Mes Dernières Lectures #21

Youpi ! Mes dernières lectures ont toutes les trois été très bonnes, chacune à leur façon. Je suis ravie de pouvoir vous en parler aujourd’hui, et vous les conseille volontiers si elles correspondent à vos envies (c’est très varié, comme d’habitude) !

Au programme cette fois-ci: un roman attachant naviguant entre présent et passé, un thriller coup de poing de Karine Giebel, et le dernier roman young adult de Samantha Bailly, suite de l’excellent Nos Âmes Jumelles.

P.S.: Je ne sais pas si vous l’avez déjà remarqué, mais je rédige toujours moi-même les résumés de chaque livre que je vous présente. Je trouve en effet que les quatrièmes de couverture en disent souvent ou bien trop peu, ou bien beaucoup trop, alors je préfère choisir moi-même la façon de vous présenter l’histoire. J’espère qu’ils vous plaisent !lectures-avril2016

The Secret Keeper, de Kate Morton, éditions PAN
La Scène des Souvenirs en français

Résumé: Été 1961 dans le Suffolk. Laurel, aînée d’une joyeuse fratrie de quatre enfants, est l’unique témoin, malgré elle, d’un évènement traumatisant: sa mère, une femme vive, aimante et lumineuse, tuant de sang froid un inconnu dans le jardin familial. 2011. Laurel, devenue une actrice de théâtre très respectée, se rend dans sa campagne natale au chevet de sa mère, qui vit ses derniers jours. Retrouvant la maison de son enfance, elle décide d’éclaircir le passé de Dorothy, dont elle sait si peu, pour enfin trouver une réponse aux images qui la hantent encore…

Mon avis: C’est simple, j’ai à peu près tout aimé dans ce roman, que j’ai trouvé aussi agréable à lire que parfaitement réalisé. Je comprends maintenant le succès international de Kate Morton, et regrette un peu que le #clublectureMS n’ait pas choisi ce titre pour l’édition de février dernier, car il valait le coup d’être découvert !

J’ai adoré, avant tout, les personnages et l’ambiance créée par la famille de Laurel. Cette maison semble constamment animée de rires, de jeux, et du plaisir d’être ensemble. Même dans le temps présent, alors que les frères et soeurs se réunissent pour entourer leur mère, l’amour qui règne entre eux et envers cette dernière est très touchant. Tous les personnages, avec bien sûr un focus particulier sur les protagonistes principaux (Laurel, Dorothy…), sont d’un réalisme incroyable, avec leurs petites manies, leur personnalité propre, leur vie privée, leurs aspirations et leurs erreurs, qui leur donnent corps et les rendent très attachants. Si certains traits du caractère de la jeune Dorothy m’ont agacée, je me suis en revanche beaucoup attachée à Laurel, et la retrouver dans ses chapitres était toujours un vrai plaisir.

J’ai apprécié également la construction du roman, qui ne cesse de faire des allers-retours entre passé et présent: 1941, pendant la jeunesse de Dorothy, sous les bombes de la Seconde Guerre Mondiale, 1961, lorsqu’elle est déjà mère de famille, et 2011, alors qu’elle est mourante. Grâce à cette alternance, le lecteur découvre certaines informations cruciales avant Laurel, et peut essayer de connecter les différents bouts de différentes époques pour connaître le secret que cache Dorothy. D’abord frustrant, ce système permet d’entretenir un véritable suspense. L’auteure est en outre très maligne, et arrive progressivement à nous faire deviner les trois quarts de la vérité, tout en omettant un aspect essentiel, créant une révélation finale majestueuse. J’ai rarement été aussi surprise à la lecture d’un roman, au point de m’exclamer tout haut « whaaaaat ??! ». C’était génial !

Enfin, la plume de Kate Morton m’a beaucoup plue: fine, sensible, délicate et riche. Je ne sais pas ce qu’elle vaut une fois traduite, mais la lecture en VO était un vrai plaisir !

La seule chose que je peux reprocher à The Secret Keeper, finalement, ce sont quelques longueurs dans les parties concernant la jeunesse de Dorothy (surtout que, comme je vous l’ai dit plus haut, elle était assez agaçante). Mais ce n’était vraiment pas bien méchant !

Je vous conseille en tous cas grandement ce roman si vous aimez les histoires familiales, les personnages attachants, le contexte de la seconde guerre mondiale, et une touche de suspense parfaitement maîtrisée ! Il vous fera très certainement passer un bon moment, et je le trouve idéal pour le printemps ou les vacances d’été.

Ma note: 4,5/5

Meurtres pour rédemption, de Karine Giebel, éditions Pocket
(service presse)

Résumé: Condamnée à perpétuité pour plusieurs meurtres violents depuis son adolescence, la vie de la jeune Marianne de Gréville n’est qu’une succession de manque, de culpabilité, et d’humiliations. Incapable de maîtriser ses pulsions, remplie de haine par toutes les tortures que lui imposent des gardiens revanchards, elle est détenue en isolement et interdite de toute activité. Sa vie semble désespérément tracée… jusqu’à ce que deux hommes, chacun à sa façon, lui offrent un nouvel espoir.

Mon avis: Ce livre est un vrai coup de poing, très prenant et intense, qui m’a procuré une expérience de lecture absolument unique.

Pour la plume de l’auteur, d’abord, riche et nerveuse, qui mélange les points de vue dans un même paragraphe, habitant le texte des élans et des réflexions de ses protagonistes. Le résultat est poignant, déchirant parfois, et surtout très immersif.

Pour les personnages, ensuite, qui sont (et c’est assez perturbant) tout sauf manichéens, aussi repoussants qu’attachants, aussi durs que tendres, aussi impardonnables que compréhensibles. Marianne, spécialement, est construite d’une main de maître, à la fois humaine et monstre, et s’il est impossible d’excuser ses actes, on ne peut que partager sa souffrance et enrager des injustices dont elle est victime.

Pour la construction de l’intrigue, ensuite, qui ne ressemble pas aux thrillers que j’ai pu lire jusqu’ici. L’auteur ne joue pas avec les nerfs du lecteur en créant un « page turner » bourré de bon gros suspense. Ici, on est irrésistiblement accroché par le destin de cette jeune femme, et l’élément déclencheur plus classique prend son importance finalement assez tard dans l’histoire. C’est la situation insupportable de Marianne qui joue le rôle de motivateur dans la lecture: on ne peut pas la tolérer, et on veut la voir changer, alors on dévore les pages.

Pour l’extrême violence, enfin, que je n’avais rencontrée nulle part ailleurs. Si elle a toute sa place dans cette histoire (parce qu’elle reflète en partie la réalité des prisons, sans doute, et parce qu’elle est importante pour l’intrigue), je dois dire qu’elle m’a malheureusement empêchée d’être complètement immergée dans le récit. Trop, c’est trop: je finissais par me détacher naturellement de la situation et perdais complètement mon empathie – peut-être par lassitude, ou par protection. C’est dommage, et c’est ce qui m’a empêché d’avoir un coup de coeur pour ce roman: à force d’en appeler à mes émotions, il a fini par me refroidir (team coeur de pierre).

En revanche, c’est un livre qui m’aura marquée, dans le sens où il aura ouvert en moi des pistes de réflexion essentielles sur la dignité, sur les travers de l’âme humaine, sur la difficulté de juger une personne, ou encore sur l’impuissance du système carcéral.

Je vous le conseille donc pour cette expérience, pour le style de l’auteur, et pour l’importance des thèmes abordés, mais uniquement si vous êtes prêts à plonger dans un monde très sombre et sans pitié. Âmes sensibles s’abstenir !

Ma note: 4/5

Nos Âmes Rebelles, de Samantha Bailly, éditions Rageot
(service presse)

Résumé: Nous continuons à suivre Sonia, une jeune fille solaire passionnée d’écriture, et Lou, plus timide, brillante et passionnée de dessin, durant leur année de terminale, avec un projet commun. Je n’en dirai pas beaucoup plus, puisqu’il s’agit d’un deuxième tome !

Mon avis: Après mon coup de coeur pour Nos Âmes Jumelles, j’avais à la fois hâte et un peu peur de connaître la suite des aventures de Sonia et Lou, deux jeunes filles dans lesquelles je m’étais beaucoup reconnue. Finalement, je suis plus que ravie par ce deuxième tome, puisqu’il m’a tout autant plu que le premier ! Je l’ai dévoré en quelques heures, le sourire aux lèvres, et parfois la gorge un peu serrée.

Les thèmes abordés changent légèrement dans cet opus, en même temps que les protagonistes gagnent en maturité. Plus assurées dans leurs passions, Sonia et Lou se concentrent surtout sur la manière de s’orienter en conséquence. Avec leurs projets pour le futur, l’amour et les nouvelles rencontres occupent aussi davantage leur esprit. Au centre de ces évolutions, pourtant, leur amitié reste intacte, unie par leur capacité à croire en leurs rêves.

J’ai retrouvé tout ce que j’aimais des deux héroïnes, leurs personnalités complémentaires et attachantes. J’ai beaucoup aimé les voir faire de nouvelles expériences, s’affirmer, retrouver leur équilibre malgré les difficultés. J’ai aussi voir évoluer leurs relations amicales et familiales.

J’ai enfin retrouvé avec plaisir la plume de Samantha Bailly, toujours très fluide, simple, mais soignée et sensible. On dévore le texte ! J’admire la fraîcheur qu’elle arrive à insuffler à cette histoire, sans drama ni idéalisation. Sa série a tous les bons côtés des romans contemporains young adult américains, dont je vous parlais il y a quelques jours – ce côté réconfortant, léger mais pas trop, plein d’émotions – mais avec une précieuse touche supplémentaire: celle du réalisme, des situations évoquées qui ne peuvent que faire écho à nos propres souvenirs des années lycée. Elle est donc d’autant plus touchante et attachante, et je la garde dans un petit coin spécial de mon coeur.

La fin était très prometteuse, alors vivement le dernier tome !

Ma note: 5/5

***

Avez-vous lu ou entendu parler de l’un de ces romans ?
Que lisez-vous actuellement ?

Attention: il ne vous reste plus que deux jours pour participer au sondage de la prochaine édition du #clublectureMS ! Pour voter, c’est par ici, et pour revoir tous les articles concernant ce club, c’est là !sondage-clublecturems-mai

Pssst: J’aurai un accès à internet limité jusqu’en début de semaine prochaine. Merci d’avance pour votre patience concernant mes réponses aux commentaires !

19 commentaires

  1. Je suis en train de lire Muchachas de Katherine Pancol!
    Je ne connais pas du tout les livres que tu as lus, merci pour ces découvertes!
    Bises, belle journée

    Julie, Petite and So What?

  2. Bonjour
    Je viens de terminer la lecture d’Emma Locatelli, les haines pures, je le conseil à tout le monde.
    Une lecture dont on ne sort pas indemne et qu’on ne lâche pas avant de l’avoir fini.
    J’aime beaucoup tes chroniques lectures, je suis même remonté à la toute première.
    J’ai lu tout Giebel, j’adore.
    Bonne journée
    Sophie

  3. Coucou Victoria! J’ai lu « Meurtres pour rédemption » sur ton conseil et que dire, la vie de Marianne m’a profondément attristé malgré ses crimes. Malgré tout, j’ai trouvé cet ouvrage difficile à lire, dérangeant, une certaine réalité difficile à imaginer.
    Voilà mon ressenti ! Bonne journée

  4. J’avais voté pour le Kate Morton, et là, j’ai très très envie de le lire !

    Meurtre pour Rédemption, j’avais adoré, gros coup de poing pour moi aussi. Là j’ai un autre Giebel à lire. J’apprécie cet auteur, mais ne suis pas capable d’enchaîner ses livres, ils sont un peu trop écrasants pour moi !

  5. Bonjour Victoria,
    Je viens de terminer « L’appel du coucou » lu suite à tes recommandations.
    J’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire, mais ça m’a pas mal plu.
    J’ai enchaîné sur « Miséricorde » de Jussi Adler-Olsen, un écrivain danois qui visiblement à la cote.
    Idem, j’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire, mais elle tient en haleine.
    Bon week-end.

  6. J’adore toujours tes articles « dernières lectures », et je finis toujours par aller faire un tour à la librairie à côté de mon travail à ma pause déjeuner pour en acheter un ou deux !

  7. Bonjour Victoria,
    je suis actuellement plongée dans « Eleanor and Park » acheté sur tes excellents conseils… Ça faisait longtemps que je n’avais pas été accro à ce point à un roman, c’est dur d’arrêter de lire! Alors, merci pour cette superbe découverte. J’avoue que je n’aurai jamais pensé à lire ce livre sans en avoir lu ta critique; ayant tendance à délaisser les rayons ados/romances, ce qui est un peu idiot je m’en rends compte… ;)
    « The Secret Keeper » m’attire beaucoup!
    Bon week-end en Écosse!

  8. Aaaaah ! ♥ Tu me donnes envie de lire le livre de Kate Morton ! J’avais d’ailleurs gardé les choix pour le Club Lecture sur les secrets de famille parce qu’ils avaient l’air tous bien ! Du coup, je voulais lire un des meilleurs de Morton mais si tu dis qu’il est génial ;) Alors je me tournerais vers lui ! Sinon j’ai hâte de me plonger dans la suite de Nos âmes jumelles ! Tout comme toi, j’avais beaucoup apprécié !
    Des bisous Victoria !

  9. Je suis ravie de voir que tu as aimé le roman de Kate Morton <3 J'ai un véritable coup de cœur pour cette écrivaine, son écriture et ses romans. Elle a une très jolie plume, et un talent infini pour tisser des intrigues et dépeindre des lieux et des époques. C'est ce que j'aime le plus chez elle je crois, cette capacité à me transporter, à m'emmener avec elle, et il est souvent difficile de refermer le livre tant on a envie de connaître la suite.
    J'ai donc aussi énormément aimé "La scène des souvenirs". Contrairement à toi, j'avais deviné toute l'intrigue et c'est donc un "Je le savais !!" qui a retenti à la fin de la lecture :D Ce roman m'a aussi beaucoup touché, et c'est avec quelques larmes même que je l'ai renfermé tant le destin des héroïnes m'a touché.
    Je ne peux que te conseiller ses autres romans, qui sont vraiment aussi réussis que celui-ci, notamment "Le jardin des secrets" et "Les brumes de Riverton".

  10. Hello,

    Plein de bonnes idées de lecture!
    Merci de m’avoir donner envie de me remettre à lire :)
    Adolescente, c’était ma principale activité et puis l’entrée dans la vie active m’a éloigné des livres (J’ai continué à lire mais beaucoup moins). Grâce au club lecture et à toutes tes suggestions, j’ai repris un rythme de lecture plus soutenu et … j’adore!

    Sinon, je suis impatiente de voir ce que le mois de mai nous réserve niveau lecture.

    A bientôt,
    Mystinguett

  11. Héhé c’est drôle de tomber sur ton post car on m’a offert il y a 2 ans Meurtres pour Redemption pour Noël, et il traîne dans un carton ou sur une étagère depuis lors.
    Du coup en voyant ton avis (tu as une très belle plume d’ailleurs, on dirait vraiment un critique littéraire), ça me donne envie de épousseter et le lire !

  12. J’ai également fait un article récemment sur La scène des souvenirs de Kate Morton :) j’ai tellement aimé ce livre.
    L’auteure vient de sortir un nouveau livre, l’as-tu acheté?

    Bonne soirée à toi !!

  13. Hello Victoria,

    Je lis régulièrement ton blog, une vraie bulle de détente et de douceur. Je suis également une grande fan d’Outlander, j’ai visionné tous les épisodes en quelques jours seulement, l’univers est magique, ça donnerait presque envie de se rendre à Craig Na Dun pour remonter le temps ;) Je compte lire les livres, parce qu’un seul épisode par semaine pour la saison 2, bah j’ai pas la patience quoi! ^^ Selon toi, vaut-il mieux commencer par le tome 1 ou est-ce que c’est aussi bien de commencer directement par le tome 2? J’ai peur de la redondance avec la série pour le tome 1.

  14. Hello Victoria!!!

    Merci pour la découverte de ces lectures qui ont toute l’air bien. Par contre, je sais pas si j’oserais lire celui de Karine Giebel car je suis plutôt « âme sensible » ;-)

    Sinon bien évidemment que j’avais remarqué depuis le temps que c’est toi qui écrit tes résumés. D’ailleurs, je peux te dire que souvent tes résumés donnent plus envie que ceux qui sont derrière las 4ème de couverture. Par exemple, pour le livre de Kate Morton, je pense que j’aurais choisi celui-ci pour le club de lecture :)

    Sinon en ce moment, je lis le livre de Sylvain Tesson car j’ai pris du retard dans mes lectures en partant en vacances 10 jours et en n’ayant vraiment pas eu le temps avec les visites et la fatigue le soir pour lire. Surtout que je ne m’impose pas du tout un rythme lecture car ça doit rester un plaisir avant tout et non une obligation. Je finirais tranquillement celui d’avril même si vous êtes déjà tous en train de lire celui de mai.

    Profites bien de tes vacances et merci pour tes magnifiques photos qui me font rêver!!!

  15. Le Livre The Secret Keeper n’est disponible qu’en Anglais? Dommage, car le résumé que tu en fais donne envie de dévorer ce livre… mais mon niveau d’Anglais n’est pas assez élevé… pour que je puisse un livre en VO….

Répondre

Naviguer