7 livres de non fiction que j’ai adorés

Sans savoir exactement pourquoi, j’ai depuis quelques mois une moindre attirance envers la fiction littéraire, la délaissant au profit d’essais et ouvrages théoriques – ce qui ne ressemble pas à mes habitudes.

Cet effet s’est largement amplifié depuis le début de la crise du coronavirus: étrangement, mon esprit n’a pas envie de s’évader dans des récits, mais plutôt de s’immerger dans des contenus plus « éducatifs » et informatifs. Je crois que contrairement aux textes qui requièrent de l’imagination, les réflexions sur des sujets qui m’intriguent sont plus propices à la concentration: c’est très concret, à la fois stimulant et engageant.

Si j’ai comptabilisé plusieurs coups de coeur dans le genre de la non-fiction ces dernières années, je me suis néanmoins rendu compte que je n’avais jamais dédié d’article à ce type de lecture jusque ici. Ma passion du moment m’a semblé l’occasion parfaite de partager avec vous ces titres, découverts plus ou moins récemment, plus ou moins célèbres, en espérant que l’un ou l’autre d’entre eux vous intéressera autant que moi !lecture-selection-essais

TOUS ACTEURS DE LA RÉVOLUTION VERTE – Merci Raymond (offert)

Cet ouvrage passionnant du collectif Merci Raymond est un véritable plaidoyer pour la nature en ville, avec une argumentation très convaincante sur son impact en termes environnementaux, sanitaires, sociaux et économiques – mais aussi une mine de pistes à explorer afin de l’intégrer davantage à nos milieux urbains, et créer ensemble de meilleures villes pour demain.

À travers une sélection d’exemples de projets inspirants, il nous montre comment cette « révolution verte » peut avancer grâce à des personnalités fortes ou des énergies collectives; à notre échelle de simple citoyen, il nous enseigne aussi, grâce à une liste de petites actions accessibles (faire des bombes de graines, jardiner sur son balcon, demander un permis de végétaliser…), comment agir en ce sens.

Il s’agit à mon avis d’une priorité politique essentielle. Ayant la chance d’habiter dans une capitale extrêmement verte où la nature est invitée partout, je sais à quel point les végétaux améliorent la qualité de vie des citadins, surtout dans un contexte de dérèglement climatique. En tant que jardinière amatrice intéressée par l’écologie, en outre, l’agriculture urbaine me semble une solution indispensable pour un avenir plus durable.

Une lecture motivante et inspirante qui donne envie de s’engager, personnellement et politiquement !

SEX AND THE SERIES – Iris Brey

Convaincue de l’importance immense de la pop culture dans la façon dont nous concevons les genres et leurs rôles, et grande amatrice d’analyses d’oeuvres télévisées, je savais que cet essai allait m’intéresser. À la fois facile d’accès et érudit, il a en effet constitué une lecture captivante !

Dans ce livre, Iris Brey, spécialiste des questions de genre au cinéma, explore la représentation de la sexualité féminine dans les séries américaines.

Le sujet a longtemps été absent du petit écran (jusqu’au langage lui-même: on ne prononce pas « vagin » ou « clitoris » sur une grande chaîne nationale), traité de façon essentialisée (la femme est un objet passif du désir masculin), et parfois complètement déconnecté de la notion de consentement, sans remise en question. Heureusement, de Sex and the City à Girls ou Transparent, l’âge d’or des séries a permis l’apparition de discours plus audacieux, qui révolutionnent progressivement notre perception en brisant des tabous au profit d’une nouvelle esthétique du désir.

L’étude est divisée en quatre parties (la parole, le plaisir, les violences, la sexualité queer) extrêmement riches en références, des grands classiques aux titres moins mainstream des dernières années, qui illustrent brillamment les arguments de l’autrice. Attention en revanche, c’est truffé de spoilers, parfois essentiels à toute l’intrigue !

HOW TO BE A VICTORIAN – Ruth Goodman

Si la période victorienne vous fascine, ce livre est fait pour vous.

L’autrice y décrit de façon très détaillée, du lever jusqu’au coucher, le quotidien des membres de la société britannique pendant le règne de la reine Victoria, des plus humbles aux plus privilégiés. Comment se préparaient-ils le matin ? Quelle était leur conception de l’hygiène ? Comment se déroulait leur journée type ? Dans quelles conditions travaillaient-ils ? Que mangeaient-ils, comment cuisinaient-ils ? Quel était leur état de santé ? Comment s’habillaient-ils ? Comment éduquaient-ils leurs enfants ?

L’historienne anglaise Ruth Goodman explore ces questionnements très concrets, et plein d’autres, en s’aidant de témoignages et documents historiques, mais aussi de ses propres expériences de reproduction du victorian lifestyle (!). Le tout, raconté dans un style très accessible et bien structuré, forme un tableau réaliste et authentique, qui nous fait vraiment toucher du doigt l’expérience victorienne – et nous offre aussi, à travers elle, une fenêtre ouverte sur la mentalité et les préoccupations de l’époque. Absolument passionnant, autant pour mieux connaître cette génération que pour mieux comprendre la nôtre !

À noter tout de même: How to be a Victorian n’est malheureusement pas traduit en français.

SORCIÈRES: LA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMES – Mona Chollet
Lu en version audio

Dans cet ouvrage, l’essayiste féministe Mona Chollet se fonde sur le phénomène très parlant de la chasse aux sorcières, qui a mis au bûcher des milliers de femmes pendant plusieurs siècles sous des prétextes fallacieux, afin de développer des réflexions autour de notre place dans la société.

Pourquoi les femmes qui sont indépendantes (voire célibataires, sans enfant…), âgées, et/ou sages (connaissance de la nature, des plantes etc…) ont depuis toujours été mal vues ? Pourquoi notre image de la femme est-elle encore celle d’un être doux, maternel et innocent, dont les comportements plus rebelles sont intolérables ?

J’ai adoré ce titre pour ses informations fascinantes, qui décortiquent l’histoire et les motivations foncièrement misogynes cachées derrière la traque des sorcières, mais aussi et surtout pour son regard novateur et rafraîchissant sur la nature féminine. L’autrice démontre à quel point les qualités généralement associées à la femme sont avant tout un moyen socio-culturel de les tenir sous contrôle, et déconstruit certaines des injonctions les plus puissantes qui nous sont imposées: les passages sur la maternité, et sur le rejet de la vieillesse (qui fait particulièrement horreur chez la femme, constamment incitée à paraître jeune pour exister), m’ont spécialement remuée – et rassurée, d’une certaine manière.

Enfin, notez qu’il s’agit d’un texte très accessible et fluide, qui se lit sans difficulté et s’écoute tout aussi aisément !

LE REGARD FÉMININ, UNE RÉVOLUTION À L’ÉCRAN – Iris Brey

Le terme de « female gaze » s’est particulièrement popularisé ces dernières années dans les médias (je le voyais souvent employé à propos des premières saisons d’Outlander par exemple); intéressée par le concept après ma lecture de Sex and the series, j’ai eu envie de connaître plus en détails l’éclairage d’Iris Brey à son sujet.

Dans cet ouvrage, l’autrice démontre d’abord que la grande majorité des films et séries de notre culture occidentale, même les plus admirés d’entre tous, sont pétris de male gaze – un regard qui invisibilise la femme en ne nous faisant pas ressentir son expérience, et objectifie son corps dans le cadre d’un plaisir voyeuriste.

L’alternative, le female gaze, tel que théorisé par Iris Brey, n’est pas l’inverse du male gaze (il ne s’agit pas d’objectifier l’homme de la même façon, bien que cela constitue déjà une réflexion intéressante) mais une perspective toute différente qui redonne sa subjectivité à la femme et ne se comporte pas en voyeur. Il demande une grande créativité pour réinventer le cinéma non seulement en termes de scénario et de dialogues, bien sûr, mais aussi en termes de réalisation, puisque la façon dont les scènes sont filmées jouent fortement sur l’expérience des spectateurs/rices, et ce qu’ils/elles ressentent devant l’écran.

J’ai trouvé cette lecture absolument fascinante: elle a réussi à conscientiser mon propre regard et faire naître en moi une véritable curiosité. Si le sujet vous intéresse, je vous recommande d’ailleurs l’épisode sur le male gaze et celui sur le female gaze du podcast Les Couilles sur la Table, où Iris Brey est l’invitée, qui constituent une bonne introduction !

SAPIENS: UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’HUMANITÉ – Yuval Noah Harari
Lu en version audio

Tout le monde connaît Sapiens, puisqu’il a été un immense best seller international, et je ne peux que le comprendre: outre son aspect passionnant, il s’agit à mon sens d’une lecture d’utilité publique !

Dans cet essai, l’historien israëlien Yuval Noah Harari retrace avec pertinence et intelligence (ainsi qu’une pointe de provocation !) l’évolution de l’espèce humaine et la construction de notre civilisation. Armé d’un esprit audacieux, il repositionne l’être humain à sa juste place, interrogeant notre vision souvent humano-centrée du monde et son impact sur la planète. Mêlant histoire, philosophie et science, il remet aussi en question les concepts ou institutions qui nous paraissent aujourd’hui évidents (la monnaie, la religion, les nations…) en nous expliquant leur origine, et nous avertit sur les dérives possibles de l’humanité dans un futur proche.

Le tout est, il faut le dire, davantage une prise de position personnelle (et parfois politique) qu’une véritable thèse scientifique, mais pour cette raison-même, il a le mérite de nous bousculer sainement en posant des questions salutaires.

C’est aussi un récit très accessible, qui se lit presque comme un roman. Je vous le conseille absolument si vous aimez réfléchir sur l’Humanité, le monde et leur complexité !

LA VIE SECRÈTE DES ARBRES – Peter Wohlleben
Lu en version audio

Les amateurs/rices de nature et de vulgarisation scientifique ne pourront qu’apprécier ce livre – mais il serait certainement bénéfique de le placer entre toutes les mains pour changer notre regard collectif sur l’environnement qui nous entoure !

Dans cet ouvrage, Peter Wohlleben, ingénieur forestier allemand passionné par les alternatives à la sylviculture productiviste conventionnelle, nous donne à voir les arbres comme jamais nous ne les avions perçus auparavant.

Grâce à des informations fascinantes, mêlées à son vécu de garde forestier, on y apprend par exemple que ces géants du monde végétal s’organisent en réseaux d’entraide avec les autres membres de leur espèce, qu’ils sont capables de « mémoriser » certains événements ou se rendre compte du passage du temps, de faire des choix, de communiquer à leur façon avec le reste de la forêt… Tout bonnement fascinant !

Je suis ressortie de ma lecture avec une admiration renouvelée pour la complexité incroyable de la nature, et un grand respect des arbres, que je connais désormais bien mieux.

J’ai aussi beaucoup apprécié le ton très sympathique de ce livre, son accessibilité et son excellente pédagogie, qui le rendent recommandable pour tou/tes. La version audio, contée par Thibault de Montalembert, est en outre très agréable !

***

Avez-vous lu certains de ces titres ?
Quels ont été vos meilleures lectures récentes du côté des essais ?

Cet article contient des liens affiliés Fnac et, à défaut, un lien Amazon (faute de disponibilité sur les autres plateformes). En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog (cf ma FAQ). Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre librairie locale, qui a besoin de vous: regardez par exemple sur Place des Libraires !

Dans tous les cas, MERCI ♥︎

13 commentaires

  1. Merci pour ce partage Victoria! Tes résumés sur les livres « Sorcières : la puissance invaincue des femmes » et « Sapiens » me font très envie, je les ajoute à ma liste déjà bien garnie :)

  2. Sorcières de Mona Chollet, je l’ai trouvé top aussi! D’ailleurs à la librairie française d’Amsterdam, tu peux trouver ses autres livres dernièrement, très intéressant!

  3. Super cet article ! La plupart des livres cités étaient déjà dans ma liste de livres à lire, mais maintenant j’ai vraiment encore plus envie de les lire ! :)

  4. De Mona Chollet, j’ai lu « Beauté fatale », qui est excellent dans le regard porté sur la femme dans la société actuelle – à mettre entre toutes les mains, même si je l’ai trouvé « compliqué » par moment, mais c’est peut-être le propre des essais. Il y a encore « Chez soi », de la même autrice, qui m’attend, et je m’en réjouis :-)
    Les livres d’Iris Brey ont l’air tout à fait intéressants, j’en avais entendu parler par ailleurs. Et je pense que je me pencherai à l’occasion sur « Sapiens ». Et peut-être sur les autres aussi, si l’occasion se présente.

    Comme tu parlais podcast, je me permets de citer « Mansplaining » de Slate.fr, qui est le podcast d’un homme qui porte un regard « féminin » sur la représentation de la femme, plus particulièrement dans les films. Après son écoute, on ne peut plus les regarder de la même façon.

    Bon WE à vous :-)

  5. Merci pour cet article ! Moi-même, je lis beaucoup plus d’essais que de fiction. J’ai du mal à trouver des univers auxquels j’accroche facilement et j’ai aussi du mal à m’investir émotionnellement dans des fictions (encore plus en ce moment). J’ai adoré « Sorcières » de Mona Chollet. Pour moi, c’est un livre à mettre entre les mains de toutes les jeunes femmes (tout comme « Beauté fatale » que j’ai adorée également) car c’est un véritable outil d’émancipation féminine.

    Tu m’a donné envie de lire les ouvrages d’Iris Brey (c’est marrant car les podcasts consacrés aux male / female gaze dont tu parles sont en attente d’être écoutés chez moi).

    De même pour « La vie secrète des arbres » que je vais emprunter à mon père et « Tous acteurs de la révolution verte ». Sur ce thème, j’ai lu récemment « Manuel d’écologie urbaine » d’Audrey Muratet, François Chiron et Myr Muratet qui a beaucoup changé mon regard sur la « nature en ville ».

    Récemment, les essais qui m’ont marquée sont « Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce – Réflexions sur l’effondrement » de Corinne Morel Darleux, « L’Age des low-techs » de Philippe Bihouix et « Les Besoins artificiels- Comment sortir du consumérisme » de Razmig Keucheyan : trois livres qui m’ont incitée à m’engager d’avantage.

  6. Bonjour Victoria,
    j’avais lu Sapiens et Sorcières, mais pas les autres, et ils m’intéressent tous aussi, merci.
    Contrairement à toi, j’ai eu plus de mal à lire des essais ces dernières semaines, je me suis même fait une relecture intégrale de Harry Potter <3
    Merci pour ce partage très intéressant.

  7. Très intéressante sélection ! Je suis justement en train de lire Le Regard Féminin de Iris Brey que je trouve passionnant, j’ai bien envie de découvrir son titre sur les séries ensuite. Bonne journée !

  8. Je n’ai lu aucun de ces titres, mais tous ont l’air très enrichissants. J’avais déjà « Sapiens » dans ma liste mais je ne l’ai pas encore lu. Je vais en rajouter pas mal en tout cas. Merci beaucoup pour ces belles découvertes.

  9. J’ai beaucoup de mal à lire de tels livres, car j’associe vraiment la lecture à de l’évasion et du lâcher prise… J’ai presque l’impression de travailler quand je lis une non-fiction… Mais de temps en temps, ça fait du bien ! Merci pour tes avis ! Je vais sûrement me laisser tenter par Sorcières: la puissance invaincue des femmes (dont j’avais déjà entendu beaucoup de bien) et La Vie secrète des arbres ! :)

  10. Hello Victoria !
    Super bilan lectures ! J’en parlais récemment sur mon blog, j’avais aussi adoré « Sorcières » de Mona Chollet que j’ai trouvé tellement enrichissant. Il permet de déconstruire pas mal d’idées reçues et de mieux comprendre certaines choses en tant que femmes. Je pense que c’est un essai qui devrait être lu par tout le monde, peu importe le genre. Voire relu en fonction des différents stades de nos vies pour apporter un éclairage nouveau sur nos propres réflexions. Bref, il est trop biiiiiien ! :)

Répondre

Naviguer