit modéré à sévère en vitamine D — carence qui peut entraîner une fragilité des os (fractures, ostéoporose…), des risques de dépression, voire de cancers.

Dans les régions du centre et du Nord de l’Europe, particulièrement, le manque de lumière en hiver est un vrai problème de santé publique. Même si le temps est parfaitement dégagé et que l’on peut s’exposer à l’extérieur, le rayonnement du soleil est rarement assez fort pour être efficace: à moins d’être élevé à plus de 45 degrés dans le ciel, ses UVB ne peuvent pas traverser l’atmosphère et pénétrer notre peau. Notez que les personnes à la peau sombre sont particulièrement à risque car celle-ci laisse moins passer les rayons !

Heureusement, la solution est simple: outre une alimentation riche en vitamine D (qu’on trouve beaucoup dans les poissons et les foies d’animaux, mais aussi dans le jaune d’oeuf, le lait, et les laits végétaux enrichis), on peut se supplémenter durant la période la plus sombre de l’année — de début novembre à mi-février, par exemple.

En France, le dosage recommandé est de 5 mcg par jour (mais plutôt de 15 à 20 mcg par jour selon des experts internationaux), que l’on peut prendre sous forme de gouttes: j’utilise les flacons Ergy D, qui proposent une vitamine D3 d’origine naturelle, à raison de 2-3 gouttes par jour dans un verre d’eau. Jusqu’ici, malgré ma vie assez sédentaire à Amsterdam, cela a bien fonctionné: mes bilans sanguins sont tout à fait normaux.

☞ COMPLEXE MULTI-VITAMINES

En hiver, surtout depuis que j’essaie de manger plus local et de façon plus saisonnière, mon alimentation est beaucoup moins variée qu’au printemps-été. Mes légumes tournent toujours autour des courges, des tubercules, des poireaux et des racines, et je mange bien moins de fruits par goût, préférant largement ceux de la belle saison.

Pour compenser ce petit manque à gagner, mais aussi pour me donner toutes les chances de rester en forme malgré la grisaille et du froid, je fais souvent une cure de vitamines avec un complexe ultra complet recommandé par ma naturopathe à Barcelone, le Spectro Multivitamin de Solaray en version végétarienne (on le trouve beaucoup moins facilement qu’en version gélatine). C’est un produit cher mais de grande qualité, et une boite est suffisante pour 1 ou 2 hivers selon le dosage que vous choisissez (1 ou 2 gélules par jour).

▼▼▼

EN CAS DE FATIGUE ET DE STRESS

☞ MAGNÉSIUM 

Le saviez-vous ? On estime qu’en France, 77% des femmes et 72% des hommes ont des apports en magnésium inférieurs aux doses journalières recommandées (source). Pourtant, cet oligo-élément est absolument indispensable à plusieurs centaines de fonctions dans le corps, notamment la régulation neuro-musculaire, la régulation du système nerveux, et l’apport d’énergie à tout le métabolisme.

Le manque de magnésium peut provoquer de l’irritabilité, des insomnies, une augmentation des hormones de stress, une sensibilité émotionnelle, de la fatigue physique et psychique, des troubles de la concentration et de la mémoire, des tremblements, des spasmes, et à terme, affecter la santé cardiovasculaire. Pire, ces symptômes sont un cercle vicieux: en cas de stress chronique, par exemple, les pertes sont plus élevées, augmentant encore davantage nos besoins — qui deviennent difficiles à combler par la seule alimentation.

Pour moi qui suis de nature stressée et très sensible, les cures de magnesium sont aussi indispensables que miraculeuses: en quelques jours, je me sens beaucoup plus calme, j’acquiers un recul plus sain sur toutes les situations auxquelles je fais face, je suis de meilleure humeur et mieux dans mon corps (je respire mieux, mes muscles sont moins tendus…). Il est impressionnant de voir à quel point nos émotions sont parfois liées à de simples facteurs chimiques !

Vous pouvez décider de vous supplémenter tous les jours sur une durée indéterminée, si vous pensez que vos besoins sont chroniques, ou faire des cures intensives d’un mois en doublant la dose journalière recommandée lorsque vous en ressentez le besoin.

Notez qu’il est important de choisir un complément associant le magnésium à la vitamine B6, qui agit en synergie avec lui, sans quoi il ne sera pas aussi efficace. En ce moment je termine une boîte de Neuradapt récupérée chez mes parents.

EDIT: Le type de sel de magnesium contenu dans le produit est aussi important, cf le commentaire de Catherine !

▼▼▼

POUR RÉTABLIR LA FLORE INTESTINALE

☞ PROBIOTIQUES

Après avoir enchaîné les longues cures de probiotiques pendant des années pour calmer mon SII, j’ai arrêté de les utiliser en « traitement de fond » faute de voir une quelconque amélioration: malgré mes nombreuses tentatives avec d’excellentes marques, ma sensibilité et la qualité de ma digestion n’en étaient pas améliorées.

Heureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde: un certain nombre de personnes atteintes de colopathie fonctionnelle voient leurs symptômes diminuer grâce aux probiotiques (c’est prouvé), tout comme pour les mycoses vaginales, les intolérances alimentaires, etc… Il peut donc être intéressant de tester ! Notez que pour ce type de situations, mieux vaut prévoir des probiotiques ciblés de haute qualité comme les Lactibiane, par exemple, qui sont spécialement conçus pour différentes conditions et pathologies. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un médecin ou d’une pharmacie formé/e en micro-nutrition, ou d’un/e naturopathe.

De mon côté, j’ai gardé le réflexe d’avoir toujours une boîte de probiotiques « généralistes » chez moi (en ce moment, ceux de la marque Now sur iHerb, que j’avais pris lors d’une promo) pour aider ma flore intestinale à se rétablir en cas de déséquilibres importants: par exemple un virus (grippe intestinale, gastro-entérite…) ou une bactérie, une indigestion, une tourista, une prise d’antibiotiques ou d’antifongiques…

Pour ces différents problèmes, les probiotiques fonctionnent aussi bien en action préventive que curative, en accompagnement d’un éventuel traitement. Il faut toujours plusieurs jours pour voir les effets, donc les prises ponctuelles ne servent à rien: je prolonge durant 3-4 semaines selon la situation, en suivant la posologie proposée sur l’emballage — généralement, l’équivalent d’au moins 2-3 milliards de bactéries lactiques par jour.

***

Prenez-vous parfois des compléments alimentaires ?
Sentez-vous leur efficacité ?

*produit reçu gratuitement

75 commentaires

  1. Hello! Ton article est très intéressant :-) j’ai grandi avec une maman fan des vitamines et autres compléments mais en vieillissant j’ai abandonné cette habitude… Jusqu’au jour où on m’a refusé le don de sang pour cause d’anemie. J’ai choisi de prendre du « Floradix, fer et plantes » qui est un super complexe multivitamines enrichi en fer et en B12 et j’ai clairement vu une amélioration de mon état surtout niveau fatigue! Bises

  2. Merci pour cet article très intéressant ! Je me rends compte que je prends à peu près les mêmes compléments que toi (mais d’autres marques). Moi j’ai la chance que lactibiane fonctionne bien sur moi. Pour la vitamine D j’ai aussi investit dans une lampe de luminothérapie et je dois dire que les effets sont assez visibles. Pour la vitamine B12, je viens de commencer une cure (après 5 ans de végétarisme), j’espère voir des effets sur la fatigue assez rapidement !

    • La vitamine D est synthétisée grâce aux UV. Une lampe de luminothérapie n’émet pas d’UV, elle n’agit donc pas sur la synthèse de vitamine D, les effets ressentis sont plutôt dus à la balance sérotonine/mélatonine :)

  3. Hello Miss,

    Après avoir fait de la résistance pendant 5 ans aux compléments alimentaires (persuadée que l’on devrait pouvoir comblet nos besoins par l’alimentation), je me suis enfin décidée à me complémenter.

    Je viens de commencer une cure de Lactibiane pour aider mon appareil digestif à supporter la charge d’entrainement que je lui impose en ce début d’année.

    Mystinguett

  4. Oh mon Dieu… Tellement de choses à dire 💙
    Que ce soit la vitamine D (il en existe plusieurs types), la vit B12 (biodisponibilité variable selon la provenance de vit B12), le curcuma (dont certains propriétés, dont les anti-inflammatoires, ne sont activés qu’avec la chaleur – autrement dit, la cuisson de l’épice), les probiotiques (!!!), et le Magnésium (là aussi, il en existe plusieurs, et chacun a un effet différent, que ce soit sur le système nerveux et le côlon).

    Le sujet des compléments alimentaires (et superaliments) est fascinant et riche… mais peut aussi être inutile (qualité, type de, biodisponibilité, molécule), voir néfaste (de mauvais probiotiques pour certaines personnes).
    En tous les cas, merci de partager ce bout d’intimité avec nous Victoria 💛
    Belle journée à toi 🌸

    • Coucou Mély !

      Oh oui, tu as raison de le souligner, il y a beaucoup de subtilités, et il faut vraiment bien se renseigner avant de choisir — notamment pour des questions de biodisponibilité.

      Je pense par exemple à la vitamine B12, pour laquelle il est préférable de choisir la molécule cyanocobalamine, parce que les autres ne sont pas aussi stables (et moins étudiées, de fait). J’ai aussi lu que pour le magnésium, l’oxyde de magnésium était préférable aux autres sels, et que certains compléments de curcuma étaient en réalité assez peu efficaces car peu biodisponibles (cela dit, les études que j’ai citées semblent montrer que la simple curcumine administrée par voie orale est déjà assez efficace en soi ?).

      Bref, mon article est un simple témoignage qui a ses limites, mais les produits que je présente sont conformes à ce qu’on considère généralement comme des compléments de qualité et biodisponibles. Pour d’autres marques / formules, mieux vaut bien se renseigner !

      • Je me permets de rebondir concernant la vitamine B12. J’ai arrêté la viande il y a bien 16 ans et le poisson il y a 3 ans. J’ai commencé à prendre un complément en B12 l’année dernière mais j’ai choisi de prendre la molécule de la méthylcobalamin. Elle est de mieux en mieux étudiée et contrairement à la cyanocabalamin, elle est présente naturellement chez l’homme ce qui du coup joue vraiment sur sa meilleure absorption. Ensuite j’ai aussi vu que plus le gramage est élevé moins l’absorption est bonne. Par exemple, je prends un complément qui en contient 10mcg, ce qui fait que c’est absorbé à 15%. J’avais hésité avec les 1000mcg mais ce n’est absorbé qu’à 1,2%. Du coup si tu en prends 1 tous les 15 jours, c’est peu.
        J’ai aussi eu une anémie en fer et une carence en B9, le complément que je prends (Vegavero) fait les 3. J’ai récemment refait une analyse, je ne suis en carence sur aucun des 3 mais mes taux sont loin d’être exceptionnel (j’avais fait une pause dans les complemebts depuis au moins 2 mois). Du coup j’ai repris mes compléments cette semaine.
        Est-ce que tu fais fréquemment vérifier tes taux de b12 par prise de sang ?
        Les carences sur le fer, la b9 et la b12 me font un peu « peur » étant donné les complications qu’elles peuvent engendrer. J’hésite donc à réintégrer les crustacés notamment dans mon alimentation pour leur richesse en b12.
        Du coup je cherche un peu des « témoignages » pour savoir un peu comment prendre le sujet à bras le corps sachant qu’il va falloir que je fasse effectivement un rééquilibrage alimentaire !

        Merci d’avance pour ta réponse et désolée pour le pavé !

    • Effectivement, après la prise de probiotique qui correspondaient à priori à mes besoins, j’ai eu de violentes douleurs abdominales, alors que j’étais une convaincue. Cette expérience ne concerne que moi bien sur.

  5. Ces derniers temps, j’en utilise de plus en plus pour mes enfants et pour moi-même. Notre mode de vie actuel fait que nous avons besoin de temps en temps de compléter notre nourriture avec ces produits qui, choisis bien, ne devraient poser problème. Perso, je cherche de bons compléments alimentaires pour booster ma mémoire qui me fait de plus en plus défaut. Tu as des produits à me recommander sur ce point.

  6. Bonjour Victoria =)

    Le fait est que notre alimentation aujourd’hui est devenue tellement pauvre (en moyenne) qu’il n’est effectivement pas inutile de se supplémenter pour certaines choses (ou en raison de notre mode de vie ou environnement (ex : vit B12 pour végétariens/vegetaliens, Vit D dans les pays du Nord…)
    Lorsque tu dis que les compléments alimentaires n’ont pas bonne presse, il faut distinguer deux choses : les cp alimentaires qui n’ont pas grand chose de naturel et/ou dont la composition n’est pas terrible, et les compléments alimentaires de qualité pouvant être exclusivement à base d’ingrédients naturels.
    Je suis d’accord avec le fait que les premiers n’ont pas grand intérêt. Peut-être est-ce propre à la France, mais nous pouvons vraiment trouver des produits de qualité (je suis en revanche plutôt effarée par le marché US des compléments)

    • C’est vrai que nous avons la chance d’avoir des bons laboratoires français ! Je pense notamment à la vitamine D, qu’il faut vraiment choisir d’une marque française et d’origine naturelle, parce que certaines alternatives, notamment américaines, sont vraiment médiocres.

      Mais je parlais aussi en général des personnes qui croient dur comme fer (huhu) que les compléments sont une invention marketing inutiles, et que l’alimentation équilibrée suffit toujours — alors que ce n’est pas vrai du tout selon les situations, et effectivement, comme tu le dis, parce que notre alimentation s’est globalement appauvrie.

  7. Ton tweet m’avait alerté pour la vitamine B12, mon dernier bilan sanguin me l’a confirmé, et ‘pourtant’ je suis flexitarienne :) Pour les probiotiques, j’en ai toujours entendu parler chez mes parents, je m’y suis récemment réintéressée grâce à l’émission ‘Grand bien vous fasse’ avec Tim Spector. Je me suis mise… au jus de choucroute ;) Comme dans tout, et comme tu le soulignes bien, c’est une question d’équilibre, on a tous un organisme différent, un historique médical particulier et un souci de faire du ‘mieux possible’ qui porte parfois sur des points différents (et c’est okay). Bonne journée !

    • Ah super, c’est parfait si tu as pu prendre les choses en main ! Effectivement, certaines personnes perdent leurs réserves de B12 plus vite que d’autres, donc on peut être concerné dès qu’on mange simplement peu de viande !

    • Bonjour Marie,
      Je lis ton tweet et comme je suis végétarienne j’ai quelques interrogations par rapport a ton commentaire.
      Déjà je lis que tu es flexitarienne donc tu manges toujours de la viande et du poisson ? Je n’ai pas encore eu de carence en b12 mais j’en ai eu une en b9 (alors qu’on dit que c’est la vitamine du légume !!!) ce qui m’a interpellé et me fait me demander si je ne vais pas réintégrer certains aliments comme les fruits de mer très riche en b12 et en b9 aussi il me semble. Ceci étant dit en voyant ton tweet je vois que le fait d’avoir viande et poisson dans ton alimentation n’ont pas forcément joué en ta faveur alors que ça devrait.
      As tu fait uniquement un bilan sanguin pour voir ce qu’il en était ? (J’ai lu un peu tout et n’importe quoi sur internet donc je cherche de vrais témoignages pour m’aiguiller). Et ton médecin t’a t’il conseillé un complément ou traitement spécifique ?
      Je te remercie pour tes réponses !

  8. Personnellement, je ne prends pas de compléments alimentaires. Je me contente juste des fruits pour les vitamines, car je privilégie toujours ce qui est naturel. Mais bon, l’article est très enrichissant. Merci

  9. Merci beaucoup pour cet article très intéressant … pour ma part après 4 mois de gros désagréments gastriques et vaginaux dus à une flore totalement déséquilibrée ma sage femme m’a conseillé les probiotique oraux et internes …3 mois sans plus aucun souci youpi. ! Sinon , pour renforcer mon système immunitaire et tout particulièrement la sphère ORL ( je travaillent avec de jeunes enfants) je prends quotidiennement du soufre et de la vitamine A , résultat plutôt positif après cure de 3 mois : qqs rhumes mais pas d’infections de la gorge ou des sinus ! Concernant le magnésium j’ai essayé plusieurs cures (marin par ex ) mais cela me crée des troubles gastriques alors je cherche une autre solution …
    après il me semble important de d’abord trouver tous ces apports dans l’alimentation 😀

    • Argh oui, certains types de magnesium me rendent malade aussi donc je comprends tout à fait ce que tu veux dire ! Il faut chercher un peu pour trouver le bon, c’est un peu pénible ! En tous cas ceux que je cite ici me conviennent très bien, mais nous sommes tous et toutes différent/es !

      Et oui, je suis tout à fait d’accord avec toi: les compléments sont exactement cela, des compléments, pas des façons de remplacer une alimentation équilibrée :)

      • Il faut acheter du magnésium marin. Cela ne fait pas du tout mal au ventre et c’est aussi efficace. J’achète le Thalamag et prends 2 gélules par jour.

      • j’ai longtemps pensé que le magnésium marin était préférable (car naturel) et bien en fait pas tant que ça. Le magnésium marin contient surtout de l’oxyde de magnésium et de l’hydroxyde de magnésium dont la biodisponibilité est faible (i.e. ils sont peu absorbés par l’intestin)
        Ce n’est donc pas la forme à privilégier pour les personnes qui ont un SII ou l’intestin fragile, car cela va juste accroitre l’irritation du colon .
        Pour les personnes qui ont un SII il faudrait plutôt privilégier des formes citrate de magnésium ou bisglycinate de magnésium par exemple, dont la biodisponibilité est bcp plus élevée.

      • Merci mille fois pour ton éclairage ! J’ai l’impression de ne pas avoir de soucis avec l’oxyde de magnésium mais tant qu’à faire, j’essaierai de trouver l’une de ces formes plus adaptées à mon SII la prochaine fois. Le Neuradapt contient principalement du glycérophosphate de magnésium, qui je crois est une bonne option aussi, n’est-ce pas ?

      • (je ne suis pas sûre que la réponse s’insère au bon endroit ^^ )
        Mais oui, le glycérophosphate a une meilleure biodispo que les formes oxyde et hydroxyde (tout en restant inférieure aux formes citrate et bisglycinate )
        par contre certaines sources alertent sur le fait qu’il est à éviter chez les personnes ayant des problèmes rénaux

      • (Oui, pardon, la hiérarchie des commentaires est un vrai désastre, il faut que je m’en occupe…!)

        Merci beaucoup pour ta réponse !

      • Bonsoir,
        Victoria, je ne commente presque jamais, mais j’aime énormément ton blog, ton style d’écriture et trouve tes articles toujours très intéressants et complets.

        Concernant le magnésium, dès que je fais un tout petit peu d’efforts physiques, je suis en déficit, et comme je suis une grande stressée, ce n’est pas génial…
        Cette année, je fais une séance de yoga et 2 de Pilates par semaine : cela me fait un bien fou, mais épuise tout mon stock de magnésium! Après un mois et demi de comprimés prescrits par mon généraliste, je n’avais presque plus de crampes, mais toujours la paupière droite qui tressautait.
        En faisant des recherches sur Internet, j’ai découvert l’existence de l' »huile » de magnésium, en fait de l’eau saturée en sels de magnésium, pour une application locale, donc sans provoquer de désagréments intestinaux. Hasard ou pas, au bout d’une semaine, ma paupière ne tremble plus…

        Pour le curcuma, je le consomme le matin : dans mon porridge, je mets différentes graines + curcuma + poivre noir + gingembre en poudre + cannelle, et ce , depuis cet été. C’est le premier hiver depuis 5 ans que je n’attrape pas la moindre cochonnerie, tout au plus ai-je eu le nez un peu bouché…

        Entre une bien meilleure alimentation (davantage de fruits et légumes), du sport et des épices, j’ai vraiment la forme!

  10. Si ça peut intéresser, j’ai récemment commencé à me supplémenter en utilisant le complément VEG1 produit par la VeganSociety (royaume-unis).
    C’est un complément vegan complet qui contient les vitamines B12(sous forme de Cyanocobalamine), B2, D6, D3, de l’iode, du selenium et de l’acide folique.
    C’est un comprimé par jour à mâcher pour une meilleure absorption, il y a deux goût dispos, orange et cassis.
    Je n’ai pas trop de recul dessus car je viens de commencer à le prendre depuis 1 semaine, mais je trouve bien pratique qu’il regroupe tout ça en un seul comprimé à mâcher plutôt que de devoir avaler plusieurs cachets, ce qui me semble assez contraignant.
    Si vous voulez en savoir plus voici la page du site : https://www.vegansociety.com/shop/supplements/veg-1-blackcurrant-90-tablets
    Mais surtout la FAQ concernant ce complément qui est très complète : (en anglais) https://www.vegansociety.com/resources/nutrition-and-health/nutrients/veg-1-frequently-asked-questions-faqs#faq1

    Je l’ai commandé sur le site français Vegan Mania (qui a également une boutique physique à Paris il me semble), au prix de 9.60euros pour 90 comprimés (=3 mois).

    Est-ce que l’une de vous l’utiliserez déjà et aurez un avis plus éclairé à me donner ?

    • En effet, ce complément est l’un des plus recommandés par toutes les associations végé/vegan, pour sa qualité et son prix très abordable. Je pense que c’est une valeur sûre !

    • Je prends du Veg1 depuis 3 mois. Autant il faut se méfier des comprimés regroupant trop de compléments en même temps, autant là ça me paraît assez raisonnable.

      J’ai vu une véritable amélioration sur moi, que ce soit au niveau de l’arrêt de la perte de cheveux (je les perdais par poignées depuis 1 an) comme sur mon état de fatigue. Les effets ont commencé à être marqués à partir d’1 mois de prise. Du coup, j’ai recommandé une boîte de 180 comprimés cette fois.

      C’est le seul complément que je prends. J’envisage également de prendre de la spiruline mais je me renseigne encore.

      J’ai facilement tendance à être anémiée, surtout en période de règles depuis que j’ai mon stérilet en cuivre mais en mangeant des aliments riches en fer avant et pendant les règles, ça règle le soucis.

      Je souffre également du syndrôme du côlon irritable mais ça va énormément mieux depuis que j’ai une alimentation 100% végétale. J’ai été végétarienne de 2007 à 2017 et puis je suis passée vegan en janvier 2017. Les produits d’origine animale étaient beaucoup trop inflammatoires et acidifiants sur moi.

      Donc véganisme (basé sur le principe du whole foods) + compléments adaptés = la solution pour mon corps.

      Quant au curcuma, j’ai souvent lu que pour qu’il soit pleinement efficace il fallait l’associer à du poivre noir donc j’en rajoute toujours une pincée quand je l’utilise en cuisine.

    • Bonsoir Amandine,

      Mon compagnon et moi nous supplémentons depuis 2 ans avec la Veg1, et nous en sommes très contents. Au début de notre végétarisme (sans œufs ni lait de vache), nous prenions l’autre B12 vendue sur le site de Veganie (anciennement Vegan Mania), la Veganicity. Nous avions fait ce choix par simplicité, en pensant que prendre de la B12 une seule fois par semaine serait moins contraignant que tous les jours… Sauf que nous l’oubliions souvent !

      Du coup, je me suis renseignée sur la Veg1, et ça tombait plutôt puisqu’à cette époque, une prise de sang me révélait une petite carence en iode (contenue dans la fameuse Veg1). Il n’en fallait pas plus pour me décider, et franchement, je ne regrette pas ce choix ! On se sent mieux avec celle-ci, plus en forme. Et au moins, nous n’oublions pas de la prendre, puisque c’est devenu un réflexe quotidien ;-)
      Par contre, nous avons une petite préférence pour le goût orange :-) mais ça, comme le reste, c’est très personnel !

    • Merci pour vos réponses!
      Ca semble satisfaisant tout ça ^^ J’ai hâte d’avoir quelques résultats, surtout sur le côté fatigue!

      Cha M : comme vous, j’avais des doutes sur le fait que j’arrive à penser à me supplémenter, que ça soit 1x/semaine ou 1x/jour, (c’est d’ailleurs pour ça que je suis passée de la pilule au stérilet car même avec un réveil sur mon téléphone il m’arrivait de l’oublier…).
      Au final je n’ai pas de mal à y penser car il se trouve qu’un de mes chat doit prendre un médicament tous les jours à vie (et là par contre je n’ai eu aucun mal à ne jamais oublier de lui donner, ouf! Surement parce que c’est plus vital!) donc je prend simplement mon comprimé au même moment ^^
      Haha pour le goût, je dois avouer que le cassis m’attirait plus car je craignais que le goût orange ressemble trop à celui de pleins de médicaments ^^

  11. Bonjour Victoria,
    Vraiment très intéressant ton article. Souvent fatiguée ces derniers temps, je me suis mise aux compléments alimentaires, après avoir pris des conseils auprès d’une naturopathe (je ne voulais pas me lancer au hasard). Le bilan est plutôt positif, je me sens plus en forme. Je n’hésiterai pas à me refaire des cures quand cela sera nécessaire.

  12. Bonjour Victoria !

    Je suis très intéressée par ce que tu dis sur la vitamine B12, parce que je mange assez peu de viande et je suis anémiée. J’ai suivi un traitement en prenant du fer, mais d’après mes analyses, ça n’a pas changé grand-chose. Du coup j’ai bien envie de tester pour voir si ça peut marcher. J’en parlerais bien à mon médecin, mais comme j’ai l’impression que la vitamine B12 n’est pas très connue, j’ai un peu peur qu’elle me redonne du fer.

    Merci pour ces infos en tout cas !

    • Coucou Coraline ! Ah oui, en effet, ça pourrait ressembler à une anémie dite « pernicieuse » (que la supplémentation en fer n’arrive pas à soigner) comme celle que peut donner la carence en B12. Les médecins connaissent parfois très mal le sujet mais tu peux lui en parler ! Et sinon, tu pourras toujours prendre l’initiative de te supplémenter en complément de ton traitement, et voir si ça aide :)

  13. Merci pour cet article qui dédiabolise les compléments alimentaires!
    Pour ma part, je prends un combo de B12 avec d’autres choses (iode notamment, qui soutien ma thyroïde faiblarde), au quotidien. Et en cure : de la vitamine D (l’hiver quoi), des omegas 3, et un complément pour ma thyroïde aussi :) Et tout ça sans culpabiliser :D

    • Par contre, on est d’accord qu’il faut faire quelque chose pour les packagings des compléments alimentaires, non ?! Entre le flou ou les couleurs criardes et les typo style worldart, c’est pas jojo, hein ?! ^^

      • Hahah c’est clair ! À part le flacon de curcuma qui est plutôt mignon, PEUT MIEUX FAIRE :D

  14. Coucou Victoria,

    Très chouette article!
    Je suis pour la consommation de compléments si besoin est, mais il faut dire que je suis sans concessions aussi à me documenter à outrance, à choisir les plus naturels, les plus purs, les plus qualitatifs… (#perfectionnisme) ^^’, au final ça pait et je n’ai jamais eu de mauvaises surprises (bien au contraire!) donc je pense sincèrement que c’est une routine qui peut s’intégrer dans un mode de vie « heathly ». L’important je crois est d’être à l’écoute des besoins de son corps, le mien à quelques faiblesses et particularités (de ce que je connais de toi, nous avons exactement les mêmes soucis de santé d’ailleurs :) ).

    A ce propos je voulais te poser une question, j’étais tombée il y a quelques mois il me semble sur la section commentaires d’un de tes anciens articles (oui j’arrive à me souvenir de ça mais va savoir ou sont mes clés par contre… hum) ou tu expliquais à une lectrice que tu te supplémentais en Glutamine (rapport à la perméabilité intestinale et aux intolérances), à ce moment là j’étais sur le point de commencer une cure pour les mêmes raisons, ça m’avait donc interpellée…
    As-tu eu des résultats? Je serais curieuse d’avoir ton retour :)

    Bises!

    • Coucou Lucile !

      En effet, j’ai pris de la Perméaline de chez Pileje pendant plusieurs mois ! Malheureusement, comme pour les probiotiques, je n’ai pas vraiment ressenti d’amélioration…

      J’en suis venue à me rendre à l’évidence: mes troubles sont vraiment dus à un défaut fonctionnel, qu’on ne peut pas vraiment faire disparaître. Il y a des tonnes de choses que je ne digère pas bien, et c’est tout, c’est comme ça… En revanche, en m’écoutant beaucoup plus au niveau de ce que je mange (ou pas), je me porte vraiment plutôt pas mal de ce côté depuis quelques mois ! :)

  15. Bonjour
    article correspond à mes recherches personnelles
    Je prends vitamine d chez solary
    D stress pour magnésium
    vitamine b12 sublingual
    Et trifala pour les intestins
    Merci

  16. Je vais m’intéresser de plus en plus à la B12 quand je vais arrêté totalement le poisson et la viande. Là, je me dirige d’abord vers un régime flexitarie et puis on verra après pour le reste. Merci d’avoir partagé ça, c’est très informatif !

  17. Super article ! J’adore voir que ce sujet passionne. Je suis une convaincue mais j’ai tendance à rester très timide dans mes essais. Déjà simplement parce que je n’ai pas le réflexe de prendre quotidiennement des comprimés, j’oublie et donc ai du mal à voir l’efficacité. J’ai récemment pris une ampoule de vitamine D (même si je sais que les gouttes sont plus recommandées rien à faire je n’y pense pas!) et également commencé la B12, car après un bilan sanguin mes résultats sont très mauvais (en dessous de la limite de mesure pour mon labo). J’espère vraiment voir une différence sur ma fatigue chronique quiet vraiment ma plus grosse difficulté maintenant que mes problèmes digestifs sont réglés. Je fais des cures de probiotiques pour aider ma flore vaginale également.

  18. Très intéressant ces infos sur la vitamine B12. Sais-tu comment elle est obtenu ? Vient-elle des bactéries du sol ou est-elle prélevée sur des animaux ? Ou peut-être que ce sont des hormones de synthèses ?

    • Coucou Mathilde ! D’après mes recherches, la vitamine B12 commercialisée actuellement provient toujours de cultures bactériennes en laboratoire (une sorte de processus de fermentation) parce que leur fabrication artificielle est trop complexe :) Ce qui est certain, c’est qu’elle n’est pas prélevée chez les animaux !

  19. Article très intéressant et très complet! Justement je me posais la question en devenant végétarienne si il ne fallait pas en plus prendre des compléments dû à un manque de viande, mais comme je reste plus flexitarienne en ce moment je vais voir, après c’est sur qu’un petit bilan de santé (et sanguin) ne fais jamais de mal pour voir où on en est :)

    • Merci Margaux ! Je suis d’accord, faire un bilan de temps en temps est un bon réflexe, surtout si on change d’alimentation: ça ne coûte pas grand chose, et cela permet de vérifier que tout se passe bien. Comme ça, on est fixé/e :)

  20. Bonjour Victoria, voilà un article intéressant et bien documenté. Et les nombreux commentaires sont intéressants. J’ai une question : est ce que tu te supplémentes en fer? J’espère que tu pourras répondre à cette question car je l’ai posée à une blogeuse végétarienne qui m’a bloquée… Pour ma part non végétarienne, je suis en anémie (ça va mieux mais j’ai encore du tardyferon à prendre).

    • Coucou Delphine ! Oh mais non, je ne vois même pas pourquoi cette question justifierait de te bloquer, il n’y a aucun souci.

      Figure-toi que non, je ne me supplémente pas en fer parce que je n’en ai plus besoin depuis que je suis végétarienne ! J’ai toujours eu une forte tendance à l’anémie, mais en changeant d’alimentation ça a complètement disparu — sans doute parce que j’ai aussi amélioré la variété, la quantité et la qualité de mes repas en général. Je fais des bilans sanguins réguliers (à peu près 2 fois par an) pour surveiller tout ça, mais jusqu’ici tout va bien :)

      • C’est vraiment dingue le corps humain ! J’ai commencé par une anémie en fer alors que je mangeais encore du poisson et j’ai eu 1 an de traitement. Aujourd’hui je n’ai plus cette carence mais mon taux de ferritine n’est pas exceptionnellement élevé. Je suis plus dans la fourchette basse raison pour laquelle mon complément me satisfait, il me permet au moins de maintenir ça. Je vais aller jeter un oeil aux aliments riches en fer, ça m’aidera peut-être. Du coup j’ai une autre question : j’ai lu ton article sur ton rééquilibrage alimentaire qui va bien m’aider mais, as tu consulté à un moment un nutritionniste ou une diététicienne ? C’est juste pour savoir si je m’essaye toute seule à réequilibrer ou si je consulte un spécialiste avant ! Merci pour ta réponse !

    • Amélie PetalesdePomme Répondre

      Bonjour, si je peux me permettre, je te conseille le trio vitamine B9+B12+fer (les produits solgar sont très biens). Les vitamines B9 et B12 jouent un rôle important pour assimiler le fer. Je connaissais quelqu’un qui faisait de l’anémie et a pris ce trio de vitamines et après plusieurs semaines, sa prise de sang était revenu normal! (je précise même que cette personne était carnivore!!!!! comme quoi, il n’y a pas que les végétariens qui peuvent souffrir d’un manque de fer! après certains organismes assimilent mieux que d’autres!)

      • Ah, on en apprends tous les jours ! Je ne savais pas que la b12 et la b9 jouaient un rôle dans l’absorption du fer, je comprends mieux pourquoi mon complément alimentaire fait les 3 maintenant !

  21. Amélie PetalesdePomme Répondre

    Bonjour,
    Je trouve aussi qu’il n’y a pas de mal à prendre des compléments. Le plus important est de trouver des produits efficaces et pas des placebo que certaines enseignes veulent vendre à gros coup de pub. Il faut donc se modifier des produits miracles. Pour ma part, les produits les plus efficaces sont ceux de la marque américaine Solgar, je les prends depuis une dizaine d’années. Je n’ai pas hésité à les conseiller à mes proches. Lorsqu’on fait une prise de sang, il y a vraiment un avant/après. On peut les commander facilement. L’enrobage est naturel, ceux que je prends sont ok pour les végétariens. Je prends du magnésium (qui comprend bien sûr de la vit B6), de la B9, du fer et de la B12.
    J’aime beaucoup le curcuma mais à parsemer dans les plats! J’ai d’ailleurs lu que pour être efficace il doit être combiné avec du poivre noir!

    • Tout à fait d’accord, la marque Solgar est excellente. C’est celle que m’ont recommandé mes différentes naturopathes au fil des années, au côté de Solaray et Lactibiane (pour les probiotiques).

    • Je suis allée voir par curiosité et même si c’est de la cyanocabalamyne c’est dosé à 5mcg ce qui en fait une bien meilleure absorption dans l’organisme. Du coup je me le note dans un coin de la tête parce que je pense que je vais tester !
      J’ai une question, tu dis en prendre depuis 10 ans mais tu les prends en continu où tu fais des pauses entre plusieurs cures ? Merci d’avance pour la réponse !

  22. je fais quasiment pareil que toi. J’ai beau habiter dans le sud de la france, le soleil ne délivre pas de vitamnie D en hiver, et les recommandations journalières françaises sont basses.
    Par contre n’etant pas vegan je n’ai pas pensé à la vitamine B12.
    Et le curcuma peut il aider à combattre l’endométriose? (on vient de m’indiquer que j’en souffrais très probablement).

  23. Je ne sais pas si on compte les médicaments contre l’anémie comme des compléments alimentaires, si oui j’en ai consommé plus que je ne le voudrais, avant même de savoir écrire je crois! A la dernière prise de sang ma ferritine était correcte (comprendre: un cheveu au-dessus de la valeur minimale pour être dans la norme :D), pourvu que ça dure. J’ai essayé l’an dernier le sirop Floradix mais je n’ai pas tenu plus de quelques jours, malgré les extraits de fruits je sentais un arrière-goût « ferreux » que je ne supporte pas (souvenir des médicaments que je prenais enfant). J’ai appris récemment qu’il existait sous forme de comprimés. J’aimerais bien le trouver dans mon magasin bio pour refaire une petite cure au changement de saison.

  24. Intéressant tout ça! Depuis plusieurs années je prends pour ma part de la vitamine D en automne et en hiver et je dois dire que ça m’aide bien. Atteinte du SII j’ai découvert qu’en prenant du magnésium 300+ que je croque 4 x par jour et bah mon intestin me dit merci! De mon côté, je suis partie prenante de rester ouverte à ce que je lis et à ce que j’entends sur l’alimentation et j’essaye le plus possible d’être à l’écoute de mon corps. Je prône la modération sans prise de position trop radicale :-)

  25. Hello Victoria,

    Je comprends ta mégarde sur cette conception du naturel qui est quand même très biaisé, même moi qui suis naturopathe donc normalement très pro nature on va pas se mentir, je sais très bien qu’une alimentation même 100 % saine ne réglera pas tous nos problèmes. Les gens ont aussi parfois du mal à comprendre qu’en naturopathie il y a plusieurs stades et que les deux derniers stades sont le recours à la médecin allopathique. C’est souvent ou tout noir ou tout blanc alors que les deux médecines peuvent se complémenter. En ce moment c’est cure de probiotique, dans quelques semaines cure de bouleau comme tous les ans avant le printemps, vitamine et magnésium quand je suis fatiguée et un peu de phyto sous forme de gouttes.

    • Je suis tellement d’accord avec toi, Louise ! Rejeter complètement la médecine allopathique me semble aberrant et dangereux (c’est quand même globalement grâce à ses avancées que nous soignons aujourd’hui tellement de maladies autrefois mortelles), et croire que l’on peut toujours se contenter uniquement de l’alimentation pour combler tous ses besoins est tout de même un peu trop optimiste.

  26. Très intéressant Victoria.

    Une chose seulement, végétalienne depuis quelques années, je n’ai absolument aucune carence en vitamine B12 malgré ce que l’on entend et lit partout… Mon cas est peut être isolé mais je pense qu’avant de prendre des compléments mieux vaut faire des analyses histoire de ne pas jeter l’argent par les fenêtres!

    D’autre part, je serai vraiment très intéressée par un article sur ton expérience avec le curcuma, je l’attends depuis que tu en as parlé pour la première fois! Très stressée de nature comme toi, je tenterais bien une cure pour calmer les inflammations de mon organisme!

    Merci pour tous ces articles passionnants et documentés!

    Bérangère

    • Coucou Bérangère !

      La carence est inévitable avec le végétalisme, tôt ou tard. Pour info, elle arrive en moyenne entre 1 et 5 ans après le début du changement d’alimentation. Avec un peu de chance tu seras au-dessus de cette moyenne, mais je ne vois pas trop l’intérêt d’attendre qu’elle survienne (sachant les effets néfastes que cela suppose), c’est à dire attendre que le stock se vide, alors qu’il suffit de l’entretenir régulièrement pour éviter tout problème. Je comprends qu’on rechigne à se lancer tout de suite, mais plus le temps passe, plus l’on prend de risque !

      En outre, faire un test tous les quelques mois pendant des années pour vérifier son taux, comme le soulignent les associations végétaliennes internationales, est un surcoût inutile pour la collectivité (ou pour notre poche, si c’est fait sans ordonnance).

      Certaines personnes en ont témoigné en commentaires, ces compléments ne sont même pas très chers: avec le Veg1, qui est encore plus complet que de la simple vitamine B12, il faut compter 9€ et quelques pour trois mois.

      Je reste très ferme sur ce sujet: le risque n’en vaut pas la peine. Prendre soin de sa santé à titre préventif n’est pas jeter de l’argent par les fenêtres.

  27. Coucou, j’ai une question, moi je me fais ma petite ampoule de vitamine D au début de l’hiver (+/- une deuxième a un mois si j’y pense). Du coup en quoi c’est mieux d’en prendre de plus petites quantités tous les jours ?
    Merci d’avance :)

  28. Salut Victoria !
    Je me permets de faire une petite remarque quant à ton article. En effet, la curcumine (principe actif du curcuma) est une molécule très rapidement éliminée et pas très efficace seule et il est recommandé de la coupler à la pipérine (principe actif du poivre) pour augmenter ses effets !

    En tout cas merci pour cet article très chouette !

    • Alors je suis d’accord sur le curcuma dont on entend beaucoup qu’il faut le coupler au poivre noir. Mais très attention aux gens qui prennent des médicaments (et non des compléments alimentaires – genre moi je suis traité pour de l’hypertension, traitement à vie). et il ne faut surtout pas prendre le curcuma avec du poivre au moment de prendre le médicament car ça fait baisser les effets du médicament (et comme je prends tout en meme temps le matin…)
      donc attention néanmoins :)

  29. Très bonne idée d’article. Moi j’aime bien e genre de produits, pourquoi s’en priver hein ?
    Je rentre juste d’Inde donc oui le Curcuma j’en ai entendu parler dans tous les sens. Je serais ravie de lire ton avis là-dessus une fois que tu auras un peu plus de recul.
    Enfin, petite question que je me pose toujours, peut-on mélanger les cures ? N’y a -il pas des contre-effets ?…etc…
    Merci

  30. Je prends de temps en temps des compliments alimentaires, en ce moment, je prends une cure dépuratif pour le foie à base de radis et d’artichaut!
    J’aime prendre des compléments alimentaires de temps en temps parce que faut dire que je me sens pas prête à changer entièrement mon alimentation!

  31. Merci Victoria pour cet article passionnant !

    Je suis flexitarienne pendant des années et mange peu de viande mais je n’avais pas entendu qu’on pouvait manquer de vitaminr B12 ! Je suis souvent fatiguée, avec une anémie chronique que soigne régulièrement mais sans effet probant.

    J’ai adopté une alimentation plus saine et végétale depuis un moment et je ne peux pas dire que je me sente plus en forme ! (Alors même que certains disent y voir un énorme changement ; que des blogueuses « healthy » vantent leur super forme). Mais je me dis maintenant que je m’y prends peut être mal…

    Merci pour cet article en tout cas. Carole

    • Coucou Carole !

      En effet la carence en B12 est peut-être une piste pour toi !

      Cela dit, je te rassure: je n’ai jamais ressenti d’incroyable évolution physique en changeant d’alimentation non plus: ça ne m’empêchait pas d’être souvent fatiguée, je ne me sentais pas spécialement plus énergétique, rien du tout ! Au final je me suis même rendu compte qu’en suivant les préceptes typiques et les aliments phares de la cuisine « healthy », mes maux de ventre empiraient. Il faut du temps pour trouver son équilibre, mais ce qui est absolument certain, c’est qu’il n’existe pas UNE cuisine saine et miraculeuse: ce qui est sain, c’est ce qui nous convient le mieux à nous. Par exemple, j’ai largement limité le cru (donc théoriquement j’ai moins d’apports en vitamines, minéraux etc…), j’ai quasiment arrêté les légumineuses, j’ai évincé tout plein d’aliments à la mode qui ne me convenaient pas (certains légumes, les oléagineux…) et au final je me sens mieux, tout en ayant des bilans sanguins parfaits ! :)

  32. Coucou ma belle :)

    Merci beaucoup pour cet article très complet et très intéressant !
    Je suis aussi de nature stressée donc je fais en ce moment même une cure de Magnésium et ça marche super bien ! Il m’arrive aussi, surtout en hiver, de prendre un complément de vitamine B12 :)

    A bientôt,
    Marine

  33. Cet article est très intéressant. Je prends de la B12 au quotidien pour les mêmes raisons que les tiennes, mais j’avoue n’avoir jamais fait vraiment attention à la vitamine D…Je vais me renseigner, merci!

  34. Je ne suis pas végétarienne mais je prends dorénavant du calcium (et magnésium) tous les jours et des ampoules de vitamine D à l’année à cause de mes allergies à la protéine de lait. Mes tests sanguins étaient catastrophiques car je ne digère aucun produit laitier animal (vache, chèvre ou brebis). Je les prends au petit déjeuner avec mon jus d’orange, je n’oublie donc que très rarement (et je me suis mise à l’Hépar pleine de calcium).
    Je ne suis pas fan des compléments alimentaires (une amie dont la mère travaillait dans ce domaine m’en avait un peu dissuadée… ) mais je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir trouver ces produits ! merci aux végétariens :-)

  35. J’aime beaucoup ton intro que je trouve modéré et qui présente bien la complexité de la question des compléments alimentaires. J’ai longtemps reculé devant la prise de compléments… Je suis de la team : si on mange bien, on en n’a pas besoin…. Et puis l’idée qu’il faudrait être à 100% de ses vitamines et minéraux me semblent peu représentative de ce qu’est / de ce dont a besoin un être vivant.
    Il est IMPOSSIBLE de faire le plein de tous les minéraux et vitamines (comment faisaient les humains avec des ressources sporadiques et uniquement locales) et notre corps s’est adapté à cet état de fait. On voit par exemple que manger en continu sans période « creuse » (jeûne, repos alimentaire, disette…) n’est pas si bon que ça pour notre corps et nos mécanismes de défense. mais que bien sûr ne pas avoir assez à manger est un problème de survie…
    Les questions – non résolues pour moi- sont donc qu’est ce qu’une carence réelle et qu’elles seraient finalement les conséquences d’une alimentation complétement médicalisées avec 0 carence ? à quel moment a t on Vraiment besoin d’un complément ? …

    Pour autant après 6 ans de végétarisme strict à grosse tendance végétalienne je prends depuis quelques jours de la B12…. Mes prises de sang de l’année dernière avaient montré une baisse de ma B12 tout en étant dans les normes. Mais en 1 an, devenue presque végétalienne, et après beaucoup de lectures il apparaît que c’est indispensable… Je verrais dans quelques mois avec une prise de sang… je ne suis pas satisfaite de cet état de fait mais j’essaie de faire la part des choses.

  36. Je suis assez étonnée par ton article, car les données sont assez anciennes, en particulier pour l’étude sur le magnésium.
    Pour ce qui est de la vitamine B12 et D, en ayant un minimum d’activité en extérieur et une alimentation saine, les apports seront présents en quantité largement suffisante… Évidemment, après il y a des cas particuliers, mais pour la France, on devrait pouvoir le faire. ;)

    • Hello Claire !

      Les sources actuelles ne manquent pas sur la carence en magnésium: tu peux faire la recherche toi-même, ou je peux te passer plein d’articles que j’ai trouvés si tu le souhaites. L’omniprésence du stress, notamment, et la prévalence toujours plus forte des aliments raffinés, entraînent des carences chroniques chez une grande partie de la population. C’est un problème connu.

      Quant à la vitamine B12, non, je resterai très ferme sur la question parce qu’affirmer le contraire est dangereux: une alimentation végétale ou proche du végétalisme, aussi équilibrée et variée qu’elle soit, ne suffit PAS à fournir les apports nécessaires, puisque seuls les produits animaux (ou artificiellement enrichis) en contiennent. J’ai même eu des témoignages de plusieurs personnes qui étaient en carence alors qu’elles mangeaient de la viande — ça arrive, la nature n’est pas parfaite et tous les organismes ne sont pas forcément performants sur tous les points.

      Enfin, concernant la vitamine D, les pays situés au-dessus du 35e parallèle ont une puissance de rayonnement solaire vraiment pauvre en hiver, généralement autour d’un indice 2, ou moins, pour la Belgique et le Nord de la France par exemple: les rayons étant bas, ils doivent traverser une couche d’atmosphère importante, et les UVB sont presque tous absorbés — or ce sont eux qui nous permettent de synthétiser la vitamine D. Si on ajoute à cela le fait que l’on reste davantage à l’intérieur en raison des conditions météorologiques, il est largement compréhensible qu’une supplémentation soit parfois (souvent) recommandée. On considère qu’en France, la production de vitamine D est surtout active entre avril et septembre. Là encore, le sujet est très documenté si tu veux regarder sur internet.

  37. Pingback: Links I Love #162 - Whatever WorksWhatever Works

  38. Ce sujet me passionne! Je prends moi aussi des compléments alimentaires régulièrement (probiotiques, oméga 3…). La difficulté, je trouve, est de trouver des formulations sans les additifs controversés pour la santé du type stéarate de magnesium et dioxyde de titane. En France, la marque Nutrixeal propose de bons produits, avec notamment des gélules d’oméga 3 d’huile de micro-algue (difficiles à trouver en magasin).

  39. Pingback: 5 compléments alimentaires naturels et efficaces #2 | Friendly Beauty – Blog green, positif et breton – Bien être, slow cosmétique, végétalisme, voyages, jolies choses…

Répondre

Naviguer