Beach de Bobbi Brown

Je sais bien qu’il est un peu absurde, dans un sens, de vous parler de parfums à travers un écran froid et inodore. Mais l’univers olfactif est l’un de mes péchés mignons, et même si mes mots ne pourront jamais vous transmettre une senteur exacte, j’aime de temps en temps attirer votre attention sur l’une ou l’autre de mes découvertes, pour le simple plaisir de les partager et peut-être susciter chez vous l’envie d’aller les sentir à votre tour.

Je ne serai donc pas longue pour vous présenter le parfum Beach de Bobbi Brown, mon dernier coup de coeur en date, un jus propre, chaleureux et sablé qui rappelle les caresses du soleil et le sel de la mer en été.

beach-bobbi-brown2

Même s’il commence très fort avec une envolée presque métallique, un peu trop « détergente » pour certains nez*, Beach est essentiellement un parfum intime, solaire et réconfortant, à porter pour soi. Après l’apparition d’une jolie note d’agrumes qui égaye beaucoup le mélange, il se transforme petit-à-petit en une fragrance propre (fleur d’oranger, jasmin lacté) et poudrée (musc) avec une touche d’eau salée, de sable.

Il m’évoque notamment le savon, la crème pour le corps, la peau qui chauffe au soleil, le vent sur la plage, les vagues, le surf, quelque chose de très estival sans qu’il n’y ait aucune référence aux typiques noix-de-coco et monoï.

Je le vaporise tout particulièrement sur mes vêtements, parce que la senteur qui persiste après plusieurs heures correspond exactement à ce que j’aime trouver sur mes t-shirts ou mes draps pour être bien: un peu de fleur d’oranger sucrée, du « propre », du frais, avec un fond réconfortant. La parfaite fragrance casual lorsque l’on ne supporte pas les notes trop épicées, trop ambrées ou trop vanillées, et que l’on veut simplement sentir bon de près.

Si cet univers fait écho à vos goûts olfactifs ou que vous êtes une grande beach lover, allez découvrir ce petit flacon au corner Bobbi Brown le plus proche et dîtes-moi ce que vous en avez pensé! C’est une création assez surprenante pour nos nez européens, mais il pourrait bien générer quelques coups de foudre.

***

Connaissez-vous les parfums Bobbi Brown?

*Ce sont ces premières notes qui m’avaient dissuadée de craquer pour Beach la première fois que je l’ai senti. Finalement, je m’y suis habituée, et la découverte des notes plus tardives du parfum, si agréables sur ma peau, m’a fait changer d’avis.

32 commentaires

  1. J’aime beaucoup la façon dont tu parles des parfums et senteurs en général sur ton blog. Celui-ci donne envie. Une odeur réconfortante sûrement pour une fin d’été qui s’étire. Bises

  2. Tu as une belle plume pour décrire les fragrances (t’es tu inspiré de Patrick Suskind? ;) )
    Pour ma part j’ai déjà trouvé mon parfum, le seul, l’unique. Je le porte depuis 8 ans et je ne m’en lasserai jamais.

  3. À la lecture de ton article, j’ai juste un peu trop envie d’aller sentir ce parfum en fin de journée à la boutique de Bruxelles :) Je ne les ai jamais sentis !

  4. Ta jolie description donne envie :) Pour ma part, généralement très fidèle au même parfum, j’oscille en ce moment entre trois fragrances : « Orchydée vanille » de Van Cleef & Arpels (parfum du coeur car je l’ai acheté en Australie, n’en pouvant plus de ne pas pouvoir me parfumer), « Jeux de peau » de Serge Lutens (que j’aime beaucoup mais qui est très « lourd », très fort). Et pour compenser les jours où je veux de la fraîcheur, je viens de m’offrir « L’eau des familles » de Bien-Être, qui ne coûte quasiment rien (genre 8€) et qui est une eau de cologne fraîche (mandarine, fleur de coton, musc blanc). Mais je sens qu’il me manque la tonalité fraîche parfaite pour que je sois comblée. Le Bobbi Brown est à sentir, du coup :) Bonne journée Victoria !

  5. Coucou,
    Je termine mon parfum actuel et je pense me laisser tenter, la description que tu en fais me fait très envie! J’ai eu un parfum comme ça qui rappelait l’été, ensoleille moi de chez gas bijoux, il portait plutôt bien son nom mais les notes rappelant le monoï étaient peut être un peu trop présentes.
    Comment est la tenue sur le peau, j’ai une peau de brune et les parfums tiennent très peu sur moi?
    Je me souviens que tu avais hésité avec bath, tu as eu l’occasion de le sentir comment est il?
    Des bises

  6. ce parfum à l’air très agréable! c’est vrai que ta description donne envie de le découvrir. Depuis longtemps j’ai toujours le même parfum qui n’est pas de marque connue, il n’y a pas de mélange d’odeurs c’est simplement à l’orchidée blanche et c’est bio (je trouve souvent que les mélanges sont trop chargés au lieu d’être subtils) comme en + il y a l’odeur de mon shampooing, de mes produits pour cheveux ect… je préfère quelque chose d’uni pour un parfum. Il est de la marque « aorelle » et il est super apaisant (il y a marqué « anti-stress » sur le flacon). Si j’en parle c’est parce que je trouve qu’il correspond assez bien à l’idée que je me fait de l’univers de ton blog et ca ne m’étonnerai pas que l’odeur de l’orchidée te plaise? mais peut-etre que je me trompe totalement! Pour donner une idée de l’odeur je dirai qu’il rappelle un matin d’hiver froid et ensoleilé, le soleil qui se lève et qui fait le ciel tout rose ou bien un pull tout et délicat doux en laine blanche… ce genre de choses! mais ça peut paraitre un peu abstrait x)!

  7. Je suis peu attirée par ce parfum, peut-être justement à cause de ces notes étranges de départ. En terme de parfum de « plage » j’adore beach Walk de maison margiela. mais c’est un parfum cher… Comme mes aimés parfums de chez l’Artisan parfumeur (Bois Farine ou DzongKha… je me tourne de plus en plus vers ces parfums « luxe » qui sont moins mainstream et souvent ont plus de caractère.
    marie

  8. Bonjour Victoria ! Ce parfum m’attire ENORMEMENT, je ne manquerai pas de le sentir dès que possible. Pour ma part j’ai découvert Aôd de Lostmarc’h l’année dernière, et quel bonheur ! L’odeur de la serviette de plage lorsque l’on est allongé dessus, sable un peu froid/mouillé, crème solaire et p’tit vent sur la peau (c’est une marque bretonne ;)). les notes qui restent sentent également le propre, pas une pointe de senteur sucre-vanille qui m’écœure vite. Et le prix (69 euros les 100ml) est à mes yeux raisonnable au vu de la qualité proposée.
    Merci pour ton joli blog,
    Hélène

    • Tu m’as donné envie d’en savoir plus sur ce parfum. Ne trouvant ni boutique ni revendeur dans ma région pour l’essayer (je suis archi difficile)j’ai écrit à Lostmar’ch qui me fait parvenir un échantillon de Aôd.

      • Très bonne idée! Je ne sais pas du tout si ces deux parfums se ressemblent, j’en doute un peu, mais les parfums Lostmarc’h me font tellement envie aussi…

    • Après avoir acheté le roll-on Beach de Bobbi Brown…effectivement ils ne se ressemblent pas du tout ! Beach est beaucoup plus « fleur d’oranger », je l’aime vraiment, mais je préfère définitivement mon p’tit parfum breton, tous les Lostmarc’h ont fait chavirer mon cœur.
      Bonne fin de journée !

  9. Pingback: Sea Island Cotton « Mango and Salt

  10. Pingback: Beauty Discoveries #8 « Mango and Salt

  11. J’ai plusieurs parfums que j’alterne selon mes humeurs mais celui-là, c’est vraiment moi.

    Dingue de soleil et de chaleur, je le trouve réconfortant, enivrant mais dans le bon sens du terme, clean et féminin.

    Dommage que sur moi, la tenue ne soit pas géniale. Je lui cherche un dupe avec une meilleure tenue du coup (si tu en connais je suis très preneuse).

    Clara

  12. Pingback: Beauty Discoveries #17 - Mango and Salt

  13. Pingback: Beauty Discoveries #19 - Mango and Salt

  14. Pingback: Mon Best Of 2017 - Mango and Salt

  15. Pingback: Beauty Discoveries #28 - Mango and Salt

Répondre

Naviguer