Les conventions Outlander – Expérience et conseils

Vous le savez peut-être via mes partages sur les réseaux sociaux: je me suis récemment rendue à deux conventions européennes autour d’Outlander pour rencontrer les acteurs de la série: The Highlanders 2 à Blackpool (25-27 août 2017) et The Land Con à Paris (7-8 octobre 2017). C’était une grande première pour moi, qui n’avais jamais participé à ce genre d’événement auparavant, surtout toute seule !

Participer à une convention, quelle drôle d’idée, me direz-vous peut-être ! C’était de fait la pensée partagée par les membres de ma famille lorsque je leur ai annoncé ces deux projets: ils ne comprenaient pas ce qui pouvait me motiver à me rendre à ce type de rassemblement, ce que je pourrais bien y faire et pourquoi diable des acteurs venaient y perdre leur temps. J’ai ainsi réalisé que le concept était assez peu connu en France, et qu’il serait peut-être intéressant d’en parler par ici !

Cela tombe bien: sans faire de moi une experte, ces deux expériences m’ont permis de mieux connaître le principe, les avantages et les inconvénients des conventions de fans, si bien que j’ai tout plein d’informations et de conseils à partager avec vous aujourd’hui.

Que ce soit pour Outlander ou pour n’importe quel autre univers, j’espère que mes explications et mon témoignage vous seront utiles si vous ne connaissiez pas l’existence de ces rencontres, ou si vous hésitez à y participer une prochaine fois. À mon sens, elles ne sont pas pour tout le monde, mais les plus fans et les plus rêveurs/ses y trouveront peut-être autant de magie que moi ! ♥︎

(WARNING: Préparez votre tasse de thé: cet article est à rallonge !)avis-conventions-outlander

LES CONVENTIONS: KÉSAKO ?

▶︎ Quel est le principe d’une convention ?

Les conventions de fans sont des événements de divertissement payants qui sont organisées par des sociétés privées. Elles permettent au public de venir voir et écouter des acteurs de leurs univers préférés, mais aussi de profiter d‘instants plus privilégiés avec eux (photos, autographes…).

Elles consistent principalement en deux types d’activités: d’une part les « panels » publics (ou discussions) avec les acteurs sur scène, qui répondent aux questions des participants et racontent des anecdotes; d’autre part, les sessions photo, autographes et rencontres en petit comité.

Si les panels sont toujours ouverts à tous les participants, les contacts plus intimistes se monnaient généralement via le type de billet que l’on a acquis (les moins chers en incluent peu ou pas, contrairement aux pass plus onéreux), ou en réservant des sessions spéciales (« extras ») selon nos envies, moyennant finance.

Les journées sont donc divisées entre ces différents programmes, ainsi que quelques autres petites animations selon le cas (jeux, concours de costumes…). Le soir, des fêtes ou soirées à thème sont généralement organisées pour les personnes qui le souhaitent.

▶︎ Les avantages

Pour le commun des mortels, les conventions sont des occasions uniques de découvrir les acteurs « dans la vraie vie », de les voir échanger entre eux (c’est souvent très drôle), d’apprendre plein de choses sur les anecdotes de tournage, de parler un peu avec eux, et de pouvoir prendre des photos souvenir et/ou leur faire dédicacer certains objets qui nous sont chers. Ils sont là pour ça, et sont généralement ravis eux aussi de rencontrer les fans: les plus sympas d’entre eux prennent toujours quelques instants pour dédier leur attention à chaque personne malgré la foule, et c’est appréciable !

Cela peut paraître un fonctionnement étrange, mais à moins peut-être d’être journaliste ciné-TV ou de les croiser par chance dans la rue à un moment où ils soient disponibles, il n’y aurait aucun autre moyen d’obtenir de tels avantages. De fait, ces week-ends donnent vraiment l’impression de vivre dans un monde parallèle, une sorte de rêve un peu magique. Parfait pour les fangirls et fanboys !

Enfin, les conventions sont aussi bien sûr l’occasion de rencontrer d’autres gens, de se retrouver au coeur d’une communauté affine et de pouvoir échanger autour d’un univers qui nous passionne. Même quand on vient seul/e, le contact avec les autres participants est aisé: on sait que l’on a tou/tes au moins un point commun, et cela facilite grandement les discussions !

▶︎ Les inconvénients

L’inconvénient principal des conventions est qu’il s’agit d’un business, grâce auquel les organisateurs espèrent rentrer dans leurs frais ou gagner de l’argent.

C’est normal, en un sens (monter ce type d’événement est une opération extrêmement complexe et coûteuse), mais cela teinte tout de même largement le déroulement des choses. Les billets sont très chers (comptez minimum 100-120€ pour un pass basique), tout est payant ou presque, avec des tarifs élevés, et pourtant, le temps est toujours compté car plusieurs centaines de personnes doivent pouvoir obtenir la photo ou l’autographe qu’elles ont réservé – si bien que les échanges avec les acteurs sont précédés de longues attentes, et succints.

Dans l’organisation, on peut aussi déplorer l’interdiction de filmer lors des panels. Ce point est une volonté stricte des agents des acteurs et non la faute des organisateurs, mais c’est toujours un peu frustrant pour le public !

Petite mention aussi pour les fonds des photos, qui sont toujours absolument immondes: des tissus bleus à motifs vaguement brumeux, dignes des photos de classe des années 90. Pourquoiiii ?

Enfin, je noterais que la présence des acteurs annoncés au programme est toujours susceptible d’être annulée ou modifiée en cas d’empêchement personnel ou professionnel de leur part, même à la dernière minute. Ainsi, Sam Heughan a annulé sa présence à Blackpool un mois avant la date en raison d’un tournage de film, et Graham MacTavish s’est rétracté pour The Land Con à quelques jours de la convention. Bien sûr, les éventuels extras réservés avec ces acteurs sont alors remboursés ou échangés, mais cela déçoit forcément !

▶︎ Pour qui ?

Vous l’aurez compris: pour bien vivre une convention, il faut rêver très fort de rencontrer les acteurs pour passer outre le côté un peu « vache à lait »; il faut être prêt/e à débourser au moins une bonne centaine d’euros (sans compter les éventuels transports et logement) et à être très patient en échange de quelques moments extra-ordinaires.

Pour moi, âme d’enfant, l’effort en vaut mille fois la peine s’il y a un bon programme à la clé (des acteurs qui m’intéressent réellement). Vous l’avez vu avec ma collection Outlander et mes visites de lieux de tournage ici et : quand j’aime, je ne compte pas ! La magie de voir mes personnages chouchous incarnés devant mes yeux, de les toucher et de leur dire tout le bien que je pense d’eux, d’avoir la douce illusion, durant deux jours, que l’histoire que j’aime existe un peu en vrai, sont un trésor qui n’a pas de prix. Du rêve à l’état pur !

▼▼▼

MON EXPÉRIENCE

N’ayant jamais été très bien placée vis à vis de la scène (c’est le lot des pass les moins chers !), mes photos des panels sont de mauvaise qualité. J’ai donc choisi de vous en partager seulement quelques-unes, et de vous montrer surtout mes portraits avec les acteurs, ainsi que leurs dédicaces.

Si vous souhaitez voir des photos de bonne qualité des panels, cherchez les hashtags #TheHighlanders2 ou #TheLandCon sur les réseaux sociaux. Je sais aussi que RosterCon et Outlander France ont publié plein de clichés de la convention française !convention-thehighlanders2-1

▶︎ THE HIGHLANDERS 2 (Blackpool, août 2017) par Starfury

Je n’ai pas abordé cette première convention de ma vie avec beaucoup de fraîcheur, puisque j’arrivais directement de mes deux vols de retour du Québec, puis d’un vol Paris-Manchester, puis de deux trains et un taxi jusqu’à Blackpool !

Le weekend s’est néanmoins très bien passé, malgré un cadre un peu kitsch. Étonnamment, la moyenne d’âge était assez éloignée de la mienne dans l’assemblée: la plupart des participantes étaient américaines, canadiennes, allemandes… et fans de la saga depuis les années 90. Elles tournaient donc autour de 45-65 ans, ce qui est bien différent de la situation en France !

Lors des panels, j’ai particulièrement apprécié le fait de « redécouvrir » certains acteurs dont je méconnaissais la gentillesse.

Gary Lewis, par exemple, qui joue Colum MacKenzie, est un homme d’une tendresse et d’une générosité incroyable: il prenait tout le monde dans ses bras, a gentiment blagué avec moi au moment des autographes (il est prévu qu’il vienne dormir chez mes parents la prochaine fois qu’il va voir le PSG, haha), et a dansé avec le public durant la soirée du samedi soir ! J’ai aussi été complètement séduite par Graham MacTavish, dont l’aspect fier et imposant cache une vraie sensibilité, et qui nous a confié des souvenirs assez intimes et touchants. Mention spéciale aussi pour Steven Cree, Ian Murray dans la série, dont les blagues fusent au milieu d’un vocabulaire fleuri et détendu; un vrai spectacle à lui tout seul !

La cerise sur le gâteau aura bien sûr été la présence de Caitriona Balfe, que j’ai trouvée aussi sublime que sympa, intelligente et drôle. J’étais toute chamboulée après l’avoir rencontrée en chair et en os pour ma session photo. J’ai tellement apprécié pouvoir lui parler un peu, à ce moment-là et lors de la session d’autographes, que j’ai finalement décidé de m’offrir un deuxième shooting le lendemain pour en avoir un peu plus !

Malheureusement, aucun des deux clichés n’est réussi à cause de mon immense fatigue (j’ai eu une nuit blanche du samedi au dimanche, pour ne rien arranger !), mais aussi des réglages tout pourris du photographe et de cadrages assez approximatifs (vous ne le verrez pas ci-dessous, j’ai resserré le point de vue). C’étaient les seuls « extras » que je m’étais autorisée, ils coûtaient chers (près de 70€ la photo) et me tenaient à coeur, donc j’ai été déçue de ce rendu médiocre. Pour être honnête, outre l’annulation de Sam et certains panels un peu moins passionnants, cela m’a laissé un souvenir finalement un poil moins enthousiaste de la convention. C’est dommage !

Sur une note plus positive, cet événement aura aussi été l’occasion de chouettes rencontres. J’ai fait connaissance avec Alexandra, qui m’a gentiment accompagnée tout le week-end, mais aussi de Marine et quelques lectrices qui étaient présentes. Ce fut un vrai plaisir !

Moi: Thank you for your interpretation of Claire. It’s one of my favorite characters, I love the fact that she’s not « the meek and obedient type » and I think it suits you very well.
Caitriona: Thank you, I feel so lucky that I got to play that part, and it’s also one of my favorite things about her.

***

J’ai aimé: la présence de Caitriona Balfe et Graham MacTavish, le placement semi-libre autour de tables, les acteurs seuls sur scène, les autographes inclus même dans le pass basique (sauf pour les invités « premium »), les soirées gratuites, le chouette concours de cosplay jugé par les acteurs, le livret à faire signer, l’organisation bien menée malgré de longues files d’attente.

Je n’ai pas aimé: la qualité médiocre des photos, la sélection un peu moins intéressante d’acteurs (à mes yeux), les panels en duo parfois mal assortis (par exemple Lotte Verbeek et Annette Badland, ou Rosie Day et Finn Den Hertog, qui n’ont rien à voir), le lieu perdu au milieu de nulle part.convention-thehighlanders2-2 convention-thehighlanders2-3 convention-thehighlanders2-4convention-thehighlanders2-caitrionabalfe convention-thehighlanders2-caitrionabalfe2convention-thehighlanders2-autographes

▼▼▼convention-thelandcon-1

▶︎ THE LAND CON (Paris, octobre 2017) par Wevents

Cette convention aura été un peu moins bien ficelée en termes d’organisation (retards, changements…), et je déplore quelques attentes beaucoup trop longues, mais je l’ai tout de même absolument adorée pour plusieurs raisons: le plaisir de rencontrer la communauté francophone, notamment, mais aussi la présence de Sam Heughan (dont je suis un peu amoureuse) et celle de mon duo chouchou, Sophie Skelton (Brianna) et Richard Rankin (Roger) (dont je suis aussi un peu amoureuse), encore rares dans ce genre d’événements. Avec Caitriona, c’étaient là précisément les trois autres personnes que je rêvais de voir, et rien ne pouvait entacher cette joie d’enfin réaliser mes souhaits !

Encore une fois, j’ai été agréablement surprise de la gentillesse des acteurs: malgré les photos et les autographes à la chaîne, tous ont été patients, souriants et adorables, même le pauvre Sam que l’on voyait pourtant se décomposer de fatigue à la fin de la journée. Je suis passée dans les dernières pour mon autographe, vers 20h30, et s’il n’a pas eu le temps de personnaliser la dédicace à mon nom, il m’a toutefois écoutée avec attention et remerciée de façon chaleureuse. Un amour !

Moi: I wanted to thank you for your kindness, your generosity and your engagement, you really are a true inspiration!
Sam: Aww thank you SO much. Everybody is SO awesome here!
Moi: French people, you know…! ;)
Sam: YES! French people!

De ce côté aussi, mention spéciale pour le beau et drôle Richard, qui m’a complètement charmée (maintenant c’est l’amour fou, cf notre photo ci dessous, hahaha), la si mignonne Sophie, toute jeunette et fraîche, qui a été un vrai rayon de soleil, et bien sûr César Domboy, le futur Fergus adulte dans cette saison 3, que j’ai trouvé ultra sympa. J’ai hâte de le voir à l’écran, désormais !

J’ai aussi été très contente des panels auxquels nous avons assisté, notamment les duos, qui nous ont permis d’apprécier la complicité et l’amitié qui existe entre toute l’équipe. J’ai adoré par exemple l’incruste de Sam dans le panel de César et le duo Sam + Steven Cree (ils se connaissent depuis leurs études de théâtre et ont raconté plein d’anecdotes de jeunesse !). Mais mes préférés étaient sans aucun doute ceux de Sophie et Richard: ces deux-là sont constamment en train de s’envoyer des piques et des vannes. Grâce à l’insistance de Sophie, qui voulait lui faire honte, Richard a été obligé de nous chanter une chanson (sa voix est sublime, c’était GÉNIAL) et même d’imiter Michael Jackson. Je vous laisse imaginer l’ambiance ! ;)

Enfin, là encore, je soulignerai le plaisir des rencontres faites lors de cette convention, notamment les retrouvailles avec Alexandra et Marine, et les abonnées ou lectrices qui sont venues me saluer et papoter un peu avec moi. C’était super !

Excellent souvenir aussi que les quelques heures passées en compagnie de Laure, qui a monté un incroyable projet autour d’Outlander pour ses élèves (je vous en parlais à la fin de ce post), et qui est une personne aussi adorable qu’admirable. Elle a pu évoquer le sujet avec les différents acteurs présents à la convention, et je croise les doigts pour que de nouvelles choses se préparent…

***

J’ai aimél’excellente sélection d’acteurs présents (même si Graham MacTavish nous a manqué pour rendre le tout absolument parfait !), les chouettes panels en duo, le petit spectacle d’ouverture par la Garde des Lys, la tombola pour gagner des lots, les extras assez uniques avec Richard Rankin (il y avait un dîner et un tea time avec lui, et même si c’était ultra limité, ça m’a fait rêver !), la qualité satisfaisante des photos, la gentillesse du staff bénévole, voir les acteurs s’essayer au français, l’accessibilité du lieu.

Je n’ai pas aimé: la nécessité très chronophage pour l’animatrice de traduire les questions ET les réponses à chaque fois, le placement strictement numéroté, le prix exorbitant de la soirée du samedi soir (à laquelle je ne me suis donc pas rendue), les retards et changements de planning qui ont eu pour conséquence de « presser » certaines sessions photo ou autographes, le quartier de l’hôtel.convention-thelandcon-2 convention-thelandcon-3 convention-thelandcon-4convention-thelandcon-samheughanconvention-thelandcon-richardrankinconvention-thelandcon-photogroupeconvention-thelandcon-autographes

▼▼▼

MES CONSEILS

  • Économiser à l’avance pour éviter les pass premier prix si possible. Pour mes deux conventions, j’avais pris le pass le moins cher par souci d’économie, et ce n’était pas forcément la meilleure idée. Outre le fait de ne pas avoir d’extras inclus, on attend beaucoup plus longtemps que les autres – or en fin de session les acteurs sont fatigués et le temps presse, donc les échanges sont souvent plus rapides, ce qui est un peu dommage vu leur prix. Sans forcément prendre les pass les plus coûteux lorsque différents niveaux sont disponibles, je crois que l’investissement dans une option un peu plus premium vaut la peine !
  • Prévoir un peu de budget supplémentaire pour acheter 1 ou 2 extras sur place. Si l’on peut réserver et payer ses extras à l’avance sur le site de la convention, il est aussi possible d’en prendre sur place tout au long de l’événement: par expérience, je vous conseille donc de prévoir une petite marge. La découverte des acteurs lors des panels apporte souvent de nouveaux coups de coeur, et on se retrouve vite avec l’envie d’obtenir une photo ou un autographe qui n’étaient pas au programme initialement. Ainsi, je me suis offert une 2ème photo avec Caitriona à Blackpool, et une photo de groupe (à moitié prix, car sans Sam Heughan !) à Paris.
  • Réfléchir à des poses pour les photos. Dans la plupart des cas, les acteurs se prêtent volontiers au jeu des poses rigolotes lors des shootings. Si c’est votre truc, n’hésitez donc pas à penser à une petite mise en scène ou à la façon dont vous souhaitez vous tenir auprès de la personne, et si besoin, trouvez d’avance les mots pour l’expliquer en anglais. La pose basique est un simple côte à côte (avec l’acteur ou l’actrice qui vous prend par la taille ou l’épaule), mais on peut aussi demander un « hug » par exemple, ou un face à face les yeux dans les yeux !
  • Réfléchir à des questions et petites choses à dire aux acteurs. Il peut être très impressionnant de se retrouver face à un acteur ou une actrice que l’on adore, et parfois, à chaud, on ne sait pas vraiment quoi lui dire. Pour se sentir moins bête, je conseille de penser à l’avance quelque chose de simple à leur dire lors des sessions photo ou autographe, en anglais si besoin: par exemple que vous admirez son talent, que vous la trouvez très belle, que vous aimez sa veste ou qu’il joue votre personnage préféré ! De même, n’hésitez pas à réfléchir à l’avance à des questions que vous aimeriez poser aux acteurs lors des panels, et osez vous lever pour la leur soumettre: le fait d’être déjà prêt/e vous donnera un peu d’assurance, et ce sera un chouette privilège que de le/la voir vous répondre !
  • Bien penser sa valise. Parmi les indispensables à ne pas oublier pour aller en convention, je citerais un appareil photo avec gros zoom (le mien n’allait pas assez loin), une gourde ou une bouteille d’eau, des snacks, et des antidouleurs et des pansements au cas où, histoire de ne pas gâcher de bons moments ! Pensez aussi et surtout à amener quelque chose à faire dédicacer que vous pourrez garder longtemps, si vous avez prévu des autographes (par exemple un livre, le DVD de la série, une figurine officielle…). Enfin, préparez à l’avance, avec essayages, une ou plusieurs tenues et/ou le maquillage que vous porterez pour les sessions photo, afin d’optimiser les chances d’un joli résultat – je vous assure que payer cher pour une image où l’on se trouve finalement hideux/se est très frustrant !
  • Bien dormir. Les jours précédant l’événement, et pendant la convention, essayez d’éviter les nuits courtes, les décalages horaires ou les activités très fatigantes: ces journées sont vraiment épuisantes, et vous aurez besoin d’un maximum de repos pour les vivre à fond – sans compter que les petits yeux gonflés et cernés rendent moins bien sur les photos, je vous en ai donné l’exemple plus haut !
  • Écrire pour ne pas oublier. On assiste à de nombreux échanges très chouettes pendant une convention, et on apprend pas mal de choses sur l’univers qui nous passionne – mais la mémoire fait rapidement son tri… Pour ne pas oublier les mots qu’ont eu les acteurs pour nous (c’est quand même une situation unique !), ou ce qu’ils ont révélé en panel, il est intéressant de prendre des notes, d’écrire un petit récit du week-end au retour, ou du moins d’avoir un moyen de se souvenir des détails les plus marquants. Quel bonheur ce sera, plus tard, de se replonger dans ce récit et de se souvenir des moments magiques que l’on a vécus !avis-conventions-outlander2

Avez-vous déjà participé à une ou plusieurs conventions de ce genre ?
Quelle a été votre impression ?
Sinon, et si cela vous tente, cet article vous a-t-il été utile ?

59 commentaires

  1. Je prefere ce genre de fond bleu pour les phots que les fonds bourré de pubs ( comme à Paris manga par exemple)

  2. Depuis que j’ai découvert Mango and Salt je n’ai plus que rêvé d’une chose visiter l’Ecosse et connaître les lieux où a été tourné Outlander. J’en rêvais déjà en voyant la série puis en lisant les livres de la saga ainsi que les autres nouvelles annexes. Merci pour toutes les informations et pour ta passion que je partage totalement! La convention qui a lieu ce week-end à Paris me laisse une envie folle d’en savoir plus sur la saison 4. A bientôt sur ton site c’est super ce que tu fais! J’admire!!!

Répondre

Naviguer