Orzotto de printemps au Multicook & Grains

Il faut que je vous fasse une confession: contrairement à beaucoup de monde, je n’ai jamais rien trouvé d’extraordinaire au risotto. Cela peut être très bon, et j’apprécie toujours ceux que l’on me sert, mais je pourrais aussi tout à fait m’en passer pour le reste de ma vie. Je crois que c’est une question de texture: j’ai toujours préféré les riz longs asiatiques (basmati, thaï…), légers et aérés, au riz rond que je trouve plus lourd et plus « pâteux » en bouche, car bien plus riche en amidon.

Et puis il y a quelques jours, au restaurant, j’ai découvert l’orzotto, une autre spécialité italienne qui est pourtant beaucoup moins connue dans nos contrées. Le principe est le même: un mouillage au vin blanc, une cuisson douce et lente, et une consistance finale crémeuse, mais en remplaçant le riz arborio par des grains d’orge perlé (semblables à de l’Ebly). J’ai beaucoup aimé le rendu, moins compact que le risotto, mais tout aussi gourmand !

Je n’aurais sans doute pas essayé de reproduire cette recette à la maison d’ordinaire, car je déteste devoir surveiller constamment ma casserole, mais j’ai profité d’avoir reçu le Multicook & Grains de Moulinex à tester pour me lancer. C’était tellement bon et simple que je viens partager la marche à suivre avec vous aujourd’hui ! orzotto-orge-perle-asperges orzotto-orge-perle-asperges2moulinex-multicookandgraines

Que vaut le Multicook & Grains ?

C’est la première fois que je possède un multicuiseur électrique de ce genre, et je le trouve assez hallucinant de praticité, surtout pour son prix: il sert à effectuer toutes sortes de cuissons (mijotée, wok, vapeur, soupes, risotto, pain, gâteaux, yaourt…), avec une spécialité particulière pour la préparation des céréales et les légumineuses, dont le temps de trempage est largement réduit. Il y a aussi un mode « Nutri + » qui préserve jusqu’à 50% de minéraux et 34% de vitamines supplémentaires par rapport à une cuisson à la casserole, ce que je trouve très intéressant pour une cuisine plus saine.

Dans tous les cas, on ne doit pratiquement rien faire, et on peut programmer la cuisson à l’avance pour que tout soit prêt et chaud en rentrant à la maison ! Même mon cher et tendre, qui n’est pas un as des fourneaux, peut désormais cuire son riz ou ses légumineuses en suivant les instructions du mode automatique, sans devoir me redemander à chaque fois comment s’y prendre (hourra !).

Finalement, le seul défaut de cet appareil est sans doute sa taille: il sera un peu encombrant dans les toutes petites cuisines, ou alors il faut prévoir un endroit dans votre placard pour le ranger après chaque utilisation. À part pour ce point, je ne peux que vous le recommander chaudement si vous avez besoin de vous faciliter un peu la vie en cuisine !orzotto-orge-perle-asperges3

♡ Ingrédients (pour 4 personnes)

900mL de bouillon de légumes
350g d’asperges vertes
200g d’orge perlé
50g de petits pois extra fins ou de jeunes fèves, frais ou surgelés
50g de pecorino ou parmesan fraîchement râpé
1 verre de vin blanc sec
1/2 oignon
1 petite gousse d’ail
1/2 petit citron bio
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Thym ou basilic frais
Fleur de sel, poivre du moulin

♡ Préparation

  1. Hachez finement l’oignon et l’ail. Pelez si besoin vos asperges, et retirez leur partie dure en bas de tige. Coupez-les en tranches grossières, en réservant les pointes.
  2. Sélectionnez le mode « Wok / Sauté » de l’appareil, pour 15 minutes. Versez l’huile d’olive et les oignons dans la cuve, lancez la cuisson, et faites revenir pendant quelques minutes, le temps qu’ils deviennent translucides. Ajoutez l’ail, les tronçons d’asperges et l’orge perlé sec, et faites revenir encore à nouveau pendant 1 ou 2 minutes en mélangeant bien. Déglacez en ajoutant le vin blanc, et laissez mijoter pendant quelques minutes jusqu’à ce que le liquide se soit presque entièrement réduit. Ajoutez alors le bouillon de légumes.
  3. Sélectionnez le mode « Mijoté », pour 1h10, fermez le couvercle et démarrez la cuisson. À partir de 45 minutes de cuisson, remuez de temps en temps pour éviter que l’orge n’adhère au fond de la cuve. Lorsqu’il ne reste que 5 minutes, ajoutez les pointes d’asperges et les petits pois.
  4. Lorsque la cuisson est terminée, ajoutez le pecorino râpé, le zeste du citron, et quelques feuilles de thym ou de basilic si vous le souhaitez. Mélangez bien, salez, poivrez, et servez immédiatement: l’orzotto, comme le risotto, ne supporte pas très bien une préparation à l’avance.

Astuce: Pour un résultat plus esthétique, avec des invités par exemple, vous pouvez blanchir les pointes d’asperges à part, en les cuisant quelques minutes dans de l’eau bouillante, et les ajouter au-dessus de chaque assiette au moment de servir. Elles resteront ainsi plus jolies et al dente.

Les légumes utilisés ici (oui, encore des asperges, pour profiter jusqu’au bout de leur courte saison !) seront bien sûr remplaçables par d’autres variétés si vous le souhaitez.orzotto-orge-perle-asperges4 Orzotto de printemps aux asperges (orge perlé) - Mango & Salt

Connaissiez-vous l’orzotto ?
Êtes-vous adeptes des multicuiseurs, ou plutôt novices comme moi ?

Article sponsorisé pour Moulinex

12 commentaires

  1. Bonjour Victoria ♡
    Je trouve cela très chouette comme article : c’est un article sponsorisé, certes (je sais que beaucoup ont du mal à « accueillir » ce genre d’article, mais personnellement, lorsque je sais que l’éthique + les valeurs de la blogueuse sont très authentiques, cela ne me dérange pas : AU CONTRAIRE… je sais par avance que ça sera une petite pépite ✩).
    C’est une machine intéressante & versatile pour toute les personnes cuisinant peu (par manque de temps ou d’envie), et pratique pour cuisiner beaucoup de choses de plusieurs manières différentes.
    En toute sincérité, je n’ai jamais eu d’autocuisseurs, mais cela fait près d’un an que je réfléchis à en acquérir une… ignorant laquelle choisir (tant de choix !), et ne prenant pas le temps pour réellement chercher, je ne me suis pas lancée.
    Mais je garde précieusement celle-ci en lien pour mes futures recherches, si je me décide un jour ♥
    (Je l’ai ajouté dans ma « wishlist » secrète sur Pinterest ✭
    Belle journée Victoria, et merci encore ♡

  2. oooh, je note cette recette, comme toi, j’aime le rizotto à l’occasion, mais le coté trop pâteux me dérange un peu, je fini même par faire une « espèce de rizotto » puisque je le fais au riz thaï et réduit en cuisson.
    Mais cette recette a l’air super, c’est aussi l’occasion d’utiliser autrement l’orge.

    Tu me donnes envie avec le robot, j’ai toujours été faible pour les appareil qui nous facilite la vie. ( en témoigne ma machine a soupe, mon extracteur, ma theiere qui infuse toute seule… sans etre dans la surconsommation, j’utilise tout ce que j’ai ( que je demande souvent en cadeau ^^ :) )
    Belle journée.

  3. « sans devoir me redemander à chaque fois comment s’y prendre »
    Cette phrase évoque des scènes familières ;)

  4. J’ai vu passer pas mal de tests de cet cuiseur et j’avoue que, même si je n’ai pas l’habitude de craquer sur plein de « gadgets » en cuisine, j’avoue que le combo « légumineuses-céréales-pains-yaourts » me ferait bien changer d’avis !
    En revanche il y a un truc qui m’intrigue, tu dis que ça permet de réduire le temps de trempage des légumineuses, mais comment cela fonctionne ? Est-ce que le trempage est « intégré » à la cuisson, ou bien tu fais quand même tremper à côté + cuisson après ?
    Je n’ai, je crois, jamais gouté l’orge perlé, je me connais, je n’aurais jamais le courage d’en faire un orzotto, mais je vais tâcher d’en trouver pour goûter !

  5. Merci pour cette recette. Je ne suis pas du tout adepte des autocuiseurs mais je la transposerai volontiers dans ma casserole! J’utilise de mon côté la cuisson façon risotto avec de l’epeautre, j’aime beaucoup. Et pour le vrai risotto, mon secret est d’utiliser du riz carnaroli au lieu de l’arborio, vraiment ça change tout, ça donne un résultat beaucoup mois pâteux.
    Bonne journée Victoria!

  6. Coucou Victoria :)
    Plutôt pas mal cette recette ! J’ai bien envie de gouter cette alternative au risotto :)
    Belle journée !

  7. Je suis bien d’accord avec toi, à quantité égale, j’ai l’impression que le risotto est plus lourd et « bourratif » que le riz asiatique. Du coup, je le réservais aux repas d’hiver exclusivement.
    Depuis que je vis en Indonésie, j’ai testé une recette de risotto qui va bien avec l’été et les beaux jours: risotto crevette-coco-citron vert. On trouve facilement la recette en ligne. Un délice!
    Mais du coup, tu me donnes des idées, je testerai bien également cet orzotto!

    Bon appétit!
    Paul Gili

  8. Hello !

    Comme toi, je suis loin d’apprécier le risotto à sa « juste valeur ». Je ne rechigne pas lorsque l’on m’en sert, mais je n’en fais jamais.

    Par contre, cette recette m’intrigue et le fait que tu l’ais marié avec de l’asperge m’attire.

    Recette a essayer :)

  9. Pingback: Retour en Écosse #2 – L'île de Skye - Mango and Salt

Répondre

Naviguer