Galettes de patate douce & échalote

Je vous en parlais dans cet article: je suis parfois frustrée par les « steaks végétaux » et autres galettes végétariennes à base de légumineuses. Pour moi, la nature légèrement farineuse des haricots, pois chiches et lentilles n’a rien à voir avec les textures charnues, grassouillettes et fondantes dont je rêve quand je suis d’humeur gourmande. Les gros champignons rôtis ont été ma plus belle découverte de l’année dernière à ce sujet, mais je viens d’en faire une autre, et pas des moindres !

L’idée m’est venue soudainement (comme souvent) samedi dernier. J’ai imaginé de façon très précise le moelleux d’une sorte de steak de patate douce, que l’on pourrait par exemple inclure dans un burger. Ni de une, ni de deux, il fallait que je trouve une manière de la réaliser !

J’ai d’abord voulu rôtir une tranche épaisse de patate douce, mais cela me semblait un peu trop basique. Alors j’ai pensé à confectionner une galette, dont les ingrédients ne couvriraient pas le goût originel du tubercule. Je n’avais pas vraiment idée des proportions à prévoir, ni de la façon de consolider le tout, alors j’ai fait des recherches et comparé quelques recettes. Étonnamment, aucune ne correspondait exactement à ce que je recherchais, à part celle-ci, dont j’ai aimé la simplicité.

Je l’ai adaptée à la texture que j’avais imaginée en changeant le mode de cuisson et de traitement des patates douces, ainsi que le style des échalotes. Bingo ! Le résultat a presque dépassé mes espérances. Nous avons trouvé ça absolument délicieux: charnu et moelleux, avec une saveur douce, légèrement sucrée, et parfaitement relevée grâce aux échalotes… Miam !

Vous pourrez déguster ces galettes telles quelles, en accompagnement d’autres aliments (cf notes en fin d’article), ou les utiliser dans un veggie burger. Je suis justement en train de mettre au point une recette à ce sujet, donc restez connectés ! ;)

galettes-patate-douce galettes-patate-douce2

♡ Ingrédients (pour environ 6 galettes moyennes)

700g de patates douces
60g de farine neutre de votre choix (blé, épeautre, mix sans gluten…)
2 échalotes
1 oeuf ou 1 càc de graines de chia
Huile d’olive
Sirop d’agave
Fleur de sel, poivre du moulin

♡ Préparation (commencer environ 1h à l’avance)

Préchauffez votre four à 200 degrés. Pelez les patates douces, découpez-les en tranches, et enrobez celles-ci d’un filet d’huile d’olive. Enfournez-les dans un grand plat à gratin pendant environ 30 minutes, ou jusqu’à ce que les morceaux deviennent bien tendres.

Sortez les patates douces du four, et écrasez-les en purée dans un saladier. Réservez.

Hachez les échalotes. Faites les revenir dans une poêle chauffée avec un peu d’huile pendant 2-3 minutes, le temps qu’elles s’attendrissent et se dorent légèrement. Ajoutez un trait de sirop d’agave (à peu près 1/2 càc par exemple) et faites revenir encore un petit peu avant de couper le feu.

Dans le saladier contenant la purée de patates douces, ajoutez les échalotes caramélisées, la farine, l’oeuf ou les graines de chia, un peu de sel et de poivre. Mélangez à la fourchette pour que tout soit bien lié.

Chauffez un peu d’huile dans une poêle à feu moyen. Prélevez ensuite une grosse cuillère à soupe du mélange et déposez-le dans la poêle, en l’étalant un peu pour qu’il prenne la forme d’une galette. N’hésitez pas à faire cuire deux galettes en même temps si votre poêle est suffisamment grande, ça ira beaucoup plus vite.

Laissez cuire quelques minutes sur la première face, en vérifiant de temps en temps que ça ne brûle pas. Retournez la galette à l’aide d’une spatule, et cuisez l’autre face pendant quelques minutes également. Une fois prête, réservez la galette dans un endroit où elle restera chaude en attendant.

Répétez l’opération jusqu’à épuisement du mélange. C’est prêt !

galettes-patate-douce3

Notes

1. Les quantités proposées ici conviennent pour 3 portions adultes (je sers deux galettes par personne) ou par exemple deux adultes et deux enfants, en accompagnement.

2. J’ai testé les deux versions: avec oeuf et avec graines de chia, et je les aime toutes les deux; la différence n’est pas flagrante. La version à l’oeuf a le désavantage de devoir cuire un peu plus longtemps (en tous cas à mon sens, par sécurité alimentaire), mais elle apporte aussi un petit goût supplémentaire, donc à vous de voir selon vos envies et votre stock !

3. Comme leur préparation est un peu longue, n’hésitez pas à réaliser ces galettes à l’avance, le weekend par exemple, puis à les congeler ou les stocker pendant 2-3 jours max au réfrigérateur. Pour les réchauffer, préférez le four ou la poêle au micro-ondes, qui risquerait de trop les ramollir.

4. Ceci est une recette de base. N’hésitez pas à personnaliser vos galettes avec les épices de votre choix pour un rendu exotique, par exemple en utilisant de l’huile de coco au lieu de l’huile d’olive, et en ajoutant un peu de curry en poudre ! Vous pouvez aussi les rendre encore plus gourmandes en incluant dans la pâte une poignée de fromage râpé ou des dés de fromage qui fondront légèrement à la cuisson. Et bien sûr, si vous n’êtes pas sûrs d’aimer les patates douces, utilisez des pommes-de-terre, ou un mélange des deux.

5. Nutritionnellement parlant, ces galettes ne sont pas équivalentes à un steak de soja par exemple, ou à une portion de viande. Il faut les considérer plutôt comme un féculent normal. Si vous souhaitez les utiliser dans un burger, vous pouvez y ajouter une bonne dose de houmous ou une belle tranche de fromage, et des légumes, pour un repas complet.

***

Cette recette vous tente-t-elle ?

67 commentaires

  1. Pingback: Galettes de patate douce – Les recettes des Écorcins

  2. Bonjour,
    Ces steaks se congèlent-ils bien ? Combien de temps les gardes-tu ?
    En tous cas ca me donne bien envie !
    Bonne soirée !

Répondre

Naviguer