Mes 5 films préférés

Si je prends toujours plaisir à évoquer mes découvertes séries, je ne vous ai jamais beaucoup parlé de cinéma par ici, et pour cause: je regarde globalement assez peu de films.

Quand c’est le cas, pour ne rien arranger, ma tendance naturelle me pousse souvent à revoir mes histoires préférées plutôt qu’en découvrir de nouvelles. Enfin, mes choix en termes de consommation audiovisuelle (je vous en parlais par ici) restreignent le champ des possibles, puisque je refuse catégoriquement de m’imposer des films trop violents, ou susceptibles d’alimenter mes angoisses.

Et pourtant, depuis longtemps, j’avais envie de vous parler de mes films préférés – pas en tant qu’experte ou passionnée de ce domaine, mais plutôt comme un partage intime, un petit morceau de moi. Parce qu’ils résonnent tous avec ma sensibilité, parce qu’ils m’ont construite et m’habiteront sans doute longtemps, je trouve qu’ils reflètent quelque chose de la personne que je suis.

J’ai finalement sélectionné la crème de la crème de mes favoris avec seulement cinq références: c’est là que se dessine la limite avec d’autres films que j’aime sans qu’ils soient aussi marqués dans mon coeur.

En ouvrant un peu le champ, il y aurait bien sûr plein d’autres titres à citer, tous vus de nombreuses fois: les grands classiques qui me rappellent mon enfance (La Mélodie du Bonheur, Grease, Le Magicien d’Oz…); les films que je regarde pour me réconforter (Les Émotifs Anonymes, Julie & Julia, Les Saveurs du Palais, Raison et Sentiments, La Belle et la Bête, Harry Potter…); les films qui m’ont obsédée à un moment de ma vie mais qui aujourd’hui ne m’habitent plus tout à fait autant (Vicky Cristina Barcelona, Huit Femmes, Mort à Venise, Marie Antoinette, Autant en emporte le vent, La Jeune Fille à la Perle, Amélie Poulain, Les Choristes, L’Auberge Espagnole…), et j’en passe.

Aujourd’hui, néanmoins, je me centrerai sur les cinq préférences de mon podium personnel, présentées à peu près dans l’ordre, de mon numéro 1 à mon numéro 5. J’espère que ce petit partage vous amusera – et peut-être, vous donnera une ou deux nouvelles idées pour vos prochaines soirées ciné !
mes-5-films-preferes120801_537it_aetd_vertigo_sn1250

SUEURS FROIDES
Alfred Hitchcock

Synopsis: Scottie souffre d’un vertige maladif. Un jour, son acrophobie l’empêche de sauver l’un de ses collègues policiers lors d’une course poursuite. Mis au repos et désormais désoeuvré, il est contacté par un ancien ami: celui-ci lui demande de suivre discrètement son épouse, dont le comportement étrange semble lié à l’esprit de son aïeule. Madeleine est superbe et mystérieuse; la curiosité de Scottie se teinte bientôt de sentiments plus profonds, qui vont l’entraîner dans une spirale infernale de péripéties.

Pourquoi je l’aime: C’est un chef d’oeuvre, tout simplement – il a d’ailleurs été élu meilleur film de tous les temps par le British Film Institute (et Télérama) !

J’ai eu la chance de le découvrir via le ciné-club de ma prépa il y a 10 ou 11 ans, accompagné d’une petite conférence sur sa symbolique, ses recours narratifs et visuels, etc. Cette richesse incroyable, la façon dont il peut être analysé et interprété (même les visuels des crédits offrent matière à penser !), me l’a rendu encore plus fascinant.

Sueurs Froides est très étonnant et novateur par la structure de son histoire: on ne va pas d’un point A à un point B, puisqu’il s’agit plutôt de deux parties en miroir, qui réservent beaucoup de surprises aux spectateurs/rices – je pourrais en parler pendant des heures, mais je préfère ne pas vous en dire plus pour ne rien spoiler !

Outre le suspense façon thriller, j’admire aussi la complexité de l’intrigue, pleine de secrets et de mystères, la photographie et la mise en scène ultra soignées (certains tableaux sont devenus cultes), la bande originale angoissante, les belles vues de San Francisco et de la Californie, et l’ambiance rétro à souhait, avec une esthétique 50’s que j’adore. Bon point aussi pour l’excellent casting, avec l’éthérée Kim Novak et le charmant James Stewart, parfait dans son interprétation d’une personnalité trouble.

Ce film et sa dualité habitent tant mon imaginaire que j’en ai même fait le sujet d’un projet d’études lorsque j’étudiais le graphisme éditorial – vous pouvez en voir quelques aperçus ici, si vous connaissez déjà l’histoire.

Il s’agit d’un classique intemporel dont je ne pourrai jamais me lasser – et à mon sens, du joyau de la filmographie hitchcockienne !
films-preferes-lesdemoisellesderochefort

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
Jacques Demy

Synopsis: Delphine et Solange Garnier sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et pleines d’esprit. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège; toutes deux pourtant rêvent d’une vie plus exaltante, avec l’amour de leur vie – qu’elles n’ont pas encore trouvé. Justement, des forains arrivent en ville et un marin rêveur cherche son idéal féminin…

Pourquoi je l’aime: Ce film est ma bulle de joie, mon bonbon sucré et nostalgique ! Je l’ai découvert au collège ou au lycée, dans une période où j’étais justement passionnée par les années 60 (musique, mode, design…) et déjà grande amatrice de comédies musicales.

J’ai tout de suite adoré l’ambiance légère et colorée de Rochefort sous le soleil, les mélodies entrainantes des chansons, souvent très jazzy, le joli minois des jumelles (Catherine Deneuve et sa soeur Françoise Dorléac, malheureusement décédée quelques mois plus tard), la diction légèrement théâtrale des répliques, les costumes, les danses élégantes, et bien sûr l’intrigue, avec ses chassés croisés romantiques. Impossible en outre de résister à la bouille adorable d’un Jacques Perrin tout jeune, dont je suis un peu amoureuse, ni au charme du grand Gene Kelly, qui chante en français pour l’occasion !

Je me souviens qu’adolescente, je rêvais souvent à l’idée de vivre dans l’univers des Demoiselles de Rochefort. Depuis, à défaut, j’ai dû regarder mon DVD au moins une dizaine de fois et je connais toujours toutes les chansons par coeur. C’est drôle, euphorique, complètement déconnecté de la réalité, mais qu’est-ce que ça fait du bien de temps en temps !

films-preferes-lalaland

LA LA LAND
Damien Chazelle

Synopsis: Au cœur de Los Angeles, Mia, une actrice en devenir, sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Pourquoi je l’aime: Je sais que ce film a beaucoup divisé; moi, il m’est allé droit au coeur.

C’est simple: en opposant la réalité aux aspirations, mais aussi, à l’inverse, à ce qui aurait pu être et ne sera jamais, La La Land parle directement à la rêveuse invétérée que je suis – celle qui n’a jamais été capable de se contenter d’une vie classique, banale, qui a toujours voulu croire à la possibilité d’un destin extraordinaire. J’ai cette fibre en moi depuis toute petite et je comprends profondément l’appel inexorable que peuvent constituer nos passions, parfois au prix d’une certaine souffrance (surtout quand elles semblent impossibles à réaliser) et au sacrifice d’autres domaines de nos vies.

Bien sûr, le fait qu’il s’agisse d’une comédie musicale me correspondait aussi parfaitement, sans compter le nombre de références aux films de Jacques Demy (dont beaucoup des Demoiselles de Rochefort !) et même à Sueurs Froides, que j’ai eu tant de plaisir à repérer.

J’ai adoré les chansons – surtout l’introduction, si pleine d’espoir, et le thème principal très mélancolique, la mise en scène, la splendide photographie, les effets de couleurs, les touches oniriques, le jeu des acteurs… Emma Stone et Ryan Gosling fonctionnent tellement bien ensemble !

Quant à la fin, c’est l’une des plus belles et à la fois des plus cruelles que je connaisse – je mets toujours plusieurs jours à me remettre de la tristesse dont elle m’afflige, même après l’avoir vue au moins 4-5 fois.

films-preferes-loindelafouledechainee

LOIN DE LA FOULE DÉCHAÎNÉE
Thomas Vinterberg

Synopsis: Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene, se retrouve à la tête de la ferme léguée par son oncle. Belle et impétueuse, elle compte s’assumer seule et sans tutelle masculine. Pourtant, ses prétendants ne manquent pas: il y a le doux berger Gabriel Oak, dont elle a refusé la main quelques années auparavant, son riche voisin Mr Boldwood, et un mystérieux soldat, Frank, dont le pouvoir de séduction risque de bouleverser ses principes.

Pourquoi je l’aime: Mon amour pour cette histoire remonte à ma lecture du roman de Thomas Hardy, déjà adoré; j’y ai fait la connaissance de mon book boyfriend à moi, LE personnage masculin que je chéris plus que tous les autres: Gabriel Oak, un homme juste, fidèle et tellement authentique.

L’adaptation cinématographique dont il est question ici, visionnée juste après, a réalisé un exploit: au lieu d’être un peu décevante par rapport au texte original, comme c’est souvent le cas, elle l’a au contraire sublimé à mes yeux – je l’ai mieux compris et encore plus aimé grâce à elle. Je n’avais jamais eu ce genre d’expérience auparavant !

Tout est absolument superbe dans ce film. Les paysages bucoliques de la campagne anglaise dans une luminosité solaire coupent le souffle et réchauffent le coeur. La photographie est magnifique. Les costumes et les décors façon XIXème créent une ambiance délicieusement ancienne. Les visages sont expressifs, fascinants sans être trop beaux. L’histoire est classique mais très touchante, et parfaitement retranscrite à l’écran. La musique est divine. La fin est parfaite.

Mention spéciale aussi à la performance des acteurs: j’ai trouvé Carey Mulligan adorable et touchante dans sa fragilité, et Michael Sheen m’a profondément émue. Mais sans surprise, c’est Matthias Schoenaerts qui a été mon coup de coeur absolu: son Gabriel Oak est une restitution exacte de ce que j’imaginais. Impossible de ne pas tomber amoureuse !

films-preferes-amadeus

AMADEUS
Milos Forman

Synopsis: Vienne, 1823. Se clamant responsable de la mort de Mozart trente ans plus tôt, le vieil Antonio Salieri a tenté de se suicider. Enfermé à l’asile, il se confesse à un prêtre. C’est lorsqu’il était compositeur officiel de la cour, admiré de tous, qu’il a fait à Salzbourg la connaissance du jeune musicien – un adolescent immature et obscène, au comportement révoltant, et pourtant doué d’un talent musical inouï. À la fois admiratif et jaloux de son génie, il a tout fait pour l’évincer…

Pourquoi je l’aime: Bien que je l’aie beaucoup jouée dans mon enfance, je crois que je n’ai pas vraiment su apprécier la musique de Mozart avant de découvrir ce film, qui m’a profondément bouleversée.

En présentant le célèbre compositeur comme un jeune homme irresponsable, puéril et incapable de gérer ses affaires, il a humanisé pour moi ce personnage que je me figurais très classique, et rendu le contraste avec son talent virtuose d’autant plus fascinant.  Comment un esprit d’une telle supériorité peut-il cohabiter avec ces traits si bassement humains ? C’est scotchant – d’autant que Milos Forman n’a pas pris beaucoup de libertés sur cet aspect: Mozart était vraiment réputé pour son immaturité, son horreur des contraintes autoritaires, et son train de vie faste qui le criblait de dettes.

Grâce au parti pris de la haine de Salieri (qui, elle, n’est pas un fait historique avéré) et au caractère absolument loufoque du protagoniste, joué avec brio par Tom Hulce, le film est intense – d’abord plutôt joyeux et léger, puis de plus en plus sombre jusqu’à la descente aux enfers. La fin me brise à chaque fois – là encore, quel terrible contraste entre le talent céleste d’un homme et la réalité de son existence sur Terre !

Enfin, j’ai acquis grâce à Amadeus un regard tout à fait différent sur l’oeuvre du musicien: j’ai compris sa modernité incroyable pour l’époque, et appris à l’aimer sincèrement. Elle forme bien sûr une bande son majestueuse pour l’histoire, et aujourd’hui encore, je me remémore systématiquement certaines scènes marquantes lorsque j’entends Don Giovanni ou son Requiem. Que d’émotion !

***

L’un de ces films fait-il aussi partie de vos favoris ?
Quels sont VOS films préférés ?

Source synopsis: Allociné & Télérama (+ réécriture personnelle)

52 commentaires

  1. Bonjour Victoria,
    Voilà de belles suggestions, je les ajoute à ma liste de films à voir !
    Si je devais en choisir 5 vers lesquels je reviens toujours avec le même enchantement : L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, Walk the line, Orgueil & préjugés (celui de Joe Wright), Call me by your name, Le Grand Bleu

  2. Bonjour Victoria,
    Tu me donnes envie de voir Loin de la foule déchaînée et de revoir Sueurs froides, tiens ;) Je l’aime énormément. Amadeus aussi, d’ailleurs : la question du talent, du don (de la frustration aussi), a chaque fois, me retourne un peu. Le personnage de Salieri est extrêmement bien construit.

    Pour ma part, j’ai énormément de films fétiches et il fait que je réfléchisse pour rebondir a ta question aha.
    J’ai toujours beaucoup d’émotion quand je revois ou quand je reparle de La Vérité de Clouzot, avec Brigitte Bardot. Elle est superbe dans ce rôle : on y suit son procès suite au meurtre de son amant, et elle y raconte leur histoire, et elle bouleversante. Il y a beaucoup de choses que j’aime dans ce film : la jeunesse du personnage joué par Bardot, son envie de vivre, de séduire, son admiration et son amour pour son amant, les aléas de l’amour (ah fichu ego), de la jalousie, la question de la justice… Ah, et pas mal de musique aussi. Et encore une fois, Bardot est superbe dans ce role, surtout dans sa dernière scène ♥️
    Sinon, hormis les films.doudous/fétiches comme tu le dis si bien, il y a aussi Tous les matins du monde, que j’aime énormément, avec Depardieu père et fils (que de musique bouleversante là encore, je crois que j’ai un faible pour les films sur les musiciens) ; Les liaisons dangereuses, l’adaptation du romain de Laclos par Stephen Frears ou Glenn Close fait une Merteuil que j’aime énormément. Oh, il y a Thé Truman Show aussi, je me retrouve systématiquement devant : le sujet qu’il traite est assez anxiogène pour moi, mais la maniere, avec le personnage doux interprété par Jim Carrey me rend cet aspect moins dur. Et puis plein d’autres bien sûr,mais si je m’y mets, on est pas sortie du sable. !

    • Oh merci merci Sixte, tu m’as vraiment donné envie de découvrir La Vérité, je me le note précieusement et j’espère pouvoir le voir bientôt ! Bien sûr je t’en dirai des nouvelles si c’est le cas :)

  3. Bonjour Victoria 💛

    Mis à part La La Land, je n’en ai vu aucun 🙃
    Entendu parler (bien sûr) des deux premiers, mais pas des deux derniers.

    Tu mentionnes les deux soeurs de Rochefort comme « spirituelles » : le terme peut prêter à confusion (du moins pour moi) 😄
    Je trouve ça terrible que Françoise Dorléac soit décédée en essayant de se rendre à la première du film 😥 Ca a dû être un coup si dur pour sa soeur… Le genre d’événement qui marque le film d’une empreinte dont on se souviendra toujours…

    Amadeus : je n’ai pas vu le film, mais j’ai regardé deux documentaires du Mozart.
    Oui… génie et « horrible » d’une certaine manière.

    Merci pour ce genre d’articles que j’adore 🎬✨

    • Coucou Mély !

      Merci pour ton petit mot , je suis ravie que l’article t’ait plu ! 💗 Je vais changer le mot « spirituelles » pour quelque chose de plus clair et moderne hehe comme ça il n’y aura pas de confusion ! :)

  4. Oh j’adore aussi Sueurs Froides :je l’ai également étudié , au lycée avec mon option musique ; ) J’aime beaucoup Amadeus aussi. Un de mes films favoris est L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford : il n’est pas très connu (pourtant il y a Brad Pitt ^^): il est magnifique, poétique et esthétique 😍 Et Casey Affleck joue très bien.

    • Je conseille aussi fortement L’Assasinat de Jesse James qui est un pur chef d’oeuvre. L’image est froide mais sublime et l’intrigue nous fait plonger dans les tréfonds de l’âme humaine. C’est vertigineux et les personnages sont envoutants. La psychologie des personnages principaux est très finement et intelligemment dévoilée au spectateur tout au long du film. L’intrigue se tisse petit à petit. Un film envoutant, injustement méconnu, à ne pas manquer ! (Et Brad Pitt y est brillant)

  5. Pour une personne qui ai l’habitude de me sentir inculte en voyant les classements des autres parce que je n’ai pas vu les films (ce qui est le comble pour une étudiante en cinéma), je suis contente parce qu’il n’y a qu’un seul film que je n’ai pas vu dans la liste ! (C’est Amadeus, et il faut vraiment que je le voie)

    La La Land fait aussi toujours partie de ma liste de films préférés depuis que je l’ai vu ! J’ai tendance à m’énerver quand les gens le critiquent en disant que c’est juste une comédie musicale niaise avec une histoire d’amour niaise, car je trouve qu’il y a tellement PLUS. La réalisation est si soignée, et l’histoire est touchante et vraie, et j’adore la fin, les musiques, la lumière, les couleurs… Bref, ce film est la perfection.

    J’ai aussi adoré les Demoiselles de Rochefort, il est vraiment pétillant ! Et j’ai aussi aimé Far from the Madding Crowd : même si je trouve l’histoire un peu cliché et mélodramatique, surtout le personnage de paysan pauvre, viril et honnête, le film reste très touchant et j’étais accrochée à ce beau mélodrame quand je l’ai vu il y a quelques temps.

    • Ah ça avec moi, aucun risque de se sentir inculte en ciné, je te rassure ! :’) En tous cas je suis tout à fait d’accord avec toi pour La La Land, ça me désole que certaines personnes ne voient pas toute cette profondeur et cette excellence créative !

  6. Merci pour ce partage, je vais de ce pas regarder Sueurs froides et Loin de la foule déchaînée ! :)

  7. Merci pour ces recommandations, on est d’accord sur LaLaLand – quelle merveille ce film! ♥
    Mon film préféré est « Garden State », depuis sa sortie. Je le regarde de temps en temps et je ne saurais pas dire pourquoi je l’aime autant. Il y a un accord parfait entre les acteurs, la scénographie, la musique, l’humour,…
    Mes autres films préférés : « Away We Go », « Little Miss Sunshine », en general les films réalisés par Zach Braff,…

    Bon weekend Victoria!

  8. Je n’ai vu aucun de ces cinq films. Du coup, j’ai envie de les voir! Ça fait tellement longtemps qu’on me vante sueurs froides. Parfois, j’entends tellement de bien d’un film que ça m’intimide et je n’ose pas le regarder. Je suis complètement incapable de réaliser une telle liste. Si je devais choisir cinq films feel good, je prendrais A tout jamais, une histoire de cendrillon (film que j’ai détesté à l’adolescence avant de l’adorer à l’âge adulte!), le très beau dessin animé Louise en hiver, L’étrange noël de monsieur jack (dont je connais toutes les chansons par cœur), la belle et la bête de Cocteau (le préféré de mon enfance) et le bizarre, drôle et étrangement lumineux 21 nuits avec patty.

  9. La plupart de tes films préférés sont assez cu-culs, je remarque non ? ^^C’est pas méchant hein, c’est juste que tu dois être une grande romantique. Moi, j’ai trouvé La La Land très bien, mais la fin m’a tellement fait mal, que je n’aurais pas tant de plaisir à le revoir, et il ne peut ainsi pas faire partie de mes préférés.

  10. Ohhh c’est amusant, parmi mes films préférés, il y a Sueurs Froides, La La Land, et Loin de la Foule Déchainée aussi :D J’aime ces trois films du plus profond de mon être, je suis très cinéphile en revanche, je vais au cinéma plusieurs fois par mois, je suis l’actualité du cinéma de près, je revois assez peu de films au final, à part mes grands chouchous, dont ces trois font partie :) !!
    Je trouve injuste le mépris que porte certaines personnes pour La la land simplement parce que c’est une comédie musicale alors qu’il est sublime et très profond !

  11. J’aime beaucoup la façon dont tu décris ces films, ça m’a donné bien envie de les découvrir (je n’ai vu que La La Land dans la liste) ! Je m’abstiendrai tout de même pour les Demoiselles de Rochefort, parce que je sais déjà que je vais détester (je bloque complètement sur les comédies musicales, ça me crispe).
    Je n’ai pas trop l’habitude de revoir des films, parmi mes cultes je mettrais Match Point (malgré mon aversion pour Woody Allen, je dois reconnaître que j’adore ce film), 500 days of Summer et Little Miss Sunshine.

  12. Génial cet article, il m’a tout de suite parlé. Je te rejoins tellement sur LA LA Land, j’ai vu LA d’une façon différente, de ce que j’ai pu en voir quand j’y étais. J’ai adoré le fait que ce soit une comédie musicale comme toi, les musiques sont incroyables, mais surtout LES COULEURS!! Les couleurs sont tellement belles… Je n’ai jamais vu les autres, il faut vraiment que je m’intéresse de plus près aux films d’Hitchcock, c’est quand même la base notamment Les oiseaux, comme j’ai lu la nouvelle de Daphné du Maurier récemment. Je dirai que mes films préférés sont: The Grand Budapest hotel, je crois que j’ai un truc avec les couleurs tranchées. J’avais beaucoup aimé The Neon Demon dans un style psyché et dingue, Gatsby avec Leonardo, La couleur des sentiments, Les petits mouchoirs, The Disaster artist complètement fou, j’en ai tellement…

    Laura

  13. Merci pour la liste, j’ai aussi adoré LaLaLand. Mes films préférés sont: Before Sunrise, Before Sunset, Le parrain I et II et l’auberge espagnole

  14. J’ai 4 films sur 5 en communs avec toi ! Sueur froides je l’avais oublié ! ^^ J’aime aussi beaucoup La Maison du docteur Edwardes, ce film a sauvé mon année de philosophie en Terminale ^^

  15. Parmi mes films préférés il y a: Grand Piano, Gladiator, Suburra, Never back down et la Trilogie du Seigneur des anneaux :)

  16. Ton top 5 est rempli de films que j’adore Les demoiselles de Rochefort, La La land, Amadeus, Loin de la foule déchaînée, je les ai tous adoré ! Je ne sais pas si l’un d’entre eux rentreraient dans mon top 5 ultime, je regarde beaucoup de films et le choix est donc vraiment cornélien mais ils sont en tout cas tous très haut chacun dans leur catégorie ! Du coup, tu m’as vraiment donné envie de voir sueurs froides, je ne le connais pas du tout mais vu qu’on semble avoir les même goûts, il devrait me plaire !

  17. High five pour Sueurs Froides ! J’ai failli faire mon mémoire dessus !

    PS : J’ai adoré le premier épisode de ton podcast ! En plus c’était court et apaisant ! Top !!

  18. Je ne suis pas très comédie musicale. Je n’ai pas vu beaucoup de films de ta liste, mais j’ai adoré « Loin de La Foule Déchaînée »: il dégage une profondeur incroyable et une grande subtilité dans les sentiments. Personnellement, je suis une grande fan des Star Wars! Très sympa ton article!

  19. Coucou Victoria,
    J’ai regardé Loin de la foule déchaînée hier soir après avoir lu ton article et je l’ai adoré. La profondeur de jeu des acteurs, la photographie, la musique… Exactement le genre de film que je pourrais voir et revoir sans jamais me lasser. Je pense que Gabriel prends la tête de mes books/movies boyfriends, devant Darcy et Dawsey (Dans Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, que je te conseille mille fois si tu ne l’as pas déjà lu, le film est très chouette aussi), ma résistance n’est de toute façon pas très élevée devant Matthias Schoenaerts haha… Merci pour ton article !

  20. Merci pour ce partage. C’est un tel bonheur de lire tes avis, toujours si bien écrits et si précis. Tu as un vrai don pour analyser avec justesse tes ressentis par rapport à une œuvre en général, c’est fascinant! Ton article me donne très envie de regarder Sueurs froides, La La Land et Loin de la foule déchaînée, que je n’ai pas vus!
    De mon côté, j’aurais bien de la peine à faire le tri pour n’en citer que cinq, mais on y retrouverait probablement Into the Wild, Drive, Call me by your name, Paterson, Un cœur en hiver, (500) Days of Summer, Some Like It Hot… Et taaant d’autres.

  21. Salut victoria et merci pour ce superbe article qui m’a fait si plaisir ❤️
    Tes trois premiers films préférés sont également les miens !
    Je suis passionnée de cinéma et je suis entièrement d’accord avec toi: sueurs froides (on dira Vertigo 😉) est un chef d’œuvre !
    Sachant que mes réalisateurs préférés sont Hitchcock et Demy, je rajouterai à ce classement La corde, La mort aux trousses, Les parapluies de Cherbourg, Peau d’Ane, mais aussi Le dernier métro (un superbe film de Truffaut racontant la vie d’un directeur de théâtre juif dans le Paris de 1942), Some like it hot (avec Marilyn Monroe, tellement drôle !), ou encore Citizen Kane ( élu, lui aussi, meilleur film de tout les temps ! À toi de te faire ton avis mais pour ma part vertigo reste quand même devant 😉)
    Enfin bref il y en a tellement !
    J’espère que ces films pourront te plaire

  22. J’ai toujours hésité à regarder les demoiselles de Rochefort, en pensant être déçue, qu’il était un peu daté pour me plaire aujourd’hui, mais à lire ton article je vais me laisser tenter finalement !
    Je suis tellement d’accord avec toi, Matthias Schoenaerts est un Gabriel Oak parfait et impossible de ne pas craquer ! Tu m’as donné envie de le revoir.
    Sueurs froides et Amadeus me tentent beaucoup aussi à la lecture de tes avis, je vais les ajouter à ma liste!
    Merci pour le partage

  23. Hello Miss,

    Amadeus fait aussi partie de mes films préférés! Je l’ai vu dès dizaine de fois. J’adore la scène vers la fin ou il dicte à Salieri cette mélodie incroyable du requiem.
    Mon autre film culte c’est le Grand Bleu …
    Quelques films qui m’ont marqué : Mémoire d’une Geisha, Le dernier Empereur, Sept ans au Tibet…

  24. C’est malin, ça m’a donné envie de revoir La La Land qui vient d’arriver sur Netflix! (et que j’ai déjà revu plus tôt cette semaine!)

    Fût un temps, j’avais ma liste de Top 5 qui changeait un peu mais que je réactualisais régulièrement. Maintenant, je me suis un peu perdue. Entre les goûts qui changent, le temps qui passe, le contexte social qui te fait voir les choses différemment (Love Actually a plus le même goût ces temps-ci), ben je sais plus…

    Mais je mettrais bien La La Land, Frances Ha de Noah Baumbach avec l’excellente Greta Gerwig (une actrice/scénariste/réalisatrice tellement formidable!) pour sa fraîcheur et son héroïne si étrange et normale à la fois; parmi ceux qui m’ont donné une claque indélébile il y a aussi Amours Chiennes de Alejandro Gonzalez Iñarritu, Dolls de Takeshi Kitano (j’ai eu physiquement un coup de poing dans le ventre à la fin, presque à la façon de La La Land, mais rien à voir non plus parce qu’on est dans la poésie japonaise là, mais euh, voilà), Black Swan de Arronofsky; dans les classiques Casablanca, M Le Maudit ou Freaks; dans les littéraires le Jane Eyre de Cari Fukunaga ou Jude L’Oscur de Winterbottom; en bonus Eternal Sunshine, Les Enfants Loups de Mamoru Hosoda (pfiou, bien émouvant, sur être parent, être enfant, et être indépendant). Pis un favori doudou du moment c’est What If avec Zoe Kazan et Daniel Radcliffe, que j’ai juste envie de recommander si tu connais pas :)
    Ca fait pas 5 films du tout ça! :p

    Pour Loin De La Foule Déchaînée, je voudrais tellement lire le livre avant que je me l’interdis… Mais c’est peut-être bien dommage!

    • La trilogie de Alejandro Gonzalez Iñarritu (Amours chiennes, 21 grammes et Babel, avec un bémol pour ma part pour 21 grammes) est magnifique et bouleversante!!

  25. Merci pour ce partage, c’est toujours intéressant de lire l’avis d’autres personnes sur le cinéma.
    Je pense avoir vu Sueurs Froides il y a longtemps et tu me donnes envie de le redécouvrir.
    Regardant beaucoup de films, difficile de n’en sélectionner que cinq ! Après réflexion je dirais : Lagaan (mon premier Bollywood), la trilogie du Seigneur des anneaux (version longue, un classique en hiver pour moi), Les Quatre Filles du Dr. March (une douceur de mon enfance et adolescence), Le Voyage de Chihiro et Le Parrain.

  26. Bonjour Victoria,

    Je constate que nous sommes beaucoup à avoir le même avis sur La la land. A la base, ce n’est pas du tout un film qui m’intéressait et puis, finalement, je me suis dit « pourquoi pas ». Et je ne le regrette aucunement. Bon, la partie comédie musicale c’est pas forcément mon truc mais, comme je le répète à qui veut l’entendre, il est à voir rien que pour la fin, d’une beauté immense et tellement triste en même temps, pour cette histoire d’amour « ratée »… Finalement, il m’a bouleversé bien plus que je ne l’aurais imaginé.
    Une amie est fan de Ryan Gosling, on devrait se le regarder à l’occasion :-)

    Je ne me souviens plus si j’ai vu Sueurs froides, alors j’ai décidé de le louer à la médiathèque!
    Et les autres je ne les ai jamais vu, Loin de la foule déchaînée pourrait très certainement me plaire.

    De mon côté, je suis presque plus films que séries.
    Ceux qui m’ont marqué sont en général ceux dont, à la fin, tu te dis « ouah! », comme La la land, ou ceux qui te retournent intellectuellement les tripes :-). Je citerai au top du top « La vie de David Gale » qui me bouleverse à chaque fois. Dans un tout autre genre, j’ai adoré World War Z, Fight Club, Identity. J’avais beaucoup aimé la période Woody Allen avec Scarlett Johansson, ainsi qu’à l’époque Sixième sens ou les Autres. J’apprécie aussi les films poétiques comme Drôles de fantômes ou Mr. Nobody ou les drames énigmatiques comme Interstellar, je crois d’ailleurs que mon dernier coup de cœur c’est Premier Contact qui m’a fait pensé à ce dernier justement dans un certain sens.
    Et, dans un tout autre registre, je pense que mon premier choc cinématographique ça a été the Running Man, avec Arnold Schwarzenegger.

    Après je regarde beaucoup les films d’après les acteurs (jeune, j’étais évidemment fan de Brad Pitt et Mickey Rourke, dont je devais donc voir tous les films!), qui ne me plaisent d’ailleurs pas forcément au 1er regard mais dont je deviens fan au final. Ca a été notamment le cas pour Daniel Craig ainsi que Michael Fassbender, qui est devenu mon chouchou (je ne me lasserai d’ailleurs très certainement jamais de regarder la trilogie des derniers X-Men!). Sans oublier Matthew McConaughey que j’ai ADORE dans True Detective, en plus d’Interstellar.

    Bon il y en a très certainement d’autres, mais ça ne me revient pas. Et puis c’est très certainement déjà pas mal.

    Bonne semaine.

  27. ça me donne bien envie de découvrir ces films! Surtout « Loin de la foule déchaînée »…
    J’ai eu comme toi des films qui ont marqué une époque (Amélie Poulain et Forrest Gump bien sûr, mais aussi Trainspotting ou Pulp Fiction), par contre là le chouchou qui me vient tout de suite à l’esprit c’est « Juno » que j’ai vu et revu avec ravissement. C’est un film facile d’accès, avec des dialogues percutants et des images jolies à regarder, mais il y a aussi toute une réflexion très subtile sous la surface. Je te le conseille!

  28. Bonjour Victoria,
    Merci pour ce partage, tu me donnes envie de voir Sueurs Froides.
    La La Land fait aussi parti de mes films favoris, peut être pas dans le top 5, mais indéniablement dans les films que je peux revoir avec plaisir. J’y rajouterai Orgueil et Préjugés, les Harry Potter, et beaucoup d’autres…
    Je ne peux que te conseiller l’écoute de l’émission Pop & Co de Rebecca Manzoni sur France inter consacrée à la musique de La La Land (tu peux l’avoir en podcast ou en réécoute sur le site internet de France inter). C’est une émission que j’ai plaisir à entendre pour la qualité du travail de cette journaliste.

  29. J’adorais déjà ton blog, qui est un des seuls que je consulte régulièrement. Ce top 5 ne fait que renforcer ce sentiment. En dehors de « Loin de la foule déchainée » que je ne connais pas mais que tu donnes envie de découvrir, les 4 autres films font également partie de mon panthéon. Surtout LaLa land et Amadeus. J’ai découvert Vertigo et Les demoiselles de Rochefort plus tardivement, ces dernières années en réalité mais j’ai tout de suite ressentie une connexion. Pour Vertigo j’ai même eu le plaisir de le découvrir à la Philharmonie en Cinéconcert, seule. Une expérience vraiment mémorable.

    Aujourd’hui mon propre top 5 serait sans doute : 1) Il était une fois en Amérique pour la photographie d’une époque américaine qui clôture la trilogie de l’Amérique vue par Leone. 2) Cinema Paradiso car c’est une magnifique histoire d’amitié intergénérationnelle sublimée par l’amour du cinéma. 3) Amadeus, car Milos Forman n’avait pas son pareil pour traiter du génie et puis c’est le Biopic par excellence. 4) Danse avec les loups grâce auquel j’ai ressenti la colère profonde des injustices et qui aborde un moment de l’histoire des Etats-Unis avec beaucoup de recul 5) J’hésite entre Lost in translation et 12 hommes en colère. Le premier pour l’art avec lequel Sophia Copola évoque la solitude d’individus déracinés et le second pour le pouvoir de l’éloquence et la force du huis clos.

  30. Ah moi aussi j’adore les Demoiselles de Rochefort :) J’y suis beaucoup allée enfant d’ailleurs, étant du coin, et j’avais été tellement déçue d’apprendre que les habitants avaient repeint les maisons en blanc dès la fin du tournage. Les couleurs du film sont tellement belles.
    Je note Sueurs froides, malgré tous les Hitchcock que j’ai pu voir ado, celui-ci m’a échappé et ton article me donne envie de le découvrir :)

  31. J’aime aussi beaucoup Loin de la foule déchaînée, mais aussi La femme au tableau, Hidden figures, Le cercle littéraire de Guernesey ( mais là je préfère encore le livre), et récemment Une intime conviction m’a beaucoup intéressée,
    merci Victoria.

  32. J’ajouterais aussi La liste de Schindler, Le pianiste et Les Innocentes d’Anne Fontaine. Tristes, mais beaux.

  33. Ohhh « Loin de la foule déchaînée » que j’aime ce film!!! 2 de mes acteurs favoris en plus! Autre film que j’ai adoré avec Carey Mulligan c’est « une éducation », ça se passe dans le Londres des années 60. So British!
    Ou bien autre film favori avec Matthias Schonaerts (j’espere que je l’ai bien écris) cette fois, c’est « Suite Française », tiré du roman d’Irene Nemirowsky. Attention le film est très peu fidèle au livre par contre, ce qui déplaît à beaucoup. Mais je l’aime comme si c’était un tout autre film non tiré d’un roman. Je l’ai trouvé tellement touchant et beau, et les acteurs transmettent tellement bien l’amour impossible des personnages (Matthias en soldat allemand, et Michelle Williams, une beauté).

    Bisous!

  34. Hello Victoria,
    Merci pour ce chouette article ! Comment se fait-il que je n’ai jamais vu « Loin de la foule déchaînée » ?! Il faut absolument que j’y remédie.
    Je partage notamment ton amour pour Vertigo. Et si je peux recommander un autre Hitchcock, je citerais Marnie que j’adore.
    L’un des films qui m’a le plus bouleversée est Alabama Monroe (dont la BO est juste magnifique). J’ai également été soufflée par Incendies de Denis Villeneuve (réalisateur dont j’affectionne tout particulièrement le travail) qui est l’adaptation d’une pièce de théâtre. Plus récemment, j’ai été très touchée par Les Frères Sisters.
    Et ça n’a rien à voir mais je ne me lasserais peut-être jamais de Jurassic Park :-)
    À bientôt,
    Anaïs

  35. Amadeus ! Quel chef-d’oeuvre ! Il fait aussi partie de mes 5 films favoris. Je rajouterais Orange mécanique, Virgin suicides, American beauty et Le grand chemin. Mais d’autres films ont été cités dans les commentaires qui résonnent à mon coeur (Into the wild, Garden State, Le seigneur des anneaux…).

  36. Sur les cinq films, je ne connais Sueurs froides que de nom et je ne connaissais pas Loin de la foule déchainée. j’ai vu Lalaland lors d’une séance au cinéclub de mon cinéma sur le thème de la musique, fête la musique oblige. Je l’ai revu ensuite à la TV. Les Demoiselles de Rochefort est un film que je connais aussi par coeur. J’ai honte de le dire mais le film que j’ai le plus vu est Dirty Dancing… Je connais les répliques par coeur.

  37. Bonjour Victoria, j’aime beaucoup La La Land également, mais mon film préféré que je ne me lasse pas de voir et de revoir est Orgueil et préjugés, celui avec Keira Knightley ;-)

  38. AH, Amadeus, je ne l’ai toujours pas vu, je repousse le moment je crois, je sens la claque cinématographique arriver ;)
    Les artistes sont souvent « irresponsables » en fait, je te conseille de lire la biographie de Balzac par S. Zweig par exemple, c’est fascinant.
    Mon « Demoiselles de Rochefort » à moi c’est « Breakfast at Tiffany’s ». Je l’ai vu des dizaines de fois et je ne m’en lasse jamais, ce film est comme ma maison!

  39. Bonjour,
    Merci pour cette liste qui me donne envie de voir “Sueurs froides“ et « Loin de la foule déchaînée »…! Je fais partie des spectatrices qui portent un regard un peu critique sur Laladand, même si, paradoxalement, les scènes initiales et finales m’ont bouleversée (je ne pourrais pas revoir la fin qui est tellement triste et déprimante !).
    Parmi les films que j’affectionne particulièrement, il y a « La leçon de piano » et « Bright star » de Jane Campion (le second évoque la vie du poète anglais John Keats) Dans les deux films la réalisatrice filme la nature de façon grandiose et poétique et dépeint des histoires d’amour intenses et tourmentées. C’est vraiment très beau !

  40. Une grande fan de La La Land également 😍 parmis mes films préférés je citerais the eternal sunshine of the spotlight mind, (500) days of summer, the holiday … et bien d’autres

  41. Hello Victoria !

    Je me reconnais totalement dans la liste des films qui t’ont marques à un moment de ta vie mais c’est normal puis qu’on a presque le même âge. J’y ajouterais Orgueil et Préjugés mais sinon la même.

    Jai quelques comédies romantiques chouchoutes comme Musics and Lyrics et Love actually.

    En général quand on me demande quel est mon film préféré je réponds Gladiator, parce que l’histoire, les acteurs, la musique…. mais maintenant j’ajoute aussi Walk the Line et Lala Land, qui m’ont tous les deux énormément émue et réveillent aussi l’éternelle rêveuse qui sommeille également en moi. Je te conseille donc chaudement le premier.

  42. Coucou, merci pour ce partage surtout pour sueur froide qui est mon genre de prédilection, apres les comédie musicale et les films cul cul la praline c’est pas pour moi mais c’est cool quand même je pourrais les conseiller a des amie romantique 😊
    Bisous

  43. It is nice to read such high-quality content. It is a good article that discusses the topic at hand quite well. I am looking forward to read more articles from your site. Keep up the good work.

  44. A part le premier, je les ai tous vus et adorés ! Friande de comédies musicales, évidemment La La Land me parle tout particulièrement, et aimant également les films historiques, Loin de la foule déchaînée m’a beaucoup plu aussi (c’est en plus grâce à toi que j’ai lu le livre ensuite, parfaite lecture automnale !). Je suis tout sauf cinéphile, je n’ai donc pas de grandes références, mais l’un de ceux dont je ne me lasse pas, serait Singing in the rain, il me fait rire à chaque fois (et quelles scènes de danse !). Je ne dis aussi jamais non à un revisionnage de Bridget Jones et Love Actually, pour l’ambiance, les références et la nostalgie, même si ce n’est pas du grand cinéma.

Répondre

Naviguer