DIY // Un spray anti-moustique naturel et non gras

Je ne sais pas ce qu’il en est chez vous, mais ici à Amsterdam, où les températures depuis quelques mois sont tout à fait inhabituelles, les moustiques sont particulièrement nombreux et virulents.

Bien sûr, je fais partie de ces personnes qui les attirent comme du miel, si bien que la peau de mon corps entier est constellée de cicatrices et autres taches rougeâtres plus ou moins inflammées. Et je ne vous parle pas de toutes les nuits interrompues par leur petit bourdonnement sadique près de mon oreille ! À ce sujet, je vous recommande d’ailleurs cet épisode de Choses à savoir qui vous explique pourquoi certaines personnes se font plus piquer que d’autres: c’est instructif !

La lutte contre les insectes me pose néanmoins toujours des questions: les sprays comme les diffuseurs disponibles dans le commerce sont certes très efficaces, mais leurs molécules actives sont souvent peu saines, voire toxiques (notamment pour le système nerveux), et mal réglementées – vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans cet article, celui-ci, ou la fiche toxicologique de l’INRS sur le DEET, par exemple. Il m’arrive encore d’y avoir recours de temps en temps en situation extrême (pour les pays tropicaux, les zones humides…) mais dans la vie courante, je préfère m’en passer: nous n’avons pas envie de respirer au quotidien ce genre de substances ou de les laisser pénétrer dans notre peau, et encore moins envie que nos animaux en soient affectés aussi.

Ces dernières semaines, pourtant, j’ai vraiment failli craquer, à force de voir 2 ou 3 nouvelles boursouflures apparaître tous les matins sur ma peau.

À la place, j’ai sorti un arsenal d’huiles essentielles répulsives pour les moustiques (lavande et géranium sur mes poignets et mes pieds, citronnelle sur mes draps) et constaté une véritable amélioration: mon compagnon se faisait piquer, mais pas moi. Il faut dire qu’en effet, certaines HE contiennent des molécules dont l’odeur déplaît fortement à ces bestioles: celles qui sont riches en géraniol ou citronellol, par exemple, sont efficaces pour les éloigner.

C’est ainsi que j’ai eu l’idée de faire quelques recherches, et de me concocter un petit spray qui rassemble plusieurs de ces huiles – de quoi les emporter partout et les appliquer plus facilement, autant sur ma peau que sur mes vêtements ou dans mon lit, tout en évitant l’effet gras de nombreux produits anti-moustiques naturels.

Sans être une solution miracle (l’efficacité des HE dure 2-3 heures au grand maximum), ce petit spray fait maison a nettement réduit la quantité de mes piqûres, et au vu de sa facilité absolue de fabrication, j’en suis très satisfaite.

Je viens aujourd’hui partager la recette avec vous, en espérant qu’il vous aide aussi à passer quelques nuits plus tranquilles !diy-spray-anti-moustique-naturel-maison

♡ INGRÉDIENTS (pour 100mL de produit)

~70mL d’hydrolat de menthe poivrée – rafraîchit la température de la peau
2 cuillères à soupe de vodka pure ou d’alcool à friction – conservateur
15 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat ou bourbon – répulsif
15 gouttes d’huile essentielle de citronnelle – répulsif
10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa* – répulsif
5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie – légèrement répulsif, apaisant

*ou huile essentielle d’eucalyptus citronné, au choix

♡ PRÉPARATION ET UTILISATION

Dans un flacon spray sec et préalablement désinfecté, versez la vodka (ou l’alcool), puis les gouttes d’huile essentielle. Complétez avec l’hydrolat pour finir de remplir le contenant, et secouez pour mélanger.

Avant chaque utilisation, secouez énergiquement le flacon pour bien disperser les huiles. Vaporisez le produit sur la peau en évitant absolument le visage et les zones sensibles (j’en mets dans la nuque, le bas du dos, sur les bras, les chevilles…), voire aussi sur les textiles autour de vous (draps, rideaux, pyjama…). Si possible, renouvelez l’application toutes les 2-3 heures.

Conservez de préférence dans un endroit sombre et sec, pendant quelques semaines.diy-spray-anti-moustique-naturel-maison2

♡ NOTES

  • Parce qu’il contient des huiles essentielles puissantes, ce mélange maison est interdit aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes et aux jeunes enfants. Attention aussi en cas de sensibilité allergique à certains composants (geraniol, linalol…) ou d’asthme: consultez votre médecin en cas de doute avant utilisation.
  • Les huiles essentielles sont très photosensibilisantes: ne vous exposez pas au soleil dans les heures qui suivent l’application. Si vous avez besoin d’utiliser le produit en journée, privilégiez une application sur les vêtements.
  • Si l’effet gras ne vous dérange pas, ou si vous avez peur de l’effet asséchant de l’alcool sur une peau sensible, vous pouvez fabriquer plutôt une huile anti-moustique: il vous suffit d’utiliser les mêmes huiles essentielles, dans les mêmes proportions, mais de remplacer le mélange hydrolat/alcool par 100mL d’huile végétale (argan, amande douce, jojoba…). L’huile d’andiroba est intéressante pour cet usage, puisqu’elle a des propriétés répulsives pour les insectes. Bien sûr, cette huile ne pourra s’appliquer que sur la peau, pas sur les textiles – toujours sans s’exposer au soleil. Alternativement, sur la base du spray aqueux, vous pouvez ajouter quelques gouttes de glycérine végétale ou 1 cuillère à soupe de gel d’aloe vera dans le contenant avant de verser l’hydrolat: cela apportera un effet hydratant pour compenser l’alcool (mais là aussi, c’est moins pratique pour les tissus).
  • Attention: ce produit maison est un répulsif naturel qui vous aidera à éloigner les moustiques de nos zones tempérées, mais pas une protection 100% garantie – surtout la nuit, car la période d’efficacité n’est pas assez longue. De même, il ne saurait constituer une solution certaine contre les moustiques des zones tropicales, qui sont des espèces différentes. Si vous prévoyez un séjour dans une zone géographique touchée par des maladies transmises par leurs piqûres (paludisme, fièvre jaune, dengue chikungunya, zika…), parlez-en à votre médecin: des vaccins, un équipement spécial et/ou l’usage de répulsifs chimiques type DEET sera peut-être nécessaire. Priorité aux risques immédiats !

***

Ce produit pourrait-il vous intéresser ?
Quelles sont vos astuces contre les moustiques ?

36 commentaires

  1. Pour ma part je me badigeonne de citron et je dispose des demi citron avec des clous de girofles planté dedans un peu partout au tour du lit, pas loin des fenêtres … Et ça fonctionne plutôt bien même en camping sous une tente ;)

    • Ah ça m’intéresse ! Combien de temps tiennent ces citrons, il faut les renouveler régulièrement ?
      Je crois que ça me ferait un peu mal au coeur d’utiliser un fruit comestible pour ça haha mais je peux sûrement dépasser ce blocage psychologique ! ;)

    • Une amie fait la même chose chez elle. Elle coupe un citron en 2 et y plante des clous de girofle dedans et dépose chaque moitié de chaque coté du lit. ils n’ont pas eut une piqure de moustique pour l’instant la nuit.

  2. Aaaah ça ça m’interesse! Je fais une belle réaction aux piqûres de moustiques, l’an dernier une piqûre pouvait aller jusqu’à 7-8cm de diamètre… sans gratter en plus!!! Pour l’instant je n’ai pas eu de piqûre cet été, je touche du bois… mais je sens que ça va venir, je prends ta recette! :-)

    • Oh la la ma pauvre ! Ça m’est arrivé aussi cette année, j’avais l’impression d’avoir un double coude d’un côté parce que ma piqûre dans cette zone formait une sorte de dôme sur plusieurs centimètres haha ! Vive l’allergie aux moustiques ! (Nope.)

      • Pour les personnes sensibles aux piqures de moustiques, la solution pour éviter les réactions excessives / allergiques existe. Après bien des recherches, j’ai trouvé mon sauveur et je vous le recommande chaudement.
        Avant c’était : gonflements, rougeurs énormes même sans gratter, démangeaisons et marques de 5 à 10 cm de diamètre pouvant persister jusqu’à 2 mois. L’été, c’était difficile et rien n’y faisait (produits naturels, gels apaisants inefficaces, crèmes à la cortisone prescrites par les médecins…).
        Mais ça c’était AVANT ! ;-)
        Je vous recommande un petit objet qui a, sans rire, changé ma vie et dont je ne me passe plus (aucun produit chimique).
        Il s’agit de « Bite away » : ça ressemble à un gros stylo et ça agit sur les piqures grâce à de la chaleur appliquée entre 3 et 6 secondes. Magique. Efficace. Simplissime d’utilisation. Ce n’est pas bien agréable sur les zones du corps où la peau est la plus fine (cheville par exemple), mais quel soulagement après.
        Il est vente un peu partout sur le web, mais les avis disponibles sur amaz*** vous permettront de vous faire votre propre opinion. Je n’ai pas d’action chez eux, mais je devrais ! Les amis et famille qui l’ont testé chez moi s’en sont tous acheté un.
        C’est assez méconnu en France. Beaucoup de voyageurs l’utilisent en Asie du sud est et en Afrique, où piqure de moustique grattée = risque d’infection facile. Cela fonctionne bien sur les piqûres de moustiques tigres aussi.
        Bon courage !

  3. Je n’utilise pas les HE car mon chat aime bien rôder près du lit et j’ai lu que c’était pas top pour les petits félins ! (et j’ai moi-même du mal avec l’odeur…)
    Ça fait plusieurs étés que je prends de l’homéopathie « anti-moustiques » (Ledum palustre + apis mellifica) et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien (testé en Belgique, France, Italie, Croatie…). Sans ça je suis attaquée par les moustiques et les piqûres sont extrêmement douloureuses !

  4. Bonjour Victoria
    ta recette m »intéresser énormément car je cherchais un anti-moustique assez naturelle.
    J’aimerais savoir si l’alcool peut être remplacé par un conservateur comme la vitamine E ou l’extrait de pépins de pamplemousse ou encore par de l »alcool à 70° ??
    Je te remercie par avance pour ta réponse. Très belle continuation, j’aime beaucoup ton blog même si je ne commente jamais :(

    • Coucou Lyli !

      C’est adorable, merci ! Et merci de m’avoir laissé un petit mot cette fois-ci !

      Je te confirme que tu peux remplacer la vodka par de l’alcool à 70 – je crois que c’est justement le degré de l’alcool de friction, qui est très similaire.

      La vitamine E serait en revanche inadaptée parce qu’elle conserve surtout les huiles, mais je pense que l’extrait de pépins de pamplemousse pourrait tout à fait convenir aussi ! Je ne sais pas quel serait le dosage en revanche, mais ce serait un moyen d’avoir un spray majoritairement à base d’hydrolat et sans alcool.

      La seule chose que je me demande, c’est si une simple base aqueuse ne fixerait pas moins les molécules odorantes (les parfums sont à base d’alcool justement, après tout), mais la différence est sans doute minime. Il est aussi possible qu’il faille davantage secouer avant utilisation car les HE ne sont pas solubles dans l’eau ! :)

      Bref, ce serait intéressant de tester !

  5. En fait les moustiques ne te piquent pas parce qu’avec les valeurs d’alcool ils sont complètement bourrés et ils te loupent! C’est ça le secret :D
    Trêve de bêtises, merci pour cette recette, chez nous on a installé des moustiquaires au dessus des lits des enfants (radical!) mais je vais tester ce mélange pour nous :)

    • Tu m’as cernée ! Je mets 2 cuillères à soupe de vodka dans mon flacon et ensuite je me siffle le reste en douce, efficacité redoutable garantie ! D’ailleurs à ce stade si les moustiques me piquent je ne le sens même pas ;)

  6. Nous avons aussi tous un moustiquaire au dessus de nos lits. Plus besoin de produit et plus jamais de piqûres !

    • Ça c’est vraiment idéal ! J’en avais une aussi quand j’étais plus jeune mais malheureusement je suis allergique aux acariens / à la poussière et c’était l’enfer, j’avais des rhinites allergiques pas possibles à moins de laver tout le temps la moustiquaire, ce qui n’est pas très pratique :(

  7. J’utilise le spray Anti-moustique de la marque Puressentiel, qui marche très bien, plusieurs heures, même en région tropicale. Aucun problème à Cuba par exemple, et j’étais contente de ne pas m’asperger de produits chimiques comme les autres personnes m’accompagnant!
    Et leur roll apaisant est bien aussi, et soulage très rapidement, si jamais on n’a pas mis d’anti-moustiques assez tôt. ;)

  8. Bonjour Victoria,
    Merci pour cette recette ! Il ne me manque que l’eucalyptus citronné que je ne connais pas. Est-ce que tu t’en sers pour d’autres applications également ?
    Pour ma part je cherche des solutions contre les tiques.. j’habite en Alsace (région la plus touchée) et nous prévoyons un bivouac avec mon chéri. Apparemment les HE de tea tree et litsee citronnée seraient efficaces (ce qui ne remplace pas une protection vêtements ainsi qu’un contrôle bien sûr). J’hésite également à me tournée vers une protection chimique, comme toi je ne les utilise qu’en zone à risques normalement, mais je fais une psychose sur ces petites bébêtes :(

  9. Ici dans le Piémont nous sommes près des rizières et au pied des Alpes, les moustiques sont virulents et extremement nombreux ! Les logements sont souvent équipés de moustiquaires aux fenetres. Ce qui évite le souci des acariens et laisse passer l’air.

    Le mois dernier nous avons déménagé dans une ferme et nous les avons construites nous-memes à peu de prix avec des tasseaux. C’est mon astuce la plus efficace :)

    Pour le reste, lorsque je sors j’utilise une protection chimique, ce qui ne m’enchante guère. Je suis donc très curieuse de tester ton spray diy, tu m’as intriguée !

  10. Je fais partie du clan des allergiques aux piqures de moustique… Et je dois avouer que si le reste de l’année je fais attention aux produits chimiques etc, pendant 2-3 mois l’été je dégaine ma crème à la cortisone (si piqure il y a), ma prise diffusante, et mon Insectécran si je pars quelque part. Ça me pourrit trop la vie quand je me fais piquer :( Petite amélioration cette année cela dit, j’ai visiblement trouvé un amoureux plus appétissant que moi aux yeux des moustiques! #sourirediabolique Du coup c’est peut être l’occasion de revoir mon arsenal avec un peu moins de chimie toxique ;)

    • Bonjour Lise, team allergique aussi ! Je me permets de te conseiller bite-away (voir mon commentaire plus haut). Ça n’empêche pas les piqûres, mais j’ai viré mes crèmes à la cortisone depuis (youpi !). Bon courage !

  11. Merci pour l’info Victoria je vais essayer ce spray pour mon prochain voyage en sac à dos ! J’avais à l’époque acheté des spray supers connu pour aller en Asie comme Insect Ecran par exemple, et ben je me suis vite rendu compte que c’est de la belle camelote… en tout cas c’est pas du tout adapté pour les climats tropicaux ce qui soit dit en passant élimine bon nombre de voyages et pays de la carte…

    En Thaïlande, un local nous avait passé aux îles Similan une espèce de crème de lait naturelle, cela ne payait pas de mine mais c’était terriblement efficace !!

    La morale de cette histoire : vaut mieux opter pour un produit local et/ou naturel :)

  12. Merci pour cette recette Victoria!
    Malheureusement je ne pourrais pas la tester car j’allaite encore mon bébé. Les autres années j’utilisais ces diffuseurs avec une prise même si je sais que c’est pas top mais très efficace. Cette année je prends seulement mon mal en patience…

    • Il y a très peu d’alcool dans la formule mais de toute façon comme précisé dans les notes, par précaution je ne conseille pas de s’exposer au soleil après avoir appliqué ce produit ! :)

  13. Merci pour cette recette d’antimoustique naturelle. Difficile de savoir ce qu’il faut mettre et le moustique tigre est chez nous. J’ai acheté un antimoustique en parapharmacie et il ne fonctionnait absolument pas. Par contre, il sentait très mauvais…

  14. J’ai empiriquement remarqué en ce début d’été que le monoï était très efficace comme répulsif… Toute ma famille se réveillait avec 3 ou 4 piqûres, et moi j’étais épargnée ! Magique ! (Et pourtant j’ai toujours été un aimant à moustique)

  15. Bonjour Victoria 💚
    Que ce soit en interne ou externe, je n’utilise / mélange jamais les HE à une solution aqueuse (eau, hydrolat). À confirmer avec une aromathérapeute ? À la limite, je dirai que l’on peut utiliser l’aloe vera comme support.
    * Après quelques recherches sur internet *
    J’ai trouvé deux articles (je ne peux pas mettre les liens – ton robot spamerait mon commentaire) : un sur Aromazone, et l’autre sur le site Plante Essentielle : les huiles essentielles ne sont, effectivement, pas solubles dans l’eau.
    Pour réaliser un mélange anti-moustique, on peut donc utiliser une huile sèche et/ou la couper avec un peu d’aloe vera (50/50).
    Bon séjour jolie Victoria (j’ai vu sur Twitter que tu étais partie pour un mariage) ✨

    • Coucou Mély !

      Effectivement, les huiles essentielles ne sont pas du tout solubles dans l’eau !

      La présence de vodka aide à les disperser davantage (elles sont solubles dans l’alcool), mais c’est pour cela qu’il faut secouer énergiquement le mélange avant utilisation pour que seule une infime dose se dépose sur la peau. C’est aussi pour cela que l’on reste à un dosage très faible, autour de 2%, pour éviter tout risque d’irritation. Si besoin, on peut choisir d’ajouter un dispersant en plus, comme on en trouve chez Aroma Zone justement, si on veut être tout à fait sûr/e.

      Il y a aussi une question de choix judicieux des huiles essentielles: à part la citronnelle, les autres HE ne sont pas spécialement dermocaustiques, voire s’appliquent sans problème pures sur la peau.

      Et bien évidemment, comme toujours avec les huiles essentielles, en cas de sensibilité, on préfère diluer dans l’huile (cf recommandation proposée dans les notes) ou on évite complètement le contact avec la peau et on vaporise seulement sur les vêtements !

  16. Merci de nous avoir partagé cette recette ! Je suis aussi un aimant à moustique (au plus grand bonheur de mon chéri qui ne se fait plus piquer depuis qu’on est ensemble U.U) et je fais parfois de grosses réactions, avec des auréoles de plusieurs centimètres.
    Quand j’étais en Afrique du Sud, j’ai du utiliser du DEET, je suis sortie une seule fois sans pendant dix minutes et me suis faites piquée trois fois … mais c’est vraiment une cochonnerie ce produit, ça irrite la peau et ça n’empoisonne pas que les moustiques mais aussi les autres insectes, on dormait sous une moustiquaire imprégnée et on retrouvait des insectes morts tous les matins sur le sol, l’angoisse.
    Il y a beaucoup de moustiques aussi en Allemagne mais je n’utilise maintenant que des huiles essentielles (et puis si je me fais piqué de temps en temps, en appliquant une goutte d’he de lavande, ça calme bien l’irritation).
    Bonne journée, sous la chaleur d’Amsterdam !

  17. Dès que j’ai lu cet article, je me suis précipitée sur le site d’Aroma zone, car les produits vendus dans le commerce, en plus d’etre très toxiques sont totalement inefficaces. Je viens de fabriquer ma lotion, on verra bien… un grand merci en tous cas !
    PS : un petit article sur tes produits phares d’Aroma zone me serait bien utile, il y a tellement de choses que l’on s’y perd. Je dis ça comme ça 😉

  18. Merci pour cette recette ! Je cherchais justement une alternative naturelle pour l’anti-moustique (me faisant dévorer chaque été, parfois avec des marques de boutons persistantes).
    Je vais la tester de ce pas :)
    Bise

  19. J’ai 2 fils qui dorment dans la même chambre et un seul se fait dévorer par les moustiques. En début d’été, j’ai essayé un spray aux huiles essentielles qui n’a pas suffit à le protéger et finalement la solution la plus efficace et la plus économique (et peut être même la plus écologique) a été de les mettre sous une moustiquaire non imprégnée.Ça a été radical!(mais pour les voyages ou en camping, je garde ta recette en tête 😊)

  20. Ahhhh ! J’arrive un poil trop tard, mais maintenant je sais comment m’équiper pour l’année prochaine ;)

    Merci pour l’astuce, à bientôt.

Répondre

Naviguer