TAG // Les Classiques

Si j’aime beaucoup partager mes chroniques littéraires de façon chronologique, au fur et à mesure, comme dans la rubrique « Mes Dernières Lectures », je prends encore plus de plaisir à vous préparer des sélections thématiques (par exemple comme ici sur l’Écosse) ou des réflexions et partages d’expérience autour de la lecture en général (comme cet article sur le fait de lire plusieurs livres à la fois).

J’ai aussi l’impression, au vu de vos retours, que ce sont des billets que vous aimez particulièrement.

Je décide donc avec grand plaisir de vous en proposer davantage: ce sera l’occasion de vous parler de toutes sortes de romans que j’aime, même si je ne les ai pas lus tout récemment !

Pour cette fois, je me suis ainsi amusée à répondre à un « book tag », ou questionnaire livresque, qui se penche sur le sujet des classiques de la littérature. C’est un univers qui me parle beaucoup depuis un peu plus d’un an et demi, puisque j’ai passionnément renoué avec ce style de lecture.

Les 10 questions que j’ai choisies sont un mélange de deux tags existants: celui de Pinupapple, en français, et celui qui a été diffusé sur les chaînes Youtube anglophones, créé par Vienna. J’ai picoré chez chacune ce qui m’intéressait et me correspondait le mieux, et voici le résultat !

Je voudrais faire deux petites précisions avant de commencer. D’abord, pour que les choses soient bien définies, sachez que je considère sous le terme « classique » toute oeuvre littéraire ancienne (jusqu’aux années 1950, disons). Même s’il n’en sera pas question ici, j’ai aussi tendance à inclure sous ce terme les romans plus récents qui, par leur qualité et leur importance au sein de leur genre, sont déjà considérés comme tels – par exemple, Le Nom de la Rose d’Umberto Eco – et figurent parfois dans les titres étudiés à l’école, ou à l’université.

Enfin, un petit détail pratique: pour plus d’unité, j’ai désigné tous les livres mentionnés sous leur titre français, même quand il s’agit d’oeuvres britanniques (alors que je les lis généralement dans la langue originale). Si vous hésitez sur un titre en VO ou recherchez une jolie édition anglosaxonne, n’hésitez pas, je vous renseignerai avec plaisir !tag-classiques

1. MON CLASSIQUE PRÉFÉRÉ

Impossible de n’en choisir qu’un, surtout que je lis différents styles, et que je découvre de nouveaux titres chaque mois, ou presque !

En littérature française pré-XXème, c’est très difficile: j’hésite entre La Princesse de Clèves, Les liaisons dangereuses, L’île mystérieuse, ou même Les Fleurs du Mal, si l’on peut inclure la poésie.

En ce qui concerne le XXème siècle, mon favori est sans conteste Le Rivage des Syrtes de Julien Gracq, un roman très lent, onirique et descriptif sur l’attente et l’ennui (oui, ça ne fera pas rêver tout le monde, haha !).

Pour la littérature britannique pré-XXème siècle, je dirais Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy, et au XXème siècle, Rebecca de Daphné du Maurier.

✦✦✦

2. UN CLASSIQUE QUE JE N’AI PAS AIMÉ

Les classiques qui m’ont le plus ennuyée sont peut-être, en théâtre, les tragédies du XVIIème siècle: impossible d’accrocher à Racine et Corneille, par exemple. J’ai aussi un souvenir absolument horrible d’Antigone d’Anouilh (rien que d’y penser, je fais la grimace). Globalement, il faut l’avouer, je suis insensible à tout ce qui est inspiré par l’Antiquité…

Du côté des romans, je n’apprécie pas spécialement les courants réalistes du XIXème siècle, qui dépeignent la condition sociale et les transformations économiques de l’époque: par exemple certains Zola ou Dickens (oui, je sais…).

✦✦✦

3. MON PERSONNAGE DE ROMAN CLASSIQUE PRÉFÉRÉ

Je m’attache de tout coeur aux personnages qui font preuve d’une morale et d’une dignité à toute épreuve, mais révèlent de temps à autre, malgré eux, leur faiblesse ou leur sensibilité: je pense surtout à Gabriel Oak dans Loin de la foule déchaînée, Helen dans La Recluse de Wildfell Hall, et Elinor dans Raison et Sentiments.

✦✦✦

4. MON COURANT LITTÉRAIRE FAVORI

En grande amatrice de mystère et de suspense, j’apprécie toute littérature aux accents gothiques (château ou manoir angoissant, secrets, atmosphère troublante…), du XIXème siècle à la moitié du XXème siècle. Je suis aussi plus largement très sensible à la littérature victorienne en général.

✦✦✦

5. LA LACUNE LITTÉRAIRE DONT J’AI HONTE

Je n’ai jamais vraiment honte de ne pas avoir lu tel ou tel roman: il y a tellement de livres dans le monde, et j’aime varier mes lectures, donc forcément, je ne peux pas avoir tout lu à 28 ans – tant mieux, je suis plutôt contente d’avoir encore plein de merveilles à découvrir !

J’avoue par exemple ne (presque) rien connaître de la littérature américaine des années 1920-1930, pourtant très réputée, mais c’est que la période ne m’intéresse absolument pas pour le moment. Je me concentre donc avant tout sur ce qui me passionne, je ne me force pas, et je découvrirai toutes ces oeuvres lorsque j’y serai plus sensible.

✦✦✦

6. LES 5 CLASSIQUES QUE JE VEUX LIRE TRÈS BIENTÔT

Ma liste change au fil du temps selon mes envies et mes obsessions du moment. Actuellement, elle serait comme suit:

  • Toute la bibliographie des soeurs Brontë. Ok, c’est de la triche, mais l’univers des soeurs Brontë en général me fascine depuis plusieurs mois; j’y pense constamment ! Je suis actuellement en pleine lecture audio de Jane Eyre, et je voudrais enchaîner sur Villette ou Shirley, toujours de Charlotte, avant de découvrir Agnès Grey, d’Anne.
  • Un beau ténébreux de Julien Gracq. C’est le dernier roman complet de Julien Gracq qu’il me reste à découvrir, et comme il s’agit de mon écrivain préféré, j’ai très hâte !
  • Les mystères de la forêt, d’Ann Radcliffe. Cette auteure britannique de la fin du XVIIIème et début du XIXème siècle est considérée comme la pionnière du genre gothique, et une maîtresse du suspense; c’est d’ailleurs son roman le plus connu, Les Mystères d’Udolpho, que Jane Austen parodie dans son Abbaye de Northanger. Je préfère pour ma part découvrir celui-ci, dont le nom et le synopsis me font rêver !
  • Le château des bois noirs, de Robert Margerit. C’est la pétillante Lemon June qui m’a donné envie de découvrir ce roman dans sa dernière vidéo: l’atmosphère mystérieuse et sombre, ainsi que le cadre (une vieille propriété délabrée) m’attirent beaucoup ! J’ai aussi lu que Robert Margerit avait été « redécouvert » en France grâce aux louanges de… Julien Gracq ! Raison de plus pour m’y essayer.
  • Un roman de Marguerite Duras. J’ai découvert Marguerite Duras vers 17 ans avec Le ravissement de Lol V Stein et Hiroshima mon amourje suis tombée complètement amoureuse de son style si particulier, brumeux, sensuel. Pourtant, je n’ai plus jamais rien lu d’elle jusqu’à la retrouver cet été avec Dix heures et demie du soir en été (ma chronique arrive la semaine prochaine), et désormais, je veux absolument explorer le reste de sa biographie.

J’ajouterais aussi à cette liste plusieurs titres qui seront dans ma sélection culturelle (livres, films, séries, podcasts…) pour le mois d’octobre et Halloween, que je publierai dans une dizaine de jours.

✦✦✦

7. MON ADAPTATION CINÉ / TV PRÉFÉRÉE

J’ai absolument adoré l’adaptation de Loin de la foule déchaînée en 2015, avec Carey Mulligan et Matthias Schoenaerts: elle reste fidèle au roman tout en le complétant parfaitement, et l’esthétique est superbe, solaire et bucolique.

Dans mes autres adaptations chouchoutes, je citerais Raison et sentiments (1995), le très étonnant et « alternatif » Les Hauts de Hurlevent (2011), la série SherlockRebecca par Hitchcock (1940), ainsi que la mini-série BBC des Dix Petits Nègres (2015). Le tout, en VO sous-titrée, bien sûr !

✦✦✦

8. L’ADAPTATION CINÉ / TV QUE JE N’AI PAS AIMÉE

Je n’ai pas vu énormément d’adaptations, et quand c’est le cas, je vérifie généralement les critiques avant pour savoir laquelle privilégier: je n’ai donc jamais eu de grosses déceptions jusqu’ici.

La moins réussie qui me vient à l’esprit est peut-être, en classique fantasy, celle du Hobbit par Peter Jackson – la trilogie est beaucoup trop longue et trop gentillette, même si j’ai quand même passé un bon moment.

J’avoue aussi m’être ennuyée devant le film Orgueil et Préjugés avec Keira Knightley.

✦✦✦

9. MES ÉDITIONS PRÉFÉRÉES À COLLECTIONNER

En France, il existe peu d’éditions particulières pour les classiques, donc je ne les collectionne pas vraiment – je choisis souvent n’importe quelle version à petit prix. Mes maisons préférées sont peut-être Folio Classique et Libretto: j’aime beaucoup leurs couvertures et la qualité de leurs traductions.

Pour la littérature anglosaxonne, en revanche, il y a de quoi se faire plaisir ! J’aime particulièrement les collections de Penguin, comme les Clothbound Classics qui ont une couverture cartonnée et couverte d’un tissu à motifs, ou encore la Penguin English Library, dont les livres sont aussi très joliment décorés mais s’abiment plus vite.

✦✦✦

10. UN CLASSIQUE TROP PEU CONNU QUE JE VEUX RECOMMANDER

J’ai justement une passion pour les classiques que l’on ne connaît pas trop en France: ce sont ceux que je préfère découvrir (ça doit être mon petit côté outsider, ou mon esprit de contradiction).

Je vous recommanderais bien sûr Julien Gracq, l’un des auteurs majeurs du XXème siècle, mais sa prose très érudite (bien que sublime) et sa passion pour les longues descriptions géographiques ne peuvent vraiment pas plaire à tout le monde: on adore, ou on tient deux pages et demi avant de refermer le livre !

Pour quelque chose de beaucoup plus accessible, je ne saurais trop vous conseiller de donner plus de crédit à Anne Brontë, qui est injustement sous-estimée vis à vis de ses deux soeurs: certes, son oeuvre est beaucoup moins sombre et torturée que celle de Charlotte ou Emily, donc moins originale, mais elle n’en est pas moins très plaisante, riche en personnages attachants, avec une jolie fibre « féministe » (bien que le terme soit complètement anachronique, on est d’accord).

Enfin, je suis actuellement en pleine lecture du Secret de Lady Audley par Mary Elizabeth Braddon, qui est un plaisir absolu: si vous aimez les histoires à suspense, les secrets et la littérature britannique du XIXème siècle, cela vous plaira sûrement aussi !tag-classiques3

Et vous, quelle est votre relation aux classiques ?
Vos préférés, ceux qui vous ont ennuyé(e)s ?

N’hésitez pas à répondre à ce tag en commentaire ou sur votre blog / Instagram !

Cet article contient des liens affiliés. Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

57 commentaires

  1. J’étais toute contente quand tu as annoncé que tu allais parler classiques et je ne suis pas déçue ! Tu m’as rappelée certaines œuvres que je voulais lire et que j’avais oubliées en plus, je note pour ne pas m’y faire reprendre à deux fois. Il est très sympa ce Book tag, je pense que je le ferai sur mon blog, toutes les questions m’inspirent 😉 En attendant, je pense que mon classique préféré est Jane Eyre : il y a quelques années j’aurais dit Le Seigneur des Anneaux, ou encore un Zola, mais depuis 2-3 ans, quand je relis Jane Eyre ou revisionne une adaptation, j’ai ce sentiment d’admiration devant les mots.., ce livre me fait vraiment quelque chose. Je le relis régilièrement depuis mon adolescence, il m’a toujours attirée mais depuis quelque temps, c’est vraiment devenu ma référence. J’aime beaucoup Wuthering Heigts aussi, je l’avais découvert en hypokhâgne en cours d’anglais, en VO, et je suis toujours aussi hallucinée de me retrouver dans les landes, entourée de brume sauvage, à chaque fois que j’ouvre ce livre.

    Mon classique détesté, c’est un traumatisme d’étude obligatoire de lycée : Le Père Goriot de Balzac. J’ai essayé de le relire depuis mais rien à faire, il m’ennuie. Autant j’aime cette époque en littérature, j’adore Zola, mais ce roman, je ne le supporte pas. Les descriptions me paraissent assommantes.

    Contrairement à toi, j’adore le théâtre classique et les tragédies. J’adore lire toute cette passion, cette fatalité, et quand il est question de la voir sur scène je suis ❤️ Mais j’aime énormément tout ce qui touche à l’Antiquité personnellement.

    • Coucou Sixte ! Je suis encore en pleine lecture audio de Jane Eyre, et pour l’instant j’aime beaucoup, même si j’y ai déjà trouvé quelques longueurs; en effet, la plume est exceptionnelle. J’ai hâte d’avancer davantage et de me faire un avis plus définitif !

      Je veux bien te croire, pour Balzac: il paraît que certains de ses romans sont vraiment les plus ennuyeux qui soient. Moi j’ai seulement lu Le Lys dans la vallée, et je me souviens avoir beaucoup aimé ! Dans mes souvenirs, c’est une histoire très romantique, donc ça m’avait touchée.

  2. Merci pour toutes ces découvertes!! Rien de tel qu’un de tes articles pour mettre dans une bonne humeur le matin en allant au boulot. Oui oui! En plus il fait beau aujourd’hui à La Haye :)
    Bises et merci pour tout le contenu que tu nous offres!!

  3. Extra de voir tes réponses à ce tag! Pour ma part, je suis grande fan de Zola, et Zweig. J’ai beaucoup étudié de classiques au lycée mais je n’en ai aucun souvenir…:-( Je sais avoir detesté La princesse de Clèves mais je ne sais plus pourquoi… et c’est comme ça pour beaucoup d’oeuvres étudiées au lycée, je pense qu’on est souvent trop jeunes et pas assez matures pour étudier certains textes, et on les redécouvrent parfois plus tard, sans la contrainte de « je dois le lire pour les cours ». J’ai découvert en audio Notre-Dame de Paris que j’ai aaaaadoré!!! je te le conseille si tu ne l’as pas lu, j’ai aussi lu Les Misérables, mais en version abrégée (pas taper!) et j’avoue que même sous cette version c’est magnifique! Je suis POUR les classiques, même si on est pas obligés d’aimer les classiques des classiques, je pense qu’il faut quand même avoir une petite base lue ça peut pas faire de mal :-)

    • Ah tiens, tu me rappelles que je n’ai pas un très bon souvenir des romans de Victor Hugo: j’ai aussi lu Les Misérables en version abrégée parce que je l’ai étudié au collège, et je m’étais ennuyée (pourtant, j’adore sa poésie par exemple). Un jour il faudra que je retente l’aventure, mais plutôt avec Notre-Dame de Paris en effet, la thématique me parlera sans doute davantage !

  4. Hello! De mon côté, je dirais que j’ai un gros faible pour la littérature russe du 19ème: notamment Dostoievski, Crime et châtiment. Mais aussi Tolstoi, Guerre et paix.

    Pour le XXème, je dirais que le roman qui m’a le plus marquée serait le tour du malheur, de Kessel.

    Quand j’étais petite j’ai eu une passion dévorante pour les romans de cape et d’épée: tout Dumas qui m’a ravie, et le bossu de Paul Féval. Les grands feuilletons du 19ème quoi (les chapitres paraissaient dans le journal, du coup une écriture à rebondissements).

    Et tu n’en parles pas, mais ton post me donne envie de relire Ivanhoé de Walter Scott (je ne sais pas pourquoi!).

    J’adore les romans classiques en tout cas! Mais je les délaisse ces derniers temps pour des essais sur l’économie et l’éducation… Ca me donne envie d’y revenir!

  5. Je ne suis pas particulièrement attirée par la littérature classique mais je retiens quelques titres qui m’ont marqué à l’époque où je les ai lu. Notamment Le joueur d’échecs de Stefan Zweig, même si j’ai dû l’étudier au lycée, c’est un roman que j’ai beaucoup aimé, je m’étais vraiment laissée embarquer dans l’histoire. Pareil pour La métamorphose de Kafka (bon, c’est très vite lu) qui me laisse un très bon souvenir.
    Et l’incontournable Portrait de Dorian Grey d’Oscar Wilde, dont j’ai trouvé l’histoire assez fabuleuse (j’avoue avoir lu celui-ci en français).
    Par contre, tu m’as donné envie de lire Les Mystères de la forêt, je vais noter ça dans un coin pour le chercher en bibliothèque :)

  6. Très intéressant ce TAG, je le garde en mémoire pour piocher des idées lecture.
    J’ai toujours La princesse de Clève qui m’attend sur mon étagère et que je n’ai pas encore lu. Je suis heureuse de savoir qu’il se place dans tes favoris.
    En ce qui concerne les classiques, j’adore « Les liaisons dangereuses » et j’avais beaucoup aimé « Loin de la foule déchainée » (livre et film) que tu nous avais fait découvrir grâce au club de lecture. Pour la littérature du début du XX siècle, je suis une fan absolue de l’œuvre de Stefan Zweig qui reste un de mes auteurs favoris. J’aimerais beaucoup découvrir ton chouchou Julien Gracq et Rebecca de Daphnée du Maurier.
    Sinon de mes années d’études, je garde un bon souvenir du livre « Adolphe » de Benjamin Constant bien que je me souvienne plus trop de l’histoire.
    Belle journée Victoria :)

  7. Oh ! tu comptes lire A. Radcliffe. Personnellement j’ai adoré les Mystères d’Udolpho. Je n’ose jamais le conseiller, car je crains toujours que les très longues descriptions (que je trouve superbes) et les thématiques rousseauistes (datées selon certains) ne déplaisent. C’est en effet un roman gothique et un « roman sensible », style littéraire très en vogue à la fin du XVIIIème siècle, et un roman de voyage, dont l’histoire se déroule entre le sud de la France et l’Italie. J’aime bcp la réflexion qu’il propose sur la sensibilité et ses excès : elle m’a parlé, à moi que ma sensibilité rend parfois égoïste et prompte à me surprotéger.
    Bonne lecture à toutes !

    • Merci Vanessa pour ton avis, ça me donne envie de découvrir Les Mystères d’Udolpho aussi finalement !(Ça tombe bien, j’adoooore les longues descriptions !)

  8. Camille / Alacroiseedeslivres Répondre

    Décidément, nos goûts littéraires divergent beaucoup :p
    Ca commence avec les deux premières rubriques : alors que je suis passée totalement à côté des Hauts de Hurlevent (j’ai détesté. Mais j’ai comme projet de le relire, pour voir si mon avis a pu évolué, l’ayant lu vers 18 ans), Antigone d’Anouilh est l’une de mes pièces de théâtre préférées (et pourtant c’est loin d’être mon genre de prédilection !) aux côtés de Roméo et Juliette et Cyrano de Bergerac.

    En tout cas, tu me donnes de plus en plus envie de découvrir Loin de la foule déchaînée !

    J’aime beaucoup tes sélections, elles sont vraiment très originales par rapport à ce qu’on peut trouver par ailleurs – pas de Jane Austen (d’ailleurs, plus j’y réfléchis, plus j’ai l’impression que tu n’aimeras pas… En tout cas si tu le fais – conseil sans doute superflu ^^’ – lis-le en VO : je suis loin, trèèès loin d’être bilingue, et pourtant j’ai beaucoup plus ressenti l’humour de l’auteure que dans mes quelques lectures traduites), pas de Dickens et très peu d’auteurs français. Pour Dickens ou Zola, cela s’explique sans doute par ton « aversion » (je sais que le mot n’est pas tout à fait approprié, j’ai compris ta démarche même si je ne la partage pas) pour les problématiques sociales.

    Si je devais parler de mes classiques. En tête, il y aurait (sans hiérarchie) :
    – Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell (un roman absolument incroyable, à de nombreux niveaux, les positions politiques contestables de l’auteure en donnant encore une autre dimension, de réflexion)
    – peu original, Orgueil et Préjugés de Jane Austen, ainsi qu’Emma (précurseur du roman policier, si cela peut t’intriguer ;-))
    – Le Jardin secret de FH Burnett, un classique de la littérature jeunesse (que tu aimerais sûrement d’ailleurs, ça parle de magie de la nature, d’amitié et même un chouïa de mystères dans un manoir)
    – Les quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott (tellement réconfortant !)

    Je parlerai aussi de L’attrape-coeurs de JD Salinger, qui est le roman clivant par excellence : on aime ou on déteste et moi je suis juste sous le charme !
    Il y en aura pas mal d’autres, des Misérables d’Hugo à L’empereur du Portugal de Selma Lagerlöf, mais il faut savoir s’arrêter :D

    • Coucou Camille !

      Oui hehe, je crois que nous avons des sensibilités un peu différentes, on l’avait déjà un peu remarqué via d’autres articles, mais du coup je suis d’autant plus ravie d’avoir tes avis réguliers pour apporter une autre perspective ! Merci pour tous tes petits mots.

      Je suis presque rassurée que tu pointes le fait que mes sélections littéraires soient « originales », non parce que j’en suis fière, mais parce qu’au contraire je me sens parfois tellement différente dans mes goûts (je ne connais personne qui ai vraiment les mêmes intérêts que moi en lecture) que ça me frustre un peu et me fait sentir seule. Or jusqu’ici je me disais que c’était seulement dans mon imagination, que mon orgueil devait me jouer des tours, mais si toi, qui suis la sphère littéraire d’encore plus près, tu trouves aussi que je plébiscite des genres ou des titres qui ne sont pas si courants, alors peut-être que je ne délirais pas complètement ^^ !

      Pour Jane Austen, j’ai justement lu Orgueil et Préjugés cet été (ma chronique sera publiée la semaine prochaine normalement) et tu n’as pas tort: j’ai bien aimé, mais c’est loin d’être le coup de coeur que tout le monde semble avoir eu. J’ai eu l’impression de lire une sorte de chick lit du XIXème siècle, c’est à dire une lecture plaisante et rigolote, qui parle d’amour, mais qui manque énormément de profondeur pour me toucher. Je suis peut-être passée complètement à côté ? J’ai adoré le film Raison et Sentiments, en revanche, parce que là le thème me parle plus et me semble plus ancré dans les grandes problématiques de la nature humaine – c’est le prochain Jane Austen que je veux lire, sans aucun doute.

      Enfin, concernant tes classiques préférés, tu tombes à pic: j’ai ADORÉ Le Jardin Secret, c’est toute mon enfance ! Mon père nous le lisait le soir avant de dormir, chapitre par chapitre, et j’ai vu aussi environ 50 fois le film, haha ^__^
      Je suis aussi une grande fan d’Autant en emporte le vent; le film est l’un de mes préférés de toute la vie, et il me semble avoir commencé le roman quand j’avais 14 ans, sans le finir. Je l’ai acheté il y a quelques mois sur ma Kindle justement pour m’y replonger, bientôt j’espère !

      Donc finalement, nous avons quand même quelques chouchous en commun ! :)

      • Hello!
        Je me permet de commenter vos commentaires ^^
        Camille, j’ai l’impression que nos gouts se ressemblent ! Je voue un culte à Autant en emporte le vent qui comme tu le dis est interessant à plusieurs niveaux. Historiquement, politiquement et également d’un point de vue féministe. Un de mes rêves serait d’écrire une thèse sur Scarlett ! Les quatre filles du docteur March est ma madeleine de Proust. Je me suis d’ailleurs acheté la version anglaise à lire cet hiver !
        Concernant Orgueil et Préjugés, je suis comme toi Victoria, je suis un peu passé à côté. J’ai trouvé ça très « basique », avec un manque de profondeur. Comme tu le dis c’est de la chick-lit du 19ème ! En revanche j’ai beaucoup aimé Emma. Il m’aura fallu 10 ans pour retenter ma chance avec Jane Austen ! Je compte donc continuer sur ma lancé avec Persuasion ou Raison et Sentiments
        Je ne sais pas si vous l’avez lu mais Nord et Sud est un autre roman classique de la littérature anglaise de ce siècle avec beaucoup de profondeur (et des thèmes « sociaux » donc pas sure que ça te plaise Victoria, mais ce n’est pas du Zola non plus !).
        Je ne connais pas Le Jardin secret de FH Burnett mais vous me donnez envie de le découvrir !

  9. Je fais partie des lectrices silencieuses de ton blog.
    Je ne commente que très rarement et pourtant entre outlander, les lectures, les produits bio…Je ne compte plus les belles découvertes grâce à toi !
    Rebecca fait également parti de mes romans favoris ! Suite à ton article sur le sujet d’ailleurs, j’ai acheté La princesse de Cleve mais malgrès plusieurs essais je n’y arrive pas.
    Je suis perdue dès les premières pages entre les nombreux personnages et une syntaxe d’un autre temps… Dois je persister ou cette impression risque de perdurer pendant la totalité du roman?
    Merci Victoria

    • Coucou Charlotte, merci tout plein de m’avoir laissé ce petit mot alors ! Pour La Princesse de Clèves, je comprends tout à fait ce que tu veux dire: on est effectivement un peu perdu dans toute cette cour, et le langage est très soutenu. Ce dernier point ne changera pas au cours du roman, bien sûr, mais je crois qu’il est peut-être possible de s’y habituer et de gagner en aisance au fur et à mesure ? J’ai pour ma part un goût (étrange, je le sais) pour ces styles un peu complexes, très littéraires, voire vaguement pompeux, donc j’ai du mal à me projeter dans une sensibilité contraire, je ne suis pas sûre d’être de bon conseil… En tous cas, si tu préfères laisser ce livre de côté, tu peux peut-être quand même regarder l’adaptation cinématographique de 1961, qui te permettra, je l’espère, d’apprécier mieux l’intrigue !

  10. J’ai adoré lire ton article ! Aujourd’hui est une journée un peu plus tranquille pour moi, ça fait le plus grand bien de prendre le temps de lire l’un de mes blogs préférés ^_^ Et je dois te remercier. Ton enthousiasme pour la littérature est tellement communicatif… Moi qui avais le plus grand mal à renouer avec (je me demande dans quelle mesure mes études de lettres m’ont écœurée des livres à force de devoir les analyser, les décortiquer… et aussi d’avoir été bridée sur le choix de mes lectures pendant un temps par un snob littéraire :x) ; aujourd’hui, je reprends petit à petit le goût et tu n’y es pas complètement pour rien ;) Merci pour ça <3

    Je laisse pour le moment les classiques de côté (on en avait un peu discuté dans l'avion je crois ^^) et je me plonge dans des romans policiers, juste pour retrouver le plaisir d'être happée par une histoire et de ne pas compter le nombre de pages que j'ai tournées depuis que je me suis installée dans le canapé.

    • Merci ma jolie Laëtitia, ça m’a fait tellement plaisir de te lire ! Et tu as tout à fait raison de te plonger dans ce type de livres que l’on a du mal à refermer: je trouve aussi que c’est la meilleure façon de retrouver le bonheur, la capacité d’évasion et d’addiction qu’il y a dans la lecture. En tous cas c’est l’un de mes genres favoris aussi !

  11. Salut Victoria,
    Pour ma part en seconde j’ai découvert Théres Raquin de Zola et j’ai adoré, l’ambiance thriller, l’histoire d’amour des amants meurtriers. J’ai même vu des adaptations cinématographiques et comme par hasard je l’ai eu en sujet pendant un devoir en Licence Pro !

  12. Madame_Gropotiron Répondre

    Ah oui mais ducoup j’ai un gros souci là: je ne peux réserver que deux livres à la fois dans mon réseau de bibliothèque…

    NB: et « vive le prêt entre bibliothèques » 😉

  13. Je suis également une fan incontestable des Fleurs du Mal, que j’ai découvert au collège. J’ai d’ailleurs racheté depuis ce temps là deux nouvelles éditions simplement car elles me faisaient envie ! J’aime également beaucoup Bel-Ami de Maupassant et Le mystère de la Chambre Jaune. Côté littérature anglaise : Le chien des Baskerville (même s’il fait un peu enfantin dans mon esprit), Les Dix Petits Nègres, Rebecca et Ma Cousine Rachel (impossible de déterminer lequel j’ai préféré), lus sur tes conseils et j’ai vraiment adoré ! Enfin, La Potion Magique de George Bouillon de Roald Dahl qui est mon livre d’enfance adoré et favori.

    • Je suis ravie que ces recommandations t’aient plu ! Je vois que nous avons pas mal de chouchous en commun – Daphné du Maurier bien sûr, Le chien des Baskerville (que je veux justement relire cet automne) et même Le mystère de la chambre jaune, que j’ai adoré !

  14. Coucou Victoria.
    C’est une superbe idée en effet de nous présenter tes lectures, coups de cœur ou non sous forme de questionnaire livresque, même si j’apprécie beaucoup lire également tes articles « Dernières Lectures ». Je te remercie pour toutes ces découvertes, car je ne suis vraiment pas cultivé sur les classiques. J’ai tout comme toi adoré Les Liaisons Dangereuses et Les Fleurs du mal mais je souhaite me diversifier en lisant un peu de classique. Dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, je compte lire Frankenstein de Mary W. Shelley et il faut aussi que je découvre une des œuvres de Julien Gracq puisque ma nouvelle rue porte son nom (oui c’est une très bonne excuse !).
    Belle journée à toi.

  15. Chère Victoria, merci pour ce post passionnant une fois de plus, tout comme d’ailleurs les commentaires ci-dessus !
    Je suis aussi, comme Charlotte une lectrice « silencieuse » de ton blogue ; c’est cet article qui m’a donné envie de te dire comme j’ai plaisir à retrouver tes articles et combien j’apprécie leur qualité, leur intimité, leur pudeur aussi… Ton blog est inspirant !
    Je reviens aux propositions des classiques lorsque je me sens un peu molle et pas très inspirée… L’idée de m’entretenir l’esprit avec des « références », lues et étudiés par beaucoup de monde me rassurent, me font imaginer que je partage une connaissance précieuse.
    Je n’ai pas encore réussie à persévérer « La condition humaine » de Malraux et « Le rouge et le noir » de Stendhal ; Impossible de dépasser l’ennui que je ressens… Et pourtant, je me dis que peut être cela vaudrait la chandelle, puisqu’ils ont été si adulés.
    J’aime bien les « classiques » latino américain : Ernesto Sabato notamment avec « Héros & Tombes », un vrai gouffre de folie, d’amour, d’orgueil…

  16. Bonjour Victoria, quel plaisir de lire ton article et de découvrir ces auteurs et livres que je ne connais pas !
    J’ai toujours aimé les classiques et cela tend à s’amplifier avec les années. Même si je ne lis pas que ça, je me plonge toujours dedans avec plaisir. Je dévore particulièrement les Zola mais j’essaie de plus en plus d’élargir mon horizon littéraire avec les classiques anglais (Jane Austen, quelle révélation !), les classiques de SF ou encore ceux de la littérature gothique (le Robert Margerit dont a parlé Lemon June m’a aussi tapé dans l’oeil !).
    Quant à ceux qui m’ont ennuyé, il y en a peu, à tel point que je n’ai que Les Pensées de Pascal qui me viennent à l’esprit (mais est-ce considéré comme un classique ?)

    Autrement je te rejoins complètement sur l’adaptation d’Orgueil et Préjugés avec Keira Knightley, je l’ai trouvée décevante. Celle de la BBC de 1995 est en revanche une merveille (et Colin Firth en Darcy… dois-je en dire plus ?). D’ailleurs, en parlant d’adaptation de O&P, j’en ai découvert une autre, sous la forme d’une web-série qui s’appelle The Lizzie Bennet Diaries (tous les épisodes sont sur YouTube). C’est une adaptation très contemporaine comme si l’histoire se déroulait au XXIe siècle et j’ai franchement trouvé ça chouette !

    Belle journée :)

  17. Bonjour Victoria,

    C’est marrant j’ai fait ce tag il y a quelques jours sur mon blog, malheureusement je ne connaissais pas la version de Vienna qui contient des questions également intéressantes.

    A l’inverse de toi j’adore le réalisme de Zola notamment, même si je suis aussi une très grande fan de littérature gothique. D’ailleurs je ne sais pas si tu connais Mikaela de la chaîne/du blog Le Livre Ouvert, mais elle est en pleine période de lectures gothiques en ce moment et c’est un plaisir de la suivre.

    J’ai Le Château des Bois Noirs dans ma PAL, je pense le sortir courant octobre-novembre, j’ai hâte !

    Bonne journée !

  18. Hello !

    J’adore ce TAG, il rejoint la longue liste que je suis en train de mettre sur mon blog pour ne jamais manquer d’inspiration. Mes classiques préférés sont : Le comte de Monte Christo d’Alexandre Dumas, Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar et La vie mode d’emploi de Georges Pérec. De manière générale je suis plus littérature du XXe siècle que pré XXe.

    En revanche je n’avais vraiment pas accroché au Rivage des Syrtes, comme quoi les goûts les couleurs !

    • Oh justement pour Gracq je ne suis pas tellement surprise ! Comme je le disais, il faut aimer les loooongues descriptions géographiques, les plumes très soutenues et érudites, et pour Le Rivage des Syrtes, les intrigues où il ne se passe pas grand chose et où on attend – c’est à dire que la plupart des gens tiennent à peine 3 pages haha ! Mais moi c’est tout ce que j’aime <3

  19. Bonjour Victoria,
    j’aime de plus en plus tes articles consacrés à la lecture dans lesquels tu choisis un angle d’approche plus large. Pour ma part, j’ai la même relation aux classiques qu’à n’importe quel autre roman : il faut que j’ai envie de lire le livre, tout simplement ! ça peut sembler idiot, mais beaucoup de gens « s’infligent » la lecture de tel ou tel classique car « il faut absolument avoir lu Proust / Cervantes / Hugo, etc » pour pouvoir se prétendre lecteur… Vision désastreuse du bonheur de la lecture !
    Je trouve aussi qu’on a tendance en France à toujours mettre en avant des auteurs masculins, je suis donc contente de voir dans ta liste les trois sœurs Brontë, Du Maurier, et d’autres !

    J’ai l’impression qu’on a à peu près les mêmes goûts : je n’ai pas encore lu Gracq, mais j’adore Emily Brontë, Thomas Hardy, Baudelaire… J’ai adoré Notre Dame de Paris d’Hugo, mais c’est très dense, il faut s’y plonger, ce n’est pas forcément une lecture « détente » à chaque page.

    Je retiens Ann Radcliffe et Robert Margerit pour de futures lectures ! :)

  20. Bonjour Victoria,

    Je suis moi aussi une « lectrice de l’ombre » de ton blog que je suis depuis plusieurs années (c’est d’ailleurs le seul, m’étant beaucoup lassée de la blogosphère) et je crois n’avoir encore jamais osé laisser un commentaire.

    Je me suis replongée ces derniers jours dans tes articles « dernières lectures » car pourtant grande lectrice enfant et adolescente, j’ai beaucoup délaissé la lecture depuis mes études de lettres et j’essaie d’y revenir car cela me manque et tes articles me donnent beaucoup d’idées de lecture ! J’ai lu hier un article que tu avais relayé sur le manque de concentration qui résulte de notre société hyper-connectée et je m’y suis énormement reconnu !

    De mon côté, je ne lis presque que des classiques. Parmi mes trois chouchous figurent Lolita de Nabokov (je l’ai lu ado et il m’avait scotché, je pense le relire prochainement car il m’a laissé un souvenir extrêmement fort), Tandis que j’agonise de William Faulker (l’histoire d’une famille qui part sur les routes du Mississippi enterrer le corps d’un de ses membres conformément à ses dernières volontés : c’est un récit à la fois tragique et cocasse, une vraie merveille) et le fameux Voyage au bout de la nuit de Céline découvert l’année dernière et qui m’a fait l’effet d’une claque (la plume de Céline est incroyable, on dirait de la poésie en prose à l’échelle de tout un roman ! mais là c’est on adore ou on déteste je crois… ).

    C’est marrant car j’ai vu aussi la dernière vidéo de Lemon June et je me suis précipitée hier soir chez mon libraire acheter Le Château des Bois-Noirs ! Je n’ai lu qu’une trentaine de pages pour le moment mais je suis déjà prise par l’intrigue !

  21. Je me souviens encore de mon premier sujet de dissertation en prépa : « Qu’est ce qu’un classique ?  »
    J’ai assez peu lu tes titres anglais dont tu parles à part quelques uns des soeurs Bronté.

    Mes classiques préférés sont donc très différents des tiens regroupant plutôt de la littérature française du début du XXème comme Céline (tout mais essentiellement « voyage au bout de la nuit »), Camus et Boris Vian, quelques russes (Tchekhov particulièrement), et la littérature américaine (Faulkner (incroyable de beauté et de violence !), London, Roth -très récent mais que je classerais dans les classiques- Steinbeck, Kerouac).

    Des romans poétiques et violents. Du XXème siècle quoi ;)

  22. Très chouette TAG! Fut un temps, je lisais énormément de classiques, aujourd’hui, je n’en lis quasiment plus à mon grand regret… Il faut tout simplement que je retrouve le temps de lire!
    Parmi mes favoris: Madame Bovary de Flaubert, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Une vie de Maupassant, j’aime également beaucoup l’écriture de Voltaire, notamment dans Candide.
    En tout cas, ton article va m’aider à compléter ma liste de lecture!

  23. Moi mon traumatisme classique littéraire, c’est « premier amour » de Tourgueniev. La première fois je l’ai lu de mon plein gré, il traînait à la maison. J’ai détesté. Sauf qu’ensuite j’ai dût le relire deux fois pendant ma scolarité, et en parler, alors que je ne l’aime décidemment pas.

    Je suis également insensible à la poésie (oui, même Baudelaire. Je veux dire, une rime ou deux, une strophe par ci pas là, ça passe, mais tout un poème, pitié achevez-moi) et comme toi j’ai pas tellement d’ affinité avec l’ antiquité, autant dire que Racine et Corneille, c’ était un supplice ;)

    Mais bon, les goûts changent parfois : j’ avais bien aimé « l’ attrape-coeur » adolescente, je l’ai relue adulte et je comprend pourquoi je l’aimais ado, mais en tant qu’ adulte je le trouve long lent et ennuyeux.
    A contrario, c’ était un peu la galère de lire Zola ado, maintenant je redécouvre et j’apprécie vraiment.

  24. Oh là là, « Pride and Prejudice » complètement saccagé par Joe Wright et son actrice fétiche Kiera Knightley (au charisme de morue si je puis me permettre…) Heureusement que tu n’as pas aimé cette adaptation ! Et dire que j’ai dû l’étudier pour l’agreg en lien avec le livre. Je te conseille ardemment la version de la BBC avec Jennifer Ehle et Colin Firth (who else?) que tu connais peut-être déjà. Très subtile et très fidèle au roman. Tout le monde autour de moi adore et la liste des nouveaux convertis ne cesse de s’allonger.

    Sinon, pas de Virginia Woolf dans ta sélection ? « Flush » est plutôt rigolo et inattendu de sa part. « To the LIghthouse » est sublime. Ses nouvelles sont super, tout comme certains essais qui se lisent comme des fictions <3

  25. P.S : J’ai ajouté « Lady Audley’s Secret » à ma liseuse récemment donc j’ai hâte de connaître ton avis !

  26. Bonjour Victoria !

    Quel plaisir, toujours, de lire quelqu’un parler de livres ! C’est fou comme c’est stimulant ; même sans avoir nécessairement les mêmes goûts, le simple fait de lire ton article et ses commentaires me donne une furieuse envie de me lover dans mon canapé avec un bon livre. Remarque, j’ai toujours aussi une folle envie de me faire à manger quand je regarde Top Chef :-)

    Je crois que nous n’avons pas vraiment les mêmes inclinations en matière de littérature (si ce n’est que nous aimons les romans par dessus tout !), néanmoins je me demandais si tu avais déjà lu Virginia Woolf ? Je crois qu’elle pourrait beaucoup te plaire. J’ai une immense, immense tendresse pour Mrs Dalloway (le roman, pas le personnage), sa lenteur, sa finesse, sa sensibilité.

    Sinon, je me suis rendu compte aussi que j’aimais beaucoup… les traductions françaises de romans américains du XXeme. Ça semble tordu, mais cette façon de faire parler américain à langue française, cette distorsion de nos codes pour leur faire dire une autre culture, tout ça fait un mélange qui me sied parfaitement. Je pense au Choix de Sophie, par exemple, dont le niveau de langage et le vocabulaire m’ont paru très riches (j’adore apprendre de nouveaux mots de notre belle langue française !), avec ce je-ne-sais-quoi d’outre-Atlantique qui transparaissait dans la manière de dire les choses, bien qu’il s’agisse d’une traduction. Finalement, si je ne suis pas du tout le précepte de lire les œuvres dans leur langue originale, bien que je sois quasiment bilingue Anglais / Français, c’est vraiment par choix (un brin étrange, j’en conviens). Je n’aime rien tant que la langue française et j’aime beaucoup la voir se métamorphoser pour s’adapter à d’autres œuvres, je suis fascinée par le travail des traducteurs.

    Belle journée à toi !

  27. Hello Victoria,
    J’aime beaucoup cet article sur les classiques, merci!!
    Cela fait longtemps que je n’en ai pas lu, et cela me donne envie de me plonger dans l’univers des soeurs Brontë! Allez, quelques livres de plus dans ma PAL, hein! Ce n’est pas comme si elle débordait déjà :-)
    J’ai tout mis en pause pour l’instant le temps de finir les Outlander. C’est drôle, j’ai voulu faire des pauses entre chaque tome et lire autre chose, mais je n’y arrive pas! J’ai commencé 3 livres que j’ai fini par laisser tomber pour me replonger dans l’univers de Claire & Jamie!
    Je m’éloigne de mes moutons: j’aime beaucoup tes articles en général, et tout particulièrement ceux qui parlent de lecture. Tu arrives toujours à trouver des petites perles rares, alors je tiens à te dire merci :)
    Belle journée !

  28. Ce tag est super intéressant pour moi qui ne redécouvre que depuis peu les grands classiques, j’en avais un mauvais souvenir en tant que lecture de collège / lycée mais je pense qu’à cet âge, on est parfois trop jeune pour les comprendre.
    J’ai beaucoup aimé les Hauts de Hurlevent et Orgueil et Préjugés. En ce moment, je lis aussi Jane Eyre. Côté édition, j’ai un petit faible pour l’édition Canterbury Classics avec leurs couvertures couvertes de citations et leur touché tout doux <3
    Merci pour ce partage, je pense que Rebecca sera une de mes prochaines lectures !
    Bonne journée à toi !

  29. J’avais relu, il y a quelques années, mes « classiques » scolaires avec beaucoup de plaisir. On apprécie mieux quand on ne prépare son bac avec ;)
    Pour beaucoup d’autres, je ne me suis pour le moment pas relancer dedans. Mes grands-parents ont une énorme collection, en une seule édition (de cette époque où les maisons d’éditions sortaient des collections entières à la couverture effet cuir). Cela fait très longtemps que j’ai dis que je m’y attaquerai. Mais je ne sais pas, j’ai l’impression que j’attends en fait d’en « hériter » (bon, dis comme ça, c’est hyper cruel pour mes grands-parents, c’est pas le but!). J’attends de m’y attaquer pour de bon, d’une traite, lorsque je les aurai tous à portée de main, et un peu comme un symbole, un hommage…
    Etrange, j’en conviens ;)

  30. Bonjour Victoria !
    J’aime beaucoup ce nouvel article, tu me donnes envie de passer ma journée à lire !
    J’ai également adoré Loin de la foule déchaînée, et son adaptation avec Carey Mulligan.
    D’ailleurs en parlant d’adaptations cinématographiques, il y a en a deux très bonnes de Jane Eyre. Toi qui le lis en ce moment, je te les conseille si tu ne les as pas encore vues. L’une est avec Charlotte Gainsbourg et William Hurt, et la deuxième, un peu plus récente, est avec Mia Wasikowska et Michael Fassbender.

    Une très belle journée !

  31. Bonjour Victoria,
    Comme tu le dis judicieusement, c’est difficile de définir la littérature classique…
    Perso, je mettrais Stendhal que j’ai plaisir à relire (la Chartreuse de Parme, les Chroniques Italiennes), tous les Maupassant, Jane Austen, les sœurs Brontë, George Sand (Mauprat, La petite Fadette), Jean Paul Sartre (l’Age de Raison) mais alors dans quelle catégorie, je classe Paul Auster, Philip Roth, Jonathan Franzen, Joyce Carol Oates, qui sont, j’en suis certaine les « classiques » US de demain…
    Marguerite Duras est mon écrivain-e préférée, tu peux lire l’Amant de la Chine du Nord, un Barrage contre le Pacifique mais c’est dans ses livres ultérieurs, complètement déconstruits que son talent est à son apogée (d’après moi). Et sa vie personnelle est également passionnante…
    Et aussi Siri Hustvedt, et Doris Lessing, des écrivain-es brillantes et attachantes…

    Dans tous les cas, j’adore tes articles sur la littérature que je partage ou non tes goûts d’ailleurs et je crains (façon de parler) tes posts sur la cuisine (car j’essaie trop souvent tes recettes).
    Cathie

  32. Comme toujours, une très jolie sélection !
    Je te rejoins concernant l’adaptation ciné d’Orgueil et Préjugés, et je ne peux que te recommander la version BBC avec Colin Firth (son nom est un bon argument à lui seul). Toujours chez Austen, dans la veine du roman gothique, as-tu lu Northanger Abbaye ? C’est de loin mon préféré et l’adaptation en téléfilm (qui se regarde d’une traite) avec Felicity Jones rend bien tout le comique anglais de ce roman.

    Je continue avec quelques conseils lectures si tu souhaites avoir un petit aperçu de la littérature américaine des années folles : on ne présente plus Gatsby le magnifique, mais F. Scott Fitzgerald est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles, Les enfants du jazz. Il te suffit d’en piocher une quand tu en as envie, tu y découvriras une Amérique déjà pleine de contradictions et de caricatures ambulantes !

    Enfin, puisque tu sembles aimer l’Angleterre et les histoires d’amour obscures… Tu peux te tourner vers Lady L., de Romain Gary. Il se lit très simplement (comme toujours avec Romain Gary) et a ses intrigues qui peuvent faire penser aux Liaisons dangereuses.

    Bonne lecture à toi !

  33. J’adore ton petit Tag, j’avoue je ne saurais pas choisir enfin si mon favoris restera toujours Les liaisons dangereuses a vie, je pense relire beaucoup de Jane Austen également. Le livre que je réouvrirais jamais .. Les Pensées de Pascal traumatisé par ce livre en terminale littéraire.

  34. Tu me donnes fortement envoe de lire Le secret de Laly Audley ! Merci pour cette découverte !

  35. J’adore ce genre d’articles effectivement – tu m’as même donné envie de reparler des classiques sur mon blog, mais je ne doute pas du fait que ce sera bien moins réussi.
    Personnellement j’aime justement ce que tu n’aimes pas trop : les courants naturalistes, surtout Emile Zola (Dickens un peu moins) et les auteurs américains de la Lost Generation, avec un penchant particulier pour Jack Kerouac.
    Pour toi qui aimes voyager, Sur la Route devrait peut-être te plaire (même si je conviens que c’est très différent de l’atmosphère anglaise gothique…)

  36. Bonjour,
    De Duras, je te conseille « Moderato Cantabile » qui m’a vraiment marquée !!!
    Je dois dire que je lis moins de classiques qu’avant. Assez récemment j’ai essayé de relire la Chartreuse de Parme, de Stendhal, et en fait j’ai laissé tomber… alors que pourtant je l’avais aimé quand je l’avais lu plus jeune…Je crois que j’ai trop pris l’habitude des lectures plus « faciles ».
    Un de mes classiques favoris est très connu aux Etats Unis, moins en France : « ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee.
    J’aime bien aussi lire du Jane Austen de temps en temps.
    Et j’adore Stefan Zweig, notamment « 24h de la vie d’une femme »

  37. Coucou !

    J’adore lire tes articles littéraires, même si je n’ai pas systématiquement les mêmes goûts, c’est toujours un plaisir de lire tes avis développés et clairs, de trouver de nouvelles idées de lectures grâce à toi.
    Je me rends compte que je trouve très très difficile de répondre à ce sujet, parce qu’en fin de compte, si le classique, c’est absolument tout ce qui se trouve avant 1950, c’est absolument énorme et je n’arrive absolument pas à avoir une vue globale de mes lectures dans cette catégorie. J’en oublie tout un tas, parce que pour une raison ou une autre, dans ma tête, ça ne rentre pas dans les classiques…
    Mon roman préféré : Bon bah c’est sans doute la question la plus difficile, y’en a énormément et j’en oublie un paquet. Entre le Seigneur des Anneaux de Tolkien, des souris et des hommes de Steinbeck, Rebecca de Daphné du Maurier, bien que l’auberge de la Jamaïque arrive pas loin derrière, Michel Strogoff, de Jules Verne, qui a marqué ma jeunesse… Et de façon très curieuse, alors que par ailleurs Zola a une fâcheuse tendance à me barber, la bête humaine, qui m’a profondément marquée quand je l’ai lu à 14 ans parce que c »‘était un des bouquins que mon frère avait pour le bac et que je le lui ai piqué, et que j’ai relu récemment pour voir s’il me faisait le même effet, et qui détient quelque chose d’indéfinissable que j’aime énormément…

    Des classiques que je n’ai pas aimés… Doit y en avoir quelques-uns aussi. J’ai trouvé le rouge et le noir insupportable, ce serait intéressant que j’essaie de le relire maintenant, avec un peu plus de maturité. J’ai aussi un horrible souvenir de Candide, de Voltaire…
    Mon personnage favori… J’ai une tendresse particulière et profonde pour Joseph Rouletabille. Je sais, ce personnage n’a au fond rien de très profond ou de très poussé mais… Ce génie absolu, cette intelligence brillante, mêlés à un manque de maturité et à une sensibilité flagrants, adolescente j’étais totalement fan de lui et je crois que ça m’est resté depuis. Ado, il m’est arrivé de lui écrire une lettre, un jour que je me sentais incomprise… Cette anecdote me fait à la fois sourire et me mortifie. ;)

    Mon courant littéraire favori, ça c’est difficile à dire. Je sais ce que j’aime dans un livre, j’aime que les personnages soient travaillés, qu’il y ait un peu de suspense, de mystère, j’aime les livres longs mais j’ai horreur des longueurs, j’ai besoin qu’il y ait un peu d’action… Mais je n’ai pas vraiment de courant favori, en fait, je peux piocher n’importe où pourvu que j’y retrouve des ingrédients qui fonctionnent avec moi.

    Une lacune littéraire dont j’aie honte : j’ai énormément de lacunes dans les classiques, et je n’en ai absolument pas honte. Je ne peux pas tout lire. Je ne vois pas un truc en particulier que j’aurais vraiment dû lire et que je n’aie pas lu…
    Les 5 prochains classiques que je voudrais lire : là j’ai aucune idée. Je ne me projette pas trop dans la lecture, et en ce moment j’ai un vrai problème déjà pour décider quel sera le prochain livre que je vais lire, si bien que quand je termine un bouquin c’est un véritable drame. La faute à la période pénible que je traverse en ce moment et qui me donne moins d’entrain à entreprendre des choses et plus de difficultés à voir dans le futur, même à quelques heures devant moi. Donc je suis incapable de répondre, même si je pense que ça passera et que j’aurai à nouveau une liste de lecture dans quelque temps. Pour l’instant je ne veux pas me prendre la tête avec ça.

    Mon adaptation cinématographique préférée : c’est difficile à dire, d’une part parce que je suis assez difficile avec les adaptations de bouquins, d’autre part parce que je pense que là aussi, j’en oublie un tas.
    J’ai un bon souvenir du mystère de la chambre jaune réalisé par Bruno Podalydès, dont l’adaptation est assez originale, avec pas mal d’humour, et je l’ai trouvée vraiment réussie.

    Une adaptation en film que je n’ai pas aimée : un peu comme toi Victoria je lis les critiques avant, du coup je pense que je m’en suis pas mal épargné. Je n’y aurais pas pensé mais je n’ai effectivement pas du tout aimé le hobbit, trop long, trop mièvre, je me suis ennuyée comme pas permis.
    Mon édition préférée à collectionner : ah bah là je ne peux pas répondre. Je suis non-voyante, les bouquins que je lis sont donc soit des transcriptions braille toutes identiques, soit carrément des fichiers informatiques… Je n’ai donc pas ce plaisir des livres à collectionner, même si j’adorerais ça.

    Et pour finir, un classique trop peu connu à recommander : malheureusement je pense que je suis résolument trop classique, et que je n’ai pas lu grand-chose qui ne soit pas connu, surtout dans la littérature d’avant 1950. Donc je n’ai pas trop d’idée.

    En tout cas merci pour ce super article toujours aussi riche et intéressant !

  38. Coucou ! Personnellement je n’aime pas trop les classiques, pas forcément à cause des livres en eux même mais ils sont rattaché a l’obligation que l’on a de lire des livres que l’on n’a pas choisi dans le cadre scolaire… Parce que j’adore lire mais je détèste me forcer a lire un livre quand je n’en ai pas envie…

  39. Bonjour,
    Ravie de découvrir cette sélection littéraire, notamment de découvrir que Julien Gracq est votre écrivain préféré. Je suis moi aussi une amoureuse inconditionnelle de JG et « Le Rivage des Syrtes » est une oeuvre que j’affectionne énormément. Comme vous l’indiquez, son style peut sembler un peu ardu, mais d’une poésie incroyable et envoûtante…!
    Dans un futur proche, « Les Misérables » d’Hugo est le prochain classique français que j’ai décidé de lire. Sinon, j’adore les auteurs américains contemporains comme Joyce Caroll Oates, Cormac Mc Carthy, Toni Morrison et qui sont déja comme le disait une autre lectrice, par les thèmes abordés et le style, déjà des auteurs classiques.
    Bonne journée !

  40. Bonjour Victoria,
    j’aime bien me promener sur votre blog et suis particulièrement attentive aux rubriques littéraires puisque toujours en recherche de nouvelles lectures. Pour la première fois je vous écris parce que je viens de terminer Martin Eden de Jack London. Je ne sais pas si vous avez lu ce livre qui est sans contexte un grand classique mais je ne saurais que trop vous le conseiller. A priori la littérature américaine du début du XXème vous attire peu mais s’il vous plait, si vous tombez sur ce livre, n’hésitez pas une seconde et prenez-le! Il fera votre bonheur maintenant ou plus tard…Bonnes lectures à vous et bravo pour la fraicheur de votre joli blog.
    Delphine

  41. Pingback: Hallowctober – Ma sélection à lire, voir et écouter - Mango and Salt

  42. Pingback: Lectures automnales – Easy come easy go~

Répondre

Naviguer