Potager de balcon: ce que je vais cultiver en 2021

Mon programme du potager est sans aucun doute l’un des articles que je préfère rédiger chaque année – celui qui m’apporte le plus de joie et d’espoir. L’édition d’aujourd’hui ne fait pas exception, au contraire: au beau milieu d’une fin d’hiver qui semble s’éterniser, dans l’ambiance morose d’une pandémie qui n’en finit pas non plus, imaginer mes belles récoltes me fait un bien fou !

Si cet article arrive un peu plus tôt que d’habitude (je le publie généralement courant avril), c’est parce que je travaille déjà depuis février sur ma collection de plantes comestibles vivaces (herbes, fruits…), mais aussi parce que mes conditions m’ont cette fois-ci permis de tenter des semis plus précoces: j’ai désormais une petite lampe de croissance qui complète les heures d’ensoleillement reçues par mes jeunes plants, et une serre sur ma terrasse, où je pourrai commencer à les acclimater même s’il fait encore un peu frais. J’espère que tout fonctionnera comme prévu !

Comme vous pourrez le constater, mon programme 2021 est le plus ambitieux de ces dernières années, avec de nouveaux arbres fruitiers, et toujours plus de légumes et aromates. Comme d’habitude, à part un ou deux tests, j’ai sélectionné des variétés adaptées à la culture en pots et aux conditions climatiques de ma terrasse d’Amsterdam.

J’espère que ce partage vous inspirera, et peut-être, qu’il vous donnera de bonnes idées de variétés à tester si vous jardinez dans un petit espace !

LÉGUMES

▶︎ Tomate ‘Rose de Berne’

Cette variété que j’avais choisie en 2019 pour sa bonne résistance aux climats plus frais, est à ce jour celle qui m’a effectivement le plus impressionnée en termes de vigueur et de santé – mais aussi en goût: je l’ai préférée aux tomates Matina cultivées l’année dernière, qui n’étaient pas aussi savoureuses, et plus fragiles. On ne change pas une équipe qui gagne: j’ai donc décidé d’y revenir cette année, et sans doute toutes les suivantes si tout se passe bien !

▶︎ Tomate ‘Poire Jaune’

J’ai adoré cette tomate cerise l’année dernière: c’était ma préférée du cru 2020 pour son goût peu acide, bien sucré, et sa peau fine, qui la rendent parfaite aussi bien comme petit snack à grignoter que dans les salades. Sa forme et sa couleur sont en outre assez originales ! Il me restait des graines dans mon sachet, qui ont germé sans problème, donc je remets ça en 2021.

▶︎ Tomate ‘Black Prince’

Je n’ai pas pu résister à la découverte d’une nouvelle variété de tomate: les cultivars qui sortent de l’ordinaire étant assez difficiles à trouver chez les primeurs d’Amsterdam, ce n’est qu’en les faisant pousser moi-même que je peux espérer les goûter ! Celle-ci est originaire de Sibérie, et donc bien adaptée aux climats plus frais, ce qui m’arrange. Sa chair sombre m’a aussi l’air délicieuse, riche et douce.

▶︎ Aubergine ‘Bambino’

Chaque année, j’aime cultiver au moins un nouveau type de plante potagère afin d’agrandir mes connaissances, et augmenter le challenge ! Cette fois-ci, ce sera l’aubergine, avec une variété naine et trapue qui convient parfaitement à la culture en pot. Ses fruits sont très petits, à peu près de la taille de petites tomates: ils peuvent donc mûrir de façon plus précoce – une caractéristique intéressante pour le climat néerlandais, puisqu’il arrive que la météo soit déjà bien moins estivale dès la fin août.

▶︎ Poivron ‘Sweet Cherry’

Je n’ai pas encore trouvé à ce jour de poivron idéal à cultiver sur ma terrasse. Si j’ai adoré découvrir le poivron chocolat en 2019, ses grands fruits ont infiniment tardé à atteindre leur maturité (j’ai pu récolter seulement en automne !), ce qui est un peu frustrant; quant au Golden California Wonder de l’année dernière, je l’ai trouvé très peu vigoureux. Je tente donc une autre variété cette année: les fruits du Sweet Cherry sont tout petits (3-4 cm) et il est réputé généreux. Espérons que cette fois-ci, à l’aide de ma serre si nécessaire, la récolte soit un peu plus gratifiante !

▶︎ Courge ‘Jack Be Little’

Les courges ne semblent jamais se plaire sur ma terrasse: en trois ans, tous mes essais se sont soldés par des résultats allant du médiocre à l’échec complet – en général à cause du mildiou, ou de la canicule. Je fais une dernière tentative cette année, à nouveau avec la variété Jack Be Little que j’adore pour son côté décoratif, en essayant de lui donner les meilleures conditions possibles dans ma palette: un seul plant dans le bac pour qu’il ait la place de se développer, et du terreau enrichi de compost de bokashi.

▶︎ Courgette ‘Ronde de Nice’

Cette variété de courgette à la forme sympathique a été un succès pour moi l’année dernière. Semés en avril, les pieds ont été extrêmement vigoureux dès leur plus jeune âge, et j’ai pu les planter assez tôt dans ma jardinière en palette (avant les Saints de Glace) sans aucun problème. Ils m’ont ensuite offert une première récolte à partir du tout début de l’été, en juin. Leur chair est ferme et fine, vraiment délicieuse. Aucune raison de ne pas réitérer l’aventure !

▶︎ Laitues, roquette etc…

Si je cultivais pas mal de légumes feuilles sur mon balcon il y a quelques années, j’en ai un peu perdu l’habitude depuis que j’ai ma terrasse rooftop – sans doute par manque de contenants adaptés. Cette saison, le problème est résolu puisque je viens d’acheter une grande jardinière de 70cm de long, dans laquelle j’espère obtenir d’abord de la roquette, puis différents types de laitues ou autres jeunes pousses.

❀ ❀ ❀

AROMATES COMESTIBLES

▶︎ Menthes

Vous avez peut-être remarqué au fil des années que j’aime cultiver des variétés originales de menthe: c’est délicieux dans des infusions glacées, des smoothies ou des salades de fruits. Après être restée fidèle durant un temps à la menthe chocolat (dont la fragrance évoque les After Eight) et à la menthe fraise (au goût de bonbon), j’ai décidé d’innover cette année avec trois nouvelles sortes: une menthe ‘Eau de Cologne’ qui à mon nez sent la bergamote, une menthe ‘Berries & Cream’ qui évoque le cassis, et une menthe ‘Pomme’ au feuillage panaché et au parfum fruité. En parallèle, ma menthe verte classique devrait repousser comme chaque année dans ma palette si la vague de froid n’a pas eu raison de ses racines !

▶︎ Plante huître

J’ai découvert la mertensia maritima il y a 6 ou 7 ans, et parce que je suis friande de variétés originales ou oubliées, elle m’a tout de suite séduite ! J’adore son goût iodé, qui effectivement, ressemble à s’y méprendre à la saveur de l’huître: c’est délicieux sur du pain beurré ou en salade. Je ne la trouvais plus depuis quelques années, et ma dernière expérience de semis n’a pas été un grand succès – alors j’ai sauté sur l’occasion en la voyant dans le catalogue d’un petit pépiniériste spécialisé le mois dernier.

▶︎ Ail des ours

J’adore l’ail des ours ! J’ai déjà essayé d’en prélever un ou deux bulbes dans la nature, mais ceux-ci ne se sont pas bien adaptés à la transplantation. Cette année, je tente à nouveau de les cultiver à partir de trois jeunes plants achetés chez le pépiniériste, à l’ombre sous une petite table. J’espère qu’ils se développeront un peu et que je pourrai déguster quelques feuilles !

▶︎ Ciboulette

Ma fidèle ciboulette, que j’ai plantée dans ma jardinière en palette au moment de sa création, repousse chaque année pour mon plus grand bonheur, même après les pires vagues de froid ! Je l’utilise régulièrement en cuisine, du printemps à l’été, et j’aime la laisser fleurir au moins partiellement car ses fleurs sont appréciées des abeilles et bourdons.

▶︎ Mélisse citronnée

Le pied de mélisse citronnelle que je cultive dans une grande potée d’aromates (avec de la lavande et du thym) a déjà quatre ans, et malgré nombre de drames (champignons, pucerons, sécheresse…) il repousse toujours vaillamment. Au moindre problème, je coupe toutes ses tiges à ras, et il repart comme en 40 ! J’adore utiliser ses feuilles fraîches en infusion digestive et relaxante, ou ciselées dans des salades de fruits.

▶︎ Thym citron panaché

Cette plante aussi a quatre ans ! Je l’adore pour son parfum qui, comme son nom l’indique, ajoute à la fragrance typique du thym une petite touche citronnée, mais aussi pour son feuillage contouré de jaune et sa floraison rose délicate qui attire chaque année les bourdons. Afin de rajeunir ses tiges qui se dénudaient à leur base, je l’ai taillé à ras il y a quelques semaines. Il devrait bientôt repousser plus fort et vigoureux !

❀ ❀ ❀

FRUITS

▶︎ Fraisiers

Je mets le paquet sur les fraisiers cette année, qui sont toujours une réussite, afin d’avoir une production plus étalée et plus généreuse ! Mes pieds de fraisiers bio chouchous ayant terminé leur carrière (il est recommandé de les renouveler après trois saisons, âge auquel leur productivité baisse sensiblement), je les ai remplacés par deux autres variétés très réputées pour leur saveur: la ‘Mara des Bois’, au goût de bonbon, et la ‘Framberry’, ou ‘Mieze Schindler’, dont la fragrance est un mélange entre fraise et framboise. J’ai également acquis un petit pied de fraise des bois. En parallèle, mes fraisiers ananas et ma potée de fraisiers bio à fleurs roses feront leur dernière saison cette année.

▶︎ Framboisier ‘Malling Promise’

Cette variété anglaise pourtant prometteuse (très adaptable, à la fructification précoce et généreuse…) n’a strictement rien donné l’année dernière sur ma terrasse, à part une pousse de tiges feuillues qui ont été brûlées par la canicule. J’espère de tout coeur obtenir de meilleures résultats cet été en la plaçant dans un coin un peu plus protégé: peut-être n’a-t-elle pas apprécié être très exposée au vent et au soleil.

▶︎ Figuier ‘Goutte d’Or’

Après la perte de toutes mes figues en 2019 suite à un gros coup de chaud pendant mon absence, j’avais bon espoir de mieux réussir en 2020. Malheureusement, les fruits ne sont jamais arrivés à maturité: ils sont restés verts, sur l’arbre, jusqu’à la fin d’hiver. Je crois que je ne peux tout simplement pas leur offrir assez de chaleur et de soleil. C’est dommage, mais après m’être renseignée, je sais désormais que je peux mettre à profit cette récolte immature: il suffit de les confire ! C’est donc mon projet pour cet arbre en 2021.

▶︎ Pêcher nain ‘Ice Peach’

Alors que mes chères abeilles maçonnes avaient pollinisé quelques fleurs et que des bébés fruits commençaient à grandir sur mon pêcher, l’étonnante météo presque estivale que nous avons eue au printemps dernier a signé la perte de ma récolte: je crois que je n’ai pas assez bien adapté les arrosages, et l’arbre a eu trop soif dans son pot, provoquant le dessèchement des jeunes fruits. J’espère avoir plus de chance cette fois-ci !

▶︎ Pommier nain ‘Jonagold’

Ce petit arbre fait partie, avec le poirier ci-dessous, des deux nouvelles variétés fruitières adaptées à la culture en pot que j’ai acquises pour le printemps 2021. Leurs floraisons plaisent tout particulièrement aux pollinisateurs, ce qui assurera le bonheur de mes abeilles maçonnes – et me permettra peut-être d’agrandir ma colonie. La variété Jonagold est en outre l’une des plus courantes ici aux Pays-Bas, car elle est bien adaptée au climat: j’espère réussir à obtenir quelques bons fruits !

▶︎ Poirier nain ‘Louisa’

Très compact, ce poirier nain est également adapté à la culture en pot, et prend très peu d’espace. Le climat néerlandais lui conviendra aussi parfaitement, puisque c’est l’une des espèces fruitières les plus typiques de la région !

▶︎ Agrumes

Les petits citrus nains que je cultive depuis deux ans sont toujours de la partie cette année, sauf l’un de mes deux calamondins, qui a malheureusement succombé à une attaque très agressive de parasites. Heureusement que j’en avais un autre ! Ce dernier, comme mon citronnier Rangpur Lime et mon citronnier Meyer, se trouve désormais dans ma serre froide: avec cette protection, j’espère qu’ils pourront recommencer leur période végétative un peu plus rapidement que dans le vent froid, et achever la maturation de leurs fruits.

❀ ❀ ❀

FLEURS COMESTIBLES

▶︎ Capucine naine

J’adore manger des capucines depuis toute petite ! J’en ai cultivé plusieurs fois ces dernières années, mais les pucerons qu’elles attirent comme du miel (c’est même pour cela qu’elles sont souvent associées aux plantes potagères, afin de faire diversion !) ont généralement raison d’elles après quelques temps. Cette année, je compte installer plusieurs pieds dans différents pots et jardinières, histoire de multiplier mes chances.

▶︎ Bourrache

Ma copine Ségo m’a offert l’un de ses pieds de bourrache l’année dernière, mais il était déjà assez tard dans la saison, et il n’a pas eu le temps de beaucoup se développer: il n’a presque pas fleuri, et je ne pense pas que la plante ait pu se resemer seule. Je vais donc la semer moi-même cette fois-ci. Je sais qu’elle fera le bonheur des abeilles !

***

Allez-vous cultiver des plantes comestibles cette année ?
Cette sélection vous a-t-elle inspirée ?

À (re)découvrir également:

Mes conseils pour choisir ses graines éco-responsables
Mon DIY de jardinière en palette

Mes conseils pour réussir un potager en pots
Mes conseils pour jardiner écolo
Comment jardiner pour les abeilles
Une sélection de plantes pour attirer les pollinisateurs
Un tour de ma terrasse au printemps 2020

13 commentaires

  1. Super programme! J’aime beaucoup lire ce que tu fais sur ta terrasse. J’ai un petit jardin ici à l’ile Maurice, et je tente moi aussi de faire pousser des choses. On pourrait croire qu’avec un climat chaud et humide c’est facile et bien pas tant que ça! Les escargots et autres bestioles prolifèrent, le soleil est cuisant, l’humidité favorise les maladies… Je vais essayer de resemer des tomates cerises, car ma tentative l’an dernier a échoué, aubergine, tomate, fraisier (ils ne fleurissent pas je ne comprend pas pourquoi, mais je persévère), aromates… Je retente aussi la bourrache: je n’ai jamais réussi à faire germer les graines!

    • Coucou Victoria, hyper sympa cet article et quelle bonne idée la potée d aromates.
      Que fais tu de tes fraises l hiver ? Tu laisses tel quel le pot dehors ?
      Je débute un potager cette année avec l’achat de ma maison et je suis aussi hyper ambitieuse ! Et des amis m’ont offert le même pêcher que toi mais pareil il ne fait que 2 fruits et ils n’arrivent pas à maturité 😏 on verra qui de nous aura la meilleure récolte 😁🌾

      • Coucou Christelle !

        En effet les fraisiers sont super rustiques, tu peux les laisser tout l’hiver dehors sans aucun souci ! Les miens vivent parfois d’intenses vagues de froid (comme là en février) et ne bronchent pas d’un poil :)

    • Coucou Justine !

      Merci pour tes gentils mots ! En effet je comprends ce que tu évoques, le soleil brûlant et l’humidité ne sont pas des conditions idéales pour nombre de plantes, notamment certains légumes ! Je suppose en revanche que tu pourrais cultiver avec facilité nombre d’arbres fruitiers exotiques ! Tu as déjà essayé ? :)

  2. Oups, c’est bon à savoir pour la capucine car je pense en semer sous peu…
    Je suis une amatrice à côté de toi ;-) Mais j’ai de la menthe, de la menthe poivrée (bouturée de chez ma belle-mère), de la ciboulette, un peu de persil… Il faut que je m’occupe de tout ça !
    Continue à nous faire rêver :-)

    • Merci Lili !! En effet attention aux pucerons avec la capucine haha (mais c’est presque inévitable je dirais…). Et je te souhaite une belle saison avec ces délicieux aromates !

  3. Ça en fait des plantes Victoria, tu ne trouves pas ? Mais il n’y a pas de mal à ça de toute façon. On a même tout à y gagner en fait. Comme ça, on a des produits frais et sûr à porter de main.

  4. Bonjour Victoria,

    Je cherchais des idées pour aménager mon toit-terrasse une fois que les travaux seront finis.
    Je pensais faire pousser des pousses de soja, quelques tomates mais après je ne sais pas. Avec ton article, j’ai trouvé de l’inspiration, je pense ajouter de la menthe et de la ciboulette… Faut que je vois :)
    Merci en tout cas !

  5. Superbe potager. Personnellement, je compte aussi en cultiver avec mon copain, par contre c’est avec notre jardin ( on vit a la campagne, donc plus d’espace ) . Le truc le plus énervant, c’est les insectes, mais si non c’est vraiment une passion que j’adore. Superbe article !

  6. Bonjour,
    merci pour tes idées très inspirantes.
    Aurais-tu par hasard des conseils de livres pour démarrer un potager ?

    merci d’avance,

  7. Merci pour ce billet. Nous avons obtenu des tomates cerises délicieuses l’année dernière sur notre balcon. Cette année, nous allons intensifier et diversifier notre production. Notre balcon est petit, mais j’ai trouvé un livre très inspirant :
    « Mon balcon nourricier en permaculture »
    De Valéry Tsimba, chez Ulmer
    qui explique comment démarrer un potager de balcon, que cultiver, à quelle période, etc. Je recommande (et je n’ai aucun intérêt dans l’affaire) !

  8. Bonjour, Victoria, personnellement je ne sais rien au sujet du jardinage, car je n’aime pas les bactéries et les petits microbes. Et si vous avez une astuce pour résoudre ces derniers, sans hésiter, je suis partante.

Répondre Annuler réponse

Naviguer