Coup de coeur // Outlander (Roman + Série)

Aaaah, Outlander! Je pense que celles qui me suivent sur Twitter ou Instagram en ont pire qu’assez de me voir en parler constamment, mais que voulez-vous? Cette histoire est un tel coup de coeur pour moi que je n’arrive plus à m’extraire de son univers, et que je veux constamment me replonger dans son ambiance. Aujourd’hui, j’avais envie de vous expliquer plus longuement ce dont il s’agit, et pourquoi je l’aime autant.

Lancée en 1991, Outlander est à l’origine une série de romans historiques écrite par Diana Gabaldon, auteure américaine, et à ce jour toujours inachevée puisque le tome 9 est en cours d’écriture. Leur intrigue commence dans l’Écosse du XVIIIème siècle, à l’époque des clans, et mêle action, intrigue politique, et romance. En 2014, Outlander a été adapté par une production US dans une série du même nom sur la chaîne Starz. La première saison, constituée de 16 épisodes d’1 heure, s’est terminée le 30 mai 2015, et a rencontré un énorme succès. La deuxième saison, prévue pour 2016, est actuellement en cours de tournage.

J’ai de mon côté d’abord découvert la série, que j’ai visionnée du début à la fin en quelques jours, puis plus récemment lu le premier tome des romans, et les deux ont été un immense coup de coeur. Forte d’un nouveau recul sur l’un comme sur l’autre, je viens aujourd’hui vous les présenter et vous en faire une revue. J’espère que cela vous permettra une belle découverte à votre tour!

***

 Le synopsis

Nous sommes en 1945. Après 5 ans passés en tant qu’infirmière auprès des Alliés de la Seconde Guerre Mondiale, Claire Randall retrouve enfin son mari Frank, un historien passionné de généalogie, pour un second voyage de noces en Écosse dans la petite ville d’Inverness. Après avoir observé un étrange rituel celtique autour d’un cercle de pierres, Claire laisse son mari à ses recherches sur son ancêtre Jack Randall pour s’approcher à nouveau du lieu sacré, où elle a remarqué quelques plantes intéressantes pour son herbier. Surprise par d’étranges bruits de bataille qui émanent du plus grand des menhirs, elle finit par toucher la pierre… et c’est le trou noir.

Dans une grande confusion, elle se réveille étendue par terre. Son environnement est le même, mais une étrange rencontre avec un homme qui ressemble en tous points à Frank, habillé en soldat britannique du XVIIIème siècle, puis son enlèvement par un groupe d’Écossais du clan Mackenzie, commence à lui faire envisager l’impossible: il semblerait qu’elle ait atterri en 1743, soit plus de 200 ans avant son ère, dans une Écosse qui bâtit les prémices de la seconde rebellion jacobite…

Doublement étrangère dans un monde qui n’est pas le sien, à la fois admirée pour son savoir médical et suspectée par les habitants du château qui l’accueille, confrontée aux dangers de l’époque, Claire va devoir s’intégrer dans son nouveau présent pour pouvoir rejoindre son futur… Mais c’est sans compter sur son attachement croissant au jeune homme qui l’a pris sous son aile, Jamie, un beau et sensible Highlander qui va devenir la source de son plus grand déchirement.

revue-outlander-livre-serie

La série

Alors que j’ai presque toujours, dans ma vie, trouvé les adaptations cinématographiques bien moins puissantes que les livres dont elles s’inspirent – principalement parce qu’elles supposent de laisser de côté certains moments de l’intrigue – je suis dans le cas d’Outlander complètement admirative de la qualité de l’adaptation. Si certains aspects de l’histoire ont été clairement modifiés, ou beaucoup carrément inventés pour optimiser le côté émotionnel, « spectaculaire » de la série, toutes ces entorses ont été construites dans un infini respect pour l’ambiance, la personnalité des personnages, et l’orientation générale de l’intrigue. Bien loin d’être gênantes, elles donnent une impression très crédible, comme si elles avaient tout à fait pu faire partie du récit inicial de Diana Gabaldon.

Le rythme de la série est soutenu, distillant dans chaque épisode de nouveaux obstacles ou de nouveaux développements. Mais c’est surtout le jeu et le charme des acteurs qui donne à ce show toute sa force; grâce à eux j’ai frémi, ri, pleuré… Caitriona Balfe, en plus d’être absolument sublime, incarne parfaitement le caractère bien trempé de Claire, son intelligence et sa sensualité, tandis que Sam Heughan fait honneur à la beauté (on ne le voit pas bien sur les photos, mais il est vraiment CANON) et à la personnalité très authentique du jeune Écossais qu’il incarne. Je pourrais citer beaucoup d’autres excellents acteurs, comme ceux qui incarnent les frères Mackenzie (Dougal est génial), la très têtue et attachante Jenny, ou bien sûr l’incroyable Jack Randall, pétri de noirceur et de perversité, pour lequel Tobias Menzie propose une performance absolument incroyable.

Enfin, j’ai adoré le rôle de l’Écosse dans cette série, qui constitue à mon sens un personnage à part entière. Moi qui connaissais très mal le pays, son histoire et ses coutumes, je suis tombée complètement amoureuse de l’accent d’époque (il faut évidemment voir la série en VOST pour se plonger complètement dans l’ambiance), de la culture des clans, et surtout des somptueux paysages brumeux et bruts des Highlands. J’ai adoré également, en amatrice d’Histoire, voir la façon dont vivaient les gens à cette époque – très intéressant! L’Écosse est d’un coup passée dans ma top-list de priorités voyage, et je rêve ardemment d’aller découvrir ses secrets. Pourvu que je puisse y aller très vite.

En bref, la série Outlander est un vrai petit bijou (même Jessica Chastain en est ultra fan!), qui plaira aux rêveuses, aux amatrices d’action et de belles histoires d’amour, et bien sûr à toutes celles qui apprécient la culture écossaise. Son seul défaut est d’être difficilement accessible pour le moment (en attendant sa sortie en France, il faut passer par des manières détournées que je vous laisse rechercher par vous-mêmes…), mais pour moi elle en vaut complètement le coup!

EDIT d’avril 2016: La série est désormais disponible sur Netflix France.

 

Le roman

Avec ses plus de 800 pages en format poche, ce livre a clairement de quoi faire peur. Pourtant, grâce au talent de Diana Gabaldon, l’intérêt du lecteur est maintenu du début à la fin grâce à un parfait mélange entre action, tensions, intrigue amoureuse et plongeon au coeur des moeurs écossaises du XVIIIème siècle. Comme pour la série, j’ai ri, j’ai versé quelques larmes, et je me suis infiniment attachée aux personnages, si bien que j’ai eu un gros pincement au coeur en les quittant.

J’avais peur, en lisant le roman après avoir vu toute la saison 1 de la série, qui correspond pile poil à ce premier tome, de m’ennuyer ou de trouver ma lecture trop redondante. Mais il n’en a rien été! Non seulement certains passages sont différents de leur adaptation sur petit écran, ce qui provoque quelques surprises, mais en plus il s’avère très intéressant de revoir toute l’histoire du point de vue de Claire, qui est unique narratrice du récit. Au contraire, je me suis véritablement délectée de la longueur de ce livre, qui permet de savourer toutes les scènes et de prendre encore plus de temps avec les personnages. Le récit est criblé de rebondissements, de développements et de complications, si bien que je n’ai pas senti cette longueur comme un fardeau. Depuis que je l’ai fini, je ne pense d’ailleurs qu’à entamer le tome 2, qui est pourtant encore bien plus épais!

Mon choix d’une édition en version originale s’est fait tout naturellement, puisque je me trouvais déjà bien familiarisée avec le vocabulaire écossais d’époque grâce à la série, et que je lis en anglais depuis ma toute jeunesse. C’est évidemment le meilleur choix pour se plonger entièrement dans l’ambiance Scot. J’avais lu ça et là qu’il était pratiquement suicidaire de lire Outlander dans la langue de Shakespeare même en étant une lectrice VO avertie à cause de cette particularité linguistique, mais je n’ai personnellement pas trouvé ma lecture difficile: Claire, la narratrice, étant Anglaise et du XXème siècle, relate de manière très compréhensible tous les événements. Les passages plus compliqués se situent donc dans les dialogues avec des personnages écossais, qui sont nombreux, mais on a vite fait de comprendre les équivalences de leurs mots (« ye » = you, « naught » = nothing, « ken » = know, « aye » = yes…). Cependant, le style de l’auteur étant travaillé et le livre très long, je vous conseille de vous tourner plutôt vers la traduction française si vous n’êtes pas déjà à l’aise avec la lecture en anglais avant d’entamer ce bouquin.

Que vous ayez aimé la série, ou que vous ne connaissiez pas encore du tout le monde d’Outlander, je vous recommande donc très chaudement cette lecture qui saura vous évader et vous faire palpiter du début à la fin.

☞ Outlander, Le Chardon et le Tartan, de Diana Gabaldon, disponible aux éditions Le Livre de Poche.
☞ Outlander en VO, aux éditions Arrow ou Dell

***

Vous l’aurez compris, Outlander a constitué une merveilleuse découverte pour moi, que j’espère pouvoir partager avec certaines d’entre vous. Ayant aimé autant le livre original que l’adaptation série, pour une fois je ne vous conseille pas plus fortement l’un ou l’autre – les deux sont géniaux pour des raisons différentes, alors commencez par ce qui vous convient le mieux, je pense que vous ne serez pas déçues!

En attendant la sortie de la saison 2 en 2016, je continuerai pour ma part avec grand plaisir (et grande impatience) la lecture des romans, et me ferai une joie de vous exposer mes impressions dans de prochains bilans lecture.

Avez-vous entendu parler d’Outlander? Avez-vous vu la série ou lu les livres?
Si non, est-ce une histoire qui vous intrigue?

78 commentaires

  1. Je suis ravie de lire ce second tome, à tel point que ne l’ayant pas encore terminé je me suis fais offrir le 3eme tome pour Noël par mon frère, hihi ;). J’en suis à plus de 600 pages et n’en démord pas, j’attends avec impatience le coucher pour continuer à lire et lutte ardemment contre le sommeil certains soirs pour mon plus grand plaisir.

  2. MERCI!!!!!!!!!!!
    Ah la la, la série!!!!! C’est un ptit bijoux!
    Je connaissais les romans; depuis la sortie du Chardon et du Tartan en français en 1996! 20 ans! J’en ai 35 et ces romans ont bercé mon adolescence jusqu’aux derniers que l’auteur a écrits. Je suis toujours restée en attente du prochain roman! Une vraie FAN!
    Et aujourd’hui, grâce à toi, je suis surprise de découvrir cette série qui est juste GENIALE!!!! Les acteurs sont hyper bien choisis; je ne suis pas du tout déçue de Jamie (ah la la, Jamie) et Claire ni de tous les personnages secondaires! Argh Franck/Jack, juste incroyable!
    Je suis littéralement tombée sous le charme de cette adaptation! J’ai regardé les 16 épisodes en quelques jours! En y pensant toute la journée comme pour les romans!
    Encore MERCI Victoria de me faire encore rêver!!!!!!
    Et vivement la saison 2!!!!

  3. Hello Victoria,

    Un grand merci car c’est grâce à toi que je me suis plongée dans l’univers d’Outlander et j’en suis ravie. Enfin une série qui mêle histoire, romance, géographie et intrigue à la limite du fantasy.
    J’ai passé mon année ERASMUS en Écosse et je suis ravie de revoir ces paysages typiques et énigmatiques. Et de retrouver l’esprit des écossais (ils sont tellement sympas et adorent les français car nous avons un ennemi commun ;) Petite précision : il ne s’agit pas d’un accent de l’époque mais bel et bien de l’accent écossais encore d’actualité. Certains sont même très difficiles à comprendre. Je vais plancher sur une bougie « lande d’Écosse » qui me rappellera ces bons souvenirs ;)

  4. Bonjour Victoria
    Pour ma part, c’est ma grande sœur qui a succombé la première, lorsqu’elle a reçu le premier tome à son anniversaire. Elle me l’a ensuite chaudement recommandé (je suis, comme Claire, une grande férue des plantes et rêverais d’être herboriste), et j’en suis maintenant au 2e tome, que je n’arrive pas à lâcher !
    Je n’ai qu’une envie maintenant… partir en Écosse (et je crois que je ne suis pas la seule !)
    Belle soirée à toi

  5. Chère Victoria,
    Je me suis enfouie il y a maintenant une semaine dans l’univers d’Outlander, livres et série compris, et le moins que je puisse dire c’est que je suis loin d’être déçue ! (si l’on omet l’affreuse couverture de la version français …) Merci à toi mille fois pour cette découverte coup de cœur dont on ne ressort pas indemne !
    J’en suis environ à un tiers du premier tome comme de la série (je lis les chapitres avant le visionnage de chaque épisode), et je n’ai pu m’empêcher de tisser des liens avec une autre série de livres qui m’avaient procuré des sensations semblables : La Bicyclette Bleue de Régine Deforges. Connais-tu cette épopée, les as-tu lu ?
    J’avais été captivé par les aventures de Léa, et j’ai déjà relu plusieurs fois les trois premiers tomes ! Dans le cycle de la bicyclette bleue je retrouve la même teneur historique (bien qu’à une époque différente : la seconde guerre mondiale), les même personnages forts, intelligents et indépendants qui marque l’esprit, la même romance passionnelle, un autre personnage masculin à la beauté farouche (mais cette fois de la team brun ténébreux), et un même attachement un territoire prégnant (le bordelais) … Si ce n’est déjà fait, je ne peux que t’invitais à cette lecture percutante !

    Mathilde

  6. Je t’ai lu à plusieurs reprise en parler et avant hier sur un coup de tête je me suis dit tient il faudrait que j’essaye cette série… et je suis tombée amoureuse! Cet univers est tellement magique, les paysages, les costumes, l’ambiance…. Merci merci merci même si il m’a fallu du temps avant de me lancer je suis juste heureuse d’avoir commencé cette série!! :)

  7. Cette saga est diaboliquement addictive. C’est terrible, tu regardes le premier épisode puis le second puis tu enchaînes et puis tu ne peux pas attende pour voir le prochain, au final tu regardes ta montre il est 5 heures du mat mais tant pis, demain c’est dimanche … Et voilà comment j’ai avalé la saison 1 et les premiers épisode de la saison 2 (pas la même nuit tout de même).
    Je suis rassurée de constater que je ne suis pas la seule « dingo » de Outlander. C’est fascinant.
    Tous les ingrédients sont réunis: historique, magique, romantique, intrigue, forte personnalité des héros et anti-héros.
    Et le casting….
    De plus Victoria, tu m’as convaincue, je vais plonger dans la version papier…
    Et merci pour l’article road trip in Scotland, exactement ce que je cherchais.
    MERCI!!!!!

  8. Alala mais MERCI ! Depuis 1 mois, je me remets à la lecture après des années sans vraiment lire de romans (sauf en vacances). J’ai donc commencé le tome 1 d’Outlander… Que j’ai dévoré en quelques jours !… Et hop, j’ai enchaîné avec la saison 1 sur Netflix ;) Je viens de terminer le tome 2 et… Je vais enchaîner sur la saison 2, aha :)
    Vraiment merci car je me suis vraiment remise à la lecture (j’ai lu d’autres livres aussi ces derniers temps), et c’est aussi grâce à tes différents articles sur le sujet ! Je vais continuer à suivre tes différentes recommandations :)

  9. Dassonville Anne Répondre

    Bonjour!
    Je connais la série Outlander depuis plus ou moins 2002, et j’ai suivi les livres jusqu’à présent, je lis actuellement la 2ème partie du tome 8 qui est sorti le 05/10. j’adore cette série de romans mais aussi la série télévisée, je suis très impatiente que la seconde saison soit diffusée sur Netflix Belgique!

  10. MERCI MERCI Victoria pour cette découverte ! je n’avais pas eu un tel coup de coeur pour une série et un livre depuis longtemps (pour l’instant je lis le tome 1 et j’entame la saison 2, je compte bien poursuivre la saga…). Je suis complètement obsédée par l’univers au point de m’impatienter plusieurs fois dans la journée à l’idée de pouvoir avancer dans ma lecture et le visionnage des épisodes ;-) ACCRO je suis !
    J’en parle à toutes mes copines… Bref je suis à fond :-)

    L’Ecosse qui ne m’attire pas du tout à la base, est devenue hyper séduisante. La série a vraiment réussi à éveiller ma curiosité ;-)

  11. Pingback: Mes Dernières Lectures #31 - Mango and Salt

  12. Bon, Victoria, il faut qu’on parle. J’ai déjà un planning série très chargé et tu m’as donné envie de me lancer dans Outlander et puis, surtout, de me mettre à la lecture des bouquins. Je ne te remercie pas :D (Non en vrai, merci beaucoup, je ne connaissais pas du tout et, à force de te voir en parler sur les réseaux sociaux, ça a titillé ma curiosité ^^) Je me lance, c’est parti! Merci!

    • Haha ! Merci Alex, j’espère que cet univers te happera ! Les premiers épisodes ne sont pas très palpitants, mais normalement on commence à être accro à partir du 4ème ou du 5ème :) bon visionnage !

Répondre

Naviguer