Mes dernieres lectures #9

Avec une fin de vacances un peu mouvementée et beaucoup de travail en attente une fois à la maison, j’ai terminé le mois d’août avec un rythme de lecture plus lent que d’habitude, mais de très jolies (re)découvertes! En plus des trois titres que je vous présente aujourd’hui, dont deux m’ont vraiment plu, j’ai relu le troisième tome d’Harry Potter (je me refais toute la série en anglais depuis quelques mois, entre mes autres romans), ce qui me fait un bilan plutôt très positif. J’espère que ces revues vous seront utiles!

bilan-lecture-finaout

Dragonfly in Amber (Outlander #2), de Diana Gabaldon, éditions Arrow (également dispo en français)

Pas de résumé pour ce deuxième tome, afin d’éviter les spoilers pour celles qui n’auraient pas encore lu le premier! Vous pouvez en revanche retrouver mon article sur Outlander ici.

Mon avis: J’avais adoré le premier tome d’Outlander; je ne sais donc pas quel verbe utiliser pour décrire mon amour pour ce deuxième opus…! Encore plus riche en émotions, avec des révélations incroyables en début et fin d’ouvrage, des nouveaux personnages hauts en couleurs, des retournements de situation constants, des surprises, le tout sur fond d’intrigues politiques entre la France et l’Écosse – c’est pour l’instant mon tome préféré. J’avais peur de trouver la première partie lente comme beaucoup de personnes, mais cela n’a pas du tout été le cas – le seul fait de retrouver mes personnages préférés pendant toutes ces pages m’a rendu heureuse, leur mission m’a intéressée, et j’ai trouvé fascinant tout le contexte historique et politique, que je connaissais très mal. J’ai souri, je me suis inquiétée, j’ai aussi pleuré devant les lignes de Diana Gabaldon, qui a encore une fois réussi à me transporter complètement. Mon obsession est plus vive que jamais, et j’ai hâte de poursuivre la saga – même si je me force à laisser passer quelques semaines entre chaque tome, histoire de ne pas la finir trop vite… La saison 2 de la série risque en tous cas d’être passionnante!

Ma note: 5/5

Annonce éphémère: si vous aussi êtes des fans d’Outlander, les petits cadeaux à gagner sur mon compte Instagram risquent de vous intéresser!

***

The Miniaturist, de Jessie Burton, éditions Picador (également dispo en français)

Résumé: Nous sommes en 1686. À 18 ans, Nella arrive tout juste de sa campagne natale pour s’installer à Amsterdam suite à son mariage avec le grand commerçant Johannes Brandt, d’une quinzaine d’années plus âgé. Mais pour elle, qui s’imagine une vie citadine trépidante, la réalité du quotidien dans cette somptueuse maison du canal Herengracht est toute autre: son époux, absent la plupart du temps, est aimable mais très distant; sa belle-soeur, Marin, s’avère une dévote froide et autoritaire; quant au personnel, il est assez inhabituel et pas spécialement accueillant. Nella se sent exclue. En guise de consolation, la jeune femme n’a que la superbe maison de poupées que lui offre Johannes, une version miniature de leur propre demeure, qu’elle entreprend donc de meubler en faisant appel à un artisan de la ville. Plus vraies que nature, ses créations étonnent Nella, puis commencent à la faire trembler lorsqu’elle réalise que le miniaturiste lui livre les secrets les plus noirs de sa nouvelle famille…

Mon avis: Malgré un début un tout petit peu lent, j’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture qui correspondait parfaitement à ce dont j’avais envie: un roman historique, des histoires de moeurs et de secrets, avec une touche de suspense. L’intrigue en soi n’est pas spécialement originale mais très bien construite, et la question du miniaturiste, assez inédite, ajoute un intérêt supplémentaire à l’histoire, même s’il ne s’agit pas du sujet central. Le cadre d’Amsterdam, quant à lui, est très sympathique et instructif, surtout évidemment lorsque l’on a un intérêt particulier pour cette ville. J’ai trouvé les personnages de plus en plus attachants au fil des pages (alors bien que je n’en aimais aucun au début), et surtout j’ai été touchée par les thèmes sous-jacents: The Miniaturist, sous tout ce décor, nous parle réellement de la différence et du poids du regard des autres, et dans ce sens est empli d’humanité. Un conseil: relisez le prologue lorsque vous aurez terminé le dernier chapitre!

Ma note: 4/5

***

N’oublier jamais, de Michel Bussi, éditions Pocket

Résumé: Alors qu’il s’entraîne pour l’Ultra Trail du Mont-Blanc sur les hautes falaises d’Yport, en Normandie, Jamal Salaoui trouve une écharpe rouge accrochée à une clôture. Plus loin, une fille magnifique en robe déchirée semble prête à sauter dans le vide. Alors qu’il tente de la sauver en lui tendant l’écharpe, la jeune fille finit tout de même par chuter. Jamal, seul témoin de l’accident, clame son innocence, persuadé que la victime voulait se tuer, mais la police découvre qu’elle a été violée et étranglée selon un processus similaire à deux autres meurtres irrésolus… et sans doute par Jamal lui-même. Qui dit vrai, qui ment? Et surtout, qui allons-nous croire?

Mon avis: Si j’apprécie toujours autant la fluidité de l’écriture de Michel Bussi, sa maîtrise parfaite de la construction de l’intrigue, et son sens du suspense distillé au compte-goutte (voir mon article dédié à ses romans ici), cet opus m’a fait l’effet d’une lecture sympathique pour passer le temps mais pas inoubliable. À cause de quelques longueurs peut-être, j’ai eu un peu de mal à accrocher à l’histoire, et ce n’est qu’après le premier quart ou le premier tiers du roman qu’elle a commencé à me troubler suffisamment pour que je veuille en savoir plus. Il faut dire que la confusion créée petit à petit entre réalité et imaginaire malsain est intéressante et réussit lentement à semer le doute chez le lecteur… En revanche, les révélations finales ne m’ont pas parues crédibles, ce qui a forcément gâché un peu le plaisir, comme si tout mon trouble avait d’un coup perdu son intérêt, et le dernier chapitre m’a carrément semblé niais. Globalement, des ficelles un peu trop grosses et un manque de finesse dans la personnalité des protagonistes sont donc à mon sens les défauts principaux de cette histoire, et Nymphéas Noirs reste le meilleur des romans de Bussi, mais je pense que N’oublier jamais vous fera néanmoins passer un bon moment si vous aimez les thrillers et que vous vous y plongez sans attentes particulières. Peut-être que je suis juste devenue trop habituée à son style d’intrigue…

Ma note: 3/5

***

Avez-vous lu certains de ces livres?

N’hésitez pas à m’ajouter sur Goodreads pour suivre mes avis lecture en direct!

24 commentaires

  1. Merci pour cet article, j’aime bien la façon dont tu présentes les livres. C’est clair et concis et la petite note à la fin donne un vrai aperçu.
    De mon côté, je n’ai jamais lu ces livres, par contre ma curiosité est plutôt attisée par The miniaturist, qui semble un peu « à part », si j’ose dire.
    Pendant mes vacances j’ai lu « Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi, je l’ai adoré !
    Bonne journée
    Laura WB
    http://www.carnetdefie.fr

  2. Bonjour,

    Merci pour ces supers idées de lecture. J’aurais aimé savoir si les livres en anglais que tu décris sont accessible pour celles qui ne parlent pas couramment anglais (je regarde des séries en anglais sous-titrées anglais). Est-ce que c’est un anglais « facile »?

    Merci par avance.
    Bonne journée.
    Sarah

    • Coucou Sarah!

      C’est une excellente question, qui me donne l’idée d’ajouter désormais un indice de « difficulté » à mes revues de livres en anglais, pour que celles qui sont intéressées par la VO puissent savoir si elle est accessible ou pas. Je le ferai pour les prochains articles, c’est promis!

      Cette fois-ci malheureusement je trouve que ce sont deux lectures pas forcément adaptées à une première expérience: Outlander n’est pas difficile à comprendre (à part le vocabulaire écossais, mais on s’y fait vite), en revanche il est très dense, donc si on n’est pas habitué à lire en anglais cela peut s’avérer très long et décourageant; quant à The Miniaturist, son style d’écriture est assez recherché, avec un vocabulaire riche. On n’est pas dans de la VO insurmontable mais simplement je trouve qu’il y a des livres plus accessibles pour débuter!

  3. Hello Miss,

    Même impression que toi concernant le Michel Bussi. C’est une lecture divertissante mais loin d’être mémorable. Je suis aussi déçue par cette fin finalement trop simple …

    Mystinguett.

  4. Merci pour ton avis sur The Miniaturist ! Je le lirai en français pour ma part et si j’étais intrigué en l’achetant, j’ai hâte de le commencer suite à ton post !

  5. Je partage au mot près ton avis sur le roman de Michel Bussi… divertissant mais un peu décevant…
    Merci pour ta fine analyse.
    Céline

  6. Merci pour cette revue. J’attendais notamment ton avis sur le dernier Bussi, moi qui avais particulièrement bien aimé « Un avion sans elle ». Je ne suis pas une grande lectrice (j’essaie de me soigner ^_^) mais avais quand même acheté, sur tes conseils, « Nymphéas noirs ». Cependant, au contraire de toi, je n’ai pas du tout accroché. Ce qui fait que j’ai suspendu ma lecture (je ne peux définitivement pas me forcer). Je vais peut-être la reprendre sous peu, en espérant accrocher cette fois-ci. Tout est une question de timing selon moi: à certains moments on est plus ou moins réceptifs à telle ou telle histoire.
    Je crois en tout cas avoir trouvé un genre qui me plait assez: les thrillers.

    Bonne journée

  7. Jolie revue! Après avoir découvert Outlander grâce à ton blog et après avoir dévoré la série (en deux semaines c’est le cas de le dire), je vais patienter en lisant les livres en espérant retrouver des évocations de l’Ecosse parce que c’est ce qui m’avait beaucoup plu dans le premier tome. J’ai d’ailleurs rajouté The Miniaturist à ma liste d’envies alors merci pour ces jolies découvertes et ravie d’avoir découvert ton univers! :)

  8. Merci beaucoup pour toutes ces lectures!
    J’ai découvert Outlander grâce à toi et comme beaucoup d’autres j’ai dévoré la série puis les livres. Je suis arrivée au tome 4 en début de cette semaine.
    J’adore les personnages et les intrigues qui sont toujours passionnantes de tome en tome.

    Je crois que je n’arriverai pas à faire comme toi et à patienter pour la suite des romans! Je pense que je vais tout enchaîner. J’ai lu le troisième tome en anglais et j’ai eu plaisir à retrouver l’accent écossais qui n’arrive pas à être traduit dans les livres français.
    La série m’a fait tellement rêver que ma prochaine destination de voyage risque fort d’être les Highlands en Ecosse! :).

    Encore merci à toi pour ces belles découvertes. J’attends avec impatience la saison 2 de Outlander et j’espère qu’elle durera aussi longtemps que les romans.

    Bonne journée,
    Elsa

  9. Bonjour Victoria !
    En lisant ta revue je me suis demandé si tu lisais parfois de la littérature jeunesse. J’ai vu que tu lisais du young adult comme Fangirl de Rainbow Rowell (que j’ai d’ailleurs découvert grâce à toi) et je voulais savoir si des romans « pour les plus jeunes » t’intéresseraient aussi. Il y a un dyptique que je suis en train de relire et que j’ai toujours adoré : Vango. Je te le conseille fortement : c’est léger, poétique, plein d’aventures et de sentiments. Les personnages ont ce petit côté spécial qui donne terriblement envie d’être leur ami. Et je pense sincèrement que je l’aimerai toujours autant à 70 ans ! n.n
    Passe une bonne journée,

    Céleste

  10. Je trouve ton avis sur Bussi très intéressant, j’essaie d’espacer mes lectures de cet auteur pour ne pas être lassée en ce qui me concerne…
    Sinon je ne suis toujours pas tombée dans l’engrenage Outlander, je me demande si je ne vais pas regarder la série plutôt.
    Bises !

  11. Je n’ai pas encore lu « n’oublier jamais » mais j’ai lu « un avion sans elle » qui m’a beaucoup plu et m’a donné envie d’en découvrir davantage. En tout cas, grâce à toi, je viens de découvrir Goodreads, je ne connaissais pas, je suis curieuse de découvrir ça :)

  12. Hello Victoria :)
    J’adore (le mot est faible je crois) Harry Potter, je relis régulièrement la série, en français comme en anglais !
    Sinon, à force de te voir toi et Anne Dubndidu parler de Outlander je vais bien finir par craquer et m’y mettre !
    J’ai lu Michel Bussi tout l’été : Un avion sans elle, Nymphéas Noirs, N’oublier jamais et Maman a tort. Je les ai tous dévorés et adorés ! Je comprends ton avis sur N’oublier jamais, mais personnellement c’est celui qui m’a le plus bluffée, j’ai adoré la fin, j’en suis restée scotchée ! Sinon Maman a tort est l’histoire à laquelle j’ai le plus accroché, les personnages m’ont énormément plu ! Michel Bussi, ma nouvelle passion ihi !
    Merci de donner tes avis sur tes lectures, je note toujours consciencieusement ;)
    Et ceci est mon 1er commentaire sur ton blog, que je lis depuis bien longtemps ! Ca se fête non ?!

  13. Je pense que je lirai Le Miniaturiste. En attendant, je fais une toute petite pause dans Outlander et je lis en ce moment Villa avec piscine d’Herman Koch :-)
    Bises
    Delphine

  14. Bonjour Victoria !
    J’ai une petite question concernant le tome 2 d’outlander, je suis tombée dessus en librairie et j’ai lu le résumé mais ça ne correspond pas à la fin de la saison télé 1, c’est comme si le tome 2 commençait des années après la fin de la saison 1.. Ce n’est pas trop difficile donc à lire sachant qu’on ne sait pas ce qui s’est passé après que Claire et Jamie décident de partir en france ?
    Merciiii :)
    Cloé

    • Coucou Cloé! C’est tout à fait normal, le tome 2 commence quelques années après pour quelques révélations, mais on revient vite au moment où on a laissé les personnages :)

  15. C’est amusant, j’ai assez bien aimé N’oublier jamais par rapport à d’autres Bussi lus cet été (sur tes recommandations, merci!). Dans l’ordre, j’ai préféré : Un avion sans elle, Les Nymphéas Noirs, Maman a tort, N’oublier jamais. Ensuite viennent ceux que j’ai un peu moins appréciés : Mort sur Seine, Code Lupin et Ne lâche pas ma main.
    En fait j’ai un peu l’impression que c’est un peu toujours les mêmes « trucs » qui sont utilisés. Du coup, même si ça reste divertissant, c’est plutôt téléphoné par moment (sauf pour les Nymphéas Noirs où la fin m’a bluffée !).

  16. Pingback: Mes Dernières Lectures #13 - Mango and Salt

Répondre

Naviguer